Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

Une équipe de géologues de la Brigham Young University – BYU -  dirigée par Eric Christiansen et Myron Best, a mis en évidence une des plus grandes éruptions sur Terre.

 

Rain_in_the_Wah_Wah_Valley---Qfl247.jpg                                Orage sur la Wah Wah valley - photo Qfl247 

 

Les géologues ont mis en évidence dans la région une quinzaine de grandes éruptions et pas moins de 20 grandes caldeiras. Ces volcans ne sont plus actifs aujourd'hui.

Un volume de magma de plus de 5.500 km³ a été émis par l'une de ces super-éruptions, sur une très courte période de l’ordre de la semaine à un endroit appelé Wah Wah springs.

 

N97A4389-BYU-geologists-Eric-Christiansen-and-Myron-Best-at.jpg   Les géologues du BYU , M.Best et E.Christiansen sur le site de Wah Wak springs. - photo BYU

Ces évènements sont datés de 30 millions d’années. En comparaison avec l’éruption du St Helens en 1980, et bien que sa nature soit différente, l’éruption de Wah Wah springs est environ 5.000 fois plus importante.

Etymologiquement, "Wah Wah " se traduit par "une bonne eau claire ".

 

Le tuff dacitique de Wah Wah springs est l’un des plus grands volumes d’ignimbrites émis lors du pic d’activité dans le grand bassin ignimbritique de l’ouest de l’Amérique du nord.

L’éruption a enseveli une vaste région qui va du centre de l’Utah au centre du Nevada, de Fillmore au nord jusqu’à Cedar City au sud. Des traces de cendres ont été trouvées jusqu’au Nebraska.

 

books_002--2-.jpgSituation de l'Indian peak caldeira dans le Great Basin - les tuffs de Wah Wah springs émanent de cette caldeira - doc. USGS

 

Indian-peak---Summitpost.JPG                          Wah Wah mountains - Indian Peak - photo Summitpost


Au sud de l’Utah, les dépôts de cette éruption unique atteignent une épaisseur de 3.900 mètres, ce qui laisse imaginer combien cet épisode a été catastrophique. Les dépôts ont été soumis à diverses analyses : fluorescence rayons – X, analyses chimiques des minéraux, datation, pour vérifier que cette ignimbrite appartenait bien à la même super-éruption ancienne.


A cette époque, les dinosaures sont déjà éteints, mais l’ancienne faune et flore préservées dans ces dépôts volcaniques indiquent un climat différent de l’époque actuelle : on y retrouve des palmiers, des rhinocéros, des chameaux et des tortues.


Utah-wah-wah-springs-eruption.jpgLa caldeira de Wah Wah springs est estimée à 40 km. de largeur , pour une profondeur de près de 5 km, au moment de sa formation … une taille comparable à celle du Yellowstone (Wyoming).

Les ravages dus à l’érosion et à des déformations ont transformé ensuite le paysage, si bien que malgré ses énormes dimensions, cette éruption et ce super-volcan sont demeurés " dissimulés " durant des millions d’années … et il a fallu l’implication et le travail de centaines d’étudiants et professeurs pour les découvrir.

 

 

 

Wah-Wah-range.gif

                                    Le Wah Wah range - à cheval sur l'Utah et le Nevada

 

Dans la partie nord des Wah Wah mountains, Crystal peak tranche sur le paysage environnant ; il est formé des restes érosionnels du tuff rhyolitique paléogène, contenant une abondance de cristaux de quartz à pointe double.

 

Cristal-peak---Summitpost.JPG

 

Cristal-peak-wah-wah-mts.----Summitpost.JPG                      Les Wah Wah mountains et Cristal Peak - photos Summitpost


Une série de failles de chevauchement recoupe les roches sédimentaires au sud des Wah Wah mountains. Elle est connue comme le berceau du béryl rouge, une pierre précieuse plus chère que l’or ... nous l’examinerons dans un article suivant.

 

Sources :

- Brigham Young University - Supervolcanoes discovered in Utah by BYU geologists - link

- Geosphère - The 36-18 Ma Indian Peak - Caliente ignimbrite field and calderas, southeastern Great Basin, USA : multicyclic super-eruptions  - by  M.Best, E.Christiansen & al. - link

- Nasa ADS - Pre-eruptive conditions in the Wah Wah springs tuff : no evidence of thermal rejuvenation - by Woolf, Christiansen, Best & Dorais.- link

- USGS - Stratigraphy of the volcanic Oligocene needles Range group

- Summitpost - Wah Wah Mountains


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog