Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

El Hierro et les îles volcaniques de l’archipel des Canaries ont été à la une cette année … mais une autre forme de dynamisme marque le territoire espagnol.

Deux autres zones volcaniques sont localisées en Espagne "continentale" : la Garrotxa, en Catalogne, et Campo de Calatrava , en Castille dans le centre du pays. Ces volcans sont contemporains de la formation de la chaîne des Puys en France.

 

 

800px-Tectonic_map_Mediterranean_EN.svg-copie.png        Contexte tectonique tertiaire de la Méditerranée avecles bassins d'extension bordant l'Espagne


Les premières éruptions datent probablement du miocène, mais n’ont laissé que de faibles traces. Les manifestations volcaniques en Catalogne prennent place dans un contexte géodynamique plus large qui affecte une grande partie de l'Europe occidentale au Néogène et au quaternaire. Au miocène supérieur, à la fin du tertiaire, s'amorce un processus d'extension dans la partie occidentale de la plaque eurasienne, durant l’orogenèse alpine, et en cours aujourd'hui encore.

 

MargeGolfeLion---30Ma-.jpgTectonique de l'ouest de la Méditerranée, il y a 30 Ma - en vert, les bassins de rift - lignes bleu : lignes de subduction - Lignes rouges : zones dynamiques -


Sur ce rift européen, se concentrent diverses zones d’âge différents : des volcans de la Garrotxa au NO. de l’Espagne , en passant par ceux du Massif central français, le Kaisersthül, l’Eifel en Alllemagne.

En Catalogne, on distingue trois zones volcaniques : l'activité magmatique aurait commencé dans le secteur de l'Empordà puis se serait déplacée vers le sud à la Selva pour se concentrer finalement dans la Garrotxa.

La grande période éruptive se situe durant la période glaciaire de Riss - étendue entre -300 000 à -120 000 ans environ - et comprend une première phase brutale, suivie d’une phase plus tranquille au cours de laquelle se sont mises en place les coulées. Une période posthume, post-Würm, de -115.000 à -8.000 ans , brutale elle aussi, au cours de laquelle se sont formés les cratères et mis en place les produits pyroclastiques.


geology2


Pyrenees25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les roches sont des basaltes et des basanites à leucite ou à analcime. On y observe des phénocristaux d’augite, d’olivine, des microlites de labrador fréquemment maclés avec de l’albite, quelques paillettes de biotite, des plages de leucite, des carbonates intersticiels et des minéraux opaques. Les basaltes présentent fréquemment un feldspath alcalin assez abondant, - sanidine -. On observe parfois des enclaves grenues basiques et ultrabasiques contenant les minéraux suivants : enstatite, bronzite, diopside, spinelle, hornblende, magnétite, apatite.

 

Cette zone volcanique a achevé sa formation il y a environ 10.000 ans, date de la dernière éruption du Turó de la Pomareda. Depuis lors, les volcans se sont endormis mais ils ne sont pas totalement éteints.

 

onsom1.jpg

 

C’est à un peu plus de 50 kilomètres de la ville de Gérone que s'élève une trentaine de cônes volcaniques, accompagnés de cratères, de hêtraies sur des champs de lave et de spectaculaires ravins aux parois basaltiques, résultant d'explosions millénaires.

 

Situation géographique de La Garrotxa, entre Barcelone et la frontière Française.

 

Castellfollit_de-la-roca---ph.-braid44.jpg                    Castellfollit de la Roca sur ses coulées basaltiques - photo braid44.

 

le Parc naturel de la Zone volcanique de la Garrotxa abrite un spectaculaire village perché : Castellfollit de la Roca ; il est bâti sur une falaise basaltique, dénommé la cinglera de Castellfollit. Celle-ci fait plus de 50 m de haut et s'étale sur environ un kilomètre de longueur. Cet ensemble basaltique est la conséquence de l'action érosive, depuis plusieurs milliers d'années, du fleuve Fluvià et de la rivière Turonell .

 

Castellfollit_de_la_Roca---Ferran-Cerdans-Serra.jpg               Les orgues basaltiques de "la cinglera de Castellfollit" - photo Ferran Cerdans Serra.


Le rocher escarpé résulte de la superposition de deux coulées de lave : la Coupe-ds-basaltes-de-Castellfollit---jokergil.jpgpremière, ancienne de 217.000 ans, provient de Batet de la Serra (Olot). Elle a transité par la vallée de la Fluvia. Elle est constituée de dalles.

La seconde, d'environ 192.000 ans, est issue des volcans de Begudà (Sant Joan les Fonts) elle a recouvert la première en transitant par la vallée de Turonell. Elle est composée de formes prismatiques.

Entre les deux couches de basalte est intercalé un petit paléosol, formé d'argile et de pyroclastes, constitué dans la période de repos entre les deux éruptions.

 

Coupe dans la falaise de Castellfollit de la Roca - doc. jokergil

A : coulée supérieure prismée - 192.000 ans

B : paléosol

C : coulée basaltique inférieure en dalles - 217.000 ans

D : terrasse fluviale antérieure aux coulées.


Castellfollit de la Roca

                    Le village-rue de Castellfollit de la Roca - photo site officiel de la ville

 

Cette véritable épine dorsale abrite un village-rue médiéval aux ruelles étroites et sombres. A l’extrémité de la falaise, depuis la place-mirador Josep Pla, la vue est superbe sur une mosaïque de jardins potagers.

Il y a deux versions sur l'origine du nom Castellfollit de la Roca :

- La première est basée sur l'existence d'un château local. Ainsi, le village est cité, dès 1906, avec le nom de "Kastro Follit ". Dans d'autres documents, apparaissent les noms de "Castro-Follito" et de "Castello-Follito". La référence au mot "follit " peut trouver son origine dans le type de construction laminée, à savoir, faite avec des ardoises. Comme on ne trouve pas ce genre de roche dans la région, on pense que le nom est dû à la similitude avec le basalte.

- La seconde écarte toute idée de construction militaire pour le mot castell, mais s'appuie sur la silhouette de la paroi basaltique, similaire à une forteresse. Le mot "follit ", quant à lui, proviendrait de la forme de la paroi avec l'apparence de feuilles allongées.

 

 

Presentació de la Zona volcànica de la Garrotxa.

Autor: Arxiu del Parc Natural de la Zona Volcànica de la Garrotxa

 

 

Sources :

- Quera - Revista de geologia de la Garrotxa - 2009

- Les Pyrénées Catalanes - link

- Ajuntament de Castellfollit de la Roca

- Geocaching - Basalt cliff of Castellfollit de la Roca


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog