Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs"

Au coeur du Massif Central, le massif volcanique du Cantal est le plus grand des strato-volcans Français, et l'un des plus importants d'Europe : avec une superficie de près de 2.500 km², il présente la forme d'un cône surbaissé, de 60 km. N-S sur 70 km. E-O, à sa base.

Son actuelle altitude maximale au Plomb du Cantal culmine à 1.855 m. Des projections allouent au volcan cantalien une altitude de plus de 3.000 mètres avant ses effondrements majeurs.

Il présente encore de nombreux espaces au-dessus de 1.000 m. d’altitude, ce qui lui confère un caractère montagnard affirmé.

Coupe géologique simplifiée du stratovolcan cantalien - Doc. Sortie géologique dans le Cantal - AVG - un clic pour agrandir

Coupe géologique simplifiée du stratovolcan cantalien - Doc. Sortie géologique dans le Cantal - AVG - un clic pour agrandir

Le massif volcanique du Cantal - Carte géologique simplifiée  / BRGM-   1- basaltes supracantaliens 2- phonolites 3- dépôts de coulées de débris 4- dépôts d’avalanches de débris 5- socle hercynien 6- Complexe trachyandésitique et trachyandésites post-avalanches 7- basaltes infracantaliens 8- sédiments oligo-miocènes

Le massif volcanique du Cantal - Carte géologique simplifiée / BRGM- 1- basaltes supracantaliens 2- phonolites 3- dépôts de coulées de débris 4- dépôts d’avalanches de débris 5- socle hercynien 6- Complexe trachyandésitique et trachyandésites post-avalanches 7- basaltes infracantaliens 8- sédiments oligo-miocènes

L’histoire du Cantal s’étend du Miocène au Pliocène, entre -11 Ma et -3 Ma.

Sur 8 millions d’années, l’activité éruptive a alterné des phases effusives et explosives ; les matériaux éruptifs – coulées basaltiques, brèches d’explosion et d’effondrement, projections stromboliennes et dômes – se sont empilés pour constituer le massif du Cantal, qui a été remodelé par l’érosion glaciaire au Quaternaire.

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse- - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse- - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

La ville de Saint-Flour est construite sur une coulée basaltique mise en place il y a 8,8 Ma, antérieure à l’édification du stratovolcan cantalien proprement dit (basaltes infracantaliens) et donc aux coulées qui cuirassent la planèze de Saint-Flour (basaltes supracantaliens).

La coulée basaltique de Saint-Flour est constituée d’un basalte à olivine, riche en feldspaths.

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Saint-Flour - basalte à olivine  - photo © J-M M.

Saint-Flour - basalte à olivine - photo © J-M M.

Une seule coulée basaltique en 2 grandes parties, différenciées par un refroidissement selon 2 gradients géothermiques. qui perpendiculaires aux surfaces de la coulée et dirigés vers le cœur de la coulée…

Les orgues basaltiques montrent une colonnade de gros prismes assez réguliers, surmontée par un entablement très épais de petits prismes confus.

(Excursion géologique dans le Cantal, par Gaston Godard.)

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Saint-Flour - Coulée basaltique infracantalienne, dans la ville basse - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Coltines est situé sur la planèze de Saint Flour, un plateau basaltique faiblement incliné et de forme approximativement triangulaire, limité par les vallées du Lagnon, de l’Alagnon et de l’Epi(e).

La planèze de Saint-Flour est constituée d’un basalte supracantalien riche en olivine.

Les planèzes du Cantal - Doc.  CPIE de Haute-Auvergne

Les planèzes du Cantal - Doc. CPIE de Haute-Auvergne

Coltines – La planèze de Saint-Flour - un plateau basaltique supracantalien - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Coltines – La planèze de Saint-Flour - un plateau basaltique supracantalien - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries / Cantal - M. Krafft et de Larouzière, éd. Delachaux & Niestlé

- Les dépôts d'avalanches de débris du Cantal (France) : témoins
de la construction du plus grand stratovolcan européen d'âge miocène - par Nehlig Pierre, Dardon Arnaud, Fréour Gwenael, Huguet David, Leyrit Hervé. In: Géomorphologie : relief, processus, environnement. Avril-Juin, vol. 7, n°2. pp. 107119.

- Le volcanisme du Cantal / BRGM 

- Sortie géologique dans le Cantal 24 - 25 et 26 mai 2015, sous la direction de Gaston GODARD, Maître de Conférences à l’Université Paris-Diderot

- Excursion géologique dans le Cantal, par Gaston Godard.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Readers' Words"

Near Issoire, the village of Usson is built on an old basalt peak, which culminates at 639 meters.

This surprising geological formation is linked to a phreatomagmatic eruption, resulting from the contact of lava with water. The region was then a vast lacustrine zone, in which the magma made its way.

This volcanism began 25 Ma ago, and is older than the volcanic events that gave rise to the volcanoes of Cantal, Mont-Dore or those of the chaîne des Puys .

The volcanic organs of Usson - photos © J-M M. - one click to enlarge
The volcanic organs of Usson - photos © J-M M. - one click to enlarge

The volcanic organs of Usson - photos © J-M M. - one click to enlarge

The organs of Usson - "Prisms for building" - explanatory panel - photo © J-M M. - one click to enlarge

The organs of Usson - "Prisms for building" - explanatory panel - photo © J-M M. - one click to enlarge

The organs, located south of the village, are the remains of the deep part, the chimney of an old volcano which has now disappeared under the effect of erosion. Usson's vertical organs are cooled from above, not from the sides of the chimney. The regularity of the prisms is also associated with a rather slow cooling.

 

The village, classified among the most beautiful villages in France, was built thanks to the hexagonal prisms, and the arkose, visible in the walls of the church of St Maurice.

The Castle of Usson, demolished on the order of Cardinal de Richelieu, had previously been, from 1585 to 1605, the place of house arrest of Marguerite de Valois (1553-1615), nicknamed by Alexandre Dumas Queen Margot, first wife (1572-1599) of King Henry IV of France.

The volcanic organs of Usson - photo © J-M M. - one click to enlarge

The volcanic organs of Usson - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Saint Maurice church on the hill of Usson - photo © J-M M.

The Saint Maurice church on the hill of Usson - photo © J-M M.

"Prisms for building" - a basalt wall - photo © J-M M. - one click to enlarge

"Prisms for building" - a basalt wall - photo © J-M M. - one click to enlarge

The Château du Sailhant, in the commune of Andelat, was built in the 13th century on a triangular basalt spur, about 20 to 25 meters high.

It is also known for the presence of the Sailhant (or Babory) waterfall nearby.

 The Babory stream flows from a height of about twenty meters at this point into a chasm whose depth is estimated between 6 and 7 meters.

Sailhant castle - photo © J-M M. - one click to enlarge

Sailhant castle - photo © J-M M. - one click to enlarge

Sailhant or Babory waterfall - photos © J-M M. - one click to enlarge
Sailhant or Babory waterfall - photos © J-M M. - one click to enlarge

Sailhant or Babory waterfall - photos © J-M M. - one click to enlarge

Sources:
- Futura - The Exploratorium: the organs of Usson in the land of volcanoes.
- Sailhant castle - wikipedia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs"

A proximité d'Issoire, le village d'Usson est bâti sur un ancien piton basaltique, qui culmine à 639 mètres.

Cette formation géologique surprenante est liée à une éruption phréatomagmatique, résultant du contact de la lave avec l'eau. La région était alors une vaste zone lacustre, dans laquelle le magma s'est frayé un chemin.

Ce volcanisme a débuté il y a 25 Ma, et est plus ancien que les événements volcaniques ayant donné naissance aux volcans du Cantal, du Mont-Dore ou de ceux de la chaîne des Puys.

Les orgues volcaniques d'Usson  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir
Les orgues volcaniques d'Usson  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Les orgues volcaniques d'Usson - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Les orgues d'Usson - "Des prismes pour bâtir" - panneau explicatif  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les orgues d'Usson - "Des prismes pour bâtir" - panneau explicatif - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les orgues, situées au sud du village, sont les vestiges de la partie profonde, la cheminée d'un ancien volcan aujourd'hui disparu sous l'effet de l'érosion. Les orgues verticaux d'Usson sont issus d'un refroidissement par le haut, et non sur les côtés de la cheminée. La régularité des prismes est de plus associée à un refroidissement plutôt lent.

 

Le village, classé parmi les plus beaux villages de France, a été construit grâce aux prismes hexagonaux, et à l'arkose, visibles dans les murs de l'église St Maurice.

Le château d'Usson, démoli sur l'ordre du cardinal de Richelieu, avait été auparavant, de 1585 à 1605, le lieu de résidence surveillée de Marguerite de Valois (1553-1615), surnommée par Alexandre Dumas la Reine Margot, première épouse (1572-1599) du roi de France Henri IV.

Les orgues volcaniques d'Usson  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les orgues volcaniques d'Usson - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

L'église Saint Maurice sur la butte d'Usson - - photo © J-M M.

L'église Saint Maurice sur la butte d'Usson - - photo © J-M M.

"Des prismes pour bâtir" - un muret de basalte  - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

"Des prismes pour bâtir" - un muret de basalte - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le château du Sailhant, sur la commune d'Andelat, a été construit au 13e siècle sur un éperon basaltique de forme triangulaire, d'une hauteur d'environ 20 à 25 mètres.

Il est également connu pour la présence de la cascade du Sailhant (ou de Babory) à proximité.

 Le ruisseau du Babory se jette d'une vingtaine de mètres de hauteur à cet endroit dans un gouffre dont la profondeur est estimée entre 6 et 7 mètres.

Le château du Sailhant   - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Le château du Sailhant - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Cascade du Sailhant ou du Babory  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir
Cascade du Sailhant ou du Babory  - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Cascade du Sailhant ou du Babory - photos © J-M M. - un clic pour agrandir

Sources :

- Futura - L’Exploratorium : les orgues d’Usson au pays des volcans.

Le château du Sailhant  - wikipedia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Parole aux lecteurs"

Avant d'arrêter définitivement l'écriture de mon blog, pour diverses raisons personnelles et techniques, je partage durant quelques jours les photos de mes amis volcanophiles belges, toutes récentes, de leur visite du Massif Cantalien (France), en passant par La Limagne.

 

Quelques sites de La Limagne , pour se mettre en appétit !

Les falaises de Jussat et les stromatolithes :

La Limagne est la région de France la plus riche en stromatolithes fossiles, d'âges correspondant à l'oligocène supérieur / Miocène basal.

Le gisement de Jussat présente une falaise constituée en alternance de sable avec des niveaux quartzeux, et d'autres de marnes et calcaires, avec des boules en choux-fleur de stromatolithes, crées par des colonies de cyanobactéries, en surplomb sur une couche moins résistante à l'érosion.

Falaise de Jussat - en surplomb, ses stromatolithes en boules -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir
Falaise de Jussat - en surplomb, ses stromatolithes en boules -  photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Falaise de Jussat - en surplomb, ses stromatolithes en boules - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Les necks de Buron et de Saint-Babel :

Ils se sont formés il y a environ 20 millions d’années, lorsqu’une remontée de magma à travers des roches sédimentaires datant du Tertiaire a formé un lac de lave. Ce lac s’est ensuite refroidi et solidifié, puis a été révélé par l’érosion des roches sédimentaires qui l’entourent, très meubles et friables.

Le neck de Saint-Babel surplombe une zone riche en pépérites, qui résultent de la rencontre entre du magma et de l’eau (souterraine ou de surface), lors d'une éruption phréatomagmatique . 

Neck de Buron - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Buron - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - photo © J-M M. - un clic pour agrandir

Neck de Saint-Babel - détail - photo © J-M M.

Neck de Saint-Babel - détail - photo © J-M M.

Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries / La Limagne - M. Krafft et de Larouzière, éd. Delachaux & Niestlé.

Planet Terre : L'Auvergne, un musée des stromatolithes / Les falaises de Jussat (Chanonat, Puy de Dôme).

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #"Readers' Words"

Before definitively stopping writing my blog, for various personal and technical reasons, I am sharing for a few days the photos of my Belgian volcanophile friends, all recent, from their visit to the Cantalien Massif (France), via La Limagne .

 

Some sites of La Limagne, to whet your appetite!

The cliffs of Jussat and the stromatolites:

Limagne is the region of France richest in fossil stromatolites, of ages corresponding to the Upper Oligocene / Lower Miocene.

The Jussat deposit presents a cliff made up alternately of sand with quartz levels, and others of marl and limestone, with cauliflower balls of stromatolites, created by colonies of cyanobacteria, overhanging a less resistant layer. to erosion.

Jussat cliff - overhanging, its ball-shaped stromatolites - photo © J-M M. - one click to enlarge
Jussat cliff - overhanging, its ball-shaped stromatolites - photo © J-M M. - one click to enlarge

Jussat cliff - overhanging, its ball-shaped stromatolites - photo © J-M M. - one click to enlarge

The necks of Buron and Saint-Babel:

They were formed around 20 million years ago, when a rise of magma through sedimentary rocks dating from the Tertiary period formed a lava lake. This lake then cooled and solidified, then was revealed by the erosion of the sedimentary rocks that surround it, very loose and friable.

The neck of Saint-Babel overlooks an area rich in peperites, which result from the encounter between magma and water (underground or surface), during a phreatomagmatic eruption.

Neck de Buron - photo © J-M M. - one click to enlarge

Neck de Buron - photo © J-M M. - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M.  - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M. - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M.  - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M. - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M.  - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - photo © J-M M. - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - detail - photo © J-M M.  - one click to enlarge

Neck of Saint-Babel - detail - photo © J-M M. - one click to enlarge

Sources:

- Guide to the volcanoes of Europe and the Canary Islands / La Limagne - M. Krafft and Larouzière, ed. Delachaux & Niestle.

- Planet Terre: Auvergne, a museum of stromatolites / The cliffs of Jussat (Chanonat, Puy de Dôme).

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Gunung Ibu - ash plume from 30.10.2022 / 6:33 p.m. WIT - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

Gunung Ibu - ash plume from 30.10.2022 / 6:33 p.m. WIT - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

Gunung Ibu experienced an eruptive episode on Sunday October 30, 2022 at 6:20 p.m. WIT with the height of the ash column observed at ± 2000 m above the summit (± 3325 m above sea level). It is observed that the ash column is gray in color, with a thick intensity, towards the west. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 30 mm and a duration of 112 seconds.

The activity level remains at 2 / waspada; Communities around Mount Ibu and visitors/tourists should not travel within 2.0 km and the sectoral expansion is 3.5 km towards the crater opening in the northern part of the active crater of Mount Ibu.

 

Source: PVMBG – Magma Indonesia

Santiaguito - Front of the lava flow towards the El Tambor channel - image Sentinel-2 bands 12,11,05 of 29.10.2022 - Doc .Insivumeh - one click to enlarge

Santiaguito - Front of the lava flow towards the El Tambor channel - image Sentinel-2 bands 12,11,05 of 29.10.2022 - Doc .Insivumeh - one click to enlarge

The Santiaguito volcano observatory reports abundant white outgassing at a height of 500 meters, which extends over 4 kilometers to the southwest.

During the night, an incandescence is observed in the crater of the Caliente dome, and in the middle and at the front of the lava flow in a west and south-west direction. Weak avalanches of blocks and ash are observed in the middle and at the base of the western lava flow. This causes the uplift of fine ash particles in the volcanic perimeter.

The volcano maintains high activity due to blocky lava extrusion in the coipole of the Caliente dome, in a west-southwest direction and unstable material in the crater. There is a likelihood of moderate to strong pyroclastic flows , so you should not stay near or in riverbeds near the slopes of the volcano.

 

Source: Insivumeh

Cerro Hudson - three active vents - photo archives Sernageomin 29.10.2011 / via GVP - one click to enlarge

Cerro Hudson - three active vents - photo archives Sernageomin 29.10.2011 / via GVP - one click to enlarge

The Sernageomin monitoring stations installed near the Hudson Volcano recorded on Sunday 10/30 at 2:50 p.m., an earthquake associated with both rock fracturing and fluid dynamics within the volcanic system (Hybrid).

Source: Sernageomin

 

N.B.: tomorrow, short break.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Gunung Ibu - panache de cendres du 30.10.2022 / 18h33 WIT - Webcam PVMBG Magma Indonesia  - un clic pour agrandir

Gunung Ibu - panache de cendres du 30.10.2022 / 18h33 WIT - Webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Le Gunung Ibu a connu un épisode éruptif le dimanche 30 octobre 2022 à 18h20 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 2000 m au-dessus du sommet (± 3325 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est de couleur grise avec une intensité épaisse vers l'ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 30 mm et une durée de 112 secondes.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada ; Les communautés autour du mont Ibu et les visiteurs/touristes ne doivent pas se déplacer dans un rayon de 2,0 km et l'expansion sectorielle est de 3,5 km vers l'ouverture du cratère dans la partie nord du cratère actif du mont Ibu.

 

Source : PVMBG – Magma Indonesia

 Santiaguito - Front de la coulée de lave en direction du canal El Tambor - image Sentinel-2 bands 12,11,05 du 29.10.2022 - Doc .Insivumeh - un clic pour agrandir

Santiaguito - Front de la coulée de lave en direction du canal El Tambor - image Sentinel-2 bands 12,11,05 du 29.10.2022 - Doc .Insivumeh - un clic pour agrandir

L'observatoire du volcan Santiaguito signale un abondant dégazage blanc à une hauteur de 500 mètres, qui s'étend sur 4 kilomètres vers le sud-ouest.

Pendant la nuit, une incandescence est observée dans le cratère du dôme Caliente, et au milieu et à l'avant de la coulée de lave dans une direction Ouest et Sud-Ouest. De faibles avalanches de blocs et de cendres sont observées au milieu et à la base de la coulée de lave occidentale. Cela provoque le soulèvement de fines particules de cendres dans le périmètre volcanique.

Le volcan maintient une activité élevée en raison de l'extrusion de lave en blocs dans la coipole du dôme Caliente, dans une direction ouest-sud-ouest et du matériau instable dans le cratère.Il y a une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, vous ne devriez donc pas rester près ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

 

Source : Insivumeh

 Cerro Hudson - trois évents actifs  - photo archives Sernageomin  29.10.2011 / via GVP

Cerro Hudson - trois évents actifs - photo archives Sernageomin 29.10.2011 / via GVP

Les stations de surveillance du Sernageomin installées à proximité du Volcan Hudson ont enregistré le  dimanche 30/10 à 14h50, un tremblement de terre associé à la fois à la fracturation des roches et à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Hybride).

Source : Sernageomin

 

N.B. : demain, petite pause.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

The Fuego Volcano Observatory reports 5 to 8 explosions per hour of weak, moderate and some strong characteristics which generate weak and moderate rumblings and a weak shock wave causing vibrations in the roofs and windows of houses near the volcano. They expel a column of ash with a height of 4,600 to 4,800 meters above sea level, which disperses in a west and southwest direction for 20 kilometers.

As a result of these explosions, avalanches of weak, moderate and strong characteristics are generated in the contour of the crater, as well as in the ravines of Ceniza, Santa Teresa, Las Lajas, Honda, part of the material reaching the edge of the vegetation due to this activity, ash remains suspended in the ravines.

At night an incandescent pulse was also observed 200 meters higher above the crater. A noise similar to that of a train locomotive lasting 1 minute is reported.

Ash falls are reported in the communities of Panimaché I, Panimaché II Morelia, Santa Sofía, La Rochela, Ceilán, San Andrés Osuna and others in this direction.

Moderate thermal anomalies are recorded by Mirova, between 17 and 76 MW on October 28 and 29, despite the clouds which partially mask the volcano.

 

Sources: Insivumeh and Mirova

Fuego / Guatemala - explosions of 28 / 29.10.2022 - video CRELOSA Idis Epcom - https://youtu.be/oOCJ-5qxdO8

Fuego - Thermal anomalies on 30.10.2022 / 04:10 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Fuego - Thermal anomalies on 30.10.2022 / 04:10 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

The eruption at Kīlauea Volcano's summit in Halema'uma'u Crater has continued for the past 24 hours. All recent eruptive activity has been confined to the crater. No significant changes were observed at the summit or in either fault zone.

Lava eruption from the west vent into the active lava lake and on the crater floor has continued over the past 24 hours. The active part of the lava lake has been stable for the past 24 hours. Flyby measurements on October 5, 2022 indicated that the crater floor had experienced a total elevation of about 143 meters and that 111 million cubic meters of lava had been spilled since this eruption began on September 29, 2021.

Mirova detected high thermal anomalies on October 28 and 29, between 80 and 265 MW.

Summit tiltmeters have recorded inflation over the past 24 hours. Volcanic tremor remains above background levels. A sulfur dioxide emission rate of approximately 700 tonnes per day (t/d) was measured on October 22, 2022.

Current volcanic alert level: Watch
Current Aviation Color Code: Orange

 

Sources: HVO and Mirova

Image of Kīlauea's summit eruption in Halema'uma'u Crater. The West Vent Complex (smoking cones in the foreground), Halema'uma'u Lava Lake and South Pond (silvery surface in the center) and the Big Island (darker lava in the upper left) and all visible in this view from the western edge. Incandescent lava spatter is visible at the eastern end of the active lava lake. USGS Photo taken by F. Trusdell on the morning of October 12, 2022.

Image of Kīlauea's summit eruption in Halema'uma'u Crater. The West Vent Complex (smoking cones in the foreground), Halema'uma'u Lava Lake and South Pond (silvery surface in the center) and the Big Island (darker lava in the upper left) and all visible in this view from the western edge. Incandescent lava spatter is visible at the eastern end of the active lava lake. USGS Photo taken by F. Trusdell on the morning of October 12, 2022.

Kilauea - Thermal anomalies as of 10.29.2022 / 11:35 p.m. - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Kilauea - Thermal anomalies as of 10.29.2022 / 11:35 p.m. - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'observatoire du volcan Fuego rapporte 5 à 8 explosions par heure de caractéristiques faibles, modérées et quelques fortes qui génèrent des grondements faibles et modérés et une faible onde de choc provoquant des vibrations dans les toits et les fenêtres des maisons proches du volcan. EIles expulsent une colonne de cendres avec une hauteur de 4.600 à 4.800 mètres au-dessus du niveau de la mer, qui se disperse dans une direction ouest et sud-ouest sur 20 kilomètres.

A la suite de ces explosions, des avalanches de caractéristiques faibles, modérées et fortes sont générées dans le contour du cratère, ainsi que dans les ravins de Ceniza, Santa Teresa, Las Lajas, Honda, une partie du matériau atteignant le bord de la végétation en raison de cette activité, des cendres restent en suspension dans les ravins.

La nuit une impulsion incandescente a également été observée 200 mètres plus haut au-dessus du cratère. Un bruit similaire à celui d'une locomotive de train d'une durée de 1 minute est signalé.

Des chutes de cendres sont signalées dans les communautés de Panimaché I, Panimaché II Morelia, Santa Sofía, La Rochela, Ceilán, San Andrés Osuna et d'autres dans cette direction.

Des anomalies thermiques modérées sonrvrelevées par Mirova, entre 17 et 76 MW ces 28 et 29 octobre, malgré les nuages qui masquent partiellement le volcan.

 

Sources : Insivumeh et Mirova

Fuego / Guatemala - explosions des 28 / 29.10.2022 - vidéo CRELOSA Idis Epcom - https://youtu.be/oOCJ-5qxdO8

Fuego - Anomalies thermiques au 30.10.2022 / 04h10  - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Fuego - Anomalies thermiques au 30.10.2022 / 04h10 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

L'éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema'uma'u, s'est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l'activité éruptive récente a été confinée au cratère. Aucun changement significatif n'a été observé au sommet ou dans l'une ou l'autre des zones de faille.

L'éruption de lave de l'évent ouest dans le lac de lave actif et sur le fond du cratère s'est poursuivie au cours des dernières 24 heures. La partie active du lac de lave a été stable au cours des dernières 24 heures. Les mesures de survol du 5 octobre 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d'environ 143 mètres et que 111 millions de mètres cubes de lave avaient été épandus depuis le début de cette éruption sur 29 septembre 2021.

Mirova a détecté des anomalies thermiques élevées ces 28 et 29 octobre, entre 80 et 265 MW.

Les inclinomètres du sommet ont enregistré l'inflation au cours des dernières 24 heures. Le trémor volcanique reste au-dessus des niveaux de fond. Un taux d'émission de dioxyde de soufre d'environ 700 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 22 octobre 2022.

 

Niveau d'alerte volcanique actuel : Watch
Code couleur actuel de l'aviation : Orange

 

Sources : HVO et Mirova

Image de l'éruption du sommet du Kīlauea dans le cratère Halema'uma'u. Le complexe d'évents ouest (cônes fumants au premier plan), le lac de lave Halema'uma'u et l'étang sud (surface argentée au centre) et la grande île (lave plus foncée en haut à gauche) et tous visibles dans cette vue depuis le bord ouest. Des éclaboussures de lave incandescente sont visibles à l'extrémité est du lac de lave actif. USGS Photo prise par F. Trusdell le matin du 12 octobre 2022.

Image de l'éruption du sommet du Kīlauea dans le cratère Halema'uma'u. Le complexe d'évents ouest (cônes fumants au premier plan), le lac de lave Halema'uma'u et l'étang sud (surface argentée au centre) et la grande île (lave plus foncée en haut à gauche) et tous visibles dans cette vue depuis le bord ouest. Des éclaboussures de lave incandescente sont visibles à l'extrémité est du lac de lave actif. USGS Photo prise par F. Trusdell le matin du 12 octobre 2022.

 Kilauea - Anomalies thermiques au 29.10.2022 / 23h35  - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Kilauea - Anomalies thermiques au 29.10.2022 / 23h35 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Pavlof - image Sat. Worldview-3 bands 8,5,3 of 28.02.2022 - Doc. matt Loewen / AVO - one click to enlarge

Pavlof - image Sat. Worldview-3 bands 8,5,3 of 28.02.2022 - Doc. matt Loewen / AVO - one click to enlarge

Pavlof Volcano continues to erupt from the active vent just below the summit on its southeastern flank. Several explosions were detected daily. These explosions had higher seismic and infrasound amplitudes than previous weeks, marking an increase in explosive activity this week. An almost continuous seismic tremor was also recorded throughout the week. Cloudy conditions generally obscured views of the volcano, although low-level ash and steam emissions were observed intermittently in clear web camera views. Elevated surface temperatures have been observed in satellite data over several days over the past week.

Periods of lava spattering and fountaining from the vent on the volcano's upper eastern flank have been occurring since mid-November 2021. This activity has built a small cone and sent lava flows down the flank that are melting snow and ice and produce varying amounts of meltwater. . Meltwater usually incorporates loose debris on the volcano's flank and forms thin lahars (less than 2 m thick). The lahar deposits extend down the east-southeast flank for several kilometres, not quite to the base of the volcano.

Previous eruptions at Pavlof indicate that the level of unrest may change rapidly and progression to greater eruptive activity may occur with little or no warning.

The Volcanic Alert Level is: Watch and the Aviation Code: Orange.

 

Source: AVO

Sheveluch - photo Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT - one click to enlarge

Sheveluch - photo Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT - one click to enlarge

Sheveluch - Volcanic ash advisory at 29.10.2022 / 0600Z - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanic ash advisory at 29.10.2022 / 0600Z - Doc. VAAC Tokyo

A strong wind lifts the ashes from the southern slopes of the Sheveluch volcano, a plume of resuspended ash extends to 3,000 m. asl. 80 km southeast of the volcano.

The growth of the lava dome continues, strong fumarolic activity and incandescence of the lava dome, explosions and hot avalanches accompany this process.
The extrusive eruption of the volcano continues. Ash explosions up to 10-15 km. a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect international and low-flying aircraft.

The aviation code remains at Orange.

 

Sources: KVERT & VAAC Tokyo

Merapi - activity from 21 to 27.10.2022 - photo BPPTKG - one click to enlarge

Merapi - activity from 21 to 27.10.2022 - photo BPPTKG - one click to enlarge

At Merapi, between October 21 and 27, 2022, 14 lava avalanches were observed in the southwest, dominant up to the Bebeng River with a maximum slip distance of 1,500 m. The sound of the avalanches was heard from Babadan post 7 times with moderate intensity.

No significant morphological changes were observed from the southwest dome and the central dome. The volume of the dome is fixed, namely for the southwest lava dome of 1,626,000 m³ and the central dome of 2,772,000 m³.

During this week, the seismicity of Mount Merapi recorded 247 deep volcanic earthquakes (VTA), 70 multiphase earthquakes (MP), 303 abortion earthquakes (RF), 25 blowing earthquakes (DG ) and 1 tectonic earthquake (TT).

Seismicity is still quite high. Mount Merapi's deformation that was monitored using EDM this week showed no significant changes.

 

The activity level remains unchanged at 3 / Siaga

The current potential danger is in the form of lava avalanches and hot clouds in the south-southwest sector covering the Boyong River for a maximum of 5 km, Bedog River, Krasak, Bebeng for a maximum of 7 km . The southeastern sector covers the Woro River for a maximum of 3 km and the Gendol River for 5 km.

 

Source: BPPTKG

Piton de La Fournaise - Baptism of the Piton Tikal - Doc. annotated OVPF-IPGP on a photo from 06.10.2022 - click to enlarge

Piton de La Fournaise - Baptism of the Piton Tikal - Doc. annotated OVPF-IPGP on a photo from 06.10.2022 - click to enlarge

The Cité du Volcan, the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise and the National Park of La Réunion, are pleased to announce the baptismal name of the new volcanic cone, resulting from the eruption from September 19 to October 5, 2022: the TIKAL peak.

Why the choice of this name?

This name refers to the tales and legends of Reunion associated with "Gran Mèr Kal". In these different "zistwar" reference is sometimes made to his son, under the name of "Ti Kala" or Tikal.

This new volcanic cone having been built near the Piton Kala Pélé, with a relatively identical shape, it is quite naturally that this name appeared.

In the midst of "somèn kréol" and on the eve of "Fèt Gran Mèr Kal", the choice of this name seems all the more relevant.

 

Sources: OVPF & Cité du Volcan

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog