Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

A significant explosive eruption began at Bogoslof on 13 February at 7:24 am. / 16:24 UTC, based on seismic data, and changing the aviation alert to red.
However, the satellite data do not show a volcanic cloud above the clouds at 3,000 meters at 18:30 UTC; No lightning was detected ... the AVO concluded that, despite the intense seismic signal, no significant volcanic cloud was emitted by this episode and lowered the aviation alert level to orange


Source: AVO

Bogoslof - 13.02.2017 - seismogram of the day - AVO / MSW24hr_heli

Bogoslof - 13.02.2017 - seismogram of the day - AVO / MSW24hr_heli

In Kilauea, the 61 g flow remains active and the lava always enters the ocean at Kamokuna. A part of the cliff collapsed on the morning of February 12 just west of this sea entrance.
At Pu'u O'o, surface flows are reported on the one hand, at 2.4 km from the 61 g vent, and on the other hand, on the lava field of the Pali and the costal plain, with no treat for the nearby populations ... but which allowed beautiful images.


Sources: HVO & Epic Lava.

Kilauea / Pu'u O'o - lava field on the costal plain - photo Epic Lava 13.02.2017

Kilauea / Pu'u O'o - lava field on the costal plain - photo Epic Lava 13.02.2017

Kamokuna - collapse of part of the cliff

Kilauea / Pu'u O'o - lava field on the costal plain - video epic Lava 13.02.2017

A little humor: Pelé shows a little more ... after her hair, her tears, she reveals her bikini. - photo Tom Kuali 2017

A little humor: Pelé shows a little more ... after her hair, her tears, she reveals her bikini. - photo Tom Kuali 2017

In the Pacaya, activity increased on 13 February.

In its report of 21h local, the Insivumeh announces an overflow of lava flow since the evening, and observable on the webcam that 14.02 on the north slope of the cone McKenney. It borrows the crack made by me eruption of 2010 and measures about 300 meters in the direction of the crater of Cerro Chino.


Source; Insivumeh bulletin special # 14 - 2017

Pacaya - night of 13- 14.02.2017 - picture David Rojas via Clima Guatemala / Twitter

Pacaya - night of 13- 14.02.2017 - picture David Rojas via Clima Guatemala / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une éruption explosive significative a débuté au Bogoslof le 13 février à 7h24 loc. / 16h24 UTC, d'après les données sismiques, et faisant passer l'alerte aviation au rouge.

Cependant les données satellites ne montrent pas de nuage volcanique au dessus des nuages à 3.000 mètres à 18h30 UTC ; aucun éclair n'a été détecté ... l'AVO a conclu, qu'en dépit de l'intense signal sismique, aucun nuage volcanique important ne fut émis par cet épisode et a rabaissé le niveau d'alerte aviation à orange

Source : AVO

Bogoslof - 13.02.2017 - sismogramme du jour - AVO /  MSW24hr_heli

Bogoslof - 13.02.2017 - sismogramme du jour - AVO / MSW24hr_heli

Au Kilauea, la coulée 61 g reste active, et la lave entre toujours dans l'océan à Kamokuna.Une partie de la falaise s'est effondrée le 12 février au matin juste à l'ouest de cette entrée en mer.

Au Pu'u O'o, des coulées en surface sont renseignées d'une part à 2,4 km de l'évent 61 g, et d'autre part sur le champ de lave du Pali et de la plaine costale, sans danger pour les populations proches ... mais qui ont permis de belles images.

Sources : HVO & Epic Lava.

 

Kilauea / Pu'u O'o - champ de lave sur la plaine costale - photo Epic Lava 13.02.2017

Kilauea / Pu'u O'o - champ de lave sur la plaine costale - photo Epic Lava 13.02.2017

Kamokuna - effondrement d'une partie de la falaise

Kilauea / Pu'u O'o - champ de lave sur la plaine costale - vidéo epic Lava 13.02.2017

Un peu d'humour :  Pelé se montre un peu plus ... après ses cheveux, ses larmes, elle nous dévoile son bikini. - photo Tom Kuali 2017

Un peu d'humour : Pelé se montre un peu plus ... après ses cheveux, ses larmes, elle nous dévoile son bikini. - photo Tom Kuali 2017

Au Pacaya, l'activité a augmenté le 13 février . Dans son rapport de 21h locale, l'Insivumeh fait part d'un débordement du flux de lave depuis la soirée, et observable sur la webcam ce 14.02 sur le versant nord du cône McKenney. Elle emprunte la fissure faite par m'éruption de 2010 et mesure environ 300 mètres en direction du cratère du Cerro Chino.

Source ; Insivumeh bulletin special # 14 - 2017

Pacaya - nuit du 13- 14.02.2017 - photo David Rojas via Clima Guatemala / Twitter

Pacaya - nuit du 13- 14.02.2017 - photo David Rojas via Clima Guatemala / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Last days activity in Turrialba:
A video shows the activity of Turrialba on February 10th from 3:40 am to 4:20 am, characterized by a high flow of thermal energy inside the active crater, coming from a body of semi-crystallized magma And relatively low in gas near the surface.

Turrialba - 10.02.2017 / between 3h31 and 4h 48 - video Red Sismologica Nacional

In this regard, the Ovsicori specifies the difference between incandescence and thermal radiation on the images of the webcam.
Incandescence is a change of color towards the red in the light spectrum visible by the human eye, diffused by the heat of the materials.
Depending on the ambient lighting, the images of the webcam can pass from the visible spectrum to the infrared spectrum, revealing the high temperature of the gases and rocks inside the crater, its thermal radiation. In infrared, we can not see with certainty of the incandescence, but only of high temperatures.

Turrialba - 10.02.2017 / 4h08 - incandescence in the active crater (visible spectrum) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h08 - incandescence in the active crater (visible spectrum) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h43 - thermal radiation from gases emitted by the active crater (IR spectrum) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h43 - thermal radiation from gases emitted by the active crater (IR spectrum) - photo webcam Ovsicori

On February 12, the seismic activity shows a relative calm, with a constant tremor of great amplitude. During the night, the infrared webcam shows the ejection of hot blocks from the active crater and their fall back into the central crater.
On February 13 at 3:05 am, an eruption accompanied by an eruptive column rising 1,000 meters above the crater, and ejection of incandescent materials.


Sources: Ovsicori & RSN

Turrialba 13.02.2017 / 3h24 - photo webcam Ovsicori (in IR)

Turrialba 13.02.2017 / 3h24 - photo webcam Ovsicori (in IR)

At the Piton de La Fournaise, the tremors and activity are maintained at a high level.
No seismicity was recorded on February 13 at 5 pm under the summit of La Fournaise, on the other hand the inflation of the building seems to have stopped.
In an interview with Imazpress, Patrice Huet, the scientific director at the Cité du Volcan, gives the size of the new cone: about thirty meters high, 8 meters thick and a volume of 8 million cubic meters.


Sources: OVPF & Imazpress

Piton de La Fournaise - the eruptive site the 12.02.2017 / 15h09 TU - webcam OVPF Piton de Bert

Piton de La Fournaise - the eruptive site the 12.02.2017 / 15h09 TU - webcam OVPF Piton de Bert

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 13th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 13th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

In ULM, direction Piton de La Fournaise - Video turned and mounted with an iPhone, February 12, 2017 - Carole Hoareau

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck

Activité des derniers jours au Turrialba :

Une vidéo permet de se rendre compte de l'activité du Turrialba le 10 février de 3h40 à 4h20 locale , caractérisée par une flux élevé d'énergie thermique à l'intérieur du cratère actif, en provenance d'un corps de magma semi-cristallisé et relativement pauvre en gaz proche de la surface.

Turrialba - 10.02.2017 / entre 3h31 et 4h 48 - vidéo Red Sismologica Nacional

A ce propos, l'Ovsicori précise la différence entre incandescence et radiation thermique sur les images de la webcam.

L'incandescence est une modification de couleur vers le rouge dans le spectre lumineux visible par l'oeil humain, diffusée par la chaleur des matériaux.

Dépendantes de l'éclairage ambiant, les images de la webcam peuvent passer du spectre visible au spectre infrarouge, et révéler ainsi la température élevée des gaz et roches de l'intérieur du cratère, sa radiation thermique. En infrarouge, on ne peut voir avec certitude de l'incandescence , mais bien seulement de hautes températures.

Turrialba - 10.02.2017 / 4h08 - incandescence dans la cratère actif (spectre visible) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h08 - incandescence dans la cratère actif (spectre visible) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h43 - radiation thermique des gaz émis par le cratère actif (spectre IR) - photo webcam Ovsicori

Turrialba - 10.02.2017 / 4h43 - radiation thermique des gaz émis par le cratère actif (spectre IR) - photo webcam Ovsicori

Le 12 février, l'activité sismique montre un calme relatif, avec un trémor de grande amplitude constant. Au cours de la nuit, la webcam infrarouge permet de constater l'éjection de blocs chauds à partir du cratère actif et leur retombée dans le cratère central.

Le 13 février à 3h05 locale, une éruption s'est accompagnée d'une colonne éruptive montant à 1.000 mètres au dessus du cratère, et d'éjection de matériaux incandescents.

Sources : Ovsicori & RSN

Turrialba 13.02.2017 / 3h24 -  photo webcam Ovsicori (en IR)

Turrialba 13.02.2017 / 3h24 - photo webcam Ovsicori (en IR)

Au Piton de La Fournaise, le trémor et l'activité se maintiennent à un niveau élevé.

Aucune sismicité n'a été enregistrée le 12 février à 17 heures sous le sommet de La Fournaise, par contre l'inflation de l'édifice semble avoir cessé.

Patrice Huet, directeur scientifique à la Cité du Volcan, donne dans une interview à Imazpress la taille du nouveau cône : une trentaine de mètres de hauteur, 8 mètres d'épaisseur et d'un volume de 8 millions de mètres cube.

Sources : OVPF & Imazpress

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 12.02.2017 / 15h09 TU - webcam OVPF Piton de Bert

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 12.02.2017 / 15h09 TU - webcam OVPF Piton de Bert

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 13 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 13 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Vidéo tournée et montée avec un iPhone, le 12 Février 2017 - Carole Hoareau

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Eruption site at Piton de La Fournaise: the cone and the beginning of the lava flow - photo 10.02.2017 / 8h50, local time.- OVPF

 Eruption site at Piton de La Fournaise: the cone and the beginning of the lava flow - photo 10.02.2017 / 8h50, local time.- OVPF

The eruption continues at Piton de La Fournaise.
The volcanic tremor (indicator of surface eruptive intensity) remains at a high level of intensity.
No seismicity was recorded during the day under the summit of Piton de la Fournaise.
The inflation of the building continues, reflecting the pressurization of the surface reservoir and the maintenance of a rise of fluids.
SO2 fluxes are relatively low.

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 10th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Evolution of the RSAM (volcanic tremor and eruption intensity indicator) between January 31st and February 10th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

A well designed cone of 30-35 m. high and 190 m. wide, has been erected, capped by a single active mouth, from which escape projections contribute to its growth. He was unofficially named Piton Carlos by the local media.

The level of the lava is approximately half the height of the cone (February 10, 8:50 am) and the thickness of the lava accumulation at the outlet of the vent is about 14 m.

Piton de La Fournaise: high thermal anomaly 10.02.2017 / 6.30 am - doc.Mirova MODIS_logVRP

Piton de La Fournaise: high thermal anomaly 10.02.2017 / 6.30 am - doc.Mirova MODIS_logVRP

Most of the activity is done by lava tube, and surface flows are therefore low (estimates between <1 and 2.4 m3 / s according to the satellite data of the HOTVOLC platforms (OPGC - Clermont Ferrand) and MIROVA (University of Turin).
Only a few small arms are visible at the exit of some tubes. These observations are consistent with the low flux of SO2.
Outlet temperatures at the vent are between 1200 and 1250 ° C. Larger shots identified the main channels and highlighted tubes areas.

 Piton de La Fournaise: Thermal image of the eruptive site taken in aerial view on 10.02.2017 / 8.45 am local time - doc. OVPF

 Piton de La Fournaise: Thermal image of the eruptive site taken in aerial view on 10.02.2017 / 8.45 am local time - doc. OVPF

The photos taken today made possible to more accurately map the extent of lava flows.

The flow front at the top of the "Grandes Pentes" is frozen and no longer progresses.


Source: OVPF

Piton de La Fournaise - Approximate tracing of lava flows on 10/02/2017, 8h50 local time, deduced from aerial images (IGN background map). (© OVPF / IPGP)

Piton de La Fournaise - Approximate tracing of lava flows on 10/02/2017, 8h50 local time, deduced from aerial images (IGN background map). (© OVPF / IPGP)

Piton de La Fournaise - the lava flow front on 10/02/2017 at 7:30, local time. (© OVPF / IPGP)

Piton de La Fournaise - the lava flow front on 10/02/2017 at 7:30, local time. (© OVPF / IPGP)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Site de l'éruption au Piton de La Fournaise : le cône et le début de la coulée de lave - photo 10.02.2017 / 8h50, heure locale.- OVPF

Site de l'éruption au Piton de La Fournaise : le cône et le début de la coulée de lave - photo 10.02.2017 / 8h50, heure locale.- OVPF

L'éruption se poursuit au Piton de La Fournaise.

Le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau d’intensité élevé

Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous le sommet du Piton de la Fournaise.
L’inflation de l’édifice se poursuit, témoignant de la pressurisation du réservoir superficiel et du maintien d’une remontée de fluides.
Les flux de SO2 sont relativement bas.

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 10 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 10 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Un cône bien dessiné de 30-35 m. de haut et 190 m. de large s'est édifié, coiffé par une seule bouche active, d'où s'échappent des projections qui contribuent à sa croissance. Il a été nommé officieusement Piton Carlos par les médias locaux. Le niveau de la lave se situe environ à la moitié de hauteur du cône (au 10 février 8h50) et l’épaisseur de l’accumulation de lave en sortie de l’évent est d’environ 14 m.

Piton de La Fournaise : anomalie thermique élevée  10.02.2017 / 6h30  - doc.Mirova MODIS_logVRP

Piton de La Fournaise : anomalie thermique élevée 10.02.2017 / 6h30 - doc.Mirova MODIS_logVRP

L’essentiel de l’activité se fait en tunnel de lave, et les débits en surface sont de ce fait faibles (estimations comprises entre < 1 et 2.4 m3/s d’après les données satellites des plate-formes HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) et MIROVA (Université de Turin)).

Seuls quelques petits bras de coulées sont visibles à la sortie de certains tunnels. Ces observations sont en accord avec les faibles flux de SO2.

Les températures de sortie au niveau de l’évent sont comprises entre 1200 et 1250°C. Les prises de vue plus larges ont permis d’identifier les chenaux principaux et de mettre en évidence les zones en tunnel.

 Piton de La Fournaise : Image thermique du site éruptif prise en vue aérienne le 10.02.2017 / 8h45 heure locale - doc. OVPF

Piton de La Fournaise : Image thermique du site éruptif prise en vue aérienne le 10.02.2017 / 8h45 heure locale - doc. OVPF

Les prises de vue réalisées ce jour ont permis de cartographier plus précisément l’étendue des coulées de lave. Le front de coulée au niveau de la partie supérieure des "Grandes Pentes" est figé et ne progresse plus.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Tracé approximatif des coulées de lave au 10/02/2017, 8h50 heure locale, déduit d’images aériennes (Fond de carte IGN). (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Tracé approximatif des coulées de lave au 10/02/2017, 8h50 heure locale, déduit d’images aériennes (Fond de carte IGN). (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le front de coulée le 10/02/2017 à 7h30, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - le front de coulée le 10/02/2017 à 7h30, heure locale. (©OVPF/IPGP)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 The intracrateric cone of the Pacaya, the 06.12.2016 - photo Mynor Marroquin

The intracrateric cone of the Pacaya, the 06.12.2016 - photo Mynor Marroquin

In Guatemala, Pacaya activity is increasing in the crater, where a cone generates incandescent pulsatile emissions at a height of 25-50 meters; they filled a large part of the crater and overflowed on February 9 in the northwest part, at the level of the fissure left by the eruption of 2010: the lava flow is 300 meters towards the crater of Cerro Chino.
According to the Insivumeh, this cycle of activity characterized by lava flows will continue and give in the days to come explosions that can go more than 300 meters above the crater.


Source: Insivumeh

Pacaya - RSAM graph resulting from the expulsion of gases and magma (range of 2,000-3,000 units)

Pacaya - RSAM graph resulting from the expulsion of gases and magma (range of 2,000-3,000 units)

Simplified geological map of Pacaya, based on cited references, INSIVUMEH mapping, and GOES satellite data. - GVP 2014

Simplified geological map of Pacaya, based on cited references, INSIVUMEH mapping, and GOES satellite data. - GVP 2014

In Bogoslof, the eruption continues, only followed by infrasound seismographs and recorders, which do not detect a significant activityon 09.02.

Between 1330 and 1430 UTC, a series of small low frequency earthquakes were recorded; They must be related to regional tectonic movements.
A radar image taken by the COSMO SkyMed Synthetic Aperture Radar on February 8 shows that the vent is still below sea level.


Source: AVO

Bogoslof - radar image on the right versus satellite image Sentinel 2: the vent is still below the sea level - NB: the SAR image has a geometric distortion. - Doc. AVO / Dava Schneider

Bogoslof - radar image on the right versus satellite image Sentinel 2: the vent is still below the sea level - NB: the SAR image has a geometric distortion. - Doc. AVO / Dava Schneider

The BNPB reported 22 eruptive events at the Sinabung between 4 and 6 February 2017.
With the extension of hazardous areas, the number of people to be relocated is also increasing. The main limiting factor is the availability of land for the relocation of agriculture.


Source: BNPB / Sutopo Purwo Nugroho

Sinabung - 04.02.2019 / 10h34 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 04.02.2019 / 10h34 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 05.02.2019 / 9:35 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 05.02.2019 / 9:35 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

 Sinabung - 07.02.2017 / 8h01 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 07.02.2017 / 8h01 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - plume of 5.000 meters on the 09.02.2017 - photo BNPB / via Sutopo Purwo Nugroho

Sinabung - plume of 5.000 meters on the 09.02.2017 - photo BNPB / via Sutopo Purwo Nugroho

"Kiwis" hire drones to replace planes and helicopters used for post-eruptive volcanic monitoring, and other high-risk situations.
They can be used to take photos, infra-red measurements, and take rock and ash samples without human intervention on site.
This project is a collaboration between the University of Canterbury and Japanese colleagues.


Source: New Zealand Herald - Drones recruited to spy on NZ volcanoes, including White Island.

Video made by a drone at the crater of White island, where the lake disappeared - doc. NZ Herald

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le cône intracratérique du Pacaya, le 06.12.2016  - photo Mynor Marroquin

Le cône intracratérique du Pacaya, le 06.12.2016 - photo Mynor Marroquin

Au Guatemala, l'activité du Pacaya est en augmentation dans le cratère, où un cône génère des émissions pulsatiles incandescentes à une hauteur de 25-50 mètres ; elles ont rempli une grande partie du cratère et déborde le 9 février dans la partie nord-ouest, au niveau de la fissure laissée par l'éruption de 2010 : la coulée de lave mesure 300 mètres en direction du cratère du Cerro Chino.

Selon l'Insivumeh, ce cycle d'activité caractérisé par des coulées de lave va se poursuivre et donner dans les jours à venir des explosions pouvant aller à plus de 300 mètres au dessus du cratère.

Source : Insivumeh

 

 

Pacaya – graphique RSAM résultant de l'expulsion des gaz et du magma ( gamme de 2.000-3.000 unités)

Pacaya – graphique RSAM résultant de l'expulsion des gaz et du magma ( gamme de 2.000-3.000 unités)

Au Bogoslof, l'éruption se poursuit, uniquement suivie par les sismographes et enregistreurs d'infrasons, qui ne détectent pas d'activité significative. Entre 13h30 et 14h30 UTC, une série de petits séismes de basse fréquence ont été enregistrés ; ils sont à mettre en relation avec les mouvements tectoniques régionaux.

Une image radar, prise par le COSMO SkyMed Synthetic Aperture Radar le 8 février, montre que l'évent est toujours sous le niveau marin.

Source : AVO

Bogoslof - image radar à droite versus image satellite Sentinel 2 : l'évent est toujours sous le niveau marin - NB : l'image SAR présente une distortion géométrique. - doc. AVO / Dava Schneider

Bogoslof - image radar à droite versus image satellite Sentinel 2 : l'évent est toujours sous le niveau marin - NB : l'image SAR présente une distortion géométrique. - doc. AVO / Dava Schneider

Le BNPB signale 22 épisode éruptif au Sinabung entre le 4 et le 6 février 2017.

Avec l'extension des zones dangereuses, le nombre de personnes devant être relocalisées augmente aussi. Le facteur limitatif principal est la disponibilité des terres pour le relocalisation de l'agriculture.

Source : BNPB / Sutopo Purwo Nugroho

Sinabung - 04.02.2019 / 10h34 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 04.02.2019 / 10h34 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 05.02.2019 / 9h35 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 05.02.2019 / 9h35 WIB - photo F.Surbakti, via Beidar Sinabung

Sinabung - 07.02.2017 / 8h01 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 07.02.2017 / 8h01 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - panache de 5.000 mçtres le 09.02.2017 - photo BNPB / via Sutopo Purwo Nugroho

Sinabung - panache de 5.000 mçtres le 09.02.2017 - photo BNPB / via Sutopo Purwo Nugroho

Les " kiwis " engagent des drones pour remplacer les avions et hélicoptères utilisés pour la surveillance volcanique post-éruptive, et autres situations à hauts risques.

Ils pourront être utilisés pour prendre des photos, des mesures infra-rouge, et faire des prélèvements de roches et cendres, sans intervention humaine sur place.

Ce projet est en collaboration entre l'Université de Canterbury et des collègues Japonais

Source : New Zealand Herald - Drones recruited to spy on NZ volcanoes, including White Island.

Vidéo réalisée par un drone au cratère de White island, où le lac a disparu - doc. NZ Herald

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Piton of La Fournaise - 08.02.2017 / 17h19 TU - webcam OVPF Piton of Bert

Piton of La Fournaise - 08.02.2017 / 17h19 TU - webcam OVPF Piton of Bert

The tropical storm Carlos will not have been right in the eruption of Piton de La Fournaise.
According to the OVPF, the volcanic tremor (surface eruptive intensity indicator) remains at a high level of intensity comparable to that seen at the beginning of the eruption (note that the higher values ​​recorded over the last 24 hours may be Influenced by wind and rain which disrupt the signals).
No seismicity was recorded during the day under the Piton de la Fournaise.
Concerning the long-term deformations, the tendency to a slight recovery of the inflation of the building seems to be clarified. This parameter will be followed and confirmed in the next few days.

Evolution of the RSAM (indicator of the volcanic tremor and intensity of the eruption) between January 31st and February 8th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

Evolution of the RSAM (indicator of the volcanic tremor and intensity of the eruption) between January 31st and February 8th (5pm local time) on the seismic station of Château Fort, located on the southern flank of the volcano. (© OVPF / IPGP)

The storm prevented field observations, but the processing of the COSMO-SkyMed radar satellite images (carried out by the OI2 platform - OPGC Clermont Ferrand) made it possible to carry out a mapping of the lava flow as it was at 07 February .
This technology and the applied treatment make it possible to identify the surfaces newly covered by the flows and to get rid of the presence of clouds. On the other hand, the resolution of the rendered contours is less than that of the treatments applied in aerial photographs. The length of the lava flows reached an extension of the order of 2,800 meters in eight days ... or at a relatively slow speed of about 15 meters per hour, and is located in the heights of the "Grandes Pentes". After the Broken of the Great Slopes, the lava should accelerate.
A survey conducted on the morning of February 8 by the air section of the gendarmerie and the PGHM confirms the position of the casting front in this sector.


Source: OVPF

Piton de La Fournaise - Outline of the lava flows at 07.02.2017, inferred from COSMO-SkyMed radar satellites. - Doc. OVPF

Piton de La Fournaise - Outline of the lava flows at 07.02.2017, inferred from COSMO-SkyMed radar satellites. - Doc. OVPF

In Etna, after a few days of strombolian activity animating the saddle between the two southeastern cones, this one evolved towards emissions of ashes, frequent on the morning of February 8th. During this active period, the trajectory of the tremor did not vary significantly.
 
Source: Boris Behncke and INGV Catania

Etna SEC - ashes emissions on 08.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna SEC - ashes emissions on 08.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - trace of the tremor on 09.02.2017 / 8.14 - doc. INGV Catania

Etna - trace of the tremor on 09.02.2017 / 8.14 - doc. INGV Catania

In Hawaii, the site Epic Lava offers a compilation of the activity of 61g lava flow in the last six months.
The arrival of lava waterfall at Kamokuna has not changed in recent days, and there have been no signs of reconstruction of the previously existing lava delta.
 
Sources: HVO and EPIC LAVA

Hawaii / Kilauea /  61g lava flow : the lava waterfall is still powered on 08.02.2017 - photo HVO

Hawaii / Kilauea /  61g lava flow : the lava waterfall is still powered on 08.02.2017 - photo HVO

A photo taken by the Earth observing-1 / Advanced Land Imager of Nasa and illustrating the various vegetation stages of Kilimanjaro, allows us a good observation of the summit crater ... but also a confirmation of the drastic reduction of its ice cap in some years.

Kilimanjaro - seized by the satellite EO-1 Ali of the Nasa on 20.01.2017

Kilimanjaro - seized by the satellite EO-1 Ali of the Nasa on 20.01.2017

Removal of ice at the summit of Kilimanjaro - dates indicated on the photos and schemes. - a click to enlargeRemoval of ice at the summit of Kilimanjaro - dates indicated on the photos and schemes. - a click to enlarge

Removal of ice at the summit of Kilimanjaro - dates indicated on the photos and schemes. - a click to enlarge

Kilimanjaro - a spectacle more and more difficult to contemplate - photo Pierre Gondolff 2006

Kilimanjaro - a spectacle more and more difficult to contemplate - photo Pierre Gondolff 2006

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - 08.02.2017 / 17h19 TU - webcam OVPF Piton de Bert

Piton de La Fournaise - 08.02.2017 / 17h19 TU - webcam OVPF Piton de Bert

La tempête tropicale Carlos n'aura pas eu raison de l'éruption du Piton de La Fournaise.

Selon l'OVPF, le trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) se maintient à un niveau d’intensité élevé, comparable à celui observé en début d’éruption (attention les valeurs plus élevées enregistrées sur les dernières 24h peuvent être influencées par le vent et la pluie qui perturbent les signaux).

Aucune sismicité n’a été enregistrée au cours de la journée sous l’édifice du Piton de la Fournaise.
Concernant les déformations à long-terme, la tendance à une légère reprise de l’inflation de l’édifice semble se préciser. Ce paramètre sera à suivre et à confirmer ces prochains jours.

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 8 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 31 Janvier et le 8 Février (17h heure locale) sur la station sismique de Château Fort, localisée sur le flanc Sud du volcan. (©OVPF/IPGP)

La tempête a empêché les observations de terrain, mais en revanche, le traitement des images satellites radar COSMO-SkyMed (réalisé par la plateforme OI2 – OPGC Clermont Ferrand) a permis de réaliser une cartographie de la coulée telle qu’elle était au 07 février.

Cette technologie et le traitement appliqué permettent de repérer les surfaces nouvellement recouvertes par les coulées et de s’affranchir de la présence de nuages. En contre partie, la résolution des contours restitués est inférieure à celle des traitements appliqués en photographies aériennes. La longueur des coulées de lave a atteint une extension de l’ordre de 2.800 mètres en huit jours ... soit à une vitesse relativement lente d'environ 15 mètres par heure et se situe dans les hauteurs des Grandes Pentes. Passé le Cassé des Grandes Pentes, la lave devrait accélérer.
Un survol réalisé au matin du 8 février par la section aérienne de gendarmerie et le PGHM confirme la position du front de coulée dans ce secteur.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - Contour de la coulée au 07.02.2017, déduit des images satellites radar COSMO-SkyMed. - doc. OVPF

Piton de La Fournaise - Contour de la coulée au 07.02.2017, déduit des images satellites radar COSMO-SkyMed. - doc. OVPF

A l'Etna, après quelques jours d'activité strombolienne animant la selle entre les deux cônes sud-est, celle-ci a évolué vers des émissions de cendres, fréquentes au matin du 8 février. Durant cette période active, le tracé du trémor n'a pas varié significativement.
 

Source : Boris Behncke et INGV Catania

Etna SEC - émissions de cendres le 08.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna SEC - émissions de cendres le 08.02.2017 - photo Boris Behncke

Etna - tracé du trémor  au 09.02.2017 / 8h14 - doc. INGV Catania

Etna - tracé du trémor au 09.02.2017 / 8h14 - doc. INGV Catania

A Hawaii, le site Epic Lava nous propose une compilation de l'activité de la coulée 61g au cours des six derniers mois.

L'arrivée de la cascade de lave en mer à Kamokuna ne s'est pas modifiée ces derniers jours, et on a ne constate pas de signes de reconstruction du delta de lave existant auparavant.

 

Sources : HVO et EPIC LAVA

Hawaii / Kilauea / coulée 61g : la cascade de lave est toujours aussi bien alimentée au 08.02.2017 - photo HVO

Hawaii / Kilauea / coulée 61g : la cascade de lave est toujours aussi bien alimentée au 08.02.2017 - photo HVO

Une photo acquise par le satellite Earth observing-1 / Advanced Land Imager de la Nasa et illustrant les divers étages de végétation du Kilimandjaro, nous permet une bonne observation du cratère sommital ... mais aussi une confirmation de la diminution drastique de sa calotte glaciaire en quelque années.

Kilimandjaro - saisi par le satellite EO-1 Ali de la Nasa le 20.01.2017

Kilimandjaro - saisi par le satellite EO-1 Ali de la Nasa le 20.01.2017

Retrait des glaces au sommet du Kilimandjaro - dates indiquées sur les photos et shémas. - un clic pour agrandir Retrait des glaces au sommet du Kilimandjaro - dates indiquées sur les photos et shémas. - un clic pour agrandir

Retrait des glaces au sommet du Kilimandjaro - dates indiquées sur les photos et shémas. - un clic pour agrandir

Kilimandjaro - un spectacle de plus en plus difficile à contempler - photo Pierre Gondolff.

Kilimandjaro - un spectacle de plus en plus difficile à contempler - photo Pierre Gondolff.

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog