Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Située entre 4.200 et 4.600 m d'altitude et d'une surface de plus de 30 km², El Tatio est la troisième plus grande zone géothermale au monde, après celle du Yellowstone et du Kamchatka, et aussi la plus haute.

Quatre-vingt cinq fumerolles et solfatares, des terrasses de geysérite, soixante deux sources chaudes, 40 geysers (selon le GVP … 64 selon d’autres sources) et quelques volcans de boue parsèment la zone. Même si la hauteur moyenne des geysers est inférieure à un mètre (75 cm. d’après Glennon & Pfaff 2003), au lever du jour quand les contrastes de température sont maximum, les vapeurs s’échappent du sol pour former des colonnes d’une dizaine de mètres … le spectacle est grandiose et atteint son point culminant aux premiers rayons de soleil.

 

Dossier-26-3610-copie-JMM.jpg                   El Tatio - ambiance d'un petit matin d'hiver - ©Jean-Michel Mestdagh


Dossier-26-3652-copie.jpg

    El Tatio - c'est au lever du soleil que les panaches s'expriment le mieux - ©Jean-Michel Mestdagh


Dossier-26-3622-copie.jpg

          El Tatio - un évent habillé d'une dentelle de geysérite - ©Jean-Michel Mestdagh


La zone géothermale de El Tatio, inclue dans le catalogue des volcans actifs par Casertano en 1963, n'est pas une zone volcanique en soi. Elle s'intègre dans le complexe volcanique de Puna qui a une surface de 50.000 km² ! Ce complexe volcanique comprend aussi la zone géothermale de Sol De Manana située en Bolivie.

Aucune activité volcanique n'a été mise en évidence durant ces 10.000 dernières années à El Tatio. Néanmoins, le nombre de manifestations géothermales au coeur du complexe volcanique de Puna tend à montrer le caractère actif de la région.

 

Dossier-26-3656-copie.jpg

                         ©Jean-Michel Mestdagh

Dossier-26-3846-copie.jpg

 Une rencontre de la vapeur et de la glace qui sublime le paysage - El Tatio - ©Jean-Michel Mestdagh


Dossier-26-3893-copie.jpg

                        El Tatio - une bulle de boue figée par la photo - ©Jean-Michel Mestdagh


Dossier-26-4043-copie.jpgEl Tatio - travertin fumant et surmonté d'éclaboussures, entouré de neige et de glace- ©Jean-Michel Mestdagh


La zone géothermale se trouve dans une dépression nord-sud, un graben, de 7 km de large et de 20 km de long qui s'est formée lors du plissement des Andes à l'ère Tertiaire (Pliocène). Elle est directement aux pieds de volcans (Pliocène à Holocène ?), le Cerro Deslinde, le Cerro Volcán, le Cerros del Tatio, le Volcán Tatio, et non loin du volcan Putana qui a peut-être connu des éruptions historiques.

L'eau issue des précipitations et de la fonte des neiges s'infiltre à une vingtaine de kilomètres au sud-est de El Tatio. Elle suit un système de failles orientées nord-ouest / sud-est, s'enfonce et circule sous terre pendant une quinzaine d'années. Là, entre 800 et 1.000 m de profondeur, l'eau, piégée et réchauffée, atteint 260°C. Seule une petite partie de cette eau chaude, donc plus légère, remonte au nord-ouest et donne en surface les geysers et les sources chaudes de la zone de El Tatio.

 

Dossier-26 3710 copie        El Tatio en hiver : la cohabitation entre la glace et l'eau bouillante - ©Jean-Michel Mestdagh

 

La plupart des sources atteignent 85-86°C, la température d'ébullition de l'eau à 4.300m d'altitude ! Sept forages profonds de 870 à 1.820 m ont été creusé entre 1969 et 1974 pour exploiter cette chaleur géothermique et alimenter en électricité la mine de cuivre de Chuquicamata et la ville de Calama situées à plus d'une centaine de kilomètres de là. Un équipement pour la désalinisation de l'eau a été mis en place. Pour des raisons techniques ces installations sont aujourd'hui presque totalement abandonnées.

 

Dossier-26-4113-copie.jpg

  El Tatio : les geysers ne sont pas protéges ici comme au Yellowstone ... seules quelques pierres démarquent la zone de "sécurité", avec en arrière-plan, des restes des installations géothermiques - ©Jean-Michel Mestdagh


Les colonies de bactéries thermophiles vertes et rouges, les lèvres des geysers ourlées de délicates opalines, tout est mis en valeur dans un écrin de montagne se détachant sur le ciel d’altitude bleu outremer.

 

Dossier-26-3840-copie.jpg

 

Dossier-26 4057 copie

El Tatio - Les extrémophiles, cyanobactéries et algues, colorent les zones chaudes proches des évents - photos ©Jean-Michel Mestdagh

 

 

Toutes les photos datent de juillet 2011, durant l'hiver austral, à l'exception de la dernière prise durant l'été austral 2010 .


Dossier-26-3773-copie.jpg

                                                                                                                             ©Jean-Michel Mestdagh 2011

 

El-Tatio-AVE-8-jpg

              La couleur du ciel transmise aux fumerolles - © Antony Van Eeten 2010

 

Sources :

- Global Volcanism Program - El Tatio

-  GOSA - the Geyser Organisation and Study Association

- The extraordinary thermal activity of El Tatio Geyser Field, Antofagasta Region, Chile, by Glennon, J.A., and Pfaff, R.M., - Geyser Observation and Study Association (GOSA)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog