Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

Jean-Baptiste Geneviève Marcellin Bory de Saint-Vincent (1778 – 1846) est un officier Français, naturaliste et géographe, qui s'est notamment Bory_Saint-Vincent_1778-1846.jpgintéressé à la volcanologie, à la botanique et à la systématique.

Il aurait suivi des cours de chirurgie et de médecine de 1791 à 1793. Pendant la Terreur (1793-1794), il se réfugie dans les Landes. Ses premières publications savantes remontent à 1796-1798. Il entre alors en contact avec de nombreux naturalistes. Il fut l'élève du géologue et minéralogiste Déodat Gratet de Dolomieu à l'École des mines de Paris. Après le décès de son père, il s'engage dans l'armée en 1799.

Il apprend le départ d'une expédition scientifique organisée par le gouvernement et obtient la place de zoologiste en chef à bord de l'une des corvettes participantes.  

 

Scaler.jpgC'est ainsi qu'après avoir quitté l'armée de l'ouest fin août puis obtenu du ministère de la guerre un congé indéfini, Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent quitte Le Havre le 19 octobre à bord du navire Le Naturaliste.


Il s’arrêtera aux îles Fortunées, les Canaries, où il relate l’éruption du volcan de Chahorra, dans son livre : " Essais sur les Isles Fortunées et l’Antique Atlantide. " (texte complet sur : Max Planck institute for the history of Science)

 

volcan-de-Chahorra-Teneriffe---B-St-Vincent.jpgDocuments extraits de "Essais sur les Isles Fortunées et l'Antique Atlantide" par Bory de Saint-Vincent - Bibliothèque Nationale De France.

Il fera escale à l'île Maurice en mars 1801. De là, il rejoint le 23 mai 1801 la Réunion voisine, où il effectue en octobre et novembre 1801 l'ascension et la première description scientifique générale du Piton de la Fournaise. On lui doit la première approche scientifique du Piton de la Fournaise.


Son objectif est d'explorer "l'une des îles les plus curieuses qui existent sous les rapports géologiques, selon ses propres termes. Dans aucune on ne rencontre de traces aussi marquées de puissantes éruptions volcaniques et d'indices aussi fréquents de l'action des feux souterrains".

"J'avais fait part, depuis longtemps, à plusieurs personnes du dessein de monter au volcan par le côté de la mer" écrit Bory de Saint-Vincent dans sa relation de voyage. "J'avais prié M. Deschasseurs de me procurer un guide. Tout le monde cependant s'accordait à me dire que la tentative était téméraire, que personne ne voudrait me suivre, et que jamais on n'avait osé entreprendre ce que je voulais exécuter."

 

La-Fournaise---Bory-st-Vincent---Bibli-departementale-de-l.jpgCarte du Piton de La Fournaise - Bory de Saint-Vincent 1802 - doc. Bibliothèque Départementale de La Réunion.


Mais, Bory de Saint-Vincent est du genre têtu :

"J'avais une grande envie de bien voir la montagne ignivome, et mon désir redoubla dès qu'on m'assura que personne n'avait réussi dans ce que je projetais. Je regardais comme exagérées les craintes qu'on cherchait à me donner. Jouvancourt partageait mes sentiments, mais les Noirs, découragés par tout ce que les esclaves du canton leur racontaient, témoignaient la plus grande terreur. Ils nous firent des remontrances et pour nous décider à ne pas les conduire à la Fournaise par une route inusitée, l'un d'eux nous raconta plusieurs traditions du pays. Il avait, disait-il, appris par d'anciens habitants que le volcan était le patrimoine du diable, que c'était la bouche de l'enfer, qu'il était d'autant plus dangereux pour nous d'y monter que les Blancs n'en revenaient plus, les réduisant en esclavage, les employant à creuser la montagne, à diriger les courants de laves et à attiser le feu sous les ordres de commandeurs noirs ".

 

page2-543px-Jean-Baptiste_Bory_de_Saint-Vincent_-_Voyage_da.jpgDans son "Voyage dans les quatre principales îles des mers d’Afrique"(texte sur : Gallica ) , paru en 1804, il décrit en détail le cratère sommital du Piton de La Fournaise alors rempli de lave en fusion :

"A nos pieds du fond d'un abîme elliptique, immense, qui s'enfonce comme dans un entonnoir et dont les parois formées de laves brûlées qu'entrecoupent des brisures fumantes menacent d'une ruine prochaine, jaillissent deux gerbes contiguës de matières ignées dont les vagues tumultueuses lancées à plus de vingt toises d'élévation, s'entrechoquent et brillent d'une lumière sanglante, malgré l'éclat du soleil que ne tempérait aucun nuage ..."

 

cratere-dolomieu---B-St-Vincent.jpg"Vue du cratère Dolomieu ..." - extrait de "Voyage dans les quatre principales îles des mers d'Afrique" par Bory de Saint-Vincent - Bibliothèque Nationale de France.


Dans son analyse, tout y passe : les sortes différentes de coulées, les roches avec ou sans olivine, les tunnels de lave et même les fils de verre volcanique (on ne les nommera "cheveux de Pelé" que bien plus tard).

Il donne le nom d’illustres savants aux principaux cratères du Piton de La Fournaise : Dolomieu, dont il vient d’apprendre la mort, Haüy, Ramond … et il ne s’oublie pas, avec le cratère sommital Bory.

 

Mamelon-central-et-cratere-Bory---Voyage-ds-les-4-principa.png"Le Mamelon central" et "Le Cratère Bory" - planche extraite de "Voyage dans les quatre principales îles des mers d'Afrique" par Bory de Saint-Vincent - Bibliothèque Nationale de France.

 

cratere-Bory-Christophe-Andre-29.04.08.jpgPiton de La Fournaise - les vestiges du cratère Bory, à gauche et le cratère Dolomieu - photo Christophe André / Flickr 29.04.2008

 

Certa-de-la-Reunion---JB-Bory-de-St-Vincent---Librairie-du.jpgCarte de l'île de La Réunion, dessinée par Bory de Saint-Vincent au début du 19° siècle - doc. Librairie du Congrès Américain.

 

A partir de 1805, sa carrière militaire le monopolise et il participe à diverses campagnes Napoléoniennes. A la Restauration, il doit s'exiler avant de revenir en France en 1820.

 

A suivre : Lord Hamilton, l'ambassadeur volcanologue.

 

Sources :

- Les feux de la Terre, Histoires de volcans - par Maurice Krafft - Ed. Découvertes Gallimard.

- Le Journal de l'île - Bory de Saint-Vincent, un curieux de la nature - link

- Essais sur les Isles Fortunées et l'Antique Atlantide - Bory de Saint-Vincent -texte link

- Voyage dans les quatre principales îles des mers d'Afrique - Bory de Saint-Vincent - texte link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog