Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
 

Kohr-virap---Ararat---Andrew-Behesnilian.jpg

512px-Coat_of_arms_of_Armenia.svg.png

Kohr Virap et l'imposante masse de l'Ararat -

photo A.Behesnilian / GVP.

 

Bien que situé aujourd'hui en Turquie, suite à la Convention de Téhéran en 1932, le mont Ararat est le symbole national en Arménie, où il est appelé Masis; il apparaît en tant que tel sur les armoiries du pays.

 

Situation géographique :

Les monts Ararat se situent à l'extrême est de la Turquie, près des frontières avec l'Arménie et l'Iran; ils se dressent au sein d'un massif de 1.000 km².

Le "Grand Ararat"  culmine à 5.165 mètres et a son sommet recouvert de glaciers. Le "Petit Ararat", d'une altitude de 3.896 m., est situé au sud-est du sommet principal, auquel il est relié par un plateau de lave.

 

Ararat_PIA03399_modest---Nasa.jpg

                                    Image Landsat / Nasa des monts Ararat .

Shuttle Radar Topography Mission (SRTM) Spacecraft: Space Shuttle Instrument: C-Band Imaging Radar X-Band Radar Product Size: 1876 samples x 423 lines Produced By: JPL View Size: 124 kilometers (77 miles) wide, 148 kilometers (92 miles) distance Location: 39.7 degrees North latitude, 44.3 degrees East longitude Orientation: Looking South, 2 degrees down from horizontal, 1.25X vertical exaggeration Image Data: Landsat Bands 1, 2+4, 3 as blue, green, red respectively Date Acquired: February 2000 (SRTM), August 31, 1989 (Landsat)

 

Géologie :

 

Aegean_Sea_and_Anatolian_Plates_map-fr.png

Tectonique de l'est Méditerranéen - Moyen-Orient avec le point de triple jonction concernant les monts Ararat, à l'extrême gauche de la carte.

Source et auteur :

Il est difficile de préciser, géologiquement parlant, la formation des monts Ararat, mais le type de volcanisme rencontré et la position du volcan, à l'intersection de trois plaques tectoniques, l'arabique, l'Eurasienne et la micro-plaque Anatolienne, donne une idée de la relation au volcanisme de subduction qui s'est ici produit au moment de la fermeture de l'océan Téthys au Néogène.

Cette situation tectonique explique la forte sismicité rencontrée dans la région.

 

Les monts Ararat sont de formation récente, entre le tertiaire et le quaternaire, et résultent de l'accumulation de coulées de lave et d'éjections pyroclastiques successives.

Après une période de production de tufs andésitiques, rencontrés dans la base claire du volcan, il y a eu un apport de coulées de basalte et d'andésite, formant les pentes basses plus sombres jusqu'à 3.000 m. d'altitude. Le sommet du Grand Ararat est formé de deux dômes trachytiques séparés par un ensellement long de 400 mètres.

 

STS102-344-23_lrg.jpg

Les monts Ararats sous la neige : au centre, "le Grand " , à gauche, "le Petit", et la gorge d'Ahora au nord-est. Notez les nombreux cratères de flancs.

Image STS102-344-23 was taken from the Space Shuttle on 18 March 2001 using a 35-mm film camera. Courtesy of the Earth Sciences and Image Analysis Laboratory, Johnson Space Center.

 

La mise en place des monts Ararat fut suivie d'une période caractérisée par des éruptions de flancs, suivant des fissures orientées N-S. La phase initiale a produit des cinder cones et des dômes de lave dacitique à rhyolitique, autour du Grand Ararat et une série de cônes pyroclastiques et de dômes sur le flanc ouest du Petit Ararat. Le stade final est responsable des formations de cônes pyroclastiques sur les bas-flancs des deux volcans.

L'activité s'est poursuivie durant le 3°millénaire avant JC; pour témoin, des restes humains et des artefacts du début de l'âge de bronze (2.500 av. JC.) ont été recouverts par des dépôts de coulées pyroclastiques.  Une éruption phréatique et des coulées pyroclastiques sont contemporaines du séisme et du glissement de terrain de juillet 1840; l'épicentre se trouvait aux alentours du gouffre d'Ahora, profond de 1.825 m. par rapport au sommet. (Karakhanian & al. 2002)

 

mount_ararat_695.gif  Le Grand Ararat auréolé d'un nuage lenticulaire - photo les dresseursdoreilles.blogspot.com

 

Histoire et légendes :

Le nom du royaume d'Ararat, correspondant au "royaume d'Urartu" (*), nom dans les sources Assyriennes de cet antique entité politique développée dans les environs des grands lacs du haut-plateau Arménien. Cette région constitue le coeur de l'Arménie historique, qui passa sous le contrôle des romains, des perses, des arabes byzantins, des Ottomans, des russes et enfin des turcs.

 

800px-Van_kalesi.jpg

  Les ruines de Tushpa, surmontées par la citadelle de Van Kalesi : ce site est représentatif du plus ancien stade des forteresses urartéennes.  -  '''Van kalesi''', Van, Turkey. Picture taken by Christian Koehn - Date: August, 2001.

 

Le nom d'Ararat apparait aussi dans la Bible, dans le livre de la Ararat.jpgGenèse, où il est identifié à l'endroit où l'arche de Noé atteint la terre ferme après le déluge.

L'histoire du déluge (*) est reprise dans les mythologies asssyro-babylonienne, grecque, zoroastrienne et même chinoise.

 

  

 

 

(*) : renseignements complémentaires en "Sources"


Sources :

- Global Volcanism Program - Ararat

- Arche de noé - Wikipédia - les différentes hypothèses appliquées

  au récit de l'arche.

- Noah's ark search - lien

- Urartu - Wikipédia - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog