Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui met en cause la Britannique Soco International concernant l’exploration pétrolière dans la concession du parc national des Virunga. Après avoir cédé en 2011 aux pressions extérieures en suspendant les activités exploratoires de Soco, la RDC vient de faire un revirement spectaculaire en autorisant à nouveau la société Britannique à mener des explorations, juste par voie aérienne, dans le bloc 5 du Graben Albertine.

 

P1140388-copie.jpg                                 Paysage des Virunga - © Carole et Frédéric Hardy

 

Aux dernières nouvelles, comme le rapporte l’agence américaine Bloomberg citant le ministre de l’Environnement, de la Conservation de la nature et du Tourisme, José Endundo Bononge, Soco International a finalement obtenu du gouvernement l’autorisation de procéder à "l’exploration aérienne" de ce bloc 5. La RDC, à en croire le ministre Endundo, motive sa décision par le souci de connaître exactement le volume des réserves pétrolières de ce bloc. Ce qui vraisemblablement, pensent les experts du secteur, devait servir à orienter sa décision concernant l’exploitation dans le parc des Virunga, jusque-là classé patrimoine commun de l’humanité par l’Unesco. "Nous avons besoin d’évaluer la quantité des réserves de pétrole dans la région pour aider le pays à décider si elle doit permettre l’exploration dans le parc", a dit Endundo. Selon lui, l’évaluation portera au cas par cas sur tous les blocs pétroliers de l’Est et pourrait être prêt dans les deux prochains mois.

Le site d’exploitation pétrolière querellé couvre une superficie de 7.000 km², allant de Rumangabo, en territoire de Rutshuru jusqu’à Kasindi port au Nord en territoire de Beni, en longeant le lac Edouard au cœur du parc national des Virunga.

 

virunga-map.jpg                          Carte du Parc national des Virunga - doc. site officiel Gorilla CD 2008.

 

 

Entre pétrodollars et protection de la nature, le choix doit déjà avoir été fait ! La RDC est en recherche d’un alibi pour se couvrir contre la pression internationale au moment d’autoriser une réelle prospection dans un parc national reconnu par l’Unesco. Et si les besoins énergétiques sont invoqués, pourquoi ne pas se pencher sur l'exploitation du gaz méthane présent sous les eaux du lac Kivu, ce qui augmenterait la sécurité pour les populations locales.


"Ces autorisations sont contraires à la législation congolaise et aux engagements internationaux du pays. La communauté internationale se doit de réagir. Une telle réaction, notamment de l'Union européenne et de l'UNESCO, pourrait avoir un impact sur les autorités congolaises et Soco ", a affirmé ce jeudi Didier Reynders, le ministre des affaires étrangères belge, déplorant que Soco continue de faire pression sur les autorités congolaises pour commencer ses activités d'exploration..


LA RDC doit faire les bons choix … on ne peut indéfiniment " vouloir le beurre et l’argent du beurre ".

Sans vouloir s’ingérer dans la gestion locale, force est d'admettre que ce pays, instable depuis son indépendance, a gaspillé et détruit les infrastructures laissées par les colons … la corruption et la guerre civile ont mis à genoux une économie florissante fin des années 50.

Plutôt que d’exploiter au profit de quelques uns des ressources non renouvelables, il conviendrait de penser à la sauvegarde d’une biodiversité remarquable et exploitable durablement.


Le parc des Virunga s’étend sur 790.000 ha, avec des habitats divers allant des marécages et des steppes aux neiges éternelles du Ruwenzori, en passant par les plaines de lave et les savanes couvrant les pentes des volcans. Ce parc est le plus ancien parc national de la RDC et d’Afrique. Il a été créé en 1925, et possède une faune et une flore très riche, qui compte e.a. le gorille de montagne et l'okapi.

 

P1140309-copie.jpgLes derniers gorilles de montagne ... tranquilles pour combien de temps encore ? - © Carole et Frédéric Hardy 

 

Le WWF s’insurge également . Annick Vanderpoorten, porte-parole de WWF Belgique explique " Il faut savoir qu’on arrive vraiment à un moment vraiment charnière du parc, c’est à dire que les conflits sont enfin calmés. On arrive à un moment où tous les projets de conservation commencent à bien porter leurs fruits. Notre crainte, c’est que cette exploration pétrolière réveille les conflits, parce qu’ils utilisent du matériel qui peut être intéressant pour les groupes de rebelles qui occupent encore la région. Et puis surtout, on craint que cette exploitation mette en péril toute la conservation qu’on met sur pieds dans la région depuis 40 ans. "

 

Sources :

- RTBF info -Parc des Virunga : autorisation de prospection "illégale" selon D. Reynders. - 08.03.2012 - link

- Gorilla CD - the official website of the Virunga National Park - 03.2011 -

DRC blocks Soco from oil search in virunga park.

- Unesco - Virunga National Park - World Heritage site 1979 - description

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog