Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

 

Comme l'explique le Dr. Boris Behncke volcanologue à l'Osservatorio Etneo de Catane, un épisode éruptif paroxysmal typique de l'Etna, comme ceux qui ont marqués le nouveau cratère sud-est au cours des précédents mois, se décompose en trois phases principales : 1. prélude et montée en puissance - 2. climax - 3. diminution de l'activité et arrêt.


1. la phase un est caractérisée par une reprise d'activité, avec de petites explosions stromboliennes, précédées parfois de bouffées de poussières, et accompagnées de temps en temps d'émission de laves.

2. le climax - ou réel paroxysme - voit une forte augmentation de l'activité éruptive, et le passage d'une activité strombolienne soutenue à la mise en place de fontaines de lave, montant à quelques centaines de mètres en quelques minutes. Ces fontaines sont accompagnées d'une colonne riche en poussières et lapilli, qui se développe différemment selon les conditions météorologiques. Les retombées de cendre et lapilli se font jusqu'à des dizaines de kilomètres du volcan. Presque tous les paroxysmes sont accompagnés de coulées de lave.

La durée de cette seconde phase varie entre 10-15 minutes et une dizaine d'heures.

3. le passage à la phase finale est marqué par le retour à une activité strombolienne continue et/ou des émissions de poussières; l'effusion de lave diminue rapidement pour cesser complètement ensuite. Cette phase varie entre quelques minutes et plusieurs heures, avec parfois des explosions isolées.

 

Le 11° paroxysme en détails :


1. Le prélude : 18 et 19 août 2011

Le départ est donné le 18 au matin , avec une augmentation des émissions de gaz.

Le 19, vers 3h.36 GMT, une forte explosion accompagnée de bombes incandescentes et d'un petit panache, est suivie par plusieurs autres plus petites ... parallèlement, une augmentation du trémor est remarquée; dans la journée, de petites émissions de cendres suivent les fluctuations du trémor. En soirée, une faible activité strombolienne se traduit par de petites explosions espacées d'environ 30 minutes.

 

2. Le climax :

Le 20 août à 2h.30, l'activité strombolienne s'intensifie et à 2h55, la lave commence à déborder au travers de la brèche située côté est du cratère. L'activité strombolienne va continuer ainsi durant 4 heures, avec des fluctuations de fréquence et d'intensité des explosions, tandis que la lave descend doucement les pentes ouest de la Valle del bove.

 

254681 2149770915977 1597492942 2301935 6504541 n

                Variations de l'activité strombolienne, avec coulées de lave - webcam Radiostudio7

 

20.08.2011EBELZ

                        Variations du trémor et pic repris par les instruments à 7h18 - doc. INGV


Aux environs de 7h GMT, l'activité augmente brusquement pour passer en quelques minutes à des fontaines de lave, et des chutes de matériaux pyroclastiques sur les flancs du nouveau cône sud-est. Un panache monte à 5 à 6.000 mètres en prenant la forme d'un champignon, avant de se déplacer vers le sud-ouest et de relâcher des cendres et des lapilli sur Paterno, Ragalna et Biancavilla.

 

20.08.2011---El.Ferrera-UN.Catania.jpgLa colonne éruptive est montée à 5-6 km. avant de se disperser - photo Elisabet Ferrera - Univ. catania / INGV.

 

20.08.2011-7h24-Emot.jpgFontaines jumelles à 7h24 - Thermal monitoring camera of the INGV-Catania on the Montagnola, located about 3 km south of the summit craters of Etna. 


Les intenses projections en continu de matériaux pyroclastiques génèrent des avalanches ressemblant à des coulées pyroclastiques qui descendent sur quelques centaines de mètres plus bas que la base du cône.

(voir aussi la vidéo de Klaus Dorschfeldt )

 

20.08.2011 climax - Stef.BrancaClimax de l'épisode éruptive vers 7h15 - le cône est masqué par les avalanches pyroclastiques - photo Stefano Branca / INGV Catania.


En même temps, la partie basse du cône côté est commence à glisser sous la pression de la lave pour s'effondrer ensuite ; la lave est émise en suivant plusieurs branches qui prennent le même parcours que durant les précédents épisodes.

 

3. Phase terminale :

Le fontaining commence à diminuer après 7h30 pour cesser totalement vers 7h50 ; le cratère émet encore des poussières durant quelques minutes avant de retrouver le calme.

 

20.08.2011-7h51-webcam-therm.JPG

Vers 11h59 GMT, une série d'explosions générant de la poussière démarre pour se terminer vers 12h04.

 

 

La morphologie du cône pyroclastique cernant le nouveau cratère sud-est s'est profondément modifiée, avec l'effondrement côté est, tandis que les bords nord-est et sud du cône croissaient en hauteur.

 

Sources :

- traduction du rapport de l'INGV Catania

- diverses photos parues au cours du paroxysme.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog