Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

La region de l’Aïr, au Niger, constitue une des plus grande province granitique au monde. En plus du granit, cette province formée au cours d’un épisode magmatique majeur, daté de 407 Ma, compte 28 plutons, sans corrélation d’âge ou de distribution ; leur diamètre s’échelonne entre 0,8 et 65 km.
Le massif de l’Aïr est parcouru de deux zones de failles, orientées NE.   

 

Massif-de-l-Air---Nasa-Gemini-6.jpg                                    Le massif de l'Aïr - photo Nasa / Gemini 6.

 

In-Ezzane-v.field---JP.-Liegeois.jpg                        Le champ volcanique d'In Ezzane, en bleu-gris sur cette image Landsat -

   NASA Landsat Thematic Mapper mosaic by Jean-Paul Liégeois (Africa Museum, Belgium) / GVP


Le champ volcanique d’In Ezzane, situé à cheval sur le sud-est algérien et le nord Niger, couvre une zone de 500 km² à la pointe est du massif de l’Hoggar. Cette jeune province est peu connue étant donné son isolement … avis aux volcanologues en chasse de domaines à explorer !

 

Sud Aïr - volcans et coulées - Black 1967

  Sud Aïr - volcanisme cénozoïque du champ volcanique de Todra - JP. Liégeois / Mantle plume


Le champ volcanique Todra couvre 1.050 km² dans le sud de l’Aïr.
L’activité volcanique y a débuté avec l’éruption d’une trentaine de volcans trachytiques à phonolitiques, qui ont percé le sous-bassement précambrien. Elle s’est poursuivie par la formation de 130 cônes basaltiques, dont les coulées ont comblé le relief. La position de ces volcans est liée à une série de failles orientées NO-SE. La date de la dernière éruption n’est pas connue avec précision, mais on l’estime récente et ne datant que de quelques siècles.

 

Air--Todra-volcan-basaltique-monogeniqque---mantle-plume.jpg

Todra volcanic field - Cône basaltique monogénique - Photo by Jean-Paul Liégeois (Africa Museum, Belgium).

 

L’Aïr est bordé par les dunes du désert du Ténéré.
L’Arakaou, un ancien volcan – 18°96N / 9°57E, voit son cratère de 10 km. de diamètre, envahi par le sable, qui s’y engouffre , poussé par les vents, dans une brèche, appelée " la pince du crabe ", et y forme des dunes de plus de 200 mètres de hauteur. Le contraste est saisissant entre les parois sombres du cratère égueulé et le sable clair.

 

 

Pince-de-crabe-d-Arakoa---YAB-copie.jpg

              Niger - "la pince de crabe" d'Arakaou - photo wallpaper Yann-Arthus Bertrand.

 

Ce paysage, actuellement exclusivement minéral, a été verdoyant il y a 20.000 ans : depuis le climat sahélien s’est asséché, et le désert s’est installé sous l’influence des fluctuations climatiques aggravées par les activités humaines …surpâturage et déboisement ont fait accélérer ce processus ; depuis 50 ans, le désert a gagné 650.000 km² , soit une surface équivalente au territoire français, sur les fertiles territoires nord-africains.


Le massif de l’Aïr est la terre d’origine d’une tribu de touaregs, les Kel-Aïr, qui a dominé le Sahara occidental.
Depuis 1965, la découverte de gisements d’uranium, et la promesse d’un travail dans cette région aride, y fait affluer des populations de l’ouest africain. Les mines d’Arlit et d’Akouta emploient environ 2.000 personnes et carriere_uranium_niger.jpgproduisent annuellement plus de 3.000 tonnes d’uranium, soit 8% de la production mondiale. Carrière d'uranium "à ciel ouvert" d'Arlit.


En 2009, le groupe nucléaire Areva à signé avec le Niger une convention d’exploitation du gisement d’Imouraren, à 80 km. au sud d’Arlit. La production devrait démarrer en 2012, ave une perspective de 5.000 tonnes/an pendant plus de 35 ans , ce qui placerait le Niger au second rang des pays producteurs de ce minerai …alors que la Sahel figure toujours parmi les pays les plus pauvres au monde, malgré la richesse de son sous-sol.

 

Rejets-mine-uranium-Arlit---Air---YAB.jpg

     Aïr - les rejets de la mine d'uranium d'Arlit - photo wallpaper Yann-Arthus Bertrand.


Les rejets de la mine d’Arlit – 19°0N / 7°38E, photographiés des airs par Yann-Arthus Bertrand, témoignent d’une polllution "durable et non réversible"  qui risque donc de tripler à l’avenir, si des mesures dratiques ne sont pas prises.
Ceci sans compter sur les conditions de travail dénoncées dans un article de Roger Moody publié par Wise-Amsterdam le 22 avril 1982  : "Des gamins de quinze et seize ans se font irradier dans les mines sous contrôle français au Niger. Il n'y a quasiment aucune protection contre l'inhalation de gaz radon. La main d'oeuvre, presque exclusivement des nomades Touaregs, reste totalement ignorante des effets de l'exploitation minière. La détection des radiations et les contrôles sanitaires sont inexistants.".

La région n’est pas sure : quatre français ont été enlevés par Al-Qaïda en septembre 2010 et sont toujours détenus à l’heure actuelle.


Sources :
- Global Volcanism program – volcans d’afrique du nord
- The Hoggar swell and volcanism: reactivation of the Precambrian Tuareg shield during Alpine convergence and West African Cenozoic volcanism. By Liegeois J-P, Benhallou A, Azzouni-Sekkal A, Yahiaoui R, Bonin B, 2005 -  In: Foulger G R, Natland H H, Presnall D C, Anderson D L (eds) Plates, Plumes, and Paradigms, Geol Soc Amer
- Mines d’uranium au Niger : un scandale nommé Cogema - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog