Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Roches_tuiliere_et_sanadoire---Thierry-46-copie-1.jpg

                        Les roches Tuilière et Sanadoire  - photo Thierry46

 

A 12 km. au nord du Mont Dore, deux necks volcaniques pointent d’une vallée glaciaire au fond de laquelle affleure localement le socle granitique.

Cette vallée est barrée au nord par des épanchements de lave : une coulée de basalte et une de doréite, venants de l’ouest et une troisième, d’ordanchite, venant de l’est.

Ces protrusions, hautes de 1290 mètres, se sont formées il y a environ 2 millions d’années. Les magmas visqueux, phonolitiques, n’ont pu se déverser latéralement pour former des dômes … ils sont montés verticalement, comme des pistons, en conservant le diamètre du cratère, dans le cas de la Roche Tuilière, en une seule venue, dans le cas de la Roche Sanadoire, en plusieurs venues.

 

Lassolas_Aydat-029.jpg

Lassolas_Aydat-030.jpg

 

 


 

Schéma de formation des roches Tuilière (à gauche) et Sanadoire (à droite)doc. Jean-Luc Franchomme PEGC (SVT - Sciences Physiques) - Académie de Lille

 

La roche Tuilière présente sur son flanc est des orgues de phonolite à néphéline. Ils se laissent débiter en plaques minces et régulières, les lauzes, exploitées pour la couverture des bâtiments régionaux… d’où son nom. Les carrières ont été abandonnées depuis plus d’un siècle.

 

Lassolas_Aydat---La-roche-tuiliere.jpg

    La roche Tuilière - doc. Jean-Luc Franchomme PEGC (SVT - Sciences Physiques) - Académie de Lille

 

Roche-Sanadoire---2----JL-Franchomme.jpgLa roche Sanadoire -  doc. Jean-Luc Franchomme PEGC (SVT - Sciences Physiques) - Académie de Lille


La Roche Sanadoire, la "roche sonnante ", doit son nom à cette caractéristique musicale de la phonolite, qui résonne quand on la frappe. Elle présente sur ses flancs de petites orgues formant des gerbes, formée de phonolite à analcime et à noséane (bleue à l’origine, devenant par altération rouge brique).

Un château occupait le sommet au moyen-âge, comme en atteste des textes médiévaux. Il servit de repaire aux mercenaires amenés par les Anglais, qui ravagèrent la contrée pendant la guerre de Cent ans. En 1477, un tremblement de terre secoua la région, provoqua l’effondrement de la partie sommitale et effaça toutes traces du château.


D’autres affleurement de phonolyte prismée existe à la carrière Monneron, entre le Mont Dore et La Bourboule (en bordure de la D996) . Il s’agit d’un dôme de trachyphonolite à noséane, daté de 3 Ma,  traversé par un dyke de trachyte, daté de 2,55 Ma.

 

Monneron-carriere---volcanogeol.jpg                          Carrière de Monneron - dyke de trachyte - doc. volcanogeol.

 

Diapositive09-copie.jpgL'architecture locale utilise les matériaux mis à disposition par la nature: un bel exemple avec cette maison située à côté de la coulée prismée oblique, les murs en section de basalte prismé, le toit en lauzes de phonolite et les coins des murs en trachyte.

 

Une maison en matériaux volcaniques - doc. Volcanogeol / Rochefort-Montagne.

 

Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M. Krafft et F. de Larouzière -éd. Delachaux & Niestlé

- BRGM – volcans Monts Dore – Sancy  - link 

- Les volcans du Massif Central – BRGM – P. Nehlig & al.

- Photos SVT - Jean-Luc Franchomme PEGC (SVT - Sciences Physiques) - Académie de Lille  - Photos libres de droit  pour tout usage pédagogique

- Volcanogeol - Les Monts Dore - link  

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog