Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Activity of the Dukono - doc. Tempo 11.01.2017

Activity of the Dukono - doc. Tempo 11.01.2017

The Dukono on Halmahera Nord, in the Mollucca's archipelago, is experiencing a rise in activity, with ash and gas emissions reaching 900 meters in height. The regions of Galela and north Tobelo are covered with ash.
The alert level remains at 2, in effect since June 15, 2008, with a prohibited zone of 3 km radius. Domestic activities may nevertheless continue.


Source: Tempo / 11.01.2017 - 13h16 WIB

Ash advisory for Dukono - 11.01.201 -  - VAAC Darwin

Ash advisory for Dukono - 11.01.201 - - VAAC Darwin

The Sinabung continues its usual activity, with some beautiful explosions.


Sources: Endro Lewa & Sadrah Peranginangin

Sinabung the dome this 02.01.2017 / 16h23 - photo Endro Lewa

Sinabung the dome this 02.01.2017 / 16h23 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 7h17 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 7h17 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 10h10 - picture by Sadrah Peranginangin

Sinabung - 10.01.2017 / 10h10 - picture by Sadrah Peranginangin

According to the OVPF newsletter, during the second half of December 2016, a magmatic recharge phase was observed at Piton de La Fournaise. This magma has accumulated and stored under the central system (at the base of the summit craters) but has not left the reservoir.
The reservoir remains nevertheless under pressure, and a new recharge in the days / weeks / months ahead could trigger an eruption with few long-term precursors.
Indeed, such a situation was observed twice in 2016 when, following similar inflation phases, phases of calm followed (45 to 85 days) before leading to eruptions preceded by little (May 2016), see very little (September 2016) of long-term precursors.


Source: OVPF

Illustration of the deformation from 01 January 2016 to 08 January 2017 (eruptions of 26-27 May and 11-18 September 2016 are shown in yellow). Here is shown a baseline (distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater from north to south (in black the raw data, in red the smoothed data over a week). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. Note that deformation jumps related to eruptions have been removed in order to highlight long-term trends. (© OVPF / IPGP)

Illustration of the deformation from 01 January 2016 to 08 January 2017 (eruptions of 26-27 May and 11-18 September 2016 are shown in yellow). Here is shown a baseline (distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater from north to south (in black the raw data, in red the smoothed data over a week). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. Note that deformation jumps related to eruptions have been removed in order to highlight long-term trends. (© OVPF / IPGP)

A photo of the summit of Etna, taken on January 2, testifies to the degassing activity that always marks the Voragine, and in particular the mouth that opened on August 7, 2016 near the eastern edge of the crater. It still shows incandescence in the evening and during the night.
A slight subsidence marks the Bocca Nuova, since October 10, 2016, with a deeper deepening of the northwest depression (BN-1 in the photo), where diffuse degassing persists.
A weak fumarollian activity is observed at the northeast crater and at the new south-eastern crater, with sporadic and limited ash emissions for the latter.
 
Source: Weekly bulletin of volcanic, geochemical and seismic monitoring of Etna / INGV posted on 10.01.2017

Etna summit activity - photo INGV Bulletin / Piero Berti / Butterfly s.r.l. Helicopter Services.- 02.01.2017

Etna summit activity - photo INGV Bulletin / Piero Berti / Butterfly s.r.l. Helicopter Services.- 02.01.2017

Etna - Vapor emissions of the summit craters - photo 01.01.2017 / Boris Behncke

Etna - Vapor emissions of the summit craters - photo 01.01.2017 / Boris Behncke

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Activité du Dukono - doc. Tempo 11.01.2017

Activité du Dukono - doc. Tempo 11.01.2017

Le Dukono sur Halmahera Nord, dans l'archipel des Molluques, connait une hausse d'activité, caractérisée par des émissions de cendres et gaz atteignant 900 mètres de hauteur. Les régions de Galela et north Tobelo sont recouvertes de cendres.

Le niveau d'alerte demeure à 2, en vigueur depuis le 15 juin 2008, assorti d'une zone interdite de 3 km de rayon. Les activités domestiques peuvent néanmoins se poursuivre.

Source : Tempo / 11.01.2017 – 13h16 WIB

Avis de dispersion du panache du Dukono pour ce 11.01.2017 émis par le VAAC Darwin

Avis de dispersion du panache du Dukono pour ce 11.01.2017 émis par le VAAC Darwin

Le Sinabung poursuit son activité habituelle, avec quelques belles explosions.

Sources : Endro Lewa & Sadrah Peranginangin

Sinabung le dôme ce 02.01.2017 / 16h23 - photo Endro Lewa

Sinabung le dôme ce 02.01.2017 / 16h23 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 7h17 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 7h17 - photo Endro Lewa

Sinabung - 10.01.2017 / 10h10 -  photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 10.01.2017 / 10h10 - photo Sadrah Peranginangin

Selon le bulletin de l'OVPF, au cours de la deuxième quinzaine de Décembre 2016, une phase de recharge magmatique a été observée au Piton de La Fournaise. Ce magma s’est accumulé et s’est stocké sous le système central (à l’aplomb des cratères sommitaux) mais n’a pas quitté le réservoir.
Le réservoir reste néanmoins sous pression, et une nouvelle recharge dans les jours/semaines/mois à venir pourrait déclencher une éruption avec peu de précurseurs à long-terme.

En effet, une telle situation a été observée en 2016 à deux reprises, lorsque suite à des phases d’inflation (gonflement) similaires, des phases de calme avaient suivies (de 45 à 85 jours) avant d’aboutir à des éruptions précédées par peu (Mai 2016) voir très peu (Septembre 2016) de précurseurs à long-terme.

Source : OVPF

Illustration de la déformation du 01 Janvier 2016 au 08 Janvier 2017 (les éruptions du 26-27 Mai et du 11-18 Septembre 2016 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en rouge les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. A noter que les sauts de déformation liés aux éruptions ont été supprimés afin de faire ressortir les tendances à long-terme. (©OVPF/IPGP)

Illustration de la déformation du 01 Janvier 2016 au 08 Janvier 2017 (les éruptions du 26-27 Mai et du 11-18 Septembre 2016 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en rouge les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. A noter que les sauts de déformation liés aux éruptions ont été supprimés afin de faire ressortir les tendances à long-terme. (©OVPF/IPGP)

Une photo du sommet de l'Etna, prise le 2 janvier dernier, témoigne de l'activité de dégazage qui marque toujours la Voragine, et en particulier la bouche qui s'est ouverte le 7 août 2016 près du bord est du cratère. Elle montre encore de l’incandescence en soirée et durant la nuit.

Une subsidence légère marque la Bocca Nuova, depuis le 10 octobre 2016, avec un approfondissement plus marqué de la dépression nord-ouest ( BN-1 sur la photo), où persiste un dégazage diffus.

Une faible activité fumerollienne est observée au cratère nord-est et au nouveau cratère sud-est. Avec pour ce dernier des émissions sporadiques et limitées de cendres.

 

Source : bulletin hebdomadaire de monitoring volcanique, géochimique et sismique de l'Etna / INGV mis en ligne ce 10.01.2017

Etna activité sommitale - photo Bulletin INGV / Piero Berti / Butterfly s.r.l. Helicopter Services.- 02.01.2017

Etna activité sommitale - photo Bulletin INGV / Piero Berti / Butterfly s.r.l. Helicopter Services.- 02.01.2017

Etna - sommet émissions de vapeurs - photo 01.01.2017 / Boris Behncke

Etna - sommet émissions de vapeurs - photo 01.01.2017 / Boris Behncke

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Acatenango and Fuego, two twin volcanoes / Guatemala

Acatenango and Fuego, two twin volcanoes / Guatemala

Despite the opinions of Conred and Insivumeh, relayed by the local media, concerning the strong winds and a significant decrease of temperature under the effects of a cold front in approach, it seems that several groups of walkers were present this Weekend on the Acatenango volcano.


On January 8, the rescue services reported a dozen disappeared ... On January 9, Conred announces the death of 6 people by hypothermia, and several wounded transferred to hospitals.


The Prensa Libre speaks of a temperature of minus 15 ° C at the campsite near the crater, and gaps in the equipment of the hikers.

Rescue services on the slopes of Acatenango - doc. Prensa Libre / Twitter

Rescue services on the slopes of Acatenango - doc. Prensa Libre / Twitter

The Acatenango is the neighbor of the Fuego ... a volcano, raised like this, which culminates at 3,763 meters, can simply kill off eruption, like any mountain, if conditions deteriorate.


Sources: Conred, Insivumeh and La Prensa Libre Guatemala.

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Acatenango et Fuego, deux volcans jumeaux / Guatemala

Acatenango et Fuego, deux volcans jumeaux / Guatemala

Malgré les avis de la Conred et de l'Insivumeh, relayés par les médias locaux, concernant les vents forts et une baisse importante de température sous les effets d'un front froid en approche, il semble que plusieurs groupes de randonneurs aient été présents ce week-end sur le volcan Acatenango.

Le 8 janvier, les secours signalent une dizaine de disparus ...le 9 janvier, le Conred annonce le décès de 6 personnes par hypothermie, et plusieurs blessés transférés dans les hôpitaux.

La Prensa Libre parle d'une température de moins 15°C au camping proche du cratère, et de lacunes dans l'équipement des randonneurs.

Les services de secours sur les pentes de l'Acatenango - doc. Prensa Libre / Twitter

Les services de secours sur les pentes de l'Acatenango - doc. Prensa Libre / Twitter

L'Acatenango est le voisin-jumeau du Fuego ... un volcan, élevé comme celui-ci, qui culmine à 3.763 mètres, peut simplement tuer hors éruption, comme toute montagne, si les conditions se dégradent.

Sources : Conred, Insivumeh et La Prensa Libre Guatemala.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof - photo Kevin wright / AVO / 05.01.2017

Bogoslof - photo Kevin wright / AVO / 05.01.2017

An explosive eruption began at Bogoslof on January 8 at 10:23 pm AKST / Jan 9 7:23 UTC, detected by the seismic and infrasonic network. The max. Was spotted at 22h31 loc. To decline around 22h38 loc.
The aviation alert is reddened, and the volcanic alert to Warning.

Last minute: A second explosion took place on January 8 at 22:56 AKST / January 9 at 7:56, distinct and accompanied by a cloud of ash climbing to 10,660 meters, spotted by the satellites, drifting towards the Nw.
 
Source: AVO

Bogoslof - seismograph plot - AVO / Twitter 09.01.2017

Bogoslof - seismograph plot - AVO / Twitter 09.01.2017

An interesting picture of the Bogoslof eruption 06.01.2017 / 0h56 UTC showing the separation between the ash cloud and the ice cloud - doc.AVO

An interesting picture of the Bogoslof eruption 06.01.2017 / 0h56 UTC showing the separation between the ash cloud and the ice cloud - doc.AVO

At the Colima, an explosion on January 8 at 4:17 pm was accompanied by a plume rising to more than 4,000 meters, falling of blocks on the western, southern and eastern flanks, as well as pyroclastic flows on the east side of the volcano.
 
Sources: S. Tapiro, webcamsdeMexico & SEGOB

Colima - plume, fall of blocks and pyroclastic flow on 08.01.2017 / 16h17 loc. - photo Tapirofoto

Colima - plume, fall of blocks and pyroclastic flow on 08.01.2017 / 16h17 loc. - photo Tapirofoto

Colima - the same episode seen by Israel-ze / Mexico / Twitter webcams

Colima - the same episode seen by Israel-ze / Mexico / Twitter webcams

Over the past 24 hours, the Turrialba has maintained a variable seismic activity with ash emissions, and ash falls on the Central Valley affecting Desamparados, Alajuelita, Santa Ana, Ciudad Colón, Palmares.
The poor atmospheric conditions did not allow direct observation.
 
Source: Ovsicori

  Turrialba - 07.01.2017 / 16h56 - webcam RSN

  Turrialba - 07.01.2017 / 16h56 - webcam RSN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bogoslof - photo Kevin wright / AVO / 05.01.2017

Bogoslof - photo Kevin wright / AVO / 05.01.2017

Une éruption explosive a débuté au Bogoslof le 8 janvier à 22h23 AKST / 9 janvier 7h23 UTC, détéctée par le reseau sismique et infrasonique. Le signal max. a été repéré à 22h31 loc. pour décliner vers 22h38 loc.

L'alerte aviation est repassée au rouge, et l'alerte volcanique à Warning.

Dernière minute: Une seconde explosion a eu lieu ce 8 janvier à 22h56 AKST / 9 janvier à 7h56, bien distincte et accompagnée d'un nuage de cendres à 10.660 mètres, repéré par les satellites, dérivant vers le NO.

 

Source : AVO

Bogoslof - tracé du sismographe - AVO / Twitter

Bogoslof - tracé du sismographe - AVO / Twitter

Une image intéressante de l'éruption du Bogoslof le 06.01.2017 / 0h56 UTC montrant la séparation entre le nuage de cendres et le nuage de glace -  doc.AVO

Une image intéressante de l'éruption du Bogoslof le 06.01.2017 / 0h56 UTC montrant la séparation entre le nuage de cendres et le nuage de glace - doc.AVO

Au Colima, une explosion ce 8 janvier à 16h17 locale s'est accompagnée d'un panache montant à plus de 4.000 mètres, de chutes de blocs sur les flancs ouest, sud et est., ainsi que de coulées pyroclastiques sur le côté est du volcan.

 

Sources : S. Tapiro, webcamsdeMexico & SEGOB

Colima -  panache, chute de blocs et coulée pyroclastique le 08.01.2017 / 16h17 loc. - photo Tapirofoto

Colima - panache, chute de blocs et coulée pyroclastique le 08.01.2017 / 16h17 loc. - photo Tapirofoto

Colima - le même épisode vu par Israel-ze /  webcams de Mexico / Twitter  (

Colima - le même épisode vu par Israel-ze / webcams de Mexico / Twitter (

Au cours des dernières 24 heures, le Turrialba a maintenu une activité sismique variable avec des émissions de cendres, avec des chutes de cendres sur la Vallée centrale affectant Desamparados, Alajuelita, Santa Ana, Ciudad Colón, Palmares.

Les mauvaises conditions atmosphériques n'ont pas permis d'observation directe.

 

Source : Ovsicori

 

Turrialba - 07.01.2017 / 16h56 - webcam RSN

Turrialba - 07.01.2017 / 16h56 - webcam RSN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Colima - explosion of 07.01.2017 / 16h03 - webcamsdeMexico / Retuit

Colima - explosion of 07.01.2017 / 16h03 - webcamsdeMexico / Retuit

The explosive activity of the Colima continues: on January 7, at 16:02 a strong explosion propelled the ash plume to about 5,000 m in height.
Colima airport suspended operations at 6:30 pm due to ashes.
A new explosion occurred at 19:32 and on January 8 at 0:55.
 
Sources: webcamsdeMexico and Preoteccion civil de Jalisco

Colima - explosion of 07.01.2017 - photo WebcamsdeMexico

Colima - explosion of 07.01.2017 - photo WebcamsdeMexico

Since January 6 at 5 pm loc. the Turrialba maintained its constant ash emissions, with a plume varying between 500 and 1,500 meters in height, depending on wind variations at the top.

On the evening of 7.01, the cloudiness prevented an observation of the plumes by the webcams. The tremor remains of medium amplitude, with variations in relation to ash emanations.
 

On January 6, the Central Valley was placed in green alert, the lowest level, due to continuous ash falls on a densely populated area.
 
Sources: Ovsicori and Red sismologica Nacional

Turrialba - 06.01.2017 / at 8:00 and 10:12 - webcam Ovsicori
Turrialba - 06.01.2017 / at 8:00 and 10:12 - webcam Ovsicori

Turrialba - 06.01.2017 / at 8:00 and 10:12 - webcam Ovsicori

Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - Ovsicori webcam and photo of Norman Gómez, from Cervantes de Alvarado / Cartago via Ovsicori
Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - Ovsicori webcam and photo of Norman Gómez, from Cervantes de Alvarado / Cartago via Ovsicori

Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - Ovsicori webcam and photo of Norman Gómez, from Cervantes de Alvarado / Cartago via Ovsicori

In Kamokuna, after the collapse of the lava delta, which began on 31 December 2016 at around 14:45 local time, an image captured by the Landsat-8 OLI / Operational Land Imager satellite on 3 January 2017 shows that almost the entire delta has disappeared. Part collapsed extends 180 meters east of the delta edge, and cuts the interior of the terrain up to 70 meters from the coastline.

Kilauea Pu'u O'o casting 61g / Kamokuna delta of lava - Picture Nasa Lansat 8 oli / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o casting 61g / Kamokuna delta of lava - Picture Nasa Lansat 8 oli / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o casting 61g / Kamokuna delta lava - map established by the USGS / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o casting 61g / Kamokuna delta lava - map established by the USGS / 03.01.2017

On the map established by the USGS, the remaining sections of the delta are colored pink. Active lava tunnels are drawn in yellow (dotted out for uncertain locations.
 
Sources: HVO-USGS & NASA Earth Observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Colima - explosion du 07.01.2017 / 16h03 - webcamsdeMexico / Retuit

Colima - explosion du 07.01.2017 / 16h03 - webcamsdeMexico / Retuit

L'activité explosive du Colima se poursuit : le 7 janvier, à 16h02 une forte explosion a propulsé le panache à environ 5.000 m de hauteur.

L'aéroport de Colima a suspendu ses opérations à 18h30 en raison des émanations.

De nouvelles explosion se sont produites à 19h32 et ce 8 janvier, à 0h55.

 

Sources : webcamsdeMexico et Preoteccion civil de Jalisco

Colima - explosion du 07.01.2017 - photo WebcamsdeMexico

Colima - explosion du 07.01.2017 - photo WebcamsdeMexico

Depuis le 6 janvier à 17h loc. le Turrialba a maintenu ses émissions constantes de cendres, avec un panache variant entre 500 et 1.500 mètres de hauteur, fonction des variations de vents au sommet. En soirée du 7.01, la nébulosité a empêché une observation des panaches par les webcams. Le trémor demeure d'amplitude moyenne, avec des variations en rapport avec les émanations de cendres.

Le 6 janvier, la Vallée centrale a étét placée en alerte verte, le plus bas niveau, à cause des chutes de cendres continues sur une zone densément peuplée.

 

Sources : Ovsicori et Red sismologica Nacional

Turrialba - 06.01.2017 / à 8h00 et 10h12 - webcam Ovsicori
Turrialba - 06.01.2017 / à 8h00 et 10h12 - webcam Ovsicori

Turrialba - 06.01.2017 / à 8h00 et 10h12 - webcam Ovsicori

Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - webcam Ovsicori et photo de Norman Gómez, de Cervantes de Alvarado /Cartago via Ovsicori
Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - webcam Ovsicori et photo de Norman Gómez, de Cervantes de Alvarado /Cartago via Ovsicori

Turrialba 06.01.2017 / 10h20-21 - webcam Ovsicori et photo de Norman Gómez, de Cervantes de Alvarado /Cartago via Ovsicori

A Kamokuna, après l'effondrement du delta de lave débuté le 31 décembre 2016 vers 14h45 loc., une image capturée par le satellite Landsat-8 OLI / Operational Land Imager le 3 janvier 2017montre que presque l'entièreté du delta a disparue.La partie effondrée s'étend sur 180 mètres à l'est de l'arête du delta, et découpe l'intérieur du terrain jusqu'à 70 mètres du trait de côte.

Kilauea Pu'u O'o coulée 61g / Kamokuna delta de lave - Photo Nasa Lansat 8 oli / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o coulée 61g / Kamokuna delta de lave - Photo Nasa Lansat 8 oli / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o coulée 61g / Kamokuna delta de lave - carte établie par l'USGS / 03.01.2017

Kilauea Pu'u O'o coulée 61g / Kamokuna delta de lave - carte établie par l'USGS / 03.01.2017

Sur la carte établie par l'USGS, les sections restantes du delta sont colorées en rose. Les tunnels de lave actifs sont dessinés en jaune (pointillé pour les localisations incertaines.

 

Sources : HVO-USGS & Nasa Earthobservatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck

Dark, but resistant, Volvic's trachyandesite has allowed the construction of numerous prestigious constructions within a radius of a hundred kilometers around its extraction site.

Façade of the Cathedral of Notre-Dame de l'Assomption in Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

Façade of the Cathedral of Notre-Dame de l'Assomption in Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

The Cathedral of Clermont-Ferrand view from Montjuzet - photo Fabien 1309

The Cathedral of Clermont-Ferrand view from Montjuzet - photo Fabien 1309

Exploited by the monks since the 12th century, it is after the launch of the reconstruction of the cathedral of Clermont that the stone of Volvic acquires its letters of nobility.

Situated at the top of the hill which forms the old center, Notre-Dame de l'Assomption stands out for its slimness but also for its dark color ... which earned it its nickname "Cathedral of the charcoal burners" by the brothers Goncourt .
Clermont-Ferrand still houses the Maison Savaron, dating from 1513 in flamboyant Gothic style, and the Fontaine d'Amboise, work of transition between the Gothic and the Renaissance, both of Volvic stone.

 

Clermont-Ferrand - Hotel Savaron. Bas-relief at the tympanum of the door of the staircase, in the inner courtyard, with two savages holding the shield of the Savarons. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - Hotel Savaron. Bas-relief at the tympanum of the door of the staircase, in the inner courtyard, with two savages holding the shield of the Savarons. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - Fountain of Amboise - photo Tony Castle

Clermont-Ferrand - Fountain of Amboise - photo Tony Castle

In a few decades, the stone will adorn the surrounding towns of Basse-Auvergne with its gray tint which blackens a little with time: Volvic, Riom and Clermont-Ferrand.
 
In Riom, the city center has some buildings, which may seem austere, but emblematic of the Volvic stone.
The Tower of the Clock is an ancient belfry, rebuilt in the Renaissance on its medieval base. At the top, a salamander, the emblem of Francis I recalls that Riom was a royal city from 1521 to 1532.
The Mandet Museum has a courtyard and an entrance porch with original shapes.

Riom - Court of the Mandet Museum - picture Joëm Damase / Office Tourism of Riom

Riom - Court of the Mandet Museum - picture Joëm Damase / Office Tourism of Riom

Riom - the arches of the House of Consuls - photo France

Riom - the arches of the House of Consuls - photo France

The Puy de la Nugère


The Volvic stone comes from the flows of trachyandesite emitted by the Puy de la Nugère.
It is a gray-colored stone with many small bubbles and feldspar. It resists to frost and chemicals. It has a low coefficient of expansion. All these characteristics make it an interesting material for construction.

Puy de la Nugère - aerial photography of Auvergne by www.photo-paramoteur.com

Puy de la Nugère - aerial photography of Auvergne by www.photo-paramoteur.com

Stages of formation of the eruptive complex of La Nugère - doc. A.Gourgaud and Camus 1984

Stages of formation of the eruptive complex of La Nugère - doc. A.Gourgaud and Camus 1984

The eruptive complex of Nugère consists of a pyroclastic ring, strombolian cones, a frozen lava lake and several lava flows.
La Grande Nugère was built by partially covering two small existing cones, including the former Nugère.
Later, an explosive eruption destroyed the eastern flank of the great Nugère and built a tuff ring, which was filled by a lava lake, solidified today: It is the New Nugère stage.
Four strombolian cones, including the Puy de La Louve, generators of trachyandesite flows, were born on the solidified lava lake. The last two flows, 12,000 years old, have supplied the stone of Volvic. On the western flank of the cone are the partially buried remains of two strombolian cones prior to Nugère.
La Nugere, largely wooded, was the first mountain in Auvergne to be recognized as a volcano in 1751 by J.E.Guettard.

Sources :
- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M.Krafft & de Larouzière - ed. Delachaux et Niestlé / Puy de la Nugère-Volvic p.53-56

Magma mixing at La Nugère Volcano (Chaîne des Puys, Massif Central, France): Role in the trachyandesites genesis – by A.Gourgaud & G.Camus
- Le chemin fais'art – Earth of fire - link
- Thierry Courtadon expose la pierre de Volvic – Earth of fire - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Sombre, mais résistante, la trachyandésite de Volvic a permis l'édification de nombreuses constructions de prestige dans un rayon d'une centaine de kilomètres autour de son site d'extraction.

Façade de la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

Façade de la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption à Clermont-Ferrand - photo Fabien 1309

La Cathédrale de Clermont-Ferrand vue de Montjuzet - photo Fabien 1309

La Cathédrale de Clermont-Ferrand vue de Montjuzet - photo Fabien 1309

Exploitée par les moines dès le XII° siècle, c'est après le lancement de la reconstruction de la cathédrale de Clermont que la pierre de Volvic acquiert ses lettres de noblesse. Située au sommet de la butte qui forme le centre ancien, Notre-Dame de l'Assomption se détache par sa sveltesse, mais aussi par sa couleur sombre ... qui lui a valut son surnom de "Cathédrale des charbonniers" par les frères Goncourt.

Clermont-Ferrand abrite encore la Maison Savaron, de 1513 en style gothique flamboyant, et la Fontaine d'Amboise, oeuvre de transition entre le gothique et la Renaissance, toutes deux en pierre de Volvic.

Clermont-Ferrand - Hôtel Savaron. Bas-relief au tympan de la porte de l'escalier, dans la cour intérieure, avec deux sauvages tenant l'écu des Savaron. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - Hôtel Savaron. Bas-relief au tympan de la porte de l'escalier, dans la cour intérieure, avec deux sauvages tenant l'écu des Savaron. - photo Basvb

Clermont-Ferrand - La Fontaine d'Amboise - photo Tony Castle

Clermont-Ferrand - La Fontaine d'Amboise - photo Tony Castle

En quelques dizaines d'années, la pierre va parer les villes environnantes de Basse-Auvergne de sa teinte grise qui noircit un peu avec le temps : Volvic, Riom et Clermont-Ferrand.
 

A Riom, le centre ville possède quelques immeubles, qui peuvent sembler austère, mais emblématiques de la pierre de Volvic.

La Tour de l'horloge est un ancien beffroi, reconstruit à la Renaissance sur sa base médiévale. Au sommet, une salamandre , emblème de François 1er rappelle que Riom fut ville royale de 1521 à 1532.

Le Musée Mandet possède une cour et un porche d'entrée aux formes originelles.

Riom - Cour du Musée Mandet - photo Joëm Damase / Office Tourisme de Riom

Riom - Cour du Musée Mandet - photo Joëm Damase / Office Tourisme de Riom

Riom - les arches de la Maison des Consuls - photo France Voyages

Riom - les arches de la Maison des Consuls - photo France Voyages

Le Puy de la Nugère :

La Pierre de Volvic provient des coulées de trachyandésite émises par le Puy de la Nugère.

C'est une pierre de couleur grise avec de nombreuses petites bulles et du feldspath. Elle résiste au gel, aux produits chimiques. Elle présente un faible coefficient de dilatation. Toutes ces caractéristiques en font un matériau intéressant pour la construction.

Puy de la Nugère - photographies aériennes d'Auvergne par www.photo-paramoteur.com

Puy de la Nugère - photographies aériennes d'Auvergne par www.photo-paramoteur.com

Etapes de formation du complexe éruptif de La Nugère - doc. A.Gourgaud et Camus 1984

Etapes de formation du complexe éruptif de La Nugère - doc. A.Gourgaud et Camus 1984

Le complexe éruptif de la Nugère est formé d’un anneau de projections, de cônes stromboliens, d’un lac de lave figé et de plusieurs coulées.

La Grande Nugère s'est édifiée en recouvrant partiellement deux petits cônes existants, dont l'ancienne Nugère.

Plus tard, une éruption explosive a détruit le flanc Est de la grande Nugère et édifié un anneau de tuff, qui s'est rempli par un lac de lave, solidifié aujourd'hui : C'est l'étape Nouvelle Nugère.

Quatre cônes stromboliens, dont le puy de La Louve, générateurs de coulées de trachyandésite, sont nés sur le lac de lave solidifié. Les deux dernières coulées, vieilles de 12.000 ans, ont fourni la pierre de Volvic. Sur le flanc ouest du cône, on remarque les restes partiellement enfouis de 2 appareils stromboliens antérieurs à la Nugère.

La Nugère, en grande partie boisée, fut la première montagne d’Auvergne a être reconnue comme étant un volcan en 1751, par J.E.Guettard.

 

Sources :

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M.Krafft & de Larouzière - ed. Delachaux et Niestlé / Puy de la Nugère-Volvic p.53-56

Magma mixing at La Nugère Volcano (Chaîne des Puys, Massif Central, France): Role in the trachyandesites genesis – by A.Gourgaud & G.Camus 1984

- Le chemin fais'art – Earth of fire - link

- Thierry Courtadon expose la pierre de Volvic – Earth of fire - link

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog