Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

hierve---RussBowling-3-.jpg

               Hierve el Agua dans les collines entourant Oaxaca - photo RussBowling.

 

Hierve el Agua, littéralement « faire bouillir l’eau », est situé à 70 km. à l’est d’Oaxaca. Le site consiste en deux formations rocheuses semblables à des chutes d’eau qui se sont formées sur une période de plusieurs milliers d’années. L’une d’elle mesure 12 mètres et est appelée "cascada chica" (la petite cascade) ; elle s’écoule d’une base large de 60 mètres. L’autre, "cascada grande" (la grande  cascade) mesure 30 mètres et descend d’une plate-forme de nonante mètres de large, qui domine la vallée de 80 mètres.

 

Hierve-el-agua---ameriQuebec.jpeg                         Hiervé el Agua - cascades de travertins - photo americQuébec.

 

hierve---terracettes---Mountains-travel-photography.JPGHiervé el Agua - la construction des terrasses passe par le stade de micro-terrassettes ... processus remarqué au Yellowstone, sur le site de Mammoth hot Springs -

photo Mountains travel photography

 

Ces formations rocheuses sont souvent appelées "cascadas de sal", ou "cascadas petrificadas", "cascadas petreas". Elles sont formées par de petits apports en une eau sursaturée en carbonate calcique, qui transite vers la surface au travers de fissures ; cette eau est à une température plus élevée que l’air ambiant, de 22 à 27°C, mais certainement pas à une température proche de l’ébullition comme pourrait l’indiquer son nom …

 

Les dépôts de carbonate calcique donne une apparence claire à la formation rocheuse, mais d’autres minéraux sont présents dans ces eaux : argent, bore et fer colorent les stalactites.

 

Le processus est un peu différent, mais rappelle par divers aspects les travertins de Mammoth Hot springs, dans le parc Naturel du Yellowstone aux Etats-Unis, ou encore les terrasses turques de Pammukale.

 

hierve-de-agua--2---Dr-Victor-M.Malpica-Cruz.jpg                    Couleurs délicates du travertin oxydé  - photo Dr. Victor M. Malpica Cruz.


Cascada chica, aussi appelée l’amphithéatre, est constituée d’une plate-forme où s’épanchent quatre sources; leurs eaux sont capturées dans un ensemble de petits bassins naturels et dans deux grandes piscines artificielles, où l’ont peut se baigner. Ces piscines ont une eau couleur vert turquoise à cause de leur concentration en minéraux. Deux de ces sources sourdent au niveau du plancher et semblent bouillonner ; les bulles sont dues à l’air qui s’échappe sous l’effet des courants sous la surface … d’où l’appellation du site. Le perpétuel débordement favorise le dépôt de calcaire sur les parois des piscines.

 

hierveelagua11-copie.jpgHiervé el Agua - de petits bassins voisinent avec les piscines artificielles affleurantes - photo Oaxaca mia.

 

hierve---RussBowling-2-.jpgHiervé el Agua - les piscines artificielles et les stalactites de débordement - photo RussBowling.


Ce site fut découvert il y a 2.500 ans,par des populations nomades. Les anciens Zapotèques les utilisèrent pour l’irrigation au travers d’un réseau de canaux construits entre 450 avant JC à l’an 1500. La haute teneur en sels de calcium et magnésium est telle que les dépôts ont pétrifié les canaux.

 

hierve-el-agua33.jpg                      Hiervé el Agua - canalisation "pétrifiée" et colorée par les oxydes de fer.


Les archéologues ont découvert que les Zapotèques employaient une technique pour enlever le bore nuisible aux cultures, et utilisaient des trous pour empêcher l’incorporation de sodium dans le sol … les eaux devaient donc être utilisées pour l'agriculture plutôt que pour les bains.

 

Un autre site enchanteur situé au Chiapas, à 50 km. de Palenque et de somptueuses ruines Mayas : Aqua Azul.

Aqua Azul, "eau bleue" en espagnol, est un site superbe à la convergence de trois rivières, Shumulja, Otulun et Tulija, qui serpentent dans des canyons peu profonds, au milieu d'une végétation luxuriante. La couleur des eaux est due au lit calcaire de la rivière qui réfléchit le ciel, et magnifie cette eau qui passe de bassins limpides en bassins limpides, seulement troublée  par la blanche écume au niveau des cascades. Une autre hypothèse est la composition riche en sels de magnésium et autres chlorures.

 

AguaAzul---David-Tuggy.jpg                         Aqua Azul taille sa route dans la forêt - photo David tuggy.


Le must est de trouver ce site fort fréquenté à un moment calme, ou de remonter les cascades, les paresseux plus nombreux restant au bas de celles-ci, pour se retrouver seul ou en compagnie de quelques enfants indiens venus y puiser de l'eau ... et qui s'y amusent, oubliant un moment leur tâche domestique.

Entre mai et septembre, des alluvions viennent troubler les eaux et en changer la couleur.

 

AguaAzulMexico2---Chokollate.jpg                             Aqua Azul, les chutes et les bassins du bas - photo Chokollate.

 

 Sources :

- Oaxaca mio - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog