Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

arco-delelefante-pantelleria-island-sicily-italy.jpg

                             Pantelleria - l'arche de l'éléphant - photo sicily italie


Pantelleria d'hier :

L’île a été fréquentée depuis le néolithique, 5.000 ans avant JC, pour son obsidienne, une lave noire vitrifiée et brillante, tranchante, considérée comme très précieuse à l’âge de la pierre.

Les premiers témoignages d’une communauté stable remontent à 2.000 avant JC : des vestiges de cabanes rondes équipées de meules et de bassins pour récolter les eaux ont été retrouvés dans le village de Mursia. Ce village, naturellement protégé par le surplombement de la mer, était entouré côté terre, par un puissant mur. La population de l’époque y a construit aussi une nécropole, où l’on retrouve des monuments funéraires appelés Sesi. Communes dans le bassin méditerranéen, ce sont des constructions circulaires, ici en pantellérite, pleines à l’intérieur et avec des cavités sur les côtés utilisées pour les rites funéraires.

 

800px-PantelleriaPantelleria---Sese-grande---Gino-Roncaglia.jpg                                 Pantelleria - "Sese grande" - photo Gino Roncaglia


A partir de l’an 700, ce sont les phéniciens qui y débarquent ; ils nomment l’île Yranim, et par la suite Cossyra. L'âge d'or de l'île commence : ce peuple industrieux cultive la vigne, érige des fortifications à San Marco, frappe des monnaies à l'effigie de la déesse Tanit, aménage des réservoirs d'eau, bâtisse un temple près du lac "Specchio di Venere », miroir de Vénus, et construit le premier port dont il reste quelques vestiges.

 

Scauri-vestiges-romains---turismo-trapani.jpg                 Pantelleria -  vestiges romains à Scauri - photo turismo Trapani


Ensuite les Romains en prennent possession et restaurent toutes les fortifications de l'île. On a retrouvé trois portraits d’époque romaine, les deux premiers, dans une citerne, représentent Jules César et une figure féminine de noble origine, le troisième est un portrait de l’empereur Titus.

On a aussi localisé une villa datant du IV-V siècle ap. J.C. : une structure habitable avec de grandes citernes en annexe. Les citernes sont marquées par des éléments architecturaux de qualité et des fragments de mosaïque.

Vers le 8° siècle, les Arabes s’installent pendant près de 500 ans. Leur culture exerce sur Pantelleria une influence si forte qu'elle est encore présente aujourd’hui. Ils la baptisent "Bent el Rion ", fille du vent. Ils édifient les "dammusi ", maisons typiques construites en pierres de lave dont les murs, légèrement inclinés et très épais, supportent un toit blanchi en forme de coupole destiné à recueillir l'eau de pluie, conduite dans une petite citerne.

 

PANT_00_DAMMUSOP_001--turismo-trapani.jpg                               Pantelleria - "dammusi" typiques - photo turismo Trapani


Les Arabes perfectionnent la culture de la vigne, de l'olivier et du cotonnier. Ils bâtissent la ville fortifiée de Pantelleria, malheureusement presque totalement détruite pendant la deuxième guerre mondiale. Par ordre chronologique, Pantelleria est ensuite conquise par les Normands, à qui on attribue la forteresse, les Souabes, les Angevins, les Aragonais et les Bourbons. En 1860, le Royaume d'Italie annexe l'île lui faisant désormais partager ses vicissitudes historiques. Curieusement, et malgré son histoire mouvementée, Pantelleria reste un paradis naturel, une île où le temps semble s’être arrêté. 

 

Pantelleria-chateau-en-pierres-de-laves---turismo-trapani.jpg        Pantelleria- le château construit en pierres de lave par les Normands - photo turismo Trapani.


Pantelleria d'aujourd’hui :  
L'agriculture et le tourisme sont les principales activités d'une île qui a conservé un aspect sauvage, épargné par l'industrialisation. Pantelleria est notamment réputée pour sa production de câpres et de vin (Passito et Moscato).

 

Pantelleria_Scogli_del_Formaggio---Luca-conti.jpg  Des Faraglioni parsèment les rivages de Pantelleria - dont le Scogli del Formaggio - photo Luca Conti.


L'activité touristique, quant à elle, comprend une clientèle venue chercher la bienfaisance des saunas naturels de l'île appelés Bagno asciutto (Bain sec). L'activité volcanique émet en effet des vapeurs qui, à l'intérieur des grottes, reproduisent les effets du sauna.

 

Grotta-di-Benikula---turismo-trapani.jpg                                  Pantlleria - Grotta di Benikula - photo turismo Trapani


De nombreux artistes ont rapporté dans leurs œuvres leur enchantement de l'île de Pantelleria :

Alphonse de Lamartine trouve  " ...l'île de Pantelleria, ancienne île de Calypso, délicieuse encore par sa végétation africaine et la fraîcheur de ses vallées et de ses eaux ". Giuseppe Bertolucci la vantait ainsi : " C'est la première île au monde qui ne provoque pas en moi anxiété et désir de fuite, mais seulement calme et volupté ".

Ces dernières années, la rusticité de Pantelleria a attiré une clientèle haut de gamme. Des stars de la musique et du cinéma y effectuent des séjours réguliers. Sting disait récemment : " A Pantelleria, les paroles étaient dans le vent, j'ai simplement dû allonger la main et les recueillir. "

 

Laghetto-delle-ondine---G.Roncaglia.jpg                         Pantelleria - Le Laghetto delle Ondine - photo Gino Roncaglia


Outre ses merveilles naturelles, Pantelleria offre également une gastronomie intéressante qui évoque les différents peuples qui s’y sont succédés. Comme spécialité locales, on retiendra  les délicats raviolis à la "ricotta " et à la menthe, et l’aromatique "pesto pantesco ", sauce composée d’huile d’olives, de tomates, d’ail, de basilic et de piments, qui accompagne avec le même bonheur les spaghetti, le poisson ou la viande. On garnit la plupart des plats cuisinés avec les célèbres câpres et l’origan, tous deux cultivés sur place, ce qui donne à la cuisine locale sa saveur bien particulière.

L’Afrique toute proche se manifeste par le couscous aux poissons, toujours garni d’une variété de légumes. La "sciakisciuka ", ragoût de légumes bien épicé, et la "cuccurummà ", plat à base de courgettes, ont pour origine la Sicile. La mer fournit du poisson si fin et savoureux qu’il est à déguster simplement, soit grillé, soit cuit au four …

L’orient est aussi présent avec le traditionnel Cannateddro. Les "mustazzola ", biscuits secs de tradition arabe, séduisent les yeux avant le palais, à déguster à tout prix avec un verre de "passito ". 

 

Sources :

- Turismo Trapani

- Trapani Sicilia - Pantelleria.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog