Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Le massif du Masaya se trouve à une vingtaine de kilomètres à l'est de Managua.
Il est inhabituel à plusieurs titres:
- C'est une caldeira située và l'intérieur d'un volcan-bouclier datant du Pleistocène (Las Sierras), alors que la majorité des volcans du Nicaragua sont des stratovolcans.
- Bien que se dressant dans un environnement géodynamique dominé par la subduction de la plaque Cocos sous la plaque Caraïbes et la production d'un magma calco-alcalin, l'activité du Masaya est caractérisée par un magma basaltique tholéiitique.
- Son activité explosive s'accompagne de colonnes pliniennes et de coulées pyroclastiques, comme ce fut le cas lors de l'éruption de 4550 av. JC. Ce type d'activité coexiste avec des éruptions effusives plus caractéristiques des magmas basaltiques.

La caldeira, de 12 kilomètres sur 6, abrite de nombreux cônes volcaniques dont les principaux sont le San Pedro, le Nindiri, le San Fernando, le Masaya et l'actuel cône actif, le Santiago.
Les volcans jumeaux Masaya et Nindiri, sources des éruptions historiques, furent construits à l'extrémité sud d'un système de fractures. Une base de tephras basaltiques, émis il y a 6500 ans, a été recouverte dans la partie nord par les flots de lave del'éruption de 1670.



          

Les cratères du Masaya - photo aérienne Ineter - carte http://volcano.si.edu/volcanoes/region14/nicarag/masaya/14mas02f.png .


En 2001, le 23 avril, le Santiago explosa durant 2 minutes, éjectant jusqu'à 500 mètres du bord du cratère des bombes atteignant 60 cm. de diamètre, sans dommages physiques pour les touristes présents à ce moment aux abords du cratère. Certaines bombes causèrent de sérieux dommages aux véhicules et mirent le feu à la végétation sèche entourant le cratère. Une nouvelle cheminée de 10 m. de diamètre s'ouvrit 30 mètres au sud de la précédente. (Ineter report)

                         Photos in GVP - haut crédit J.Barron - bas Crédit P.Tores

Le 4 août 2006, deux petites explosions phréatomagmatiques furent suivies d'émission de poussières, avec perception d'incandescence dans le cratère et bruit de "jet".
En octobre de la même année, une nouvelle cheminée s'est ouverte donnant naissance à un petit lac de lave avec fort dégazage. Des lacs de lave sont présents de façon intermittente dans la cratère du Santiago.
2007 & 2008 furent caractérisés par des panaches de cendres émis à différentes reprises entre 2 et 6,1 km d'altitude.

Aperçu de la configuration de la chambre magmatique du Santiago : peu de certitudes sur la structure profonde .



             Le cratère du Santiago (rive ouest & sud) et la Cruz de Bombadilla, installée
              par les envahisseurs Espagnols pour éradiquer les pratiques sacrificielles
              des peuplades indiennes qui précipitaient des personnes dans le cratère
              pour s'attirer les bonnes grâces de leurs dieux.
- © B.Duyck 12.2008

         Le fort dégazage bleuté (SO²) du cratère du Santiago - © B.Duyck 12.2008

           La rive nord du cratère, par temps clair et dégazage faible - Wikipedia.

                  Incandescence dans le cratère du Santiago.
  - © B.Duyck

Un autre cratère inactif recouvert de végétation :   

                                 © B.Duyck 12.2008


Sources:
-GVP - Global Volcanism Program - link
-Ineter

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog