Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 Ruiz03.jpg

                                    Le Nevado del Ruiz - photo INGEOMINAS.

 

Le Nevado del Ruiz est un stratovolcan andésito-dacitique, couvert de glaciers, et couvrant 200 km². Le cône moderne est un groupe de dômes de lave qui se sont construit dans la caldeira sommitale de l’ancien volcan Ruiz : Nevado el Cisne, Alto de La Laguna, la Olleta, Alto la Pirana et Alto de Santano. Le cratère sommital, Arenas, a un diamètre de 1.000 mètres et une profondeur de 240 mètres.

 

Nevado-del-Ruiz-cratere.jpg               Le cratère du Nevado del Ruiz - photo Jair Ramirez / INGEOMINAS.


Les pentes du volcan varient entre 10°, à basse altitude et 20-30°,  près du sommet.

Les flancs du volcan sont marqués par les avalanches qui y découpent de profondes ravines ; elles sont empruntés par les lahars générés lors de la fonte des glaces sommitales consécutive aux éruptions historiques, répertoriées à partir du 16° siècle. La plus meurtrière d’entre elles eu lieu en 1985, et a ravagé la ville d’Armero.

Sur le versant sud-ouest, un cône pyroclastique, La Olleta, situé à une altitude de 4.900 m. , n’est plus considéré comme actif.

 

N.del-Ruiz-02.2011--2.jpg               Le sommet glacé du Nevado del Ruiz en février 2011 - photo INGEOMINAS

 

Son activité éruptive a débuté il y a 1,8 Ma, au début du Pléistocène. On distingue trois périodes :

- la période ancestrale – entre 1 et 2 Ma , un complexe de grands stratovolcans s’est formé ; entre 1Ma et 800.000 ans, ils se sont partiellement effondrés, formant de vastes caldeiras (5 à 10 km. de large)

- la période ancienne – entre 800.000 et 200.000 ans, un nouveau complexe de grands stratovolcans s’est construit, incluant le vieux Ruiz. Puis une nouvelle caldeira s’est formée, suite à une explosion il y a 200.000 à 150.000 ans. 

- la période récente – depuis 150.000 ans : un ensemble de dômes de lave, d’andésite ou de dacite, s’est formé dans l’ancienne caldeira. Au cours des derniers 11.000 ans, le Nevado del Ruiz a connu 12 stades d’éruptions, incluant des avalanches de débris, des coulées pyroclastiques et des lahars, avec destruction partielle des dômes de lave.

La plupart des éruptions sont reliées au cratère central, à des éruptions phréatiques et des éruptions de flanc.

 

La plus ancienne éruption connue date de 1595 ; une autre d’importance se produisit en 1845. Il s’agissait à chaque fois d’éruptions explosives, d’un volume modeste mais suffisant pour produire des lahars causés par la fonte des glaciers sommitaux. En 1845, la coulée de boue causa la mort d’un millier de personnes dans la vallée du Rio Magdalena.

 

L’éruption de 1985 : Armero fut détruite par un lahar le 13 novembre 1985. Plus de 23.000 personnes y laissèrent la vie.


Volcanic Explosivity Index (VEI):  3

Tephra Volume:  48  x  10 6 m 3

Area of Activity: Arenas Crater

Eruptive Characteristics:
Central vent eruption , Explosive eruption , Pyroclastic flow(s) , Phreatic explosion(s) , Mudflow(s) (lahars).
Evacuation , Fatalities , Damage (land, property, etc.)     -  (in GVP.)

 

Avant cette éruption fatale, le volcan était sous surveillance, au départ d’une station sismique localisée à 9 km. du sommet, et les informations transmises à un centre de coordination chargé d’alerter les populations.

En novembre 1984, l’activité sismique et fumerollienne enregistra une nette augmentation. Une mission volcanologique Italienne analysa les gaz de fumerolles au niveau du plancher du cratère Arenas, concluant que le mélange de CO2 et SO2 provenait du magma et jugeant les risques de lahars comme « très élevés » (rapport rendu le 22.10.1985).

Le 13 novembre 1985, une tempête cachait malheureusement le sommet . Après un an de phénomènes annonciateurs, l’éruption débuta en fin d’après-midi. La phase paroxysmique se produisit à 21h09, avec la formation d’une colonne plinienne montant à 30.000 mètres, engendrant une pluie de cendres et lapilli au nord-est du volcan. La phase plinienne fut précédée et suivie de déferlantes et coulées pyroclastiques qui firent fondre la neige et le glacier ; la libération d’une masse colossale d’eau (estimée entre 10 et 60 Mm³), se mêlant aux produits éruptifs, engendra des lahars. Dans les vallées, les lahars avaient au moins 40 mètres d’épaisseur et leur vitesse de déplacement était de 50-60 km/heure. La coulée principale dévala le Rio Langunillas pour atteindre et engloutir la ville d’Armero, située à 74 km. du volcan, où périrent 20.000 personnes (sur les 29.000 habitants). D’autres coulées, empruntant les drainages des Rios Chinchina et Guani, firent des dégâts à Mariquita et Honda.

 

map_ruiz_hazard_zones.gif

 

Vidéo de la Pan American Health Organisation - link:

 

 

 

Armero_aftermath-Rio-Laguillas---J.Marso-USGS.jpgLe Rio Lagunillas ... Armero se trouvait au milieu de la zone boueuse - photo Jeffrey Marso / USGS.

Ruiz85_aerial_lahar_armero_12-09-85_med.jpg                         Armero, noyée sous la boue - photo USGS le 02.12.1985

Une figure amblématique de la tragédie d'Armero, Omayra Sanchez :  cette fillette, charriée par le lahar, s'est retrouvée coincée; après avoir lutté durant 60 heures, elle a succombé à l'hypothermie et à la gangrène. Cette mort tragique, parmi toutes les autres, a mis en lumière les failles du système officiel face à la menace du volcan, mais aussi la bataille courageuse menée par les secouristes pour sauver les victimes. La photo du journaliste Frank Fournier, prise juste avant son décès, a suscité la controverse, faisant culpabiliser le gouvernement Colombien devant son inaction à prévenir la tragédie en dépit des avertissements disponibles.

Omayra-Sanchez-13-year-old-victim-of-the-eruption-of-the-Ne.jpgNovember: Omayra Sanchez, 13 year-old, victim of the eruption of the Nevado del Ruiz volcano, Armero, Colombia - Born :28.08.1972 and died : 16.11.1985 - Photograph taken by Frank Fournier.
  (1972-08-28)
   

VRTA la suite de cette tragédie, l’USGS organisa, un an après celle-ci, un programme et un team de surveillance, le « Volcano disaster assistance program » et le "Volcano rescue team", ainsi qu'un observatoire portable pouvant être rapidement déplacé vers un volcan en réveil à n’importe quel endroit dans le monde. Le Rescue team permit l’évacuation de 75.000 personnes autour du Pinatubo, avant son éruption de 1991.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Nevado del Ruiz

- USGS - Nevado del Ruiz

- USGS - Deadly lahars from Nevado del ruiz

- Omayra Sanchez - wikipedia - link

- The volcano Rescue team

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog