Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

... ou quand la Rogue River compose avec le volcan !

 

Déjà son nom évoque la "filouterie" : la région était habitée par les indiens Takelma, qui durent employer la ruse pour défendre leur pays natal contre l'invasion des trappeurs Franco-Canadiens ... ceux-ci les appelaient "les coquins" - "the rogues".

La Rogue River National Forest, dont le statut fut établi en 1908 par Th. Roosevelt, portait anciennement le nom de "Crater National Forest" . Elle fait partie de la Siskiyou Forest, nom Cree pour désigner un cheval à la queue écourtée, animal de trait employé par les Canadiens de l'Hudson Bay Company.

 

usa-2940-copie.jpg

                               ©JM. Mestdagh

La Rogue River prend sa source sur les pentes du Mt. Mazama . Auparavant, le lit de l'ancienne Rogue river  trouvait 198 mètres plus bas ... la vallée fut remplie par des couches de lave superposée (intra-canyon basalt flows) il y a quelques 1,25 Ma., suivies de couches de ponces.

usa-2949-copie.jpg

 

Après avoir coupé la couche de ponce, la rivière a entamé le basalte; elle forme par endroit des gorges, aidée dans son travail érosif, par l'effondrement de tunnels de lave. On en voit des traces sur les parois.

 

©JM. Mestdagh

usa-2950-copie.jpgTraces de tunnel de lave partiellement effondré (centre en haut) et du bouchon de basalte le fermant (en bas - voir le croquis didactique), sur les parois de la gorge entamée par la Rogue River. - ©JM. Mestdagh

 

 

usa-2953-copie.jpgLa Rogue River entaille le basalte pour y former une gorge - ©JM. Mestdagh

 

 

Le courant violent charrie des blocs rocheux qui vont éroder le basalte (étoiles rouges) et en tourbillonnant sur place, y créer des "marmites de sorcières" (étoile jaune).

 

usa 3017 copie 2

                                                                             ©JM. Mestdagh

Lorsque sur son passage, la rivière trouve une portion de tunnel de lave placé dans le sens de sa progression, pourquoi ne pas "jouer à cache-cache" ?

 

usa-3002-copie-2.jpg

 

 

C'est ce qu'elle fait à "Natural bridge"... son passage souterrain peut en faire augmenter la pression lorsque les eaux sont hautes, et elle peut générer de "mini-geysers" lorsqu'un trou se présente dans le toit du tunnel.

 

usa 3003 copie 2

©JM. Mestdagh

 

 

 

 

 

 

 


usa-3007-copie.jpg

La Rogue river s'engouffre dans le tunnel de lave - ©JM. Mestdagh

  usa 3008 copie

Sortie sous pression - ©JM. Mestdagh


usa 3028 copie

Entre les deux, Natural Bridge : le dessus du tunnel de lave en partie entaillé par le torrent - ©JM. Mestdagh

 

Pour suivre, quelques curiosités botaniques, puis géologiques de l'Oregon.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog