Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

El Chichon , appelé aussi El Chichonal, est un petit cône de tuff trachyandésitique et un complexe de dômes de lave, situé dans une région isolée du Chiapas, à distance du champ volcanique trans-mexicain.

 

El Chichon 06.1982 - W.Duffield USGS

                           El Chichon, le cratère en juin 1982, après l'éruption - photo W.Duffield / USGS

L'éruption de 1982 :

En fin 1981, les indiens Zoque vivant dans la région commencent à ressentir des séismes , à entendre des grondements souterrains et à percevoir une odeur d’œufs pourris. L’eau des rivières se réchauffe.

En mars 1982, on compte 10 à 25 séismes de magnitude 4 par jour , localisés à 5 km. de profondeur. Le 27 mars, c’est soixante séismes par heure , et à 2 km. seulement sous la surface.

Le dimanche 28 mars, les séismes s’arrêtent vers 21 h.30 … mais à 23h.32, une colossale explosion fait sauter un quart du dôme sommital et ouvre une bouche d’où fusent gaz et cendres durant six heures ; le panache atteint, en 40 minutes, une hauteur de 17 km. et un diamètre de 40 km. L’énorme onde de choc est perçue au Texas, en Alaska et jusqu’en Antarctique. C’est la panique … puis le volcan semble se calmer.

Le 3 avril, deux explosions agrandissent le conduit éruptif du dôme. Et Le 4 avril, entre 1h35 et 5h30, c’est le paroxysme ! Le reste du dôme est pulvérisé ; un panache monte à 24 km. de hauteur et sous l’effet du souffle, tout est balayé dans un zone allant jusqu’à 8.000 mètres du cratère. Les surges pyroclastiques ont sauté des crêtes de 300 m. de hauteur.

Une deuxième vague paroxysmale commence vers 11 h10, et le volcan crache pendant 7 heures un panache, qui va monter à 18 km. et recouvrir de cendres 50.000 km² à l’est du volcan.

Quand s’arrête le cataclysme, le volcan a perdu une hauteur de 260 mètres, et à la place du dôme, s’ouvre un cratère de 1.000 m. de diamètre, profond de 230m. Près d’un milliards de tonnes de produits volcanique ont été crachés par El Chichon.

 

Influences globales de l'éruption sur les températures et les circulations atmosphérique et océanique.

Cette éruption, à haute teneur en soufre, a injecté dans la stratosphère  une masse de poussières volcaniques mêlée à des gouttelettes d’acide sulfurique estimée à 20 millions de tonnes. Ce nuage est entraîné vers l’ouest par les vents d’altitude et fait un premier tour du globe en 21 jours, s’étalant sur une bande de 2.000 km. de large. Il va, durant trois ans, arrêter, par réflexion, 25% du rayonnement solaire en haute altitude et faire baisser ainsi la température annuelle globale de presque un degré.


 

Dossier-23-0279.JPG  Un tour du monde en 21 jours pour le nuage éruptif du Chichon - doc. in Volcanism by HU.Schmincke

 

Mauna_Loa_atmospheric_transmission---El-Chichon.pngDiminution de la radiation solaire due aux éruptions du Chichon  (76% transmis contre 90-92 habituellement) et du Pinatubo (82% transmis) - doc. HVO

 

volcantemp.jpg

Diminution en corollaire de la température de la troposphère comprise entre 0,2 à 0,4°C entre les années 1982 et 1987 - doc. NOAA / Intellicast.

 

En France, en 1982,83 et 84, de violentes tempêtes frappent l'hexagone.

L'hiver 84/85 est marqué par une vague de froid, avec des pointes jusqu'à -27°C dans la région Rouennaise.

L'observatoire régional de la santé de Haute-Normandie constate, pour janvier 1985, une surmortalité de 16% avec des maladies respiratoires en surnombre. L'institut de veille sanitaire enregistre pour l'ensemble du territoire une surmortalité de 13%, en janvier 85. (Michel Lecouteur / LAVE)

 

 

Meteo-Belge-01.1985.gifCarte des températures le 15.01.1985 - une "goutte bleue" indique les basses températures (moins 15-16°C) sur les Pays-Bas, la Belgique et une bande centrale allant du nord de la France aux Pyrénées - doc. Météo Belge.

 

L'éruption du Chichon aurait influencé le phénomène El Nino. Le nuage d'aérosols sulfatés en réchauffant la haute atmosphère au dessus des tropiques aurait perturbé la circulation atmosphérique et océanique, créant une anomalie lors de l'apparition d'El Nino en mai au lieu d'octobre. Sur les neufs épisodes d'El Nino survenus depuis 1950, deux seulement n'ont pas suivi le modèle habituel : ceux de 82-83 et de 1963, coïncidant respectivement avec les éruptions du Chichon et de l'Agung (S.Self, via Michel Lecouteur)

 

Utilisation de nouvells technologies de détection et de suivi :

Depuis 1979, le mise au point de nouveaux appareils de détection du SO2 attendait ce genre d'évènement avec action sur le climat pour montrer leur pertinence.


Le TOMS - Total Ozone Mapping Spectrometer - embarqué à bord du satellite Nimbus-7 a fourni pour la première fois des mesures en direct du taux de dioxyde de soufre émis par le volcan, et a permis de suivre en direct la dispersion du panache autour du globe, en trois semaines.

Quelques données pour l'éruption du Chichon :

- 28.03, à l'éruption : 1,6Tg

- 03.04 : production de plus de 0,3 Tg

- 04.04 : addition de 5,6 Tg                      pour un total de 7,5 Tg.

Tg - Téragramme : unité de mesure égale à 1012 grammes.

 

SO2_time---TOMS.gif

  Tableau récapitulatif des émissions de SO2 en kilotonnes (échelle logarithmique) de 1979 à 2002.

 

 

El-chichon---SO2-29.03.82.gif                             Mesures TOMS des taux de SO2 - Doc. Nasa / Goddard Space Center


Ces données ont permis un suivi des retombées rapides de cendres denses à l'est et au sud du volcan, confirmé par AVHRR - Advanced Very high Reolution Radiometer -, un autre instrument.

 

Une autre technique développée dans les années 1970 pour le monitoring du SO2 et autres gaz est la technique COSPEC - Correlation spectrometer - dont le plus récent, qui est un spectromètre infra-rouge, mesurant les quantités d'IR absorbés par les gaz émis. Ces appareils peuvent être facilement embarqués à bord d'avions légers, d'hélicoptères ou de voitures.

 

 Sources :

- OMI - TOMS / Ozone Monitoring Instrument - Total Ozone Mapping spectrometer - http://toms.umbc.edu/ link

- Oregonstate - Measuring the volcanic gases - link

- Impact climatique des éruptions volcaniques - conséquences sur la vie et la santé des Français du 18°au 20° siècle - par Michel Lecouteur / L.A.V.E.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog