Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Situé dans le groupe central, le seul cône actif de l’Aso est le Naka-dake, lui-même composé de sept petits cratères. Le seul petit cratère actif est le premier, situé le plus au nord ; les autres furent actifs avant 1933.

 

Aso-San---Nakadake-crater---ph-H.Seo.JPGAso-san, groupe central - les cratères du Naka-dake, avec à gauche, le cratère n°1 occupé par un lac acide - photo H. Seo

 

Aso--16---AVE-2012-Naka-dake-.jpgAso-san - Naka-dake : le cratère n°1 et son lac acide et fumant, bordé de fumerolles - photo © Antony Van Eeten 2012 

 

Aso--23---AVE-2012-Naka-dake-.jpg                               Le lac acide du Naka-dake - photo © Antony Van Eeten 2012 

 

asonakadakecrater Aso-san : Sept petits cratères composent le cratère du Naka-dake - doc. UCL - University College London

 

Aso - R.Wilson collection lantern slides 1926           Aso-san, Naka-dake : éruption de 1926 - photo d'archives R. Wilson collection lantern slides

 

Les cycles d'activité du Naka-dake :

En période de moindre activité, le cratère actif du Naka-dake est occupé par un lac hyper-acide (pH0,81 – Osa 2003), appellé Yudamari, et ses émanations gazeuses. Sa couleur ordinairement vert jade vire au gris sous l’effet de l’augmentation pré-éruptive de l’émission des gaz volcaniques.

 

Ash Eruption 1990 - Aso volc. museum           Aso-san, Naga-dake : éruption cendreuse de 1990 - photo Aso volcanological museum


Au cours des périodes d’activité plus intense, le Naka-dake émet de façon caractéristique de la cendre noire, ces éruptions cendreuses dominant son activité au cours des dernières 6000 années.

1-s2.0-S0377027300001669-gr2.jpgCette cendre est formée par fracturation du dessus vitreux de la colonne de magma, propulsé par un courant gazeux émanant des profondeurs. Occasionnellement, des scories légères et aérées, des cheveux de Pelé ou des sphères vitreuses sont aussi éjectées en provenance du magma plus liquide sous-jacent … ce sont des processus commun au volcanisme andésitique.

 

Cycle d'activité au cratère n°1 du Naka-dake - Etat actuel dans l'encadré  - doc. Science Direct

 

Avec l’augmentation de l’activité, les eaux du lac peuvent s’évaporer et s’assécher. Des éruptions phréatiques ou stromboliennes peuvent survenir, avec des retombées de scories incandescentes autour de l’évent.  On constate aussi une incandescence nocturne en bordure du lac.

Au terme d’un cycle d’activité, le fond du cratère est à nouveau bouché par des éboulements ou l’accumulation des matériaux expulsés et un lac peut se reformer dans le cratère imperméabilisé par des cendres volcaniques.


Aso-09-22.06.2011-lac---GVP.jpg

     Aso-san, Naka dake : l'évolution du cratère n°1 entre le 9 et le 22 juin 2011 - photo JMA / GVP

 

Stromborian-Eruption--13.12.1990-aso-museum.JPG        Aso-san, Naka-dake : éruption strombolienne, le 13.12.1990 - photo Aso volcanological museum

 

red-glow-Naka-dake--volcanoes-of-japan.jpg             Aso-san, Naka-dake : incandescence en bordure du lac acide - photo Volcanoes of Japan.


Les éruptions les plus récentes au cratère n°1 ont eu lieu en 1979, 1984-85, 1989-90, 1992-93. Depuis février 1993, l’activité se réduit à de fréquentes explosions de boue dans le lac de cratère, ainsi qu’à l’apparition de nouvelles fumerolles et d’épisodes d’incandescence sur les parois du cratère.

 

  Aso--17---AVE-2012-Naka-dake-.jpg                                            Humour ...                       - photo © Antony Van Eeten 2012

 

Aso---7---AVE-2012.jpg       Aso-san, le Naka-dake, dans le complexe central de la caldeira - photo © Antony Van Eeten 2012

 

Aso--22---AVE-2012-Naka-dake-.jpg Aso-san - cratère du Naka-dake : septum séparant deux petits cratères - photo © Antony Van Eeten 2012  

La couche importante avec des joints prismés est un agglomérat fait de scories rapidement déposées durant l'éruption.


L’approche du cratère n’est pas sans danger : en 1958, une douzaine de touristes furent écrasés sous les bombes ou asphyxiés par les gaz. Depuis 1980, 71 personness ont du être hospitalisées suite à l’inhalation des gaz volcaniques, sept d’entre elles en sont mortes (GVP). La concentration des gaz volcaniques est mesurée en continu par l’agence Météo japonaises depuis 1997, et les autorités du parc peuvent interdire l’accès au cratère si nécessaire. Plusieurs refuges en béton armé permettent maintenant au visiteur de s’abriter des retombées stromboliennes.

 

Aso -15 - AVE 2012 Naka-dake         Aso-san, Naka-dake : les abris aux abords du cratère actif - photo © Antony Van Eeten 2012

   

Aso sulphur vaporsOn observe depuis toujours les vapeurs soufrées du Naka-dake : photo de 1994 ou avant - document Henry and Nancy Rosin  - Collection of Early Photography of Japan. Freer Gallery of Art and Arthur M. Sackler Gallery Archives. Smithsonian Institution,

 

Aso--19---AVE-2012-Naka-dake-.jpgUn business plus récent : la vente de blocs ou morceaux de soufre, près du cratère du Naka-dake -
photo © Antony Van Eeten 2012 

 

 Sources :

- Global Volcanism Program - Aso

- Aso Volcanological Laboratory / Kyoto university

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog