Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La route vers le Piton de La Fournaise se poursuit, depuis la Plaine des Cafres, en franchissant le dénivelé du Rempart des Sables, par quelques épingles à cheveux resserrées taillées dans les coulées d'un petit piton situé à 150 mètres de la crête du rempart. Proche de la Ravine Germeuil, il en a pris le nom. Son âge et celui des coulées est compris entre 500 et 1.000 ans (plus ancien que le Piton Chisny).

Le Pas des Sables: la route zigzague sur la Plaine des Remparts avant de descendre dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables - survol en ULM -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route zigzague sur la Plaine des Remparts avant de descendre dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables - survol en ULM - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route descend en lacets dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables, et la route forestière -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route descend en lacets dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables, et la route forestière - photo © Bernard Duyck / juin 2017

La plaine des Sables, couvertes de scories, est traversée par la route (piste) forestière du volcan. Elle est ponctuée de quelques reliefs lointains : le piton du Cirque, le Demi-piton et le Piton Chisny.

La formation de la Plaine des Sables est encore sujette à discussion : entre effondrement et glissement par gravitation, , entre il y a 65.000 et 30.000 ans.

Ce sont les importantes émissions de lapilli du Piton Chisny, datées de l'an 910-1.030, qui ont recouvert la Plaine des Sables ; les coulées de lave se sont déversées dans la Rivière Langevin et ont atteint la mer en formant la Pointe Langevin.

Plaine des Sables - le Piton Chisny -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Plaine des Sables - le Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le rempart de Bellecombe constitue le point de vue surplombant l'Enclos Fouqué et son point d'accès, au Pas de Bellecombe.

Au centre de L'Enclos, qui est une dépression ouverte vers l'est, le cône terminal du Piton de La Fournaise. A sa gauche, le Piton de Partage (ou Piton Sale), à son pied, le petit cône de projections du Formica Leo, dont seule la partie terminale, où l'on distingue deux cratères, émerge des coulées de lave du Piton de La Fournaise.

Du Pas de Bellecombe, le Piton de Partage et dans l'Enclos Fouqué, le Formica Leo -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de Partage et dans l'Enclos Fouqué, le Formica Leo - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de La Fournaise et le Formica Leo -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de La Fournaise et le Formica Leo - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Formica Leo, vu de Bellecombe - des personnes donnent l'échelle  -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Formica Leo, vu de Bellecombe - des personnes donnent l'échelle - photo © Bernard Duyck / juin 2017

La formation du Piton de La Fournaise remonte à 530.000 ans environ. Ce volcan-bouclier de 40 km de diamètre, et aux pentes faibles est marqué dans sa partie sommitale par deux grands effondrements concentriques : le rempart de la Plaine des Sables, et celui de Bellecombe, ceinturant une partie de l'Enclos Fouqué ( du nom du volcanologue Français du 19° siècle)

Son histoire est longue, et détaillée sur le site de l'observatoire, qui distingue plusieurs phases d'activité ; je vous renvoie à la page pour les détails - link . 

Le massif du Piton de la Fournaise. -  Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir Le massif du Piton de la Fournaise. -  Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir

Le massif du Piton de la Fournaise. - Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier du Piton de Bert -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier du Piton de Bert - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart /  le Sentier du Piton de Bert passe dans les coulées de lave du Piton Chisny -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / le Sentier du Piton de Bert passe dans les coulées de lave du Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : le Piton rouge (2.368 m) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : le Piton rouge (2.368 m) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie
Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie
Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 - rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier de Bert -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier de Bert - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Sources:
- BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
- Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.

- IPGP / OVPF – Piton de La Fournaise - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    On the Road to the volcano, the Ravine of the Rivière des Remparts is an interesting site, but not always easy to understand ... it is necessary to go back the history.

     The road to the volcano - location of the Riviere des Remparts and the crater Commerson (stop 7) - a click to enlarge - Doc. cybergeo.revues.org

    The road to the volcano - location of the Riviere des Remparts and the crater Commerson (stop 7) - a click to enlarge - Doc. cybergeo.revues.org

    The River of the Remparts, seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf - picture © Bernard Duyck / June 2017

    The River of the Remparts, seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf - picture © Bernard Duyck / June 2017

    Presently visible relief formation:


    320,000 years ago, the eruptive center of the volcano is located in the present Plaine des Sables. The rainy waters are guided by the relief towards Plaine des Cafres; A collapse occurs at the level of the present valley 300,000 years ago; By creating a barrier to the flow to the west, it promotes erosion.

    Geological history of the Riviere des Remparts - after an explanatory panel of the Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Geological history of the Riviere des Remparts - after an explanatory panel of the Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Between -280,000 and -110,000 years, erosion deeply digs the valley, the bottom of which is lined with a few lava flows.
    Between 70,000 and 65,000 years, successive lava flows fill the valley.
    65,000 years ago, the collapse of the Plain des Sables formed a barrier to the flow of lavas that no longer reach the valley, and erosion resumed.

    Dissymmetry of the slopes of La Rivière des Remparts - in light gray, at the bottom of the Valley, the "dam" of Mahavel - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Dissymmetry of the slopes of La Rivière des Remparts - in light gray, at the bottom of the Valley, the "dam" of Mahavel - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf at 2.136 meters, the site presents asymmetric slopes: continuous, rectilinear and rectified to the west, indented by multiple confluences on the east side. The bed is enclosed by 1,000 meters, but encumbered with terraces and alluvial tablecloths.
    These ramparts intersect volcanic materials which are not very coherent and therefore unstable. Their collapse gives muddy flows, lahars. This phenomenon is illustrated by the lahar of May 6, 1965, in the Mahavel Arm; The lahar came to bump against the right bank of the Riviere des Remparts, five kilometers below leaving gray "badlands". The volume of the excavation is estimated at 30 million m³.
     
    Curiosity: a valley where water rarely flows are visible. The river is present, but it has dug its bed in the lava of the permeable flows of the Commerson, the last flows to have covered the bottom of the valley. Little fed, it infiltrates into the cracks of the lava flow and is flowing through lava tunnels. During periods of heavy rain, water does not have time to infiltrate, and flows into its minor bed.

    The Commerson crater - aerial photo La Réunion info

    The Commerson crater - aerial photo La Réunion info

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The last lava flows in the Rivière des Remparts, those of the crater Commerson.


    This crater is part of a recent eruptive set of three craters lined up on a one-kilometer long eruptive fissure, oriented N145 ... appeared in 1.825 BP +/- 74 years (fixed date of reference: 1950 - dating of one Charred wood) during a violent phreato-magmatic eruption outside Enclos.
    The Commerson Crater is an explosion crater described by Philibert Commerson, physician and naturalist of the King, who left him his name. It has a diameter close to 200 meters and a depth of 235 meters, not filled by the waters.

     

    Border of the Commerson crater and on the right, the western side of the ravine of the Riviere des Remparts - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Border of the Commerson crater and on the right, the western side of the ravine of the Riviere des Remparts - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Crater Commerson - explanatory panel of the outbreak of the eruption - a click to enlarge - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Crater Commerson - explanatory panel of the outbreak of the eruption - a click to enlarge - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The eruption began in a classic way: the primitive magma of deep origin, very rich in gas, and loaded with cumulates of olivine, is pushed towards the surface and fountains and lava flow came out of the crack.
    A second phase is marked by the fall of the magma level in the chimney ... the water imbibing the surrounding lands is drawn, by aspiration, towards the depths. It is a phreato-magmatic eruption which violently projects rocks and lavas sprayed, mixed with steam, gases and ashes, creating an explosion crater.
    In a third phase, the calm returns, the magma ascends and a lake of lava is set up. A crack appeared in the left upstream slope of the Rivière des Remparts, leaving millions of m³ of fluid lava to escape. The flow will follow the valley for 22 km, to the coast.
    The end of the eruption is accompanied by an emptying of the chimney, and releases the crater.

     

    The Ravine of the River of the Remparts ... simply invaded by some clouds - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The Ravine of the River of the Remparts ... simply invaded by some clouds - photo © Bernard Duyck / June 2017

    A number of eruptive events, resulting from a deeper feeding than that of the "ordinary" magmatic eruptions of Piton de La Fournaise, have been classified as "Chisny-type eruptions".

    They are characterized by the formation of cones of slags, long and thick flows, and deposits of tephra on large surfaces
    The flows of the Piton Chisny - dated a thousand years - have traveled along the Langevin River for 17 km. ; Those of the Commerson, following the course of the Riviere des Remparts on 22 km.
    There are many similar cases, and the probability of a localized eruption to the west of the La Founaise massif is far from zero, and could affect more densely populated areas, such as Le Tampon.

     

    Pitons of the Massif of La Fournaise, inherited from events of "Chisny type" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Pitons of the Massif of La Fournaise, inherited from events of "Chisny type" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Le Piton Chisny, plain des Sables (to be continued) - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Le Piton Chisny, plain des Sables (to be continued) - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Sources:
    - BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
    - Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.
    - BRGM - Geological knowledge of Reunion Island - link
    - SVT - Academy of Reunion Island - Geology - the Volcano:
    The Riviere des Remparts - link
    The Commerson Crater - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques

    At Piton de La Fournaise, the eruption continues, but the volcanic tremor (indicator of surface eruptive intensity) continues to decline very gradually.
    The decline in the eruptive tremor is reflected on the ground by a decline in activity. During an overflight carried out on 2 August by the OVPF, no projection was visible at the level of the eruptive cone. The main mouth, active these days, is now completely clogged. The second mouth, of smaller size, showed an extremely low level of magma with strong degassing.
    At 10.30 am (local time), only a few lava arms were visible on the surface, the nearest being 520 meters from the eruptive cone, with the rest of the activity occurring in the lava tube.

    Piton de La Fournaise - Evolution of RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between 00h00 (20h UTC) on 14th July and 15h30 (11h30 UTC) on 3rd August on the seismic station of RVL, located on The southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - Evolution of RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between 00h00 (20h UTC) on 14th July and 15h30 (11h30 UTC) on 3rd August on the seismic station of RVL, located on The southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - Shooting of the eruptive site on 02/08/2017 at 10h30, local time. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - Shooting of the eruptive site on 02/08/2017 at 10h30, local time. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - 02.08.2017 - tunnels and lava flows at 10:30 am local time. (© OVPF-IPGP)

    Piton de La Fournaise - 02.08.2017 - tunnels and lava flows at 10:30 am local time. (© OVPF-IPGP)

    At the level of the resurgences of lava, also called "ephemeral mouths", morphologies and phenomena characteristic of the flows in tunnels were observed (numbers 1 to 8 in the picture above):
    1) Under the pressure of the lava circulating in the tunnel (overpressure linked to an increase in flow or a "plug downstream") a hornito was built. The latter was no longer active during the observations of this morning.
    2) In the axis of the hornito and in the middle of a pahoehoe lava field, a very channeled effluent of lava 20 meters long and 1 m wide shows that the tunnel was still active and a place of lava flows.
    3) Two ephemeral mouths had recently opened at the roof of the tunnel just before the shot.
    4-5-6) The longest flow observed this morning, was 220 m long, and was initiated by an ephemeral mouth located in the alignment of the points described previously. At the point where the free surface was the widest, the flow reached barely 10 meters (in 4); More downstream and definitely linked to a lower slope, the casting spread out with a texture on a leaf / aa (at 5) to its front (at 6). It should be noted that even if the surface at 5 and 6 were cooled, the core of the casting was always liquid as evidenced by the two red lobes visible on both sides of the front.
    7-8) Two other tongues of lava from ephemeral mouths at 520 meters from the vent were visible. The extension of these two flows was limited, with a length of 50 and 180 m.


    In the field, no projection is visible. Most of the activity is now done in lava tunnels with some visible surface resurgences on low spatial extension.
    No earthquakes have been recorded in the past 24 hours.
    The trend recorded on deformation sensors, particularly GPS, at the top of the volcano, seems to be again showing a recovery in inflation. This parameter will be followed in the next few days.

    Estimates carried out using satellite methods via the HOTVOLC platform (OPGC - Clermont Ferrand) show a minimum flow rate of less than 1 m3 / s.
    The total volume of lava emitted to date is estimated at 7.2 ± 2.4 Mm3 (MIROVA).


    Source: OVPF

    Sinabung - morphological changes of the lava dome - 03.08.2017 / 13h23 - photo Endro Lewa

    Sinabung - morphological changes of the lava dome - 03.08.2017 / 13h23 - photo Endro Lewa

    In Sinabung, two pyroclastic flows are reported on 4 August at 11:22 and 11:35 WIB, respectively, and 4,500 meters long to the south-east, accompanied by a co-pyroclastic cloud rising in the fog, and 3,000 meters to the East.
    The top lava dome changed its morphology.


    Source: Magma - VSI

     Sinabung - pyroclastic flow of the 04.08.2017 / 11h22 WIB - photo magma VSI / Edward Pandia

     Sinabung - pyroclastic flow of the 04.08.2017 / 11h22 WIB - photo magma VSI / Edward Pandia

    A video by Thierry Dockx (LAVE-Belgium) and Tanguy de Saint-Cyr details an explosive event in the Santiago crater of Masaya on feb.2016. It seems that this episode released the existing tension on the crust covering part of the Lava lake which has seen its agitation diminish.


    In August 2017, the volcano was still degassing abundantly.


    Sources: Adventure and Volcanoes - Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Video: Thierry Dos / Tanguy de Saint-Cyr / Adventure and volcanoes

    Masaya - degassage important this 03.08.2017 - photo Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Masaya - degassage important this 03.08.2017 - photo Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques

    Au Piton de La Fournaise, l'éruption se poursuit , mais le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) continue de baisser très progressivement.

    La baisse du trémor éruptif se traduit sur le terrain par une baisse de l’activité. Lors d’un survol réalisé le 2 août par l’OVPF, aucune projection n’était visible au niveau du cône éruptif. La bouche principale active ces derniers jours est désormais complètement bouché. La deuxième bouche, de plus petite taille, laissait apparaître un niveau de magma extrêmement bas avec un fort dégazage. 

    A 10h30 (heure locale), seules quelques bras de coulée étaient visibles en surface , le plus proche se situant à 520 mètres du cône éruptif, le reste de l’activité se produisant en tunnel de lave.

    Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 00h00 (20h UTC) le 14 Juillet et 15h30 (11h30 UTC) le 3 août sur la station sismique de RVL, localisée sur le flanc sud du volcan. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 00h00 (20h UTC) le 14 Juillet et 15h30 (11h30 UTC) le 3 août sur la station sismique de RVL, localisée sur le flanc sud du volcan. (© OVPF / IPGP)

    Piton de La Fournaise - Prise de vue du site éruptif le 02/08/2017 à 10h30, heure locale. (© OVPF/IPGP)

    Piton de La Fournaise - Prise de vue du site éruptif le 02/08/2017 à 10h30, heure locale. (© OVPF/IPGP)

    Piton de La Fournaise - 02.08.2017 -  tunnels et coulées de lave  à 10h30, heure locale. (© OVPF-IPGP)

    Piton de La Fournaise - 02.08.2017 - tunnels et coulées de lave à 10h30, heure locale. (© OVPF-IPGP)

    Au niveau des résurgences de lave, appelées également "bouches éphémères", des morphologies et phénomènes caractéristiques des écoulements en tunnels ont été observés (numéros 1 à 8 sur la photo ci-dessus) :

    1) Sous la pression de la lave circulant dans le tunnel (surpression liée à une augmentation du débit ou un “bouchon en aval”) un hornito s’est édifié. Ce dernier n’était plus actif lors des observations de ce matin.

    2) Dans l’axe de l'hornito et au milieu d’un champ de lave pahoehoe, un épanchement de lave très chenalisé de 20 mètres de long et d’1 m de large montre que le tunnel était toujours actif, et un lieu de transit de coulées.

    3) Deux bouches éphémères s’étaient ouvertes récemment au toit du tunnel juste avant la prise de vue.

    4-5-6) La coulée la plus longue observée ce matin, présentait une longueur de 220 m, et s’initiait par une bouche éphémère située dans l’alignement des points décrits précédemment. Au point où la surface libre était la plus large, la coulée atteignait à peine 10 mètres (en 4) ; plus en aval et certainement lié à une pente plus faible, la coulée s’étalait avec une texture en graton/aa (en 5) jusqu’à son front (en 6). A noter que même si la surface en 5 et 6 était refroidie, le coeur de la coulée était toujours liquide comme l’attestent les deux lobes rouges visibles de part et d’autre du front.

    7-8) Deux autres langues de lave issues de bouches éphémères à 520 mètres de l’évent étaient visibles. L’extension de ces deux coulées étaient limitées, d’une longueur respective de 50 et 180 m.

    Sur le terrain, plus aucune projection n’est visible. L’essentiel de l’activité se fait désormais en tunnels de lave avec quelques résurgences visibles en surface sur de faible extension spatiale.  
    Aucun séisme n’ a été enregistré au cours des dernières 24 heures.
    La tendance enregistrée sur les capteurs de déformation, notamment GPS, au sommet du volcan, semble enregistrer de nouveau une reprise de l’inflation. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours.

    Les estimations réalisées par méthodes satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - Clermont Ferrand) font état de débits minimums inférieurs à 1 m3/s.

    Le  volume total de lave émis en surface jusqu’à présent est estimé à 7.2 ± 2.4 Mm3 (MIROVA).

    Source : OVPF

    Sinabung - changements morphologiques du dôme de lave - 03.08.2017 / 13h23 - photo Endro Lewa

    Sinabung - changements morphologiques du dôme de lave - 03.08.2017 / 13h23 - photo Endro Lewa

    Au Sinabung, deux coulées pyroclastiques sont signalées ce 4 août, respectivement à 11h22 et 11h35 WIB, et longues de 4.500 mètres vers le sud-est, accompagnée d'un nuage co-pyroclastique montant dans le brouillard, et de 3.000 mètres vers l'est.

    Le dôme de lave sommital a changé de morphologie.

    Source : Magma – VSI

     Sinabung - coulée pyroclastique du 04.08.2017 / 11h22 WIB  - photo magma VSI / Edward Pandia

    Sinabung - coulée pyroclastique du 04.08.2017 / 11h22 WIB - photo magma VSI / Edward Pandia

    Une vidéo de Thierry Dockx (LAVE-Belgique) et Tanguy de Saint-Cyr détaille un événement explosif dans le cratère Santiago du Masaya en février 2016. Il semble que cet épisode ait libéré la tension existante au niveau de la croûte recouvrant une partie du lac de lave qui a vu son agitation diminuer.

    En août 2017, le volcan dégazait toujours abondamment.

    Sources: Aventure et Volcans - Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Video: Thierry Dos / Tanguy de Saint-Cyr / Aventure et volcans

    Masaya - dégazage important ce 03.08.2017 - photo Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Masaya - dégazage important ce 03.08.2017 - photo Evgenia Ilynskaya / Twitter

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    Sur le Route du Volcan, la Ravine de la Rivière des Remparts est un site intéressant, mais pas toujours aisé à comprendre ...il faut en remonter l'histoire.

    La Route du volcan - situation de la Rivière des Remparts et du cratère Commerson (arrêt 7) - un clic pour agrandir - Doc. cybergeo.revues.org

    La Route du volcan - situation de la Rivière des Remparts et du cratère Commerson (arrêt 7) - un clic pour agrandir - Doc. cybergeo.revues.org

    La Rivière des Remparts, vue du Belvédère du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    La Rivière des Remparts, vue du Belvédère du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Formation du relief actuellement visible :

    Il y a 320.000 ans, le centre éruptif du volcan se situe dans l'actuelle Plaine des Sables. Les eaux de pluies sont guidées par le relief vers la Plaine des Cafres ; Un effondrement se produit au niveéu de l'actuelle vallée il y a 300.000 ans ; en créant une barrière à l'écoulement vers l'ouest, il favorise l'érosion.

    Histoire géologique de La Rivière des Remparts - d'après panneau explicatif du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Histoire géologique de La Rivière des Remparts - d'après panneau explicatif du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Entre -280.000 et -110.000 ans, l'érosion creuse fortement la vallée, dont le fond se tapisse de quelques coulées de lave.

    Entre - 70.000 et – 65.000 ans, des coulées de lave successives comblent la vallée.

    Il y a 65.000 ans, l'effondrement de la plaine des Sables forme une barrière à l'écoulement des laves qui n'atteignent plus la vallée, et l'érosion reprend de plus belle.

    Dissymétrie des versants de La Rivière des Remparts  - en gris clair, au fond de la Vallée, le "barrage" de Mahavel - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Dissymétrie des versants de La Rivière des Remparts - en gris clair, au fond de la Vallée, le "barrage" de Mahavel - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Vu depuis le Belvédère du Nez de Boeuf à 2.136 mètres, le site présente des versants dissymétriques : continus, rectilignes et redressés à l'ouest, échancrés par de multiples confluences côté est. Le lit est encaissé de 1.000 mètres, mais encombré de terrasses et nappes alluviales.

    Ces remparts recoupent des matériaux volcaniques peu cohérents, et par conséquent instables. Leur effondrement donne des coulées boueuses, des lahars. Ce phénomène est illustré par le lahar du 6 mai 1965, dans le Bras Mahavel ; le lahar est venu butter contre la rive droite de la Rivière des Remparts, cinq kilomètres plus bas en laissant des "bad-lands" gris. Le volume du déblai est estimé à 30 millions de m³.

     

    Curiosité : une vallée où l'eau coule rarement de façon visible. La rivière est présente , mais elle a creusé son lit dans les laves des coulées perméables du Commerson, le dernières coulées à avoir tapissé le fond de la vallée. Peu alimentée, elle s'infiltre dans les fissures de la coulée et circule par les tunnels de lave. Durant les périodes de fortes pluies, l'eau n'a pas le temps de s'infiltrer, et coule dans son lit mineur.

    Le cratère Commerson - photo aérienne La Réunion info

    Le cratère Commerson - photo aérienne La Réunion info

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Les dernières coulées de lave dans la rivière des Remparts, celles du cratère Commerson.

    Ce cratère fait partie d'un ensemble éruptif récent, trois cratères alignés sur une fissure éruptive longue d'un kilomètres, orientée N145 ... apparus en 1.825 BP +/- 74 ans (date de référence fixe : 1950 - datation d'un bois carbonisé) lors d'une violente éruption phréato-magmatique hors Enclos.

    Le cratère Commerson est un cratère d'explosion décrit par Philibert commerson, médecin et naturaliste du Roi, qui lui a laissé son nom. Il a un diamètre voisin de 200 mètres et une profondeur de 235 mètres, non rempli par les eaux.

    Bord du cratère Commerson et à droite, le versant ouest de La ravine de la Rivière des Remparts - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Bord du cratère Commerson et à droite, le versant ouest de La ravine de la Rivière des Remparts - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Cratère Commerson - panneau explicatif du déroulé de l'éruption - un clic pour agrandir - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Cratère Commerson - panneau explicatif du déroulé de l'éruption - un clic pour agrandir - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    L'éruption a débuté de façon classique : le magma primitif d'origine profonde, très riche en gaz, et chargé de cumulats d'olivine, est poussé vers la surface et des fontaines et coulées de lave sortent de la fissure.

    Une seconde phase est marquée par la baisse du niveaau magmatique dans la cheminée ... l'eau imbibant les terrains environnants est entraînée, par aspiration, vers les profondeurs. C'est une éruption phréato-magmatique qui projette violemment roches et laves pulvérisées, mêlées à de la vapeur,des gaz et des cendres, créant un cratère d'explosion.

    Dans une troisième phase, le calme revient, la magma remonte et un lac de lave se met en place. Une fissure, apparue dans le versant amont gauche de la Rivière des Remparts, laisse s'échapper des millions de m³ de lave fluide. La coulée va suivre la vallée sur 22 km, jusqu'au littoral.

    La fin de l'éruption s'accompagne d'une vidange de la cheminée, et dégage le cratère.

    La Ravine de la Rivière des Remparts ... simplement envahie par quelques nuages - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    La Ravine de la Rivière des Remparts ... simplement envahie par quelques nuages - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Un certain nombre d'événements éruptifs, résultants d'une alimentation plus profonde que celle des éruptions magmatiques "ordinaires" du Piton de La Fournaise, ont été classés sous le vocable " Eruptions du type Chisny ".Elles se caractérisent par la formation de cônes scoriacés imposants,de longues et épaisses coulées et de dépôts de téphra sur de grandes surfaces

    Les coulées du Piton Chisny – datée d'un millier d'années - ont parcouru le cours de la rivière Langevin sur 17 km. ; celles du Commerson, 22 km, en suivant le cours de la Rivière des Remparts.

    Il existe de nombreux cas similaires, et la probabilité d'une éruption localisée à l'ouest du massif de La Founaise est loin d'être nulle, et pourrait affecter à l'avenir des zones aujourd'hui plus densément peuplées, comme Le Tampon.

    Pitons du Massif de La Fournaise, hérités d'événements de "type Chisny" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Pitons du Massif de La Fournaise, hérités d'événements de "type Chisny" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Le Piton Chisny, plaine des Sables (à suivre) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le Piton Chisny, plaine des Sables (à suivre) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Sources :

    - BRGM – Itinéraire géologique : la route du volcan, découverte de La Fournaise ancienne – link

    - Cybergeo - Revue de la typologie des éruptions du Piton de La Fournaise, processus et risques volcaniques associés - par N.Villeneuve et P.Bachèlery / 2006.

    BRGM – Connaissance géologique de La Réunion – link

    - SVT – Académie de La Réunion – Géologie – le Volcan :

    La Rivière des Remparts – link

    Le cratère Commerson - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques
     Sinabung - pyroclastic flow of the 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Sinabung - pyroclastic flow of the 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    On 2 August, Sinabung experienced one of its longest eruptive phase since 2014. The volcano erupted several times and produced 17 pyroclastic flows between 8 am and midnight.
    The PVMBG reports a plume at 4,200 meters, accompanied by a shake of 553 seconds; Pyroclastic flows are reported in the evening, traveling 4,000 meters in SE-E direction at 22:09, and again at 22:14.

    Sinabung - pyroclastic flow of the 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Sinabung - pyroclastic flow of the 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Sinabung ashes complicates the lives of local residents - photos 02.08.2017 Endro Lewa
    Sinabung ashes complicates the lives of local residents - photos 02.08.2017 Endro LewaSinabung ashes complicates the lives of local residents - photos 02.08.2017 Endro Lewa

    Sinabung ashes complicates the lives of local residents - photos 02.08.2017 Endro Lewa

    Ash falls have affected several villages, including Perbaji, Perteguhen, Kuta Rakyat, Simpang Empat, Tigan Pancur, Selandi, Umbrella, Kuta Gugung and Berastagi, where the mask is recommended and precautions are taken to avoid contamination of drinking water.
    The residents of the Lauborus River must remain attentive to the risks of lahars.

    Sangay - emission of incandescent materials - photo Gabriel Diaz 02.08.2017 / via Shérine France

    Sangay - emission of incandescent materials - photo Gabriel Diaz 02.08.2017 / via Shérine France

    Sangay - plume of ashes issued on the 02.08.2017 - photo Marco Antonio Nieto / FB

    Sangay - plume of ashes issued on the 02.08.2017 - photo Marco Antonio Nieto / FB

    Two Ecuadorian volcanoes, the Sangay and the Reventador, showed activity yesterday.


    At the end of the night on July 1, the Sangay expelled incandescent materials on its upper slopes, and experienced an explosion on August 2 during the day.

    Reventador - 02.08.2017 / 13h01 - explosion and small plume with little ashes - Foto Instituto Geofisico

    Reventador - 02.08.2017 / 13h01 - explosion and small plume with little ashes - Foto Instituto Geofisico

    The Reventador experienced explosions with a moderate ash plume.
    The Reventador has since June 23 a change of its seismic and explosive activity, according to the IGEPN. A new emission of lava, and pyroclastic flows not associated with explosions are noticed. On July 1, the lava flow, originating from the crater, reached a length of 2,000 meters, and was 60 meters wide in its lower part, 300 meters in its lower part.
     
    Source: IGEPN

     Reventador lava flow, underlined by a dotted line - photo overflight July 21, 2017 / Marcello Almeida / IGEPN

     Reventador lava flow, underlined by a dotted line - photo overflight July 21, 2017 / Marcello Almeida / IGEPN

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques
    Sinabung - coulée pyroclastique du 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Sinabung - coulée pyroclastique du 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Ce 2 août, le Sinabung a connu une des ses plus longues éruptions depuis 2014. Le volcan est entré plusieurs fois en éruption et produit 17 coulées pyroclastiques entre 8h et minuit.

    Le PVMBG rapporte un panache à 4.200 mètres , accompagné d'uns secousse de 553 secondes ; Des coulées pyroclastiques sont signalées en soirée, parcourant 4.000 mètres en direction SE-E à 22h09, et de nouveau à 22h14.

    Sinabung - coulée pyroclastique du 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    Sinabung - coulée pyroclastique du 02.08.2017 - photo Endro Lewa.

    LEs cendres du Sinabung compliquent la vie des habitants de la région - photos 02.08.2017 Endro Lewa
    LEs cendres du Sinabung compliquent la vie des habitants de la région - photos 02.08.2017 Endro Lewa
    LEs cendres du Sinabung compliquent la vie des habitants de la région - photos 02.08.2017 Endro Lewa

    LEs cendres du Sinabung compliquent la vie des habitants de la région - photos 02.08.2017 Endro Lewa

    Les chutes de cendres ont affecté plusieurs villages dont Perbaji , Perteguhen, Kuta Rakyat, Simpang Empat, Tigan Pancur, Selandi, Umbrella, Kuta Gugung et Berastagi, où le port du masque est conseillé ainsi que des précautions à observer pour éviter la contamination des eaux potables.

    Les riverains de la rivière Lauborus doivent de rester attentif aux risques de lahars.

    Sangay - émission de matériaux incandescents - photo Gabriel Diaz 02.08.2017 / via Shérine France

    Sangay - émission de matériaux incandescents - photo Gabriel Diaz 02.08.2017 / via Shérine France

    Sangay - panache de cendres émis le 02.08.2017 - photo Marco Antonio Nieto / FB

    Sangay - panache de cendres émis le 02.08.2017 - photo Marco Antonio Nieto / FB

    Deux volcans Equatoriens, le Sangay et le Reventador, ont montré une activité hier.

    En fin de nuit le 1 juillet, le Sangay a expulsé des matériaux incandescents sur ses pentes supérieures, et connu une explosion le 2 août en journée.

    Reventador  - 02.08.2017 / 13h01 - explosion et petit panache peu chargé en cendres - Foto Instituto Geofisico

    Reventador - 02.08.2017 / 13h01 - explosion et petit panache peu chargé en cendres - Foto Instituto Geofisico

    Le Reventador a connu des explosions avec un panache à teneur modérée en cendres.

    Le Reventador présente depuis le 23 juin un changement de son activité sismique et explosive, d'après l'IGEPN. Une nouvelle émission de lave, des coulées pyroclastiques non associées aux explosions sont remarquées. Le 1° juillet, la coulée de lave, originaire du cratère, atteignait une longueur de 2.000 mètres, et était large de 60 mètres dans sa partie inférieure, de 300 mètres dans sa partie inférieure.
     

    Source : IGEPN

    Coulée de lave du Reventador, soulignée par un pointillé – photo survol 21 juillet 2017 / Marcello Almeida /IGEPN

    Coulée de lave du Reventador, soulignée par un pointillé – photo survol 21 juillet 2017 / Marcello Almeida /IGEPN

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    Going south, you go to the Piton de la Fournaise massif.
    A relief in plateau, slightly sloped towards the west from 1.500 meters, little attacked by erosion: the plain of the Cafres. It takes its name from the black slaves, the Kaffirs (les Cafres, in french), who fled and formerly refugees to this region.
    It results essentially from the accumulation of basalt flows, it is a planeze, dotted with numerous volcanic cones belonging to the domain of Piton de La Fournaise, depending on their age and the nature of the lavas.

    Geological map of the Piton massif of La Fournaise - the unit of La Plaine des Cafres in bronze green - doc. OVPF

    Geological map of the Piton massif of La Fournaise - the unit of La Plaine des Cafres in bronze green - doc. OVPF

    These eccentric volcanoes are large and the volume of projections indicates a highly explosive gas-containing magma. The increased explosiveness originates from the deep origin of the magma, from a lesser degassing before its arrival on the surface, and from the crossing of ground water during the ascent.
    The risk of activity in the area is not zero today. Andrea Di Muro, of the OVPF, recalled that all the peaks of the Plaine des Cafres are strombolian volcanic buildings. The observatory also monitors this active area ... "In each eruption associated with deep magma upwelling, we establish an eruptive scenario systematically considering the Plaine as potential gateway of magma," he says in "Testimonies, The volcanoes of the shadow "(2010).

    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine
    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine

    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine

    An interesting testimony of the volcanic activity in the plain of the Cafres is given to us by a tunnel of lava discovered a short time ago: the Blue Tunnel .
    Located in a private farming property, it was formed by an eruption of the Blue Piton, dated from 22,000 years ago.
    In this fragile environment, visits are made in small groups and under the guidance and explanations of caving guides / references in source.


    Editor's note: a click on the photos open them in full screen.

    Tunnel Bleu - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - lava stalagmites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - lava stalagmites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - a sinuosity with superb reflections - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - a sinuosity with superb reflections - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - details on the different levels of lava on the walls - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - details on the different levels of lava on the walls - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - few difficult passages - photo © Jean-Michel Mestdagh / June 2017

    Tunnel Bleu - few difficult passages - photo © Jean-Michel Mestdagh / June 2017

    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017
    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - lava stalagtites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - lava stalagtites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - stalagtite of lava that has glued to the wall, and left, a helictite (or eccentric) - is it the color of the wall that would best describe this tunnel? - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - stalagtite of lava that has glued to the wall, and left, a helictite (or eccentric) - is it the color of the wall that would best describe this tunnel? - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, consisting of the collage of thousands of drops of basalt falling from the ceiling, welding each other ... always "fresh" despite their great age - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, consisting of the collage of thousands of drops of basalt falling from the ceiling, welding each other ... always "fresh" despite their great age - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Sources:
    - BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
    - Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.
    - BRGM - Geological knowledge of Reunion Island - link
    - Rando Volcan - The tour was guided by Vincent Cheville, caving instructor, Rando Volcan (https://rando-volcan.com/)
    In the presence of Rudy Laurent, instructor in Kokapatrando (http://www.kokapatrando-reunion.com/en/)

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    En descendant vers le sud, on se dirige vers le massif du Piton de la Fournaise.

    Un relief en plateau, légèrement pentu vers l'ouest à partir de 1.500 mètres, peu attaqué par l'érosion : la plaine des Cafres. Elle tient son nom des esclaves noirs, les Cafres, qui se sont enfuis et réfugiés autrefois dans cette région.

    Elle résulte essentiellement de l'accumulation de coulées de basalte, c'est une planèze, parsemée de nombreux cônes volcaniques appartenant au domaine du Piton de La Fournaise, fonction de leur âge et de la nature des laves.

    Carte géologique du massif du Piton de La Fournaise - l'unité de La Plaine des Cafres : en vert bronze - doc. OVPF

    Carte géologique du massif du Piton de La Fournaise - l'unité de La Plaine des Cafres : en vert bronze - doc. OVPF

    Ces volcans excentriques sont grands et le volume des projections indique un magma à grande teneur en gaz, très explosif. L'explosivité accrue provient de l'origine profonde du magma, d'un moindre dégazage avant son arrivée en surface, et de la traversée de nappes d'eau souterraine durant l'ascension.

    Le risque d'activité dans la zone n'est pas nul aujourd'hui. Andrea Di Muro, de l'OVPF, rappelle que tous les pitons de la Plaine sont des édifices volcaniques stromboliens. L'observatoire surveille aussi cette zone active ... "A chaque éruption associée à des remontées profondes de magma, nous établissons un scénario éruptif considérant systématiquement la Plaine comme potentielle porte de sortie du magma", confie-t-il dans "Témoignages, les volcans de l'ombre" (2010).

    La Plaine des Cafres - panorama sur les pitons / cônes volcaniques depuis la route forestière du volcan ; à gauche, le Grand Bénare ; à droite le Piton des Neiges, avec "à son pied", le Piton Bleu - photo © Bernard Duyck / juin 2017  / situation des cônes doc. BRGM 2005 d'après Mairine
    La Plaine des Cafres - panorama sur les pitons / cônes volcaniques depuis la route forestière du volcan ; à gauche, le Grand Bénare ; à droite le Piton des Neiges, avec "à son pied", le Piton Bleu - photo © Bernard Duyck / juin 2017  / situation des cônes doc. BRGM 2005 d'après Mairine

    La Plaine des Cafres - panorama sur les pitons / cônes volcaniques depuis la route forestière du volcan ; à gauche, le Grand Bénare ; à droite le Piton des Neiges, avec "à son pied", le Piton Bleu - photo © Bernard Duyck / juin 2017 / situation des cônes doc. BRGM 2005 d'après Mairine

    Un témoignage intéressant de l'activité volcanique dans la plaine des Cafres nous est donné par un tunnel de lave découvert il y a peu de temps : le Tunnel Bleu.

    Situé dans une propriété agricole privée, il a été formé par une éruption du Piton Bleu, datée d'il y a 22.000 ans.

    Dans ce milieu fragile, les visites se font en petits groupes et sous la conduite et les explications de guides spéléologues / références en sources. 

    ndlr : un clic sur les photos les ouvrent en plein écran.

    Tunnel Bleu -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagmites de lave -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagmites de lave - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - une sinuosité aux superbes reflets -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - une sinuosité aux superbes reflets - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - détails sur les différents niveaux de la lave sur les parois -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - détails sur les différents niveaux de la lave sur les parois - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - peu de passages difficiles -  photo © Jean-Michel Mestdagh / juin 2017

    Tunnel Bleu - peu de passages difficiles - photo © Jean-Michel Mestdagh / juin 2017

    Tunnel Bleu - un tunnel en formation dans un tunnel (niveau supérieur de la banquette ; environ1,7 m.) - tunnel secondaire perpendiculaire - photos © Bernard Duyck / juin 2017
    Tunnel Bleu - un tunnel en formation dans un tunnel (niveau supérieur de la banquette ; environ1,7 m.) - tunnel secondaire perpendiculaire - photos © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - un tunnel en formation dans un tunnel (niveau supérieur de la banquette ; environ1,7 m.) - tunnel secondaire perpendiculaire - photos © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagtites de lave - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagtites de lave - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagtite de lave qui s'est collée à la paroi, et à gauche, une hélictite (ou excentrique) - est-ce la couleur de la paroi qui qualifierait le mieux ce tunnel ? -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - stalagtite de lave qui s'est collée à la paroi, et à gauche, une hélictite (ou excentrique) - est-ce la couleur de la paroi qui qualifierait le mieux ce tunnel ? - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, constituée du collage de milliers de gouttes de basalte tombant du plafond, se soudant les unes sur les autres ... toujours "fraîches" malgré leur grand âge - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, constituée du collage de milliers de gouttes de basalte tombant du plafond, se soudant les unes sur les autres ... toujours "fraîches" malgré leur grand âge - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Sources :

    - BRGM – Itinéraire géologique : la route du volcan, découverte de La Fournaise ancienne – link

    - Cybergeo - Revue de la typologie des éruptions du Piton de La Fournaise, processus et risques volcaniques associés - par N.Villeneuve et P.Bachèlery / 2006.

    BRGM – Connaissance géologique de La Réunion – link

    - Rando Volcan - La visite a été guidée par Vincent Cheville, moniteur spéléo, de Rando Volcan (https://rando-volcan.com/)

    en présence de Rudy Laurent, moniteur à Kokapatrando (http://www.kokapatrando-reunion.com/fr/)

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques
    Sinabung - multiple pyroclastic flows, and important co-pyroclastic cloud this 02.08.2017 - phot Calvari Milala via Sadrah Peranginangin / FB

    Sinabung - multiple pyroclastic flows, and important co-pyroclastic cloud this 02.08.2017 - phot Calvari Milala via Sadrah Peranginangin / FB

    In Sinabung, after continuous dome growth in recent days, accompanied by regular falls of blocks, it appears that one of more partial collapse(s) of the dome occurred on August 2 at 8:05 am local time. They were accompanied by multiple pyroclastic flows on the eastern slope of the volcano.
    Simultaneous plumes caused ash falls on nearby villages, including Kabanjahe.


    Sources: PVMBG & Local Correspondents
     

    Sinabung - pyroclastic flows and ash falls - photos Eliana Permata Tarigan / FB / 02.08.2017
    Sinabung - pyroclastic flows and ash falls - photos Eliana Permata Tarigan / FB / 02.08.2017

    Sinabung - pyroclastic flows and ash falls - photos Eliana Permata Tarigan / FB / 02.08.2017

     The Ashes of Sinabung on Kabanjahe - photoSadrah Peranginangin 02.08.2017

     The Ashes of Sinabung on Kabanjahe - photoSadrah Peranginangin 02.08.2017

    In Poas, a passive eruption occurred on August 1 at 5:45 pm local time. It was accompanied by an eruptive column carrying ash of reddish color that rose 500 meters above the crater before drifting westward. An important degassing of steam and gas followed.
     
    Sources: RSN & Ovsicori

    Poas - passive emission of ashes this 01.08.2017 / 17h48: 05 and 17h48: 09 loc - photos webcam RSN
    Poas - passive emission of ashes this 01.08.2017 / 17h48: 05 and 17h48: 09 loc - photos webcam RSN

    Poas - passive emission of ashes this 01.08.2017 / 17h48: 05 and 17h48: 09 loc - photos webcam RSN

    Video Poas - RSN - 02.08.2017 from 17h46

    At Sheveluch / Kamchatka, after an explosion on July 23, 2017, which propelled ash to more than 11,500-12,000 meters asl, caused heavy pyroclastic flows, and formed a volcanic cloud drifting northeast for 205 km, momentarily moving the aviation code to red, it seems that there remain of the dome only a few teeth ... the rest having been pulverized in the explosion.
     
    Sources: KVERT & Andrew Matseevsky.

    The smoking remains of the Sheveluch dome - photo Andrew Matseevsky. Posted online 02.08.2017

    The smoking remains of the Sheveluch dome - photo Andrew Matseevsky. Posted online 02.08.2017

    At Piton de La Fournaise, the intensity of the tremor decreased on July 31 between 18 and 19 hours, before returning to a stable level, about 20% of that observed at the beginning of the eruption.
    This drop in the tremor was reflected in the field by a fall of activity at the site of the eruption, as confirmed by the images of the camera of the piton de Bert.

    Piton de la Fournaise - Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between 00:00 (20h UTC) on July 14th and 15h00 (11h00 UTC) on August 1st on the seismic station of RVL, located on The southern flank of the volcano and Shooting of the eruptive site from the camera OVPF / IRT installed in Piton de Bert. (© OVPF / IPGP)
    Piton de la Fournaise - Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between 00:00 (20h UTC) on July 14th and 15h00 (11h00 UTC) on August 1st on the seismic station of RVL, located on The southern flank of the volcano and Shooting of the eruptive site from the camera OVPF / IRT installed in Piton de Bert. (© OVPF / IPGP)

    Piton de la Fournaise - Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between 00:00 (20h UTC) on July 14th and 15h00 (11h00 UTC) on August 1st on the seismic station of RVL, located on The southern flank of the volcano and Shooting of the eruptive site from the camera OVPF / IRT installed in Piton de Bert. (© OVPF / IPGP)

    The trend recorded on deformation sensors, particularly GPS, at the top of the volcano, seems save again a recovery in inflation. This parameter will be followed in the next few days.
    As a result of poor weather conditions on the volcano, no field reconnaissance or estimated satellite flows could be made on 1 August. The austral winter could bring the first snows on the two pitons.


    Sources: OVPF & Météo-France
     

    Piton de La Fournaise - Illustration of the top deformation over 2 months. Here is shown a baseline (variation of distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater. A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore with deflation of the volcano. The possible periods, colored in light pink, correspond to eruptions. - 01.08.2017 / OVPF- IPGP

    Piton de La Fournaise - Illustration of the top deformation over 2 months. Here is shown a baseline (variation of distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater. A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore with deflation of the volcano. The possible periods, colored in light pink, correspond to eruptions. - 01.08.2017 / OVPF- IPGP

    Lire la suite

    Articles récents

    Hébergé par Overblog