Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Selon le rapport de l'IMO - 13.05 à 19 h45:


le panache gris et dérivant SE a atteint aujourd'hui le plus souvent l'altitude de 6 km. , et par intermittance plus de 9 km. Les vents sont calmes au dessus du site éruptif, mais instables au sud de celui-ci, ce qui affecte la hauteur du panache.

Etant donné la couverture nuageuse, seuls la partie supérieure du panache et la partie inférieure du glacier sont visibles durant les vols de surveillance.

Des retombées de cendres plus fines que hier ont été observées dans des fermes proches du volcan.

 

Bien que le panache ait augmenté en hauteur, l'activité est considérée sans changements majeurs. Aucun signe d'arrêt de l'éruption.

 

13-05-A.Sigurdsson.jpg                    Le panache surmonte la couche nuageuse occultant le volcan -       

                                       Photo de A.Sigurdsson ce 13.05.2010 - IMO.

 

 

                                   *                     *                   *                    *                     *

 

Un avis personnel concernant le fait que le volcan ne crée pas trop de perturbations sur l'avifaune.


Un responsable du Flugavernd, une société ornithologique islandaise, relayé par Iceland Review, prétend que l'avifaune n'a pas été touchée par l'éruption.

Comment peut-on prétendre une telle chose, quand les migrations sont en cours pour certaines espèces, que des comptages doivent encore être en cours et les résultats des nidifications non encore connus ? C'est pour le moins "prématuré" !!!

Pour avoir participé en tant qu'ornithologue à des programmes de surveillance de l'avifaune, je peux dire qu'on ne tire pas ce genre de conclusions pendant la saison de nidification ... mais après celle-ci, une fois toutes les données rentrées et analysées. Et ce n'est pas un cas anecdotique d'huitrier-pie nichant sur la cendre qui permet de tirer une quelconque conclusion pour l'ensemble de la population nicheuse.

J'attends donc la fin de saison pour faire le compte des "dommages collatéraux", en espérant que les observations ne soient pas trop perturbées par le volcan !

 

Sources :

- IMO


Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Nous restons dans le domaine des "volcans asphaltiques", bien que le seul point commun entre les volcans et ces structures soit la terminologie qui les caractérise.

 

Le Pitch lake est le plus grand dépôt naturel d’asphalte au monde, avec ses 40 hectares et 75 mètres de profondeur ; il est situé sur l’île de Trintad, dans une commune du sud—ouest appelée La Brea. Trinitad est une île au large du Vénézuela.

 

Trinidad_pitch_lake_ENG.png

"Tierra de Brea ", ce qui signifie « pays du goudron » fut le nom original de cette contrée. "Pitch" est un vieux mot anglais utilisé par les habitants de Trinitad, et signifiant simplement goudron, ou plus exactement asphalte émulsifié.

 

Depuis sa découverte en 1595 par Sir Walter Raleigh, il fascine les explorateurs et les scientifiques. Raleigh lui trouva une application immédiate : le calfatage de son bateau. On exporta l’asphalte pour paver les routes du district de New York ensuite. En 1867, débuta une extraction systématique qui se chiffre en millions de tonnes, à destination des industries de surfaçage routier.

 

WaterFilledCracksAtSwampEdge---R.Seaman.jpg       Il vaut mieux suivre le guide local pour s'aventurer dans ce lieu - Photo R.Seaman

 

L’origine de Pitch lake est à relier à des failles profondes en connection avec la zone de subduction de la plaque Caraïbes.

Le lac s’est formé dans une dépression située au sommet d’un anticlinal et serait à l’intersection de deux failles, ce qui a permis à « l’huile » de remonter depuis un réservoir situé en profondeur.

A son jaillissement, cette huile s’est mélangé à de l’eau et de l’argile pour former une substance lourde, de l’asphalte.

Cette « huile » provient de l’accumulation puis de la dégradation, sur une période de plusieurs millions d’années,  de matières organiques mortes.

Après évaporation de la phase légère, l’asphalte plus lourd est demeuré … une action bactérienne sur l’asphalte, à basse pression, a créé du pétrole dans l’asphalte. Ces micro-organismes, qualifiés d’extrémophiles, peuplent le lac à raison de 1 à 10 millions de cellules par gramme.

 

pitch-lake-Trinitad.jpg                        Document "The Geological Society of Trintad & Tobago"

 

De nombreux fossiles et artéfacts ont été retrouvés dans le lac : des morceaux de squelette d’animaux préhistoriques , et e.a. de paresseux géant, de mastodonte, un tronc d’arbre vieux de 4.000 ans, et des objets utilisés par les amérindiens.

 

Pitch-lake---bitume-2--copie-1.jpg

 

Bien que toutes les zones ne soient pas sans danger, il est possible de marcher à certains endroits sur le lac, comme sur un vaste parking. Sa surface ressemble à la peau d'un pachiderme, de teinte grise, tempérée.

Le lac est "vivant", animé de mouvements de convection lents; des bulles percent par moments sa surface grise, libérant du méthane et des gaz sulfurés. Les plaques durcies sur lesquelles on peut marcher ressemblent un peu aux plaques tectoniques de la croûte terrestre; elles sont en mouvement lent permanent, et lorsqu'elles se touchent, on peut voir ce que les guides locaux appellent "the mother", du pétrole qui semble lubrifier le déplacement des plaques.


Pitch-lake---bitume-3-.jpg     Des zones liquides alternent avec des plaques solides ... le danger est présent.

                                                              Photo R.Seaman

 

La vie n'y est pas que sous forme de mouvements ... le lac est plein de micro-organismes; ils ont été analysés par des microbiologistes de l'Université de Colombie Britannique - Vancouver, qui ont découvert des bactéries archaïques anaérobies consommant du méthane, d'autres archaïques d'un nouveau type, et des bactéries qui puisent leur énergie dans les particules métalliques - les Thermoplasmatales. Une organisation intéressante de ces micro-organismes en réseau a été montrée ... une communauté de microbes utilisant ce qui est excrété par une autre communauté.

Cette étude concerne aussi la Nasa, car ce milieu terrestre ressemble aux lacs d'hydrocarbures trouvés par l'exploration spatiale sur Titan, une lune de la planète Saturne. Il y a cependant une différence de taille entre les deux mondes : les microbes terriens utilisent bien les hydrocarbures, mais vivent en milieu aqueux ... or ce liquide manque sur Titan. On est encore loin d'avoir trouvé de la vie ailleurs que sur notre "bonne vieille Terre" !

 

 

Cet endroit est également lié aux légendes locales :

L’une d’entre elles est la légende de Callifaria, qui parle de deux jeunes amoureux  responsables de la destruction de la colonie de La Brea. Callifaria était la fille du chef de la tribu La Brea, appelé Callisuna. Elle s’enfuit pour retrouver son amoureux, Kasaka, prince de la tribu Cumana. S’en suivit une guerre tribale au cours de laquelle Callisuna reprit sa fille et la renvoya au village.

Les dieux s’en mélèrent : Pimlontas, le dieu ailé Arawak, maudit le village de La Brea pour son action ; il fit disparaître celui-ci sous terre, et le remplaça par une épaisse substance noire, appelée par les amérindiens « Piche » (qui deviendra plus tard Pitch).

 

Une autre légende est celle des colibris : La tribu indienne Chima vivait jadis à l’endroit abritant le lac actuel. Pour fêter une victoire, ces indiens firent un grand festin au cours duquel ils cuirent et mangèrent une énorme quantité de colibris. L’euphorie de la victoire leur avait fait « oublier » le fait que ces délicats oiseaux étaient en réalité les âmes de leurs ancêtres. Le dieu ailé ouvrit les entrailles de la terre et fit apparaître un lac d’asphalte, qui ensevelit et consuma le village Chima et ses habitants.

 

Sources :

- Treasure chest of Trinitad &Tobago  -

  http://www.moe.gov.tt/cyberfair/websites08/Secondary/naparimagirls/home.html

- The Geologogical society of Trinitad and Tobago – A gravity investigation of the Pitch lake of T & T. – par W.B.Chaitan & V.R.Graterol

http://www.gstt.org/geology/pitch lake.htm

- Trinitad's Pitch lake - by Richard Seaman

- Sciences news - Life in the sticky lane, asphalt lake is full of microbes - by Lisa Grossman

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll en avril-mai a estompé une découverte en mer au large de Santa Barbara (Los Angeles - USA):

          des grands dômes asphaltiques.

 

Une plongée du submersible Alvin en 2007 a fait découvrir sept buttes, situées à 213 mètres de profondeur et à environ 16 km. de la côte américaine, au large de Santa Barbara.

Le dôme le plus large a la taille de deux terrains de football et est haut comme un immeuble de six étages.

 

bathymetry_en_108012--Sentry---Dana-Yoerger-WHOI.jpg   Document Dana Yoerger - Woods Hole Oceanographic Inst. - mat : Sentry.


Il y a 35.000 ans, une série de structures, ayant l'aspect de volcans sous-marins, ont déposé des flots importants de pétrole; ceux-ci se sont solidifiés sous forme de dômes découverts récemment par une équipe pluridisciplinaire comprenant la National science Foundation (NSF), la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), l'université de Santa Barbara (UCSB), des chercheurs des universités de Sydney et de rhode Island

 

D'autres plongées réalisées en 2009, utilisant l'Alvin et le Sentry, un véhicule sous-marin autonome, ont permis de prendre des photos et des échantillons.

 

Asphaltvolcano---Woods-hole---Jack-Cook.jpg 

Formation d'un "volcan asphaltique" et la relation entre l'asphalte et le méthane sur l'environnement. Schéma WHOI - Jack Cook

 

David Valentine, de l'UCSB, décrit cela : "les textures visibles ressemblent à un liquide originel qui se serait solidifié sur place ... c'est une des raisons pour laquelle on les a appelé volcans, à cause de la ressemblance avec des coulées de lave".

Au départ d'un réservoir situé en profondeur, les fluides seraient remontés le long d'une faille, auraient subi l'action de micro-organismes avant de s'accumuler sous la forme d'un dôme progressivement solidifié.

Des tests effectués ont infirmé le fait que ces structures soient des volcans ; grâce à des analyses spectrométriques, à la datation au carbone, à la chromatographie en phase gazeuse et à la présence de micro-fossiles, les scientifiques ont démontré qu'il s'agissait en fait d'asphalte, formé lors d'un épanchement de pétrole au niveau du plancher océanique datant de 30 à 40.000 ans.

Ils ont également découvert que ces structures ont été à un moment donné une source importante de méthane. Ce gaz "à effet de serre" doit avoir eu une action sur le climat et la vie à l'époque glaciaire, et même avoir créé une "zone morte" ... bien que le site ne soit plus considéré comme actif, les submersibles ont remarqué des zones qui laissent encore échappé des bulles de gaz à l'heure actuelle (gaz résiduel ?)

 

asphalt_volcano5_h.jpgLes scientifiques de l'UCSB ( C.Farwell, S.Bagly et D.Valentine) avec un morceau d'asphalte recueilli par le bras mécanique de l'Alvin - en comparaison avec des roches, ce morceau semble fort légér à manipuler .


La prochaine étape sera une étude basée sur un forage, pour déterminer le stade de formation de l'asphalte, son origine et l'action des micro-organismes sur le dégradation des huiles et leur identification.

 

Sources :

-NSF - Scientists discover underwater asphalt volcanoes.

 lien

- WHOI scientist find ancient asphalt dome off California coast

  lien

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une série de séismes détectés le 10 mai sous le glacier Eyjafjallajökull indique que le volcan est alimenté par du magma en provenance du manteau. (séismes de M<2 localisés à 18-20 km de profondeur)

 

10.05 11h35 IMO                 Séismes sous l'eyjafjallajökull le 10.05.2010 à 11 h 35 - IMO.


L'activité se poursuit, avec une augmentation des explosions hier après-midi. Les images permettaient de voir de nombreuses bombes expulsées bien en hauteur, avant de s'écraser sur le glacier à proximité du cratère en y creusant des trous (sans danger pour les populations étant donné la zone d'exclusion)... moins de poussières, plus de bombes !

 

11.05-S.Hjaltadottir-IMO.jpg 

     Le volcan et son panache éruptif le 11.05 - photo aérienne S.Hjaltadottir / IMO.

 

Le panache éruptif de teinte grise monte régulièrement à 5-6 km., un peu plus haut que les jours précédents, avant de dériver vers le SSE; des perturbations aériennes sont signalées sur l'Espagne et le Maroc suite à sa dérive sous l'effets des vents.

Les déformations mesurées par les GPS indiquent de petits déplacements au centre du glacier et des oscillations dans la composante verticale sont constatées à la station GPS la plus proche du volcan.

 

11.05 NAsa  NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team at NASA GSFC. Caption by Holli Riebeek.        Instrument: Terra - MODIS

Le panache vu par le satellite Terra de la Nasa, le 11.05.2010 à 12 h.15

 

Sources :

- Icenews

- Icelandic Met Office

- Institute of Earth Sciences

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.

Les volcans tremblent, se gonflent, s'ouvrent, vomissent de la lave, explosent ... impuissante devant ces convulsions de la nature, l'imagination populaire a mis en scène des forces surhumaines, d'origine surnaturelle, pour tenter d'expliquer un phénomène non compris à l'époque. Comme toujours, certains leaders ont compris toute l'influence qu'ils pouvaient récupérer en utilisant des "explications" basées tantôt sur la magie, tantôt sur la sorcellerie ou les religions. Dans cette rubrique, nous envisagerons les relations, parfois irrationnelles, entre les volcans, les hommes et les cultures.

 

Un peu dans le désordre, mais comme l'actualité est islandaise, commençons par Thingvellir et sa "petite histoire" :

 

-ingvellir_faille_2003---Calbp---wikipedia.jpg                      Thingvellir, la faille - photo Calbp / Wikipedia.


En islandais, Þingvellir, littérallement les prés (vellir) du Parlement ( Þing ), est un site situé au sud-ouest de l'île, à la divergence des plaques tectoniques américaines et européenne. L'Almannagja, une faille bien visible a créé des gradins dans la roche basaltique.

Haut-lieu de l'histoire islandaise, l'Althing, le premier parlement démocratique du monde, y fut fondé en 930 à l'époque des vikings, entre autre à cause de l'acoustique exceptionnelle du lieu qui permettait aux tribuns de se faire entendre clairement du plus grand nombre.

 

Law_speaker.jpgL'Althing, le parlement islandais, se tenait à Thingvellir, au Lögberg, "le rocher de la loi"- reconstitution du 19°siècle - thingvellir.is


A l'ordre du jour d'une assemblée de l'an 1.000, une question importante : faut-il continuer à vénérer les dieux nordiques ou adopter une nouvelle religion, le christianisme ?


Le chaos menace le jeune parlement, qui est splitté en deux groupes, les chrétiens et les païens; chaque faction a son propre porte-parole et ne reconnaît pas les lois de l'autre.

Le débat est animé ... un messager vient interrompre la séance, annonçant que de la lave est en train de jaillir d'une fissure et menace le village du chef Thorrod; les "païens" jubilent : "rien d'étonnant, nos dieux sont irrités par vos propos, chrétiens ".

Mais le chef Snorri, partisan de la nouvelle religion, retourne cet évènement à son avantage en désignant l'étendue de lave figée qui recouvre une partie du graben de Thingvellir et en argumentant : "et contre qui étaient-ils irrités quand cette lave s'est épanchée ?"

Sous-entendu, à l'époque, on ne parlait pas de christianisme en Islande !

Il emporta le vote ... ainsi, pour une coulée de lave, et beaucoup de démagogie, l'Islande se convertit au christianisme prêché par Gisuur et Hialte, les missionnaires envoyés par le roi de Norvège

 (Histoires de volcans - Maurice Krafft)

 

   
 L'importance du site s'est maintenue; après sa dissolution en 1800 par la monarchie absolutiste danoise, l'Althing fut ré-institué en 1845, comme organe consultatif auprès de Christian VIII, roi de Danemark. C'est en ce lieu que la République d'Islande fut déclarée le 17 juin 1944, jour anniversaire de la naissance de Jon Sigurdsson, leader des mouvements pacifistes pour l'indépendance de l'Islande au 19°siècle.


Malgré que Reykjavik fut choisie ensuite comme siège de l'assemblée, Thingvellir abrite toujours la résidence estivale du premier ministre islandais. En 2008, l'Althing comprend 63 membres, élus par les citoyens pour 4 ans.

 

 

Sources :

- Volcanisme et christianisme - dans "les feux de la terre, histoires de volcan" par M.Krafft - Découvertes Gallimard

- Thingvellir - history - le site

- Althing / dictionnaire encyclopédique

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

     Les cendres volcaniques de l'Eyjafjöll sont à vendre !

 

iceland volcano eruptionpure volcanic ash 4320lar

           160 gr. de la précieuse substance pour 24 € (+port) chez nordicstore.net.

 

Suite à une demande, américaine et australienne au départ, Icelandic online shop a commencé à vendre des petits pots de cendres ce week-end; les bénéfices de cette action est destiné à ICE-SAR, le "search and rescue team" présent sur le terrain depuis le début de l'éruption, et dont la mission est d'aider les fermiers à préserver leur cheptel et à nettoyer les cendres après l'arrêt de leur chute.

 

image-79504-galleryV9-ilck                       Corvée nettoyage - document archives Der Spiegel.


Avis donc à ceux qui veulent sponsoriser cette association de bénévoles, et aux géologues collectionneurs de sables et poussières en tous genres qui n'auraient pu se rendre sur le terrain.

 

montre-volcanEt pour ceux qui veulent toujours "être à l'heure volcanique", une autre initiative fin avril : un bijoutier et horloger suisse, Romain Jerome, vient de lancer un modèle de montre volcanique, au cadran fait en partie de roches et cendres certifiées en provenance de l'Eyjafjöll. Bel objet ... mais son prix est "volcanique" !

Document Romain Jerome

 

Des nouvelles plus sérieuses du volcan :

Comparée aux derniers jours, la décharge du volcan a commencé à diminuer; son action reste variable et susceptible de futurs changements.

Le panache est moins chargé en cendres (gris clair) et est monté hier à 4,5-6 km., dérivant SE.

Des retombées de tephras sont enregistrées à Skogar et Thorvalsdseyri; le bruit des explosions est percu jusqu'à 150-200 km.

Le niveau du trémor reste comparable depuis trois jours.

Niveau séismes :  Dimanche, huit séismes ont été enregistrés, de magnitude comprise entre 1,2 et 2,1 , à une profondeur variant entre 0,8 et 28,2 km. ; ce matin, un séisme de M1,1 à 9,6 km. de profondeur.

 

Update - IMO 11h.35

un essaim de 22 petits séismes a frappé la région du volcan entre 11 h.03 et 11 h.28; la magnitude était comprise entre 0,2 et 1,8, la profondeur variant de 0,8 à 23,2 km.

 

10.05-11h35-IMO.png

 

Sources :

- Icelandic Met Office

- Institute of Earth sciences

- Iceland Review

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

L'éruption de l'Eyjafjöll n'a pas seulement ému la sphère des volcanophiles, et perturbé les utilisateurs des transports aériens, elle influence aussi le domaine artistique.


"L'Eyjafjallajökull Art Project" né de cette éruption se veut une collection d'oeuvres artistiques qui s'en inspirent.

Parmi la galerie accessible sur le web, je retiens arbitrairement deux oeuvres qui m'ont frappé.


La première est intitulée "A gust of wind" de Céline Choo de Londres, et qui se définit comme "freelance illustrator".

 


Celine-Choo---Art-real-life.jpg

 

Double coup de coeur : à la fois pour le graphisme et pour le message; elle a peint une allégorie féminine du volcan (elle a peut-être pensé à la déesse Pelée ?), paisible, les yeux clos ... le volcan fait tranquillement son "boulot", crachant sa lave et de sombres nuages, qui prennent ici la forme d'une chevelure redressée par un coup de vent.

Les avions de papier  symbolisent, à mon sens, la fragilité de notre système de transport face aux éléments naturels, en l'occurence l'Eyjafjöll qui a paralysé le transport aérien européen durant plusieurs jours; ces fragiles structures de papier sont attachées à un fil ... la vie des passagers était elle aussi "suspendue à un fil", étant donné le danger potentiel des cendres volcaniques pour les réacteurs des appareils devant les transporter.

Le titre de son oeuvre "a gust of wind" peut se traduire par "une bourrasque", un gros coup de vent perturbateur ... d'ici quelques temps, la pagaille générale causée par cette éruption ne sera plus qu'une péripétie, une bourrasque, la vie ayant produite d'autres évènements "dérangeants" !

 

La seconde, anonyme, s'intitule "Mushroom" - "Champignon", pour le symbole de la puissance dégagée par l'éruption ... en relation vraisemblable avec le champignon atomique et la puissance libérée lors de telle explosion; je l'aime bien surtout pour les couleurs qui peuvent sembler irrélles de prime abord, mais qui sont reprises sur une photo de l'éruption dans le début de sa phase strombolienne, coïncidant avec les draperies d'une aurore boréale.

 

Can-Mushroom.png

Dancing-with-the-moonlight---Reuters.jpg

       "Dancing with the moonlight"  - photo diffusée par l'agence Reuters.

 

Dans le domaine de l'art, mais aussi de la science, et pour ceux qui visiterons l'Islande cet été, pensez à visiter l'Eldfjallasafn Volcano museum à Stykkisholmur, au nord de Reykjavik.


Haraldur-Sigurdsson---ph.-R.axelsson.jpg

                        Haraldur Sigurdsson sur l'éruption en mars- photo R.Axelsson.

 

Le géochimiste et volcanologue Haraldur Sigurdsson a ouvert ce musée dans sa ville natale, après une vie d'aventures digne d'Indiana Jones; en 40 ans de carrière, il a découvert une cité perdue, fait des recherches sur des sites légendaires, Pompeï e.a., fait le lien entre les météorites et l'extinction des dinosaures, en vivant sur le terrain, dans des tentes, bravant les serpents , les tempêtes et les volcans plusieurs mois chaque années.

Dans son musée, les volcans et leur activité seront présentés selon différents angles : art, sciences, littérature, effets environnementaux, avec une animation spéciale sur l'éruption de l'Eyjafjöll en cours.

 

e_haus_2010.gif

Sources :

- The Eyjafjallajökull Art Project - lien

- Celine Choo's artblog - lien : http://sunshee.blogspot.com/

- Eldfjallasafn volcano museum - site

- Le blog d'H.Sigurdsson , en islandais -

  lien : http://vulkan.blog.is/blog/vulkan/

- Haraldur Sigurdsson sur Wikipedia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption de l'Eyjafjöll est toujours dans une phase explosive.

Dans le cratère, le cône de tephras et de matériaux d'éjection continue de croître; l'accumulation de matériaux le fait atteindre la rive du bord de glace entourant le cratère.

Peu ou pas de vapeurs au Gigjökull.

Les retombées de tephras devraient être moindre qu'au cours des jours précédents, et limitées aux zones proches du volcan.

 

image-85831-galleryV9-ycsy.jpg                 "Haeven and Hell" - photo non datée ni signée - AFP / Der Spiegel. 

 

Le panache ne monte plus verticalement, mais se courbe rapidement sous l'action des vents , avant de prendre une direction SE au départ de l'évent, puis plein S et enfin SSO.

Sa hauteur était de 5,5 - 6 km. le 08.05 à 8h., et 4,5 -  km. vers 13 h. ; pas de précisions ce jour.

 

 

08.05-G.Gudmundsson.jpg

 Le panache se courbe rapidement avant de s'éloigner vers le sud-est.

 Photo prise le 08.05 - G.Gudmundsson / IMO

 

MASS_HIST_s.png


 Masses de poussières et de SO2 émises par l'Eyjafjöll entre le 15 avril et le 7 mai .

   Document OPGC - sv. HotVolc.

 

Les prévisions au niveau perturbations aériennes ne sont pas excellentes ; selon Associeted press - 09.05 10h.28 et d'après Eurocontrol ...

  " Le nuage se trouvait dans la matinée au-dessus du sud de la France, de la Suisse et du nord de l'Italie. Il devait survoler d'ici la fin de la journée la partie sud de l'Allemagne, la République tchèque et l'Autriche. Les cendres atteignaient 6.000m d'altitude, entraînant la fermeture d'aéroports dans le nord de l'Italie.

La partie principale du nuage s'étirait de l'Islande aux Açores, atteignant jusqu'à 10.600m, l'altitude de croisière de la plupart des avions de ligne. Les vols transatlantiques sont donc déroutés, empruntant une route plus au nord, au-dessus de Groënland, a ajouté Eurocontrol. Les aéroports de Porto (Portugal) et de La Corogne, Vigo et Santiago (Espagne) ont été fermés. "

 

08-09.05-VAG_1273381748.pngSelon le VAAC-London, situation prévisionnelle pour les 9 et 10 mai 2010 - Code rouge !


Sources :

- Institute of Earth sciences

- Icelandic Met Office

- OPGC - Observatoire de Physique du Globe Clermont-Ferrand

  service HotVolc.

- VAAC - London via IMO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Un fort séisme de magnitude 7,4 a été enregistré ce matin à 5 h.59 UTC, à 220 km. au SSE de Banda Aceh - Sumatra (3,728 N - 96,081 E); localisé à 61,4 km. de profondeur, il n'a pas engendré de tsunami généralisé ... des perturbations locales sont possibles.

La région a déjà été frappée par un autre séisme de magnitude 6,5 ce 05 mai 2010, à 16h.29; localisé à 4,063 S - 101,08 E et 27 km. de profondeur, sur une zone plus au sud de Sumatra. On a dénombré 25 tués ce jour là.

 

09.05-Ace-seisme-7-4.gif

                 Carte de situation USGS Earthquake Hazards Program - 09.05.2010.


Sunda_Plate_map-fr.png

Carte tectonique de l'Indonésie - le nord de Sumatra jouit d'une complexité tectonique remarquable.

 

Magnitude 7.4
Date-Time
Location 3.728°N, 96.081°E
Depth 61.4 km (38.2 miles)
Region NORTHERN SUMATRA, INDONESIA
Distances 200 km (125 miles) SW of Lhokseumawe, Sumatra, Indonesia
220 km (135 miles) SSE of Banda Aceh, Sumatra, Indonesia
625 km (390 miles) W of KUALA LUMPUR, Malaysia
1620 km (1010 miles) NW of JAKARTA, Java, Indonesia
Location Uncertainty horizontal +/- 6.3 km (3.9 miles); depth +/- 9.5 km (5.9 miles)
Parameters NST=110, Nph=110, Dmin=191.8 km, Rmss=1.09 sec, Gp= 58°,
M-type=teleseismic moment magnitude (Mw), Version=7
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)

 

Source :

USGS Earthquake Hazards Program

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le volcan demeure actif après le paroxysme de mai : cette activité périodique est considérée par les géologues comme des épisodes éruptifs d'une même éruption, plutôt que comme des éruptions séparées.

Durant le second semestre 1980, cinq épisodes pliniens à subpliniens vont se succéder : 25 mai, 12 juin, 22 juillet, 7 août et 16-18 octobre.

 

25 mai : en ce dimanche matin, le St Helens explose et forme un panache qui monte à 14,5 km. avant que les vents ne le dispersent vers les états de Washington et de l'Oregon, qui avaient été préservés des retombées en mai. Une nuée ardente accompagne l'éjection verticale de cendres.

 

12 juin : nouvelle éruption générant des retombées de cendres sur le sud-sudouest, ainsi que des coulées pyroclastiques. L'épisode de juin est similaire en style et volume à celui de mai, tous deux précédés dans les heures précédentes par du trémor volcanique.

 

Ces deux épisodes ont été peu documentés par l'USGS et les médias. Les époux Krafft, absents durant le réveil du St Helens, reviennent de l'île de la Réunion et du Piton de La Fournaise. Cette absence leur a d'ailleurs sauvé la vie, car selon leurs dires, s'ils avaient été sur place, ils auraient été en compagnie de leur collègue David Johnston le dimanche 18 mai ... et seraient morts avec lui.

 

MSH80_st_helens_eruption_plume_07-22-80.jpg                        La colonne éruptive du 22 juillet 1980 - Document archives USGS/CVO.

 

Le 22 juillet, après avoir oeuvré la journée dans le cratère, ils regagnent Vancouver, où à peine arrivés, ils voient sur l'écran du téléviseur et par la fenêtre de leur chambre une même image : le volcan est en train d'exploser ! Ils repartent aussitôt et ne trouve plus qu'un petit avion pour rejoindre celui-ci ...la colonne éruptive semble faiblir comme ils arrivent sur les lieux vers 18 h.15. Maurice veux voir le cratère et insiste pour rester sur place ... à 18 h.25, une deuxième explosion propulse les cendres à 18 km. d'altitude; "...un énorme nuage silencieux n'en finit pas de s'élargir et de monter. La texture de sa surface boursouflée gris-bleu ressemble à celle d'un chou-fleur gigantesque; certaines de ses volutes, trop chargées de poussières, s'effondrent et glissent en avalanches ardentes sur les flancs du cône" écrira-t-il ... "à 19 h.01, une troisième et dernière explosion, du même type que la précédente mais plus petite, se produit; elle dure deux heures. Le soleil au couchant enflamme le nuage volcanique qui devient blond, orange, puis rouge lie-de -vin à cause de la diffraction de la lumière sur les particules de cendres. un fabuleux festival de feu aux arabesques folles ...".

Une exploration le lendemain va montrer la disparition du dôme de lave, pulvérisé par trois explosions successives.

 

D'autres épisodes explosifs surviennent les 7 août et du 16 au 18 octobre, toujours précédés des mêmes signes précurseurs : augmentation de la sismicité, trémor volcanique, variations dans les quantités de gaz émiset changements au niveau de l'évent. Après l'explosion fianale du 18 octobre, un nouveau dôme se forme endéans les 30 minutes, et grandit en quelques jours jusqu'à atteindre 300 m. de large et plus de 40 m. de hauteur.

 

MSH80 august 7 eruption with plane 08-07-80 copie

                         L'éruption du 7 août - document archives USGS-CVO.

 

MSH80_october_dome_10-24-80.jpg

 

         Le dôme du St Helens, le 24.10.1980 - photo Terry Leighley / USGS-CVO.

 

Ceci clôture les évènements de l'année 1980; un résumé de la vie du St Helens après 1980 est accessible sur ce blog en cliquant ICI.

 

Sources :

- CVO - Eruptions of mount St Helens : past, present and future - lien

- Volcans du monde - Maurice et Katia Krafft - Ed. Flammarion

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog