Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Résultat pour “l'art mosaïque

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Nous restons à La Réunion, mais avec un autre type de volcan.

Un artiste volcan à la production frénétique : Jace.

Il va nous faire découvrir de drôles de personnages, les gouzous ... "débarqués un week-end d'une autre planète, comme il le dit, et jamais rentrés chez eux. Petit personnage sans genre ni race, je crois qu'ils s'amusent bien sur Terre".

Jace - gouzou qui joue à saute-cratères - doc. myfactory.net

Jace - gouzou qui joue à saute-cratères - doc. myfactory.net

Né en 1973, il arrive à La Réunion avec ses parents en 1982. Il est plus graffeur que street art, jusqu'à la crétion du Gouzou en 1992 ... et s'y tient en grande partie, vu la réaction populaire positive.

Lorsque La Réunion découvre son personnage fétiche, il est occupé à franchir les océans pour implanter ses gouzous aux Etats-Unis, en Chine, au Luxembourg, au Brésil, à Paris, bien qu'il continue à être basé sur l'île.

Jace - gouzou pêche dans un volcan - doc. myfactory.net

Jace - gouzou pêche dans un volcan - doc. myfactory.net

Comme il est dit dans sa biographie," Vecteur frénétique d’amour et de poésie, son style et son message reflètent avec une justesse exaltée sa culture multi-ethnique, son appétit voyageur, sa soif de partage avec ses congénères. Ce qui ne l’empêche en aucun cas de cultiver un goût pimenté pour la ''moucate'' (moquerie) et la joie de vivre. Mais toujours dans une démarche inconditionnellement gouvernée par un sens tranché d’humilité et de tolérance ".

en 2015, de retour à la galerie Mathgoth pour une expo solo, Dipty Q, il en profite pour refaire sa facade - Doc. Matthgoth / Viméo.

Non content de ces oeuvres qui décorent les murs du monde, il expose, et a ouvert à La Réunion, histoire de se mettre un peu la pression, l'Usine à Gouzou, un espace à la fois galerie et magasin, où s'achètent des livres, des oeuvres sur bois, sur toile, des cartes postales, des autocollants.

Les réactions des passants à ces oeuvres sont variables : selon l'artiste, certains ont des accidents de voiture à cause d'inattention au volant, d'autres préfèrent les voler, d'autre encore les collectionnent en photos ("la chasse aux gouzous") ... ou s'en foutent.

Jace - Gouzou des trois Salazes - doc. noletjey.canalblog

Jace - Gouzou des trois Salazes - doc. noletjey.canalblog

Jace - ses oeuvres décorent aussi bien de vieux murs que des réservoirs ou des pinions entiers d'immeubles ainsi personnalisés - un clic pour agrandir - Doc. Christian Lauret / Facebook "Art et volcan"Jace - ses oeuvres décorent aussi bien de vieux murs que des réservoirs ou des pinions entiers d'immeubles ainsi personnalisés - un clic pour agrandir - Doc. Christian Lauret / Facebook "Art et volcan"

Jace - ses oeuvres décorent aussi bien de vieux murs que des réservoirs ou des pinions entiers d'immeubles ainsi personnalisés - un clic pour agrandir - Doc. Christian Lauret / Facebook "Art et volcan"

Jace - gouzous dans le volcan - doc. myfactory.net

Jace - gouzous dans le volcan - doc. myfactory.net

Jace - exemple d'oeuvre trouvable à l'Usine à Gouzou - Doc. du site

Jace - exemple d'oeuvre trouvable à l'Usine à Gouzou - Doc. du site

La page Facebook "Art et volcan", dans laquelle apparaissent régulièrement les gouzous, m'en a rendu assez inconditionnel, spécialement de ceux où l'on retrouve les cônes stylisés de son pays d'adoption, illustrés sur cette page ... au détriment de tous les autres.

 

Sources :

- Facebook – Volcans et art – insertions de Christian Lauret et d'autres - link 

- Facebook – Chasseurs de Gouzous – link 

- Twitter : #gouzous

- All city blog : Jace: L'Usine à Gouzou - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

L'éruption de l'Eyjafjöll n'a pas seulement ému la sphère des volcanophiles, et perturbé les utilisateurs des transports aériens, elle influence aussi le domaine artistique.


"L'Eyjafjallajökull Art Project" né de cette éruption se veut une collection d'oeuvres artistiques qui s'en inspirent.

Parmi la galerie accessible sur le web, je retiens arbitrairement deux oeuvres qui m'ont frappé.


La première est intitulée "A gust of wind" de Céline Choo de Londres, et qui se définit comme "freelance illustrator".

 


Celine-Choo---Art-real-life.jpg

 

Double coup de coeur : à la fois pour le graphisme et pour le message; elle a peint une allégorie féminine du volcan (elle a peut-être pensé à la déesse Pelée ?), paisible, les yeux clos ... le volcan fait tranquillement son "boulot", crachant sa lave et de sombres nuages, qui prennent ici la forme d'une chevelure redressée par un coup de vent.

Les avions de papier  symbolisent, à mon sens, la fragilité de notre système de transport face aux éléments naturels, en l'occurence l'Eyjafjöll qui a paralysé le transport aérien européen durant plusieurs jours; ces fragiles structures de papier sont attachées à un fil ... la vie des passagers était elle aussi "suspendue à un fil", étant donné le danger potentiel des cendres volcaniques pour les réacteurs des appareils devant les transporter.

Le titre de son oeuvre "a gust of wind" peut se traduire par "une bourrasque", un gros coup de vent perturbateur ... d'ici quelques temps, la pagaille générale causée par cette éruption ne sera plus qu'une péripétie, une bourrasque, la vie ayant produite d'autres évènements "dérangeants" !

 

La seconde, anonyme, s'intitule "Mushroom" - "Champignon", pour le symbole de la puissance dégagée par l'éruption ... en relation vraisemblable avec le champignon atomique et la puissance libérée lors de telle explosion; je l'aime bien surtout pour les couleurs qui peuvent sembler irrélles de prime abord, mais qui sont reprises sur une photo de l'éruption dans le début de sa phase strombolienne, coïncidant avec les draperies d'une aurore boréale.

 

Can-Mushroom.png

Dancing-with-the-moonlight---Reuters.jpg

       "Dancing with the moonlight"  - photo diffusée par l'agence Reuters.

 

Dans le domaine de l'art, mais aussi de la science, et pour ceux qui visiterons l'Islande cet été, pensez à visiter l'Eldfjallasafn Volcano museum à Stykkisholmur, au nord de Reykjavik.


Haraldur-Sigurdsson---ph.-R.axelsson.jpg

                        Haraldur Sigurdsson sur l'éruption en mars- photo R.Axelsson.

 

Le géochimiste et volcanologue Haraldur Sigurdsson a ouvert ce musée dans sa ville natale, après une vie d'aventures digne d'Indiana Jones; en 40 ans de carrière, il a découvert une cité perdue, fait des recherches sur des sites légendaires, Pompeï e.a., fait le lien entre les météorites et l'extinction des dinosaures, en vivant sur le terrain, dans des tentes, bravant les serpents , les tempêtes et les volcans plusieurs mois chaque années.

Dans son musée, les volcans et leur activité seront présentés selon différents angles : art, sciences, littérature, effets environnementaux, avec une animation spéciale sur l'éruption de l'Eyjafjöll en cours.

 

e_haus_2010.gif

Sources :

- The Eyjafjallajökull Art Project - lien

- Celine Choo's artblog - lien : http://sunshee.blogspot.com/

- Eldfjallasafn volcano museum - site

- Le blog d'H.Sigurdsson , en islandais -

  lien : http://vulkan.blog.is/blog/vulkan/

- Haraldur Sigurdsson sur Wikipedia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Conservée au Museo Nazionale di Capodimonte à Naples, cette peinture acrylique sur toile d'Andy Warhol, intitulée  "Vesuvius", est une oeuvre percutante.
Il n'a jamais vu ce volcan en éruption ... aussi reproduit-il l'aspect cataclysmique du phénomène par une explosion de couleurs, chacune d'entre elles correspondant à une phase de l'éruption.

Vesuvius-Warhol--1985-Naples---Ph.Scala-Fl.coop.jpg              "Vesuvius" -  par Andy Warhol - 1985 - Museo di Capodimonte Napoli - 230 x 300 cm.
                        photo Florence Scala - Courtesy of Ministero Beni A.Culturali

Elle fait partie d'une série de 1985, "Vesuvius by Warhol".

25I9G00Z.jpg                             Autre tableau de la série "Vesuvius" - par Andy Warhol - doc. Art.com

Naples, ville décrite comme chaotique, où règne le désordre et l'anarchie, étouffée par la Camorra - souvenez-vous du film Gomorra, grand prix au Festival de Cannes 2008 - et où les moyens d'expression les plus usités sont les tags et les graffitis, témoigne cependant d'une activité foisonnante au niveau art contemporain.

Biographie :

Fils d'émigré tchèque de condition modeste, Andrej Warhola est né dans la cité minière de Pittsburgh.

Andy_Warhol_by_Jack_Mitchell---X4n6.jpgAdolescent, il collectionne les autographes et photos de stars lesquelles deviendront plus tard l'objet de sa passion créatrice.

Il fait ses études au "Carnergie Institute of Technology" de 1945 à 1948.

Andy Warhol - portrait par Jack Mitchell.


Très vite, il veut déranger, choquer et bousculer le conformisme new-yorkais par des projets délirants d'emballages de chaussures, des pochettes de disques, d'illustrations dans des revues d'avant-garde. Il devient la coqueluche du Tout-New-York, sous le pseudo d'Andy Warhol.

Evoquant par la suite cette période de sa vie, il dira "J'ai commencé comme artiste commercial et je veux terminer comme artiste d'affaires "

D'abord connu en tant que brillant publicitaire il va ensuite exposer et vendre ses toiles toujours avec le même succès. 

Ses deux carrières de publicitaire et d'artiste sont étroitement liées, tant au niveau des techniques employées que des thèmes abordés. En effet, ses photographies sérigraphiées, reportées sur toile et reproduites à l'infini, symbolisent la standardisation et le culte de la consommation de la nouvelle société américaine des années 1960.

Un critique d'art écrira : " un art comme celui de Warhol parasite forcément les mythes de son époque, et donc, indirectement, la machine de gloire et de publicité qui les lance sur le marché ".

C'est à la "Factory ", local industriel devenu lieu phare de la culture "underground " , que la star du pop'art  (*) crée ses fameuses séries sur Marylin Monroe, ou Mao, et sur des marques de la vie quotidienne comme Coca-Cola, le ketchup Heinz ou Campbell's soup.

 

8IXMF00Z.jpg

58Z9G00Z.jpg

 

 

Extraits de séries :

Une Marilyn orange

 

et

un dollar, une de ses figures favorites.

 

doc. Art.com

 

 

  En 1965, il annonce officiellement qu'il abandonne l'art pictural pour des œuvres cinématographiques, mais il n'arrêtera jamais. C'est entre 1966 et 1968 qu'une immense production cinématographique conjuguée au soutien pour le Velvet Underground, font de lui un artiste touche-à-tout. 

Le 3 juin 1968, il échappe de peu à la mort quand Valerie Solanas, une militante féministe, qui avait confié le manuscrit d'une pièce de théâtre à Warhol sans que ce dernier n'y prête aucune attention, tire trois coups de pistolet sur lui dans le hall de la Factory. Les deux premiers coups manquent leur cible, mais la troisième balle lui transperce le poumon, la rate, l'estomac, le foie et l'oesophage. Elle tirera aussi sur le critique d'art et compagnon d'Andy, Mario Amaya et essayera également de tuer son impresario, avant que l'arme ne s'enraye. Déclaré pendant un temps cliniquement mort, Warhol s'en tirera de justesse, mais il ne récupérera jamais vraiment et devra porter un corset jusqu'à la fin de ses jours ... ce qui lui laissera un "air guindé".

Ses oeuvres sont toujours vendues dans le monde entier sous forme de produits dérivés. (voir The Wahrol store)

En 1987 il décède des suites d'une opération, il n'a que 59 ans. En 1994 , le "Andy Warhol Museum" ouvre à Pittsburg.

 

(*) le Pop' Art : forme d'art expérimentale que divers artistes s'approprieront indépendamment les uns des autres. Le mouvement est lancé à Londres au milieu des années 50 par Richard Hamilton et Eduardo Paolozzi. Parmi les pionniers, on retrouve les noms de Roy Lichtenstein et Jasper Johns.

Warhol sera considéré par ses contemporains comme le "Pope of the Pop", le "Pape du Pop'art".


Sources :

- The Andy Warhol foundation for visual arts - link

- Art.com - Andy Warhol - link

- Napoli - Museo di Capodimonte - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

 

L’activité solaire connaît des cycles d’intensité courants sur 11 ans environs, et le soleil va connaître une activité maximum en 2013.

Les éruptions solaires sont des explosions géantes qui pulsent de la lumière, de l’énergie et des particules dans l’espace. Ces éruptions sont associée à des orages magnétiques solaires connus sous la dénomination de CME, ou éjections de masse coronale.

Le soleil peut aussi émettre des flux de protons très rapides, connus sous le vocable SEP, particules énergétiques solaires, ou créer des perturbations dans les vents solaires, connues comme CIRs, régions d’interaction corotatives.

 

x-class-solar-flare-march-6-2012.jpg      Eruption solaire de classe X du 6 mars 2012 -  doc. Nasa Goddard space flight center.


 Tous ces évènements peuvent provoquer des « tempêtes solaires » susceptibles, si ils sont suffisamment forts, d’affecter les astronautes et satellites en orbite et d'interférer e.a. avec les communications radio ondes courtes, avec les signaux GPS ou les réseaux de distribution électriques.

Ces éruptions et tempêtes solaires sont classifiées par le NOAA en diverses catégories, les plus faibles de classe A … suivis par la classe B, C, M et X. Cette classification est similaire à l’échelle de Richter pour les séismes, et chaque passage de classe correspond à une augmentation de 10 fois au niveau énergie produite. Au sein de chaque classe caractérisée par une lettre, une échelle affine les niveaux de 1 à 9.

 

Le premier évènement de casse X de l’actuel cycle a eu lieu le 15 .02.2011 .

Le 23.01.2012, une explosion de M 8,7 a été accompagnée d’une CME et d’un 6a00d8341bf67c53ef01348061b95a970c-800wi.jpgSEP qui a créé une des plus forte tempête radiative depuis 2005.

Ce 6 mars, deux puissantes éruptions de classe X ont engendré la plus forte tempête solaire depuis 8 ans. Une éjection coronale massive devrait atteindre notre magnétosphère ce dimanche 11 mars, selon les experts, qui restent réservés quant aux effets qu’elle pourrait causer.  

Vue d'artiste d'une CME en direction de notre magnétosphère - doc. Nasa

 

La situation est particulièrement surveillée par les scientifiques,en raison de la persistance d'activité de la tache solaire AR 1429.

D'autres évènements sont à prévoir ... la rotation du soleil va amener la région AR 1429 vers le méridien central du disque solaire; de cette position, les explosions et les éjections coronales associées pourraient avoir plus d'effets en étant dirigés plus directement vers la terre.

 
sunspot-region-1429.jpg

Comparaison entre la taille de la tache solaire AR 1429 et celles de la Terre et de Jupiter - ce "sunspot" est particulièrement actif depuis son émergence le 2 mars 2012. - photo Nasa / SDO

 

 

On attend pour le moins de belles aurores circumpolaires ces jours-ci.


auroramax-march-8-2012.jpg

                                       Aurore boréale du 08.03.2012 - photo AuroraMax

 

 

C’est aussi l’occasion de parler des talents artistiques développés par des membres de la Nasa dans une exposition de photos appelée  " the SUN as ART " .

b351d18198cd35ae57e90014cebce9a6.jpgLe Dr. Steele Hill a sélectionné des images de différentes missions solaires de la Nasa pour en tirer des documents de haute résolution, certains originaux, d’autres modifiés.

De nombreuses pièces de la collection ont une composante interactive, qui permet aux visiteurs de scanner un code, par l’intermédiaire de leur smartphone, donnant accès à l’évènement solaire particulier inspirant l’image.


 

Sun-as-art---CME.jpg

" The Sun as Art " - Ceci n'est pas une éruption volcanique ... mais bien un spectaculaire blast solaire, appelé éjection de masse coronale - CME - vu en extrême U.V. Une partie de ce nuage incandescent va retourner vers le soleil, tandis que la plus grande part sera éjectée dans l'espace à plusieurs milliers de kilomètres par heure. - Doc. Nasa Goddard Space Flight Center.

 

6830536751_e94a7bf1b8.jpg

" The Sun as Art " - tableau impressionniste façon Monet ... en réalité, un plan rapproché d'une région éruptive active combinant trois longueurs d'ondes dans l'extrême ultra-violet (avec trois codes couleurs différents) - Doc. Nasa Goddard Space Flight Center.

 

6830537985_fd9ae6345f.jpg

    " The Sun as Art " - un autre close-up, à la manière d'Andy Warhol , le pape du Pop Art.

Le document original est une image combinant trois longueurs d'ondes dans l'extrême U.V. - Doc. Nasa Goddard Space Flight Center.

 

D'autres superbes images sur le site de Nasa SDO - Solar Dynamic Observatory - " The Sun as Art "

 

Sources :

- Nasa Goddard Space Flight center - gallery "The Sun as Art"

- Nasa Sun-Earth - link

- SDO mission blog / Nasa - link

- Space.com

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

  Parmi la quarantaine d’autoportraits peints par Van Gogh, deux d’entre eux le représentent avec une auto-mutilation …

Habituellement sur un fond neutre, cette série comporte une exception : un " Autoportrait à l’oreille coupée ", où l’on aperçoit en arrière-plan une estampe japonaise et la silhouette conique parfaite du Mont Fuji.

 

van-gogh--autoportrai-avec-fuji.JPG Vincent Van Gogh - Autoportrait à l'oreille coupée -  huile sur toile 60 x 49 cm. - Conservé à la Galerie Courtauld à Londres.

 

 Cette œuvre date de sa période Arlésienne : en 1888, Vincent migre vers le sud de la France. Il y arrive au printemps : les couleurs fortes et la lumière qui baigne ces paysages lui redonnent un peu d’énergie. Il peint continuellement, mais sa santé, tant physique que mentale, se dégrade. Il s’est rasé la tête pour ressembler à un moine japonais.

C’est à ce moment qu’il écrit à sa sœur : "Théo (son frère) m'a écrit qu'il t'avait offert des estampes japonaises. C'est assurément le meilleur moyen pour réussir à comprendre la direction qu'a prise actuellement la peinture claire et colorée. Ici, je n'ai pas besoin d'estampes japonaises, car je me dis toujours que suis ici au Japon. Et c'est pourquoi je n'ai qu'a garder les yeux grand ouverts et peindre les impressions que je reçois. "

 

Essayons de décoder ce message … l’influence du japonisme sur l’œuvre de Van Gogh.


La folie du japonisme – terme inventé par le collectionneur Philippe Burty, dans un article de La Renaissance littéraire et artistique (1872) – s’empare de l’Occident dans les années 1880, lorsque le Japon a entamé sa marche forcée vers le modernisme et que les artistes japonais ont exporté leurs oeuvres à l’étranger.

Les plus connus sont alors Hokusai, Hiroshige et Utamaro. Les Expositions Universelles de Londres (1862) et de Paris (1867, 1878, 1889) permettent au public européen de découvrir les ukiyo-e (" images du monde flottant "), relayées sur le marché de l’art par les collectionneurs Siegfried Bing et Félix Bracquemond.

Le japonisme attire Van Gogh depuis qu’il est à Nuenen / NL. Il achète ses premières reproductions à Anvers et transmet son goût pour cet art asiatique à son frère Theo. Les deux réunissent plus de 400 œuvres qui sont aujourd'hui au Musée Van Gogh d'Amsterdam. En 1886, il arrive à Paris, où , avec son frère, il fréquente une petite galerie d’art proche de son appartement, appelée la Galerie Bing, d’après le nom du propriétaire Siegried Bing.

Dans une période où il s’interroge sur l’apport de l’art japonais, il exécute plusieurs copies d’œuvre du pays du soleil levant.  

"Le prunier en fleur", où il copie une œuvre d’Hiroshige, en est un exemple.

 

comparaison-hiroshige-van-gogh.png

A gauche : Ando Hiroshige - "Pruneraie à Kameido" de "Cent vues célèbres d' Edo" 1856 - estampe 33,7 x 21,9 cm. - The Brooklyn Museum               

A droite : Van Gogh - "Le prunier en fleur"  - huile sur toile 55 x 46 cm. 1887 - Musée Van Gogh Amsterdam

 

Un autre personnage va l’influencer à cette époque : Le Père Tanguy, un marchand de couleurs d’origine bretonne et qui tient boutique à Montmartre. D’abord ouvrier plâtrier, il devient ensuite broyeur de couleurs. Il accepte de céder du matériel en échange de peintures … c’est ainsi, que bien que quasi illettré, il devient marchand de tableaux et fréquente Pissaro, Monet, Renoir, Gauguin, Lautrec et Van Gogh.

Sa boutique devient un lieu essentiel du développement du courant impressionniste.

Vincent Van Gogh va faire un portrait du Père Tanguy (1887) en costume breton, devant sa collection d’estampes japonaises … où l'on retrouve la silhouette du Fuji en arrière-plan.

Ce portrait sera acheté par Rodin, et est actuellement conservée au Musée Rodin de Paris.

 

Van_Gogh---Portrait-du-Pere-Tanguy-1887-8---Musee-Rodin.JPG                          Vincent Van Gogh - Portrait du Père Tanguy - Musée Rodin.

 

C’est par le biais du japonisme que l’on peut voir des volcans sur certaines œuvres de Van Gogh, le Mont Fuji étant un thème récurrent des maîtres japonais.

Deux expositions sont présentées simultanément sur deux sites de la Pinacothèque de Paris – du 3 octobre 2012 au 17 mars 2013 – qui permettent de confronter l’œuvre de Van Gogh et d’Hiroshige.

 

exposition-pinacotheque-van-gogh-hiroshige.pngAffiche des deux expositions à la Pinacothèque -  Hiroshige, l'art du voyage - Van Gogh, rêves de Japon

 

Une visite virtuelle de l'expo est disponible en suivant ce lien sur Dailymotion.

 

Source :

- Pinacothèque de Paris - expositions - link

- L'estampe japonaise - l'avènement de l'estampe de paysage au 19°siècle, Andô Hiroshige  - link

- Van Gogh Museum Amsterdam - link 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Notre ami Jocelyn Lardy nous fait la surprise d'un de ses tableaux pour les fêtes.

Après quelques oeuvres ayant pour sujet principal un volcan en éruption, il mixe dans celle-ci deux de ses passions : la nature et l'aviation.

L'oeuvre de ce peintre comprend en effet plusieurs volets, sans autre rapport les uns avec les autres, que l'art et la manière d'exprimer ses rêves. Il affectionne le détail et se documente avec minutie ... l'aviation a finit par devenir l'un de ses domaines de recherche.

"Eruption ... de Mirages" - toile de Jocelyn Lardy.

"Eruption ... de Mirages" - toile de Jocelyn Lardy.

Il nous pose ici un problème avec son tableau intitulé "Eruption de mirages".

Quel est le volcan qui émet ce panache de cendres évité par les chasseurs dont la formation éclate sous la menace ? De quel pays s'agit-il ?

Tout ceci fait partie de l'imaginaire de l'artiste, et il ne nous donnera pas cette fois la réponse ... à chacun de se faire une opinion, après s'être laisser embarquer dans le paysage.

Jocelyn Lardy avec les équipes de rénovation du Mirage III - photo de son site

Jocelyn Lardy avec les équipes de rénovation du Mirage III - photo de son site

Vous retrouverez les toiles volcaniques de l'artiste sur ce blog (liens en sources).

 

Merci à Jocelyn, et bonne fin d'année à tous.

L'artiste devant deux de ses oeuvres "volcaniques" - photo de sa page Facebook

L'artiste devant deux de ses oeuvres "volcaniques" - photo de sa page Facebook

Sources :

- Jocelyn Lardy sur son site : http://sjlardy.free.fr/

- les autres oeuvres volcaniques de Jocelyn sur ce blog :

* " La colère d'un gris" & "Dans le chaudron du diable" / Earth of fire - overblog

* "Chasseur de lave au Kamchatka " / Earth of fire- overblog

* "Surtsey, terre vierge, monde interdit" / Earth of fire- overblog

* "Voyage au centre de la terre" / Earth of fire - overblog

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

From the middle of the 18th century onwards, and in the wake of "the Lumières", interest in foreign cultures and peoples, their living conditions and their environment was constantly increasing. The attraction for travel, well disseminated by the literature of the time, allowed a ritual first spread in the midst of the English, then mainland's aristocracy, as well as in the upper middle class, to develop: "The Grand Tour ".

Watercolor on vellum illustrating a range, tryptic of erupting Vesuvius - anonymous author 18th century - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Watercolor on vellum illustrating a range, tryptic of erupting Vesuvius - anonymous author 18th century - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Its aim was to complete the education of young men by an initiatory journey, a tour throughout Europe (in fact a part ... see the map on the video).
Italy was a must: many artistic homes attracted the golden youth, and the artists who accompanied these wealthy travelers.
This was the case of the engraver Charles Nicolas Cochin in 1749-1751 with the Marquis de Vandières, brother of the Marquise de Pompadour, Jean-Honoré Fragonard in 1773-1774 with the Treasurer General Bergeret de Grancourt or the Vaudois Louis Ducros in 1778 with four Young Dutchmen who took him to paint watercolors as far as Taranto, Sicily and Malta.
Travelers also crossed into Italy artists who supplied them with images to bring home, inevitable accessories of any successful Grand Tour: views of the city and the lagoon of Venice by Canaletto then by the Guardi, scenes of eruption of Vesuvius by Pierre-Jacques Volaire, portraits painted by Rosalba Carriera in Venice and Pompeo Batoni in Rome.

Watercolor on vellum illustrating a fan, double view of Vesuvius in eruption and Tomb of Virgil - anonymous author 1779 - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Watercolor on vellum illustrating a fan, double view of Vesuvius in eruption and Tomb of Virgil - anonymous author 1779 - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Among these images are small watercolors of Vesuvius in eruption, designed to adorn the fans, much used by the ladies of the century and offered as a gift to the return.

The Metropolitan Museum of Art in New York recently made these works searchable.
It is worth noting the precision of the watercolors, both in the rendering of the landscape and the nocturnal eruption, with panache crossed by flashes, lava fountain, ash falls, and also in the details of the frieze.


A single work is dated and may refer to a specific eruptive episode: 1779, the end of an IEV 3 eruption that lasted from 15 February 1770 to 4 October 1779 (GVP).
 
Sources:
- The Met / Metropolitan Museum of Art / article via David Bressan - link
- History of art - artists and the Grand Tour - link
- Global Volcanism Program - Vesuvius - Eruptive history

Watercolor on vellum illustrating a range / detail of the image above (one click to see full screen) - Vesuvius eruption in 1779 - anonymous writer - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Watercolor on vellum illustrating a range / detail of the image above (one click to see full screen) - Vesuvius eruption in 1779 - anonymous writer - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Watercolor on vellum illustrating a fan, with double ink framing - Landscape of countryside surrounding Vesuvius, with on the right the Bay of Naples - 19th century anonymous author - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Watercolor on vellum illustrating a fan, with double ink framing - Landscape of countryside surrounding Vesuvius, with on the right the Bay of Naples - 19th century anonymous author - Harris Brisbane Dick Fund, 1938 / Metropolitan Museum of Art NY

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Le ministère des Situations d'urgence de l'Azerbaïdjan nous informe de l'éruption du volcan de boue Shihzeyirli, situé dans la région du Gobustan.

Cette éruption, datée du 13 mars, était accompagnée d'émissions de boue et de flammes montant à plus de 50 mètres; l'éruption continue, avec moins d'intensité cependant, les émissions étant réduites à 1 à 2 mètre. Le bruitdes gaz qui s'échappent provient de plusieurs endroits et la chaleur est perceptible à 3 km.

De nombreuses crevasses se sont formées autour du cratère.

Le village du même nom n'est situé qu'à 600 m. du volcan, ce qui a causé l'angoisse des habitants.

 

Ce volcan entre en éruption tous les 6 à 7 ans; sa dernière manifestation remonte à 2005.

Depuis, deux autres volcans de boue ont vu leur activité augmenté.

 

561px-Azerbaijan 1995 CIA map                                         Le Gobustan est situé au sud-ouest de Bakou.

 

800px-Aserbaidschan_1987_023.jpg                       Art rupestre du Gobustan - photo Don-Kun 03.2010/wikipedia


La réserve du Gobustan , à environ 65 km au sud-ouest de Bakou, fut fondée en 1966 pour préserver et protéger l'art rupestre de la région ainsi que les volcans de boue et les monolithes appelés « gaval dash ».

Elle abrite environ 600 000 peintures rupestres représentant des hommes, des batailles, des danses, des bateaux, des guerriers armés de lances, des combats de taureaux, des bateaux chargés de soldats, des caravanes de chameaux, le soleil et les étoiles, etc. Les dessins sont vieux de 5 000 à 20 000 ans  .

 

Sources :

- ABC.AZ - Baku, Fineko/abc.az.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu, #Actualités volcaniques
L'art sur les chemins du feu : Gennaro Regina et Cities on Volcanoes 10.

La dixième édition du Congrès international Cities on volcanoes se tiendra du 2 au 7 septembre à Naples.

Ce congrès scientifique est parrainé par l'IAVCEI / l'Association Internationale de Volcanologie et de Chimie des Intérieurs de la Terre,et a pour thème " Millénaires de stratification entre la vie humaine et les volcans : stratégies pour le coexistence "  ... une référence à le relation millénaire entre les volcans et ceux qui vivent à proximité, en Italie, mais aussi près des éruptions récentes au Kilauea et au Fuego.

 Il Somma Vesuvio – Oeuvre de Gennaro Regina pour la congrès Cities on Volcanoes 10 -Naples du 1 au 7 septembre 2018

Il Somma Vesuvio – Oeuvre de Gennaro Regina pour la congrès Cities on Volcanoes 10 -Naples du 1 au 7 septembre 2018

Il y sera question de la relation complexe entre le volcan et les communautés vivant sur ses pentes, des processus décisionnels et de la planification des urgences en cas d'éruption. Le sujet des volcans dans la phase de repos et de la façon dont les périodes de silence affectent la sensibilisation des communautés et leur vulnérabilité y sera abordé. La communication scientifique en relation avec le risque volcanique et le rôle des scientifiques, des urbanistes, des autorités territoriales et des médias y sera aussi discuté.

SURIEZIONE - Performanve picturale de Gennaro Regina sur le Vésuve - oct 2016

L'illustration des affiches et documents a été confiée à l'artiste Italien Gennaro Regina, dont un des thème de prédilection est le Vésuve.

Né en 1965, dans une famille d'éditeurs et de libraires de livres d'art , il mixe la peinture et la photographie depuis les années 80.

Il a été influencé par les oeuvres d'Andy Warhol et le pop-art, réunion de l'art graphique, et des techniques publicitaires et artistiques, par le Vésuve et les traditions Napolitaines ... ne porte-t-il pas le prénom d'un évêque célèbre pour son interaction avec le volcan ?

Ses thèmes de prédilection sont les Eruptions du Vésuve, sous toutes ses couleurs, Les paysages Napolitains, d'Ischia, ou Capri, et Homo Ludens, vraiment très personnel.

 

Un mot sur sa performance picturale sur le Vésuve :

                                   " Suriezione ".

En face d'une toile énorme, sur le cratère du volcan, et entouré de ses peintures et pinceaux, il laisse exploser ses émotions, rytmé par la musique de Roberto Furnaro.

Comme il le confie : " Quand je touche l'image, je sens le sable du Vésuve, apporté par le vent, qui se mélange à la peinture, et prends part au travail."

Gennaro Regina sur Cities on volcanoes / Facebook

Gennaro Regina sur Cities on volcanoes / Facebook

Des oeuvres à découvrir dans les vidéos jointes et sur son site : " Une vision artistique incroyable dans l'esprit et le cœur du Vésuve."

 

Sources :

- Monitorenapoletano – presentato il docucorto suriezione dell(artista Gennaro Regina – et photos sur Instagram - link 

- Cities on volcanoes 10 – General information

- INGV Vulcani – Le città sui Vulcani. Un grande congresso internazionale sul rapporto fra uomo e vulcani. - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu, #Actualités volcaniques
L'art sur les chemins du feu : Gennaro Regina et Cities on Volcanoes 10.

La dixième édition du Congrès international Cities on volcanoes se tiendra du 2 au 7 septembre à Naples.

Ce congrès scientifique est parrainé par l'IAVCEI / l'Association Internationale de Volcanologie et de Chimie des Intérieurs de la Terre,et a pour thème " Millénaires de stratification entre la vie humaine et les volcans : stratégies pour le coexistence " ... une référence à le relation millénaire entre les volcans et ceux qui vivent à proximité, en Italie, mais aussi près des éruptions récentes au Kilauea et au Fuego.

Il Somma Vesuvio – Oeuvre de Gennaro Regina pour la congrès Cities on Volcanoes 10 - Naples du 1 au 7 septembre 2018

Il Somma Vesuvio – Oeuvre de Gennaro Regina pour la congrès Cities on Volcanoes 10 - Naples du 1 au 7 septembre 2018

Il y sera question de la relation complexe entre le volcan et les communautés vivant sur ses pentes, des processus décisionnels et de la planification des urgences en cas d'éruption. Le sujet des volcans dans la phase de repos et de la façon dont les périodes de silence affectent la sensibilisation des communautés et leur vulnérabilité. La communication scientifique en relation avec le risque volcanique et le rôle des scientifiques, des urbanistes, des autorités territoriales et des médias y sera aussi discuté.

Suriezione - performance picturale sur le Vésuve par Gennaro Regina

L'illustration des affiches et documents a été confiée à l'artiste Italien Gennaro Regina, dont un des thème de prédilection est le Vésuve.

Né en 1965, dans une famille d'éditeurs et de libraires de livres d'art ; il mixe la peinture et la photographie depuis les années 80.

Il a été influencé par les oeuvres d'Andy Warhol et le pop-art, réunion de l'art graphique, et les techniques publicitaires et artistiques, par le Vésuve et les traditions Napolitaines ... ne porte-t-il pas le prénom d'un évêque célèbre pour son interaction avec le volcan ?

Ses thèmes de prédilection sont les Eruptions du Vésuve, sous toutes ses couleurs, Les paysages Napolitains, d'Ischia, Capri, et Homo Ludens, vraiment très personnel.

 

Un mot sur sa performance picturale sur le Vésuve :                                                       Suriezione.

En face d'une toile énorme, sur le cratère du volcan, et entouré de ses peintures et pinceaux, il laisse exploser ses émotions, rythmé par la musique de Roberto Furnaro.

Comme il le confie : " Quand je touche l'image, je sens le sable du Vésuve, apporté par le vent, qui se mélange à la peinture, et prends part au travail."

Des oeuvres à découvrir dans les vidéos jointes et sur son site : " Une vision artistique incroyable dans l'esprit et le cœur du Vésuve."

Gennaro Regina sur Cities on volcanoes / Facebook

Gennaro Regina sur Cities on volcanoes / Facebook

Sources :

- Monitorenapoletano – presentato il docucorto suriezione dell(artista Gennaro Regina – et photos sur Instagram - link

- Cities on volcanoes 10 – General information

- INGV Vulcani – Le città sui Vulcani. Un grande congresso internazionale sul rapporto fra uomo e vulcani.- link 

 

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog