Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours des dernières 24 heures, le nombre impressionnant de séismes enregistrés par l'USGS Earthquake Hazards se monte à 103, sur la zone située enter le 30° et le 40° parallèle le long des côtes chiliennes, dont deux récents (en rouge).
Une liste exhaustive de ces séismes peut se trouver en suivant ce lien.

Chili-dim-28.02.10.gif
                   Legend with age and magnitude scale
               Carte des séismes répertoriés le 28.02.2010 - 08:00 UTC   -  Document USGS.

Le nombre des victimes, relativement restreint vu la magnitude de la secousse initiale, est de plus de 300, à l'heure actuelle.

Le tsunami généré par la secousse s'est propagé au travers du Pacifique. Une vague de 2,34 m. a atteint les côtes chiliennes, à Talcahuano. Il a atteint également l'île Robinson, la Nouvelle-Zélande, la Polynésie Française et Hawaii, pour ne citer que les principales îles touchées. L'alerte a été levée ce matin, vers 9 h., pour le Kamchatka et maintenue pour le Japon, où le niveau de la mer s'est élevé de 90 cm. vers 7 h. dans le port de Kuji, et où des vagues suivantes seraient attendues.


La simulation effectuée par le NOAA - National Oceanic and Atmospheric Administration - grâce au modèle prévisionnel MOST ( Method Of Splitting Tsunami) semble particulièrement fiable : une zone noire signale une hauteur de 240 cm. près de l'épicentre pour des hauteurs variant entre 20 et 40 cm. en "bout de course".

Tsunami-Chili-02.jpg                     Amplitude maximale de la vague, d'après le modèle prévisionnel MOST
                                  Chile Tsunami preliminary forecast model energy map (WCATWC/NOAA)


L'administration américaine, au travers de divers organismes, travaille à la prévision, au monitoring, à des plans visant la construction anti-sismique et anti-tsunami. Comme témoin de ses études, un test en laboratoire d'une vague de tsunami est effectué ici par le NSF : on voit bien les ondulations de la vague, à gauche du photographe, et son impact impressionnant au point d'impact ... faites la différence de hauteur entre les ondulations de la vague et le mur d'eau généré lorsqu'elle rencontre l'obstacle !

tsunami-NSF.jpg
A wave impacts a seawall, leading to skyward deflection of momentum. Over the range of wave heights tested, the 0.24-meter-high seawall caused force reductions ranging from 45 to 85 percent.
Credit: Daniel T. Cox, Oregon State University - NSF

Les différences entre les séismes Haïtien et Chilien, au niveau des pertes en vies humaines, confirment l'importance des mesures préventives, aussi bien en matière de tremblements de terre que de tsunamis.

Sources :
- USGS Earthquake hazards program - link
- NOAA Center for tsunami research - link
- NOAA Pacific tsunami warning center - link
- NSF - National Science Foundation : "Building tsunami-resistant cities"

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog