Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Résultat pour “solfatara

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
 Klyuchevskoy - 26.04.2020 / 15h16 UTC  - IVS FEB RAS KVERT (960x720)

Klyuchevskoy - 26.04.2020 / 15h16 UTC - IVS FEB RAS KVERT (960x720)

Le KVERT confirme une activité continue au Klyuchevskoy ce 27 avril, de type strombolienne, avec une coulée de lave sur le flanc sud-est du volcan, l'Apakhonchich chute, des bouffées phréatiques et l'effondrement de scories accompagnant ces émissions.

Le panache est noté à 5.500-6.000 mètres asl., s'étendant sur 424 km vers le nord-ouest du volcan.

Le code aviation reste orange.

 

Sources : KVERT & VAACTokyo

Klyuchevskoy - 26.04.2020 - time lapse de l'activité

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory pour le 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory pour le 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Au cours de la nuit, à partir de 03,51 h 26.04.2020, un essaim sismique a eu lieu dans la zone des Champs Phlégréens de la Solfatara-Pisciarelli, constitué d'une séquence de 34 secousses de magnitude comprise entre 0.0 et 3.1, et avec des hypocentres compris entre 1 et 2 km. Les tremblements de terre ont été ressentis dans la région de Pozzuoli. 

Les sismologues de l'Observatoire du Vésuve (Section de Naples de l'INGV), qui ont analysé les événements, n'ont pas détecté d'anomalies concernant l'évolution actuelle de la crise bradisismique en cours. Il est rappelé que l'apparition d'essaims sismiques se produisent normalement au cours d'une période caractérisée par une activité bradisismique, comme celle en cours aux Champs Phlégréens depuis 2005. Il y a des éléments de nouveauté dans la progression du phénomène en cours. Les géochimiques de l'Observatoire Vésuve sont au travail pour effectuer des relevés sur les fumerolles de la zone de Solfatara-Pisciarelli, et signalent qu'il n'y a pas eu d'ouverture de nouvelles bouches.

 

Sources : INGVvulcani, INGV osservatorio Vesuviano, et Associazione Italiana di Vulcanologia (AIV)

Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et  sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org
Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et  sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org

Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org

Un total de 18 personnes, y compris 13 gardes et chauffeurs du parc national des Virunga, en République démocratique du Congo ont été tuées vendredi 24 avril dans une embuscade perpétrée par des miliciens,. C'est l'attaque la plus mortelle de ces dernières années dans cette région sensible du Haut Kivu.

Il faut se remémorer l'embuscade d'avril 2014, dans laquelle Emmanuel de Merode, conservateur du parc National, anthropologue et primatologue belge a été gravement blessé. Inauguré en 1925, le parc a subi depuis des attaques répétées des groupes rebelles, des miliciens ou des braconniers.

Volcans des Virunga - image ESA Virunga Mountains  / 2016.11.11

Volcans des Virunga - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Respect à ces rangers qui protègent les gorilles de montagne, et la biodiversité, au péril de leur vie, et condoléances aux familles des victimes de la barbarie.

La direction du parc déclare que ces tragiques événements n'arrêteront pas les programmes de développement menés au bénéfice des communautés riveraines, qui aspirent à vivre dans un climat de justice et de paix.

 

Source : Virunga National Park - https://virunga.org/fr/news/updated-statement-from-virunga-national-park-on-recent-attack

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Solfataras of Kueishantao.

A Spanish oceanographer, Mario Lebrato, looking for the reason for the existence of living organisms in their environment, just put online a nice video of the solfataras off the Kueishantao island, northeast of Taiwan, via Wild Blue expedition, its site.

The project, funded by the German government, in collaboration with China, aims to understand how crabs, corals and bacteria can survive in waters where sulfur levels not theoretically support life. The hypothesis, to be confirmed by future studies, is that these organizations use sulfur instead of carbohydrates to produce energy.

 

Pacific Ocean underwater volcano expedition off Taiwan, filmed with drone Phantom 3 PRO, 4K Ultra HD - Join an aerial expedition of a volcano off Taiwan to discover the white waters formed by hydrothermal vents formed by a volcano. We film from a yacht while we do scientific work.

Contrary to what some tabloid newspaper headlines suggest, the volcano is not erupting, solfataras and underwater fumaroles, which discolour the water, show a hydrothermal activity (... without excluding the possibility of volcanic activity in the future).

Kueishantao island is the southernmost of a group of five small volcanic islands off the NE coast of Taiwan. It is considered as the volcano of andesitic nature the southernmost of Okinawa trough back-arc basin.

View from the Taiwanese coast, the island has a profile reminiscent of the turtle, which earned him his nickname "Turtle island"

 

Kueishantao / Guishand island / Turtle Island - photo 關閉 或 請 按 Esc 鍵

Kueishantao / Guishand island / Turtle Island - photo 關閉 或 請 按 Esc 鍵

Historical records from the 18th century report that Gueishan mountain, one of its other names, had been "split by a red lava flow blood." The GVP dates his last activity, with lava flows, from 1785 +/- 10 years.

 

Sources :

- You Tube  - https://www.youtube.com/watch?v=h23gm-rKNsE

- Global Volcanism Program – Kueishantao

- Volcanic Characteristics of Kueishantao in Northeast Taiwan and Their Implications - Ching-Lung Chiu & al. – link

- La Opinion  - Un volcán submarino con vida ( * ) - El oceanógrafo español Mario Lebrato coordina un ambicioso proyecto para averiguar cómo ciertos organismos consiguen vivir valiéndose de azufre en aguas marinas – link

- Newsgrio - Drone captures underwater 'volcano' erupting ( * )off coast of Turtle Mountain Island – link

(*) Editor's note: These titles carry an exaggeration, if not disinformation.
 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Sismologia
 Klyuchevskoy - 04.26.2020 / 3:16 p.m. UTC - IVS FEB RAS KVERT 

 Klyuchevskoy - 04.26.2020 / 3:16 p.m. UTC - IVS FEB RAS KVERT 

The KVERT confirms continuous activity at the Klyuchevskoy on April 27, of Strombolian type, with a lava flow on the south-eastern flank of the volcano, the Apakhonchich chute, phreatic bursts and the slag collapse accompanying these emissions.

The plume is noted at 5,500-6,000 meters asl., extending over 424 km to the northwest of the volcano.

The aviation code remains orange.

 

Sources: KVERT & VAACTokyo

April 26, 2020, ~ Eruption/Lava Flow time lapse ~ Klyuchevskoy Volcano, Russia

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory for 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory for 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

During the night, from 03.51 h 26.04.2020, a seismic swarm took place in the area of ​​the Phlegraean Fields of the Solfatara-Pisciarelli, consisting of a sequence of 34 tremors of magnitude between 0.0 and 3.1 , and with hypocentres between 1 and 2 km. The earthquakes were felt in the Pozzuoli region.

The seismologists of the Vesuvius Observatory (Naples Section of the INGV), who analyzed the events, did not detect any anomalies regarding the current development of the current bradisismic crisis. It is recalled that the appearance of seismic swarms normally occurs during a period characterized by bradisismic activity, such as that underway in the Phlegrean Fields since 2005. There are elements of novelty in the progression of the current phenomenon . The geochemicals of the Vesuvius Observatory are at work to carry out surveys on the fumaroles of the Solfatara-Pisciarelli area, and report that there have been no new mouths opened.

 

Sources: INGVvulcani, INGV osservatorio Vesuviano, and Associazione Italiana di Vulcanologia (AIV)

Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org
Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org

Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org

A total of 18 people, including 13 guards and drivers from Virunga National Park in the Democratic Republic of the Congo were killed on Friday April 24 in an ambush by militiamen. It is the deadliest attack in recent years in this sensitive region of Upper Kivu.

We must remember the ambush of April 2014, in which Emmanuel de Merode, National Park curator, anthropologist and Belgian primatologist was seriously injured. Inaugurated in 1925, the park has since suffered repeated attacks by rebel groups, militiamen and poachers.

Virunga Volcanoes - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Virunga Volcanoes - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Respect to these rangers who protect mountain gorillas, and biodiversity, risking their lives, and condolences to the families of the victims of barbarism.

The park management declares that these tragic events will not stop the development programs carried out for the benefit of the neighboring communities, who aspire to live in an atmosphere of justice and peace.

 

Source: Virunga National Park - https://virunga.org/fr/news/updated-statement-from-virunga-national-park-on-recent-attack

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Grande_Fumarola_8.jpg

           Campi Phlegrei - Solfatara - la Grande Fumarola. - doc.wikipédia.

              température comprise selon les moments entre 140 et 215 °C

 

Connue depuis l'antiquité gréco-romaine, sous la dénomination de "champs brûlants", cette zone, située à l'ouest de Naples, était célèbre pour ses phénomènes hydrothermaux plutôt que pour son activité volcanique. A l'époque, le volcan des champs Phlégréens était calme depuis 1.500 ans et les romains ne pensaient qu'à exploiter ses sources chaudes et ses fumerolles.

 

Etuves_antiques_purgatoires_et_enfer.JPG  Les étuves antiques, "le Purgatoire" et "l'Enfer" ... encore fumantes. doc. wikipédia

 

Moins spectaculaires que le Vésuve voisin, les champs Phlégréens doivent cependant être considérés comme une zone volcanique très dangereuse, du fait surtout de la densité de population dans la caldeira (> 500.000 personnes) et aux alentours immédiats (1,5 millions d'habitants) ; à 9 km. seulement de Naples, elle abrite les villes de Pozzuoli et Cuma.

 

Topographie et histoire volcanique :

 

La caldeira du volcan mesure 12 km. sur 15 et abrite plus de 50 centres éruptifs, cônes et cratères. Elle s'est formée  à la suite de deux gigantesques éruptions, datées de 36.000 et 14.000 ans. Les talus de la dépression d'origine sont visibles sur le Monte di Procida; au sud, les bords de la caldeira sont immergés dans le golfe de Pozzuoli. Au sud-ouest de cette zone, les îles de Procida et Vivara ont une superficie de 3,5 km², à 3.000 mètres de la côte.

 

 

Image80.gif

 

flegrei.jpg

La photo satellite est complémentaire de la carte géologique ci-dessus et permet une meilleure compréhension de cette zone complexe.

 

La plus ancienne de ces grandes éruptions - 36.000 ans - est dite du "Tuf gris Campanien", un épisode explosif qui a mis en place 100 à 150 km³ d'ignimbrites trachytiques.

La seconde - 14.000 ans - a émis un volume de magma  d'environ 20 à 30 km³, et est appelée "Tuf jaune Napolitain".

Depuis 10.000 ans, l'histoire éruptive des champs Phlégréens est marquée par une alternance de pérode d'activité intense et de périodes de repos variants entre quelques siècles et plusieurs millénaires. Le dernière grande crise éruptive date a eu lieu entre 4.500 et 3.700 ans : de nombreuses bouches se sont ouvertes à l'endroit du lac Averno et au nord-est de Pozzuoli.

L'éruption du Monte Nuovo, la dernière en date, a débuté le 29 septembre 1538, à une heure du matin, près de Tripergole sur la rive orientale du lac Averno ... en quelques jours, une structure de cendres et de ponces s'est élevée à 130 m.

 

monte-nuovo-eruption1-copie.jpg                 L'éruption du Monte Nuovo en 1538 - archives Napolitaines.


Les champs Phlégréens ne sont pas stables : la ligne de côte s'est effondrée lentement de 12 mètres entre le 2° siècle avant JC et le 11 ° siècle après JC.

Elle s'est ensuite soulevée de 8 mètres entre les 11° et 17° siècles, pour baisser de 5 mètres par après avant d'atteindre son niveau actuel. Le sol monte et descend en mouvements "bradysismiques" : ce phénomène de bradyséisme sera examiné plus en détail dans l'article suivant.


temple-de-Serapis---Pouzzoles.jpg

Pozuoli - l'ancien marché aux comestibles, appelé "temple de Sérapis" , et témoin du phénomène de bradyséisme : sur le fut des colonnes, des marques sombres faites par des coquillages qui ont rongé la pierre, et datant d'un temps où elles étaient immergées.

 

Parmi les cratères, celui de la Solfatara est le plus caractéristique, tant par sa forme que par ses phénomènes volcaniques importants : il mesure 700 mètres de diamètre et est né d'une explosion phréato-magmatique, il y a seulement 4.000 ans.

Appelée "Forum Vulcani" par les romains, le site abrite neufs champs fumerolliens (dans la dépression), trois Fangaia (mares de boue) et la Bocca Grande.

 

Ch.-Phl.-R.Scandone-1984-Un.Roma.jpg                 Campi Phlegrei - la Solfatara - photo R.Scandone Univ. de Roma.

 

227.jpg   Campi Phlegrei - Solfatara - fumeroles et dépôts oranges de sulfure d'arsenic (réalgar)

                                 Wiki commons.

 

Dans la Fangaia (les Boues), on a isolé des colonies de bactéries, vivant à des températures supérieures à 90° C, y compris le “Bacillus acidocaldarius” et la “Caldariella acidophila” ainsi que l’archéobactérie “Sulfolobus solfataricus”. Sur les parois derrière la Grande Bouche (Grande Fumerolle) il y a, dans des conditions de température et acidité élevées, des algues unicellulaires thermophiles, telles que le “Cyanidium caldarium”.

 

La "Grotte du chien" est le siège d'émanations toxiques dues à l'activité du volcan;  son nom provient de la coutume d'utiliser un chien pour tester la présence de ces gaz toxiques, dont le CO2 plus lourd que l'air, dans lesquels baignaient ses animaux et le plus souvent périssaient asphyxiés. Aujourd'hui, on utilise une bougie allumée qui s'éteint lorsqu'on l'approche du sol.

 

composite1.JPGbrotta-du-cani3.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La grotte du chien - doc. d'archives et état actuel.

 


A Cuma,une zone archéologique importante témoigne de la présence grecque, avec une acropole et l'ensemble formé par l'antre de la Sybille et des thermes.

CumesDromosSibylRR

 

L'antre de la Sybille de Cumes. - Wikipedia.

 

La sybille, dans la mythologie, est une prêtresse d'apollon, qui communique avec le divin et livre le message des dieux sous une forme énigmatique, mystérieuse, pleine de double sens, "sybilline".

La Sybille de Cumes est l'une des 12 sybilles du monde grec.

 

 

 

 

Sources :

 - Guide des volcans - M.Rosi & al. - Delachaux et Niestlé

 - Guide des volcans d'Europe - M.Krafft et de Larouzière



Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Ch.-Phl.-R.Scandone-1984-Un.Roma.jpg

                    Les Champs Phlégréens - La Solfatara - photo R. Scandone / Univ. Roma

 

Les Champs Phlégréens sont constitués d’une caldeira de 13 km. large, contenant de nombreux cônes de tuff, d’origine hydrovolcanique, et cônes pyroclastiques.

Les contours des deux caldeiras imbriquées ne sont pas bien définis et 60% de sa surface est immergée sous le Golfe de Pozzuoli.

Des épisodes successifs de subsidence et de soulèvement sont répertoriés depuis l’époque romaine … mais son activité date d’il y a 47.000 ans. La caldeira s’est formée suite à deux grandes explosions :

- il y a 36.000 ans, l’ignimbrite trachytique Campanienne – 100-150 km³

- il y a 15.000 ans, le Tuff jaune Napolitain (NYT – Neapolitan Yellow tuff) – 20-30 km³.

 

Geostrutturale-CF - INGVGéologie et contours des deux caldeiras (en pointillés rouge et noir) - le volcanisme inférieur à 15.000 ans est en couleurs rose et vert foncé. - Doc INGV.



A la suite de celles-ci, de nombreuses éruptions ont pris place au niveau d’évents dispersés sur terre et sous le niveau marin, avec des périodes datées de 15.000-9.500, 8.600-8.200, et 4.000-3.800 avant JC, où de nombreuses bouches se sont ouvertes à l'endroit du lac Averno et au nord-est de Pozzuoli..

 

2009 De Vivo Le Scienze- les risques éruptifs3 copie

Tableau résumant les évènements récents qui ont marqué les Champs Phlégréens de 4.500 avant JC à 1984 - in "Risques éruptifs de la région des champs Phlégréens" par Benedetto De Vivo & al.

a. : derniere éruption importante entre 4500 et 3700 av JC -- b-c-d. : évènements précédents et causateurs de l'éruption du Monte Nuovo -- e-f-g : évènements précédant le soulèvement de 1982-84.

Au cours des temps historiques, deux éruptions principales sont à retenir : en 1158, la formation de la Solfatara (photo ci-dessus) et en 1538, celle du Monte Nuovo. La dernière en date, a débuté le 29 septembre 1538, à une heure du matin, près de Tripergole sur la rive orientale du lac Averno ... en quelques jours, une structure de cendres et de ponces s'est élevée à 130 m.

 

monte nuovo eruption1 copie Xilografia da P. G. Toleto, Ragionamento del terremoto del Monte Nuovo, ……, Napoli, G. Sulztbach - 1539

 

Monte.Nuovo--PN-dei-Campi-flegrei.jpg                                     Le Monte Nuovo - photo P. N. dei Campi Flegrei

 

Les champs Phlégréens ne sont pas stables : la ligne de côte s'est effondrée lentement de 12 mètres entre le 2° siècle avant JC et le 11 ° siècle après JC. Elle s'est ensuite soulevée de 8 mètres entre les 11° et 17° siècles, pour baisser de 5 mètres par après, avant d'atteindre son niveau actuel. Le sol monte et descend en mouvements "bradysismiques". La période actuelle est marquée par des épisodes de déformations rapides, suivant des périodes de subsidence mineures. Entre 1969 et 1984, le soulèvement total est de 3,5 m., avec un ratio excédent un mètre par an entre 1983 et 1984. En 1985, une subsidence rapide est notée  jusqu’en fin 2004.

En Octobre 2004 a débuté une période de soulèvement plutôt lent, qui a atteint une valeur d'environ 11 mm en mai 2005. Dans la période de Mai à Octobre 2005, il y a eu  une stagnation de l'upwelling du sol, tandis que de Novembre 2005 to Mars 2006, un nouveau soulèvement de 13 mm a lieu.

 

Serapeum_-Pozzuoli----Fernandino-Marfella.jpg

Le temple de Sérapis à Pozzuoli : ce sont les marques sombres laissées par des coquillages pétrophages qui témoignent de l'inondation à certaines périodes de cette antique construction et du phénomène de bradyséisme. - photo Fernandino Marfella.

 

Des graphiques de l’INGV – Osservatorio Vesuviano illustrent ces déformations et résument le phénomène. Les mesures ont été effectuées à hauteur de la cible n°25A, sur le Corso Umberto à Pozzuoli.

 

INGV - variations 1968 - 2011 Pozzuoli

Variations des quotes en millimètres de 1968 à 2011 - on remarque les crises bradysismiques de 1970-1972 et de 1982-1984 - Doc. INGV

 

INGV - variations 1985 - 2011 Pozzuoli

                  Variations des quotes en millimètres de 1985 à 2011, en détails - Doc. INGV.

 

Tous ces mouvements laissent deviner " le monstre assoupi dessous et ses respirations ", illustré par une vue d'artiste de Jack Nichols.

 

grey_lbl.jpg Symbôle de la puissance potentielle de la réserve magmatique se trouvant tapie sous les Champs Phlégréens - conception Jack Nichols

 

Bien que rien ne laisse présager pour l'instant une éruption au niveau des Champs Phlégréens, on peut cependant se poser la question de l'opportunité de tels forages dans une zone hyper-peuplée !

Quelles seraient les conséquences d'un accident de forage comme en Islande ? Existe-t-il un risque d'émanations nocives en pleine zone urbanisée ? Qu'en est-il du principe de précaution ?

Espérons que cette "épopée", doublée d'une querelle entre scientifiques, se termine bien pour tous.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Campi Flegrei

- Supervolcano drilling - the CFDDP aproved / the Watchers

- Il rischio eruzione nei Campi Flegrei - Benedetto De Vivo & al.

- 3-D Modelling of Campi Flegrei Ground Deformations : Role of Caldera Boundary Discontinuities - Fr. Beauducel & al.
- Geophysical Exploration of the Campi Flegrei (Southern Italy)
Caldera’ Interiors : Data, Methods and Results by Aldo Zollo & al.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Gunung Egon / Flores - 01/13/2016 - photo Okezone

Gunung Egon / Flores - 01/13/2016 - photo Okezone

Since early January, the seismicity of Gunung Egon is increasing, with several seismic swarms of VT earthquakes, volcanic earthquakes, tornillos, and January 12, there are three volcanic earthquakes, seismic swarm 1, and other earthquakes including a shallow one.


In general, Egon produces phreatic type eruptions, accompanied by emissions of rocks, lava and ash, pyroclastic flows and lahars, mainly to WNW, because of the cut of the crater.


Because of the fog, little change is visible, only some white smoke is seen rising to 25 m. above the latter.
The shift of the alert from level II to level III, on January 13 at 6h, comes with a prohibited area to the public 3 km radius around the crater. The people of four villages located in this area should be evacuated.
Drainage areas are areas of potential hazards to communities who practice activities, especially in the rainy season. Wearing masks and goggles are recommended.


Sources: VSI Badan Geologi

 Seismic amplitude at Egon between the 11.12.2015 and 01.14.2016 - Doc. VSI

Seismic amplitude at Egon between the 11.12.2015 and 01.14.2016 - Doc. VSI

Egon - hazards zones - doc. VSI

Egon - hazards zones - doc. VSI

 Egon location in the center of Flores - Map CVGHM

Egon location in the center of Flores - Map CVGHM

The Egon is located on a shrinking of the island of Flores / Indonesia - Lesser Sunda Islands. The clear top, hosted an occasional crater lake; other crater lakes occupy the slopes; a lava dome form the summit culminating at 1671 meters. Solfatara are present at the edges and walls of the crater and the south upper flank.
An eruption of phreatic type, dates back to January 28, 2004, followed by four episodes until February 2005. On 15 April 2008, a phreatic explosion produced an ash plume that rose to 5,700 meters before drifting of 5 ,7 km. It required evacuations.

Egon eruption 2005 - Photo VSI / S.Gede

Egon eruption 2005 - Photo VSI / S.Gede

In Sinabung, explosions have followed yesterday and today.
The impressive plumes were photographed by Maz Yons.

Sinabung - the 01.13.2016 / 10:34 - photo Maz Yons

Sinabung - the 01.13.2016 / 10:34 - photo Maz Yons

Sinabung - the 01.14.2016 / 6:39 - photo Maz Yons

Sinabung - the 01.14.2016 / 6:39 - photo Maz Yons

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
 Pyroclastic flow at the Shiveluch 08.010.2015 - photo Yu Demyanchuk.. / IVS FEB RAS, KVERT

Pyroclastic flow at the Shiveluch 08.010.2015 - photo Yu Demyanchuk.. / IVS FEB RAS, KVERT

The KVERT reported explosions at Shiveluch / Kamchatka Peninsula, the October 8 from 11:47 p.m. UTC, accompanied by an ash plume at 4000-4500 meters asl, before drifting over 25 km towards SE.

The explosive-effusive activity continues with producion of  pyroclastic flows, in connection with the collapse of large parts of the dome.

The aviation alert code remains in Orange.

 

Shiveluch - NASA Aqua satellite picture 08.09.2015 / 250m

Shiveluch - NASA Aqua satellite picture 08.09.2015 / 250m

In Cotopaxi / Ecuador, the alert remains at amarilla, with a moderate internal and surface activity.

On 8 October, gas and ashes were noticed, rising to 2,000 m. above the crater and caused ash fall on El Chasqui Chaupi, Machachi, Aloag, Obelisco, Panamerica Sur and San Ramon, either in majority on the southwest sector.

The webcams network  produces a permanent video surveillance of Cotopaxi.

Source: IGEPN

 

Cotopaxi - 08.10.2015 / locale 5:46 /10:46 TU - webcam IGEPN

Cotopaxi - 08.10.2015 / locale 5:46 /10:46 TU - webcam IGEPN

Places to major risks of ash falls around the Cotopaxi - Doc. Ministerio de Seguridad Ecuador

Places to major risks of ash falls around the Cotopaxi - Doc. Ministerio de Seguridad Ecuador

Satellite networks we relate thermal anomalies

- To Karangetang / Api siau / Sulawesi - signal by the site Mirova / Modis. The volcano alert is  level III / Siaga since 03/09/2013

- Michael Volcano, located on Saunders / South Sandwich Islands island - satellite Landsat 8 / OLI & TIRS, revealing an undetermined volcanic activity (end of August)

Karangetang - 09.10.2015 - MODIS VRP Mirova

Karangetang - 09.10.2015 - MODIS VRP Mirova

Saunders island - Mt Michael - thermal anomaly 06/10/2015 - doc Landsat 8 / OLI & TIRS

Saunders island - Mt Michael - thermal anomaly 06/10/2015 - doc Landsat 8 / OLI & TIRS

Location of Sanders island in the South Sandwich - Volcano position and the summit crater - Doc. GVP - a clic to enlargeLocation of Sanders island in the South Sandwich - Volcano position and the summit crater - Doc. GVP - a clic to enlarge
Location of Sanders island in the South Sandwich - Volcano position and the summit crater - Doc. GVP - a clic to enlarge

Location of Sanders island in the South Sandwich - Volcano position and the summit crater - Doc. GVP - a clic to enlarge

Seismographs recorded this October 7th from 9:20 thirty earthquakes, referring to typical bradyseism phenomenon of Campi Flegrei, affecting mainly Pozzuoli.

The most significant earthquakes were of magnitude 2 / 2.5 with an epicenter at 2-3 km depth, respectively, 10:37, 11:13 and 12:10. Solfataras Zones were evacuated as a precaution.

Source: Campi Flegrei news

 

Campi Flegrei - the Granda fumerola

Campi Flegrei - the Granda fumerola

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Dukono - 23.11.2019 / 7h28 - webcam PVMBG

Dukono - 23.11.2019 / 7h28 - webcam PVMBG

Dans les Moluques du Nord, trois volcans sont en alerte niveau 2 / waspada, le Gamalama, l'Ibu et le Dukono. Des séismes tectoniques sont enregistrés sur l'archipel.

 

Au Dukono, un panache blanc-gris d'une hauteur de 200 à 400 mètres au dessus du cratère est observé ce 23 novembre.

Le PVMBG renseigne du trémor continu d'amplitude dominante à 2 mm.

Ces émissions de cendres sont confirmées par le VAAC Darwin.

Dukono - Volcanic Ash Advisory pour les 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

Dukono - Volcanic Ash Advisory pour les 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

En ce qui concerne l'Ibu, en éruption depuis 2008, un mince panache gris monte entre 200 et 800 mètres au dessus du sommet, poussé ensuite vers le nord et l'est. Une activité strombolienne est observée.

Le PVMBG renseigne, pour ce 23 novembre, 69 séismes d'éruption, 181 séismes de souffle, du trémor harmonique et un séisme basse fréquence.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et VAAC Darwin

  IBU- 18.11.2019 -  Lava-rich eruption (image  Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

IBU- 18.11.2019 - Lava-rich eruption (image Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

Ibu - sismicité au 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Ibu - sismicité au 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Aux Philippines, le nombre de séismes journaliers ne cesse d'augmenter ces derniers jours au volcan Taal : 73 le 21 novembre, 82 le 22, et 100 le 23 novembre.

Parmi les derniers enregistrés, on pointe le séisme de 20h22 le 23,11, ressenti d'intensité 1 par les habitants de Brgy. Pira-piraso, Talisay, et Batangas.

Les mesures de terrain, effectuées le 21 novembre, dans le secteur Est du lac de cratère principal, montrent une augmentation de température (32,8°c > 33,6°C), une baisse de niveau (49 cm > 46 cm) et une inflation de l'édifice.

Le niveau d'alerte reste à 1, suggérant qu'une éruption dangereuse n'est pas imminente.


 

Source : Phivolcs

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

Dans le cadre d'une agitation volcanique générale dans la zone densément urbanisée de la caldeira des Champs Phlégréens (Italie- Baie de Naples), l'activité de la zone hydrothermale de Pisciarelli est en augmentation.

L'amplitude sismique du tremblement fumarolique de Pisciarelli est un indicateur du taux d'émission de fluide de l'ensemble du système hydrothermal Solfatara ‐ Pisciarelli. L'analyse à long terme indique une augmentation significative, par un facteur d'environ 3, de l'amplitude des tremblements fumeroliques depuis mai 2017. Cette augmentation correspond à la tendance des paramètres géochimiques et sismiques observés à Campi Flegrei, soulignant ainsi que Pisciarelli est un site clé surveillez les troubles volcaniques en cours dans cette caldeira à haut risque.

L'analyse des données de trois stations sismiques très rapprochées a fourni de nouveaux indices sur le mécanisme source du tremblement. En analysant l’amplitude des tremblements fumaroliques, nous pourrions également identifier un épisode d’élargissement de la zone d’émission proche de la fumerolle principale de Pisciarelli. Un système de surveillance basé sur l'analyse des tremblements fumaroliques est proposé, qui fournirait des informations en temps réel sur l'activité hydrothermale de Pisciarelli et donc sur les troubles actuels dans la caldera des Champs Phlegréens.

Sources :

- INGV - observatoire du Vésuve

- Agu - Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al. 13,11,209
Champs Phlégréens - solfatata Pisciarelli - Doc.  Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al.

Champs Phlégréens - solfatata Pisciarelli - Doc. Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Mythes et légendes.
Le lac d'Agnano. -  Gravure colorée de Pietro Fabris, 1776.

Le lac d'Agnano. - Gravure colorée de Pietro Fabris, 1776.

Le bassin d'Agnano est le plus ancien cratère de la troisième période éruptive des Champs Phlégréens, datée d'il y a 8.000 à 3.900 ans. D'une circonférence de 6,5 km, il s'est effondré sur ses côtés ouest et nord à cause de la formation ultérieure des cratères Solfatara et de l'Astroni ; il se termine au sud-ouest au Mont Spina et à l'est au Mont Sant'Angelo.

Le site est connu depuis l'antiquité, et des ruines de thermes romains sont visibles sur les pentes du Mont Spina.

Lago d'Agnano (Napoli) - Vue du lac dans les années 1860 - photo Giorgio Sommer - un clic pour agrandir

Lago d'Agnano (Napoli) - Vue du lac dans les années 1860 - photo Giorgio Sommer - un clic pour agrandir

Les Portes des Enfers : la Grotta del Cane et le lago d'Agnano.

Jusqu'en 1870, le bassin d'Agnano accueillait un lac, apparu au XI° siècle, suite à des phénomènes sismiques appelés bradyséisme, qui désigne une remontée ou une baisse lente du niveau du sol d'origine volcanique. L'alimentation du bassin est assuré par 75 sources thermo-minérales, de température allant jusqu'à 75°C ce qui lui a valu d'être utilisé pour le rouissage du lin, polluant et malodorant. Il fut vidé artificiellement et séché en 1870.

Gravure antique du lac d'Agnano et de la Grotte du Chien – 1572 / Braun & Hogenberg  -  à remarquer :  le chien plongé dans les eaux du lac. -  un clic pour agrandir

Gravure antique du lac d'Agnano et de la Grotte du Chien – 1572 / Braun & Hogenberg - à remarquer : le chien plongé dans les eaux du lac. - un clic pour agrandir

Le lac d'Agnano et la Grotta del Cane – eau forte aquarellée  Sieur de Rogissart (18°s) - un clic pour agrandir

Le lac d'Agnano et la Grotta del Cane – eau forte aquarellée Sieur de Rogissart (18°s) - un clic pour agrandir

Ce cadre pas du tout enchanteur ne l'a pas empêché d'être visité par des étrangers et voyageurs du "Grand tour" attirés par la " Grotta del Cane ". Pour quelques pièces, un petit chien était placé sur le sol de la grotte et montrait en quelques secondes des signes d'asphyxie ; sorti rapidement à l'air libre, ou plongé dans les eaux du lac d'Agnano, il "ressuscitait" ... au grand étonnement des touristes de l'époque, dont ont fait partie Goethe, Alexandre Dumas père et Mark Twain.

Grotta del Cane – un guide montre un chien asphyxié à un couple de touristes – dessin Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane – un guide montre un chien asphyxié à un couple de touristes – dessin Arthur Mangin 1865

Grotta del Cane  - Agnano - carte postale de 1920

Grotta del Cane - Agnano - carte postale de 1920

Le chien était intoxiqué par du dioxyde de carbone d'origine volcanique, plus dense que l'air et stagnant dans les parties profondes. Les guides locaux, qui y maintenaient un instant l'animal, n'étaient pas affecté puisque dépassant de la couche d'air vicié.

La Grotte du Chien a été décrite et illustrée à maintes reprises au 19° siècle. Elle a été visitée récemment par des spéléomogues Italiens, qui l'ont interprétée comme une cavité créeé de main d'homme dans l'antiquité pour servir de sudatorium. Le taux de dioxyde de carbone a été mesuré à 9,9%. Une exposition prolongée dans une atmosphère à 5% de CO2 peut induire des effets irréversibles sur la santé, et au dessus de 6% conduire à de l'inconscience et la mort.

Schéma d'Alfred Swaine Taylor 1832 / The London Medical and Physical Journal, expliquant le principe utilisé à la Grotte du Chien

Schéma d'Alfred Swaine Taylor 1832 / The London Medical and Physical Journal, expliquant le principe utilisé à la Grotte du Chien

Grotta del Cane - relevés effectués en 2001 par le centre de recherche spéologique.

Grotta del Cane - relevés effectués en 2001 par le centre de recherche spéologique.

Sources : 
- Napoli Underground - The Ancient Thermal Baths of Agnano & the Grotto of the Dog
- Napoli Underground - Il mistero del lago di Agnano
- Volcanic Gases May Explain The Deadly Effects Of Ancient Sacrificial chambers  - Bressan D

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Turrialba - 03.12.2018 / 12h05-12h10 - photo from the summit of the volcano by Jean Paul Calvo and Luis Fernando Brenes / RSN

Turrialba - 03.12.2018 / 12h05-12h10 - photo from the summit of the volcano by Jean Paul Calvo and Luis Fernando Brenes / RSN

An eruption, energetic but of low amplitude, occurred on December 3 from 12:05 in Turrialba, accompanied by a plume of ash that rose 500 meters above the crater.

At the time of the episode, two RSN officials were close to the active crater engaged in maintenance work, and were able to take pictures from an unusual point of view.

 

Sources: RSN & Ovsicori

The snowy eastern flank of Chiles seen from Tulcán - photo 28.06.2014, B. Bernard / IGEPN

The snowy eastern flank of Chiles seen from Tulcán - photo 28.06.2014, B. Bernard / IGEPN

The observatory Pasto / IGEPN recorded this December 3 from 1am. local time a new swarm of volcano-tectonic earthquakes at the Chiles-Cerro Negro of Mayasquer complex, located on the border between Ecuador and Colombia. It is characterized by an average of 100 earthquakes per hour, with a MLv magnitude of 2.4 for the strongest.

The volcano, which last erupted in 1936, has a reduced activity with the presence of seismic activity and of hot springs and solfataras.

 

Source: IGEPN Pasto

Complex Chiles-Cerro Negro Mayasquer - seismic swarm of 03.12.2018 / from 01h local - Doc.IGEPN

Complex Chiles-Cerro Negro Mayasquer - seismic swarm of 03.12.2018 / from 01h local - Doc.IGEPN

No notable change in Fuego activity, characterized by 5 to 8 moderate explosions per hour, accompanied by light gray plumes at 4,300 m asl. dispersing to a western sector, and ash falls on leeward villages.

The ejections of incandescent materials 150-200 m above the crater generate moderate to strong avalanches in its surroundings, and are accompanied by shock waves.

Photos on Planet shows an enlargement of the diameter of the summit crater following volcanic activity, between November 20th and 30th.

 

Sources: Insivumeh & Conred

 Fuego - 03.12.2018 - Insivumeh photo

Fuego - 03.12.2018 - Insivumeh photo

Fuego - evolution of the summit crater between 20 and 30 November 2018 - Doc. Planet
Fuego - evolution of the summit crater between 20 and 30 November 2018 - Doc. Planet

Fuego - evolution of the summit crater between 20 and 30 November 2018 - Doc. Planet

At Sabancaya, volcanic activity between 26 November and 2 December is considered moderate, with an average of 21 explosions per day, accompanied by plumes of gas and ash at 2,500 meters maximum above the summit, dispersing over 30 km .

Seismicity is characterized by LP earthquakes, associated with internal fluid movements, and hybrid earthquakes, associated with the rise of magma.

The flow of sulfur dioxide remains significant, with 4,600 tons / day, recorded on November 28th. Slight inflation is reported, as well as small thermal anomalies between 2 and 19 MW.

The alert level remains in Naranja.

 

Sources: IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya - summary of the activity between 26.11 and 02.12.2018 - Doc.IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya - summary of the activity between 26.11 and 02.12.2018 - Doc.IG Peru, OVI, Ingemmet

Lire la suite

1 2 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog