Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La dernière éruption du Sinabung, sur Sumatra, a eu lieu le 4 juin 2021 et la hauteur de la colonne éruptive n'a pas été observée.
Le 5 juin, le dôme était bien visible ; il était surmonté d'un léger panache de gaz. Merci à Endro pour les photos récentes.

Grâce aux enregistrements sismographiques du 5 juin 2021, il a été enregistré :1 -1 tremblement de terre basse fréquence
- 55 fois le séisme hybride/multiphasé
- 2 fois le tremblement de terre volcanique profond
- 1 séisme tectonique local
- 1 séisme tectonique lointain.

A noter une sismicité différente depuis la mi-mai 2021.

Sinabung - le sommet le 05.06.2021 - photo Endro Rusharyanto

Sinabung - le sommet le 05.06.2021 - photo Endro Rusharyanto

Sinabung - le sommet le 05.06.2021 sous un autre angle- photo Endro Rusharyanto

Sinabung - le sommet le 05.06.2021 sous un autre angle- photo Endro Rusharyanto

Sinabung sismicité au 05.06.2021  - Doc. PVMBG / Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Sinabung sismicité au 05.06.2021 - Doc. PVMBG / Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Le niveau d'activité reste à 3 /siaga. Le dernier VONA a envoyé le code couleur ORANGE, publié le 3 juin 2021, à 20h05 WIB. Les cendres volcaniques ne sont pas observées car elles sont couvertes de brouillard.

La communauté et les visiteurs/touristes ne doivent pas mener d'activités dans les villages relocalisés, ainsi que les emplacements dans un rayon radial de 3 km du sommet du mont Sinabung, ainsi qu'un rayon sectoriel de 5 km pour le secteur sud-est, et 4 km pour le secteur nord-est.
En cas de retombées de cendres, il est conseillé aux gens de porter des masques lorsqu'ils quittent la maison pour réduire l'impact sur la santé des cendres volcaniques et de sécuriser les installations d'eau potable et nettoyer les toits des maisons des cendres volcaniques épaisses afin qu'elles ne s'effondrent pas
Les personnes qui vivent et vivent près des rivières qui prennent leur source au mont Sinabung doivent rester vigilantes face aux dangers des lahars.



Sources : PVMBG, Magma Indonesia et photos d'endro Rusharyento.

Taal  volcano island - panache de gaz et vapeur - photo archives co ABS-CBN News 24.05.2021

Taal volcano island - panache de gaz et vapeur - photo archives co ABS-CBN News 24.05.2021

Au cours des dernières 24 heures, le réseau sismique du volcan Taal n'a détecté aucun tremblement de terre volcanique, cependant, un tremblement de fond de faible niveau persiste depuis le 8 avril 2021. L'activité du cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans son lac qui a généré des panaches de 500 mètres de haut qui ont dérivé vers le sud-est. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 1 898 tonnes/jour le 5 juin 2021.

L'île du volcan Taal a commencé à se dégonfler en avril 2021 tandis que la région de Taal gonfle et s'étend très lentement et régulièrement à un rythme décroissant depuis l'éruption de 2020. Ces paramètres indiquent une baisse de l'activité magmatique profonde sous l'édifice.

Malgré l'insistance des autorités locales pour l'abaisser, le niveau d'alerte 2 (agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal. DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu'au niveau d'alerte 2, des explosions soudaines à vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer les zones à l'intérieur et autour de TVI. DOST-PHIVOLCS recommande fortement que l'entrée soit strictement interdite dans l'île volcanique de Taal, la zone de danger permanente ou PDZ de Taal, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, ainsi que l'occupation et la navigation de plaisance sur le lac Taal

 

Sources : Phivolcs et Manilla Times

Cette vue du sommet du Mauna Loa regarde vers le nord-est. Le flanc est du Mauna Kea est à gauche, et North Pit, à l'extrémité nord-est de Moku'āweoweo, est en face - photo HVO-USGS - un clic pour agrandir

Cette vue du sommet du Mauna Loa regarde vers le nord-est. Le flanc est du Mauna Kea est à gauche, et North Pit, à l'extrémité nord-est de Moku'āweoweo, est en face - photo HVO-USGS - un clic pour agrandir

Le volcan Mauna Loa, sur Big island / Hawaii n'est pas en éruption. Le niveau actuel d'alerte volcanique reste à Advisory et le code aviation à Yellow.

Les taux de sismicité au sommet restent légèrement élevés et supérieurs aux niveaux de fond à long terme, avec environ 55 tremblements de terre de faible magnitude sous le Mauna Loa, la plupart concentrés sous le sommet et les flancs d'altitude du volcan. Tous les tremblements de terre de la semaine dernière étaient inférieurs à M3 et se sont produits principalement à des profondeurs inférieures à 8 km (environ 5 mi) sous le niveau du sol.
D'autres flux de données de surveillance du Mauna Loa ne montrent aucun changement significatif dans les taux de déformation ou les modèles qui indiqueraient un risque volcanique accru à l'heure actuelle.
Les concentrations de gaz (inférieures à 2 ppm de SO2) et les températures des fumerolles (inférieures à 100 degrés Celsius) au sommet et à Sulphur Cone dans la zone du rift sud-ouest restent stables.

 

Source : HVO-USGS

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

This June 4, the INGV reports a weak intracrater Strombolian activity that continues at the south-eastern crater of Etna; the lava overflow generated during the last lava fountain event cools.

In addition, intracrater explosive activity at the Bocca Nuova crater and at the same time occasional ash emissions are observed at the north-eastern crater which disperse rapidly in the summit area.
From the seismic point of view, the mean amplitude values ​​of the volcanic tremor are at a medium-high level, still showing small fluctuations. The centroid of the volcanic tremor sources remains located in the area of ​​the SE crater at an altitude of about 2900 m s.l.m.

Etna - trémor on 05.06.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - trémor on 05.06.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Around 13:30 UTC, the images from the surveillance cameras show an increase in Strombolian activity at the level of the Southeast crater. The activity produces discontinuous ash emissions which disperse rapidly near the summit area of ​​the volcano.
From the seismic point of view, from around 13:30 UTC, it is observed that the average amplitude values ​​of the volcanic tremor are at a medium-high level showing a clear tendency to increase. The centroid of the volcanic tremor sources remains located in the SE crater area at an altitude of about 2900 m asl.

Etna SEC - 04.06.2021, respectively at 4:15 p.m., 4:30 p.m. and 4:51 p.m. - therm webcams. INGV - the 2nd circular halo is due to the setting sun - one click to enlargeEtna SEC - 04.06.2021, respectively at 4:15 p.m., 4:30 p.m. and 4:51 p.m. - therm webcams. INGV - the 2nd circular halo is due to the setting sun - one click to enlarge
Etna SEC - 04.06.2021, respectively at 4:15 p.m., 4:30 p.m. and 4:51 p.m. - therm webcams. INGV - the 2nd circular halo is due to the setting sun - one click to enlarge

Etna SEC - 04.06.2021, respectively at 4:15 p.m., 4:30 p.m. and 4:51 p.m. - therm webcams. INGV - the 2nd circular halo is due to the setting sun - one click to enlarge

From around 4:20 p.m. UTC, the passage of Strombolian activity from the Southeast crater to the lava fountain can be observed from surveillance cameras., The eruptive cloud formed by the
Lava fountain, which according to the forecast model disperses in the SE direction, reaches a height of about 6500 m above sea level.

From about 17:00 UTC, we observe a rapid decrease in the average amplitude values ​​of the volcanic tremor, which is placed at a high level with a tendency to decrease.

At around 5:30 p.m. UTC, the lava fountain in the southeast crater gradually depleted. In accordance with the forecast model, the dispersion concerned the south-eastern sector of the volcano. INGV staff in the field report the impact of the products to Aci Castello, Tremestieri and Catania (Ognina).

Etna SEC - high plume and active lava flow - photos Boris Behncke from Tremestrieri
Etna SEC - high plume and active lava flow - photos Boris Behncke from Tremestrieri

Etna SEC - high plume and active lava flow - photos Boris Behncke from Tremestrieri

In its report of 21:22 UTC, the INGV announces that the explosive activity at the Southeast crater has ceased, however the lava overflow which extends in the southwest direction; the lava flow is still fed and the flow front is located at an altitude of about 2800 m above sea level.

 

Source: INGV OE

Merapi - 06/04/2021 / 11:52 a.m. WIB - Magma Indonesia

Merapi - 06/04/2021 / 11:52 a.m. WIB - Magma Indonesia

The week of May 28 to June 3 in Merapi / Java, according to the BPPTKG weekly report

Hot cloud avalanches occurred 7 times with a maximum glide distance of 2000 m to the southwest and recorded on a seismogram with a maximum amplitude of 60 mm and a duration of 322 seconds.

Lava falls - guguran- were observed 44 times in the southwest with a maximum slide distance of 2000 meters and 1 time in the southeast with a slide distance of 600 m.

The volume of the lava dome in the southwest sector is 1,325,000 m³ with a growth rate of 11,600 m³ / day.

Merapi - the summit on 03.06.2021 - Doc. BPPTKG - one click to enlarge

Merapi - the summit on 03.06.2021 - Doc. BPPTKG - one click to enlarge

Morphological analysis of the peak area based on photos of the southeast sector from June 3 to May 28, 2021, shows that there is a difference in height of the central dome of 1 m.

The intensity of this week's earthquake is higher than last week. - The deformation of Mount Merapi, which was monitored by EDM this week, showed a distance shortening rate of 0.9 cm / day.

The alert remains at 3 / siaga

The current potential danger consists of lava avalanches and hot clouds in the South-South-West sector covering the Yellow, Boyong, Bedog, Krasak, Bebeng and Putih rivers for a maximum of 5 km and in the south-eastern sector. , the Gendol river up to 3 km.

Merapi - Pyroclastic flow on 04.06.2021 / 16:05 - photo Babada-2 - Merapi -  one click to enlarge

Merapi - Pyroclastic flow on 04.06.2021 / 16:05 - photo Babada-2 - Merapi - one click to enlarge

On June 4, 2021 at 4:05 p.m. WIB a pyroclastic flow was recorded on a seismogram with an amplitude of 50 mm and a duration of 113 seconds. hovered 1500 m to the southwest.

 

Source: BPPTKG

Fagradalsfjall - The main observation point to see the erupting crater (Gónhól) became impassable on June 4 - photo Kristín Jónsdóttir

Fagradalsfjall - The main observation point to see the erupting crater (Gónhól) became impassable on June 4 - photo Kristín Jónsdóttir

The eruption of Fagradalsfjall continues, and on May 4, 2021 at around 7 a.m., lava flows around Gónhóll and cuts the path to the observation point: the area has become an isolated island ... a new kipuka is born !.

 

On June 3, the photos of the eruptive site have silvery reflections, due to the volcanic glass.

Glass forms when magma cools rapidly and can take on many different shapes, from sparkling rocks to stringy fibers, hair, or Pele's tears.

As magma degassing faster than before, it becomes less viscous (more fluid) and therefore cools faster in interaction with air. Rapid cooling freezes the uncrystallized magma and turns into volcanic glass.

 

Sources: RUV, mbls, Kristín Jónsdóttir / IMO

Fagradalsfjall - Silver reflections on the active cone and lava field this June 3, 2021 - Screenshot RUV live via Iceland Review

Fagradalsfjall - Silver reflections on the active cone and lava field this June 3, 2021 - Screenshot RUV live via Iceland Review

Regarding the eruption at Nyiragongo, seismic data recorded on June 4 indicates a continuous decrease in the number and magnitude of earthquakes (most of them are not felt).

The GPS network of the Goma Volcanological Observatory did not detect any movement of movement of the magma below the city of Goma and Lake Kivu.

The latest satellite data recorded indicate that the ground continued to deform between May 27 and June 2.

However, the readings of the openings of the cracks measured in the city of Goma do not indicate the deformation since June 1.

New landslides are still possible in the crater and could cause ash fallout in neighboring regions.

The favorable development of the situation continues even if we cannot totally exclude a revival in activity. This justifies the continuation of intensive surveillance and the daily reassessments of the situation carried out by the OVG.

 

Sources: O.V.G, Africa Museum Georiska, & ERCC

Press release from the General Direction of the O.V.G. from 04.06.2021 - click to enlarge

Press release from the General Direction of the O.V.G. from 04.06.2021 - click to enlarge

Nyiragongo - the collapsed crater and a small deep hot spot (probably hot gases) - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 06/01/2021 - one click to enlarge

Nyiragongo - the collapsed crater and a small deep hot spot (probably hot gases) - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 06/01/2021 - one click to enlarge

Goma - report on the situation of the ERCC / European Commission of 04.06.2021 - click to enlarge

Goma - report on the situation of the ERCC / European Commission of 04.06.2021 - click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Ce 4 juin, l'INGV renseigne une faible activité strombolienne intra-cratère qui se poursuit au cratère du Sud-Est de l'Etna ;le débordement de lave généré lors du dernier événement de fontaine de lave se refroidit.

De plus, l'activité explosive intra-cratère au cratère de Bocca Nuova et en même temps, des émissions de cendres occasionnelles sont observées
au cratère nord-est qui se dispersent rapidement dans la zone sommitale.
Du point de vue sismique, les valeurs d'amplitude moyenne du trémor volcanique sont à un niveau moyen-élevé, montrant encore de faibles fluctuations. Le centroïde des sources de trémor volcaniques reste localisé dans la zone du cratère SE à une altitude d'environ 2900 m s.l.m.

Etna - trémor au 05.06.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 05.06.2021 / 06h - Doc. INGV OE

Vers 13h30 UTC, les images des caméras de surveillance montrent une augmentation de l'activité strombolienne au niveau du cratère Sud-Est. L'activité produit des émissions de cendres discontinues qui se dispersent rapidement près de la zone sommitale du volcan.
Du point de vue sismique, à partir d'environ 13h30 UTC, on observe que les valeurs d'amplitude moyenne du trémor volcanique sont à un niveau moyen-élevé montrant une nette tendance à l'augmentation. Le centroïde des sources de trémor volcaniques reste localisé dans la zone du cratère SE à une altitude d'environ 2900 m asl.

Etna SEC - 04.06.2021 , respectivement à 16h05, 16h30 et 16h51 - webcams therm. INGV - le 2° halo circulaire est du au soleil qui se couche - un clic pour agrandirEtna SEC - 04.06.2021 , respectivement à 16h05, 16h30 et 16h51 - webcams therm. INGV - le 2° halo circulaire est du au soleil qui se couche - un clic pour agrandir
Etna SEC - 04.06.2021 , respectivement à 16h05, 16h30 et 16h51 - webcams therm. INGV - le 2° halo circulaire est du au soleil qui se couche - un clic pour agrandir

Etna SEC - 04.06.2021 , respectivement à 16h05, 16h30 et 16h51 - webcams therm. INGV - le 2° halo circulaire est du au soleil qui se couche - un clic pour agrandir

A partir d'environ 16h20 UTC, le passage de l'activité strombolienne du cratère Sud-Est à la fontaine de lave peut être observé depuis les caméras de surveillance., le nuage éruptif formé par le
fontaine de lave qui, selon le modèle de prévision, se disperse dans la direction SE, atteint une hauteur d'environ 6500 m d'altitude.

A partir d'environ 17h00 UTC, on observe une diminution rapide des valeurs d'amplitude moyenne du trémor volcanique, qui se placent à un niveau élevé avec une tendance à la diminution.

Vers 17h30 UTC, la fontaine de lave du cratère sud-est s'est progressivement épuisée. Conformément au modèle de prévision, la dispersion concernait le secteur sud-est du volcan. Le personnel de l''INGV sur le terrain signale les retombées des produits à Aci Castello, Tremestieri et Catane (Ognina).

Etna SEC - panache élevé et coulée de lave active - photos Boris Behncke de Tremestrieri
Etna SEC - panache élevé et coulée de lave active - photos Boris Behncke de Tremestrieri

Etna SEC - panache élevé et coulée de lave active - photos Boris Behncke de Tremestrieri

Dans son rapport de 21:22 UTC, l'INGV annonce que l'activité explosive au cratère Sud-Est a cessé, cependant le débordement de lave qui s'étend dans la direction Sud-Ouest ; la coulée de lave est toujours alimentée et le front de coulée se situe à une altitude d'environ 2800 m d'altitude.

 

Source : INGV OE

 Merapi - 04.06.2021 / 11h52 WIB - Magma Indonesia

Merapi - 04.06.2021 / 11h52 WIB - Magma Indonesia

La semaine du 28 mai au 3 juin au Merapi / Java, selon le rapport hebdomadaire du BPPTKG

Des avalanches de nuages chauds se sont produites 7 fois avec une distance de plané maximale de 2 000 m au sud-ouest et enregistrées sur un sismogramme d'une amplitude maximale de 60 mm et d'une durée de 322 secondes.

Des chutes de lave - guguran- ont été observées 44 fois au sud-ouest avec une distance de glissement maximale de 2 000 mètres et 1 fois au sud-est avec une distance de glissement de 600 m.

Le volume du dôme de lave dans le secteur sud-ouest est de 1.325.000 m³ avec un taux de croissance de 11.600 m³/jour.

Merapi - le sommet au 03.06.2021 - Doc. BPPTKG - un clic pour agrandir

Merapi - le sommet au 03.06.2021 - Doc. BPPTKG - un clic pour agrandir

Merapi - sismicité et déformation au 04.06.2021 - Doc. BPPTKG

Merapi - sismicité et déformation au 04.06.2021 - Doc. BPPTKG

L'analyse morphologique de la zone du pic basée sur des photos du secteur sud-est du 3 juin au 28 mai 2021, montre qu'il y a une différence de hauteur du dôme central de 1 m.

L'intensité du séisme de cette semaine est plus élevée que la semaine dernière. - La déformation du mont Merapi, qui a été suivie par EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement des distances de 0,9 cm/jour.

L'alerte reste à 3 / siaga

Le danger potentiel actuel est constitué d'avalanches de lave et de nuages chauds dans le secteur Sud-Sud-Ouest couvrant les rivières Jaune, Boyong, Bedog, Krasak, Bebeng et Putih sur un maximum de 5 km et dans le secteur sud-est, la rivière Gendol jusqu'à 3 km.

Merapi - Coulée pyroclastique le 04.06.2021 / 16h05 - photo Babada-2 - Merapi -  - un clic pour agrandir

Merapi - Coulée pyroclastique le 04.06.2021 / 16h05 - photo Babada-2 - Merapi - - un clic pour agrandir

Le 4 juin 2021 à 16h05 WIB une coulée pyroclstique a été enregistré sur un sismogramme d'une amplitude de 50 mm et d'une durée de 113 secondes. plané de 1500 m au sud-ouest.

 

Source : BPPTKG

Fagradalsfjall -  Le point de vue principal pour voir le cratère en éruption (Gónhól) est devenu infranchissable ce 4 juin - photo Kristín Jónsdóttir

Fagradalsfjall - Le point de vue principal pour voir le cratère en éruption (Gónhól) est devenu infranchissable ce 4 juin - photo Kristín Jónsdóttir

L'éruption de Fagradalsfjall se poursuit, et le 4 mai 2021 vers 07 heures, la lave s'écoule autour de Gónhóll et coupe le sentier vers le point d'observation : la zone est devenue une île isolée ...un nouveau kipuka est né !.

 

Le 3 juin, les photos du site éruptif ont des reflets argentés, dus au verre volcanique.

Le verre se forme lorsque le magma se refroidit rapidement et peut prendre de nombreuses formes différentes, des roches scintillantes aux fibres filandreuses, cheveux ou larmes de Pelé.

Le magma se dégazant plus rapidement qu'auparavant, il devient moins visqueux (plus fluide) et se refroidit donc plus rapidement en interaction avec l'air. Le refroidissement rapide fait geler le magma non cristallisé et se transforme en verre volcanique

 

Sources : RUV, mbls, Kristín Jónsdóttir / IMO

Fagradalsfjall -  des reflets argentés sur le cône actif et le champ de lave  ce 3 juin 2021 -  Screenshot RUV live via Iceland Review

Fagradalsfjall - des reflets argentés sur le cône actif et le champ de lave ce 3 juin 2021 - Screenshot RUV live via Iceland Review

Concernant l'éruption au Nyiragongo, les données sismiques enregistrées le 4 juin indiquent une diminution continue du nombre et de la magnitude des tremblements de terre (la plupart d'entre eux ne sont pas ressentis).

Le réseau GPS de l'Observatoire Volcanologique de Goma n'a détecte aucun mouvement de déplacement du magma en dessous de la ville de Goma et le lac Kivu.

Les dernières données satellitaires enregistrées indiquent que le sol a continué à se déformer entre le 27mai et le 2juin.

Toutes fois les relevés des ouvertures des fissures mesurées en ville de Goma n’indiquent pas la déformation depuis le premier juin.

De nouveaux éboulements restent possibles dans le cratère et pourraient provoquer des retombées des cendres dans les régions avoisinantes.

L'évolution favorable de la situation se poursuit même si on ne peut exclure totalement un regain de l'activité. Ceci justifie la poursuite de la surveillance intensive et les réévaluations quotidiennes de la situation effectuées par l'OVG.

 

Sources : O.V.G, Africa Museum Georiska, & ERCC

Communiqué de la Direction générale de l'O.V.G.du 04.06.2021 - un clic pour agrandir

Communiqué de la Direction générale de l'O.V.G.du 04.06.2021 - un clic pour agrandir

Nyiragongo - le cratère effondré et un petit hot spot profond (sans doute gaz chauds) - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 01.06.2021 - un clic pour agrandir

Nyiragongo - le cratère effondré et un petit hot spot profond (sans doute gaz chauds) - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 01.06.2021 - un clic pour agrandir

Goma - rapport sur la situation de l'ERCC / Commission Européenne du 04.06.2021 - un clic pour agrandir

Goma - rapport sur la situation de l'ERCC / Commission Européenne du 04.06.2021 - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

In Fagradalsfjall, the path leading to the observation point of the active cone, and prohibited from entering by the police, has still not been cut.

Fagradalsfjall - eruption on 06/03/2021 - the observation point is about to be surrounded by lava and transformed into a kipuka. Note: the yellow ribbon prohibiting access - - photo mbl.is / Einar Falur - - one click to enlarge

Fagradalsfjall - eruption on 06/03/2021 - the observation point is about to be surrounded by lava and transformed into a kipuka. Note: the yellow ribbon prohibiting access - - photo mbl.is / Einar Falur - - one click to enlarge

New measurements were taken yesterday, Wednesday June 2, when Garðaflug flew with the Hasselblad camera from the Institute of Natural History, and terrestrial models from Fagradalshraun have now been prepared.

The average lava flow over the period from May 18 to June 2 (15 days) is 12.4 m³ / s. This measure confirms that the increase in lava flows that occurred in early May continued. The lava flow in May was therefore twice as high as the average for the first six weeks.

The lava now measures 54 million cubic meters and the area of ​​2.67 square kilometers.

Current measurements show that there is no sign of slowing down, on the contrary, an increase over time. It is impossible to predict how long how long the rash will last, at this point.

 

Source: Univ. Iceland & al., RUV, mbls

Fagradalsfjall eruption - parameters as of 06/02/2021 / 3:20 p.m. (surface of the lava field, volume of lava emitted, discharge, geochemistry and gas flow) - Doc. Univ. Iceland et al. - one click to enlarge

Fagradalsfjall eruption - parameters as of 06/02/2021 / 3:20 p.m. (surface of the lava field, volume of lava emitted, discharge, geochemistry and gas flow) - Doc. Univ. Iceland et al. - one click to enlarge

In Nyiragongo, seismic data, recorded on June 2, 2021, indicates a continuous decrease in the number and magnitude of earthquakes (most of them are not felt); the direction is south, under the lake.

The GPS network always indicates a decrease in the travel speeds measured at the stations. The physical impossibility of installing seismic or GPS stations in the lake does not allow precise detection of a possible rise of magma under the lake. New satellite data recorded between May 27 and June 1 shows that the ground continues to deform south of the city of Goma, however at a much slower speed than at the start of the eruption. These deformations can still create or extend existing fractures in the soil.

Latest figures for material damage as of June 3:
- 1,267 residential buildings destroyed
- 914 unclassified buildings destroyed
- 4,866 inhabitants affected.

Although the authorities have not yet authorized a return to Goma, a movement of people returning to the city continues to be observed, in particular between Minova and the area of ​​origin of the displaced people.

 

Sources: Africa museum Georiska & OCHA RDC

Nyiragongo - co-eruptive deformation interferogram - doc. Cosmo Skymed via Adriano Nobile / Twitter

Nyiragongo - co-eruptive deformation interferogram - doc. Cosmo Skymed via Adriano Nobile / Twitter

HVO-USGS recorded a magnitude 4.0 earthquake located below the Lō'ihi Seamount, outheast of Big Island Hawaii on Wednesday, June 2 at 6:44 p.m. HST.

The quake was centered about 42 km (26 miles) southeast of Nāʻālehu, under the Lō'ihi Seamount at a depth of 11 km.

The alert level and the aviation code remain: unassigned.

Moderate shaking, with a maximum intensity of V on the modified Mercalli intensity scale, has been reported on the island of Hawaii. At this intensity, significant damage to buildings or structures is not expected.

According to HVO scientist Ken Hon, the earthquake had no apparent effect on Kīlauea or Mauna Loa volcanoes. "We are not seeing any detectable change in activity at the summits or along the Lōʻihi, Kīlauea or Mauna Loa fault zones as a result of this earthquake. Aftershocks are possible and could be felt" .

 

Source: HVO

Lō'ihi seamount - general bathymetry / USGS & summit crater bathymetry / MBARI - one click to enlargeLō'ihi seamount - general bathymetry / USGS & summit crater bathymetry / MBARI - one click to enlarge

Lō'ihi seamount - general bathymetry / USGS & summit crater bathymetry / MBARI - one click to enlarge

The first photos of the flows of the submarine volcano of Mayotte, in the Comoros, have just been published. They were carried out by the "ROV Victor 6000", deployed by the ship "Pourquoi pas", during the GeoFLAMME mission from April 17 to May 25, 2021.

This GeoFLAMME mission is based on the knowledge capitalized on during MAYOBS monitoring missions funded by different Ministries (MTE, MOM and MESRI) and aims to answer more upstream and / or fundamental scientific questions:

- understand the interactions between magmatism, tectonics and fluid emissions at the lithosphere scale on several spatial and temporal scales,

- understand the implications on the physico-chemical properties of the water column and the evolution of ecosystems,

- document the entire chain of interactions between volcanic products, magmatic gases, seawater circulations and the water column.

Images show entangled lava tubes, pillow lavas (fractured and emptied), fractured lava tubes. (photos April 25, 2021)

 

Sources: Ifremer, IPGP, ISTO Orléans, LVM-University of Clermont Auvergne, GEOPS, Paris Sud Orsay, LSCE, GET Toulouse, BRGM

The #Geoflamme mission leader reacts to the first images of the Mayotte volcano! - Ifremer video

Mayotte submarine volcano - shaped, fractured and emptied cushion lava - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Mayotte submarine volcano - shaped, fractured and emptied cushion lava - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Mayotte submarine volcano - entanglement of lava tubes - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Mayotte submarine volcano - entanglement of lava tubes - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Mayotte submarine volcano - fractured lava tubes - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Mayotte submarine volcano - fractured lava tubes - GeoFLAMME campaign 17.04.-25.05.2021

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

A Fagradalsfjall, le chemin menant au point d'observation du cône actif, et interdit d'accès par la police, n'a toujours pas été coupé. 

Fagradalsfjall - éruption au 03.06.2021 - le point d'observataion est sur le point d'être entouré par la lave et transformé en kipuka. A noter : le ruban jaune d'interdiction d'accès - - photo mbl.is / Einar Falur - - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall - éruption au 03.06.2021 - le point d'observataion est sur le point d'être entouré par la lave et transformé en kipuka. A noter : le ruban jaune d'interdiction d'accès - - photo mbl.is / Einar Falur - - un clic pour agrandir

De nouvelles mesures ont été effectuées hier, mercredi 2 juin, lorsque Garðaflug a volé avec l'appareil photo Hasselblad de l'Institut d'histoire naturelle, et des modèles terrestres de Fagradalshraun ont maintenant été préparés. 

La coulée de lave moyenne sur la période du 18 mai au 2 juin (15 jours) est de 12,4 m³/s. Cette mesure confirme que l'augmentation des coulées de lave survenue début mai s'est poursuivie. La coulée de lave en mai était donc deux fois plus élevée que la moyenne des six premières semaines. 

La lave mesure désormais 54 millions de mètres cubes et la superficie 2,67 kilomètres carrés. 

Les mesures actuelles montrent qu'il n'y a aucun signe de ralentissement, bien au contraire, une augmentation avec le temps. Il est impossible de prédire combien de temps combien de temps l'éruption va durer, à ce stade. 

 

Source : Univ. Islande & al., RUV, mbls

Eruption de Fagradalsfjall - paramètres au 02.06.2021 / 15h20 ( surface du champ de lave, volume de lave émis, décharge, géochimie et flux de gaz) - Doc. Univ.Iceland et al. - un clic pour agrandir

Eruption de Fagradalsfjall - paramètres au 02.06.2021 / 15h20 ( surface du champ de lave, volume de lave émis, décharge, géochimie et flux de gaz) - Doc. Univ.Iceland et al. - un clic pour agrandir

Au Nyiragongo, les données sismiques, enregistrées ce 2 juin 2021, indiquent une diminution continue du nombre et le la magnitude des tremblements de terre (la plupart d’entre eux ne sont pas ressentis) ; la direction est vers le Sud, sous le lac. 

Le réseau GPS indique toujours une diminution des vitesses de déplacement mesurées aux stations. L'impossibilité physique d'installer des stations sismiques ou GPS dans le lac ne permet pas de détecter précisément une éventuelle remontée du magma sous le lac. De nouvelles données satellitaires enregistrées entre le 27 mai et le 1er juin soulignent que le sol continue de se déformer au sud de la ville de Goma, avec cependant une vitesse beaucoup moins importante qu’au début de l’éruption. Ces déformations peuvent encore créer ou étendre des fractures existantes du sol.

 

Derniers chiffres des dégâts matériels au 3 juin :

- 1 267 immeubles résidentiels détruits

- 914 bâtiments non classés détruits

- 4 866 habitants touchés.

Bien que les autorités n'aient pas encore autorisé un retour à Goma, un mouvement de retour de personnes vers la ville continue d'être constaté, notamment entre Minova et la zone d'origine des personnes déplacées.

 

Sources : Africa museum Georiska & OCHA RDC

Nyiragongo -interférogramme  déformation co-éruptive - doc. Cosmo Skymed via Adriano Nobile / Twitter

Nyiragongo -interférogramme déformation co-éruptive - doc. Cosmo Skymed via Adriano Nobile / Twitter

L'HVO-USGS a enregistré un tremblement de terre de magnitude 4,0 situé sous le mont sous-marin Lō'ihi au sud -est de Big Island Hawaii le mercredi 2 juin à 18 h 44, HST.

Le séisme était centré à environ 42 km (26 miles) au sud-est de Nāʻālehu, sous le mont sous-marin Lō'ihi à une profondeur de 11 km.

Le niveau d'alerte et le code aviation restent : non assignés.

Des secousses modérées, avec une intensité maximale de V sur l'échelle d'intensité modifiée de Mercalli, ont été signalées sur l'île d'Hawaï. À cette intensité, on ne s'attend pas à des dommages importants aux bâtiments ou aux structures.

Selon le scientifique en charge du HVO Ken Hon, le tremblement de terre n'a eu aucun effet apparent sur les volcans Kīlauea ou Mauna Loa. "Nous ne voyons aucun changement détectable d'activité aux sommets ou le long des zones de faille de Lōʻihi, Kīlauea ou Mauna Loa à la suite de ce tremblement de terre. Des répliques sont possibles et pourraient être ressenties.

 

Source : HVO

Lō'ihi seamount - bathymétrie générale/ USGS & bathymétrie des cratères sommitaux / MBARI  - un clic pour agrandirLō'ihi seamount - bathymétrie générale/ USGS & bathymétrie des cratères sommitaux / MBARI  - un clic pour agrandir

Lō'ihi seamount - bathymétrie générale/ USGS & bathymétrie des cratères sommitaux / MBARI - un clic pour agrandir

Les premières photo des coulées du volcan sous-marin de Mayotte, dans les Comores, viennent d'être publiées. Elles ont été réalisées par le "ROV Victor 6000", déployé par le navire "Pourquoi pas", au cours de la mission GeoFLAMME du 17 avril au 25 mai 2021.

Cette mission GeoFLAMME s’appuie sur les connaissances capitalisées lors des missions de surveillance MAYOBS financées par différents Ministères (MTE, MOM et MESRI) et a pour objectifs de répondre à des questions scientifiques plus amont et/ou fondamentales :

  • comprendre les interactions entre le magmatisme, la tectonique et les émissions de fluides à l'échelle de la lithosphère sur plusieurs échelles spatiales et temporelles,

  • comprendre les implications sur les propriétés physico-chimiques de la colonne d'eau et l'évolution des écosystèmes,

  • documenter toute la chaîne d'interactions entre les produits volcaniques, les gaz magmatiques, les circulations d'eau de mer et la colonne d'eau.

Les images montrent des enchevêtrement de tubes de lave, des laves en coussins (fracturées et vidées), des tubes de lave fracturés. (photos 25 avril 2021)

 

Sources : Ifremer, IPGP, ISTO Orléans, LVM-Université de Clermont Auvergne, GEOPS, Paris Sud Orsay, LSCE, GET Toulouse, BRGM

 

Le chef de mission #Geoflamme réagit aux premières images du volcan de Mayotte ! - vidéo Ifremer

Volcan sous-marin de Mayotte - lave en coussin en forme et fracturée et vidée - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Volcan sous-marin de Mayotte - lave en coussin en forme et fracturée et vidée - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Volcan sous-marin de Mayotte - enchevêtrement de tubes de lave - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Volcan sous-marin de Mayotte - enchevêtrement de tubes de lave - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Volcan sous-marin de Mayotte - tubes de lave fracturés - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Volcan sous-marin de Mayotte - tubes de lave fracturés - Campagne GeoFLAMME 17.04.-25.05.2021

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Over the past week, there have been several eruptive episodes at the southeastern crater (SEC) of Etna, which occurred on May 24, 25, 26, 27, 28 and 30, respectively. Most of these events consist of the resumption of strombolian activity at the SEC followed by a gradual intensification of the eruptive phenomenon until, in some cases, a sustained lava fountain. This activity was also accompanied by lava overflows which moved towards the southwest, always remaining in the summit area.

Etna SEC -  activity between May 24 and 30, 2021 - Doc. INGV - one click to enlarge

Etna SEC - activity between May 24 and 30, 2021 - Doc. INGV - one click to enlarge

The mean amplitude of the volcanic tremor, after a first increase around 06:00 UTC on June 2, showed around 08:00 a sudden increase reaching high levels.

From around 08:30 UTC, the transition of Strombolian activity from the Southeast Crater to a lava fountain is observed from surveillance cameras. Based on the forecast model, the eruptive cloud disperses eastward.

At approximately 10:45 UTC, the lava fountain in the southeast crater ceased.

Etna SEC - activity on June 2, respectively at 8:09 am, 8:37 am, 9:02 am and 9:53 am - INGV webcams - one click to enlargeEtna SEC - activity on June 2, respectively at 8:09 am, 8:37 am, 9:02 am and 9:53 am - INGV webcams - one click to enlarge
Etna SEC - activity on June 2, respectively at 8:09 am, 8:37 am, 9:02 am and 9:53 am - INGV webcams - one click to enlargeEtna SEC - activity on June 2, respectively at 8:09 am, 8:37 am, 9:02 am and 9:53 am - INGV webcams - one click to enlarge

Etna SEC - activity on June 2, respectively at 8:09 am, 8:37 am, 9:02 am and 9:53 am - INGV webcams - one click to enlarge

In accordance with the forecast model, the dispersion concerned the eastern sector of the volcano. INGV staff in the field report the fallout from the products north of Zafferana, in the town of Petrulli and in Santa Venerina.

Due to cloud cover, it was not possible to determine the height of the eruptive cloud, but from information received from INGV personnel in the field, the cloud reached a height of about 5-6 km above sea level.

Etna - ash and fog affect the north of Zafferana - photo Boris Behncke 02.06.2021

Etna - ash and fog affect the north of Zafferana - photo Boris Behncke 02.06.2021

In addition, the lava fountain produced an overflow of lava from the southern slope of the southeast crater, which spread to the southwest.
From around 10:20 UTC a rapid decrease in the mean amplitude values ​​of the volcanic tremor is observed, which always remains at a high level, with even an increasing trend; it results from 2:00 p.m. UTC by an increase in the explosive activity of the SEC.

From around 6:50 p.m., a small strombolian activity is observed at the SEC

 

Sources: INGV OE & Tropomi

Etna - trémor at 03.06.2021 / at 7am - Doc. INGV OE

Etna - trémor at 03.06.2021 / at 7am - Doc. INGV OE

Etna - strong plume of sulfur dioxide with 24.71DU of SO2 at an altitude of ~ 12km on 06/02/2021 - Sentinel-5P tropomi / DLR / BIRA / ESA

Etna - strong plume of sulfur dioxide with 24.71DU of SO2 at an altitude of ~ 12km on 06/02/2021 - Sentinel-5P tropomi / DLR / BIRA / ESA

The graphics below tell the story of La Soufrière de St. Vincent, the  eruption from its onset in December 2020 to current conditions.

The volcano is still in a state of unrest and access is prohibited for the moment. We can remember the dates of the different phases of the eruption, the announcements and follow-ups by the different teams.

Soufriere of St Vincent - timeline of events - Doc. UWI-SRC - one click to enlarge
Soufriere of St Vincent - timeline of events - Doc. UWI-SRC - one click to enlarge
Soufriere of St Vincent - timeline of events - Doc. UWI-SRC - one click to enlarge

Soufriere of St Vincent - timeline of events - Doc. UWI-SRC - one click to enlarge

A small break in the cloud cover on May 13 and 18 revealed the presence of a hot spot at the summit. Then, the occultation remained total.

 

Sources:

- Volcano Ready Community Project (VRCP). The project is funded by the Caribbean Development Bank through the Community Disaster Risk Reduction Fund

- Sentinel Hub

Soufrière de St. Vincent - hot spot in the crater - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 13.05.2021

Soufrière de St. Vincent - hot spot in the crater - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 13.05.2021

Details on the eruption of Nyiragongo:

The Virunga Volcanoes Supersite has uploaded radar images from the Sentinel-1 satellite illustrating a continuous collapse and expansion of the summit crater of the volcano between May 16 and June 1, 2021.

The lava lake was emptied and the current ash plumes are linked to the pit crater collapses.

 

Source: Virunga Volcanoes Supersite

Nyiragongo - Cosmo sky med images from 05.16.2021 to 06.01.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite / Twitter - one click to enlarge

Nyiragongo - Cosmo sky med images from 05.16.2021 to 06.01.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite / Twitter - one click to enlarge

Nyiragongo - evolution of the crater - Cosmo sky med images from 05.16.2021 to 06.01.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite / Twitter - one click to enlarge

Nyiragongo - evolution of the crater - Cosmo sky med images from 05.16.2021 to 06.01.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite / Twitter - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours de la semaine passée, il y a eu plusieurs épisodes éruptifs au cratère sud-est (SEC) de l'Etna, qui se sont produits respectivement les 24, 25, 26, 27, 28 et 30 mai. La plupart de ces événements consistent en la reprise de l'activité strombolienne à la SEC suivie d'une intensification progressive du phénomène éruptif jusqu'à, dans certains cas, une fontaine de lave soutenue. Cette activité s'est également accompagnée de débordements de lave qui se sont dirigés vers le sud-ouest, en restant toujours dans la zone sommitale.

 Etna  - activité au SEC entre le 24 et le 30 mai 2021 - Doc. INGV  - un clic pour agrandir

Etna - activité au SEC entre le 24 et le 30 mai 2021 - Doc. INGV - un clic pour agrandir

L'amplitude moyenne du trémor volcanique, après une première augmentation vers 06h00 UTC le 2 juin, a montré vers 08h00 une augmentation soudaine atteignant des niveaux élevés.

A partir d'environ 08h30 UTC, la transition de l'activité strombolienne du cratère Sud-Est à une fontaine de lave est observée à partir des caméras de surveillance. Sur la base du modèle de prévision, le nuage éruptif se disperse vers l'est.

Vers 10h45 UTC, la fontaine de lave du cratère sud-est a cessé.

Etna SEC - activité le 2 juin, respectivement à 08h09, 08h37, 09h02 et 09h53 - webcams INGV  - un clic pour agrandirEtna SEC - activité le 2 juin, respectivement à 08h09, 08h37, 09h02 et 09h53 - webcams INGV  - un clic pour agrandir
Etna SEC - activité le 2 juin, respectivement à 08h09, 08h37, 09h02 et 09h53 - webcams INGV  - un clic pour agrandirEtna SEC - activité le 2 juin, respectivement à 08h09, 08h37, 09h02 et 09h53 - webcams INGV  - un clic pour agrandir

Etna SEC - activité le 2 juin, respectivement à 08h09, 08h37, 09h02 et 09h53 - webcams INGV - un clic pour agrandir

Conformément au modèle de prévision, la dispersion concernait le secteur oriental du volcan. Le personnel d'INGV sur le terrain signale les retombées des produits au nord de Zafferana, dans la localité de Petrulli et à Santa Venerina. En raison de la couverture nuageuse, il n'a pas été possible de déterminer la hauteur du nuage éruptif, mais à partir des informations reçues du personnel d'INGV sur le terrain, le nuage a atteint une hauteur d'environ 5 à 6 km au-dessus du niveau de la mer.

Etna - cendres et brouillard affectent le nord de Zafferana - photo Boris Behncke 02.06.2021

Etna - cendres et brouillard affectent le nord de Zafferana - photo Boris Behncke 02.06.2021

De plus, la fontaine de lave a produit un débordement de lave du versant sud du cratère sud-est, qui s'est propagé vers le sud-ouest.
A partir d'environ 10h20 UTC une diminution rapide des valeurs d'amplitude moyenne du trémor volcanique est observée, qui reste toujours à un niveau élevé, avec même une tendance à la hausse ; elle se traduit à partir de 14h00 UTC par une augmentation de l'activité explosive du SEC.

A partir de 18h 50 environ, une petite activité strombolienne est observée au SEC

 

Sources : INGV OE & Tropomi

 Etna - trémor au 03.06.2021 / à 7h - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 03.06.2021 / à 7h - Doc. INGV OE

 Etna  - fort panache de dioxyde de soufre  avec 24.71DU de SO2 à une altitude de ~12km ce 02.06.2021  -  Sentinel-5P tropomi / DLR / BIRA / ESA

Etna - fort panache de dioxyde de soufre avec 24.71DU de SO2 à une altitude de ~12km ce 02.06.2021 - Sentinel-5P tropomi / DLR / BIRA / ESA

Les graphiques ci-dessous racontent l'histoire de La Soufrière de St. Vincent, l'éruption du SVG 2020-2021 depuis son apparition en décembre 2020 jusqu'aux conditions actuelles. Le volcan est toujours dans un état d'agitation et l'accès est interdit pour le moment. On peut se remémorer le dates des différentes phases de l'éruption, les annonces et suivis par les différentes équipes.

Soufrière de St Vincent - ligne du temps des événements - Doc . UWI-SRC - un clic pour agrandir
Soufrière de St Vincent - ligne du temps des événements - Doc . UWI-SRC - un clic pour agrandir
Soufrière de St Vincent - ligne du temps des événements - Doc . UWI-SRC - un clic pour agrandir

Soufrière de St Vincent - ligne du temps des événements - Doc . UWI-SRC - un clic pour agrandir

Une petite éclaircie dans la couverture nuageuse les 13 et 18 mai a permis de constater la présence d'un point chaud au sommet. Ensuite, l'occultation est restée totale.

 

Sources :

- Volcano Ready Community Project (VRCP). Le projet est financé par la Banque de développement des Caraïbes à travers le Fonds communautaire de réduction des risques de catastrophe

- Sentinel Hub

Soufrière de St. Vincent - hot spot dans le cratère - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 13.05.2021

Soufrière de St. Vincent - hot spot dans le cratère - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 13.05.2021

Des précisions sur l'éruption du Nyiragongo :

Le Virunga Volcanoes Supersite a mis en ligne des images radar du satellite Sentinel-1 illustrant un effondrement continu et l'expansion du cratère sommital du volcan entre le 16 mai et le 1° juin 2021.

Il y a bien eu vidange du lac de lave et les panaches de cendres actuels sont à mettre en lien avec les effondrements du pit crater.

 

Source : Virunga Volcanoes Supersite

 Nyiragongo - images Cosmo sky med du 16.05.2021 au 01.06.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite /Twitter  - un clic pour agrandir

Nyiragongo - images Cosmo sky med du 16.05.2021 au 01.06.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite /Twitter - un clic pour agrandir

 Nyiragongo - évolution du cratère -  images Cosmo sky med du 16.05.2021 au 01.06.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite /Twitter  - un clic pour agrandir

Nyiragongo - évolution du cratère - images Cosmo sky med du 16.05.2021 au 01.06.2021 - Doc. Virunga Volcanoes Supersite /Twitter - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Fagradalsfjall eruption / Nátthaga Valley - incandescence on the flow on 06/01/2021 / 00:35 - webcam_slaga Norðnorðaustur - one click to enlarge

Fagradalsfjall eruption / Nátthaga Valley - incandescence on the flow on 06/01/2021 / 00:35 - webcam_slaga Norðnorðaustur - one click to enlarge

Fagradalsfjall eruption / Nátthaga Valley - the flow on 01.06.2021 / 10:36 - webcam_slaga Norðnorðaustur

Fagradalsfjall eruption / Nátthaga Valley - the flow on 01.06.2021 / 10:36 - webcam_slaga Norðnorðaustur

In the Reykjanes peninsula, the Fagradalsfjall eruption does not show significant changes; lava continues to seep into Meradalur - both Meradali and Syðri-Meradali - and into the Nátthaga Valley, a phenomenon visible especially in low light hours.

Respect for the new forbidden zone (observation point which threatens to be surrounded) is not always respected. The police will crack down in the event of an offense, because the only means of rescue is the helicopter, which has a very expensive hourly cost. The Coast Guard did exercises there.

 

Sources: RUV & Visir

Fagradalsfjall - Lava field and danger of closure of the viewpoint (black circle) - map 05.31.2021

Fagradalsfjall - Lava field and danger of closure of the viewpoint (black circle) - map 05.31.2021

Fagradalsfjall - Coast Guards training above the observation point, with the active vent in the background - photo Icelandic Coast Guards 05.31.2021

Fagradalsfjall - Coast Guards training above the observation point, with the active vent in the background - photo Icelandic Coast Guards 05.31.2021

May 2021 was marked by the continuation of the Piton de La Fournaise eruption, which began on April 9, 2021 until May 24 (2:00 a.m. local time), when it stopped.

The eruption emitted a total volume of surface lava of about 13 million cubic meters.

The building's inflation and the CO2 levels in the soil, which remained high in May 2021, witnessed magmatic transfers from deep areas to the superficial magmatic reservoir. This recharge explains the continuation of the eruption from April 9 until May 24, 2021 (02:00 local time, 23 May 22:00 UTC). Since the end of the eruption, the inflation (swelling) of the volcanic edifice has continued, indicating that the superficial magmatic reservoir is still pressurized.

 

Source: OVPF monthly bulletin

Piton de La Fournaise - Illustration of the deformation over 2 months (02.04 / 02.06.2021) The baselines (variation in distance between two GPS receivers) crossing the Piton de la Fournaise building, at vertex (above), at the base of the terminal cone (in the middle) and in the far field (below) (cf. location on the associated maps). An increase is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. Any periods colored in light pink correspond to eruptions. - Doc. OVPF

Piton de La Fournaise - Illustration of the deformation over 2 months (02.04 / 02.06.2021) The baselines (variation in distance between two GPS receivers) crossing the Piton de la Fournaise building, at vertex (above), at the base of the terminal cone (in the middle) and in the far field (below) (cf. location on the associated maps). An increase is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. Any periods colored in light pink correspond to eruptions. - Doc. OVPF

Piton de La Fournaise - activity from 04.05.2021 / OVPF

Piton de La Fournaise - activity from 04.05.2021 / OVPF

Piton de La Fournaise - 19.05.2021 / 09:06 UT - webcam Piton de Bert 4 / OVPF

Piton de La Fournaise - 19.05.2021 / 09:06 UT - webcam Piton de Bert 4 / OVPF

In Peru, the Sabancaya maintained moderate activity during the week of May 24 to 30, 2021. An average of 90 explosions is observed daily, which are accompanied by plumes of ash and gas up to 2,500 meters above the summit. .

During this period, I.G. Peru detected 707 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of magmatic fluids. The VT earthquakes, in connection with the fracturing of rocks, mainly concern the northeast and the east of the volcano. No significant deformation anomalies, and three thermal anomalies of VRP max. of 14 MW, associated with the presence of a surface lava body in the crater.

The volcanic alert level remains at Naranja, with a 12 km radius no-go zone.

 

Source: I.G. Peru

Sabancaya - activity of the week from 24 to 30.05.2021 - Doc. I.G. Peru

Sabancaya - activity of the week from 24 to 30.05.2021 - Doc. I.G. Peru

Sabancaya - thermal anomaly - Sentinel-2 band image 12.11.8A from 05.29.2021 - one click to enlarge

Sabancaya - thermal anomaly - Sentinel-2 band image 12.11.8A from 05.29.2021 - one click to enlarge

The image taken on May 29 shows the new look of La Soufrière, Saint-Vincent on the leeward (west) side.

Professor Robertson tagged the photo so we can notice the 1812 crater with its lake, the 1979 crater rim, the 2021 explosion crater, and the lowest point along the rim: the Larakai Gap. It can be noted that a lake is still present in the same place before this eruption.

The alert is still in Orange and access to the volcano is still prohibited for the moment.
 

Source: UWI-SRC

Soufrière de St. Vincent - the summit new look  - photo 29.05.2021 Francesco Gomez & Sandra Montabard, captions Prof. Robertson

Soufrière de St. Vincent - the summit new look - photo 29.05.2021 Francesco Gomez & Sandra Montabard, captions Prof. Robertson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fagradalsfjall éruption / Vallée de Nátthaga - incandescence sur la coulée le 01.06.2021 / 00h35 -  webcam_slaga  Norðnorðaustur - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall éruption / Vallée de Nátthaga - incandescence sur la coulée le 01.06.2021 / 00h35 - webcam_slaga Norðnorðaustur - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall éruption / Vallée de Nátthaga - la coulée le 01.06.2021 / 10h36 -  webcam_slaga  Norðnorðaustur

Fagradalsfjall éruption / Vallée de Nátthaga - la coulée le 01.06.2021 / 10h36 - webcam_slaga Norðnorðaustur

Dans la péninsule de Reykjanes, l'éruption de Fagradalsfjall ne montre pas de changements significatifs ; la lave continue de s'infiltrer dans Meradalur - à la fois Meradali et Syðri-Meradali - et dans la vallée de Nátthaga, phénomène visible surtout dans les heures de faible lumière.

Le respect de la nouvelle zone interdite (point d'observation qui menace d'être encerclé) n'est pas toujours respecté. La police va sévir en cas d'infraction, car le seul moyen de sauvetage reste l'hélicoptère, qui a un coût horaire très cher. Les gardes-côtes y ont fait des exercices.

 

Sources : RUV & Visir

Fagradalsfjall - Champ de lave et danger de fermeture du point de vue (cercle noir) - carte 31.05.2021

Fagradalsfjall - Champ de lave et danger de fermeture du point de vue (cercle noir) - carte 31.05.2021

Fagradalsfjall - Entrainement des Coast Guards au dessus du point d'observation, avec en arrière-plan, l'évent actif - photo Icelandic Coast Guards 31.05.2021

Fagradalsfjall - Entrainement des Coast Guards au dessus du point d'observation, avec en arrière-plan, l'évent actif - photo Icelandic Coast Guards 31.05.2021

Le mois de mai 2021 aura été marqué par la poursuite de l’éruption du Piton de La Fournaise, débutée le 9 avril 2021 jusqu’au 24 mai (02h00 heure locale), date de son arrêt.

L’éruption a émis un volume total de lave en surface d’environ 13 millions de m³.

L’inflation de l’édifice et les teneurs en CO2 dans le sol qui sont restées élevées au mois de mai 2021 ont été les témoins de transferts magmatiques depuis des zones profondes vers le réservoir magmatique superficiel. Cette réalimentation explique la poursuite de l’éruption du 9 avril jusqu’au 24 mai 2021 (02h00 heure locale, 23 mai 22h00 heure UTC). Depuis la fin de l’éruption, l’inflation (gonflement) de l’édifice volcanique s’est poursuivi témoignant d’une mise en pression du réservoir magmatique superficiel toujours persistante.

 

Source : Bulletin mensuel OVPF

 Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 2 mois (02,04 / 02,06,2021) Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur 2 mois (02,04 / 02,06,2021) Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas) (cf. localisation sur les cartes associées). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. Les éventuelles périodes coloriées en rose clair correspondent aux éruptions.

 Piton de La Fournaise - activité du 04.05.2021 / OVPF

Piton de La Fournaise - activité du 04.05.2021 / OVPF

Piton de La Fournaise - 19.05.2021 / 09h06 TU -  webcam Piton de Bert 4 / OVPF

Piton de La Fournaise - 19.05.2021 / 09h06 TU - webcam Piton de Bert 4 / OVPF

Au Pérou, le Sabancaya a maintenu une activité modérée au cours de la semaine du 24 au 30 mai 2021. On observe une moyenne de 90 explosions journalières, qui s'accompagnent de panaches de cendres et gaz jusqu'à 2.500 mètres au dessus du sommet.

Durant cette période, l'I.G.Peru a détecté 707 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques. Les séismes VT, en lien avec la fracturation de roches, concernent principalement le nord-est et l'est du volcan. Pas d'anomalies significatives de déformation, et trois anomalies thermiques de VRP max. de 14 MW, associées à la présence d'un corps de lave superficiel dans le cratère.

Le niveau d'alerte volcanique reste à Naranja, assorti d'une no-go zone de 12 km de rayon.

 

Source : I.G.Peru

Sabancaya -  activité de la semaine du 24 au 30.05.2021 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activité de la semaine du 24 au 30.05.2021 - Doc. I.G.Peru

 Sabancaya - anomalie thermique - image  Sentinel-2 bands 12,11,8A du 29.05.2021 - un clic pour agrandir

Sabancaya - anomalie thermique - image Sentinel-2 bands 12,11,8A du 29.05.2021 - un clic pour agrandir

L'image prise le 29 mai montre le nouveau look de La Soufrière, Saint-Vincent du côté sous le vent (ouest).

Le professeur Robertson a étiqueté la photo afin que nous puissions remarquer le cratère de 1812 avec son lac, le bord du cratère de 1979, le cratère de l'explosion de 2021 et le point le plus bas le long du bord : le Larakai Gap. On peut noter qu'un lac est toujours présent au même endroit avant cette éruption.

L'alerte est toujours à Orange et l'accès au volcan est toujours interdit pour le moment.
 

Source : UWI-SRC
Crédit photo : Francesco Gomez & Sandra Montabard, Martinique.

 Soufrière de St. Vincent - le sommet new look - photo 29.05.2021 Francesco Gomez & Sandra Montabard, légendes Prof.Robertson

Soufrière de St. Vincent - le sommet new look - photo 29.05.2021 Francesco Gomez & Sandra Montabard, légendes Prof.Robertson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
  Santiaguito - weak explosions on 05.31.2021 - photo Conred

 Santiaguito - weak explosions on 05.31.2021 - photo Conred

The crater of the Caliente dome of Santiaguito presented this May 31 weak explosions, accompanied by ash plumes at 2,800m asl., dispersed over 5 km to the southwest.

The main activity remains lava extrusion, which generates avalanches of boulders on the western and southern flanks.

This activity can be the cause of pyroclastic flows in different barrancas, and / or lahars following the intense rains of these days.

 

Sources: Insivumeh and Conred

According to information shared by INSIVUMEH, during the weekend, the descent of

different lahars was observed in the tributaries of the barrancas Seca and Mineral, tributaries of the Pantaleon river, and in the Ceniza barranca, tributary of the Achiguate river. These lahars are linked to the heavy rainfall in the Fuego region.

A constant vigilance on the ravines and the main flanks of the volcanoes is recalled by the authorities.

 

Sources: Insivumeh and Conred

Nyiragongo eruption - Evolution of the number and location of earthquakes on May 23 and May 27-29, 2021
Nyiragongo eruption - Evolution of the number and location of earthquakes on May 23 and May 27-29, 2021

Nyiragongo eruption - Evolution of the number and location of earthquakes on May 23 and May 27-29, 2021

Current earthquake (seismicity) and ground deformation data as of May 31, 2021 continue to indicate the presence of magma under the urban area of ​​Goma with an extension below Lake Kivu.

Although there are still recorded earthquakes, their energy is generally lower. Their location and the direction of the GPS movements always indicate a halt or a pause in the spread of the magmatic intrusion to the south. A decrease in movement speeds measured by the GPS network still seems to confirm these observations. The physical impossibility of installing seismic or GPS stations in the lake does not allow precise detection of a possible rise of magma under the lake.

 

Following the displacement of the population, its consequent concentration, and the lack of drinking water, the risk of epidemic becomes an additional threat.

"The risk is high in this area where cholera is already endemic," Magali Roudaut, head of mission for Médecins sans frontières (MSF) in the DRC, told AFP.

 

Sources: Africa Museum / Georiska, UNOSAT & AFP

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog