Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
LE cratère et le lac de lave du Masaya - photo Thorsten Boeckel - un clic sur le lien pour accéder à son site : http://www.tboeckel.de/EFSF/efsf_wv/masaya%202016/Masaya%202016%20e.htm

LE cratère et le lac de lave du Masaya - photo Thorsten Boeckel - un clic sur le lien pour accéder à son site : http://www.tboeckel.de/EFSF/efsf_wv/masaya%202016/Masaya%202016%20e.htm

Le volcan Masaya présente de la déformation au niveau du cratère principal et de ses pentes en particulier dans le secteur nord-est, d’après R.Murillo, coordinateur de la Communication. Il se base sur les mesures de subsidence, températures et sismicité, ainsi que sur des analyses faites par l’USGS. Ces déformations indiquent des mouvements de fluides vers le haut dans la chambre magmatique, dans la croûte proche de la surface, causant des mouvements verticaux du sol de l’ordre de 3 cm, détectés par des satellites spéciaux

L’Ineter et le Sinapred vont actualiser la carte des risques et les scénarios d’évacuation, anticipant sur une éventuelle augmentation de la phase éruptive actuelle du Masaya

Sources : La Prensa Nicaragua 07/06.2016

Carte des risques pour le Masaya - doc. La Prensa Nicaragua

Carte des risques pour le Masaya - doc. La Prensa Nicaragua

Le lac de lave du Masaya - érosion et chute de partie des parois à 0,34 et 1,08 min. - doc. Martin Rietze / You Tube

Au Guatemala, le Fuego a présenté le 7 juin au matin une explosion modérée, avec dispersion vers un secteur Est. Outre cette dernière, huit explosions modérées ont été enregistrées en 24 heures, accompagnées de panaches de cendres montant entre 4.500 et 4.800 m asl, et générant des retombées de cendres sur  Morelia, Santa Sofía, Panimaché I et II.

Source : Insivumeh

Exxplosion au Fuego le 07.06.2016 vue d'Antigua - photo  Lucía Rivera via Clima Guatemala

Exxplosion au Fuego le 07.06.2016 vue d'Antigua - photo Lucía Rivera via Clima Guatemala

 Volcán de Fuego - 07.06.2016 activité vue d' Antigua Guatemala.  - Prensa libre

Volcán de Fuego - 07.06.2016 activité vue d' Antigua Guatemala. - Prensa libre

Sur Sumatra, le Sinabung poursuit inlassablement son activité, alternant explosions, croissance suivie d’effondrement du dôme sommital.

Sinabung - le dôme le 07.06.2016 - photo Beidar Sinabung

Sinabung - le dôme le 07.06.2016 - photo Beidar Sinabung

Sinabung - 07.06.2016 / 8h31 - photo  Satae Gintings Twitter

Sinabung - 07.06.2016 / 8h31 - photo Satae Gintings Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
.Bassin d'arrière-arc des Mariannes - plongée 9 : pillow lava vitreuses - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

.Bassin d'arrière-arc des Mariannes - plongée 9 : pillow lava vitreuses - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Suite du complexe volcanique Fina Nagu …

Le navire Okeanos Explorer du NOAA a poursuivi en avril 2016 son exploration du centre d’expansion de l’arrière arc des Mariannes dans une zone récemment concernée par une éruption volcanique.

Par rapport aux bathymétries du plancher océanique faites entre 2013 et 2015, plus de 100 mètres de nouvelles coulées de lave sont remarquées. A moins 4.061 mètres, des basaltes vitreux en coussins et frais confirment une formation récente.

Une grande diversité morphologique des laves reflète les différentes températures et /ou teneurs en gaz des magmas originaux.

Mariannes - monticule  de pillow lavas  - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - apr30-hires

Mariannes - monticule de pillow lavas - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - apr30-hires

Une falaise haute de 60 mètres constituées de basaltes en coussins a été examinée ; elle est constituée de fragments qui se sont cassés et tombés de trois monticules, dont l’un présente des pillow lavas avec une texture vitreuse et une morphologie étrange : certains tubes sortant avec un angle de 90°.

L’eau de mer à basse température refroidit la lave en éruption, créant un tube arrondi, ressemblant à un pillow, et recouvert d’une croûte. Comme les arrivées de lave fraîche poussent en passant dans cette croûte refroidie en surface, elle peut y laisser des stries.

Mariannes - plongée 11 : fumeur noir - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Mariannes - plongée 11 : fumeur noir - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

La première plongée réalisée en mai le fut sur un site d’évents hydrothermaux actifs. A 3.293 mètres de profondeur, une cheminée haute de 30 mètres émet des fluides noirs.

La base de la cheminée est constituée de sulfures éteinte, tandis que le sommet montre de nombreux orifices de black smokers / fumeurs noirs, à structure en nid d’abeilles, et de petites flèches de cheminées, tous deux faits de précipités de fer et anhydrite. La température y est de 339°C, soit la température la plus élevée relevée sur un évent dans la région des Maraiannes.

Ce fumeur noir est colonisé par de nombreux organismes vivants, montrant une forte zonation sur une échelle spatiale réduite.

Mariannes - cheminée d'évents hydrothermaux - au centre, le fluide, chargé en minéraix et sulfures, parait noir ; les parois externes sont couvertes de crevettes Chorocaris et crabes Austinograea wiliamsi  -  Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas..

Mariannes - cheminée d'évents hydrothermaux - au centre, le fluide, chargé en minéraix et sulfures, parait noir ; les parois externes sont couvertes de crevettes Chorocaris et crabes Austinograea wiliamsi - Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas..

Sources : NOAA Okeanos Explorer - 2016 Deepwater exploration of the Marianas - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Popocatépetl recorded in the last 24 hours 181 exhalations of low intensity, characterized by gases and water vapor, sometimes with small amounts of ash.

During the night, a strong glow is observed in the crater.

Seismic network recorded 520 minutes of tremor and two volcano-tectonic earthquakes, respectively at 3:54 and 4:55, of magnitude 2.1 and 1.9.

Between 5:44 and 8:22, a series of exhalations and small explosions were accompanied by ash plumes rising up to 1,000 meters above the crater.

The volcano alert level was not changed.

Source: CENAPRED

 

Popocatépetl the 05.06.2016 / 5:20 and on 06/06/2016 / 5:59 - WebcamsdeMexicoPopocatépetl the 05.06.2016 / 5:20 and on 06/06/2016 / 5:59 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl the 05.06.2016 / 5:20 and on 06/06/2016 / 5:59 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl the 06.06.2016 / 6:56 - photo WebcamsdeMexico

Popocatépetl the 06.06.2016 / 6:56 - photo WebcamsdeMexico

The lava lake of Masaya is still twitching. Note that the National Park has again been closed to visitors.

 

Masaya - the lava lake on 06/06/2016 / 5:42 - phto webcam Ineter

Masaya - the lava lake on 06/06/2016 / 5:42 - phto webcam Ineter

In Costa Rica, the Poas is marked by a growing instability since late May: the color of the lake went from green to a dirty gray, with liquid sulfur up to the surface of the acid lake.

This instability culminated on June 5 in the morning in a hydrothermal explosion and issuing a  cypressoïde plume amount to 20-30 meters.

Source: Ovsicori


 

Activity of Popocatépetl,  Masaya and Poas.

Poas 05.06.2016 - vidéo Roy Araya Sanabria / via Facebook

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le  Popocatépetl a enregistré au cours des dernières 24 heures 181 exhalations de basse intensité , caractérisées par des émissions de gaz et vapeur d’eau, parfois accompagnées de petites quantités de cendres.

Au cours de la nuit, une forte incandescence est observée au cratère.

Les réseaux sismiques ont enregistré 520 minutes de trémor et deux séismes volcano-tectoniques, respectivement à 3h54 et 4h55, de magnitude 2,1 et 1,9.

Entre 5h44 et 8h22, une succession d’exhalations et explosions faibles se sont accompagnées de panaches de cendres montant jusqu’à 1.000 mètres au-dessus du cratère.

Le niveau d’alerte du volcan n’a pas été modifié.

Source : Cenapred

Popocatépetl le 05.06.2016 / 5h20 et le 06.06.2016 / 5h59 - photos WebcamsdeMexicoPopocatépetl le 05.06.2016 / 5h20 et le 06.06.2016 / 5h59 - photos WebcamsdeMexico

Popocatépetl le 05.06.2016 / 5h20 et le 06.06.2016 / 5h59 - photos WebcamsdeMexico

Le Popocatépetl le 06.06.2016 / 6h56 - photo WebcamsdeMexico

Le Popocatépetl le 06.06.2016 / 6h56 - photo WebcamsdeMexico

Le lac de lave du Masaya reste toujours agité de soubresauts. A noter que le Parc National a de nouveau été fermé aux visiteurs.

Masaya - le lac de lave le 06.06.2016 / 5h42 - phto webcam Ineter

Masaya - le lac de lave le 06.06.2016 / 5h42 - phto webcam Ineter

Au Costa Rica, le Poas est marqué par une instabilité grandissante depuis fin mai : la couleur du lac est passée de vert à un gris sale, avec remontée de soufre liquide à la surface du lac acide.

Cette instabilité a débouché le 5 juin au matin sur une explosion hydrothermale, et l’émission d’un panache cypressoïde montant à 20-30 mètres.

Source : Ovsicori

Poas - explosion hydrothermale le 05.06.2016 - photo José Javier Cespedes Murillo

Poas - explosion hydrothermale le 05.06.2016 - photo José Javier Cespedes Murillo

Poas 05.06.2016 - vidéo Roy Araya Sanabria / via Facebook

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Bordered to the south by the Mariana Trench, at a place where the Pacific plate sinks beneath the  Mariana-Philippine sea plate, the volcanic complex Fina Nagu is explored in 2016 by the NOAA ship Okeanos Explorer.

Fina Nagu means "beginning, or child" in Chamorro (Austronesian language of the Marianas) ... what a program!

 

Volcanic Chain Fina Nagu and caldera Toto - Doc.courtesy of NOAA's Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Volcanic Chain Fina Nagu and caldera Toto - Doc.courtesy of NOAA's Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Fina Nagu volcanic complex is in a high volcanic and tectonic activity area; it is bordered to the southeast by a fault area along the pre-arc rift southeast of the Marianas, and northwest, with a volcanic region concentrated on the Toto caldera and the expansion of the axis back-arc basin, Malaguana-Gadao ridge.

Seven calderas are spread over 65 km and a NE-SW axis, designated by the letters A to G. The ROV Deep Discoverer enabled exploration of calderas A to D.

Towards least 2,370 meters, the caldera A - the youngest - has at its center two resurgent domes.  The eastern dome sees its slopes composed of volcanic sediment and basalt blocks, and is surmounted by the chimney of a hydrothermal vent of 14 meters high. The Western dome is covered by deposits and hydrothermal chimneys collapsed; at its peak, a vent present a diffuse flow of 3 to 5.5 ° C, where tube worms live.

 

The seafloor photographed during dives 5-7: The north wall of the caldera D consists of pillow lava fractured and clear sediment (photo A) and dykes (photo B) - The dorsal between calderas B and C consists of pillow lava well preserved (picture C), some form tubes along the slopes (photo D) - the East resurgent dome of the caldera at present a large extinct hydrothermal vent (top photo E), and a light flux hydrothermal on the west (photo F) dome - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

The seafloor photographed during dives 5-7: The north wall of the caldera D consists of pillow lava fractured and clear sediment (photo A) and dykes (photo B) - The dorsal between calderas B and C consists of pillow lava well preserved (picture C), some form tubes along the slopes (photo D) - the East resurgent dome of the caldera at present a large extinct hydrothermal vent (top photo E), and a light flux hydrothermal on the west (photo F) dome - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Fina Nagu C - isolated outcrop of pillow lava surrounded by sediments, called "mushroom pillow " - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Fina Nagu C - isolated outcrop of pillow lava surrounded by sediments, called "mushroom pillow " - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Caldera C, of middle age and a depth of less than 2,575 meters, has different morphological types of lava: pillow lava,  viscous lava flows, volcanic organs in connection with a dyke, volcaniclastic sediments produced by an explosion.

Caldera D, the oldest in principle, present to the robot a recent appearance with a light crust and little sediment. Different morphology of lava meet there: pillow lavas, viscous lava flows , dykes. On the slopes, scree, with moderate to significant sediment, and embankments are visible.

To follow: other news of this expedition NOAA

Sources: NOAA Okeanos Explorer - 2016 Deepwater exploration of the Marianas -
link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
 Kerinci - ash plume 05.06.2016 / 6:04 - photo PVMBG Instagram  -  tgl 5 juni 2016 pukul 06.04 WIB, asap warna kelabu dgn ketinggian 800m, arah sebaran abu condong ke baratlaut.

Kerinci - ash plume 05.06.2016 / 6:04 - photo PVMBG Instagram - tgl 5 juni 2016 pukul 06.04 WIB, asap warna kelabu dgn ketinggian 800m, arah sebaran abu condong ke baratlaut.

On June 3, at 7:44 local, a small explosion, accompanied by an emission of ash amount about 400 meters occurred in Gunung Kerinci. (Volcanodiscovery).

The PVMBG signals a new episode this June 5 at 6:04 local, with an emission of ash 800 meters.

Kerinci is the highest Indonesian volcano, with its 3,800 meters, and is located on the island of Sumatra. A young cone was built NE on the remains of an ancient crater. The current wide summit crater of 600 meters is often partially filled with a small crater lake.

Sources:
- VolcanoDiscovery & PVMBG
 
- Global Volcanism Program - Kerinci

 

Kerinci - 06/03/2016 - photo PGA Kerinci local volcano observatory

Kerinci - 06/03/2016 - photo PGA Kerinci local volcano observatory

Also in Indonesia, but on East Java this time, the Bromo resumed its activity sporadically since May 28;

on 3 and 4 June, new ash emissions are reported by Oystein Lund Andersen, photographer.
 

Bromo on 06/03/2016 - photo Oystein Lund Andersen on Twitter

Bromo on 06/03/2016 - photo Oystein Lund Andersen on Twitter

Bromo on 06/04/2016 - photo Oystein Lund Andersen on Twitter

Bromo on 06/04/2016 - photo Oystein Lund Andersen on Twitter

In Santiaguito, the constant rains caused moderate hot lahars towards the Rio Nima, that can increase in power; a strong smell of sulfur that accompanies lahar, where blocks of 50 cm-1 m. mingle with trunks, branches and ashes from the volcano. The recent activity of the volcano has indeed accumulated ash in the drainages of Angel Cabello and Nima rios.

Source: INSIVUMEH / Guatemala

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kerinci  - panache de cendres du 05.06.2016 / 6h04 - photo PVMBG Instagram

Kerinci - panache de cendres du 05.06.2016 / 6h04 - photo PVMBG Instagram

Le 3 juin, à 7h44 locale, une petite explosion, accompagnée d’une émission de cendres  montant à environ 400 mètres s’est produite au Kerinci. (Volcanodiscovery).

Le PVMBG signale un nouvel épisode ce 5 juin à 6h04 locale, avec une émission de cendres à 800 mètres de hauteur.

Le Kerinci est le plus haut volcan Indonésien, avec ses 3.800 mètres, et est situé sur l’île de Sumatra. Un jeune cône  s’est édifié au NE des restes d’un ancien cratère. L’actuel cratère sommital large de 600 mètres est souvent partiellement rempli par un petit lac de cratère.

Sources :

- Volcanodiscovery & PVMBG

 - Global Volcanism Program – Kerinci 

Kerinci - 03.06.2016 - photo PGA Kerinci local volcano observatory

Kerinci - 03.06.2016 - photo PGA Kerinci local volcano observatory

Toujours en Indonésie, mais sur Java Est cette fois, le Bromo a repris son activité sporadiquement depuis le 28 mai ; les 3 et 4 juin, de nouvelles émissions de cendres sont relevées par le photographe Oystein Lund Andersen

Bromo le 03.06.2016 - photo Oystein Lund Andersen via Twitter

Bromo le 03.06.2016 - photo Oystein Lund Andersen via Twitter

Bromo le 04.06.2016 - photo Oystein Lund Andersen via Twitter

Bromo le 04.06.2016 - photo Oystein Lund Andersen via Twitter

Au Santiaguito, les pluies constantes ont causé des lahars chauds modérés en direction du rio Nima, pouvant augmenter de puissance ; une forte odeur de soufre accompagne ce lahar, où des blocs de 50 cm-1 m. se mêlent aux troncs et branches et à la cendre du volcan. L’activité récente du volcan a en effet accumulé des cendres dans les drainages des rios Cabello de Angel et Nima.

Source : Insivumeh / Guatemala

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Bordé au sud par la Fosse des Mariannes, à un endroit où la plaque Pacifique s’enfonce sous la plaque marine Mariannes-Philippine, le complexe volcanique Fina Nagu est exploré en 2016 par le navire du NOAA, l’Okeanos Explorer.

Fina Nagu signifie " commencement, ou enfant de "en Chamorro (langage austronésien des Mariannes) … tout un programme !

La Chaine volcanique Fina Nagu et la caldeira Toto -  Doc.courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

La Chaine volcanique Fina Nagu et la caldeira Toto - Doc.courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Le complexe volcanique Fina Nagu se trouve dans une région à forte activité volcanique et tectonique ; elle est bordée au sud-est par une région de failles le long du rift de pré-arc du sud-est des Mariannes, et au nord-ouest, par une région volcanique concentrée sur la caldeira Toto et l’axe d’expansion du bassin d’arrière-arc, la dorsale Malaguana-Gadao.

Sept caldeiras s’échelonnent sur 65 km et un axe NE-SO, désignée par des lettres de A à G. Le ROV Deep Discoverer  a permis l’exploration des caldeiras de A à D.

Vers moins 2.370 mètres, la caldeira A – la plus jeune - présente en son centre deux dômes de résurgence. Le dôme Est voit ses pentes composées de sédiments volcaniques et de blocs de basalte, et est surmonté par la cheminée d’un évent hydrothermal éteint, haute de 14 mètres. Le dôme Ouest est couvert de dépôts et de cheminées hydrothermales effondrées ; à son sommet, un évent émet un faible flux diffus de 3 à 5,5°C, sur lequel vivent des vers tubicoles.

Plancher océanique photographié au cours des plongées 5 à 7 : La paroi nord de la caldeira D est composée de pillow lava fracturés et sédiments clairs (photo A) ainsi que de dykes (photo B) – La dorsale entre les caldeiras B et C est constituée de pillow lava bien conservés (photo C), dont certains forment des tubes le long des pentes (photo D) – Le dôme de résurgence Est de la caldeira A présente une grande cheminée hydrothermale éteinte (sommet en photo E), et un léger flux hydrothermal sur le dôme ouest (photo F) - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Plancher océanique photographié au cours des plongées 5 à 7 : La paroi nord de la caldeira D est composée de pillow lava fracturés et sédiments clairs (photo A) ainsi que de dykes (photo B) – La dorsale entre les caldeiras B et C est constituée de pillow lava bien conservés (photo C), dont certains forment des tubes le long des pentes (photo D) – Le dôme de résurgence Est de la caldeira A présente une grande cheminée hydrothermale éteinte (sommet en photo E), et un léger flux hydrothermal sur le dôme ouest (photo F) - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Fina Nagu C – affleurement isolé de pillow lava entouré de sédiments, appelé " mushroom pillow /  coussin en champignon " - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

Fina Nagu C – affleurement isolé de pillow lava entouré de sédiments, appelé " mushroom pillow / coussin en champignon " - Image courtesy of NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas

La caldeira C, d’âge intermédiaire et une profondeur de moins 2.575 mètres, présente différents types morphologiques de lave : lave en coussins, coulées visqueuses, orgues volcaniques en relation avec un dyke, sédiments volcanoclastiques produits par une explosion.

La caldeira D, en principe la plus vieille, présente au robot un aspect récent, avec un encroûtement léger et peu de sédiments. Différentes morphologie de laves s’y rencontrent : laves en coussins,  laves visqueuses, coulées feuilletées, dykes. Sur les pentes, des pierriers, avec des sédiments modérés à importants, et des talus sont visibles.

 

A suivre : d'autres nouvelles de cette expédition du NOAA

 

Sources: NOAA Okeanos Explorer - 2016 Deepwater exploration of the Marianas - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Turrialba, the 02.06.2016 / 5:20 - photo Alberto Alvarado via RSN

Turrialba, the 02.06.2016 / 5:20 - photo Alberto Alvarado via RSN

Since 1 June at 10:40 p.m., the Turrialba resumed its activity; it remained throughout the night and the morning that followed. Six episodes have followed: 22:40 to 01.06, and 02.06, at 0:39, 5:10, 5:45 and 10:19. The ash plumes rose up to 2,000 meters above the crater

The prevailing winds from the northeast, but variables, pushed the ash to areas of San Jose and Limon; sulfur odors are perceived in the San Jose area.

 

Video of Daniel Rojas. Funcionario of OVSICORI-UNA. 2 de junio 2016. V. Turrialba

Turrialba from San Isidro de Cervantes - 06.02.2016 / 5:42 - photo Alejandro Fonseca Barrios via RSN

Turrialba from San Isidro de Cervantes - 06.02.2016 / 5:42 - photo Alejandro Fonseca Barrios via RSN

Recent eruptions and ash emitted devastated about 5 km of vegetation on the western flank of the Turrialba ... and after a change of wind direction, the southern flank could suffer the same fate. The most affected area is the quebrada Paredes where the accumulation of ash created lahars

Sources : Ovsicori & Conred

 Turrialba, the western flank stricken by the ashes - photo ameliarueda.com

Turrialba, the western flank stricken by the ashes - photo ameliarueda.com

Turrialba - 06/02/2016 - El modelo de dispersión AERMOD del Laboratorio de Química of Atmósfera (LAQAT-UNA) - Ovsicori

Turrialba - 06/02/2016 - El modelo de dispersión AERMOD del Laboratorio de Química of Atmósfera (LAQAT-UNA) - Ovsicori

Morphological changes of the summit area of ​​Etna:

The recent eruptions of Mount Etna concerned the crater of the Voragine and the north-east crater. According to Marco Neri, the gradual subsidence of the Voragine continues.


 

Etna - subsidence of Voragine crater - photo INGV 31/05/2016

Etna - subsidence of Voragine crater - photo INGV 31/05/2016

Etna Voragine - morphological differences between late May and 2 June - Marco Neri pictures via Facebook

Etna Voragine - morphological differences between late May and 2 June - Marco Neri pictures via Facebook

Etna summit area - morphological changes - photo and notes by Marco Neri

Etna summit area - morphological changes - photo and notes by Marco Neri

In the saddle that separates the southeast crater from the central crater, he spotted a fracture from which emanate intense fumaroles, organized in an almost symmetric graben. Note that a portion of the northeast crater as disappeared during the previous eruption.

Source: Marco Neri and INGV Bulletin

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog