Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Geldingadalur - new crack close to a previously formed cone - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - new crack close to a previously formed cone - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - new crack close to a previously formed cone (in the box on the left) - webcam Geldingadalur / RUV 17.04.2021

Geldingadalur - new crack close to a previously formed cone (in the box on the left) - webcam Geldingadalur / RUV 17.04.2021

Lava begins to flow from Geldingadalur in the east towards Meradalur. At around 7 a.m. on April 17, it was 235 meters east of the pass.

As of 3 a.m. on April 17, it was confirmed that a new crack opening had formed at the eruption sites. It is a small opening located on a lava field and near another crater in the region. This new opening is unlikely to change much as the rash progresses.

Volcanologist Þorvaldur Þórðarson says it is possible that outgassing cracks are a sign that a new eruptive fissure is forming. The other possibility is that in some cases the molten lava could come in contact with the water-soaked substrate. If this happens, the water in the mud boils underneath, expands very quickly and causes what is called an artificial eruption.

 

Sources: IMO, RUV, mbls, Jarðsöguvinir - Friends of Historical Geology

Geldingadalur - the lava flow passes the pass to Meradalur - photo 04.16.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

Geldingadalur - the lava flow passes the pass to Meradalur - photo 04.16.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

According to UWI, the long period seismic (LP) swarm accompanied by hybrid events continues at La Soufrière in St. Vincent. The frequency of these earthquakes dropped significantly around 8 p.m. on April 16 and has remained almost constant since then.

An image of the new crater has been established on the basis of photo analysis: it measures 900 meters north-south and 750 m. east-west, for a depth of a hundred meters. The new crater appears to contain several vents, but one seil has been clearly identified. To the east of the new crater, a vast tephra rampart would reach 75 m. thick. (Interpretation: Adam Stinton, UWI-SRC / MVO. Image: provided to UWI-SRC by Raphael Grandin of IPGP.)

 

The eruption continues, without an explosion at this time. The red alert remains in effect.

Source: UWI-SRC

Soufriere of St. Vincent - new crater on 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - one click to enlarge

Soufriere of St. Vincent - new crater on 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - one click to enlarge

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 / 14:41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image provided by Raphael Grandin / IPGP.

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 / 14:41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image provided by Raphael Grandin / IPGP.

At Piton de La Fournaise, the eruption continues, with a relatively stable tremor.

Lava fountain activity continues, mainly at the main cone upstream.

The lava is focused on the plateau downstream of the eruptive site, with the establishment of tunnels showing numerous resurgences.

During the last 24 hours, 10 VT earthquakes under the summit craters have been recorded.

Average lava flows, estimated from sulfur dioxide flows on April 16, are of the order of 8.3 m³ / s, down from the peak on April 13.

Piton de La Fournaise - the flow stagnates, with activity in lava tunnels - photo OVPF 04.16.2021

Piton de La Fournaise - the flow stagnates, with activity in lava tunnels - photo OVPF 04.16.2021

The lava samples taken from the eruptive site on April 11 by teams from the OVPFIPGP could be analyzed at the IPGP in Paris and at the Observatoire de Physique du Globe de Clermont Ferrand (OPGC-LMV). Pyroclastic samples emitted by the lava fountains had been sampled near the main cone, and the lava had been sampled downstream of the eruptive fracture.

The pyroclastic deposits of the lava fountains consist entirely of "golden" type pumice. This variety of pumice is characterized by millimetric vesicles organized around large central centimetric vesicles. Their vesicularity reaches very high values ​​up to 86% vol% with 10 to 20% of isolated vesicles (not connected to each other).

Piton de La Fournaise - Lapilli of "golden" type pumice emitted by lava fountains on April 11, 2021 with few fine particles formed by slightly elongated grains and rare Pelé hair - Doc. OVPF.

Piton de La Fournaise - Lapilli of "golden" type pumice emitted by lava fountains on April 11, 2021 with few fine particles formed by slightly elongated grains and rare Pelé hair - Doc. OVPF.

Mineralogical analysis indicates the presence, in decreasing order of plagioclase, pyroxene and olivine. The proportion of olivine is lower in the flows and greater in the projections. The abundance of plagioclase and pyroxene reflects relatively low temperatures overall and an overall evolved nature of the magmas emitted. Lavas are rich in microcrystals (44%) while pyroclastic products are much more vitreous (a few percent of microcrystals).

A more detailed report on these analyzes will be attached to the monthly OVPF-IPGP bulletin.

 

Source: OVPF

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement  - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement - Photo Civil Defense 17.04.2021

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement (dans l'encadré à gauche) - webcam Geldingadalur / RUV

Geldingadalur - nouvelle fissure proche d'un cône formé préalablement (dans l'encadré à gauche) - webcam Geldingadalur / RUV

La lave commence à couler de Geldingadalur à l'est en direction de Meradalur. Vers 7 heures le 17 avril, elle était à 235 mètres à l'est du col.

À partir de trois heures le 17 avril, il a été confirmé qu'une nouvelle ouverture de fissure s'était formée sur les sites d'éruption. Il s'agit d'une petite ouverture située sur un champ de lave et à proximité d'un autre cratère de la région. Cette nouvelle ouverture ne changera probablement pas grand-chose à la progression de l'éruption.

Le volcanologue Þorvaldur Þórðarson dit qu'il est possible que des fissures qui dégazent soient le signe qu'une nouvelle fissure éruptive se forme. L'autre possibilité est que dans certains cas, il se pourrait que la lave en fusion entre en contact avec le substrat imbibé d'eau. Si cela se produit, l'eau dans la boue bout en dessous, se dilate très rapidement et provoque ce qu'on appelle une éruption artificielle

 

Sources : IMO, RUV, mbls, Jarðsöguvinir - Friends of Historical Geology

Geldingadalur - la  coulée de lave passe le col vers Meradalur -  photo 16.04.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

Geldingadalur - la coulée de lave passe le col vers Meradalur - photo 16.04.2021 / Reynir Freyr Péta - RÚV

D'après l'UWI, l'essaim sismique longue période (LP) accompagné d’événements hybrides se poursuit à La Soufrière de St. Vincent. La fréquence de ces séismes a chuté de manière significative vers 20 heures le 16 avril et est restée quasiment constante depuis lors.

Une image du nouveau cratère a pu être établie sur base de l'analyse de photos : il mesure 900 mètres nord-sud et 750 m. est-ouest, pour une profondeur d'une centaine de mètres. Le nouveau cratère semble contenir plusieurs évents, mais un seil a été clairement identifié. A l'est du nouveau cratère, un vaste rempart de tephraatteindrait 75 m. d'épaisseur. ( Interpretation: Adam Stinton, UWI-SRC/MVO. Image: provided to UWI-SRC by Raphael Grandin of IPGP. )

 

L'éruption se poursuit, sans explosion pour le moment. L'alerte rouge reste en vigueur.

Source : UWI-SRC

 

Soufrière de St. Vincent - nouveau cratère au 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - nouveau cratère au 15.04.2021 - Doc. UWI / Planet Labs - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 /  14h41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image fournie par Raphael Grandin / IPGP.

Soufrière de St. Vincent - 15.04.2021 / 14h41 - Interpretation Adam Stinton, UWI-SRCMVO. - Image fournie par Raphael Grandin / IPGP.

Soufrière de St. Vincent - sismicité au 18.04.2021 - explosions : triangle rouge- Doc. UWI

Soufrière de St. Vincent - sismicité au 18.04.2021 - explosions : triangle rouge- Doc. UWI

Au Piton de La Fournaise, l'éruption se poursuit, avec un trémor relativement stable.

L'activité des fontaines de lave continue, principalement au cône principal en amont.

La lave se focalise sur le plateau en aval du site éruptif, avec la mise en place de tunnels montrant de nombreuses résurgences.

Au cours des dernières 24 heures, 10 séismes VT sous les cratères sommitaux ont été enregistrés.

Les débits moyens de lave , estimés à partir des flux de dioxyde de soufre le 16 avril sont de l'ordre de 8,3 m³/s, en baisse par rapport au pic du 13 avril.

Piton de La Fournaise - la coulée stagne , avec une activité en tunnels de lave - photo OVPF 16.04.2021

Piton de La Fournaise - la coulée stagne , avec une activité en tunnels de lave - photo OVPF 16.04.2021

Les prélèvements de lave effectués sur le site éruptif le 11 avril dernier par les équipes de l’OVPFIPGP ont pu être analysés à l’IPGP à Paris et à l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont Ferrand (OPGC-LMV). Des échantillons pyroclastiques émis par les fontaines de lave avaient été échantillonnés à proximité du cône principal, et les laves avaient été échantillonnées en aval de la fracture éruptive.

Les dépôts pyroclastiques des fontaines de lave sont entièrement constitués de ponces de type « golden ». Cette variété de ponce est caractérisée par des vésicules millimétriques organisées autour de grandes vésicules centrales centimétriques. Leur vésicularité atteint des valeurs très élevées jusqu’à 86% vol% avec 10 à 20% de vésicules isolées (non connectées entre elles).

Piton de La Fournaise - Lapilli de ponces de type « golden » émis par les fontaines de lave le 11 avril 2021 avec peu de particules fines  formées par des grains légèrement allongés et de rares cheveux de Pelé  - Doc. OVPF.

Piton de La Fournaise - Lapilli de ponces de type « golden » émis par les fontaines de lave le 11 avril 2021 avec peu de particules fines formées par des grains légèrement allongés et de rares cheveux de Pelé - Doc. OVPF.

L’analyse minéralogique indique la présence, en ordre décroissant de plagioclase, pyroxène et olivine. La proportion d’olivine est plus faible dans les coulées et plus importante dans les projections. L’abondance en plagioclase et pyroxène traduit des températures dans l’ensemble relativement faibles et une nature globalement évoluée des magmas émis. Les laves sont riches en microcristaux (44 %) alors que les produits pyroclastiques sont beaucoup plus vitreux (quelques pourcents de micro cristaux).

Un rapport plus détaillé sur ces analyses sera joint au bulletin mensuel de l’OVPF-IPGP.

 

Source : OVPF

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Seismic activity at La Soufrière in St. Vincent has changed in appearance and continues with a constant swarm of LP and hybrid earthquakes, interspersed with brief low-level tremor episodes.
There was a high-level tremor episode at 6:15 a.m., which lasted about three minutes, followed by over two hours of low-level tremor generated by explosive activity and ventilation.

Soufrière de St. Vincent - 04/16/2021 / 6:15 am - photo UWI / Vincie Richie

Soufrière de St. Vincent - 04/16/2021 / 6:15 am - photo UWI / Vincie Richie

Sulfur dioxide flux measurements at La Soufrière were again undertaken along the west coast, giving an average SO2 flux of 460 tonnes per day. The presence of sulfur dioxide indicates that fresh magma is degassing from a deeper source ... the eruption continues, despite a pause in explosive activity.

The current pattern of seismic activity could indicate the growth of a lava dome ... to be confirmed!

 

Sources: UWI & NEMO SVG

SO2 emissions from Soufriere, after crossing the Atlantic, reach India on 04/15/2021 - Sentinel 5P image - via Adam Platform

SO2 emissions from Soufriere, after crossing the Atlantic, reach India on 04/15/2021 - Sentinel 5P image - via Adam Platform

In Sinabung, on Sumatra, the eruption continues with this April 16 the observation of a plume of white gas 50 - 300 meters above the summit, interspersed with eruptive plumes.

Thanks to seismographic recordings of April 16, 2021, it was recorded:
- 5 eruption earthquakes
- 119 collapse / avalanche earthquakes
- 30 blast / emission earthquakes
- 4 low frequency earthquakes
- 8 hybrid / multiphase earthquakes

Sinabung - 04/17/2021 / 10:35 a.m. WIB - Magma Indonesia webcam

Sinabung - 04/17/2021 / 10:35 a.m. WIB - Magma Indonesia webcam

Sinabung - 04/17/2021 - 14h54 WIB   - screenshot  PVMBG

Sinabung - 04/17/2021 - 14h54 WIB - screenshot PVMBG

In Merapi, on the island of Java, Morphological analysis of the summit area, based on photos of the southeast sector, from April 14 to April 8, 2021, shows that the volume of the central dome is 1,681,000 m³.

Seismicity this week is relatively constant compared to last week.

The deformation of Mount Merapi which was monitored using EDM and GPS this week showed no significant changes.

Merapi - the summit dome on 04.17.2021 - photo Sukiman Lintas Merapi

Merapi - the summit dome on 04.17.2021 - photo Sukiman Lintas Merapi

There was an eruptive episode at Mount Ili Lewotolok on Saturday April 17, 2021 at 06:35 WITA with the height of the ash column observed ± 1300 m above the peak (± 2723 m above sea level ). We observe that the ash column is gray with a thick intensity towards the west. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 27 mm and a duration of 40 seconds.

 

These volcanoes remain at activity level 3 / siaga, with no-go zones unchanged.

Sources: PVMBG, BPPTKG, Magma Indonesia

Ili Lewotolok - 04.17.2021 / 06:41 WITA - Magma Indonesia webcam

Ili Lewotolok - 04.17.2021 / 06:41 WITA - Magma Indonesia webcam

The eruption that began on 04/09/2021 at 7 p.m. (appearance of the tremor) at Piton de La Fournaise continues. The intensity of the volcanic tremor (indicator of a surface lava emission) over the last 24 hours has remained relatively stable

An OVPF-IPGP mission carried out this morning with the assistance of the aerial section of the gendarmerie and the PGHM made it possible to save and recover a seismological station which was under the threat of a lava flow located about 300 m in upstream.

The flight over the eruptive site revealed:

- that the flow front located at the top of the Grandes Pentes is now frozen,

- the casting activity is now focused on the plateau downstream of the eruptive site, with the establishment of a lava tunnel regime showing numerous resurgences,

- the three eruptive cones are now fully enclosed laterally, only letting the lava escape through their top mouths and through tunnels. A merger between the two most downstream cones is taking place.

Pélé's hair was observed at Le Baril, in Saint-Philippe.

Piton de La Fournaise - photos of the OVPF during the flyby of 04.16.2021 (pity that the sharpness of the photos leaves something to be desired)
Piton de La Fournaise - photos of the OVPF during the flyby of 04.16.2021 (pity that the sharpness of the photos leaves something to be desired)

Piton de La Fournaise - photos of the OVPF during the flyby of 04.16.2021 (pity that the sharpness of the photos leaves something to be desired)

Over the last 24 hours, 17 superficial volcano-tectonic earthquakes (between sea level and the surface) have been recorded under the summit craters. The summit of the volcano still shows a weak deflation (deflation), of the order of one centimeter, in connection with the emptying of the superficial magmatic reservoir located under the Dolomieu crater at 1.5-2 km depth which currently feeds the site. eruptive. The CO2 fluxes in the soil are still increasing in the far field (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes) but decreasing in the near field (Gîte du volcano) since this morning. These parameters will be followed over the next few days because an increase in the far field suggests a new contribution of deep magma (mantle level).

The SO2 flows associated with the eruption and measured by the DOAS "NOVAC" network show a decrease since 04/13 which is confirmed for the day of 04/15 with an average value of 1,100 tonnes / day.

The associated lava flows were estimated for the day of 04/15 at an average of 6.6 m³ / sec.

Source: OVPF

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité sismique à La Soufrière de St. Vincent a changé de physionomie et se poursuit avec un essaim constant de séismes LP et hybrides, entrecoupé de brefs épisodes de trémor de bas niveau .
Il y a eu un épisode de trémor de haut niveau à 6 h 15, qui a duré environ trois minutes, suivi de plus de deux heures de tremblement de niveau inférieur généré par l'activité explosive et la ventilation.

 Soufrière de St. Vincent - 16.04.2021 / 6h15  - photo UWI  /VincieRichie

Soufrière de St. Vincent - 16.04.2021 / 6h15 - photo UWI /VincieRichie

Des mesures du flux de dioxyde de soufre à La Soufrière ont de nouveau été entreprises le long de la côte ouest, donnant un flux moyen de SO2 de 460 tonnes par jour. La présence de dioxyde de soufre témoigne que du magma frais dégaze d'une source plus profonde ... l'éruption se poursuit, malgré une pause de l'activité explosive.

Le schéma actuel d'activité sismique pourrait indiquer la croissance d'un dôme de lave ... à confirmer !

 

Sources : UWI & NEMO SVG

Les émissions de SO2 de la Soufrière, après avoir traversé l'Atlantique, atteignent l'Inde ce 15.04.2021 - image Sentinel 5P - via Adam Platform

Les émissions de SO2 de la Soufrière, après avoir traversé l'Atlantique, atteignent l'Inde ce 15.04.2021 - image Sentinel 5P - via Adam Platform

Au Sinabung, sur Sumatra, l'éruption se poursuit avec ce 16 avril l'observation d'un panache de gaz blanc à 50 – 300 mètres au dessus du sommet, entrecoupé de panaches éruptifs.

Grâce à des enregistrements sismographiques du 16 avril 2021, il a été enregistré:
5 séismes d'éruption

119 séismes d'effondrement / d'avalanche
30 séismes de souffle / d'émision
4 séismes de basse fréquence
8 séismes hybrides / multiphasés

Sinabung - 17.04.2021 / 10h35 WIB - webcam Magma Indonesia

Sinabung - 17.04.2021 / 10h35 WIB - webcam Magma Indonesia

 Sinabung - 17.04.2021 / 14h54 WIB - screenshot PVMBG

Sinabung - 17.04.2021 / 14h54 WIB - screenshot PVMBG

Au Merapi, sur l'île de Java, L'analyse morphologique de la zone du sommet, basée sur des photos du secteur sud-est, du 14 avril au 8 avril 2021, montre que le volume du dôme central est de 1.681.000 m³.

La sismicité cette semaine est relativement constante par rapport à la semaine dernière.

La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l'aide de l'EDM et du GPS cette semaine n'a montré aucun changement significatif.

 Merapi - le dôme sommital le 17.04.2021 - photo Sukiman Lintas Merapi

Merapi - le dôme sommital le 17.04.2021 - photo Sukiman Lintas Merapi

Il y a eu un épisode éruptif au mont Ili Lewotolok le samedi 17 avril 2021 à 06:35 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée ± 1300 m au-dessus du pic (± 2723 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est grise avec une intensité épaisse vers l'ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe d'une amplitude maximale de 27 mm et d'une durée de 40 secondes.

 

Ces volcans restent à un niveau d'activité 3 / siaga, avec des zones interdites inchangées.

Sources : PVMBG, BPPTKG, Magma Indonesia

 Ili Lewotolok - 17.04.2021  / 06h41 WITA - Webcam Magma Indonesia

Ili Lewotolok - 17.04.2021 / 06h41 WITA - Webcam Magma Indonesia

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) au Piton de La Fournaise se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface) sur les dernières 24h est restée relativement stable

Une mission de l’OVPF-IPGP réalisée ce matin avec le concours de la Section aérienne de gendarmerie et du PGHM a permis de sauver et de récupérer une station sismologique qui était sous la menace d’une coulée de lave située à environ 300 m en amont.

Le survol du site éruptif ont permis de constater :

- que le front de coulée situé dans le haut des Grandes Pentes est désormais figé,

- l'activité de coulée se focalise désormais sur le plateau en aval du site éruptif, avec la mise en place d’un régime en tunnels de lave montrant de nombreuses résurgences ,

- les trois cônes éruptifs sont désormais entièrement clos latéralement, ne laissant s’échapper la lave que par leur bouche sommitale et par tunnels. Une fusion entre les deux cônes les plus en aval est en train de s’opérer .

Des cheveux de Pélé ont été observés au Baril, à Saint-Philippe.

Piton de La Fournaise - photos de l' OVPF lors du survol du 16.04.2021 (dommage que le piqué des photos laisse à désirer)
Piton de La Fournaise - photos de l' OVPF lors du survol du 16.04.2021 (dommage que le piqué des photos laisse à désirer)

Piton de La Fournaise - photos de l' OVPF lors du survol du 16.04.2021 (dommage que le piqué des photos laisse à désirer)

Sur les dernières 24 heures, 17 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux. Le sommet du volcan montre toujours une faible déflation (dégonflement), de l’ordre d’un centimètre, en lien avec la vidange du réservoir magmatique superficiel située sous le cratère Dolomieu à 1,5-2 km de profondeur qui alimente actuellement le site éruptif. Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en augmentation en champ lointain (Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) mais en baisse en champ proche (Gîte du volcan) depuis ce matin. Ces paramètres seront à suivre ces prochains jours car une augmentation en champ lointain suggère un nouvel apport de magma profond (niveau mantellique).

Les flux de SO2 associés à l’éruption et mesurés par le réseau DOAS « NOVAC » montrent une diminution depuis le 13/04 qui se confirme pour la journée du 15/04 avec une valeur moyenne de 1.100 tonnes/jour.

Les débits de lave associés ont été estimés pour la journée du 15/04 à une moyenne de 6,6 m³ /sec.

Source : OVPF

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Pacaya - lava flow in progress - photo Conred 04.14.2021

Pacaya - lava flow in progress - photo Conred 04.14.2021

Pacaya - lava flow in progress - the dimensions of the lava flows are given by those present in front of the main flow front - photo Conred 14.04.2021

Pacaya - lava flow in progress - the dimensions of the lava flows are given by those present in front of the main flow front - photo Conred 14.04.2021

The Pacaya still presents a high level of activity, with a white degassing plume 500 meters above the crater, with ash at times at 2,700 m. asl., dispersing west.

The effusive activity continues to feed the lava flows from the fissure on the southwest flank: the active fronts meet in the western part of the area towards the west, in an area called La Brena. Another flow moves southwest of Cerro Buena Vista; the most recent front, April 13, is west of the main flow, with a length of 150 m. towards the main road of El Patronicio. The total length of the casting is 3,700 meters.

The seismic stations of Insivumeh record tremor constantly, associated with the rise of magma, and the permanent degassing of the crater.

 

Sources: Insivumeh & Conred.

Semisopochnoi - Sentinel-3 image from 04/15/2021 / 8:08 p.m. - Doc. AVO Dietterich, Hannah

Semisopochnoi - Sentinel-3 image from 04/15/2021 / 8:08 p.m. - Doc. AVO Dietterich, Hannah

Satellite data suggests that ash emissions from the Semisopochnoi volcano have continued since early April 16 in the morning, without decrease in intensity.

The ash cloud extends over 350 km southeast of the volcano with heights of up to 6 km above sea level. Based on the length and height of the ash plume and the sustained nature of the ash emissions, the AVO increases the color code to RED and the alert level to WARNING.

The AVO continues to monitor the situation.
 

Source: Alaska Volcano Observatory

Piton de La Fournaise - 04/15/2021, at 2.15 am and 2:45 am UT respectively (local time +4) - Piton de Bert / OVPF webcam
Piton de La Fournaise - 04/15/2021, at 2.15 am and 2:45 am UT respectively (local time +4) - Piton de Bert / OVPF webcam

Piton de La Fournaise - 04/15/2021, at 2.15 am and 2:45 am UT respectively (local time +4) - Piton de Bert / OVPF webcam

Piton de La Fournaise - the flow reaches the Cassé des Grandes Pentes  - Camera Cascades 15.04.2021 / 17h00 UT

Piton de La Fournaise - the flow reaches the Cassé des Grandes Pentes - Camera Cascades 15.04.2021 / 17h00 UT

Observations from the Piton de La Fournaise eruptive site now show three distinct eruptive vents, one main and two secondary ones of lower activity downstream. These two secondary mouths correspond to the mouth located downstream of the main mouth from which two regimes of lava fountains had escaped and which formed by accumulation of projections two small distinct cones

Over the last 24 hours, 28 superficial volcano-tectonic earthquakes (between sea level and the surface) have been recorded under the summit craters. The summit of the volcano shows a weak deflation (deflation), of the order of one centimeter, in connection with the emptying of the superficial magmatic reservoir located under the Dolomieu crater at 1.5-2 km depth which currently feeds the eruptive site. . The fluxes of CO2 in the soil in the far field (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes) and in the near field (Gîte du volcano) are increasing. This parameter will be monitored over the next few days because such an increase suggests a new contribution of deep magma (mantle level). The SO2 flows associated with the eruption and measured by the DOAS "NOVAC" network show a gradual increase in high temperature gas flows since the start of the eruption. The eruptive plume rises to a height of approximately 0.8 - 1.1 km above the eruptive vent with a main dispersion axis to the south (NOVAC station in Piton de Bert) and to the west (Enclos NOVAC station). The median values ​​of SO2 fluxes increased progressively between the first day of the eruption on 9/4 and 12/04 (between 400 and 850 tonnes / day) and increased very significantly on 13/04, with a average of 4054 tonnes / day. A drop to 2100 tonnes / day was measured for 04/14. It should be noted that bad weather conditions can affect the accuracy of the measurements. Field observations on 04/11 show the presence of a little degassed magma (rich in gas) which fed the fountains observed at the level of the most active vent.

The presence of a more degassed magma (less rich in gas) emitted at the start of the eruption (on April 9 and 10) could explain the gradual increase in gas flow between April 9 and 13.

Depending on the SO2 fluxes, an estimate of the lava flows can be made. Considering a partially degassed magma during the first days, the maximum lava flow probably did not exceed 20 m³ / s on April 9 and 10. Then the proportion of less degassed magma (richer in gas and certainly deeper) probably increased over time, making it possible to estimate an average flow rate of 24 m³ / s for the day of 04/13 (with maximums up to 59 m3 / s) and an average flow of 12.5 m³ / s for the day of 04/14. It should be noted that bad weather conditions can affect the accuracy of the measurements.

Considering these flow values, the volume of lava emitted (formation of pyroclastic cones and lava flows) since the start of the eruption is estimated at around 5 (+ - 0.6) million m³.

 

Source: OVPF press release 15,04,2021 / 16h local - 12h UTC

Geldingadalur-Meradalur - map of volcanic systems - Doc. Benjamin Hennings geographer 04.14.2021

Geldingadalur-Meradalur - map of volcanic systems - Doc. Benjamin Hennings geographer 04.14.2021

Since new eruptive systems formed in Geldingadalur-Meradalur on Tuesday, it is possible to speak of magma now appearing in 8 places.

Lava flowed from the last openings on the new hiking trail A on April 14 afternoon.

There are no new measurements of the total lava flow from the eruption sites, but according to measurements taken by the Institute of Earth Sciences before the news was formed, the lava flow had remained fairly uniform at over the past four days, or about five cubic meters. per second on average.

There was considerable pollution at the eruption sites yesterday; and the sites were closed.

On this subject, an interesting reading by Dr. Ililnskaya, entitled: "Volcanic pollution link to respiratory disease increase" - link

The connection between RÚV's webcams and the eruption sites was lost on Wednesday. Due to the weather, the webcams have not been repaired and the repairs should be completed this Friday.

 

Sources: IMO & RUV

For your viewing pleasure, a video by Jon Hilmarsson photography / vf.is

Video by drone - Jon Hilmarsson photography / vf.is

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Pacaya - effusion de lave en progrès - photo Conred 14.04.2021

Pacaya - effusion de lave en progrès - photo Conred 14.04.2021

Pacaya - effusion de lave en progrès - l'échelle est donnée par les personnes présentes devant le front principal de coulée -  photo Conred 14.04.2021

Pacaya - effusion de lave en progrès - l'échelle est donnée par les personnes présentes devant le front principal de coulée - photo Conred 14.04.2021

Le Pacaya présente toujours un haut niveau d'activité, avec un panache de dégazage blanc à 500 mètres au dessus du cratère, avec par moment des cendres à 2.700 m. asl., se dispersant vers l'ouest.

L'activité effusive continue d'alimenter les coulées de lave depuis la fissure sur le flanc sud-ouest: les fronts actifs se rencontrent en partie ouest de la zone vers l'ouest, dans une zone dénommée La Brena. Une autre coulée se déplace au sud-ouest du Cerro Buena Vista ; le front le plus récent, le 13 avril, est à l'ouest de la coulée principale, avec une longueur de 150 m. en direction de la route principale d'El Patronicio. La longueur totale de la coulée est de 3.700 mètres.

Les stations sismiques de l'Insivumeh enregistrent du trémor de façon constante, associé à l'ascension du magma, et le dégazage permanent du cratère.

 

Sources : Insivumeh & Conred.

Semisopochnoi - image Sentinel-3  du 15.04.2021 /20h08 - Doc. AVO Dietterich, Hannah

Semisopochnoi - image Sentinel-3 du 15.04.2021 /20h08 - Doc. AVO Dietterich, Hannah

Les données satellitaires suggèrent que les émissions de cendres du volcan Semisopochnoi se poursuivent depuis tôt ce 16 avril au matin, sans diminution d'intensité.

Le nuage de cendres s'étend à plus de 350 km au sud-est du volcan avec des hauteurs allant jusqu'à 6 km au-dessus du niveau de la mer. Sur la base de la longueur et de la hauteur du panache de cendres et de la nature soutenue des émissions de cendres, l'AVO augmente le code de couleur sur ROUGE et le niveau d'alerte sur WARNING.

L' AVO continue de surveiller la situation.
 

 

Source : Alaska Volcano Observatory

Piton de La Fournaise- 15.04.2021, respectivement à 02h15 et 02h45 TU (heure loc.+4) - webcam Piton de Bert / OVPF
Piton de La Fournaise- 15.04.2021, respectivement à 02h15 et 02h45 TU (heure loc.+4) - webcam Piton de Bert / OVPF

Piton de La Fournaise- 15.04.2021, respectivement à 02h15 et 02h45 TU (heure loc.+4) - webcam Piton de Bert / OVPF

Piton de La fournaise - la coulée atteint le cassé des Grandes pentesCamera Cascades 15.04.2021 / 17h00 TU

Piton de La fournaise - la coulée atteint le cassé des Grandes pentesCamera Cascades 15.04.2021 / 17h00 TU

Les observations du site éruptif du Piton de La Fournaise montrent désormais trois bouches éruptives distinctes, une principale et deux secondaires de plus faible activité en aval. Ces deux bouches secondaires correspondent à la bouche située en avale de la bouche principale d’où s’échappaient jusqu’alors deux régimes de fontaines de lave et qui ont formé par accumulation de projections deux petits cônes distincts

Sur les dernières 24 heures, 28 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux. Le sommet du volcan montre une faible déflation (dégonflement), de l’ordre d’un centimètre, en lien avec la vidange du réservoir magmatique superficiel située sous le cratère Dolomieu à 1,5-2 km de profondeur qui alimente actuellement le site éruptif. Les flux de CO2 dans le sol en champ lointain (Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) et en champ proche (Gîte du volcan) sont en augmentation. Ce paramètre sera à suivre ces prochains jours car une telle augmentation suggère un nouvel apport de magma profond (niveau mantellique). Les flux de SO2 associés à l’éruption et mesurés par le réseau DOAS « NOVAC » montrent une augmentation progressive des flux de gaz à haute température depuis le début de l’éruption. Le panache éruptif s’élève sur une hauteur d’environ 0,8 – 1,1 km au-dessus de l’évent éruptif avec un axe de dispersion principal vers le sud (station NOVAC de Piton de Bert) et vers l’ouest (station NOVAC de Enclos). Les valeurs médianes des flux de SO2 ont augmenté progressivement entre le premier jour de l’éruption le 9/4 et le 12/04 (entre 400 et 850 tonnes/jour) et ont augmenté de façon très importante le 13/04 , avec une moyenne de 4054 tonnes/jour. Une baisse à 2100 tonnes/jour a été mesurée pour le 14/04. Il est à noter que les mauvaises conditions météorologiques peuvent affecter la précision des mesures. Les observations effectuées sur le terrain le 11/04 montrent la présence d’un magma peu dégazé (riche en gaz) qui alimentait les fontaines observées au niveau de l’évent le plus actif.

La présence d’un magma plus dégazé (moins riche en gaz) émis au début de l’éruption (les 9 et 10/04) pourrait expliquer l’augmentation progressive du débit de gaz entre le 9 et le 13/04.

En fonction des flux de SO2, une estimation des débits de lave peut être faite . En considérant un magma partiellement dégazé lors des premiers jours, le débit maximal de lave n’a probablement pas dépassé 20 m³ /s les 9 et 10/04. Ensuite la proportion de magma moins dégazé (plus riche en gaz et certainement plus profond) a probablement augmenté dans le temps permettant d’estimer un débit moyen de 24 m³ /s pour la journée du 13/04 (avec des maximums jusqu’à 59 m3 /s) et un débit moyen de 12,5 m³ /s pour la journée du 14/04. Il est à noter que les mauvaises conditions météorologiques peuvent affecter la précision des mesures

En considérant ces valeurs de débits, le volume de lave émise (formation de cônes pyroclastiques et coulées de lave) depuis le début de l’éruption est estimé à environ 5 (+- 0,6) millions de m³ .

 

Source : Communiqué OVPF 15,04,2021 / 16h locale – 12h UTC

 Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 9 et le 15 avril 2021 - Doc - OVPF station Chateau Fort

Piton de La Fournaise - Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre le 9 et le 15 avril 2021 - Doc - OVPF station Chateau Fort

 Geldingadalur-Meradalur - carte des systèmes volcaniques - Doc. Benjamin Hennings géographe 14.04.2021

Geldingadalur-Meradalur - carte des systèmes volcaniques - Doc. Benjamin Hennings géographe 14.04.2021

Depuis que de nouveaux systèmes éruptifs se sont formées mardi à Geldingadalur-Meradalur, il est possible de parler de magma apparaissant désormais à 8 endroits.

La lave a coulé des dernières ouvertures sur le nouveau sentier de randonnée A le 14 avril après-midi.

Il n'y a pas de nouvelles mesures de la coulée de lave totale des sites d'éruption, mais selon les mesures effectuées par l'Institut des sciences de la Terre avant la formation des nouvelles, la coulée de lave était restée assez uniforme au cours des quatre derniers jours, soit environ cinq mètres cubes. par seconde en moyenne.

Il y a eu une pollution considérable sur les sites d'éruption hier ; et les sites ont été fermés.

A ce sujet, une lecture intéresante du Dr.  Ililnskaya, intitulée :" Volcanic pollution link to respiratory disease increase" - link

 

La connexion entre les webcams de RÚV et les sites d'éruption a été perdue mercredi. En raison de la météo, les webcams n'ont pas été réparées et les réparations devraient aboutir ce vendredi.

 

Sources : IMO & RUV

Pour le plaisir des yeux, une vidéo de Jon Hilmarsson photography / vf.is

Vidéo par drone - Jon Hilmarsson photography / vf.is

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Kilauea - This view from the southern edge of Halema'uma'u shows the perched lava lake, fed by lava from the West Fissure (upper right part of the photo). The sea wall surrounding the active lava lake is approximately 5 m (16 ft) high. - USGS Photo by Mr. Patrick on April 13, 2021.

Kilauea - This view from the southern edge of Halema'uma'u shows the perched lava lake, fed by lava from the West Fissure (upper right part of the photo). The sea wall surrounding the active lava lake is approximately 5 m (16 ft) high. - USGS Photo by Mr. Patrick on April 13, 2021.

The Kīlauea volcano is erupting.

The lava outflow from the West Vent continues to feed the lava lake in Halema'uma'u Crater. The west vent constantly emits low flow lava through a crusted channel and a submerged inlet into the lake. Lava flow and intermittent crustal sinking continue in the western part of the lava lake, with lava seeping sporadically in areas along the perimeter of the lake. The total depth of the lake is 227 m. this April 14, 2021, measured by a continuous laser rangefinder on the active western part of the lake. Stagnant and solidified lava crust covers the eastern part of the lava lake and slowly grows westward.

The most recent sulfur dioxide emission rate, measured on April 8, was 1000 t / day. This is high compared to the rates for the months before the eruption started on December 20 (less than 100 t / day), but lower than the pre-2018 lava lake emission rates (around 5,000 t / day) .

The summit inclinometers have recorded minor changes over the past 24 hours. Seismicity remains stable, with high tremors.

The volcanic alert remains fixed at Watch, and the aviation code at orange.

 

Source: HVO

Geldingadalur - 04.04.2021 / 05h49 - RUV webcam

Geldingadalur - 04.04.2021 / 05h49 - RUV webcam

Reykjanes peninsula - map of active sites with their vents, trail layout - Doc. Óróapúls - Volcanism in Iceland 04.14.2021

Reykjanes peninsula - map of active sites with their vents, trail layout - Doc. Óróapúls - Volcanism in Iceland 04.14.2021

Experts from the Icelandic Meteorological Office carried out an overflight of the Geldingadalur / Meradalur eruptive site on April 13, revealing that the vents had increased to eight.
The eruptions are all on the same fissure and the fissure is still directly above the magma chamber in communication with the earth's crust since February, so a number of earthquakes have been observed in many parts of the southwestern part of the country.
The lava flow in Geldingadalur is constant, there is now around five to eight cubic meters of lava flowing per second and it has been so for quite some time. The eruptions that formed yesterday had no effect on the lava flow, according to an expert from the meteorological office.

Hiking trails A and B are still open, but soon hiking trail B will be left alone. From the time it started to erupt until midnight Tuesday, 41,923 have been to the eruption sites, according to the Icelandic Tourism Board.

Gases circulated in the greater Reykjavík area throughout the day, at concentrations of 100 to 600 μg / m³. Changing winds will begin to carry the gas westward around 5:00 p.m.

 

Sources: IMO, RUV, mbls, Óróapúls

Piton de La Fournaise - 04/13/2021 / 6:47 p.m. - webcm IRT / OVPF

Piton de La Fournaise - 04/13/2021 / 6:47 p.m. - webcm IRT / OVPF

The eruption that began at Piton de La Fournaise on 04/09/2021 at 7 p.m. (appearance of the tremor) continues. The intensity of the volcanic tremor (indicator of the intensity of the eruption) has increased steadily since yesterday morning to reach a level higher than that observed during the first hours of the eruption.

After five days of eruption, activity is not waning ... unfavorable weather conditions allowed only rare observations of the eruptive site. the explosive activity maintains two eruptive vents, a main one upstream, and one below with two contiguous vents animated by more modest activity. The intensity of the main lava fountain fluctuates, alternating phases of calm (~ 20m high) with more intense phases (80-100m high).

Piton de La Fournaise - 14.04.2021 / 07:40 UT - Piton de Bert camera / OVPF

Piton de La Fournaise - 14.04.2021 / 07:40 UT - Piton de Bert camera / OVPF

Over the last 24 hours, 16 superficial volcano-tectonic earthquakes (between sea level and the surface) have been recorded, all located under the summit craters.

The unfavorable weather conditions allowed only rare observations of the eruptive site. Since April 11, an increase in SO2 flows has been recorded on the NOVAC stations of the OVPFIPGP; the highest values ​​were recorded on April 13 with values ​​corresponding to flow rates> 30m³ / sec for non degassed magmas.

This increase in gas flow observed over the past few days can be explained by the presence at the start of the eruption of a more superficial and therefore more degassed magma. HOTVOLC form (OPGC - Clermont Auvergne University) could not be calculated today following the very bad weather conditions on the eruptive site.

Alert level: Alert 2-2

 

Source: OVPF

Piton de La Fournaise - 04/15/2021 / 02:15 GMT - Piton de Bert camera / OVPF

Piton de La Fournaise - 04/15/2021 / 02:15 GMT - Piton de Bert camera / OVPF

Seismic activity at La Soufrière in St. Vincent continued to follow the pattern established on April 13.
Tremor bands are seen approximately 14 hours apart, separated by swarms of small, long-lived earthquakes (LP).
The last tremor band occurred at around 11:35 a.m. and, as before, was associated with an episode of explosive activity.
The explosions produced were rich in gas, but did not increase as vigorously as the previous explosions.

Soufriere of St. Vincent - seismicity from 04.08 to 14.04.2021- Doc. UWI - one click to enlarge

Soufriere of St. Vincent - seismicity from 04.08 to 14.04.2021- Doc. UWI - one click to enlarge

Soufriere - eruptive plume of 04/14/2021 / 11:32 a.m. - UWI photo

Soufriere - eruptive plume of 04/14/2021 / 11:32 a.m. - UWI photo

The current pattern of explosions appears to be episodic (stop-and-go) with longer periods between explosions and less energy. Explosions and accompanying ash falls of a similar or greater magnitude will likely continue to occur over the next few days, as will possible pyroclastic flows.

This activity remains typical of Soufrière

 

Sources: UWI-SRC, NEMO SVG, Streva

Soufriere - duration of each of the documented eruptions, and their style. - Doc. Streva- one click to enlarge

Soufriere - duration of each of the documented eruptions, and their style. - Doc. Streva- one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kilauea - Cette vue du bord sud de Halema'uma'u montre le lac de lave perché, alimenté par la lave de la fissure ouest (partie supérieure droite de la photo). La digue entourant le lac de lave actif atteint environ 5 m (16 pi) de haut. - Photo USGS par M. Patrick le 13 avril 2021.

Kilauea - Cette vue du bord sud de Halema'uma'u montre le lac de lave perché, alimenté par la lave de la fissure ouest (partie supérieure droite de la photo). La digue entourant le lac de lave actif atteint environ 5 m (16 pi) de haut. - Photo USGS par M. Patrick le 13 avril 2021.

Le volcan Kīlauea est en éruption.

L'épanchement de lave de l'évent ouest continue d'alimenter le lac de lave dans le cratère Halema'uma'u. L'évent ouest émet constamment de la lave à faible débit à travers un canal encroûté et une entrée submergée dans le lac. La circulation de lave et le naufrage intermittent de la croûte se poursuivent dans la partie ouest du lac de lave, la lave suintant sporadiquement dans les zones le long du périmètre du lac. La profondeur totale du lac est de 227 m. ce 14 avril 2021, mesurée par un télémètre laser continu sur la partie ouest active du lac. La croûte de lave stagnante et solidifiée recouvre la partie orientale du lac de lave et se développe lentement vers l'ouest.

Le taux d'émission de dioxyde de soufre le plus récent, mesuré le 8 avril, était de 1 000 t / jour. Ceci est élevé par rapport aux taux des mois précédant le début de l'éruption le 20 décembre (moins de 100 t / jour), mais inférieur aux taux d'émission du lac de lave d'avant 2018 (environ 5000 t / jour).

Les inclinomètres du sommet ont enregistré des changements mineurs au cours des dernières 24 heures. La sismicité reste stable, avec des tremblements élevés.

L'alerte volcanique reste fixée à Watch, et le code aviation à orange.

 

Source : HVO

Geldingadalur - 04.04.2021 / 05h49 -  webcam RUV

Geldingadalur - 04.04.2021 / 05h49 - webcam RUV

Péninsule de Reykjanes - carte des sites actifs avec leurs évents, tracé des trails - Doc. Óróapúls - Volcanism in Iceland 14.04.2021

Péninsule de Reykjanes - carte des sites actifs avec leurs évents, tracé des trails - Doc. Óróapúls - Volcanism in Iceland 14.04.2021

Des experts du bureau météorologique islandais ont effectué un survol du site éruptif Geldingadalur / Meradalur le 13 avril révélant que les évents étaient passés à huit.
Les éruptions sont toutes sur la même fissure et la fissure est toujours directement au-dessus de la chambre magmatique en communication avec la croûte terrestre depuis février, de sorte qu'un certain nombre de tremblements de terre ont été observés dans de nombreuses parties de la partie sud-ouest de la pays.
Le flux de lave à Geldingadalur est constant, il y a maintenant environ cinq à huit mètres cubes de lave qui coule par seconde et il le reste depuis un certain temps. Les éruptions qui se sont formées hier n'ont eu aucun effet sur l'écoulement de la lave, selon un expert du bureau météorologique.

Les sentiers de randonnée A et B sont toujours ouverts, mais bientôt le sentier de randonnée B sera laissé seul. Depuis le moment où il a commencé à éclater jusqu'à minuit mardi, 41 923 se sont rendus sur les sites d'éruption, selon l'Office du tourisme islandais.

Des gaz ont circulé dans la grande région de Reykjavík tout au long de la journée , à des concentrations de 100 à 600 μg / m³. Des vents changeants commenceront à transporter les gaz vers l'ouest vers 17h00.

 

Sources : IMO, RUV, mbls, Óróapúls

 Piton de La Fournaise - 13.04.2021  / 18h47  - webcm IRT / OVPF

Piton de La Fournaise - 13.04.2021 / 18h47 - webcm IRT / OVPF

L’éruption débutée au Piton de La Fournaise le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) a augmenté régulièrement depuis hier matin pour atteindre un niveau supérieur à celui observé au cours des premières heures d’éruption.

Après cinq jours d’éruption, l’activité ne faiblit pas…les conditions météorologiques défavorables n’ont permis que de rares observations du site éruptif. l’activité explosive maintient deux bouches éruptives, une principale en amont, et une en contrebas avec deux évents accolés animés par une activité plus modeste. L’intensité de la fontaine de lave principale est fluctuante, et alterne des phases de calme (~20 m de haut) avec des phases plus intenses (80-100 m de haut).

2 Piton de La Fournaise - 14.04.2021 / 07h40 TU - caméra du Piton de Bert / OVPF

2 Piton de La Fournaise - 14.04.2021 / 07h40 TU - caméra du Piton de Bert / OVPF

Sur les dernières 24 heures, 16 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés, tous localisés sous les cratères sommitaux.

Les conditions météorologiques défavorables n’ont permis que de rares observations du site éruptif. Depuis le 11 avril une augmentation des flux de SO2 est enregistrée sur les stations NOVAC de l’OVPFIPGP ; les valeurs les plus élevées ont été enregistrées le13 avril avec des valeurs correspondant à des débits > à 30m³/sec pour des magmas non dégazés.

Cette augmentation du débit de gaz observé au cours des derniers jours peut s’expliquer par la présence en début d’éruption, d’un magma plus superficiel et donc plus dégazé.Les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plate-forme HOTVOLC (OPGC - université Clermont Auvergne) n’ont pu être calculé ce jour suite aux très mauvaises conditions météorologiques sur le site éruptif.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

 

Source : OVPF

 Piton de La Fournaise - 15.04.2021 / 02h15 TU - caméra du Piton de Bert / OVPF

Piton de La Fournaise - 15.04.2021 / 02h15 TU - caméra du Piton de Bert / OVPF

L'activité sismique à La Soufrière de St. Vincent a continué à suivre le schéma établi le 13 avril.
Les bandes de trémor sont observées à environ 14 heures d'intervalle, séparées par des essaims de petits tremblements de terre de longue période (LP).
La dernière bande de trémor s'est produite vers 11 h 35 et, comme auparavant, a été associée à un épisode d'activité explosive.
Les explosions produites étaient riches en gaz, mais n'ont pas augmenté aussi énergiquement que les explosions précédentes.

Soufrière de St. Vincent - sismicité du 04.08 au 14.04.2021- Doc. UWI - un clic pour agrandir

Soufrière de St. Vincent - sismicité du 04.08 au 14.04.2021- Doc. UWI - un clic pour agrandir

 Soufrière - panache éruptif du 14.04.2021 / 11h32 - photo UWI

Soufrière - panache éruptif du 14.04.2021 / 11h32 - photo UWI

Soufrière - durée de chacune des éruptions documentées, et leur style. - Doc. Streva- un clic pour agrandir

Soufrière - durée de chacune des éruptions documentées, et leur style. - Doc. Streva- un clic pour agrandir

Le schéma actuel d'explosions semble être épisodique (stop-and-go) avec des périodes plus longues entre les explosions et moins d'énergie. Des explosions et des chutes de cendres qui les accompagnent, d'une ampleur similaire ou supérieure, continueront probablement de se produire au cours des prochains jours, de même que de possibles coulées pyroclastiques.

Cette activité reste typique de la Soufrière

 

Sources : UWI-SRC, NEMO SVG, Streva

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Piton de la Fournaise - the eruptive site seen from Piton de Bert : a main mouth with very fluctuating activity and a second mouth divided in two. - photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - one click to enlarge

 Piton de la Fournaise - the eruptive site seen from Piton de Bert : a main mouth with very fluctuating activity and a second mouth divided in two. - photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - one click to enlarge

Piton de la Fournaise - trail to Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de la Fournaise - trail to Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

The eruption that began at Piton de La Fournaise on 04/09/2021 at 7 p.m. (appearance of the tremor) continues. The intensity of the volcanic tremor (indicator of the intensity of the eruption) is always very fluctuating. On the last 24 hours, 36 superficial volcano-tectonic earthquakes (between sea level and the surface) have been recorded under the summit craters

Observations of the eruptive site still show two eruptive vents, a main and a secondary of lower activity slightly downstream from which two regimes of lava fountains escape. The height of the lava fountains emitted by the main mouth was today between 20 and 40 meters depending on the periods of activity.

Piton de La Fournaise - upon arrival on the volcano, the atmosphere takes shape - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - upon arrival on the volcano, the atmosphere takes shape - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - the reward is at the end of the trail - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - the reward is at the end of the trail - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Since April 11, an increase in SO2 flows has been recorded on the NOVAC stations of the OVPF-IPGP; the highest values ​​were recorded today (April 13) with values ​​reaching 8 ktonnes / day, corresponding to flow rates> 30m3 / sec for non-degassed magmas.

Analysis of the NOVAC data shows that the plume reached an altitude of between 2,500 and 3,500m above sea level.

The surface flows estimated from satellite data via the HOTVOLC platform (OPGC - Clermont Auvergne University) remain very disturbed by the cloud cover on the eruptive site with values ​​between 8 and 30 m3 / s since the start of the eruption

 

Sources: OVPF press release of April 13, 2021/6 p.m.

Thanks to our friend Thierry Sluys, a well-known Belgo-Réunionnais volcanophile, for these photos taken before the bans.

Soufriere of St. Vincent - explosion of 04/13/2021 / 6:30 am - SVG photo

Soufriere of St. Vincent - explosion of 04/13/2021 / 6:30 am - SVG photo

In St. Vincent, the seismic activity changed with the explosive activity at 6.30am on April 13th. Prior to the explosion, long-period (LP) earthquakes had increased in number.

The explosions of  La Soufrière pulsed for about 30 minutes and produced pyroclastic density currents that reached the sea at the mouth of the Wallibou about 6 km from the volcano and which extended out to sea, according to observers. Observations made during the afternoon show that the pyroclastic flows reached the sea from all the valleys between Larikai and Wallibou.

Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Pyroclastic density current having taken the Wallibou river to the sea - photo Thomas Christopher, MVO

Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Pyroclastic density current having taken the Wallibou river to the sea - photo Thomas Christopher, MVO

After this episode was over, LP earthquakes were recorded, slowly increasing in number, but significantly smaller than those recorded before the 6.30am explosion.

Volcanic activity is characterized by explosions which generate pyroclastic density currents, and more or less important ash falls. This activity is likely to continue in the coming days.

 

Sources: UWI-SRC, NEMO SVG, MVO

Soufriere de St. Vincent - permanent evolution of the crater between 06.04 and 12.04.20 - Sentinel images -1

Soufriere de St. Vincent - permanent evolution of the crater between 06.04 and 12.04.20 - Sentinel images -1

Soufrière de St. Vincent - activity from 04/13/2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufrière de St. Vincent - activity from 04/13/2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufriere of St. Vincent - desolation for people and animals - photo 13.04.2021 / SVG

Soufriere of St. Vincent - desolation for people and animals - photo 13.04.2021 / SVG

The eruption site in Geldingadalur, Iceland / Reykjanes Peninsula is constantly changing, but on the morning of April 13, four new craters opened. Lava flows at the end of the second hiking trail to the eruption sites.

Reykjanes Peninsula - 5th crack open and flow towards Gelingadalur on 04/13/2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

Reykjanes Peninsula - 5th crack open and flow towards Gelingadalur on 04/13/2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

Reykjanes Peninsula - 5th active crack - photo MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 / mbls

Reykjanes Peninsula - 5th active crack - photo MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 / mbls

" A few hundred yards down this is arguably a continuous crack / dyke, but on the surface it's a swarm of short, staggered cracks, as they appear on team maps. crack monitoring.
Therefore, it is likely that each vent is an independent channel with roots in a continuous part of the dyke.
"
Geologist Þóra Björg Andrésdóttir, who is at the site of the eruption, just told mbl.is that instead of describing it as four new vents, you might as well be talking about a 100-meter-long crack. erupting.
" There is a continuous eruption in an area of ​​50 meters. Then there are two more craters, difficult to distinguish, and yet another on the side. Lava flows from all these vents south into the Geldingadalur."

Reykjanes Peninsula - active vents and their gas plumes - photo 13.04.2021 Björn Oddsson @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir - one click to enlarge

Reykjanes Peninsula - active vents and their gas plumes - photo 13.04.2021 Björn Oddsson @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir - one click to enlarge

A clear opinion from the Suðurnes police on social networks:

Police advise the elderly, pregnant women, and those with underlying heart and lung disease not to visit eruption sites if air pollution is imminent. There may also be soil surface, snow and surface water contamination due to the accumulation of heavy metals and fluorine. Surface pollution is most important in the immediate vicinity of the eruption site.

Do not take children or dogs to these sites: they are closer to the ground than adults and are more exposed to gas pollution. Those who do not dress properly have nothing to do in the area. "

 

Source: Lögreglan à Suðurnesjum

The Taal volcano - fumaroles on 13.04.2021 - webcam Phivolcs

The Taal volcano - fumaroles on 13.04.2021 - webcam Phivolcs

On April 12, 2021, the Taal Volcano Network recorded 158 volcanic earthquakes, including 127 volcanic tremor episodes lasting from 1 to 14 minutes, 31 low-frequency volcanic earthquakes and the ongoing low-level background tremor that began to 9:05 a.m. on April 8, 2021.
During the last 24-hour period, April 13, the Taal Volcanoes Network recorded 383 volcanic earthquakes, including 238 volcanic tremor episodes lasting 1-12 minutes, 143 low-frequency volcanic earthquakes and tremor. low level background.
Activity at the main crater consisted of very low emission of steam-laden plumes from the fumarolic vents that rose 5 meters. Sulfur dioxide (SO2) emissions averaged 1,886 tonnes / day yesterday, April 12, 2021. Maximum temperatures of 71.8 ° C and a pH of 1.59 were last measured from Main Crater Lake on March 4 and February 12, 2021, respectively.

Continuous monitoring by GPS and InSAR continues to record very slow and steady inflation and expansion of the Taal region which began after the eruption of January 2020. These parameters indicate persistent magmatic activity at shallow depths below the sea. building.

Alert Level 2 (Increased Agitation) is currently maintained on the Taal volcano. DOST-PHIVOLCS reminds the public that at Alert Level 2, sudden steam or phreatic explosions, volcanic earthquakes, minor ash falls and fatal accumulations or expulsions of volcanic gas can occur and threaten areas in and around TVI. DOST-PHIVOLCS strongly recommends that entry be strictly prohibited into the island of Taal Volcano, the Taal Permanent Danger Zone or PDZ, especially the surroundings of the main crater and Daang Kastila fissure, and the occupation and navigation on Lake Taal.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
 Piton de la Fournaise - le site éruptif vu du Piton de Bert : une bouche principale à l'activité très fluctuante et une deuxième bouche partagée en deux. -  photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - un clic pour agrandir

Piton de la Fournaise - le site éruptif vu du Piton de Bert : une bouche principale à l'activité très fluctuante et une deuxième bouche partagée en deux. - photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - un clic pour agrandir

 Piton de la Fournaise  - Chemin du Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de la Fournaise - Chemin du Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

L’éruption débutée au Piton de La Fournaise le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) est toujours très fluctuante.Sur les dernières 24 heures, 36 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux

Les observations du site éruptif montrent toujours deux bouches éruptives, une principale et une secondaire de plus faible activité légèrement en aval d’où s’échappent deux régimes de fontaines de lave. La hauteur des fontaines de lave émises par la bouche principale était comprise ce jour entre 20 et 40 mètres suivant les périodes d’activité.

Piton de La Fournaise - dès l'arrivée sur le volcan, l'ambiance se dessine - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - dès l'arrivée sur le volcan, l'ambiance se dessine - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - la récompense est au bout du chemin - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - la récompense est au bout du chemin - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Depuis le 11 avril une augmentation des flux de SO2 est enregistrée sur les stations NOVAC de l’OVPF-IPGP ; les valeurs les plus élevées ont été enregistrées ce jour (13 avril) avec des valeurs atteignant 8 ktonnes/jour, correspondant à des débits > à 30m3/sec pour des magmas non dégazés.

L’analyse des données NOVAC montre que le panache a atteint une altitude comprise entre 2500 et 3500m au dessus du niveau de la mer.

Les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - université Clermont Auvergne) restent très perturbés par la couverture nuageuse sur le site éruptif avec des valeurs comprises entre 8 et 30 m3/s depuis le début de l’éruption

 

Sources : OVPF communiqué du 13.04.2021 / 18h

Merci à notre ami Thierry Sluys, volcanophile Belgo-Réunionnais bien connu, pour ces photos prises avant les interdictions.

Soufrière de St. Vincent - explosion du 13.04.2021 / 6h30 - photo SVG

Soufrière de St. Vincent - explosion du 13.04.2021 / 6h30 - photo SVG

A St. Vincent, l'activité sismique a changé avec l'activité explosive à 6h30 du 13 avril. Avant l'explosion, les tremblements de terre de longue période (LP) avaient augmenté en nombre.

Les explosions de La Soufrière ont pulsé pendant environ 30 minutes et ont produit des courants de densité pyroclastiques qui ont atteint la mer à l'embouchure du Wallibou à environ 6 km du volcan et qui se sont étendus sur la mer, selon des observateurs. Les observations faites durant l'après-midi constatent que les coulées pyroclastiques ont atteint la mer depuis toutes les vallées entre Larikai et Wallibou.

 Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Courant de densité pyroclastique ayant emprunté la Wallibou river jusqu'à la mer - photo Thomas Christopher, MVO

Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Courant de densité pyroclastique ayant emprunté la Wallibou river jusqu'à la mer - photo Thomas Christopher, MVO

Une fois cet épisode fini, des tremblements de terre LP ont été enregistrés, croissants doucement en nombre, mais significativement plus petits que ceux enregistrés avant l'explosion de 6h30.
 

L'activité volcanique est caractérisée par des explosions qui génèrent des courants de densité pyroclastiques, et des chutes de cendres plus ou moins importantes. Cette activité est susceptible de se poursuivre dans les prochains jours.

 

Sources : UWI-SRC, NEMO SVG, MVO

Soufrière de St. Vincent - évolution permanente du cratère entre le 06.04 et le 12.04.20 - images Sentinel -1

Soufrière de St. Vincent - évolution permanente du cratère entre le 06.04 et le 12.04.20 - images Sentinel -1

Soufrière de St. Vincent - activité du 13.04.2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufrière de St. Vincent - activité du 13.04.2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufrière de St. Vincent - désolation pour les hommes et les animaux - photo 13.04.2021 / SVG

Soufrière de St. Vincent - désolation pour les hommes et les animaux - photo 13.04.2021 / SVG

Le site de l'éruption à Geldingadalur, en Islande / Péninsule de Reykjanes, est en constante évolution, mais le 13 avril au matin quatre nouveaux cratères se sont ouverts. La lave coule au bout du deuxième sentier de randonnée vers les sites d'éruption.

 Péninsule de Reykjanes - 5° fissure ouverte et coulée vers Gelingadalur ce 13.04.2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

Péninsule de Reykjanes - 5° fissure ouverte et coulée vers Gelingadalur ce 13.04.2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

 Péninsule de Reykjanes - 5° fissure active  - photo  MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 /  mbls

Péninsule de Reykjanes - 5° fissure active - photo MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 / mbls

" À quelques centaines de mètres de profondeur, il s'agit sans doute d'une fissure / dyke continue, mais en surface, c'est un essaim de fissures courtes et échelonnées, telles qu'elles apparaissent sur les cartes de l'équipe de surveillance des fissures.
Par conséquent, il est probable que chaque évent soit un canal indépendant avec des racines dans une partie continue du dyke.
"
Þóra Björg Andrésdóttir, géologue, qui se trouve sur le site de l'éruption, vient de dire à mbl.is qu'au lieu de décrire cela comme quatre nouveaux évents, vous pourriez tout aussi bien parler d'une fissure de100 mètres de long en éruption.
" Il y a une éruption continue dans une zone de 50 mètres. Ensuite, il y a deux cratères supplémentaires, difficiles à distinguer, et encore un autre sur le côté. La lave coule de tous ces évents vers le sud dans la Geldingadalur."

Péninsule de  Reykjanes - les évents actifs et leurs panaches de gaz - photo 13.04.2021 Björn Oddsson  @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir

Péninsule de Reykjanes - les évents actifs et leurs panaches de gaz - photo 13.04.2021 Björn Oddsson @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir

Un avis clair de la police de Suðurnes sur les réseaux sociaux :

" La police conseille aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de maladies cardiaques et pulmonaires sous-jacentes de ne pas visiter les sites d'éruption si une pollution atmosphérique est imminente. Il peut également y avoir une contamination de surface du sol, de la neige et des eaux de surface en raison de l'accumulation de métaux lourds et de fluor. La pollution de surface est la plus importante à proximité immédiate du site d'éruption.

Ne pas emmener les enfants , ni les chiens sur ces sites : ils sont plus proches du sol que les adultes et sont plus exposés à la pollution par les gaz. Ceux qui ne s'habillent pas correctement n'ont rien à faire dans la région. "

 

Source : Lögreglan á Suðurnesjum

Le volcan Taal - L'île volcanique centrale  avec des fumerolles - webcam Phivolcs 13.04.2021

Le volcan Taal - L'île volcanique centrale avec des fumerolles - webcam Phivolcs 13.04.2021

Ce 12 avril 2021, le Taal Volcano Network a enregistré 158 séismes volcaniques, dont 127 épisodes de trémor volcanique d'une durée de 1 à 14 minutes, 31séismes volcaniques de basse fréquence et du trémor de fond de bas niveau en cours qui a commencé à 9 h 05 le 8 avril 2021.
Au cours de la dernière période de 24 heures, soit le 13 avril, le réseau des volcans Taal a enregistré 383 séismes volcaniques, dont 238 épisodes de trémor volcanique d'une durée de1 à 12 minutes, 143 séismes volcaniques à basse fréquence et du trémor de fond de faible niveau.
L'activité au cratère principal consistait en une très faible émission de panaches chargés de vapeur provenant des évents fumaroliques qui s'élevaient de 5 mètres. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 1 886 tonnes / jour hier, 12 avril 2021. Des températures maximales de 71,8 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac Main Crater respectivement le 4 mars et le 12 février 2021.

La surveillance continue par GPS et InSAR continue d'enregistrer une inflation et une expansion très lentes et régulières de la région de Taal qui ont commencé après l'éruption de janvier 2020. Ces paramètres indiquent une activité magmatique persistante à de faibles profondeurs sous l'édifice.

Le niveau d'alerte 2 (Agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal. DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu'au niveau d'alerte 2, des explosions soudaines à vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones à l'intérieur et autour de TVI. DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée soit strictement interdite dans l’île du volcan Taal, la zone de danger permanent de Taal ou PDZ, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, et l’occupation et la navigation sur le lac Taal.

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog