Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

 

Une étude récente d’Alexa Van Eaton, post-doctorante au CVO – Cascades Volcano Observatory -  et à l’Arizona State University, montre que des algues brunes ont survécu à un périple dans la stratosphère, au sein d’un nuage de cendres volcaniques, avant d’atterrir sur une île située à 680 km. du lieu de l’éruption.


Que sont ces algues ?

Des diatomées, qui sont présentes partout sur Terre, depuis les lacs glaciaires de l’Antarctique jusqu’aux sources chaudes acides, et même dans nos aquariums. Ces algues ont des formes allant de la boite de Pétri à celle d’un ballon de foot, selon l’espèce, et passent leur vie à dériver dans les courants. On n’explique pas toujours leur moyen de colonisation de nouveaux habitats.

 

diatom1--Alexa-Van-Eaton.jpgImage en pseudo-couleurs de diatomée dans les cendres volcaniques vieilles de 25.000 ans du Taupo / NZ - doc. A.Van Eaton / LiveScience

On remarque que ces diatomées aiment particulièrement les lacs volcaniques … ce sont les seules créatures à bâtir des coquilles à partir de silice. Cette matière première indispensable se retrouve dans les lacs occupant des cratères, formés par des explosions volcaniques causées par des magmas riches en silice. Par exemple, 85% en poids des sédiments du lac de Yellowstone, un lac de caldeira, sont constitué de coquilles de diatomées.


Quelle éruption est en cause ?

A.Van Eaton a déterminé qu’une des trois espèces de diatomées retrouvées dans les cendres volcaniques sur les îles Chatham, à 680 km. de la Nouvelle-Zélande, vit uniquement sur North island.

L’analyse microscopique des cendres rattache l’origine de celles-ci à l’éruption du volcan Taupo, vieille de 25.000 ans.

 

Lake-Taupo-28761----GeoNet.jpg                                            L'immense lac Taupo - photo GeoNet


L’éruption Oruanoui (ultra-plinienne, de VEI 8), à l'origine de l'actuelle caldeira du Taupo emplie par le lac du même nom, a généré, en plusieurs mois, 1.170 km³ de téphras qui ont recouvert le centre de North Island sous Chatham-island----er.-lac-Taupo.jpgune couche estimée à plus de 2 mètres d'épaisseur; on retrouva 18 cm. de cendres sur Chatham island.

 

Position de Chatham island par rapport à la Nouvelle-Zélande - Doc. Google Earth


Le magma a fait irruption au travers d’un lac profond emplissant une vallée de rift, nommée TVZ – Taupo volcanic zone -, situation similaire à celles des lacs qui sont présent dans le rift est-Africain. La combinaison de l’eau et du magma a créé un panache emportant eau, cendres et algues, dans un tourbillon infernal à plus de 400 km/h. Une pluie de grêle, en réalité des lapilli accrétionnés, ont recouvert les terres sur des kilomètres.

 

F1.large.jpg      Nouvelle-Zélande / North island - en pointillés, le TVZ  et les différents volcans et caldeiras.


Le voyage des diatomées a duré plus longtemps que ne la laisse supposer la distance qui sépare North island de l’île Chatham sur une carte. Emportées par le panache dans la stratosphère, et sous les vents dominants soufflants à l’ouest en ce temps-là, elles ont parcouru l’hémisphère sud avant d’atterrir sur l’île Chatham. On a ici un nouveau mode de transport pour les diatomées et d’infections de zones vierges par les courants atmosphériques.


Certaines diatomées ont conservé leurs couleurs, tant dans les cendres proches du volcan que dans celles déposées sur Chatmam island. Cette couleur suggère qu’elles n’ont pas été "cuites " par les températures extrêmes de l’éruption volcanique.


Cette découverte d’un marqueur éruptif supplémentaire, cas que l’endémisme d’une espèce de diatomées ne permet pas de généraliser, va cependant permettre des avancées dans les futures recherches sur la vie microscopique dans les éruptions " humides ", ou de type phréatomagmatiques.

 

Sources :

- LiveScience - Super-eruption launched algae army into the sky - link

- Dynamics of large, wet volcanic clouds : the 25.4 ka Oruanui eruption of Taupo volcano, New Zealand  - By Alexa R. Van Eaton  / Victoria University of Wellington, New Zealand 2012.

- Sur ce blog : Supervolcans - mégacaldeiras : deux grandes éruptions de la Taupo volcanic Zone - link
- The 26,5 ka Oruanui eruption, Taupo volcano, New Zealand : development, characteristics and evacuation of a large rhyolitic magma body - by C.J.N.Wilson, S.Blake,B.L.A.Charlier, A.N.Sutton / Journal of Petrology.

Commenter cet article

Fred 21/09/2013 10:49


Bonjour, je me permets de faire un hors sujet de vos articles toujours très intéressants (on a de la chance de pouvoir lire des articles de passionnés via internet), mais je ne peut m'empêcher de
regarder l'activité sur El Hierro tous les jours, et il existe toujours une activité sismique à l'aplomb de l'île. Aujourd'hui il y a une activité un peu plus forte, 
http://www.ign.es/ign/resources/volcanologia/HIERRO.html Bref ce volcan ne semble pas avoir dit son dernier mot!

Bernard Duyck 21/09/2013 11:57



Je continue à suivre journellement l'activité sismique sous Hierro , mais ces essaims sismiques demeurent "larvés" ... ils témoignent d'un mouvement de fluides dans une chambre magmatique
complexe sous l'île.



Articles récents

Hébergé par Overblog