Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

La région du lac Kivu en R.D.C. est soumise à tous les malheurs.

Jeudi 2 mai, une " alerte au Mazuku " a été lancée dans le grand camp de réfugiés de Mugunga. C’est un membre du département de Géochimie et de l’Environnement de l’Observatoire Volcanologique de Goma, appelé sur place, qui relate cet évènement interpellant, qui n’a heureusement pas fait de victimes.


2013.05.02-Mugunga-camp---Mazuku-risk-CB.jpg

                         Kivu - le camp de Mugunga et sa multitude de réfugiés 


Le Mazuku :

Le mot Mazuku, littéralement "souffle du diable ", dérivé d’un dialecte Rwandais, indique des zones où les humains et les animaux meurent mystérieusement au cours de la nuit.

Le mystère a depuis été éclairci :  on trouve dans ces zones des dépressions où s’accumule du dioxyde de carbone, émis par des évents gazeux. Le gaz, plus lourd que l’air, s’accumule par gravité formant des poches où sa concentration devient létale pour les êtres vivants (de 15 jusqu’à plus de 80% en vol. de CO2).

Des analyses isotopiques montrent que ce CO2 est originaire du manteau terrestre supérieur.


Ce phénomène est connu de longue date dans la province volcanique des Virunga : entre Sake et Goma, ces zones sont localisées dans une bande de 3 kilomètres en bordure du lac Kivu, dans un endroit où se trouvent des cônes volcaniques d’origine phréatique ou phréatomagmatique, ce qui suggère un possible lien entre le mazuku et un système hydrothermal et /ou les eaux souterraines. (Capaccioni & al – Vaselli & al. – 2003)

Les dépressions qui caractérisent ces zones sont crées par de superpositions de coulées de lave, ou correspondent à des tunnels de lave dont le toit s’est effondré, ou encore à des fractures facilitant la migration des gaz vers la surface. Un lien peut être fait avec le système de fractures et de failles, souvent dissimulé sous les coulées de lave. (Smets & al. 2010)

 

Location-mazuku-Sake-Goma---GORISK-B.Smets-2010.jpgSituation des mazuku en bordure du lac Kivu entre Sake et Goma - localisation des failles et cônes phréatiques /phréatomagmatiques - (c) B. Smets, RMCA – 2010

 

La cause étant déterminée, on peut se demander pourquoi des humains s’installent encore dans de telles zones dangereuses ?


L’instabilité politique et les guerres engendrées sont liées à une croissance exponentielle de la démographie régionale, avec l’afflux de nouveaux habitants et réfugiés ; ceux-ci n’ont pas la connaissance du terrain sur lequel ils s’installent.

Mais les autorités locales et internationales qui ont, soit créé, soit laissé s’installer les camps de réfugiés dans de tels endroits, ou encore en assure avec difficulté une gestion minimale, étaient au courant du problème … ils ont laissé faire !

Dans un article du New York Times, le Dr. Tedesco dénonçait ce fait en 2009 : " près de 100 personnes meurent chaque année par les orifices de dioxyde de carbone le long de la rive nord du lac Kivu. (...) Au lendemain du génocide Rwandais en 1994, beaucoup sont morts de mazukus qui ont envoyé des nuages ​​de gaz dans les camps de réfugiés bondés le long du lac.


Seules de courageuses initiatives locales parviennent encore à informer les réfugiés, sans pouvoir cependant régler le problème d’une implantation de plusieurs centaines de milliers de personnes en un lieu plus sûr.

 

Mugunga I & II - United Nations photo FlickrRDC - les camps de réfugiés Mugunga I & II à l'avant-plan, Bulengo en bordure du lac - UN Photo/Marie Frechon / Flickr 

 

Sources :

-     GORISK Scientific networkMazuku

   Le réseau scientifique GORISK est composé d'un groupe de scientifiques étudiant et surveillnt l'activitévolcanque et tectonique dans la bassin du Kivu, né du projet belgo-luxembourgeois GORISK

- Science direct- Dry gas vents in goma region : formation and risk assessment. - By B.Smets & al.

- E.S.F. - An overvieuw of geohazards inside Goma city and surrounding villages, North Kivu / DRC

by Charles Balagizi, Mathieu Yalire, Marcellin Kasereka, Annie Kinja, Antoine Kies, Dario Tedesco.

- UCL Volcano CO2 group - Nyiragongo

- USGS - Volcano hazards program /Mazuku - link

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog