Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Seconde partie de l'archipel Capverdien :
              les îles sous le vent - ilhas do Sotavento.


Fogo - l'île-volcan :

L'île est un énorme stratovolcan  qui culmine à 2.829 m. au dessus du niveau de la mer, soit à environ 7.000 m. au dessus du plancher océanique.
Il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, ce volcan atteignait, au stade ancestral de volcan-bouclier, l'altitude de 3500 à 4000 m..
Il y a 10.000 ans, suite à diverses influences (effondrement de la chambre magmatique, jeu de grandes failles, multiplication de dykes d'alimentation, variation du niveau marin), un volume correspondant à 150 km³ a basculé vers l'est dans l'océan ... il en reste une vaste caldeira ouverte d'une dizaine de kilomètres de diamètre, avec le Monte Amarelo, reste du volcan primitif.
Un nouveau système volcanique s'est ensuite développé : le Cha das Calderas, la plaine des cratères.

Cap-Vert---pico-de-Fogo---Cha-das-caldeira---A.Klugel.jpg       Cap Vert - Cha das Calderas - Pico de Fogo  -  photo A.Klügel

La Bordeira, une falaise en demi-cercle de 800 à 1.000 m. de haut et longue de 20 km., constitue sa frontière ouest. Le Pico de Fogo, un cône parfait flanqué de cônes adventifs, une plaine couverte de champs de laves, quelques cultures et deux villages, Portela et Bangaeria, peuplés de villageois accueillants ... voilà planté le décor de l'actuel Fogo.
Le Pico de Fogo dépasse la caldeira de plus de 1.000 m.; il est coiffé d'un cratère sommital de 500 m. de large, profond de 150 m. et est toujours en activité depuis l'installation des Portugais sur l'île. Toutes les éruptions, jusqu'en 1785, se sont déroulées au niveau du cratère sommital.
Ses dernières manifestations datent de juin à août 1951 et d'avril-mai 1995, et ont été fissurales (alimentation en magma par des dykes).

Pico_de_Fogo_Krater---Kogo-W.jpg                          Le cratère du Pico de Fogo - Wikipedia

L'éruption de 1995 a été très localisée dans Cha das Caldeiras ; elle a permis l'édification d'un petit cône adventif au Pico do Fogo : le Pico Pequeno (1920 m). L'ascension de ce cône, la visite de son cratère, de la vallée des bombes, des champs de laves, des tunnels et des coulées aux formes les plus fantastiques, pourra prendre une journée.

Fogo-1995-copie.jpg     Pico Pequeno, l'éruption de 1995 - image d'archives.

Fogo---1995----joao-Gaspar.png                            Eruption de 1995 - carte de Joao Gaspar / GVP
                 Position du cône de scories, des bombes et des coulées de laves.

Tous les ouvrages sur le Cap-Vert décrivent en détail les différents événements de cette éruption de 1995: du 3 avril au 18 mai, explosions, projections de blocs, de bombes, coulée de lave d'un débit moyen de 800 000 m³ par jour et de 3 à 10 m d'épaisseur avançant à 10 mètres par heure : trente millions de m³ émis couvrant presque 5 km², nuages de poussières de 500 m de haut, panaches de particules atteignant 1,5 km de haut ; plus de 1300 personnes déplacées, un village, Boca de Fonte, complètement détruit, la visite des médias, de l'ONU, des volcanologues (entre autres François Le Guern du CNRS)
...


Brava, l'île sauvage en Portugais, mérite son nom : en absence d'aéroport et de ligne maritime régulière, il est difficile de la rejoindre. Cette île, la plus petite de l'archipel est aussi le plus "verte", baignée qu'elle est dans une brume quasi permanente.

570_cap-vert_brava_faja-da-agua---altamuc.jpg                   Cap Vert - Brava, Faja de agua - photo Aldamuc.

Elle comporte une quinzaine de cratère alignés selon 2 ou 3 directions se recoupant. Ils ont été formés suite à l'interaction entre un magma phonolitique et un important réservoir d'eau souterraine contenu dans un terrain volcanique plus ancien. Des carbonatites ont été découvertes sur Brava.
La présence de cratères jeunes et de nombreux séismes mineurs dans les dernières années indique qu'un risque volcanique significatif existe bien.


Sources :
- Global volcanism Program - Fogo
-                                       - Brava
- Lave-volcans.com - fiche du volcan Fogo & photos
- Fogo volcano, Cape Verde islands - 21.04.1995 - USGS/ HVO
- "Emissions of Fogo volcano" - K.D.Pfeiffer - lien

Commenter cet article

AndreCVB 18/05/2011 11:44



En effet, vos articles sont très intéressants et m'instruisent beaucoup sur mon pays de résidence. Je me suis permis d'y puiser de nombreuses informations afin de mieux connaitre l'archipel et
ainsi de mieux informer nos visiteurs.


Question : j'ai rencontré l'information selon laquelle "l'eau de l'océan dans la zone de Ponta do Sol de l'île de Santo Antao serai plus chaude qu'ailleurs" (source un volcanologue Australien que
j'ai sollicité et qui n'a jamais répondu...)


J'ai fait de nombreuses observations sur cette île: de nombreuses sources d'eau chaude, de gaz, toutefois très modestes...


Un bonjour particulier à Mélanie que j'ai rencontrée en Février à Fogo : une vraie source de connaissances sur le Cap Vert.



Bernard Duyck 18/05/2011 12:33



Bonjour,


je ne peux vous répondre dans l'immédiat sur la question de température de la mer plus élevée à un endroit ou l'autre ... par contre, celle de la présence de sources chaudes est clairement liée
au volcanisme et à la présence d'un panache lié au point chaud à l'origine de cet archipel.


Quelle chance de pouvoir résider dans un pareil environnement !


Cordialement,


Bernard



fransolet melanie 25/03/2011 10:11



Bonjour,


je suis étudiante en anthropologie à louvain-la-neuve et je viens de passer 4 mois à Fogo, à Portela plus précisant où j'ai réalisé un terrain dans le cadre de mon mémoire sur les liens
entre les hommes et le volcan. Votre site est vraiment bien fait et ça m'intéresserait de pouvoir discuter un jour avec vous.


Bon week-end et bonne continuation


Mélanie Fransolet



Bernard Duyck 25/03/2011 22:55



Ravi que cela vous plaise ! Si vous voulez rencontrer des volcanophiles militants, la délégation belge de L.A.V.E. - l'association volcanologique Européenne- dont je fais partie, organise
régulièrement des scéances de projection, suivies de repas conviviaux.


Vous y êtes cordialement invité; voyez les dates de ces réunions sur le site de LAVE-Belgique : www.lave.be


Au plaisir de vous rencontrer,


Bernard



André 26/04/2010 02:05



Un très bel article: enfin...



Articles récents

Hébergé par Overblog