Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Le champ volcanique de Kula, l’aire la plus à l’ouest des jeunes volcans turcs, est constitué de cinder cones et maars, basanitiques à phonotéphritiques, alignés sur une ligne E-O.

La plupart des édifices est datée du Pléistocène, entre 1,1 Ma et 10.000 ans.

Un stade initial d’activité regroupe des coulées de lave en provenance d’évents situés sur une fracture circulaire de caldeira (sur base d’images satellites) . Un second et troisième stade sont liés à un graben E-O. et ont produit des laves contenant des xénolithes.

Bien que l’activité ait continué à l’holocène, l’âge des éruptions les plus récentes n’a pas été établi.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-4.jpg

 (a) - Par rapport à l'Afrique, considérée comme "fixe", la Grèce chevauche la Plaque africaine beaucoup plus vite que le bloc Anatolie-Chypre ... ce qui implique une extension entre Grèce et Anatolie (grosse double flèche)( (Doglioni et al. 2002), after NASA data base

(b) - Coupe schématique X-X' : la compression et l'extension consécutive impliquent un amincissement de la plaque en subduction et ouvre une "fenêtre" permettant l'ascension de basalte.


Le volcanisme dans cette zone est à inclure dans la tectonique générale de subduction de la plaque Africaine sous la plaque Eurasienne, compliquée ici par un phénomène consécutif d'extension entre la Grèce et l'ensemble Anatolie-Chypre.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-8.jpg

Un modèle alternatif tient compte de fractures de tension ou de réactivation de failles concernant un bloc de Kula pris entre les grabens Alasehir et Simav. - doument Tockçaer & al. références en sources.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-13.jpgSchéma volcano-tectonique du développement des champs basaltiques de Kula  - document Tokçaer & al. référence en sources.


Kula-V.F.---Kara-Divlit-Tepe---S.Agostini--CNR-Pisa.jpgKula volcanic field - le cinder cone "Kara Divlit Tepe" et sa coulée de lave à droite - photo S.Agostini Institut de géophysique de Pise, Italie / GVP.

 

Son voisin le plus proche, le champ basaltique Karapinar, est situé au centre de la Turquie, dans la plaine de Konya-Eregli, au Sud-ouest du volcan Karacadag.

Ce champ volcanique comprend 5 cônes de cendres, 2 champs de lave et divers cratères d’explosions et maars, disposés sur une ligne d’élongation du Karacadag.

On remarque une évolution des maars du stade « anneau de tuff à hyaloclastites » vers le stade « maar » puis « cinder cone », reflétant les différents niveaux de l’aquifère durant les éruptions.

Le Meke Dagi, haut de 300 mètres, est un des plus grands cônes d’Anatolie centrale.

 

mf425.jpgKarapinar volcanic field : Le "Meke Golu" - litérallement lac puant -  entoure le cône de cendres Meke Dagi - l'eau du lac est troublée de bulles de gaz soufré en provenance de solfatare subaquatiques. - photo M.Fulle / GVP.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Kula

-                                       - Karapinar field

- Geotectonic Setting and Origin of the Youngest Kula
Volcanics (Western Anatolia), par M.Tokçaer, S.Agostini et M.Savasçin - Turkish journal of earth sciences. - lien

- Phonotéphrite d'après la classification TAS :

 

Commenter cet article

louise 10/05/2012 23:43


Bonjour,


Je suis tombé par hasard sur votre blog en faisant des recherches sur le Meke gölü. J'y suis aller la semaine dernière et j'ai été très surprise par la presque non existance du lac! La photo sur
votre article est magnifique (de quand date t-elle?), maintenant le lac est complètment sec à certains endroits? Avez-vous une idée des raisons? évaporation, puisage de l'eau pour
l'agriculture? 

Bernard Duyck 11/05/2012 11:06



@ Louise : la photo date de 1999. Quant aux raisons de la variation de la hauteur du lac, je ne peux que supposer des causes diverses : son odeur reflète la présence de solfatares sublacustres
... d'où une relation avec la température des eaux, elle-même fonction de l'activité volcanique indirecte. Je ne saurais confirmer si une partie des eaux est détournée pour l'irrigation, et ne
connais pas d'étude hydrologique sur ce site.



chrystaline 21/05/2011 11:29



depuis quelques jours la turquie tremble. un gros seisme de magnitude 5,9 a fait beaucoup de dommages avant hier, et depuis la terre n'arrete pas de trembler autour des volcans. ne doit on pas
craindre une prochaine éruption?



Bernard Duyck 21/05/2011 14:19



Bonjour,


A niveau séismes, il faut bien fire la différence entre :


Les séismes tectoniques qui sont de loin les plus courants. Ils sont bien expliqués par la tectonique des plaques.

Les séismes volcaniques (séismes volcano-tectoniques - trémor volcanique) quiaccompagnent les éruptions volcaniques. Ils servent à la prévision des éruptions.

Exceptés les tirs nucléaires, les séismes artificiels sont généralement de petits séismes.



La Turquie est parcourue par de nombreuses failles, des limites de plaques et à proximité de zone de subduction ... tout y est réuni "pour que ça bouge" ! voir :
http://earth-of-fire.over-blog.com/article-moyen-orient-volcans-de-turquie-tectonique-generale-55137151.html


Je ne crois pas à une prochaine éruption ... les phénomènes ne sont pas ici liés directement.


Rassurez-vous, bien que séismes et volcans soient tous deux destructeurs.


 



Articles récents

Hébergé par Overblog