Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le volcan sous-marin Kolumbo (Columbo)
est localisé au NE. du volcan Théra (Santorin)

Sa construction initiale impliqua l'éruption de 2 km³ de magma dacitique à andésitique.
Une éruption datée de 1649-1650 a produit une caldeira sous-marine elliptique de 3 km. de diamètre, profonde de 500 m.
Un km³ de magma rhyodacitique à andésitique riche en gaz à provoqué une éruption phréatomagmatique : le brutal relâchement des gaz dissous et l'interaction entre l'eau de mer et la magma ont généré une grande explosion.
Le volcan émergea brièvement au dessus de la surface, par accumulation de matériaux éruptifs autour de la bouche, pour disparaître ensuite avec l'effondrement durant la formation de la caldeira. Cet effondrement généra un tsunami qui causa des dommages aux îles environnantes dans un rayon de 150 km.
La décharge de gaz éruptifs causa en outre la mort de 70 personnes et d'un millier d'animaux sur l'île voisine de Théra.

Voilà tout l’état de nos connaissances … jusqu’en avril 2006, « date de l’expédition Théra ».

Celle-ci a montré que le plancher du cratère est situé à 505 m. sous le niveau de la mer, mais aussi que le point le plus élevé du bord du cratère, situé au sud-ouest, est seulement à 18 mètres sous la surface !

 

Le point le plus élevé : - 18 m. est coloré en blanc ; le plus profond en bleu foncé : aux environ de - 500 m.

 

Map of the Kolumbo submarine crater and other submarine cones on the north-east trending Kolumbo volcano-tectonic rift. Figure courtesy of Haraldur Sigurdsson, Steven Carey, Matina Alexandir and Katy Croff. - NOAA Ocean Explorer.


Une exploration en profondeur, par le ROV Hercules, constata la présence d’une communauté biologique inhabituelle à l’intérieur du cratère. A mi-chemin de la descente, vers 300 m. de profondeur, au lieu de la clarté normale des eaux méditerranéennes, la sonde fut confronté à « une neige sous-marine » composée d’un grand nombre de filaments bactériens .

En touchant le fond du cratère, la sonde remarqua que le plancher du cratère était recouvert d’une couche de matériel orangé, indication de la présence proche d’un évent hydrothermal. Une investigation plus poussée mis en évidence un champ d’évents hydrothermaux dans la partie nord du plancher du cratère.

 

Décharge gazeuse au niveau d'un évent hydrothermal, entouré de bactéries thermophiles orangées.

 

A high-temperature hydrothermal vent in the Kolumbo submarine crater, discharging gases. Image courtesy of the Institute for Exploration, the University of Rhode Island (URI) Graduate School of Oceanography (GSO), and the URI Institute for Archaeological Oceanography. - NOAA Ocean Explorer.

autres photos sur http://oceanexplorer.noaa.gov/explorations/06blacksea/background/plan/media/slideshow/slideshow2.html


Certains évents déchargeaient gaz et fluides à une température supérieure à 224 °C. Le dépôt de minéraux dans plusieurs évents a mené à la construction de cheminées s’élevant jusqu’à 4 mètres de hauteur, édifiées durant les 356 ans suivant la dernière éruption. L’analyse d’un prélèvement détermina la composition de ce dépôt minéral : complexe polymétallique sulfide/sulfate. Les minéraux dominants dans ce complexe sont : pyrite, sphalérite (*), galène et baryte. Les métaux abondants sont : fer, zinc, plomb, cuivre et argent.

 

Microphotographie (échelle 50 micromètres !) d'une particule provenant du dépôt polymétallique du Kolumbo.

 

SEM microphotograph of a particle from the Kolumbo polymetallic massive sulfide/sulfate deposit, with crystals of galena, pyrite and sphalerite that have precipitated out of hydrothermal solutions at about 220oC in the vent chimneys. Figure courtesy of Steven Carey and Haraldur Sigurdsson. NOAA Ocean Explorer


Ces dépôts polymétalliques sulide/sulfate  trouvés ici sont apparentés aux dépôts minéraux de type Koruko, exploités sur terre en diverses régions, et e.a. au Japon ; ces dépôts Koruko-type sont trouvés en environnement de subduction. Les dépôts du Kolumbo constituent un exemple rare de formation actuelle de dépôt de type Koruko et son étude est importante pour la compréhension de la formation des dépôts de minerais aujourd’hui exploités sur terre.

 

Source :

NOAA Ocean Explorer - Aegean and Blacksea 2006

 


Commenter cet article

yilian 07/10/2015 22:32

merci

Articles récents

Hébergé par Overblog