Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les estampes d’Andô Hiroshige et les excellentes photos de notre ami Antony Van Eeten vont nous servir d’alibi pour un retour vers les volcans de l’arc Japonais.

 

Hiroshige---les-53-vues-de-Tokaido---14_Hara.jpg

Andô Hirishoge - extrait des "Cinquante-trois relais du Tôkaidô", une série d'estampes réalisées entre 1833 et 1834 - 14. Hara

Deux femmes et un coolie, portant leurs paquets, passent le long de rizières, dominées par le Mont Fuji au sommet enneigé.- doc. hiroshige.org


 

Honshū ( 本州, littéralement « province principale ») est la plus grande île du Japon, autrefois appelée Hondo ( 本土), sur laquelle se trouvent entre autres les villes de Tokyo, Osaka, Kyoto, Hiroshima, Yokohama, Nara et Nagoya.

Avec une surface de 230.510 km², soit une taille approchant celle du Laos, ce qui représente environ 60 % de la surface totale du Japon, s'étirant en longueur sur plus de 1 290 km, sa largeur varie entre 50 et 240 km, c'est la septième plus grande île du monde. Peuplée de cent millions d'habitants, c'est-à-dire 4/5 des Japonais, elle est la deuxième île la plus peuplée au monde après celle de Java.

 

act_map_e.gif               Les volcans de l'île de HONSHU - doc. GSJ - Geological Survey of Japan


Montagneuse et volcanique, Honshū est souvent sujette à des tremblements de terre meurtriers. Selon l'Institut de géophysique américain USGS, Honshū semble avoir été déplacée de 2,4 mètres en raison du séisme tectonique historique du vendredi 11 mars 2011.


Parmi les nombreux volcans qui ponctuent l’île centrale, la vedette est tenue par le Fuji-san.

 

Avec ses 3.776 mètres, ce stratovolcan aux formes parfaites est le point culminant de l’île de Honshū et de l’archipel nippon.

Il domine la mégapole de Tokyo, située à 100 km. au NE du volcan. Considéré comme l’une des trois montagnes sacrées, avec les monts Tate et Haku, c’est aussi un site historique et un symbôle du Japon parmi les plus peints ou photographiés.

 

Tokyo-et-Fuji---AVE.jpg   Le Fuji-san se profile en arrière-plan de la capitale nippone, Tokyo. - photo Antony Van Eeten 2012.


Au niveau tectonique, le cas de l'archipel nippon est complexe du fait de la subduction de deux plaques océaniques, la Pacifique et la Philippine, sous une plaque continentale, l'Eurasienne; de ce fait, il y a création d'un arc perpendiculaire à l'île de Honshu, l'arc Izu-Bonin, qui se prolonge jusqu'à la fosse des Mariannes.

 

Arc Izu-bonin - Geology.um.maine.edugeodynjapon.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche : Les plaques tectoniques en présence et les fosses océaniques caractérisant les zones de limites de plaques www.geology.um.maine.edu

 

Ci-dessous : Vue 3D plus explicite de la subduction au niveau de l'archipel nippon et de la position du point triple. - Geodynjapan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mont Fuji y occupe une place particulière, au point de triple jonction des plaques tectoniques.


On distingue quatre grandes phases dans sa formation :

 


- Le Fuji moderne, ou jeune Fuji, a commencé à croître entre il y a 11.000 et 8.000 ans, période durant laquelle les 4/5 de son volume furent exprimés sous forme de coulées basaltiques volumineuses.

L’activité, entre il y a 8.000 et 4.500 ans, fut dominée par des éruptions explosives mineures, relayée entre 4.500 et 3.000 ans , par une nouvelle période de fortes émanations de laves.

Les éruptions sommitales dominèrent entre l’an 1000 et le début de notre ère ; elles furent suivies par des éruptions de flanc. Ces coulées basaltiques extensives, en provenance du sommet et de la centaine de cônes situés sur les flancs du volcan, ont bloqué les drainages côté nord, formant les cinq lacs du Fuji. La dernière éruption historique, et la plus grande, date de 1707.

- Le vieux Fuji s’est formé il y a 100.000 ans environ sur le sommet du Komitake Fuji.

- Le Komitake Fuji, un volcan basaltique, est daté de plusieurs centaines de milliers d’années.

 

screen-shot-2012-01-31-at-11-06-16-am.png

 

Fuji---Volcanical-society-of-Japan.gif                                 Les différentes étapes de formation du Fuji-san - doc. GSJ.

 

Toutes ces structures basaltiques surmontent un noyau andésitique plus ancien, le Sen-komitake, ou Pré-Komitake, découvert entre 2001 et 2004 lors d’une récente campagne de forages.

 

Mt-Fuji---Landsat-Nasa.jpg                               Le Mont Fuji, vu du satellite Landsat / Nasa.

Au nord du volcan, les cinq lacs du Fuji : de gauche à droite, le Motuso Ko, le shoji Ko, le Sai Ko, le Kawaguchi Ko et le Yamanaka Ko. - le volcan situé à droite en bas est l'Ashitaka.

 

Fuji-et-lac-Motosu-ko-du-NO---S.Nakano-03.2010.JPG                                           Le Fuji-san et le lac Motosu Ko  -  photo S. Nakano

 

Demain, les paysages du Fuji.

 

Fuji---6---AVE-10.2012.jpg

En route vers le Fuji dans le train décoré d'une multitude de volcans rigolos - photo Antony Van Eeten.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Fuji

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog