Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Des études géophysiques, bathymétriques et d'autres concernant les anomalies magnétiques tendent à situer l'activité volcanique d'Ambrym près d'une intersection entre une fracture orientée E-O. et l'axe des îles des Nouvelles-Hébrides.

 

L'île d'Ambrym possède une caldeira basaltique bien préservée, large de 12 km.

Le stade pré-caldeira fait référence à un volcan-bouclier et à des séquences pyroclastiques initialement dacitiques avant de devenir basaltiques.

La découverte d'un large anneau de tufs basaltiques suggère que la formation de la caldeira s'est produite suite à une éruption cataclysmique complexe et prolongée, correspondant à la vidange d'un réservoir magmatique basaltique. ; elle est datée (radiocarbone) de 1.950 ans et estimée de VEI 6 + , correspondant à l'émission de 80 km³ de téphras.

 

Ambrym_cartgeol.jpg                                                                                         Doc. IRD


Les éruptions post-caldeira, surtout localisées au cônes Marum et Bembow, ont partiellement rempli la caldeira par leurs coulées de lave. Le Marum est entouré de cônes adventifs : le Mbwelesu, le Niri-Mbwelesu et le Niri-Mbwelesu-Taten.  Mbwelesu, signifie « cochon sauvage » dans une des langues d'Ambrym suivi de Taten Mbwelesu (le fils ) et du petit fils né au début des années 90 (Niri Taten Mwbelesu…)

Le Marumliglar et le Lewolembwi sont excentrés.

 

ambrym-caldera.jpg

                                                  Schéma topographique - IRD


Elles ont aussi formé une série de cônes de scories et de maars, le long d'une fissure orientée ENE-OSO.

En près de deux siècles, ce volcan en activité quasi permanente a donné lieu a huit éruptions importantes, avec des chutes de cendres et des coulées extra-caldeira ayant entraîné des destructions importantes affectant les populations locales, comme en 1820, 1894, 1913 ou 1929. Il est a noter que durant les cinquante dernières années, aucune éruption extra-caldeira n'a été observée.

 

Arriver aux volcans Marum et Bembow n'est pas simple : à une bonne heure d'avion de Port-Vila, l'atterrissage se fait à Craig Cove sur une piste mi-herbe, mi-terre, puis ce sera une heure de piste poussiéreuse dans des pick-up pour rejoindre le village de Lalinda. Il faut y satisfaire à la coutume et obtenir du chef l'autorisation de gravir le volcan. Ensuite, après s'être attribué les services de porteurs, cinq heures de marche au travers d'une forêt équatoriale exubérante sont nécessaires pour atteindre le bord de la caldeira et traverser "la plaine des cendres" balayée par les vents pour mériter les volcans.

 

Le Bembow :


Ambrym-Benbow-AVE.jpg

             La plaine des cendres : vents et poussières - © Antony Van Eeten


caldera-ambrym-AVE.jpg

           Caldeira d'Ambrym , la plaine des cendres - © Antony Van Eeten

 


Tour du cratère du Bembow par Spiritu faloha.

 

 

Benbow-AVE-10.jpg

  Bembow - sur le bord du cratère, un oeil sur la terrasse - © Antony Van Eeten


Benbow-AVE-descente.jpg Descente "vertigineuse" dans le cratère du Bembow - © Antony Van Eeten

La première plate-forme est située 200 mètres plus bas !


Les-events-du-Benbow-et-les-terrasses---T.Pfeiffer-2009.jpgBembow - les terrasses et les évents actifs en 2009 - avec l'aimable autorisation de ©Tom Pfeiffer - un clic sur la photo vous fait découvrir son album VolcanoDiscovery.

 

30127_409465546440_645396440_4645950_1086916_n.jpg            Lac de lave du Bembow - Spattering  - © Antony Van Eeten 2010

 

Extrait d'un récit de voyage au Vanuatu par B.Masson, géologue, et Ulla Lohmann, guide Volcanodiscovery ( revue Lave n°144 - mai 2010)

"Qu'il s'agisse du Bembow ou du Marum, les diamètres des bouches sont similaires et voisins d'une centaine de mètres de diamètre.  L'activité éruptive suit un régime identique avec des explosions de bulles régulières. Le temps entre chaque explosion varie entre 30 secondes et trois minutes. Il est difficile d'apprécier la profondeur du lac de lave qu'on devine plus qu'on ne le voit. Par moments, sur le Marum, des murs de lave se soulèvent pour se plaquer sur les parois avant de retomber et de laisser apparaître le ressac. Ce phénomène n'est pas visible sur le Bembow mais les bruits semblables suggèrent la présence d'un lac à un niveau probablement plus profond qu'au Marum."

 

Le Marum :

 

Marum-coulees-AVE-2010.jpg

              Caldeira d'Ambrym - coulées du Marum  -  © Antony Van Eeten


vanuatu_g15157.jpg Vue aérienne du Marum - à gauche, le Niri Mbwelesu - à droite, le lac de lave - avec l'aimable autorisation de ©Tom Pfeiffer - un clic sur la photo vous fait découvrir son album VolcanoDiscovery.

 

30127_409453136440_645396440_4645277_6935459_n.jpg         Cheminement sur l'arête sommitale du Marum - © Antony Van Eeten

 

30127_409454941440_645396440_4645426_8201237_n.jpg            Le lac de lave du Marum  -  © Antony Van Eeten

 

Ambrym---Marum-AVE-10.jpg                Ambiance nocturne  - © Antony Van Eeten

 

MArum-lac-lave-AVE-copie.jpg          Zoom sur les entrailles de la terre  - © Antony Van Eeten 2010

 

Le bouillonnant lac Marum fin mai 2010 par Antony Van Eeten :

 

Une intéressante vidéo de James Reynolds : "le chaudron bouillant du Marum en septembre 2010 "

 


 

 Sources :

- Vanuatu Geohazards  Observatory - Ambrym

- Global Volcanism Program - Ambrym

- IRD - Nouméa

- Volcanic craters, pit craters and high-level magma-feeding systems of a mafic island-arc volcano: Ambrym, Vanuatu, South Pacific - by Karoly Németh & Shane J.Cronin

- Volcanodiscovery - Vanuatu

- Revue LAVE n° 144 - Voyage au Vanuatu du 10 au 26 octobre 2009, par Bernard Masson et Ulla Lohmann.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog