Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Mexico_Popocatepetl---ph.-Peko.jpg                                    Le majestueux Popocatépetl - photo Peko.

 

Le volcan Popocatépetl est situé à environ 70 km. au sud-est de Mexico city et à 45 km. à l’ouest de Puebla ; son nom en natuatl signifie « la montagne qui fume »… mais il est couramment et familièrement surnommé « Popo ».

Ce stratovolcan andésito-dacitique couvre 500 km²  et est couronné par un cratère sommital ovale de 400 m. sur 900 m., profond de 150 mètres. Le rebord occidental du cratère, le pico Anahuac, constitue le deuxième plus haut point du Mexique avec 5.465 mètres. Ses pentes régulières en forme conique ne sont interrompue du côté nord-ouest que par les restes d’un ancien volcan, le Ventorillo. Il est relié au nord, par un col situé à 2.380 m. , au volcan voisin Iztaccihuatl.

 

Popocatepetl_desde_Atlautla---ph.Ajdgeniz.JPG                     Le "Popo" en habits hivernaux , vu d'Atlauta - photo Ajdgeniz.

 

Popo cratère 2004 2

 Popocatépetl - mensurations du cratère et du cône pyroclastique interne - doc. GVP / 14.01.2005


Au moins trois cônes majeurs ont été jadis détruits par effondrement gravitationnel, au cours du Pléistocène, et qui ont produit des dépôts massifs d’avalanches de débris couvrant de grandes zones au sud du volcan. L’activité du Popocatepetl récent a été marquée par trois éruptions pliniennes majeures depuis le milieu de l’holocène, la plus récente ayant eu lieu en l’an 800. Ces éruptions ont été accompagnées de coulées pyroclastiques et de lahars volumineux.

Les codex Aztèques mentionnent des éruptions en 1347 et 1354 ; puis ce sont les écrits des espagnols qui prennent le relais des observations, en 1519. C’est ainsi, que depuis 1345 à la dernière éruption, toujours en cours, on dénombre 37 éruptions de ce volcan. La plupart des manifestations se traduisent par des explosions peu violentes (VEI 1 à 2) et l’émission de panaches de gaz et cendres de quelques kilomètres de hauteur. Des dômes de lave peuvent se mettre en place comme lors de l’éruption de 1919-1922. Entre les éruptions, l’activité fumerollienne témoigne de l’activité du volcan.

 

Popo-12.1994---Cenapred.jpg                  Eruption du Popocatépetl en décembre 1994 - photo CENAPRED


L’éruption la plus puissante des temps historiques a eu lieu entre le 5 mars 1996 et le 22 novembre 2003. Une explosion sommitale tua cinq alpinistes le 30 avril 1996 ; la croissance d’un dôme de lave, suivie d’explosions a produit des panaches et des nuées ardentes. Lahars et coulées de lave se sont succédés causant l’évacuation de quelques 75.000 personnes. Elle fut qualifiée de VEI 3 par le GVP, qui totalisa plus de 28 millions de m³ de laves émises.


La dernière éruption date du 9 janvier 2005 et est toujours en cours en 2011.


Popo---AlexBoneta---18.12.2000.jpgPopocatépetl - panache vespéral, le 18.12.2000 - photo Alejandro Boneta / CENAPRED

 

Popo 23.12.2000 -Cenapred    Un dôme fumant occupe le fond du cratère du Popo, le 23.12.2000 - photo CENAPRED


Popo-29.01.20001-Cenapred.jpg

 

Le volcan constitue un risque pour les grandes villes proches que sont Puebla et Mexico city ... les explications en vidéo - Nat.Géo.

 

mapaPeligros2.gifpopocatepetl.basemap.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche, zone de risques de retombées de cendres, menaçant de mars à septembre, Mexico  -  à droite, situation du Popocatépetl entre les deux grandes villes.

 

 

 

 

L’ascension du « Popo » n’est d’ailleurs plus possible depuis 15 ans, le Cenapred ayant fixée une zone de sécurité, qui est actuellement  de 12 kilomètres. Le volcan fut escaladé pour la première fois en 1289, par Tecuanipas. Les premiers européens à le faire sont les membres d’une expédition mandatée par Cortès, en octobre 1519, pour aller chercher le soufre nécessaire à la fabrication de la poudre à canon.

 

Popo-avant-1994---H.Delgado-Granados.jpg                Dépôts soufrés et lac de cratère - avant 1994 - photo H.Delgado / UNAM


Le Popocatepetl et son voisin l’Iztaccihuatl sont liés par le légende :

Les deux volcans, le Popocatépetl et l'Iztaccíhualtl, représentent une relation amoureuse entre une princesse et un guerrier Aztèque.

 

 

Le courageux guerrier, voulant se marier avec cette jeune fille, demanda sa main à son père. Ce dernier mis une condition au jeune homme: il devait vaincre un des ennemis les plus puissants d'une autre tribu et rapporter en guise de conquête, la tête du vaincu. Le guerrier rempli sa mission et revint chez lui, où la tribu l'attendait pour fêter cet heureux évènement. Mais la princesse gisait morte,  à cause d'une grande tristesse : on lui avait dit que son prétendant avait été tué. Le guerrier pris le corps, et le mis sur un monticule, alluma une torche et il resta pour toujours, agenouillé, veillant le sommeil éternel de son amour. Ayant pitié de leur sort, les dieux recouvrent leur corps de neige et les changent en montagne.

De cette histoire découle la signification de l'Iztaccíhualtl Mujer Dormida ( Iztaccíhualtl, la femme endormie) dont la silhouette ressemble à un femme allongée, et le Popocatépetl Señor de la Tea Encendida (Popocatépetl, Seigneur de la torche allumée), qui évoque grâce à sa silhouette un homme agenouillé.


legende-el-popo.gifOn retrouve les formes des personnages de légende dans celle des volcans voisins, l'Iztaccihuatl et le Popocatépetl. - photo La légende des volcans.

 

Le Popocatépetl a été visité et peint par le Dr. Atl.

Il publie, après avoir passé de longues périodes entre 1926 et 1928 dans les régions du Popocatepetl et de l’Iztaccihuatl, sujets de plusieurs toiles, « les symphonies du Popocatepetl » ; il en fait à plusieurs reprises l’ascension, à la recherche de nouveaux horizons et d’espace

 

POpo---Dr-Atl.jpg

                                                     Le Dr. Atl devant son modèle

 

Popocatepetl-desde-Tlamacas---Dr-Atl-1942.jpg  " Popocatépetl desde Tlamacas " - une des nombreuses peintures du volcan - Dr. Atl 1942.

 

 

Popo-03.2011---Rene--goad.jpg

Survol du Popocatépetl et ed son cratère fumant légèrement en mars 2011 - merci à René Goad pour son partage de photo - d'autres photos sur son site : http://www.volcanoplanet.co.uk/

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Popocatepetl

- CENAPRED - El volcan Popocatepetl

- Dr. Atl, peintre du Paricutin - sur ce blog - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog