Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Santiaguito on 06/26/2016 - photo stereo100xela / Twitter

Santiaguito on 06/26/2016 - photo stereo100xela / Twitter

Guatemala's Santiaguito continues its high active phase, with several explosions from low to high, recorded by the seismograph.

A strong explosion on 26 June at 16h16 local was accompanied by block avalanches on the southern flanks, without pyroclastic flows, and a plume of ash reaching 5,000 meters asl, before spreading to the west and north -Where is.

Due to heavy rains in the area, it is possible that lahars down the main drainage.

Sources: INSIVUMEH and Conred

Santiaguito - earthquakes of explosions 26/06/2016 - Doc. INSIVUMEH

Santiaguito - earthquakes of explosions 26/06/2016 - Doc. INSIVUMEH

Santiaguito 06.26.2016 - photo Conred

Santiaguito 06.26.2016 - photo Conred

Between 6:04 and 19.30 on June 26, the sismos of Turrialba / Costa Rica recorded almost continuous tremor, variable in amplitude and increasing during the passive eruptions of ash and gas.

Activity was strongest between 24:52 and 19:30,  to decrease at 19:30. Gas and ash plumes have not exceeded the 200 meters above the active crater, and gases, aerosols and particles emitted by the volcano Turrialba gathered near the surface and dispersed at ground westbound. Low ash fallout reached San José Coronado, Guadalupe, Curridabat, Guadalupe. Heredia San Isidro.
 

Turrialba - the 26.06.2016 / 6:04 - NSN webcam

Turrialba - the 26.06.2016 / 6:04 - NSN webcam

The mobile laboratory, dedicated to the monitoring of sulfur dioxide (SO2) and aerosols in the atmospheric air, recently acquired by the Ovsicori-una and temporarily located on the campus Omar Dengo in Heredia, recorded between today 12:30 and 1:25 p.m. the maximum values ​​of SO2 ranged between 1.2 and 17 ppb (parts per billion) and aerosols Pm10 values ​​between 8 and 11 micrograms per cubic meter of atmospheric air.

In comparison, normal values ​​of SO2 vary between 0 and 0.8 Pbb. So, for aerosols Pm10 typical values ​​between 4 and 7 micrograms per cubic meter of atmospheric air.

SO2 is dangerous to living creatures in its gaseous form and because it oxidises to form very fine sulfate aerosols that can enter the respiratory system and the bloodstream.
Aerosols are fine particles with diameters  be less than 2.5 micrometers, that can lodge in the lungs and be transferred into the blood system of living creatures.

Sources: Ovsicori and RSN

Advanced lava flows of 16 June towards the ocean; green areas are still intact kipuka; the plume of Pu'u O'o is visible on top of the photo. -doc. HVO

Advanced lava flows of 16 June towards the ocean; green areas are still intact kipuka; the plume of Pu'u O'o is visible on top of the photo. -doc. HVO

In the rift zone of Kilauea, the areas covered by recent breakouts of lava flows from Pu'u O'o of June 16 advance towards the ocean with a ratio of about 100 meters per day; they reached the Royal Gardens subdivision of the 23 June 2016. The lava flow called of  June 27, 2014 is inactive.

Source: HVO

 

The areas covered by recent breakouts in the Pu'u O'o lava flows are in pink; the advancement of active flows to June 23 is in red. (The area covered by the inactiveflow of June 27, 2014 is in orange, while the cast from before June 27, 2014 are in gray -. Doc HVO

The areas covered by recent breakouts in the Pu'u O'o lava flows are in pink; the advancement of active flows to June 23 is in red. (The area covered by the inactiveflow of June 27, 2014 is in orange, while the cast from before June 27, 2014 are in gray -. Doc HVO

Pu'u O'o - lava flow of June 16 - Destruction of a kipuka by the lava flow - Photo Kawika Singson
Pu'u O'o - lava flow of June 16 - Destruction of a kipuka by the lava flow - Photo Kawika Singson

Pu'u O'o - lava flow of June 16 - Destruction of a kipuka by the lava flow - Photo Kawika Singson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Santiaguito le 26.06.2016 - photo stereo100xela / Twitter

Santiaguito le 26.06.2016 - photo stereo100xela / Twitter

Au Guatemala, le Santiaguito poursuit sa phase active haute, avec différentes explosions de faibles à fortes, enregistrées par la sismographie.

Une forte explosion le 26 juin à 16h16 locale s’est accompagnée d’avalanches de blocs sur les flancs sud, sans coulées pyroclastiques, et d’un panache de cendres atteignant 5.000 mètres asl, avant de se disperser vers l’ouest et le nord-ouest.

En raison des fortes pluies sur la zone, il est possible que des lahars descendent les principaux drainages.

Sources : Insivumeh et Conred

Santiaguito - sismo des explosions du 26.06.2016 - doc. Insivumeh

Santiaguito - sismo des explosions du 26.06.2016 - doc. Insivumeh

Santiaguito 26.06.2016 - photo Conred

Santiaguito 26.06.2016 - photo Conred

Entre 6h04 et 19h30 le 26 juin, les sismos du Turrialba / Costa Rica ont enregistré un trémor quasi continu, d’amplitude variable et augmentant lors des éruptions passives de cendres et gaz. L’activité a été plus forte entre 12h52 pour diminuer à 19h30. Les panaches de gaz et cendres n’ont pas dépassés les 200 mètres au-dessus du cratère actif, et  les gaz, aérosols et particules émises par le volcan Turrialba se sont rassemblées à proximité de la surface, et se sont dispersés au ras du sol en direction ouest. De faibles retombées de cendres ont atteint San José: Coronado, Guadalupe, Curridabat, Guadalupe. Heredia: San Isidro.

Turrialba - le 26.06.2016 / 06h04 - webcam RSN

Turrialba - le 26.06.2016 / 06h04 - webcam RSN

La station de laboratoire mobile dédiée au suivi du dioxyde de soufre (SO2) et des aérosols présents dans l'air atmosphérique, acquise récemment par l’ Ovsicori-una et temporairement située sur le campus Omar Dengo dans Heredia, a enregistré aujourd'hui entre les 12:30 et 13:25 des valeurs maximales de SO2 qui se situaient entre 1.2 et 17 pbb (parties par milliard) et d'aérosols Pm10 valeurs entre 8 et 11 microgrammes par mètre cube d'air atmosphérique. À titre de comparaison, les valeurs normales de SO2 varient entre 0 et 0.8 Pbb. Alors, pour les aérosols Pm10 les valeurs typiques varient entre 4 et 7 microgrammes par mètre cube d'air atmosphérique.

Le SO2 est dangereux pour les êtres vivants sous sa forme gazeuse et aussi parce qu'il s'oxyde en formant des aérosols de sulfates très fins qui peuvent pénétrer le système respiratoire et le système sanguin.
Les aérosols sont des particules fines avec des diamètrespouvant être inférieurs à 2.5 micromètres qui peuvent se loger dans les poumons et être transférés dans le système sanguin d'êtres vivants.

Sources :Ovsicori et RSN

Dans la zone de rift est du Kilauea , les zones couvertes par les breakouts récents des coulées du Pu’u O’o du 16 juin avancent en direction de l’océan avec un ratio d’environ 100 mètres par jour ; elles ont atteint la subdivision de Royal Gardens ce 23 juin 2016.  La coulée de lave dite du 27 juin 2014 est inactive.

Source : HVO

Avancée de la coulée du 16 juin en direction de l’océan ; les zones vertes sont des kipuka encore intacts ; le panache du Pu’u O’o est visible en haut de la photo. –doc. HVO

Avancée de la coulée du 16 juin en direction de l’océan ; les zones vertes sont des kipuka encore intacts ; le panache du Pu’u O’o est visible en haut de la photo. –doc. HVO

Les zones couvertes par les breakouts récents se la coulée du Pu’u O’o sont de couleur rose ; l’avancement des coulées actives au 23 juin est en rouge . (la zone couverte par la coulée inactive du 27 juin 2014 est de couleur orange, tandis que les coulées datant d’avant le 27 juin 2014 sont de couleur grise – doc. HVO

Les zones couvertes par les breakouts récents se la coulée du Pu’u O’o sont de couleur rose ; l’avancement des coulées actives au 23 juin est en rouge . (la zone couverte par la coulée inactive du 27 juin 2014 est de couleur orange, tandis que les coulées datant d’avant le 27 juin 2014 sont de couleur grise – doc. HVO

Pu'u O'o - coulée du 16 juin -  Destruction d'un kipuka par la coulée de lave - photos Kawika Singson
Pu'u O'o - coulée du 16 juin -  Destruction d'un kipuka par la coulée de lave - photos Kawika Singson

Pu'u O'o - coulée du 16 juin - Destruction d'un kipuka par la coulée de lave - photos Kawika Singson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Fuego on 25/06/2016 - photo Cesar Santizo via Clima Guatemala

Fuego on 25/06/2016 - photo Cesar Santizo via Clima Guatemala

The eruption continued at Fuego / Guatemala 24 hours after its start.

Incandescent projections are observed at 500 meters above the crater, and form a column of ash 4,500 m. asl, traveling over 20 km to the southwest and west.

Explosions feed lava flows in the ravines El Jute and Las Lajas, long of 2,000 meters, and avalanches of blocks in the barranca Tanilyua. Ash falls are continuing on San Pedro Yepocapa, Sangre de Christo, Morelia, Santa Sofia Panimache among others.

Sources: INSIVUMEH & Conred

 

Eruptions at Fuego and Turrialba - earthquakes under the Bárðarbunga.
Fuego de Sacatepequez Sumpango - eruption 06/25/2016 - Saca star news / Twitter

Fuego de Sacatepequez Sumpango - eruption 06/25/2016 - Saca star news / Twitter

Fuego - 25/06/2016 fallout of ash

Fuego - 25/06/2016 fallout of ash

 Spectacular Fuego 25/06/2016 - Photo by Carlos Green

Spectacular Fuego 25/06/2016 - Photo by Carlos Green

   Fuego - summital activity and lava flow the 06.26.2015 at 0:45 loc - webcam INSIVUMEH

Fuego - summital activity and lava flow the 06.26.2015 at 0:45 loc - webcam INSIVUMEH

In Turrialba / Costa Rica, an eruption started on 25 June 2016 8:21 lasted until 10:10;

A new issue of ashes followed at 10:23, accompanied by volcanic tremor, and still going at 13:20. The winds blow towards the NE and SE, variables.

A third, which began at 16:51, lasted until 5:15 p.m.; followed by a fourth at 17:45, for 25 minutes

Sources: Red sismologica nacional / Dr. Maurice M. Mora and OVsicori




 

Earthquakes under Bárðarbunga, Iceland

Four earthquakes of magnitude greater than 4 took place on 25 June at the caldera Bárðarbunga.

The first of M3.5 at 7:19 in was located 3 km ESE of Bárðarbunga; a second of M 4.0 to 13h17 located 3.4 km north of Bárðarbunga, followed by 20 aftershocks, the largest of M 3.2 to 1:18 p.m. and M3,9 at 13:45 3.8 km North Bárðarbunga.
The wave of earthquakes lasted until 14h before ending.

Earthquakes under the Bárðarbunga 06/25/2016 - Doc. IMO

Earthquakes under the Bárðarbunga on 25.06.2016 - doc. IMO
Earthquakes under the Bárðarbunga on 25.06.2016 - doc. IMO

Earthquakes under the Bárðarbunga on 25.06.2016 - doc. IMO

Note that a seismic swarm has also hit the Reykjanes Ridge at about 1,100 km from Iceland, entre4,9 included magnitudes 5.5 (EMSC)

 


Sources: Vedur, EMSC & Geology Iceland blog.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego le 25.06.2016 - photo Cesar Santizo  via Clima Guatemala

Fuego le 25.06.2016 - photo Cesar Santizo via Clima Guatemala

L’éruption continue au Fuego / Guatemala 24h après son début.

Des projections incandescentes sont observées à 500 mètres au-dessus du cratère, et forment une colonne de cendres de 4.500 m. asl se déplaçant sur 20 km vers le sud-ouest et l’ouest.

Les explosions alimentent des coulées de lave dans les barrancas El Jute et Las Lajas, longues de 2.000 mètres, et des avalanches de blocs dans la barranca Tanilyua. Les chutes de cendres se poursuivent sur San Pedro Yepocapa, Sangre de Christo, Morelia, Panimache Santa Sofia entre autre.

Sources : Insivumeh & Conred

Fuego - courbe RSAM - rapport Insivumeh 25.06.2016 / 22h10 locale

Fuego - courbe RSAM - rapport Insivumeh 25.06.2016 / 22h10 locale

 Fuego de Sumpango sacatepéquez - éruption du 25.06.2016 - Saca star news / Twitter

Fuego de Sumpango sacatepéquez - éruption du 25.06.2016 - Saca star news / Twitter

Fuego - 25.06.2016 retombées de cendres -

Fuego - 25.06.2016 retombées de cendres -

Fuego spectaculaire ce 25.06.2016 - photo par Carlos Green (708x1024)

Fuego spectaculaire ce 25.06.2016 - photo par Carlos Green (708x1024)

Fuego - le 26.06.2015 à 0h45 loc - webcam Insivumeh

Fuego - le 26.06.2015 à 0h45 loc - webcam Insivumeh

Au Turrialba, Une éruption débutée ce 25 juin 2016 à 8h21 s’est prolongée jusqu’à 10h10 ; Une nouvelle émission de cendres a suivie à 10h23, accompagnée de trémor volcanique, et toujours en cours à 13h20. Les vents soufflent en direction du NE et du SE, variables.

Une troisième, débutée à 16h51, a durée jusqu’à 17h15 ; suivie d’une quatrième à  17h45, durant 25 minutes

Sources : Red sismologica nacional / Dr. Maurice M. Mora et OVsicori

Séismes sous le Bárðarbunga , en Islande

Quatre séismes de magnitude supérieure à 4 ont eu lieu ce 25 juin au niveau de la caldeira Bárðarbunga.

Le premier de M3,5 à 7h19 à été localisé à 3 km à l’ESE du Bárðarbunga; un deuxième de M 4,0 à 13h17 localisé à 3,4 km au Nord du Bárðarbunga, suivi de 20 répliques, dont les plus importantes de M 3,2 à 13h18 et M3,9 à 13h45 à 3,8 km au Nord du Bárðarbunga.

La vague de séismes a duré jusqu’à 14h avant de se terminer.

Séismes sous le Bárðarbunga le 25.06.2016 - doc. IMO
Séismes sous le Bárðarbunga le 25.06.2016 - doc. IMO

Séismes sous le Bárðarbunga le 25.06.2016 - doc. IMO

A noter qu’un essaim sismique a également frappé la dorsale de Reykjanes à environ 1.100 km de l’Islande, de magnitudes comprises entre4,9 et 5,5 (EMSC)

 

Sources : Vedur, EMSC & Iceland Geology blog.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

In Central America, besides the Popocatepetl and Colima, in operation since at least 2015, Guatemala's Fuego has renewed activity and in Costa Rica, Poas and the Turrialba stand out.

Popocatépetl - photo WebcamsdeMexico 06.23.2016 / 9:32

Popocatépetl - photo WebcamsdeMexico 06.23.2016 / 9:32

In Mexico, the monitoring system of Popocatepetl recorded 294 exhalations of low intensity, 252 minutes of harmonic tremor, a volcano-tectonic earthquakes of M 1.9 and six explosions in the past 24 hours.

Few images of Colima due to inclement weather.

Source: CENAPRED

 

Fuego - glowing material (lava and pyroclastic) - photo Landsat 8 banda 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

Fuego - glowing material (lava and pyroclastic) - photo Landsat 8 banda 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

 Fuego, June 24, from 22 am. local, sees its seismic activity and tremor rising. His explosions increase in energy accompanied by shock waves felt to 12 km., steam locomotive noise and plume amounting to 4,800 meters asl before dispersing to the west and southwest.

Two lava flows are going down the ravines Las Lajas and El Jute respectively, about 2,000 meters long. Pyroclastic flows could grow on the southern flanks and southeast during the next hours.

Few images given the weather on the country: heavy rain, hail, thunderstorms.

Source: INSIVUMEH

Turrialba - 06.24.2016 / 5:48 plume to 1,000 m. with ash fallout on the Central Valley - Ovsicori

Turrialba - 06.24.2016 / 5:48 plume to 1,000 m. with ash fallout on the Central Valley - Ovsicori

In Turrialba, an eruption began on 24.juin at 5:44,and lasted over 40 minutes, captured by webcams. At 6:22, a new episode, less strong, lasted a few minutes; but was obscured by clouds.

Source: RSN / Dr. M.Mora

Reventador - plume 2 km above the crater 09.06.2016 / 6:13. and his seismic and spectral signs - Photog. Viracucha / IGEPN

Reventador - plume 2 km above the crater 09.06.2016 / 6:13. and his seismic and spectral signs - Photog. Viracucha / IGEPN

In Ecuador, the Reventador has high activity with between the émission of vapor,  moderate explosions, accompanied by noises and the plume emission amount up to 2 km above the crater. Deposits of pyroclastic flows and incandescent rock falls are visible on the southwest flank, south and north.

Fortunately quite isolated, there is no significant repercussions on populations.
Cayambe - photo Ecuador travel

Reventador 09.06.2016 - gaz and vapor emissions ; deposit of pyroclastic flows and falllout of incandescent materials on the SW flank. (Foto: G. Viracucha IG-EPN).

Reventador 09.06.2016 - gaz and vapor emissions ; deposit of pyroclastic flows and falllout of incandescent materials on the SW flank. (Foto: G. Viracucha IG-EPN).

In Cayambe, located in the northern part of the Cordillera, NE of Quito, a seismic anomaly is observed since early June, in connection with the fracturing of rocks (distal VT earthquakes).

For now, there is no evidence of deformation that may indicate a magmatic intrusion

Source: IGEPN
 

Cayambe - photo Ecuador travel

Cayambe - photo Ecuador travel

2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN
2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN

2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN

On the other side of the planet, the Gunung Bromo is still active in the Tengger caldera, with beautiful plumes loaded in ash. The damage of ash fall on nearby vegetable fields saddled the rural economy.

The éruptions continues at Bromo - photo 06.24.2016 / 7:41 loc. -  Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

The éruptions continues at Bromo - photo 06.24.2016 / 7:41 loc. - Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

En Amérique centrale, outre le Popocatépetl et le Colima, en activité depuis 2015 au moins, au Guatemala, Le Fuego présente un regain d’activité et au Costa Rica, le Poas et le Turrialba se font remarquer.

 Popocatépetl  - photo WebcamsdeMexico 23.06.2016 / 9h32

Popocatépetl - photo WebcamsdeMexico 23.06.2016 / 9h32

Au Mexique, le système de monitoring du Popocatépetl a enregistré 294 exhalations de basse intensité, 252 minutes de trémor harmonique, un séisme volcano-tectonique de M 1,9 et six explosions au cours des dernières 24 heures.

Peu d’images du Colima en raison des intempéries.

Source : Cenapred

Colima- 24.06.2016 / 10h08 - webcamsdeMexico

Colima- 24.06.2016 / 10h08 - webcamsdeMexico

Fuego - matériaux incandescents ( lave et pyroclastes) - photo Landsat 8 bande 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

Fuego - matériaux incandescents ( lave et pyroclastes) - photo Landsat 8 bande 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

Au Fuego, le 24 juin, à partir de 22 h. locale, voit son activité sismique et son trémor en hausse. Ses explosions augmentent en énergie, accompagnées d’ondes de chocs ressenties à 12 km., de bruits de locomotive à vapeur et d’un panache montant à 4.800 mètres asl avant de se disperser vers l’ouest et le sud-ouest. Deux coulées de lave descendent respectivement les barrancas Las Lajas et El jute, d’environ 2.000 mètres de long. Des coulées pyroclastiques pourraient se développer sur les flancs sud et sud-est au cours des heures prochaines.

Peu d’images étant donné les intempéries sur le pays : fortes pluies, grêles, orages.

Source : Insivumeh

Turrialba - 24.06.2016 / 5h48 panache à 1.000 m.  avec retombées de cendres sur la vallée centrale - Ovsicori

Turrialba - 24.06.2016 / 5h48 panache à 1.000 m. avec retombées de cendres sur la vallée centrale - Ovsicori

Au Turrialba, une éruption a débuté le 24.juin à 5h44 et a duré 40 minutes, capté par les webcams. A 6h22, un nouvel épisode, moins fort, a duré quelques minutes ; mais a été occulté par les nuages.

 

Source : RSN /  Dr. M.Mora

 Reventador - panache de 2 km au-dessus du cratère le 09.06.2016 / 6h13. - photoG. Viracucha  / IGEPN

Reventador - panache de 2 km au-dessus du cratère le 09.06.2016 / 6h13. - photoG. Viracucha / IGEPN

En Equateur, le Reventador présente une activité élevée avec entre les émanations de gaz, des explosions qualifiées de modérées, accompagnées de bruits en « coup de canon » et l’émission de panache montant jusqu’à 2 km au-dessus du cratère. Des dépôts de coulées pyroclastiques, et de chutes de blocs incandescents sont visibles sur les flancs sud-ouest, sud et nord.

Heureusement assez isolé, il n’y a pas de répercutions importantes sur les populations.

Reventador 09.06.2016 - émission de gaz et vapeur - traces de coulées pyroclastiques et de chutes de blocs incandescents - phot IGEPN

Reventador 09.06.2016 - émission de gaz et vapeur - traces de coulées pyroclastiques et de chutes de blocs incandescents - phot IGEPN

Cayambe - photo Ecuador travel

Cayambe - photo Ecuador travel

Au Cayambe, situé dans la partie nord de la cordillère Royale, au NE de Quito, on observe une anomalie sismique depuis début juin, en rapport avec la fracturation de roches (séismes VT distaux). Pour le moment, il n’y a aucune preuve de déformation pouvant indiquer une intrusion magmatique

 

Source : IGEPN

2016.06.22 Cayambe - Nombre total de séismes par catégories entre le 1° janvieret juin 2016 , et localisation des derniers séismes - doc IGEPN
2016.06.22 Cayambe - Nombre total de séismes par catégories entre le 1° janvieret juin 2016 , et localisation des derniers séismes - doc IGEPN

2016.06.22 Cayambe - Nombre total de séismes par catégories entre le 1° janvieret juin 2016 , et localisation des derniers séismes - doc IGEPN

De l’autre côté de la planète, le Bromo est toujours actif dans la caldeira du Tengger, avec de beaux panaches chargés de cendres. Les dégâts des retombées de cendres sur les champs de légumes proches plombent l’économie rurale.

L'éruptionse poursuit au Bromo - photo 24.06.2016 / 07h41 loc.  Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

L'éruptionse poursuit au Bromo - photo 24.06.2016 / 07h41 loc. Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

SERNAGEOMIN changed the level of alert of Calbuco to  amarilla.

Over the past three days, the seismic activity of the volcano has increased, with a total of 161 volcano-tectonic earthquakes, in connection with the fracturing of rocks, located between 8 and 10 km deep and 1-4 km. the active crater.

Inflation has been detected by the inclinometer just 4.5 km west of the active crater, showing an accumulated variation of 60μrad.

Previous observations suggest the reactivation of a deep magma chamber under the influence of seismic activity and deformation, involving an internal imbalance that could culminate in an eruptive activity over the next weeks or months.

 

The last eruption of the Calbuco on 22/04/2015 - NBC News archives

The last eruption of the Calbuco on 22/04/2015 - NBC News archives

The most affected populations are Ensenada, Correntoso, Colonia Rio Su and Alerce.

The technical amarilla alert is accompanied by a high risk area of ​​2 km around the main crater.

Source: SERNAGEOMIN special -Flash volcanic activity 23.06.2016 / 1:20 p.m. local

Plume dispersion of the last eruption of the Calbuco 23.04.2015 / 14h - Modis doc.Terra

Plume dispersion of the last eruption of the Calbuco 23.04.2015 / 14h - Modis doc.Terra

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Sernageomin a changé le niveau d’alerte du Calbuco et l’a fait passer à amarilla .

Au cours des trois derniers jours, l’activité sismique du volcan a augmenté, avec un total de 161 séismes volcano-tectoniques, en relation avec la fracturation de roches, localisés entre 8 et 10 km de profondeur et à 1 à 4 km. du cratère actif.

Une inflation a été détectée par l’inclinomètre installé à 4,5 km à l’ouest du cratère actif, montrant une variation accumulée de 60µrad. Les observations antérieures suggèrent la réactivation d’une chambre magmatique profonde sous l’impulsion de l’activité sismique et de la déformation, impliquant un déséquilibre interne qui pourrait culminer en une activité éruptive au cours des prochaines semaines ou mois.

LA dernière éruption du Calbuco le 22.04.2015 - archives NBC news

LA dernière éruption du Calbuco le 22.04.2015 - archives NBC news

Les populations les plus concernées sont Ensenada, Correntoso, Colonia Rio Su et Alerce. L’alerte technique amarilla s’accompagne d’une zone de haut risque de 2 km autour du cratère principal.

Source : Sernageomin –Flash spécial d’activité volcanique du 23.06.2016 / 13h20 locale

Dispersion du panache de la dernière éruption du Calbuco le 23.04.2015 / 14h  - doc.Nasa Terra Modis

Dispersion du panache de la dernière éruption du Calbuco le 23.04.2015 / 14h - doc.Nasa Terra Modis

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

To complete the description of this part of the Iberian west, two sites are interesting: Ribeira d'Ilhas and Lomba dos Pianos

Geological Setting:

In the Lusitanian and the Algarve basins, the last phases of rifting occurred in the late Early Cretaceous, while the initiating of the expansion of the seabed of the Iberian Abyssal Plain began around 133-128 Ma.

Tectonic inversion of these basins is a consequence of the simultaneous occurrence of a rapid collision and subduction between the Iberian, European and African plates, which began in the Cretaceous and peaked during the Miocene in the Lusitanian Basin. The Algarve has experienced the compression effects of convergence Africa - Iberian Peninsula (Spain and Portugal today) to the late Cretaceous and early Miocene.

 The Late Cretaceous alkaline magmatism in the onshore sector of the West Iberian Margin. Circles indicate all of the sampled intrusions. Portuguese Geology and batimetry adapted from data available at http://www.iambiente.pt/atlas/est/index.jsp / Doc Rui Miranda - Ref. by sources

The Late Cretaceous alkaline magmatism in the onshore sector of the West Iberian Margin. Circles indicate all of the sampled intrusions. Portuguese Geology and batimetry adapted from data available at http://www.iambiente.pt/atlas/est/index.jsp / Doc Rui Miranda - Ref. by sources

Summary of the most important geodynamic events in Iberia during the Cretaceous. Dates for the limits of the epochs and ages of the Cretaceous period from Gradstein et al. (2004) . Ages from geochronological data in full lines. Geologically interpreted ages in dashed lines / Doc Rui Miranda - Ref. by sources

Summary of the most important geodynamic events in Iberia during the Cretaceous. Dates for the limits of the epochs and ages of the Cretaceous period from Gradstein et al. (2004) . Ages from geochronological data in full lines. Geologically interpreted ages in dashed lines / Doc Rui Miranda - Ref. by sources

Ribeira d'Ilhas - stratified cliffs and laccolith (dark rock) - photo reflexosonline.

Ribeira d'Ilhas - stratified cliffs and laccolith (dark rock) - photo reflexosonline.

Ribeira d'Ilhas:

The beach of Ribeira d'Ilhas, surrounded by the lava of volcanic complex of Lisbon, has its cliffs, cut by the valley of the river Cucos, interesting structures : stratified sediments and  differently eroded from the Cretaceous,  which are traversed by numerous faults fulfilled by dykes.


On the edge of the ocean, one can see traces of a laccolith surrounded by a metamorphic aureole, exposed by erosion.

A laccolith - from the Greek Lakos, cavity and lithos, rock - is an intrusive rocks mass, rounded at the top, which creeps into a sedimentary series. The melting body does not reach the surface or stops in the lithosphere to extend laterally between parallel layers.

Ribeira d'Ilhas - Doc. Carta Geologica de Portugal

Ribeira d'Ilhas - Doc. Carta Geologica de Portugal

Laccolith by the sea - picture J-M. Mestdagh 11.2015

Laccolith by the sea - picture J-M. Mestdagh 11.2015

Lomba dos Pianos:

The site is located between the beaches of Samara / Assafora and the Magoitoe, a beautiful beach range of sizes and a consolidated dune, formed by sand accumulation generated by the combined action of marine and wind erosion, established there about 10,000 years ago, around Sintra.

This magmatic sill, 3 km long and 17-20 meters thick, is dated to about 72 million years. It formed when magma do an intrusion into the sedimentary limestone (Cretaceous in horizontal layers), during the formation of the volcanic complex of Lisbon.

 

Sintra tectonic map - Doc. Kullberg MC & JC

Sintra tectonic map - Doc. Kullberg MC & JC

Lomba dos Pianos - photo geopt.org

Lomba dos Pianos - photo geopt.org

A disused quarry makes a good observation site of the basalt / dolerite (*) sill in the sediment layers of sandstone and marl. In crevices can be observed zeolites (**) white and pink.

The prismatic disjunction, perpendicular to the cooling surface, and like organ pipes, earning him his name.

In addition to the prismatic disjunction, there is a spheroidal disjunction causing desquamation of diabase; the origin of this erosive phenomenon is the presence of almost perpendicular fractures which are preferential sites for the water in motion, with consequent alteration of the rock.

 

(*) The dolerite is a medium grained rock, close of  the gabbro, forming intrusions in small veins. Plagioclase often form small rectangular crystals between larger of pyroxene. Olivine is common, in rounded grains often weathered in brown-orange color.

(**) A zeolite,  from the Greek "Boiling stone" is formed of crystal structures characterized by a microporous aluminosilicate skeleton whose empty spaces are initially occupied by cations and water molecules. Naturally formed in sediments, zeolites have the property of swelling under the effect of heat. They can hydrate and dehydrate reversibly.

 

Lomba dos Pianos - photo Geocaching

Lomba dos Pianos - photo Geocaching

Sources :

- Age constraints on the late Cretaceous alkaline magmatism on the West Iberian margin – Rui Miranda & al. - link

- Geocaching – Piano lessons - link

- Mindat - Ribeira d'Ilhas - link

- Mindat - Zeolites of Lomba dos Pianos, Portugal - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Pour parfaire la description de cette partie de l’ouest Ibérique, deux sites sont intéressants : Ribeira d’Ilhas et Lomba dos Pianos

Cadre géologique :

Dans les bassins Lusitanien et de l’Algarve, les dernières phases du rifting ont eu lieu à la fin du Crétacé précoce, tandis que l’initiation de l’expansion des fonds marins de la plaine abyssale Ibérique a débuté vers 133-128 Ma.

L’inversion tectonique de ces bassins est une conséquence de l’apparition simultanée d’une collision rapide et de la subduction entre les plaques Ibérique, Européenne et Africaine, qui a commencé au Crétacé supérieur et atteint son maximum au Miocène dans le bassin Lusitanien. L’Algarve a connu les effets de compression  de la convergence Afrique – Péninsule Ibérique (Espagne et Portugal actuels) à la fin du Crétacé et au début du Miocène.

Magmatisme alcalin dans le secteur terrestre du WIM / West Iberian Margin. Les cercles marquent les intrusions - Portuguese Geology and batimetry adapted from data available at http://www.iambiente.pt/atlas/est/index.jsp / Doc Rui Miranda - réf. en sources

Magmatisme alcalin dans le secteur terrestre du WIM / West Iberian Margin. Les cercles marquent les intrusions - Portuguese Geology and batimetry adapted from data available at http://www.iambiente.pt/atlas/est/index.jsp / Doc Rui Miranda - réf. en sources

Résumé des plus importants évènements géodynamiques durant le Crétacé au Portugal et dans la péninsule Ibérique. Dates des époques et âges du Crétacé de Gradstein et al. (2004) Age de données géochronologique en lignes pleines – Ages interprétés géologiquement en pointillés. -  / Doc Rui Miranda - réf. en sources

Résumé des plus importants évènements géodynamiques durant le Crétacé au Portugal et dans la péninsule Ibérique. Dates des époques et âges du Crétacé de Gradstein et al. (2004) Age de données géochronologique en lignes pleines – Ages interprétés géologiquement en pointillés. - / Doc Rui Miranda - réf. en sources

Ribeira d'Ilhas - falaises stratifiées et laccolithe ( roche foncée) - photo reflexosonline.

Ribeira d'Ilhas - falaises stratifiées et laccolithe ( roche foncée) - photo reflexosonline.

Ribeira d’Ilhas :

La plage de Ribeira d’Ilhas, entourée par les laves du complexe volcanique de Lisbonne, présente sur ses falaises, découpées par une vallée où coule le Cucos, d’intéressantes structures : des sédiments stratifiés et différemment érodés du Crétacé qui sont parcourus de nombreuses failles remplies par des dykes.

En bordure de l’océan, on peut voir les traces d’un laccolithe, entouré d’une auréole métamorphique, dégagé par l’érosion.

Un laccolithe - du grec lakos, cavité et lithos, roche – est une masse de roches intrusives, bombée à la partie supérieure, qui s’insinue dans une série sédimentaire. La masse en fusion n’arrive pas à atteindre la surface ou s’arrête dans la lithosphère pour s’étendre latéralement entre des couches parallèles.

Ribeira d'Ilhas - doc. Carta geologica de Portugal

Ribeira d'Ilhas - doc. Carta geologica de Portugal

Laccolithe en bord de mer  - photo J-M. Mestdagh 11.2015

Laccolithe en bord de mer - photo J-M. Mestdagh 11.2015

Carte tectonique de Sintra - doc. Kullberg MC & JC

Carte tectonique de Sintra - doc. Kullberg MC & JC

Lomba dos Pianos :

Le site est situé entre les plages de Samara / Assafora et celle de Magoitoe, une plage de belles dimensions et une dune consolidée, formée par accumulation de sable générée par l’action combinée des érosions marine et éolienne, mis en place il y a environ 10.000 ans, dans les environs de Sintra.

Ce sill magmatique, de 3 km de long sur 17-20 mètres d’épaisseur, est daté d’environ 72 millions d’années. Il s’est formé lorsque le magma a fait une intrusion dans le calcaire sédimentaire (en couches horizontales d’âge Crétacé), au cours de la formation du complexe volcanique de Lisbonne.

Lomba dos Pianos - photo geopt.org

Lomba dos Pianos - photo geopt.org

Une carrière désaffectée permet une belle observation  du sill de basalte / dolérite (*) sous les couches de sédiments de grès et marne. Dans les anfractuosités, on peut observer des zéolithes (**) blanches et roses.

La disjonction prismatique, perpendiculaire à la surface de refroidissement, et semblable à des tuyaux d’orgues, lui a valu son nom.

En plus de la disjonction prismatique, il existe une disjonction sphéroïdale qui cause la desquamation de la dolérite ; l’origine de ce phénomène érosif est la présence de fractures presque perpendiculaires, qui sont des sites préférentiels pour l’eau en mouvement avec altération consécutive de la roche.

 

(*) La dolérite est une roche à grain moyen, proche du gabbro, formant de petites intrusions en filons. Le plagioclase forme souvent de petits cristaux rectangulaires entre des pyroxènes plus grands. L’olivine est fréquente, en grains arrondis souvent altérés de couleur brun-orangé.

(**) Une zéolithe, en grec « Pierre qui bout »,  est formée de structures cristallines caractérisée par un squelette microporeux d’aluminosilicate, dont les espaces vides sont initialement occupés par des cations et des molécules d’eau. Naturellement formées dans les sédiments, les zéolithes ont la propriété de gonfler sous l’effet de la chaleur. Elles peuvent s’hydrater et se déshydrater de façon réversible.

Lomba dos Pianos  - photo Geocaching

Lomba dos Pianos - photo Geocaching

Sources :

- Age constraints on the late Cretaceous alkaline magmatism on the West Iberian margin – Rui Miranda & al. - link

- Geocaching – Piano lessons - link

- Mindat - Ribeira d'Ilhas - link

- Mindat - Zeolites of Lomba dos Pianos, Portugal - link

 

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog