Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

St Vincent est situé au nord des Grenadines, dans la partie sud de l’arc volcanique des petites Antilles. De forme ovale, elle mesure 29 km. sur 17,5.

Une chaîne volcanique centrale égrène du sud au nord 6 volcans éteints, le Mt. St.Andrew, le Grand Bonhomme, le Petit bonhomme, le Mt. Hermitage, le Richmond peak, et le Mt.Brisbane, et un volcan actif : La Soufrière de St Vincent.

 

SV---cate-SRU-2004---GVP.jpg  St Vincent - localisation des centres volcaniques et des installations de monitoring - 2004 - GVP


Cette chaîne divise l’île entre une douce pente côté est et un côté ouest déchiqueté et rude. Ces centres stratovolcaniques échelonnés témoignent d’une migration de l’activité du sud vers le nord et d’une datation de formation entre 3 Ma environ et 600.000 ans. On relève cependant, après la migration des centres d’activité principaux vers le nord au Morne Garu et La Soufrière, de petites éruptions à Belleisle Hill et Kings Hill au sud, qui ont produit des cônes de scories (Rowley 1978).

 

souf-StVincent-10.08.2009-UWI.jpg

            St. Vincent - La Soufrière - photo 10.08.2009 - photo University of the West Indies.


Le volcan de La Soufrière, haut de 1.178 mètres, est le plus jeune volcan de l’île. Le cratère sommital, large de 1.600 mètres, est situé sur le bord S.O. du cratère d’une somma de 2,2 km. de large, échancrée largement côté sud-ouest par une rupture de flanc.

De fréquentes éruptions explosives, il y a quelques 4.300 ans, ont produit des dépôts pyroclastiques, connu comme Formation de téphra jaune qui ont recouvert une grande partie de l’île. La première éruption historique est datée de 1718 (VEI 3), et constitue avec celle de 1812 (VEI 4) deux évènements majeurs.

De mai 1902 à mars 1903, le nord de l’île fut dévasté par une éruption majeure, de VEI 4, qui coïncide avec l’éruption catastrophique de le Montagne Pelée sur l’île de La Martinique.

Un dôme de lave a pris place en 1971 dans le cratère sommital au cours d’une éruption strictement effusive, et a formé un îlot dans le lac emplissant le cratère en 1979.

 

dome-ds-lac-fin-1971---Jack-Frost.jpg         Fin 1971, un dôme de lave croit dans le lac de cratère du St Vincent - photo Jack Frost.

 

dome-1977---R.Howard---Harvard-univ-jpgSt Vincent - en 1977, le dôme de lave occupe la majeure partie du cratère - photo Ron Howard / Harvard Univ.

 

eruption-SV-22.04.1979---Richard-Fiske-Smiths-jpg                St Vincent en éruption le 22.04.1979 - photo Richard Fiske / Smithsonian inst.


Du 13 avril au 26 octobre 1979, une période éruptive s'accompagne d'explosions et d'extrusion de lave. Les fortes explosions d'avril produisent de grands panaches de gaz et cendres et des coulées pyroclastiques forçant l'évacuation de plus de 17.000 habitants du nord de l'île. Le 14 avril 79, la principale coulée pyroclastique inonde la vallée de la rivière Larikai, et poursuit son chemin jusqu'à la mer. Cette éruption est qualifiée de VEI 3 par le GVP.

Le lac est ensuite éjecté au cours d’une série d’explosions, et le dôme remplacé ensuite par un autre.

 

Soufr-St-Vincent---UWI-2007.jpg      St Vincent - le cratère et son nouveau dôme en 2007 - photo University of the West Indies.

 

11.02.2007-UWI.jpgSt Vincent - le 12.02.2007  - le cratère, avec une partie du dôme à gauche - photo University of the West Indies.

 

Sources :

- The University of the West Indies - volcano profiles - St Vincent

- Global Volcanism Program - Soufrière Saint Vincent

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog