Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les Soda lakes :

Au nord-ouest de la ville de Fallon, deux maars, emplis d’eau, formés en subaérien, sont datés de moins de 10.000 ans. Le plus grand, Soda lake, est un maar allongé NE-SO de 1.300 m sur 2.000 m.

Le second , Little Soda lake, large de 300 m, est situé au sud du premier.

 

soda-lake-maar---Nevada--volcano.si.edu.jpg                                  Nevada - Soda lake - photo Global Volcanism Program


Le lac contenu dans le maar est stratifié chimiquement, qualifié de méromictique, très anoxique à plus de 35 m. de profondeur ; ses eaux sont alcalines : pH de 9,7.

 

 Autour de ces cratères d’’explosion, on rencontre des scories de basalte, contenant de petits cristaux clairs de feldspath, ou vert d’olivine, ou encore brun-noir de pyroxène.

 

Soda-lake-bombs---nbmg.unre.edu.jpgNevada - Soda lake : inclusions dans les scories basaltiques - le crayon pointe sur un phénocristal d'olivine - photo Nevada Bureau of Mines and Geology.

 

Ces lacs ont une connotation spéciale pour les ornithologues, en raison de 400px-Double-crested_cormorant_during_breeding_season---Mik.jpgleurs eaux profondes et des zones humides proches … Mais la qualité des observations n’est pas constante : en plus de l’époque de l’année, elle dépend beaucoup des conditions météo. La période d’observation la plus favorable est durant la migration d’automne.

On peut y rencontrer des limicoles, des canards, des mouettes, des plongeons, des grèbes et des phalaropes.


Le cormoran à aigrettes ( Phalacrocorax auritus, double-crested cormorant) -ici en plumage nuptial - fréquente le Soda lake

Photo Mike Baird

 

Le champ volcanique Lunar Crater:

Le champ volcanique contient environ 95 évents, datés de la fin du Pliocène au Pléistocène, et au moins 35 coulées de lave associées.

Les coulées de lave sont importantes ; leur longueur va jusqu’à 6,1 km., la largeur jusqu’à 1,9 km., pour une épaisseur variant de moins de 3 m à 25 mètres.

Les évents incluent des cônes de cendres, des fissures allongées et au moins deux maars. Au NE et au centre du champ volcanique, les coulées sont couvertes de tephra, alors qu’ailleurs, elles le sont par des dépôts éoliens de limon et de sable.

 

Lunar-crater-VF---1----hindered-settling.jpg


Lunar-crater-VF---hindered-settling.jpg                  Nevada - Lunar crater volcanic field - photos Hindered settling / blogspot.

 

Lunar crater, le plus grand des deux maars, est quasi circulaire large de 1.050 mètres et de 130 m. de profondeur.

Le second , large de 550 m et profond de 65 m., termine une chaîne de cinder cones coalescents.


005_LunarCrater3b-lightrainproductions.jpg

                                     Nevada - Lunar crater - photo Lightrain productions.


La zone de Lunar crater abrite une polygonacée endémique, connue sous le nom de Johanneshowellia crateriorum - Lunar Crater Howell's-buckwheat. Cette plante rougeâtre, à limbes obovale à arrondi de 0,5 x 1,5 cm., possède de petites fleurs blanc-rosée, donnant des fruits rouges.

 

Johanneshowellia-crateriorum---near-Lunar-crater---James-L-jpg           Johanneshowellia crateriorum - photo James L. Reveal / près de Lunar crater.

 

Sources :

- USGS - CVO - Nevada volcanoes and volcanics - link

- Global Volcanism Program - Soda lakes

- Hydrogeochemistry of Big Soda Lake, Nevada: An alkaline meromictic desert lake - by Y.K. Kharka & al - USGS Menlo Park.


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog