Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

Thomas Jaggar est né à Philadelphie en 1871 ; il reçoit son doctorat en géologie en 1897, à l’université d’Harvard. Convaincu de l’importance des observations de terrain, il débute ensuite une longue période d’exploration et en 1902, il fait partie du groupe de scientifiques envoyé par les Etats-Unis pour analyser les éruptions catastrophiques de la Soufrière, à la Martinique, et de la Montagne Pelée. C'est dans les ruines encore fumantes de Saint-Pierre que va naître sa vocation de volcanologue " pour que jamais plus les volcans ne dévastent les villes ".


thomas-Jaggar---USGS.jpgEn 1906, il dirige le département de géologie du MIT , le Massachussetts Institute of Technology. Impressionné par les 125.000 morts consécutifs au séisme qui touche la Sicile en 1908, il déclare que " quelque chose doit être fait " pour aider à l’étude des volcans et de l’activité sismique.

En 1909, lors d’un voyage d’étude au Japon, il s’arrête à Honolulu et entre en contact avec Lorrin A. Thurston et divers hommes d’affaire locaux  qui vont l’aider à trouver des fonds pour créer un observatoire à Hawaii. En 1911, il rencontre Frank Perret, le volcanologue le  plus célèbre de cette époque, lui expose son projet , et réalise en juillet une première mesure de température du lac de lave de l’Halema’uma'u.

Thomas Jaggar  - 1916 - Image courtesy of the US Department of the Interior, US Geological Survey

 

 

Le 17 janvier 1912, Jaggar arrive à l’hôtel Volcano house et commence ses observations et l’enregistrement en continu de l’activité volcanique, un des objectifs du futur observatoire permanent.
On cite cette date comme celle de la fondation de l’HVO … une date différente sera proposée : le 1 juillet 1912, data à laquelle Jaggar reçut sa première paie.

 

Jaggar-Hmm_L.jpg

Thomas Jaggar (second from left) prepares to measure the temperature of the Halema`uma`u lava lake in 1917. Pictured, left to right, Norton Twigg-Smith, Thomas Jaggar, Lorrin Thurston, Joe Monez, and Alex Lancaster. - doc. archives HVO / USGS.

 

09.1919_Jaggar_Thomas-and-Isabel---SW-rift-zone---USGS-arch.jpgThomas Jaggar et son épouse sur la rift zone SO du Mauna Loa en septembre 1919 - photo courtesy of USGS archive.

 

Il fut l'un des premiers volcanologues à comprendre l'explosivité du contact entre la lave et l'eau des nappes phréatiques : l'hydromagmatisme, illustré par la phase explosive du kilauea en mai 1924.


Kilauea-22.05.1924.jpgEruption hydromagmatique du Kilauea le 22.05.1924 - archives Volcano house / Hawaii National Park

 
Jaggar travaillera à l’observatoire jusqu’en 1940, et maintiendra ensuite des activités à l’Université d’Hawaii.

 

Frank Alvord Perret, né à Philadelphie en 1867, est un ingénieur, inventeur et assistant de Thomas Edison. De Santé fragile, il part pour Naples en 1900, Frank_Alvord_Perret---16.10.1909---George-Grantham-Bain-col.jpgoù il devient l'ami de Matteucci, directeur de l'Observatoire volcanologique du Vésuve et assiste en sa compagnie à l'éruption de 1906... et c'est le début de sa vocation de volcanologue.

L'ingéniosité et le perspicacité de Perret sont légendaires : manquant de sismographe, il étudie la fréquence des micro-séismes qui ébranlent de façon continue les flancs du Vésuve en mordant l'armature métallique de son lit, qui scellé dans le ciment du sol de sa chambre, transmet les moindres vibrations aux dents, particulièrement sensibles à celles-ci.

Frank Perret - en 1909 - photo George Grantham Bain collection


Il collabore avec Th. Jaggar à l'étude du Kilauea et à l'établissement de l'observatoire.

C'est aussi un grand photographe des phénomènes volcaniques. Durant la nouvelle éruption de la Montagne Pelée en 1929-30, il photographie les nuées ardentes depuis une cabane proche des coulées ... l'une d'elle l'enveloppe dans son nuage, mais il y survit !

En 1931, il construit sur le Morne Lenard, au dessus de la Rivière blanche, une petite hutte d'observation, qui deviendra la première station permanente sur la Montagne Pelée. Il restera sur l'île de façon plus ou moins continue pendant dix ans.

 

Frank-Perret---hutte-a-la-Mont.-Pelee-1934.jpg        Poste d'observation de Frank Perret sur la Montagne Pelée - 1934 - doc. encarpost

 

Sources :

- Les feux de la terre, histoires de volcans - par M. Krafft - éd. Découvertes Gallimard

- HVO - USGS - Thomas A. Jaggar, and the Hawaiian volcano observatory - link

- West Hawaii today - Jaggar achieves significant science in HVO's first year - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog