Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Juste pour le plaisir des yeux, je vous propose "une symphonie volcanique en rouge et noir", qui sublime le volcan Equatorien Tungurahua, grâce au partage d'images du Dr. José Luis Espinoza Naranjo, médecin et photographe amoureux de son pays et de ses paysages.

 

29683_413586454296_800854296_4023262_3565639_n.jpg

 

 

29683_413586544296_800854296_4023274_7224749_n.jpg

 

 

29683_413586634296_800854296_4023283_7552070_n.jpg

 

 

29683_413586524296_800854296_4023270_4034314_n.jpg

 

 

29683_413586414296_800854296_4023257_7367366_n.jpg

 

En point d'orgue, grâce au jeu du temps de pose, du diaphragme et d'une vitesse adéquate, un tableau impressionniste de l'éruption du Tungurahua :

 

29683_413041624296_800854296_4012234_5142820_n-copie.jpg

 

Merci à José Luis de nous avoir permis de rêver en "negro y 41675 800854296 9369 nrojo", couleurs qui collent à la peau des volcanophiles.

 

D'autres belles photos de l'Equateur dans un prochain article de "l'art sur les chemins du feu".

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Galeras-2001-crateres-Ingeominas.jpg

                          Cratères du Galeras en 2001 - Ingeominas.


L'augmentation de la sismicité dans la partie sommitale du volcan Galeras a fait l'objet de son placement en statut "amarillo -III".

Dans son rapport spécial du 22 août, il résume les différents séismes volcano-tectoniques qui ont secoué l'édifice, en relation avec une intrusion et une montée magmatique, accompagnée de fracturation des roches.


Reporte_extraordinario_actividad_volcan_galeras_22_ago_2010.jpg


Reporte_extraordinario_actividad_volcan_galeras_22-copie-1.jpg

 

Ces séismes sont tous caractérisés par une profondeur superficielle, un à deux km. de profondeur par rapport au sommet; cinq d'entre eux ont été ressenti dans la région (voir tableau annexe - attention, il s'agit de l'échelle d'intensité de Mercali).

L'état actuel de réactivation du volcan est similaire à celui de 2004.

 

Galeras-2005.png  Carte des risques établie en 2005 par l'observatoire de Pasto /Ingeominas

  Seul le flanc sud est peu concerné par les coulées pyroclastiques.

 

Source :

- Ingeominas - instituto Columbiano di geologia y mineria

  rapport spécial du 22.08.10 - lien.

- Global Volcanism Program - Galeras.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

L'activité de Sakurajima est intense en 2010, avec une recrudescence depuis mi-août. Le satellite Earth Observatory 1 de la Nasa nous procure une photo du volcan, avec simultanément un panache chargé de cendres dérivant vers l'ouest et une coulée pyroclastique qui emprunte le flanc est. Le panache est monté, selon le VAAC Tokyo, à 2.700 mètres.

 

sakurajima_ali_2010231.jpg

NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using ALI data from the NASA EO-1 team. Caption by Robert Simmon.- 19.08.2010

 

Le Sakurajima est un îlot volcanique de 80 km²situé à quelques emcablures de l'île de Kyushu, dans le sud de l'archipel Nippon. Sa construction a débuté il y a 13.000 ans sur le périmètre sud de la caldeira Aira, résultante d'une éruption massive datée de 22.000 ans. Ce volcanisme est à inclure dans le schéma général de la subduction de la plaque Philippine sous la plaque eurasienne.

Ce jeune stratovolcan est formé de deux édifices alignés N-S. , le Kita-Dake et le Minami-Dake. Sur le flanc de ce dernier, un évent latéral s'est installé, le Naka-Dake.

 

aG-Kita-Dake---aD-Mina-Dake---S.Takeuchi.JPG         Sakura-Jima :  à gauche , le Kita-Dake et à droite, le Mina-Dake.

             photo Geological Survey of Japan - Takeuchi S.

 

Cratère Kita-Dake et àD Naka-Dake        Sakura-Jima :  le cratère du Kita-Dake et à sa droite, le Naka-Dake

         Doc. Geological Survey of Japan - H.Seo 2004

 

Activité volcanique :

Le "vieux" Kita-Dake eut une activité brève, il y a 22.000 ans; il fut suivi par le "jeune" Kita-Dake actif entre 11.500 et 3.500 avant JC.

Ensuite, les nombreuses éruptions sont à la base de l'édification du Minami-Dake, qui recouvre partiellement le flanc sud de son ainé. 

Trois éruptions majeures ont marqué son activité dans les temps historiques : 1471, 1779 et 1914.

Celle de 1914 , la  plus démonstrative, la plus récente, et la plus connue, interrompt brutalement un siècle de sommeil. Le 12 janvier 1914, après plusieurs alertes, un énorme nuage de fumées, accompagné de détonations, s’élève à 18 kilomètres au dessus du volcan. A Kagoshima, de l’autre côté du détroit, un séisme associé tue une dizaine de personnes, et fait quelques centaines de blessés. Retour sur l’île-volcan où deux énormes coulées de lave, échappées de fissures ouvertes à Est et à Ouest, avalent les villages et les cultures, avant de plonger dans la mer. Cette lave qui s’écoule dans l’eau comble partiellement le détroit qui sépare le volcan de la ville de Kagoshima. Et depuis l’éruption de 1914, le Sakurajima est relié à l’île de Kyushu par un isthme, ce qui n’empêche pas de prendre un ferry pour aller à Kagoshima, en vingt minutes de traversée. En 1914, sur la – désormais – presqu’île, les dégâts sont énormes, maisons enfouies sous les cendres, bâtiments écroulés, brûlés par les nuées ardentes, aux toitures crevées par les bombes de feu. Sur les 18 villages voisins du volcan, 7 ont disparu. Il n’y pas de victime parmi les habitants, évacués à temps. Le volcan est à peine calmé que la population commence à regagner Sakurajima,  pour y vivre à nouveau.

 

Sakurajima-eruption-01.1914---coll-R.Wilson.jpg   Sakura-Jima : l'éruption de janvier 1914 - Doc. collection R.Wilson (1926-27)          conservé à Swarthmore College Peace Collection.


Trois décennies plus tard, en 1946, le volcan récidive. Une coulée de lave s’échappe vers la mer, de fortes explosions accompagnent ce réveil. Et depuis 1955, les habitants de Sakurajima composent avec les très fréquentes manifestations du volcan, plus de 200 explosions par an, une moyenne qui peut grimper jusqu’à 400. 

En 2009, il y a eu 669 avertissements, contre 80 l’année précédente.

 

3204sak3.jpg     Cartographie des coulées de lave - doc. Geological survey of Japan.

 

Quelques excellentes photos de l'activité du volcan fin 2009-début 2010, par le trio M.Rietze- Th.Boeckel- R.Roscoe, illustrent l'activité récente (en cliquant sur la photo ci-dessous) :

 

2009-10---Sakura---Th.B.jpg

 

Sources:

- Geological survey of Japan - Sakura-Jima - lien

- Global Volcanism Program - Sakura-Jima

- Decade volcano SakuraJima - lien

- From Etna to Stromboli - Kyushu island 2009/2010 - par Th.Boeckel, que je remercie.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une gigantesque explosion a été enregistrée par les radio-télescopes de la Nasa : elle provient d'une galaxie elliptique faisant partie de la constellation de la Vierge, située à 50 millions d'années-lumière de notre terre.

 

m87---05.08.2008.jpg          M87 - image du 05.08.2008 - Nasa's Chandra X-ray observatory.

 

m87_xray_radio.jpg          M87 - image du 18.08.2010 - Nasa's Chandra X-ray observatory.

 Credit: X-ray (NASA/CXC/KIPAC/N. Werner et al); Radio (NRAO/AUI/NSF/W. Cotton)

 

Une image de synthèse, fournie par le Nasa's Chandra X-ray observatory & NSF's VLA (very large array), nous donne une vague idée du phénomène.

Elle combine une image basé sur l'émission de rayons X (image bleue) et une image radio (image rouge-orange) .

 

m87_xray.jpgm87_radio.jpg

 

La constellation entourant M87 est emplie de gaz chauds - irradiant en lumière X - qui se condensent au centre de la galaxie pour former de nouvelles étoiles.

La constellation est parcourue de "jets" de particules très énergétiques produites par un trou noir, qui interfèrent avec les gaz en cours de refroidissement; cette rencontre produit des ondes de choc dans l'atmosphère galactique.

Le trou noir, découvert par Hubble, a une masse équivalente à un milliard de soleil; une spirale de gaz géante y est chauffée à des millions de degrés, produisant ainsi une grande quantité de rayons X.

 

m87_label_sm.jpg             Schéma interprétatif de l'image combinée radio/ X-ray.

 Credit: X-ray (NASA/CXC/KIPAC/N. Werner et al); Radio (NRAO/AUI/NSF/W. Cotton)

 

 

p-scale3_flip.gif.jpgLongueur d'ondes des rayonnements par rapport à une échelle de température en Kelvin.

 

Cette explosion montre que le volcan alimenté par le trou noir est d'une efficacité totale pour débarrasser la galaxie des gaz qui auraient formé, en se refroidissant, de nouvelles étoiles.

 

Un phénomène comparable, à une échelle beaucoup plus petite, permet de comprendre le phénomène : L'éruption de l'Eyjafjalajökull en Islande a été caractérisée par des émissions de gaz chauds, générant des ondes de choc perceptibles au passage dans le brouillard de cendres.

On s'aperçoit ici d'une application terrestre et galactique des mêmes lois physiques.

 

Sources:

- Galactic supervolcano in action - lien

- The very large array - radiotélescopes du Nouveau Mexique - lien

- Chandra X-ray observatory - 18.08.2010 - lien

- Black hole found in unexpected place - Wired Science - lien

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.

 offrande.jpg

          Offrande matinale dans les fumées du Bromo - photo JM Kiener .


Les Tengger, peuple d'agriculteurs vivant dans les montagnes de Java-est, sont d'obédiance indo-bouddhique, Mahayana.

Chaque année, ils célèbrent la céremonie dite du Kesada au cratère et à la mer de sable du Bromo.

 

Cette cérémonie date du règne du roi Braijaya, du royaume de Majapahit. Elle est conduite par un prêtre et un chamane et se passe, hors temple en grande partie, dans la caldeira du Tengger. Cette gigantesque caldeira abrite, outre le Bromo toujours actif (2.392 m.), d'autres volcans : le Segarawadi Kidul (2.661 m.), le Segarawadi Lor (2.650 m.), le mont Kursi (2.581 m.) et le Batok (2.470 m.).

 

BromoCloseup.jpgLe cône fumant du Bromo - on remarque l'escalier permettant de gravir la pente finale (centre de la photo) et le temple au pied du Batok, dont on ne voit qu'une pente à droite.


Les fidèles, accompagnés des officiants, gravissent les marches menant au cratère du Bromo, chargés d'offrandes. Après quelques prières, les offrandes de riz, légumes, victuailles diverses et volailles en tout genre sont jetées dans le cratère, perpétuant ainsi la légende.

 

La légende à l'origine du Kesada :

La reine du royaume de Mojopahit donna naissance à une fille , prénommée Roro Anteng; elle se maria avec Joko Seger, un jeune homme de la caste des Brahmanes.

Les jeunes gens durent s'exiler vers l'est du royaume, fuyant l'avancée islamique au 15° siècle. Dans leur exode, ils rencontrèrent un énorme massif de montagne, défendu par l'âpreté de ses pentes et là, une terre riche se prêtant bien à la culture. Le nom "Tenger" dériverait d'ailleurs des dernières syllabes de leur noms respectifs : Anteng et Seger.

La région d'adoption prospéra sous le règne du couple Roro et Jaka. Mais ceux-ci n'étaient pas pleinement heureux, ne sachant pas avoir de descendance.

Peiné de la chose, ils gravirent le mont Bromo et implorèrent l'aide du dieu. Celui-ci les assura d'une nombreuse descendance, à la condition expresse de sacrifier leur dernier né, en le jetant dans le cratère du volcan.

Après avoir donné naissance à 25 enfants, le moment fut venu d'honorer leur promesse. Comme ils ne pouvaient se résoudre à sacrifier leur fils préféré, le dieu s'est impatienté ... une série de calamité s'abbatit sur la région; les récoltes séchèrent sur pied, le volcan fit pleuvoir des cendres. Ils essayèrent bien de se cacher, mais partout où ils allaient, ils étaient poursuivis par la colère divine. Passant à proximité du Bromo, le feu sortit du cratère et s'empara de Baden Kusuma.

Avant s'être entrainé dans le cratère, le jeune prince dit : "Mes bien-aimés frères et soeurs, j'ai été sacrifié par nos parents pour me présenter devant le dieu Hyang Widi. Soyez en paix et vivez en toute prospérité sans oublier de perpétuer le culte. En souvenir de ce jour, je vous demande de vous livrer à une cérémonie annuelle le 14° jour du Kesada, au moment de la mi-lune, en faisant des offrandes de nourriture et de bétail ".

Cette cérémonie était et est faite en souvenir de lui, qui avait été offert au dieu pour que les calamités déjà connues ne se reproduisent pas.

 

20081101110204.jpg

                        Bromo - prières sur l'étroite plate-forme sommitale.

 

DSC05013-01.jpg               Préparation des offrandes, en équilibre au bord du goufre.


L'imprévisible volcan Bromo :

Le Bromo est un volcan très actif : au 20° siècle, il est entré 22 fois en éruptions, qualifiées de VEI 2-3 pour la plupart des évènements.

Le 21°siècle n'est pas en reste : en 2002, éruption de VEI 2

et la dernière en 2004 : le 8 juin, une éruption phréatomagmatique a tué trois personnes et blessé de nombreux visiteurs; cette éruption a duré 20 minutes, expulsant un panache de cendres et poussières à plus de 3.000 mètres; les retombées de cendres et lapilli furent concentrées sur un rayon de 300 m. autour du cratère, mais le panache détecté à plus de 75 km., au mont Kelud. (source VSI)

 

08.06.2004--Kyosho-Nisi.jpgBromo - éruption de juin 2004 - photo du panache mixte, prise par Kiyoshi Nishi, volcanologue, 9 minutes après le début de l'éruption; on devine le temple hindouiste au pied du Batok, à droite de la photo. / GVP.

 

Mtbromo-crater.jpgLe fond raviné du cratère - remarquez la teinte jaune des dépôts soufrés à gauche de la base du panache. - doc. Wikipedia.

 

Le cratère, large de 1.000 m. et profond de 300 m., est accessible au prix d'une "veritable descente aux enfers", dans de la cendre molle et glissante ; dans le bas, la chaleur et le fort dégazage soufré (H2S et SO2/ vapeur d'eau) limite l'exploration ... masque conseillé ! La remontée s'effectue le plus souvent à quatre pattes.

 

Sources :

- Des volcans et des hommes - Ph.Bourseiller & J.Durieux.

- Global Volcanism Program - Bromo - Tengger caldera

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'actualité volcanique de la semaine en bref :

- Coup de stress sismique au San Miguel - El Salvador

Après une petite éruption en janvier 2002, on a remarqué une augmentation de la sismicité au dessus du niveau basal dès le 1° août 2010, avec une pointe les 12 et 13.08.

 

San-Miguel--2---smith-jpgSan Miguel - côté ouest du cratère avec des zones de fumerolles indiquées par les flèches - doc. SNET et Michigan tech university / GVP

 

- Turrialba - Costa Rica :

Le 15 août, un panache montant à 10.000 m. avant de dériver vers l'ouest a été enregistré par la webcam et le VAAC Washington.

 

- Kilauea - Hawaii : code avi. orange

Le niveau du lac de lave reste stable au cratère de l'Halema'uma'u. Au cratère du Pu'u'Oo, un hornito lâche de temps en temps un peu de lave.

Sur le zone de rift est, la lave alimente, au travers du réseau de tunnel, des coulées qui se terminent en mer à l'ONO. de Kalapana gardens et à Puhi-o-Kalaikini.

 

20100806_Coast_annotated2_L.jpg

Kilauea - Image combinant une photo normale et une photo thermique prise le 6.08.2010. - doc. HVO/USGS.

 

2010-0816---Kalapana-garden-HVO.jpg

Kliauea - zone atteinte par la lave le 16.08.2010 près de Kalapana gardens - doc HVO/USGS.

 

- Kamchatka : les trois volcans Klyouchevskoy, Shiveluch et Karimsky émettent régulièrement des panaches de cendres, ce qui leur vaut un code orange.

Au Klyuchevskoy, une activité strombolienne a été épinglée les 6 et 8-12 août.

 

Klyuchevskoy-08.08.2010---Y.Demyanchuk.jpgDernière photo du Klyuchevskoy le 08.08.2010 par Y.Demyanchuk du KVERT

 

 

- Manam - Nouvelle-guinée :

Le 10 août, de l'incandescence a été perçue au cratère sud, accompagnée de projections de lave à une hauteur de 400-500 m. au dessus des bords; le 11, un panache est monté à plusieurs centaines de mètres, pour atteindre 2.400 m. le 14.

Le cratère principal émet de la vapeur diffuse.

 

Manam_Volcano.jpg                           Le volcan Manam - photo Nasa juillet 2009.

 

En plus des nouvelles de la semaine qui nous sont données par le GVP, quelques autres des dômes en croissance :

   

- Montserrat - Soufriere hills.

Un temps "clair" sur le volcan a permis aux scientifiques du MVO de se rendre compte que le dôme reste chaud six mois après le collapsus partiel de février 2010. Les coulées pyroclastiques du début d'année ont mobilisé des portions de la surface externe du dôme, plus froides, et révélé l'intérieur beaucoup plus chaud. Les récentes coulées pyroclastiques et les zones chaudes observées par caméra thermique ne sont toutefois pas un signe d'apports nouveaux de lave au niveau du dôme.

  12.08.2010 -thermal-imaging f

 

Sur l'image thermique, on aperçoit des zones blanches - chaudes - à gauche, dans la cicatrice laissée par l'effondrement, ainsi que sur les pentes surmontant la Gage valley, pour la plupart correspondantes à des fumerolles (photo de droite).

Le dôme reste sous surveillance, des chutes de roches et des coulées pyroclastiques associées peuvent toujours se produire sur un dôme en phase de refroidissement et de stabilisation.

 

11.02.10 dome collapse MVOSoufriere Hills - Montserrat : effondrement du dôme février 2010 - photo MVO

 

- Chaiten - Chili :

Calme pour l'instant - la dernière émission ayant eu lieu le 30 juillet dernier -, le Chaiten laisse rarement observer son dôme, caché soit par ses émissions, soit par la couverture nuageuse. Cette semaine, la Nasa nous envoie une excellente photo de l'énorme dôme bien dégagé... cet énorme bouchon qui a sauté le 2 mai 2008, après 9.428 années de repos.

L'éruption, qui a libéré 170 millions de m³ de tephra, est toujours considérée comme étant "en cours".

 

Chaiten-10.08.2010-Nasa-Ali.jpgLe dôme du Chaiten occupe la totalité de la caldeira sommitale du volcan -un léger brouillard du aux émanations volcaniques couvre le dôme; les pentes du volcan sont recouvert de cendres (brun-gris) ou de neige.

NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using ALI data from the NASA EO-1 team. Caption by Robert Simmon.

 

Volcan_Chaiten-Sam_Beebe-Ecotrust.jpgChaiten - 23.01.2009 photo Sam Beebe /Ecotrust - le dôme dégazant, sous un angle différent.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - weekly report

- KVERT - Kamchatka volcanic eruption response team

- HVO / USGS - Hawaiian volcano observatory

- MVO - Montserrat Volcano observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

L'île de Chypre ne possède pas à première vue de volcans, mais sa formation est liée à une série d'épisodes tectoniques.

 

5_Figure-S2.jpgMouvements tectoniques incluant les plaques africaine, eurasienne, arabique, et le bloc anatolien (ANA), ainsi que les grandes failles .


De 230 à 75 Ma : dans le contexte général de la subduction de la plaque Africaine sous la plaque Eurasienne, les ophiolites de Troodos se forment au crétacé - 90 MA.

Les ophiolites de Chypre sont célèbres pour leur minéralisation en cuivre, en relation avec le nom de l'île (kupros = cuivre en grec).

 

Troodos_mountains---Paul.jpgLes monts Troodos, avec leur point culminant le mont Olympe - photo Paul167 / wiki.

 

Le terme d'ophiolite (du grec, ophis, « serpent », et lithos, « pierre ») fut introduit en 1813 par le Français Alexandre Brongniart pour désigner une roche verdâtre, avec un aspect rappelant la peau de serpent, composée essentiellement de serpentine (minéral d'altération des olivines et des pyroxènes).

781px-Ophiolite_suite_scheme---Llnoba-wikimedia-commons.jpgLes ophiolites sont un ensemble de roches appartenant à une portion de lithosphère océanique;

A simplified structure of an ophiolite suite:
1. axial magma chamber - 2. sediments - 3. pillow basalts - 4. sheeted basaltic dykes
5. layered gabbro - 6. dunite/peridotite cumulates / doc.Llnoba - wikimedia commons.

 

 

Ophiolites.gif

Cette portion est charriée sur un continent lors d'un phénomène de convergence de 2 plaques lithosphériques.


On a répertorié quelques 150 complexes ophiolitiques à travers le monde.

 

 

La collision oblique entre les plaques africaine et eurasienne, un "plateau chypriote", de la taille approximative de l'île actuelle, s'est cassé et a subi une rotation anti-horaire de 90°, avant d'être soulevé pour apparaître en temps qu'entité insulaire.

 

Geology_of_Cyprus-Ophiolite_Sheeted_dyke_complex--MeanSteet.jpg  

Chypre - Assemblage classique ophiolitique : couches de lave coupées par un dyke et surmontées de pillow lava.

Classic ophiolite assemblage in Cyprus showing sheeted lava intersected by a dyke with pillow lava on top. - photo MeanStreets / wikipedia

 

2_4_PillowLavas---Chypre-Skouritotissa.jpg

            Chypre - Pillow lavas près de Skouritotissa. - doc Cyprusgeology.org


Entre 75 et 10 Ma, une période de relative inactivité tectonique est caractérisée par la formation d'un bassin de sédimentation (formations Lefkara et Pakhna).

 

2_6_LefkaraChalkMarl.jpgChypre - lits de craie et marne mis au jour par le percement d'une route - formation de Lefkara - doc. Cyprusgeology.org.

 

A la fin du Miocène - 6Ma -, l'océan Téthys s'est refermé, avec comme témoin ici la formation Kalavasos. La reconnection entre la Méditerranée et l'océan Atlantique a provoqué une montée du niveau de la mer et le dépôt de nouveaux sédiments : formations de Nicosie et Athalassa.

 

Un brusque soulèvement au Pléistocène - environ 2 Ma - a surélevé les chaînes de Troodos et Pentadaktylos (* légende), à une hauteur supérieure à celle remarquée actuellement. Le brusque surélèvement et de fortes précipitations ont provoqué une érosion extensive de la chaîne Troodos et le transport des matériaux érodés vers les vallées environnantes.

2_1_GeologicalZones.jpg                         Chypre - zones géologiques - doc. Cyprusgeology.org.

 

geologymap.jpg


evolution-geologique-Chypre.jpg

Evolution géologique de Chypre du crétacé à nos jours - doc. Cyprusgeology.org

en haut, subduction originale et rifting - montée de la suite d'ophiolites - en bas, érosion et "inversion relative" des couches.

 

(* légende) :

PHOTOLISTE 20090908165123 chypre tete daphrodite e 500Déesse de l'amour, Aphrodite, appelée Vénus par les Romains, est née de l'écume de la mer. Elle aurait été amenée par le vent d'ouest, le Zéphyr sur les rivages de Chypre. Une tradition situe le lieu de naissance d'Aphrodite à l'endroit du littoral nommé Pétra tou Roumioule rocher du Romain »), un ensemble de falaises et de rochers impressionnants, un peu à l'est de l'ancienne Paphos. On dit que ce rocher, planté dans la mer à quelques dizaines de mètres du rivage, à la pointe d'une crique, aurait été jeté là par un titan qui l'aurait arraché à la chaîne montagneuse du Pentadactyle, au nord de Nicosie. Le «Pentadactylos» (de penta, cinq et dactylos, doigt) désigne une montagne dont la forme bien particulière correspond, selon la légende, à l'empreinte laissée par la main qui arracha le haut de la montagne pour le jeter à la mer. De l'écume provoquée par la chute de ce rocher dans l'eau serait née la déesse de l'Amour, Aphrodite.

 

  Sources :

- Cyprus geology - lien

- Ophiolites - lien

- La diversité des ophiolites - PlanetTerre

- Chypre - géographie, démographie, géopolitique - lien

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Le champ volcanique de Kula, l’aire la plus à l’ouest des jeunes volcans turcs, est constitué de cinder cones et maars, basanitiques à phonotéphritiques, alignés sur une ligne E-O.

La plupart des édifices est datée du Pléistocène, entre 1,1 Ma et 10.000 ans.

Un stade initial d’activité regroupe des coulées de lave en provenance d’évents situés sur une fracture circulaire de caldeira (sur base d’images satellites) . Un second et troisième stade sont liés à un graben E-O. et ont produit des laves contenant des xénolithes.

Bien que l’activité ait continué à l’holocène, l’âge des éruptions les plus récentes n’a pas été établi.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-4.jpg

 (a) - Par rapport à l'Afrique, considérée comme "fixe", la Grèce chevauche la Plaque africaine beaucoup plus vite que le bloc Anatolie-Chypre ... ce qui implique une extension entre Grèce et Anatolie (grosse double flèche)( (Doglioni et al. 2002), after NASA data base

(b) - Coupe schématique X-X' : la compression et l'extension consécutive impliquent un amincissement de la plaque en subduction et ouvre une "fenêtre" permettant l'ascension de basalte.


Le volcanisme dans cette zone est à inclure dans la tectonique générale de subduction de la plaque Africaine sous la plaque Eurasienne, compliquée ici par un phénomène consécutif d'extension entre la Grèce et l'ensemble Anatolie-Chypre.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-8.jpg

Un modèle alternatif tient compte de fractures de tension ou de réactivation de failles concernant un bloc de Kula pris entre les grabens Alasehir et Simav. - doument Tockçaer & al. références en sources.

 

tectonique-et-formation-volcan-Kula-13.jpgSchéma volcano-tectonique du développement des champs basaltiques de Kula  - document Tokçaer & al. référence en sources.


Kula-V.F.---Kara-Divlit-Tepe---S.Agostini--CNR-Pisa.jpgKula volcanic field - le cinder cone "Kara Divlit Tepe" et sa coulée de lave à droite - photo S.Agostini Institut de géophysique de Pise, Italie / GVP.

 

Son voisin le plus proche, le champ basaltique Karapinar, est situé au centre de la Turquie, dans la plaine de Konya-Eregli, au Sud-ouest du volcan Karacadag.

Ce champ volcanique comprend 5 cônes de cendres, 2 champs de lave et divers cratères d’explosions et maars, disposés sur une ligne d’élongation du Karacadag.

On remarque une évolution des maars du stade « anneau de tuff à hyaloclastites » vers le stade « maar » puis « cinder cone », reflétant les différents niveaux de l’aquifère durant les éruptions.

Le Meke Dagi, haut de 300 mètres, est un des plus grands cônes d’Anatolie centrale.

 

mf425.jpgKarapinar volcanic field : Le "Meke Golu" - litérallement lac puant -  entoure le cône de cendres Meke Dagi - l'eau du lac est troublée de bulles de gaz soufré en provenance de solfatare subaquatiques. - photo M.Fulle / GVP.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Kula

-                                       - Karapinar field

- Geotectonic Setting and Origin of the Youngest Kula
Volcanics (Western Anatolia), par M.Tokçaer, S.Agostini et M.Savasçin - Turkish journal of earth sciences. - lien

- Phonotéphrite d'après la classification TAS :

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Pamukkale1---Traroth-sous-GFDL.jpg

                           Pamukkale - photo Traroth, sous GFDL.


Prenant naissance au sommet d'une falaise haute de 200 mètres, des sources chargées en calcite ont créé à Pamukkale un paysage irréel : des vasques blanches se succèdent en gradins, emplies d'une eau opalescente bleutée ... mais malheureusement remplie aussi de touristes.

Le site compte 17 sources; ces sources chaudes, pour certaines à plus de 45°C, sont saturées en gaz carbonique et sels minéraux. Le carbonate calcique contenu dans l'eau se dépose, lors de son arrivée à l'air libre, sur les flancs de la colline sous forme pâteuse. Il durcit suite à l'évaporation pour donner à la montagne un aspect de "château de coton" - Pamukkale en turc - ou de chute d'eau gelée.

 

hierapolis__pamukkale_by_hierapolis77.jpg  Pamukkale - une cascade de terrasses de travertin ... peu peuplée en fin de journée.  -  photo hierapolis 77.


On peut retrouver ces travertins à Mammoth hot springs, dans le parc national de Yellowstone.

 

ja219---Pamukkale.jpgTravertins fumants et colorés par des "thermophiles" - avec l'aimable autorisation de Marco Fulle - un clic sur la photo vous emmène à Pamukkale.

 

Le site est également intéressant d'un point de vue archéologique :

Fondée au 2°siècle avant JC. par un des rois de Pergame, la cité antique de Hierapolis se développa grâce à l'exploitation de ses sources thermales. Hiéra était le nom de la femme de Téléphore, fondateur légendaire de Pergame.

Cependant, ce sont les romains qui construisirent le plus grand nombre de bâtiments, avant que la ville ne soit complètement reconstruite à la suite d'un violent séisme en l'an 60. La ville était dédiée au dieu Apollon, ainsi qu'au dieu Pluton qui avait un oracle dans les sous-sols du temple d'Apollon.

 

Pamukkale_Hierapolis--ph.Roymail.jpgHierapolis - tombeaux pris dans les concrétions calcaires de Pamukkale. - photo Roymail


Au nord du site se trouve la nécropole, qui compte plus de 1.200 tombes de différentes époques, puisqu'on y retrouve des tumuli circulaires, mais aussi des tombes grecques recouvertes de graffitis et des tombes d'époque romaine.

 

hierapolis water-t

La piscine thermale est toujours exploitée et on peut s'y baigner entre les colonnes antiques.

 

Sources :

- le site officiel de Pamukkale - lien

- Turizm.net - Hierapolis

- articles dans ce blog sur les "Thermophiles" et Mammoth hot springs I - II

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Un séisme de magnitude 4,5 s'est produit aujourd'hui, à 12 h. 54 UTC - 14 h.54 locale, au large des îles éoliennes; l'épicentre est situé en mer, entre les îles de Vulcano et Lipari, dans le "district sismique de Lipari aux coordonnées 38,41 N - 14,91 E. La profondeur est de 19,1 km.  

 


Dati evento

 
Event-ID 2213660540
Magnitudo(Ml) 4.5
Data-Ora 16/08/2010 alle 14:54:46 (italiane)
16/08/2010 alle 12:54:46 (UTC)
Coordinate 38.415°N, 14.916°E
Profondità 19.1 km
Distretto sismico Isole_Lipari
 
Comuni entro i 10Km

LIPARI (ME)
Comuni tra 10 e 20km

LENI (ME)
MALFA (ME)
SANTA MARINA SALINA (ME)

 

16.08.2010---seisme-Lipari.jpg

 

 

L'AFP signale 4 blessés dans des éboulements à Lipari. - lien

 

Sources :

-INGV Catania - lien

- ISIDe - Italian seismological instrumental and parametric data base

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog