Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Surstsey-21.11.1963---geology.ohio-state.edu.jpg

                          Surtsey - éruption le 21.11.1963 - photo Geology Ohio State.edu


Voici 50 ans naissait l’île de Surtsey …1963 -2013. A l’occasion de cet anniversaire, la Surtsey Research Society organise à Reykjavik, du 12 au 15 août, un colloque réunissant les scientifiques étudiant les processus géologiques et biologiques des îles volcaniques.

 

SurtseyAfmaeli_veggsjpjald_400px.jpg

 Au matin du 14 novembre 1963, des marins-pêcheurs voient un nuage de fumée s’élever sur la mer au sud de Heimaey. L’éruption a en fait débuter Erosion-de-Surtsey.jpgquelques jours avant, à environ 130 mètres de profondeur. Elle se poursuivra, avec de brèves accalmies, jusqu’en juin 1967, date à laquelle l’île nouvelle atteint une superficie de trois km2. Soumise aux assauts constants des éléments marins, elle n’en fait plus que la moitié cinquante ans plus tard.

 

L'érosion de Surtsey - Icelandic inst. of natural history & Surtsey research Society.

 

Les différentes étapes de cette naissance et l’évolution de cette terre ont été évoqués précédemment – lien vers l’article et les photos.


Dans la mythologie Scandinave, Surtur est le dieu du feu créateur, mais The_giant_with_the_flaming_sword_by_Dollman.jpgaussi l’un des acteurs du crépuscule des dieux, le Ragnarök.

 

Surt - The giant with the flaming sword - John Charles Dollman / 1909


 

" En tout premier lieu, il y eut cependant le monde qui est situé dans la partie méridionale et qui est appelé Múspell. Il est lumineux et très chaud, car cette région n’est que feu et flammes, aussi est-il accessible aux étrangers et à ceux qui n’y possèdent pas de domaines ancestraux. C’est là que réside l’être appelé Surt : il se tient à la frontière de ce pays afin de le défendre et il possède une épée ardente. À la fin du monde, il partira au combat, vaincra tous les dieux et incendiera le monde entier " (l’Edda, Gylfaginning, 1991)

Surtur, dieu créateur et destructeur, a donné son nom à une île née du feu destructeur, mais promise à engendrer la vie … laves et cendres deviendront fertiles dès la gestation de cette terre nouvelle.

Sans interférences humaines voulues, Surtsey constitue un laboratoire unique, où sont récoltées les informations sur la colonisation d’un espace nouveau par la vie végétale et animale. Des détails sont donnés dans cet article.

 

surtsey_loft_big.jpgVue zénithale de l'île de Surtsey - ses deux cônes : Surtur & Surtungur - photo Loftmyndir ehf.

Photo à la base du timbre commémoratif.

 

Surtsey topographieSurtsey-topographie---Airborne-Topographic-Mapper--ATM--sca.jpg

 Topographie 3D de SurtseyAirborne Topographic Mapper (ATM) scanning laser altimeter swaths collected on 22 July 1998 from the NASA Wallops Flight Facility P3 aircraft

 

 

Revenons ici sur la géologie de Surtsey :


Le magma et les laves de Surtsey sont similaires au basalte alcalin à olivine trouvés dans les îles Vestmann et la péninsule islandaises de Snaefellnes. Les téphras produits sont du verre basaltique brun, formés par le contact entre le magma et l’eau de mer, tandis que les laves présentent une cristallisation complète, signe d’un refroidissement plus lent. De grands cristaux d’olivine et des plagioclases sont trouvés dans les roches. Le magma original semble avoir été formé par fusion partielle de roches mantelliques, à une profondeur de 60-65 km., avant de rejoindre une chambre magmatique à plusieurs kilomètres sous l’île, où se sont opérés des changements de composition chimiques commun aux éruptions basaltiques.

 

Surtsey_Island---ph.CanonS2.jpg                          Surtsey - un laboratoire géologique - photo Metusalemsson


La formation des tuffs de palagonite :

Le verre basaltique composant les téphras a subi une altération, appelée palagonitisation, qui a aggloméré les particules.

La palagonitisation dépend de façon primaire de la température de l’eau dans la roche ; plus elle est élevée, plus la palagonitisation est rapide. Le premier signe de tuff palagonitinisé à la surface a été observé en novembre 1969, formé en approximativement 2,5 ans dans une zone hydrothermale à une température de 60-70°C.

Des réactions complexes prennent place lors de la transformation des verres basaltiques en palagonite. Des cations sont relâchés par le verre créant des cavités diverses. On a découvert une dizaine de nouveaux minéraux formés récemment dans les tuffs palagonitisés de Surtsey : de l’analsime, de la philipsite, de la tobermotite, de la smektite et de l’anhydrite.


Surtsey a permis de comprendre comment les montagnes de tuff palagonitisés se sont formées à l’âge glaciaire. Dernièrement, une étude sur les microorganismes a montré que certaines bactéries dissolvent le verre basaltique en téphras, augmentant ainsi le taux de formation de palagonite.

 

Sources :

- The Surtsey research society - link

- Cairn Info - Iles réelles, îles rêvées - Surtsey, naissances d'une île - link

- Islande - Les îles Vestmann, Surtsey

- Les plus jeunes volcans de la planète - Surtsey, un laboratoire naturel

- INA - vidéo du premier anniversaire de l'éruption - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog