Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Dans l’archipel des Canaries, l’île de Ténérife est connue surtout pour son volcan-phare, le Teide, situé dans la vaste caldeira Las Cañadas .

Le sud de l’île, moins courru, présente pourtant un des meilleurs exemples de volcanisme explosif phréatomagmatique : la Caldeira del Rey.

 

El-Monumento-Natural-de-la-Caldera-del-Rey.jpg                            Tenerife - El Monumento Natural de la Caldera del Rey

 

Espacios_protegidos_Tenerife-en.pngTenerife - carte des parcs nationaux et paysages protéges - la caldera del Rey est située au sud-ouest de l'île (petite zone orange)

 

 La caldeira del Rey est un maar de type diatrème, formé par éruption explosive qui a perforé les coulées les plus méridionales de la série antique de Roque del Conde.

 

El-Monumento-Natural-de-la-Caldera-del-Rey---Fotoaereasde-c.jpg                     Tenerife - la Caldera del Rey - doc. fotoaereasde canarias


La morphologie de la caldeira se présente sous forme de deux ovales qui se caldera1.jpgchevauchent, suggérant une formation due à un double épisode éruptif aboutissant à deux caldeiras imbriquées.

 

La semi-caldeira initiale est située à l’extrémité sud.  Des tuffs trachytiques et/ou phonolitiques sont mélangés à l’encaissant basaltique.


Le second maar a un diamètre de 1200 mètres. Les matériaux expulsés lors de sa création repose sur ceux du premier maar formé, entraînant une discordance visuelle. Après l’arrêt de l’activité volcanique, l’ensemble a été soumis à l’érosion, qui a formé une série de ravins, connus sous la dénomination de Barranco del Rey.  - photo Google Earth

Le fond de la caldeira a été colmaté par les sols formés "in situ" par la désintégration des dépôts de ponces.

 

tenerife-simplified-map.jpgCarte géologique simplifiée de Tenerife - les anciens massifs volcaniques formateurs de l'île, Teno, Anaga et Roque del Conde, disposés en étoile, sont colorés en violet.


Depuis les années 1500, la caldeira est devenue un domaine fermier, appartenant à la famille d’Alfonso Dominguez, d’Arona. De cultures basales, telles que celle de la pomme de terre et du blé, on est vite passé à des cultures plus commerciales pour l’exportation, telles que celles du coton, du tabac ou de la cochenille (d’où est extrait un colorant à usage textile et cosmétique). Aujourd’hui des plantations de bananes et de tomates, sous serres, voisinent avec celles d’oranges, de citrons, de mangues et d’avocats, et occupent la moitié de la surface du Monumento Natural de la caldera del Rey.

 

caldera-del-Rey---Tenerife-horses.jpg               Tenerife - Caldera del Rey - les cultures sous serres - photo Tenreife horses.


La faune qui y est présente est essentiellement constituée d’oiseaux, dont des faucons crécerelle et des bouvreuils githagine (Bucanetes githagineus – Trumpeter finch), petits fringilles communs en Afrique du nord et au moyen-orient.

 

Bucanetes_githagineus---Roselin-githagine---Vassen-Fr-jpg

                           Bouvreui githagine - Bucanetes githagineus - photo Fr. Vassen

 

Sources :

- Monumento Natural de la Caldera del Rey - Gobernio de Canarias

- The Canary Islands: an example of structural control on the growth
of large oceanic-island volcanoes - J.C. Carracedo

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog