Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

new-Britain.jpg                 New Britain - situation des principaux volcans - doc. Google Earth.

 

La formation de la partie est de l'arc volcanique Bismarck est en relation avec la subduction en direction nord de la micro-plaque de la Mer des Salomons sous la plaque Sud-Bismarck.

 

PNG10.jpgDoc. volcano.oregonstate.edu -Coupe de la zone de subduction sous l'île New Britain d'après Johnson 1976.

 

Les volcans de la partie nord-est sont représentés par la caldeira sous-marine Tavui et la caldeira Rabaul, qui contient plusieurs structures.

 

La caldeira Tavui :

La grande caldeira, sous-marine dans sa majeure partie, est située au large de la pointe nord-est de la péninsule Gazelle, elle-même au nord de la caldeira Rabaul.

Elle ne fut découverte qu'en 1985 par bathymétrie; elle mesure environ 10 km. sur 12, et sa paroi sud-ouest recoupe la pointe de la péninsule, de Tavui point à Laweo point.

L'ignimbrite "Raluan", datée de 7.100 ans, a d'abord été attribuée erronément à la caldeira Rabaul, avant d'être créditée à la caldeira Tavui. Elle est liée à une éruption de VEI 5 et l'émission d'un volume de téphras compris entre 3.000 et 5.000 millions de m³. Une couche de scories basaltiques sous-tend immédiatement l'ignimbrite rhyolitique, et l'introduction d'un magma basaltique a été considéré comme ayant déclenché l'éruption rhyolitique.

Des analyses par tomographie sismique suggèrent qu'elle ne serait plus active actuellement.

 

Tavui-caldera.jpg L'emplacement des caldeira Tavui et Rabaul - NASA Space Shuttle image STS103-733-52, 1999

 

La caldeira Rabaul :

La caldeira, large de 14 km. sur 8, est largement ouverte vers l'est, où son plancher est envahi par la mer à Blanche Bay. Elle constitue un "port naturellement abrité" où s'est installée une des plus grandes cités de l'île : Rabaul.

 

Rabaul_Harbor_And_Tavurur_From_Volcano_Observatory---Nicole.jpg    Le port de Rabaul et le cône du Tavurvur en éruption - photo Nicole Wallace.


La caldeira Rabaul est inhabituelle car formée au cours de deux épisodes de construction et d'effondrement d'un ancien volcan basaltique.

Le premier collapsus est daté de 3.500 avant JC. et le dernier de 1.400 avant JC. Tous deux furent accompagné d'émissions de nuages de ponce dacitique. Suivant le premier épisode d'effondrement, l'activité concerna un grand volcan andésitique situé dans la partie sud de la caldeira. Un renouvellement du volcanisme basaltique se fit ensuite sur une fracture circulaire à l'est.

Le second effondrement a laissé une caldeira elliptique de 9 km. sur 14.

 

rabualmap.jpgLes différents cônes de la caldeira Rabaul - Greene and others (1986) and Heming (1974).

 

11-14crop.small                        Carte oblique - USGS - by T.R.Alpha & H.G.Greene


Différents éruptions post-caldeira ont construits des cônes pyroclastiques basaltique à dacitique, proches des parois nord-est et ouest de la caldeira.

Le Vulcan s'est formé en 1878. Il fut aussi le siège d'une éruption qui affecta simultanément le Tavurvur, en 1994, au cours de laquelle la ville de Rabaul fut abandonnée.

 

vdap-rab12----USGS-1994.jpgLa ville de Rabaul noyée sous les cendres de l'éruption de 1994 - doc.archives USGS

 

rabaul_ali_2010165---14.06.2010.jpg

La caldera Rabaul photographiée le 14.06.2010 - Le Vulcan s'est revégétalisé après l'éruption de 1994, au contraire du Tavurvur, signe qu'il est toujours actif.

NASA Earth Observatory image created by Jesse Allen, using EO-1 ALI data provided courtesy of the NASA EO-1 team. Caption by Michon Scott. - Instrument: EO-1 - ALI

 

carte géologique - USGS

                      Carte géologique de la caldeira Rabaul - document USGS.

 

Vulcan - E.Endo USGS

             Le cône du Vulcan, vu du SE. en 1994 - photo Elliot Endo USGS


Sources :

- MTU volcanoes Rabaul - lien

- Geology and petrology of Rabaul caldera, Papua New Guinea - by R.F.Heming, dep. pf geology and geophysics, univ. Berkeley.

- Structure and sedimentation in an active caldera, Rabaul, Papua New Guinea - by H. Gary Greene, US Geological Survey, USA, Donald L. Tiffin, CCOP/SOPAC, Suva, Chris O. McKee, Rabaul Volcano Observatory, PNG

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog