Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un groupe de microbes découverts récemment dans les sédiments d'un champ hydrothermal pourrait appartenir à la lignée d'où nous avons évolué.

 

Notre Terre date d'environ 4,5 milliards d'années, et la vie de peu de temps après. Longtemps les êtres vivants ont appartenu à deux domaines: les bactéries et les archées, des monocellulaires microscopiques. Ce fut un statu quo durant au moins 1,7 milliards d'années, puis les eucaryotes, très différents s'y sont joints. Les eucaryotes ont un génome plus grand, un noyau et des organites délimités par des membranes.

Les eucaryotes pourraient avoir été créés par la fusion hautement improbable entre les membres des deux autres domaines: une bactérie a trouvé sa place dans un archéon et est devenue une partie permanente de son hôte, lui fournissant une source profitable d'énergie et des voies d'évolution inaccessibles auparavant.

Une histoire d'origine probable pour les eucaryotes - Credit Nature Publishing Group

Une histoire d'origine probable pour les eucaryotes - Credit Nature Publishing Group

Jusqu'en 2015, l'archéon était peu connu. Une équipe de l'Université d'Uppsala a recueilli des échantillons de sédiments dans le "Château de Loki", un champ de cheminées hydrothermales situé entre le Groenland et la Norvège, entre l'Islande et Svalbard, à une profondeur de 2.300 mètres, sur la dorsale océanique arctique. L'analyse de l'ADN dans l'échantillon a permis d'identifier un nouvel archéon, appelé Lokiarcheota, un proche parent vivant de tous les eucaryotes.

On en a trouvé d'autres dans le Parc National du Yellowstone, dans une source chaude en Nouvelle-Zélande, ou encore des évents marins profonds près d'une île Japonaise.

Près de Loki castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology University of Bergen

Près de Loki castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology University of Bergen

Près de Loki castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology University of Bergen

Près de Loki castle - doc. R.B. Pedersen / Centre for Geobiology University of Bergen

Situation du champ géothermal Loki

Situation du champ géothermal Loki

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/d_yqE7VlAyw" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Quatre grands groupes, Lokiarchaeota, Thorarchaeota, Odinarchaeota, et Heimdallarcheota, ont été distingués pour l'instant, faisant référence aux dieux nordiques (Loki, Thor, Odin, Heimdall), vivant dans le Royaume mythologique d'Asgard. Le panthéon nordique regroupe quelques 50 dieux Asgardiens ... les prochaines découvertes y puiseront leurs noms particuliers sans problèmes.

 

Le débat sur l'origine des eucaryotes reste entier, car si les microbes asgardiens possèdent des gènes soi-disant uniques aux eucaryotes, ils ne sont pas pour autant des eucaryotes eux-mêmes.

De plus, si on a trouvé leur ADN, on n'a toujours pas idée de leur aspect. Il est crucial de voir le fonctionnement des cellules, mais elles restent soit d'accès difficile dans des sédiments océaniques profonds, soit présentes en quantité infimes dans les environnements peu profonds.

Yellowstone national Park - Midway geyser basin / Grand Prismatic pool - un autre "nid" à archées. - photo © Bernard Duyck

Yellowstone national Park - Midway geyser basin / Grand Prismatic pool - un autre "nid" à archées. - photo © Bernard Duyck

Sources :

- The Atlantic - A Break in the Search for the Origin of Complex Life – link

- Pour La Science - Lokiarchaeon, un chaînon manquant entre archées et eucaryotes ? - link

- CNRS Le Journal – La révolution métagénomique – par JP Braly – link

- Nature communications - Discovery of a black smoker vent field and vent fauna at the Arctic Mid-Ocean Ridge -by Rolf B.Pederse & al – link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck

"Erta Ale -Voir Naître la Terre"

 

... un film de Sébastien Khayati, en participation avec Aventures et Volcans (Guy de Saint-cyr) et Sphere tour and travel (Seifegebreil Shifferaw).

 

Superbe document où l'on passe des hauts-plateaux éthiopiens, au lac de sel entourant Dallol, puis à l'Erta Ale, et son lac de lave dans une phase active intense ... tourné en novembre 2016, au moment du débordement de la lave.

A regarder sur Vimeo et en grand écran ! - To watch on Vimeo and in big screen!

"Erta Ale - Seeing the birth of the Earth"

 

... a film by Sébastien Khayati, in collaboration with Aventures et Volcans (Guy de Saint-cyr) and Sphere tour and travel (Seifegebreil Shifferaw).

 

A magnificent document from the Ethiopian highlands, to the salt lake surrounding Dallol, then to the Erta Ale, and its lava lake in an intense active phase ... shot in November 2016, at the time of the lava overflow.

 

Music : Lofofora - Shiva skunk special Ekova flavour
itun.es/fr/rfzEP?i=695833348

Filmed in 4K with: Panasonic GH4 with optics (14-140mm F3,5/5,6), (7-14mm F4), (15mm F1,7) and the Dji Phantom 4 with filters.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Bogoslof - photo Dan Leary 10.01.2017 / 15h05 / AVO

Bogoslof - photo Dan Leary 10.01.2017 / 15h05 / AVO

After an increase in seismicity on January 15 at 6:26 UTC, the AVO detected an explosive eruption at Bogoslof on 15.01 at 7:16 UTC, accompanied by an increase in seismicity from 7:16 to 7:40 UTC, a lighning at 7:32 am, infrasound recorded at Okmok volcano on Unamak Island.
Following 20 minutes of calm before two seismic explosions at 8:02 and 8:18 UTC, during 9 and 2 minutes respectively; These signals were not accompanied by lighning or infrasound.
The alert codes remain unchanged.


Source: AVO

Colima - crater and dome on 14.01.2017 - doc.Segob / Dulce Vargas
Colima - crater and dome on 14.01.2017 - doc.Segob / Dulce Vargas

Colima - crater and dome on 14.01.2017 - doc.Segob / Dulce Vargas

Colima - 14.01.2017 / 17h16 - WebcamsdeMexico / Retuit

Colima - 14.01.2017 / 17h16 - WebcamsdeMexico / Retuit

A survey of the Colima was carried out on 14 January in the evening by the University of Colima. The images show a dome embedded in the top crater.
Two explosions are reported among others, one at 16:05, the other at 18:02, accompanied by plumes of 2,500 m and 1,800 m high respectively.
The exclusion zone remains fixed at 7.5-8 km around the summit.
 
Source: Luis Felipe Puente / Proteccion Civil / Twitter

Complexe Nevdos de Chillan - activity between 11 and 13.01.2017 - pictures Sernageomin
Complexe Nevdos de Chillan - activity between 11 and 13.01.2017 - pictures Sernageomin

Complexe Nevdos de Chillan - activity between 11 and 13.01.2017 - pictures Sernageomin

In Chile, Sernageomin reports that the Nevados de Chillan complex has been displaying explosions for three days, accompanied by emissions of plumes loaded with ash and pyroclasts.


Source: Sernageomin

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof - photo Dan Leary 10.01.2017 / 15h05 / AVO

Bogoslof - photo Dan Leary 10.01.2017 / 15h05 / AVO

Après une augmentation de la sismicité le 15 janvier à 6h26 UTC, l'AVO a détecté une éruption explosive au Bogoslof le 15.01 à 7h16 UTC, accompagnée de hausse de le sismicité de 7h16 à 7h40 UTC, d'un éclair à 7h32 et d'infra-sons enregistré au volcan Okmok, sur l'île Unamak.

S'en suivent 20 minutes de calme avant deux explosions de sismicité à 8h02 et 8h18 UTC, durant respectivement 9 et 2 minutes ; ces signaux n'ont pas été accompagnés d'éclair, ni d'infrasons.

Les codes d'alerte demeurent inchangés.

Source : AVO

Colima - cratère et dôme le 14.01.2017 - doc.Segob /  Dulce Vargas
Colima - cratère et dôme le 14.01.2017 - doc.Segob /  Dulce Vargas

Colima - cratère et dôme le 14.01.2017 - doc.Segob / Dulce Vargas

Colima - 14.01.2017 / 17h16 - WebcamsdeMexico / Retuit

Colima - 14.01.2017 / 17h16 - WebcamsdeMexico / Retuit

Un survol du Colima a été effectué le 14 janvier au soir par l'Université de Colima. Les images laissent voir l'emplacement du dôme encaissé dans le cratère sommital.

Deux explosions sont signalées parmi d'autres, l'une à 16h05 , l'autre à 18h02, accompagnées de panaches respectivement de 2.500 m et 1.800 m de haut.

La zone d'exclusion demeure fixée à 7,5-8 km autour du sommet.

 

Source : Luis Felipe Puente / Proteccion Civil / Twitter

Complexe Nevdos de Chillan - activité entre le 11 et le 13.01.2017 - photos Sernageomin
Complexe Nevdos de Chillan - activité entre le 11 et le 13.01.2017 - photos Sernageomin

Complexe Nevdos de Chillan - activité entre le 11 et le 13.01.2017 - photos Sernageomin

Au Chili, le Sernageomin signale que le complexe Nevados de Chillan présente depuis trois jours de nombreuses explosions, accompagnées d'émissions de panaches chargés en cendres et pyroclastes.

Source : Sernageomin

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

So far from each other, our Earth and the planet Mars possess similar structures that could shelter an alien life as they have done on our planet for very distant ancestors: lava tunnels.

 Crater of the Moon - Entrance to the Indian tunnel by a skylight - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Entrance to the Indian tunnel by a skylight - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - the Indian tunnel is accessible to visitors due to its size - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - the Indian tunnel is accessible to visitors due to its size - photo © Bernard Duyck

A team of NASA researchers undertook last August to scan in 3D, using a LIDAR, one of the largest lava tunnels in the Crater of the Moon site, the Indian tunnel.

Its measurements: more than 9 m. of height, for a width of 15 m. and a length of +/- 250 m., with many lateral arms.
The tunnel system, of which the Indian tunnel is part, has formed within the lavas produced by a fissure eruption in the Big Craters region.


Their goal is twofold: to better understand the geological past of our Earth, but also to learn about the potential of underground life on other worlds.

     Crater of the Moon - Indian tunnel, lava stalactites - photo © Bernard Duyck

    Crater of the Moon - Indian tunnel, lava stalactites - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Indian tunnel, the entrance skylight shows a beautiful bench - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Indian tunnel, the entrance skylight shows a beautiful bench - photo © Bernard Duyck

Robert Limbert expedition to Crater of the Moon in 1920-21 - NPS archive

Robert Limbert expedition to Crater of the Moon in 1920-21 - NPS archive

This is not the first time that Nasa has dealt with this site.

After being frequented by members of the Shoshone and Bannock Indian tribes several thousand years ago, and the first explorers in the 1920s, Crater of the Moon served as a geological training ground for the Apollo 14 astronauts in 1969.


Thousands of miles of unexplored tunnels exist on the planet Mars ... they could serve as shelter for members of future Martian expeditions, to protect themselves from radiation, extreme temperatures, dust storms ... but to send them in these tunnels without having explored them is dangerous. It will be necessary first to use a rover to do this, and Nasa proposes to test these robots in the tunnels of lava of Crater of the Moon.

 

Crater of the Moon - Huge monoliths, on the North crater flow trail, are actually fragments of crater edges, carried away by lava flows - like icebergs by the sea - during the last eruption. Photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Huge monoliths, on the North crater flow trail, are actually fragments of crater edges, carried away by lava flows - like icebergs by the sea - during the last eruption. Photo © Bernard Duyck

Sources:
- National Geographic - Exploring Mars - Fly Through a Huge Volcanic Cave with These Stunning 3-D Scans - link

- ESA - Cellars: the hidden side of planets - link
- National Park Service - Craters of the Moon National Monument & Preserve, Idaho - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Si éloignées l'une de l'autre, notre Terre et la planète Mars possèdent des structures similaires qui pourraient abriter une vie extra-terrestre comme elles l'ont fait sur notre planète pour de très lointains ancêtres : des tunnels de lave.

Crater of the Moon - Entrée de l'Indian tunnel par un skylight - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Entrée de l'Indian tunnel par un skylight - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - l'Indian tunnel est accessible aux visiteurs en raison de ses dimensions importantes - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - l'Indian tunnel est accessible aux visiteurs en raison de ses dimensions importantes - photo © Bernard Duyck

Un team de chercheurs de la Nasa a entrepris en août dernier de scanner en 3D à l'aide d'un LIDAR, un des plus grands tunnels de lave du site de Crater of the Moon, l'Indian tunnel. Ses mensurations : plus de 9 m. de hauteur, pour une largeur de 15 m. et une longueur de +/- 250 m., avec de nombreux bras latéraux.

Le système de tunnels, dont fait partie Indian tunnel, s’est formé au sein des laves produites par une éruption fissurale dans la région des Big Craters.

Leur but est double : mieux comprendre le passé géologique de notre Terre, mais aussi apprendre au sujet du potentiel de vie en sous-terrain sur d'autres mondes.

    Crater of the Moon - Indian tunnel, stalactites de lave - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Indian tunnel, stalactites de lave - photo © Bernard Duyck

 Crater of the Moon - Indian tunnel, le skylight d'entrée laisse voir une belle banquette - photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - Indian tunnel, le skylight d'entrée laisse voir une belle banquette - photo © Bernard Duyck

Expédition Robert Limbert à Crater of the Moon en 1920-21 - photo d'archives NPS

Expédition Robert Limbert à Crater of the Moon en 1920-21 - photo d'archives NPS

Ce n'est pas la première fois que la Nasa s'occupe de ce site. Après la fréquentation par les membres des tribus indiennes Shoshone et Bannock il y a plusieurs milliers d'années, et les premiers explorateurs dans les années 1920, Crater of the Moon a servi de terrain de perfectionnement en géologie pour les astronautes de la mission Apollo 14 en 1969.

Des milliers de kilomètres de tunnels inexplorés existent sur la planète Mars ... ils pourraient servir d'abri aux membres des futures expéditions martiennes, pour se protéger des rayonnements, des températures extrêmes, des tempêtes de poussières ... mais les envoyer dans ces tunnels sans les avoir explorés est dangereux. Il faudra utiliser un rover pour ce faire, et la Nasa se propose de tester ces robots dans les tunnels de lave de Crater of the Moon.

Crater of the Moon - D'énormes monolithes, sur le North crater flow trail, sont en fait des fragments de bords de cratère, emportés par les flots de lave - à la façon des icebergs par la mer - lors de la dernière éruption.- photo © Bernard Duyck

Crater of the Moon - D'énormes monolithes, sur le North crater flow trail, sont en fait des fragments de bords de cratère, emportés par les flots de lave - à la façon des icebergs par la mer - lors de la dernière éruption.- photo © Bernard Duyck

Sources :

- National Geographic – Exploring Mars - Fly Through a Huge Volcanic Cave With These Stunning 3-D Scans – link

- ESA - Caves : the hidden side of planets – link

- National Park Service – Craters of the Moon National Monument & Preserve, Idaho – link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof - 12.01.2017 / 12h34 - in the circle one can see the emitted cloud and its shadow (towards the NO) - doc. Janet Schaefer / AVO

Bogoslof - 12.01.2017 / 12h34 - in the circle one can see the emitted cloud and its shadow (towards the NO) - doc. Janet Schaefer / AVO

The AVO seismic network detected two eruptions at Bogoslof on 12 January at 11h23 AKST / 20h23 UTC and 12h30 AKST / 21h30, also observed by pilots.
The estimated height of the plumes is 18,000 feet asl for the first, and 14,500 feet asl for the second. Each eruption lasted after 5 to 6 minutes.
Given the short duration of the eruptions and the relatively low altitude of the ash cloud emitted, the aviation code remains orange and the level of volcanic alert to Watch.
 
Source: AVO

 

The Conred put on line a new kind of report of activity of the volcanoes of Guatemala, in the form of short video with sub-text.
It is easily understandable, despite its broadcast in Spanish.

Lopévi volcano-island - photo K.Nemeth / Massey univ./ GVP

Lopévi volcano-island - photo K.Nemeth / Massey univ./ GVP

On January 13, 2017, the Vanuatu Geohazards Observatory raised the level of alert of Lopevi from 1 to 3, a stage of minor eruption that can evolve at any time in an upward or downward direction. The risk zone covers the entire island. Volcanic gases and ash can also affect the surrounding islands, which would be downwind.
Village communities, visitors and tourist agencies are advised to take this information seriously.

  The summit crater of Lopevi - photo Tom Pfeiffer

  The summit crater of Lopevi - photo Tom Pfeiffer

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Bogoslof  - 12.01.2017 / 12h34 - dans le cercle, on peut voir le nuage émis et son ombre (en direction du NO) - doc. Janet Schaefer / AVO

Bogoslof - 12.01.2017 / 12h34 - dans le cercle, on peut voir le nuage émis et son ombre (en direction du NO) - doc. Janet Schaefer / AVO

Le réseau sismique de l'AVO a détecté deux éruptions au Bogoslof ce 12 janvier respectivement à 11h23 AKST / 20h23 UTC et 12h30 AKST / 21h30., observées également par des pilotes.

La hauteur estimée des panaches est de 5.480 mètres pour la première, et de 4.400 mètres pour la seconde.Elles ont duré chacune 5 à 6 minutes.

Etant donné la courte durée des éruptions et l'altitude relativement faible du nuage de cendres émis, le code aviation reste à l'orange et le niveau d'alerte volcanique à Watch.

 

Source : AVO

Le Conred a mis en ligne un genre nouveau de rapport d'activité des volcans du Guatemala, sous forme de courte vidéo sous-textée.

Il est facilement compréhensible, malgré son émission en espagnol.

L'île-volcan Lopévi - photo K.Nemeth / Massey univ./ GVP

L'île-volcan Lopévi - photo K.Nemeth / Massey univ./ GVP

Le Vanuatu Geohazards Observatory a élevé, ce 13 janvier 2017, le niveau d'alerte du Lopevi de 1 à 3, stade d'éruption mineure pouvant évoluer à tout moment dans le sens de la hausse ou de la baisse. La zone de risque concerne toute l'île. Les gaz volcaniques et les cendres peuvent aussi affecter les îles environnantes, qui seraient sous le vent.

Il est conseillé aux communautés villageoises, aux visiteurs et agences touristiques de considérer avec sérieux cette information.

 

Le cratère sommital du Lopevi - photo Tom Pfeiffer

Le cratère sommital du Lopevi - photo Tom Pfeiffer

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Comparaison of Bogoslof Island, 1998 to 2017 showing changes in the configuration of the island as a result of the ongoing 2016-17 eruption. IMAGE: photo 1998 courtesy of John Seese, National Marine Fisheries/NOAA. -  photo 2017 courtesy of Dan Leary, Maritime Helicopters./ Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey  A click to enlarge

Comparaison of Bogoslof Island, 1998 to 2017 showing changes in the configuration of the island as a result of the ongoing 2016-17 eruption. IMAGE: photo 1998 courtesy of John Seese, National Marine Fisheries/NOAA. - photo 2017 courtesy of Dan Leary, Maritime Helicopters./ Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey A click to enlarge

The Bogoslof remains unstable and its activity remains unpredictable, despite a lack of emissions yesterday. The aviation alert level remains orange, as an explosive activity can resume with little or no warning signs.
In a flyover on January 10, you can see the island covered with black ash and the diameter of the crater of underwater explosion, which is about 300 meters.
The AVO has put on line a picture of 1998 for comparison ... the eruption 2016-2017, in progress, strongly modified the morphology of the island Bogoslof.


Source: AVO-USGS

 Bogoslof - photo Dan Leary, 10.01.2017 / 15h02 AKST / viaAVO

 Bogoslof - photo Dan Leary, 10.01.2017 / 15h02 AKST / viaAVO

In Hawaii, the 61g lava flow remains very active and the flow at the sea entrance to Kamokuna has increased since early January, given the available photos.
The encounter between the very fluid lava and the sea water is explosive and generates a corrosive plume of fine particles and hydrochloric acid in addition to the steam. A cautious approach to these flows by the sea is recommended especially as the cliff is likely to collapse again.
 
Sources: HVO and Lava ocean tours

Kilauea / sea entrance of the 61g lava flow : top photo 03.01.2017 / HVO - bottom picture Tom Kuali / Extreme exposure 12.01.2017
Kilauea / sea entrance of the 61g lava flow : top photo 03.01.2017 / HVO - bottom picture Tom Kuali / Extreme exposure 12.01.2017

Kilauea / sea entrance of the 61g lava flow : top photo 03.01.2017 / HVO - bottom picture Tom Kuali / Extreme exposure 12.01.2017

Video Lava ocean tours

Kilauea / sea entry of the casting 61g ... a particularly powerful injection - image stop from a video of Lava ocean tours

Kilauea / sea entry of the casting 61g ... a particularly powerful injection - image stop from a video of Lava ocean tours

Kilauea - the entrance of the casting 61g to Kamokuna generates a strong corrosive plume - photo Lava ocean tours 11.01.2017

Kilauea - the entrance of the casting 61g to Kamokuna generates a strong corrosive plume - photo Lava ocean tours 11.01.2017

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof island - comparaison de morphologie entre 1998 et 2017, suite à l'éruption toujours en cours -  photo 1998 courtesy of John Seese, National Marine Fisheries/NOAA. -  photo 2017 courtesy of Dan Leary, Maritime Helicopters./ Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey  Un clic pour agrandir.

Bogoslof island - comparaison de morphologie entre 1998 et 2017, suite à l'éruption toujours en cours - photo 1998 courtesy of John Seese, National Marine Fisheries/NOAA. - photo 2017 courtesy of Dan Leary, Maritime Helicopters./ Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey Un clic pour agrandir.

Le Bogoslof demeure instable et son activité reste imprévisible, malgré une absence d'émissions hier. Le niveau d'alerte aviation reste à l'orange, car une activité explosive peut reprendre sans ou peu de signes précurseurs.

Lors d'un survol le 10 janvier, on peut voir l'île recouverte de cendres noires et le diamètre du cratère d'explosion sous-marine, qui avoisine les 300 mètres.

L'AVO a mis en ligne une photo de 1998 à titre de comparaison ... l'éruption 2016-2017, en cours, a fortement modifié la morphologie de l'île Bogoslof.

Source : AVO- USGS

 Bogoslof - photo Dan Leary, 10.01.2017 / 15h02 AKST / viaAVO

Bogoslof - photo Dan Leary, 10.01.2017 / 15h02 AKST / viaAVO

A Hawaii, la coulée 61g reste très active et le débit à l'entrée en mer à Kamokuna a augmenté depuis début janvier, au vu des photos disponibles.

La rencontre entre la lave très fluide et l'eau de mer est explosive et génère un panache corrosif de particules fines et d'acide chlorhydrique en plus de la vapeur. Une approche prudente de ces coulées par la mer est recommandée d'autant que la falaise est susceptible de nouveaux effondrements.

 

Sources : HVO et Lava ocean tours

Kilauea / entrée en mer de la coulée 61g : photo du haut 03.01.2017 / HVO - photo du bas Tom Kuali / Extreme exposure
Kilauea / entrée en mer de la coulée 61g : photo du haut 03.01.2017 / HVO - photo du bas Tom Kuali / Extreme exposure

Kilauea / entrée en mer de la coulée 61g : photo du haut 03.01.2017 / HVO - photo du bas Tom Kuali / Extreme exposure

Vidéo Lava ocean tours

Kilauea / entrée en mer de la coulée 61g ... une injection particulièrement puissante -  arrêt sur image de la vidéo de Lava ocean tours

Kilauea / entrée en mer de la coulée 61g ... une injection particulièrement puissante - arrêt sur image de la vidéo de Lava ocean tours

Kilauea - l'entrée en mer de la coulée 61g à Kamokuna génère un fort panache corrosif - photo Lava ocean tours

Kilauea - l'entrée en mer de la coulée 61g à Kamokuna génère un fort panache corrosif - photo Lava ocean tours

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog