Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Résultat pour “Karthala

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Karthala_volcano-Comoros---ph.alkomor.jpg

                     Grande Comore - le cratère du Karthala - photo Ph. Alkomor

 

La Grande Comore, appelée aussi Ngazidja, est l'île dernière-née ; il y a seulement un à deux millions d'années, à l'époque où l'homo erectus quittait l'Afrique pour partir à la conquête d'autres continents.

C'est aussi la seule île de l'archipel a avoir un volcan-actif, et la plus élevée, l'érosion n'ayant pas eu le temps d'accomplir son oeuvre destructrice. Elle se divise en trois parties : au centre, le bombement du volcan Karthala, haut de 2.361 mètres. Un géant, si on tient compte que les fonds marins descendent à 4.000 mètres ... ce qui lui donne une taille respectable de près de 6.360 mètres.

Le raccord de ce volcan avec la mer se fait sur des basses pentes par une concavité formant une plaine littorale surmontée à l'ouest de deux grands cônes d'hyaloclastites (cône d'Iconi et de Mwandzaza).

Il se prolonge au nord par une zone de rift formant le massif de La Grille, et au sud, par la presqu'île de Mbadjini, couverte de cônes volcaniques.

 

Karthala---comores.jpgkart-reseau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Karthala, volcan-bouclier de type hawaiien :

Impossible de "le louper" ! il occupe pratiquement les deux-tiers de la surface de l'île. Craint des villageois, aimé des randonneurs et courtisé des volcanologues, ce jeune volcan n'est âgé que de 130.000 ans, d'après les responsables de l'OVK - l'Observatoire volcanologique du Karthala.

Le Karthala possède une caldeira sommitale de 3 km. sur 4, générée par des collapsus répétés.

 

kartala-caldeira.jpg                         Une partie de la caldeira du Karthala - doc. ksu.edu/comoros.

 

Karthala---comores---1991-.jpg       Schéma de la structure complexe de la caldeira  - Bachélery - 1991 avant l'éruption.

                                Notez la position du cratère actif, Chahalé.


Depuis le début du 19° siècle, plus de vingt éruptions ont été enregistrées tant au sommet que sur ses flancs. De nombreuses coulées de lave ont atteint de tous côtés la mer proche et en 1860, une éruption dans le massif Badjini provoque une coulée qui divague sur 13 km. avant d'atteindre la côte au nord de la capitale Moroni.

Des tunnels de lave existent, explorés par des spéléologues.

 

Karthala-crat-Chahale-en-2003.jpg   Karthala - cratère Chahalé en 2003 occupé par un lac de cratère - photo N.Villeneuve.


Cependant, un changement de comportement s’est opéré depuis 2005, et l’on enregistre une éruption quasiment tous les ans. La dernière en date est survenue le 13 janvier 2007. Ce changement de comportement n’a encore rien altéré à la nature des éruptions du volcan Karthala qui sont régulièrement de type magmatique ou phréato-magmatique.

 

Les éruptions de 2005 :

1. Après une crise sismique débutant à 8 h.12 le 16 avril, une éruption phréatique a lieu vers 14 h ; elle est responsable de l'émission d'un panache de cendres, accompagné d'éclairs, et de chutes de cendres qui recouvrent la capitale et l'aéroport. Elle est estimé de VEI = 2... 10.000 personnes sont évacuées.

Un survol du cratère Chahalé, le 18 avril, par les équipes du KVO oermet d'observer d'importantes modifications au sommet : le lac de cratère, en place depuis 1991, a tét remplacé par un lac de lave; des portions importantes de la surface du lac sont en fusion, incandescentes ... pour quelques heures seulement. Le 20 avril, les eaux de surface qui s'infiltrent dans le cratère sont instantanémént transformées en vapeur au contact de la surface du lac consolidé, encore très chaude.

 

3101kar1.png                          Diagramme des séismes cumulés -sur l'année 2005 - doc. KVO.

 

2. Une nouvelle crise sismique survient les 25 et 26 août 2005, avec un total de 190 évènements : elle marque le point de départ d'un nouveau cycle éruptif.

 

Dans la nuit du 24 novembre, nouvelle éruption phréatique de VEI = 3. Le 25.11, un panache de cendres monte à 11-12 km. de hauteur avant de dériver vers l'est sur 280 km, et une largeur de 30-50 eruption-2005.jpgkm. Les satellites, qui visualisent ce panache, y mesure des teneurs en SO2 de l'ordre de 2,85 kilotonnes. des cendres recouvrent la capitale, en épargnant l'aéroport qui demeure opérationnel. L'éruption fera une victime, mais contaminera les eaux potables affectant 120.000 personnes.

L'observation montre la présence d'un lac de lave qui se révèlera éphémère. Le 26 novembre, il présente un diamètre de 60 à 80 mètres et est le siège d'une intense convection.

 

Karthla-24-25.11.2005-Chr.Roche-GVP.jpg

                     Karthala - lac de lave en fusion - photo C.Roche 24-25.11.2005

 

Le 30.11, Sa solidification est en cours et l'incandescence n'apparait plus qu'au centre.

 

Karthala-30.11.2005.jpg

Karthala - solidification en cours, l'incandescence n'est visible qu'à la place des futurs hornitos - Photo F.Sauvestre / KVO 30.11.2005.

 

Le 5 décembre, le lac de lave est presque entièrement solidifié et présente deux hornitos (spatter cones) de 5 mètres de haut, considérés comme inactifs le 08.12.

 

Karthala-12.2005.jpg  Karthala - lac de lave solidifié à l'exception de 2 hornitos - photo F.Marcel-Asselin / GVP.

 

En 2006 :

Le 28 mai 2006, une éruption magmatique a lieu dans le cratère Chahalé, avec la formation d'un lac de lave présentant une fontaine de lave en son centre, et le développement d'un panache de gaz et vapeur montant à 3.000 mètres.

Ce lac commence à se solidifier dès le 31.05, pour l'être totalement le 2 juin.

 

Karthala-29.05.2006.jpgKarthala le 29.05.2006 - lac de lave avec "fontaining" central et panache blanc de gaz/vapeur.

photo Julie Morin.

 

En 2007 :

Dans la nuit du 12 décembre, des jets de flammes sont aperçus au dessus du sommet du volcan, validant une éruption explosive de VEI = 2 dans le cratère Chahalé. Le 13, un trémor important et des séismes pouvant aller jusqu'à une magnitude 4 ont été enregistrés.

Un lac de lave est observé le 15 janvier.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Karthala

- Tunnels de laves sur la Grande Comore - lien

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Karthala - vigilance volcanique jaune - photo archives ©Nicolas Villeneuve / Université de La Réunion - un clic pour agrandir

Karthala - vigilance volcanique jaune - photo archives ©Nicolas Villeneuve / Université de La Réunion - un clic pour agrandir

Le ministère comorien de l’Intérieur, à travers la Direction générale de la sécurité civile des Comores, a déclenché lundi soir " le plan d’alerte jaune " suite aux mouvements sismiques enregistrés sur son flanc ouest du Karthala depuis le 15 juillet dernier, par l’OVK / Observatoire volcanologique du Karthala.

Conformément au plan de secours spécifique de Karthala, le ministre a déclenché l'alerte volcanique de niveau jaune également appelée vigilance volcanique.


 

Sources : Outremer 360, Réunion 1°

 Taal - tableau d'activité au 24.08.2022 / 05h - Doc. Phivolcs

Taal - tableau d'activité au 24.08.2022 / 05h - Doc. Phivolcs

L'activité du volcan Taal, aux Philippines, est caractérisée ce 23 août par l'émission de 1.511 tonnes par jour de dioxyde de soufre, et un panache de gaz haut de 600 m., dérivant ENE.

La sismicité comprend 4 séismes volcaniques, dont un de trémor volcanique n d'une durée de 2 minutes.

Une inflation marque le TVI et la partie ouest de la caldeira, tandis que sa partie est subit une déflation.


 

Source : Phivolcs

 Kilauea / Halema'uma'u - photo M.Patrick USGS 18.08.2022 - un clic pour agrandir

Kilauea / Halema'uma'u - photo M.Patrick USGS 18.08.2022 - un clic pour agrandir

L'éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema'uma'u, s'est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l'activité éruptive récente a été confinée au cratère. Aucun changement significatif n'a été observé au sommet ou dans l'une ou l'autre des zones de faille.

L'éruption de lave de l'évent ouest dans le lac de lave actif et sur le fond du cratère s'est poursuivie au cours des dernières 24 heures. La partie active du lac de lave a montré une activité de surface continue. L'activité de surface, à l'extérieur du lac de lave, se produit parfois à partir d'éruptions le long des marges du cratère. Les mesures de survol du 16 août 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d'environ 137 mètres et que 104 millions de mètres cubes de lave avaient été épandus depuis le début de cette éruption sur 29 septembre 2021.

les inclinomètres du sommet ont enregistré une légère inclinaison inflationniste au cours de la dernière journée. Le tremor volcanique reste au-dessus des niveaux de fond. Un taux d'émission de dioxyde de soufre  d'environ 1.250 tonnes par jour  a été mesuré le 19 août 2022.


 

Source : HVO

Vulcano - fumerolles sur les bords du cratère de La Fossa  - photo archives © Bernard Duyck

Vulcano - fumerolles sur les bords du cratère de La Fossa - photo archives © Bernard Duyck

A Vulcano, la semaine du 15 au 21.08.2022 a été marquée par des températures des fumerolles du cratère stables et élevées autour de 370°C.

Le flux de CO2 reste stable sur des valeurs moyennes hautes dans la zone du cratère

On note des valeurs stables du CO2 dans les sites de Rimessa et Camping Sicilia ; les valeurs atteignent des niveaux élevés sur le site de Palizzi ; sur le site deFaraglione il y a des valeurs stables toujours proches du fond.

Le flux de SO2 est à un niveau élevé et croissant.
Géochimie des aquifères thermiques : Des valeurs stables sont enregistrées dans les eaux du puits Camping Sicilia
et toujours des températures élevées et des valeurs de conductivité moyennes-basses ; dans le puits Bambara les valeurs de niveau
ils montrent une légère tendance à la hausse et ceux de la conductivité sont toujours à des niveaux moyens-élevés.

Au niveau sismicité, un faible taux d'occurrence des micro-chocs avec un pic spectral supérieur à 1 Hz est observé.
La fréquence quotidienne élevée d'événements de basse fréquence (VLP)montre une tendance modérée à diminuer.
Aucun événement de fracturation n'a atteint ou dépassé la magnitude locale 1.


 

Source : INGV OE

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Karthala - yellow volcanic vigilance - photo archives ©Nicolas Villeneuve / University of La Réunion - one click to enlarge

Karthala - yellow volcanic vigilance - photo archives ©Nicolas Villeneuve / University of La Réunion - one click to enlarge

The Comorian Ministry of the Interior, through the General Directorate of Civil Security of the Comoros, triggered Monday evening "the yellow alert plan" following the seismic movements recorded on its western flank of Karthala since July 15, by the OVK / Volcanological Observatory of Karthala.

In accordance with Karthala's specific relief plan, the minister has triggered the yellow level volcanic alert also called volcanic vigilance.


 

Sources: Outremer 360, Réunion 1°

Taal - activity table as of 24.08.2022 / 05h - Doc. Phivolcs

Taal - activity table as of 24.08.2022 / 05h - Doc. Phivolcs

The activity of the Taal volcano, in the Philippines, is characterized on August 23 by the emission of 1,511 tons per day of sulfur dioxide, and a plume of gas 600 m high, drifting ENE.
The seismicity includes 4 volcanic earthquakes, including one of volcanic tremor n lasting 2 minutes.

Inflation marks the TVI and the western part of the caldera, while its eastern part undergoes deflation.


 

Source: Phivolcs

Kilauea / Halema'uma'u - photo M.Patrick USGS 18.08.2022 - one click to enlarge

Kilauea / Halema'uma'u - photo M.Patrick USGS 18.08.2022 - one click to enlarge

The eruption at Kīlauea Volcano's summit in Halema'uma'u Crater has continued for the past 24 hours. All recent eruptive activity has been confined to the crater. No significant changes were observed at the summit or in either fault zone.

Lava eruption from the west vent into the active lava lake and on the crater floor has continued over the past 24 hours. The active part of the lava lake showed continued surface activity. Surface activity, outside the lava lake, sometimes occurs from eruptions along the crater margins. Flyby measurements from August 16, 2022 indicated that the crater floor had experienced a total elevation of about 137 meters and 104 million cubic meters of lava had been spilled since this eruption began on September 29, 2021.

summit tiltmeters recorded slight inflationary tilt over the past day. Volcanic tremor remains above background levels. A sulfur dioxide emission rate of around 1,250 tonnes per day was measured on August 19, 2022.


 

Source: HVO

Vulcano - fumaroles on the edge of the La Fossa crater - photo archives © Bernard Duyck

Vulcano - fumaroles on the edge of the La Fossa crater - photo archives © Bernard Duyck

At Vulcano, the week of August 15 to 21, 2022 was marked by stable and high crater fumarole temperatures around 370°C.

The CO2 flux remains stable at high average values ​​in the crater area

Stable CO2 values ​​are noted at the Rimessa and Camping Sicilia sites; the values ​​reach high levels at the Palizzi site; on the Faraglione site there are stable values ​​always close to the bottom.

The SO2 flux is at a high and increasing level.
Geochemistry of thermal aquifers: Stable values ​​are recorded in the waters of the Camping Sicilia well
and always high temperatures and medium-low conductivity values; in the Bambara well the level values
they show a slight upward trend and those of conductivity are still at medium-high levels.

At the seismic level, a low rate of occurrence of micro-shocks with a spectral peak greater than 1 Hz is observed.
The high daily frequency of low frequency events (VLP) shows a moderate tendency to decrease.
No fracturing event reached or exceeded local magnitude 1.


 

Source: INGV OE

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors du 01.07.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors du 01.07.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

L'activité explosive du volcan Chikurachki s'est renouvelée, exactement une semaine après l'arrêt de le précédente.
La nouvelle phase de l'éruption explosive du volcan Chikurachki a commencé vers 00h30 UTC le 30 juin 2022. Les explosions ont envoyé des cendres jusqu'à 4,5 km d'altitude, le panache de cendres continue de se déplacer vers le sud-ouest du volcan.

Trois éruptions ont eu lieu depuis le volcan au cours des deux derniers jours (le 30 juin et le 1er juillet) pour produire des colonnes de cendres jusqu'à 3 km et 4,6 km d'altitude s'étendant sur environ 300 et 50 km vers l'ouest et le sud-sud-est du volcan.
Une anomalie thermique a été détectée hier.

Une activité éruptive du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 6 km au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude. Le code aviation est orange.

 

Source : KVERT & VAAC Tokyo.

 Kavachi - image Sentinel-2  du 29.06.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Kavachi - image Sentinel-2 du 29.06.2022 / Copernicus - un clic pour agrandir

Les données satellitaires ont montré de l'eau décolorée autour de Kavachi le 29 juin 2022 .
Le Kavachi est l'un des volcans sous-marins les plus actifs du Pacifique Sud-Ouest, situé dans les îles Salomon au sud de l'île Vangunu. Parfois appelé Rejo te Kvachi ("four de Kavachi"), ce volcan sous-marin basaltique à andésitique peu profond a produit plusieurs fois des îles éphémères jusqu'à 1 km de long depuis sa première éruption enregistrée en 1939.

L'actuelle phase éruptive a débuté le 2 octobre 2021, et est toujours en cours fin juin.

 

Sources : Global Volcanism Program et Senrinel-2

 Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21h39 WITA - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21h39 WITA - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

La journée du 1° juillet 2022 à l'Ili Lewotolok a montré una activité continue, marquée par un panache blanc, gris ou noir, d'intensité variable, à 50-1.300 mètres du sommet.

La sismicité était caractérisée par :
- 35 séismes d'éruption, d'une amplitude de 5,9 à 37,8 mm et d'une durée de tremblement de terre de 25,8 à 123 secondes.
- 6 séismes d'avalanche, avec une amplitude de 1,3 à 21,6 mm et une durée de tremblement de terre de 69 à 178 secondes.
- 96 séismes d'émission, d'une amplitude de 1,9 à 29,8 mm et une durée de tremblement de terre de 19 à 112 secondes.
- 7 épisodes harmoniques, avec une amplitude de 2,3 à 35,1 mm et une durée de tremblement de terre de 39 à 249 secondes.
- 31 épisodes de trémor non harmoniques, avec une amplitude de 1,9 à 37,2 mm et une durée de tremblement de terre de 80 à 526 secondes.
- 1 séisme hybride / multiphase d'une amplitude de 2,2 mm et la durée du tremblement de terre était de 19,8 secondes.
- 1 tremblement de terre volcanique peu profond
- 2 séismes volcaniques profonds
- 4 épisodes de trémor continu, avec une amplitude de 0,5 à 1,7 mm, principalement de 0,5 mm.

 Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05h47 - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05h47 - webcam PVMBG Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Pour le 02.07.2022 / de 00h à 12h, le PVMBG relève 21 séismes d'éruption et 47 séismes d'émission.


Sur la base des résultats d'une analyse et d'une évaluation approfondies, le 14 juin 2022, le niveau d'activité du volcan Ili Lewotolok est toujours au niveau III (veille) avec de nouvelles recommandations ajustées aux dernières menaces potentielles.
[2] Au niveau d'activité de niveau III (Siaga), il est recommandé aux personnes autour du mont Ili Lewotolok ainsi qu'aux 
visiteurs / grimpeurs / touristes de ne pas effectuer d'activités dans un rayon de 3 km du sommet/cratère du mont Ili Lewotolok, 3,5 km rayon pour le secteur sud-est, un rayon de 4 km pour les secteurs est et nord-est. Les habitants du village de Lamawolo, du village de Lamatokan et du village de Jontona doivent toujours être conscients de la menace potentielle de lave incandescente et de nuages ​​chauds de la partie orientale du pic/cratère de G. Ili Lewotolok.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les six derniers mois (les périodes éruptives et intrusives sont respectivement en rouge et vert). Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPS traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence BOMG ; en haut), à la base du cône terminal (référence FOAG ; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG ; en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan (© OVPF-IPGP)

Au mois de mai 2022, l’OVPF-IPGP a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :

- 23 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km au-dessus du niveau de la mer) sous les cratères sommitaux ;

- 2 séismes profonds (en dessous du niveau de la mer) ;

- 619 éboulements (dans le Cratère Dolomieu, les remparts de l’Enclos Fouqué et du Piton de Crac, et de la Rivière de l’Est).

Une faible reprise de l'inflation a été observée, celle ci est le témoin d'une pressurisation du réservoir et de sa réalimentation par des magmas plus profonds .

 

La réalimentation profonde en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à la fin de la dernière éruption le 17 janvier 2022, et qui étaient marquées par une inflation de l’édifice et une augmentation des flux de CO2 dans le sol en champ lointain, semblent avoir cessé depuis mi-mai. A noter que depuis 2016, les réalimentations profondes sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises depuis 2016 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ. Compte tenu de la quantité de magma déjà présente dans le réservoir magmatique superficiel, la prochaine impulsion de magma profond vers le réservoir superficiel pourra être le déclencheur d’une nouvelle éruption comme cela a été observé par le passé. Les reprises de la pressurisation du réservoir magmatique n’avaient alors précédé que d’1 à 25 jours une éruption

 

Source : OVPF

Le projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala - doc. OVPF 06.2022

Le projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala - doc. OVPF 06.2022

La 2° année du projet Interreg Hatari sur les sources de risques volcaniques et sismiques aux Comores vient de débuter au sommet du Karthala.

Au cours de leur travail de terrain, les équipes de l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF/IPGP), de l'Observatoire Volcanologique du Karthala (OVK/CDNRS), comprenant des étudiants en master et doctorat et des chercheurs post-doc, ont eu l'occasion d'échanger sur les risques volcaniques avec les autorités comoriennes, l'Ambassadeur de France aux Comores et son équipe, un groupe de volontaires internationaux et le Point Focal Interreg du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale.

 

Source : OVPF-IPGP

Reynisfjara - Black sand beach dans le brouillard - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Reynisfjara - Black sand beach dans le brouillard - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Vegagerðin (l'administration routière et côtière) travaille sur un nouveau panneau électrique pour Reynisfjara (connue des touristes sous le nom de "Black Sand Beach") dans le sud de l'Islande.
Le panneau clignotera en rouge lorsque les conditions de mer sont particulièrement dangereuses. Vegagerðin a utilisé les dossiers d'incidents de la police pour décider quelle hauteur de vagues représente un danger élevé pour les visiteurs.

Un panneau d'avertissement est en cours de réalisation, avec des feux clignotants pour avertir les visiteurs. Il sera installé à côté de tous les panneaux de signalisation existants entre le parking et la plage. Les feux rouges avertiront du danger, mais il n'y aura pas de feux verts lorsque les vagues seront les plus calmes.

 

Sources : RUV & https://www.vegagerdin.is/

Reynisfjara - orgues basaltiques et sable noir  - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Reynisfjara - orgues basaltiques et sable noir - photo archives © Bernard Duyck 2015 - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors from 01.07.2022 / Copernicus - one click to enlarge

Chikurachki - image Sentinel Hub nat. colors from 01.07.2022 / Copernicus - one click to enlarge

The explosive activity of the Chikurachki volcano was renewed, exactly one week after the cessation of the previous one.
The new phase of the explosive eruption of the Chikurachki volcano began around 00:30 UTC on June 30, 2022. The explosions sent ash up to 4.5 km a.s.l., the ash plume continues to move south- west of the volcano.

Three eruptions have taken place from the volcano in the past two days (June 30 and July 1) to produce ash columns up to 3 km and 4.6 km a.s.l. spanning about 300 and 50 km to the west and south-southeast of the volcano.
A thermal anomaly was detected yesterday.

Eruptive activity of the volcano continues. Ash explosions up to 6 km above sea level could occur at any time. Ongoing activity could affect low-flying aircraft. The aviation code is orange.

 

Source: KVERT & VAAC Tokyo.

Kavachi - Sentinel-2 image from 06.29.2022 / Copernicus - one click to enlarge

Kavachi - Sentinel-2 image from 06.29.2022 / Copernicus - one click to enlarge

Satellite data showed discolored water around Kavachi on June 29, 2022.
Kavachi is one of the most active submarine volcanoes in the Southwest Pacific, located in the Solomon Islands south of Vangunu Island. Sometimes called Rejo te Kvachi ("Kavachi Furnace"), this shallow basaltic to andesitic submarine volcano has repeatedly produced ephemeral islands up to 1 km long since its first recorded eruption in 1939.

The current eruptive phase began on October 2, 2021, and is still ongoing at the end of June.

 

Sources: Global Volcanism Program and Senrinel-2

Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21:39 WITA - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

Ili Lewotolok - 01.07.2022 / 21:39 WITA - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

The day of July 1, 2022 at Ili Lewotolok showed continuous activity, marked by a white, gray or black plume, of varying intensity, 50-1,300 meters from the summit.

Seismicity was characterized by:
- 35 eruption earthquakes, with an amplitude of 5.9 to 37.8 mm and an earthquake duration of 25.8 to 123 seconds.
- 6 avalanche earthquakes, with an amplitude of 1.3 to 21.6 mm and an earthquake duration of 69 to 178 seconds.
- 96 emission earthquakes, with an amplitude of 1.9 to 29.8 mm and an earthquake duration of 19 to 112 seconds.
- 7 harmonic episodes, with an amplitude of 2.3 to 35.1 mm and an earthquake duration of 39 to 249 seconds.
- 31 episodes of non-harmonic tremor, with an amplitude of 1.9 to 37.2 mm and an earthquake duration of 80 to 526 seconds.
- 1 hybrid / multiphase earthquake with an amplitude of 2.2 mm and the duration of the earthquake was 19.8 seconds.
- 1 shallow volcanic earthquake
- 2 deep volcanic earthquakes
- 4 episodes of continuous tremor, with an amplitude of 0.5 to 1.7 mm, mainly 0.5 mm.

Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05:47 - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

Ili Lewotolok - 02.074.2022 / 05:47 - PVMBG Magma Indonesia webcam - one click to enlarge

For 02.07.2022 / from 00h to 12h, the PVMBG reports 21 eruption earthquakes and 47 emission earthquakes.


Based on the results of a thorough analysis and assessment, on June 14, 2022, the activity level of the Ili Lewotolok volcano is still at level III (watch) with new recommendations adjusted to the latest potential threats.
At Level III (Siaga) activity level, people around Mount Ili Lewotolok as well as visitors/climbers/tourists are recommended not to carry out activities within 3 km of the summit/ crater of Mount Ili Lewotolok, 3.5 km radius for the southeast sector, a radius of 4 km for the east and northeast sectors. Residents of Lamawolo Village, Lamatokan Village and Jontona Village should always be aware of the potential threat of incandescent lava and hot clouds from the eastern part of G. Ili Lewotolok peak/crater.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia

Piton de La Fournaise - Illustration of the deformation over the last six months (the eruptive and intrusive periods are respectively in red and green). The variations in distance between two GPS receivers crossing the Piton de la Fournaise building are shown here, at the top (reference BOMG; top), at the base of the terminal cone (reference FOAG; middle) and in the far field (reference PRAG; bottom). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano (© OVPF-IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration of the deformation over the last six months (the eruptive and intrusive periods are respectively in red and green). The variations in distance between two GPS receivers crossing the Piton de la Fournaise building are shown here, at the top (reference BOMG; top), at the base of the terminal cone (reference FOAG; middle) and in the far field (reference PRAG; bottom). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano (© OVPF-IPGP)

In May 2022, the OVPF-IPGP recorded at the level of the Piton de la Fournaise massif in total:
- 23 superficial volcano-tectonic earthquakes (0 to 2.5 km above sea level) under the summit craters;
- 2 deep earthquakes (below sea level);
- 619 landslides (in the Cratère Dolomieu, the ramparts of the Enclos Fouqué and the Piton de Crac, and the Rivière de l'Est).

A weak resumption of inflation was observed, this one is the witness of a pressurization of the reservoir and its replenishment by deeper magmas.

 

The deep replenishment of magma and the pressurization of the superficial magmatic reservoir which had resumed following the end of the last eruption on January 17, 2022, and which were marked by an inflation of the building and an increase in the fluxes of CO2 in the ground in far field, seem to have ceased since mid-May. It should be noted that since 2016, the deep recharges under the Piton de la Fournaise have been done by pulses, thus such phases of calm in the deformations and seismicity have already been observed on several occasions since 2016 over periods ranging from 15 at around 80 days. Given the amount of magma already present in the superficial magma reservoir, the next deep magma pulse towards the superficial reservoir could be the trigger for a new eruption as has been observed in the past. The resumptions of the pressurization of the magmatic reservoir had then only preceded an eruption by 1 to 25 days.

 

Source: OVPF

The Interreg Hatari project on the sources of volcanic and seismic risks in the Comoros has just started at the summit of Karthala - doc. OVPF 06.2022

The Interreg Hatari project on the sources of volcanic and seismic risks in the Comoros has just started at the summit of Karthala - doc. OVPF 06.2022

The 2nd year of the Interreg Hatari project on the sources of volcanic and seismic risks in the Comoros has just started at the summit of Karthala.

During their fieldwork, teams from the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise (OVPF/IPGP), the Volcanological Observatory of Karthala (OVK/CDNRS), including master's and doctoral students and post-graduate researchers -doc, had the opportunity to discuss volcanic risks with the Comorian authorities, the French Ambassador to the Comoros and his team, a group of international volunteers and the Interreg Focal Point of the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation International.

 

Source: OVPF-IPGP

Reynisfjara - Black sand beach in the fog - photo archives © Bernard Duyck 2015 - one click to enlarge

Reynisfjara - Black sand beach in the fog - photo archives © Bernard Duyck 2015 - one click to enlarge

Vegagerðin (the Road and Coastal Authority) is working on a new electrical panel for Reynisfjara (known to tourists as "Black Sand Beach") in southern Iceland.
The panel will flash red when the sea conditions are particularly dangerous. Vegagerðin used police incident records to decide what wave height poses a high hazard to visitors.

A warning sign is in the works, with flashing lights to warn visitors. It will be installed next to all existing traffic signs between the car park and the beach. Red lights will warn of danger, but there will be no green lights when the waves are at their calmest.

 

Sources: RUV & https://www.vegagerdin.is/

Reynisfjara - basalt columns and black sand - photo archives © Bernard Duyck 2015 - one click to enlarge

Reynisfjara - basalt columns and black sand - photo archives © Bernard Duyck 2015 - one click to enlarge

Lire la suite

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog