Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Sur la route en direction du désert et des salars de l'Atacama, se dresse un "fameux lascar" fort actif ... le volcan du même nom.

 

Le Lascar est un volcan composite constitué de deux cônes irréguliers et tronqués, avec cinq cratères nichés et alignés ESE-ONO ; on a grosso modo deux centres : à l’ouest, le cône éteint et à l’est, le cône actif. Un vieux stratovolcan, l’Aguas Calientes (ou Simbad volcano) est situé à 5 km. du Lascar.

 

Lascar-vu-du-Chaxas-lagoon---Aguas-Calientes--simbad--au-fo.jpgAu centre, le volcan Lascar vu de Chaxas lagoon et en arrière-plan, à droite, l'Aguas Calientes - photo G.Prins.

 

Volcan-Lascar--Aster.jpg

Image Aster en fausses couleurs des jumeaux : à gauche, le Lascar et ses cratères multiples; sur son flanc ouest des coulées de laves proéminentes - à droite, l'Aguas Caliente, et son cratère circulaire contenant un lac. (voir la carte ci-dessous).

 

LascarFlow.jpg   Lascar - Les coulées de 1993 recouvertes de dépôts pyroclastiques vues du bas - photo geo.utexas.edu

 

 

En 1993, un épisode éruptif, considéré comme le plus grand historiquement parlant à cet endroit - de VEI 4 -, fut marquée par une phase d’éruptions vulcanienne de plusieurs heures, suivie par des Er-plinienne-Lascar-1993---Durham-univ-jpgéruptions pliniennes qui ont généré des coulées pyroclastiques et des émissions de poussières ; une coulée pyroclastique a parcouru 8.500 m. à partir du sommet. Le panache, qui a atteint 24.000 mètres, s’est étendu  vers le SSE, couvrant de cendres une surface de 850.000 km² et atteignant l’Argentine, le sud du Paraguay, l’Uruguay et le sud du Brésil. Photo de la colonne plinienne / Durnham university.

 

Comparez la hauteur du panache à celle du volcan (5.592 m.)

 

Lascar 93                      Distribution des coulées pyroclastiques 1993 - doc. Sernageomin

(1) 19-20 April pumiceous pyroclastic-flow deposits, (2) 19-20 April undifferentiated pyroclastic material, (3) Previous lava flows partially covered by pyroclastic-flow deposits, (4) Pliocene welded ignimbrites, (5) Miocene to Pliocene domes, (6) the new lava dome, and (7) arrows indicating lava flows.

 

Lascar1993-G.jpg

                 Lascar : La colonne éruptive de 1993 - photo archives cgd.ucar.edu

 

Lascar-er.20.07.00.jpg                              Lascar - le panache éruptif le 20 juillet 2000 - photo R.Pankhurst.

 

lascar-07.2000-CBI.jpgLe 20 juillet 2000, une courte éruption produit un panache imposant ; repéré par le VAAC Washington, le panache a voyagé à plus de 130 km/h. et atteint une altitude de 10-13 km. et une largeur de 103 km. avant de s'étendre sur le nord chili, la Bolivie, le nord de l'Argentine et une partie du Paraguay. Le panache dérivant - 07.2000 - photo CBI.

 


Le 4 mai 2005, une éruption phréato-vulcanienne a produit une colonne éruptive de 11.000 mètres.

Les éruptions de 2006-2007 furent caractérisées par une phase préliminaire de 5 jours, dont les effets furent visibles à 220 km., à la mine de cuivre d’El Abra ; en mai 2007, un panache a atteint l’altitude de 9.100 mètres.


Le volcan Lascar est peu équipé d’instruments de mesures, malgré son activité. Depuis peu, on utilise la surveillance de ce volcan par satellite, et la méthode InSAR – interférométrie radar - de surveillance des déformations , et l’ATSR – Along Track Scanning Radiometer – méthode de monitoring de l’activité effusive par mesures de radiance infrarouge. Cette dernière méthode a montré que certaines éruptions du Lascar étaient précédées par une diminution significative des émissions thermiques (refroidissement du dôme, diminution des flux gazeux).

 

Lascar-radiance-84-92.png

                   Radiance spectrale ATSR du dôme du Lascar entre 1985 et 1992 - in GVP

 

C’est ainsi qu’on a mis en corrélation la magnitude de l’éruption de 1993 et le laps de temps entre l’apparent collapsus du dôme : 10 mois. Le collapsus du dôme, mis en évidence par le méthode ATSR six mois avant fut vérifié par une visite du sommet en novembre 1992. Après avril 93, la radiance infra-rouge tomba à zéro, signe de la destruction du dôme consécutive à l’éruption. La rapide croissance d’un nouveau dôme fut à la fois remarquée par le signal thermique et l’observation directe par un survol du sommet. En octobre-novembre 1993 et avril 94-mai 95, deux autres périodes significatives de signaux de croissance / collapsus furent suivis de fortes éruptions explosives, avec des panaches montant entre 4 et 10 km.

 

Lascar-4-AVE.JPG

 

Lascar-6-AVE.JPG                   Les sommets du volcan ... " un sacré lascar" !  photos © Antony Van Eeten

 

Lascar-fumant---atacama95.jpg              Lascar - le cratère actif et ses fumerolles - photo G.Hüdepohl /atacama.com

 

Une dernière toute récente, prise durant l'hiver austral, en juillet 2011 :


Dossier-26-3344-Lascar-JMM.jpg          © Jean-Michel Mestdagh

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Lascar

- Segemar - Servicio Geologico Minero Argentino - photo Aster - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog