Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Articles avec #actu catégorie

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

In Central America, besides the Popocatepetl and Colima, in operation since at least 2015, Guatemala's Fuego has renewed activity and in Costa Rica, Poas and the Turrialba stand out.

Popocatépetl - photo WebcamsdeMexico 06.23.2016 / 9:32

Popocatépetl - photo WebcamsdeMexico 06.23.2016 / 9:32

In Mexico, the monitoring system of Popocatepetl recorded 294 exhalations of low intensity, 252 minutes of harmonic tremor, a volcano-tectonic earthquakes of M 1.9 and six explosions in the past 24 hours.

Few images of Colima due to inclement weather.

Source: CENAPRED

 

Fuego - glowing material (lava and pyroclastic) - photo Landsat 8 banda 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

Fuego - glowing material (lava and pyroclastic) - photo Landsat 8 banda 7 SWIR / Rudigar Esscobar Wolf

 Fuego, June 24, from 22 am. local, sees its seismic activity and tremor rising. His explosions increase in energy accompanied by shock waves felt to 12 km., steam locomotive noise and plume amounting to 4,800 meters asl before dispersing to the west and southwest.

Two lava flows are going down the ravines Las Lajas and El Jute respectively, about 2,000 meters long. Pyroclastic flows could grow on the southern flanks and southeast during the next hours.

Few images given the weather on the country: heavy rain, hail, thunderstorms.

Source: INSIVUMEH

Turrialba - 06.24.2016 / 5:48 plume to 1,000 m. with ash fallout on the Central Valley - Ovsicori

Turrialba - 06.24.2016 / 5:48 plume to 1,000 m. with ash fallout on the Central Valley - Ovsicori

In Turrialba, an eruption began on 24.juin at 5:44,and lasted over 40 minutes, captured by webcams. At 6:22, a new episode, less strong, lasted a few minutes; but was obscured by clouds.

Source: RSN / Dr. M.Mora

Reventador - plume 2 km above the crater 09.06.2016 / 6:13. and his seismic and spectral signs - Photog. Viracucha / IGEPN

Reventador - plume 2 km above the crater 09.06.2016 / 6:13. and his seismic and spectral signs - Photog. Viracucha / IGEPN

In Ecuador, the Reventador has high activity with between the émission of vapor,  moderate explosions, accompanied by noises and the plume emission amount up to 2 km above the crater. Deposits of pyroclastic flows and incandescent rock falls are visible on the southwest flank, south and north.

Fortunately quite isolated, there is no significant repercussions on populations.
Cayambe - photo Ecuador travel

Reventador 09.06.2016 - gaz and vapor emissions ; deposit of pyroclastic flows and falllout of incandescent materials on the SW flank. (Foto: G. Viracucha IG-EPN).

Reventador 09.06.2016 - gaz and vapor emissions ; deposit of pyroclastic flows and falllout of incandescent materials on the SW flank. (Foto: G. Viracucha IG-EPN).

In Cayambe, located in the northern part of the Cordillera, NE of Quito, a seismic anomaly is observed since early June, in connection with the fracturing of rocks (distal VT earthquakes).

For now, there is no evidence of deformation that may indicate a magmatic intrusion

Source: IGEPN
 

Cayambe - photo Ecuador travel

Cayambe - photo Ecuador travel

2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN
2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN

2016.06.22 Cayambe - Total number of earthquakes by categories between 1 januari and June 2016, and location of the last earthquakes - doc IGEPN

On the other side of the planet, the Gunung Bromo is still active in the Tengger caldera, with beautiful plumes loaded in ash. The damage of ash fall on nearby vegetable fields saddled the rural economy.

The éruptions continues at Bromo - photo 06.24.2016 / 7:41 loc. -  Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

The éruptions continues at Bromo - photo 06.24.2016 / 7:41 loc. - Sutopo Purwo Nugroho / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
Bulusan - 06.10.2016 / 11:35 - photo Phivolcs

Bulusan - 06.10.2016 / 11:35 - photo Phivolcs

Bulusan - 10.06.2016 / 11h35 - photo Ocdv Jose Dee-five

Bulusan - 10.06.2016 / 11h35 - photo Ocdv Jose Dee-five

In the Philippines, Bulusan was the seat of a hydrothermal eruption this June 10, 2016 at 11:35 local time. The episode lasted after 5 minutes, depending on the seismic recordings and produced a gray ash plume about 2,000 meters high, then drifting northwest.

The volcano alert level remains at 1, together with a permanent danger zone of 4 km radius strictly prohibited. Civil aviation has been advised not to fly near the Bulusan, as well as people, living in the valleys and drainages, of the possibility of lahars.

Source: PHIVOLCS.

 

Dukono - 06.10.2016 / 6:15 Local - photo via twitter L.K.Adam

Dukono - 06.10.2016 / 6:15 Local - photo via twitter L.K.Adam

The Dukono, located on the island of Halmahera, presented this June 9 at local 6:40 and June 10 at 6:15 local, two small explosions. The volcano remains, according to the VSI, on alert level 2 / Waspada.

Source: Twitter

 

Moluccas - seismotectonic context - PVMBG

Moluccas - seismotectonic context - PVMBG

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

The underwater volcanoes of the arc of the Mariana ... a natural laboratory for the study of ocean acidification and its impacts on species and ecosystems.

The underwater volcanoes produce places characterized by a chronically low pH, due to large amounts of magmatic gases released, including carbon dioxide and sulfur dioxyde.

 Location of the island of Maug in Northern Mariana volcanic arc.

Location of the island of Maug in Northern Mariana volcanic arc.

In the Northern Mariana arc, the island of Maug is a great research site.
Three small emerged islands are surrounding a large submerged caldera, with an average depth of 200 meters, capping a submarine volcano whose central lava dome rises to twenty meters below the surface.

The inner walls of the caldera exposed lava flows and pyroclastic deposits intersected by radial dikes.
Vents release CO2 directly into a shallow coral reef ecosystem.

 

Caldera Maug island - bathymetry conducted by NOAA

Caldera Maug island - bathymetry conducted by NOAA

Maug island - bathymetry of NOAA.

Maug island - bathymetry of NOAA.

The results of an expedition in May 2014, in collaboration between NOAA and the CRED / Coral Reef Ecosystem Division, show that the pH created around the vents has an impact on health and the distribution of coral species, which grow only very little on the central dome, where the vents are located.
 

Maug island - vent releasing bubbles of carbon dioxide - Doc. NOAA Ocean acidification

Maug island - vent releasing bubbles of carbon dioxide - Doc. NOAA Ocean acidification

Maug island - gas sampling in the caldera - NOAA expedition 2014

Maug island - gas sampling in the caldera - NOAA expedition 2014

Maug island - coral cover, peripheral distribution and absence in the caldera - a click to enlarge - Doc. NOAA Pacific Islands Fisheries Science Center Blog http://www.pifsc.noaa.gov/Maug island - coral cover, peripheral distribution and absence in the caldera - a click to enlarge - Doc. NOAA Pacific Islands Fisheries Science Center Blog http://www.pifsc.noaa.gov/

Maug island - coral cover, peripheral distribution and absence in the caldera - a click to enlarge - Doc. NOAA Pacific Islands Fisheries Science Center Blog http://www.pifsc.noaa.gov/

Another natural laboratory is located in the seamount Eifuku Northwest, where there is liquid carbon dioxide vents, because of the pressure exerted at a depth of 1,600 meters.

It is the only submarine volcano located on a volcanic arc where this phenomenon is known, Its production is also the highest of the underwater hydrothermal sites in the world.

Champagne vent field on the seamount Eifuku NW emits carbon dioxide liquid droplets in a geothermal vent area of a  ​​"white smoking" - Image courtesy of Submarine Ring of Fire 2014 - Ironman, NOAA / PMEL, NSF.

Champagne vent field on the seamount Eifuku NW emits carbon dioxide liquid droplets in a geothermal vent area of a ​​"white smoking" - Image courtesy of Submarine Ring of Fire 2014 - Ironman, NOAA / PMEL, NSF.

It houses a carpet of microorganisms and a high biomass of chemosynthetic molds ... only the shell of these molds is two times thinner than those of conspecifics localized elsewhere. She is so thin that it is translucent when backlit ; more ... when a mold of Eifuku dies, its shell dissolves so quickly that she left before the body of the mold is eaten by scavengers or rots.
 

Drops of liquid carbon dioxide out of adjacent fractures in white smoking chimneys on the Champagne field  / Eifuku seamount - Image courtesy of the NOAA Vents Program

Drops of liquid carbon dioxide out of adjacent fractures in white smoking chimneys on the Champagne field / Eifuku seamount - Image courtesy of the NOAA Vents Program

Sources :

- NOAA – Ocean acidification - link

- NOAA Ocean Explorer – NW Eifuku - link

- Seamount of the Mariana arc – NOAA Ocean Explorer - link

- Global Volcanism Program - Maug islands - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

via The Watchers

Le Santiaguito connait la phase d’eruptions explosives la plus importante de ces dernières années. Débutée en février avec 6 évènements, et relancée en fin mars avec 31 éruptions, elle s’est poursuivi  en avril.

Les violentes explosions s’accompagnent de panaches de cendres s’élevant à 4.500 à 5.000 mètres asl. avant de se déplacer sur plus de 60 km., et de projections de bombes volcaniques de 2 à 3 mètres de diamètre jusqu’à 3 kilomètres de distance.

Des coulées pyroclastiques  descendent sur 3 kilomètres en direction des rios Cabello del Angel et San Isidro, vers l’est et l’ouest. Elles s’accompagnent de grondements et d’ondes de choc.

Des retombées de cendres sont signalées sur Quetzaltenango, Retalhuleu et Mazatenango.

Santiaguito - activité du 02 au 08 avril 2016 - doc. Insivumeh

Santiaguito - activité du 02 au 08 avril 2016 - doc. Insivumeh

Santiaguito - activité du 09 au 15 avril 2016 - doc. Insivumeh

Santiaguito - activité du 09 au 15 avril 2016 - doc. Insivumeh

via The Watchers

La dernière éruption plinienne du Santa Maria en 1902 a dévasté le sud-ouest du Guatemala ; elle s’est produite consécutivement à une longue période de repos qui a suivi la construction su stratovolcan basalto-andésitique. Le vaste complexe de dômes dacitiques du Santiaguito s’est établi depuis 1922, à la base du cratère dit de 1902, au départ de quatre évents alignés vers l’est, le plus récent étant le dôme Caliente.

Le Santa Maria et le complexe de dômes du Santiaguito - photo GVP

Le Santa Maria et le complexe de dômes du Santiaguito - photo GVP

Sources :

- Insivumeh

- Global Volcanism Progrem – Santa Maria

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
Popocatépetl - 02.04.2016 - destruction du dôme et aspect du cratère interne  - doc. Cenapred

Popocatépetl - 02.04.2016 - destruction du dôme et aspect du cratère interne - doc. Cenapred

Un survol du Popocatépetl ce 2 avril a permis de constater la destruction du dôme de lave formé en janvier, et d’un volume approximatif de 2 millions de m³, par l’activité récente. Le cratère interne actuel mesure 325 mètres de diamètre pour une profondeur de 50 mètres environ. De petits glissements de terrain marquent la paroi est du cratère interne, et encombrent le fond de ce dernier. Des fumerolles sont observées dans les secteurs nord, sud et est.

Au cours des dernières 24 heures, le monitoring mentionne 38 exhalations, 18 minutes de trémor harmonique de basse amplitude, et une incandescence nocturne augmentant lors de certaines exhalations.

Source : Cenapred
 

Popocatépetl - un dégazage important marque le cratère actif - Doc. Cenapred

Popocatépetl - un dégazage important marque le cratère actif - Doc. Cenapred

Le Santiaguito,  au Guatémala, a été le siège d’une forte explosion, et d’explosions secondaires, le 2 avril à partir de 9h48. L’activité s’est accompagnee de coulées pyroclastiques sur les flancs est et sud-est, et d’un panache de cendres gris atteignant 4.000 mètres asl. avant de se déplacer sur un large secteur est, et de retombées de cendres sur Nuevo Palmar, Quetzaltenango, San Felipe Retalhuleu, San Marcos Palajunoj et Loma Linda.

Des cendres sont rapportées sur l’aéroport de Mérida, à plus de 100 km en territoire Mexicain.

Source : INSIVUMEH & Conred

Santiaguito -  Eruption du 02.04.2016 vu de la zona 6 altense. - Photo César Alexis Zg / Twitter

Santiaguito - Eruption du 02.04.2016 vu de la zona 6 altense. - Photo César Alexis Zg / Twitter

Santiaguito - le panache du 02.04.2016 , vu d'un endroit différent - photo  F.Castellanos25 / via Stereo 100 noticias

Santiaguito - le panache du 02.04.2016 , vu d'un endroit différent - photo F.Castellanos25 / via Stereo 100 noticias

Au Nicaragua, la micro-sismicité du Télica est élevée ; le dégazage en journée est remplacé par une incandescence au niveau du cratère en soirée.  Le 2 avril, à 0h49 locale, des explosions de gaz sont rapportées par le RSNN.

Il est recommandé de ne pas approcher du cratère.

Le niveau de lave de l’actuel lac de lave du cratère Santiago du Masaya est remonté, et l’Ineter rapporte une légère augmentation de l’émission des gaz volcaniques, sans danger pour la population.

 

Sources : RSNN / Res sismologica de Nicaragua & Ineter
 

Masaya - le lac de lave du cratère Santiago, le 1° avril 2016 - photo via RSNN
Masaya - le lac de lave du cratère Santiago, le 1° avril 2016 - photo via RSNN

Masaya - le lac de lave du cratère Santiago, le 1° avril 2016 - photo via RSNN

Le Sakurajima, au Japon, a présenté le 2 avril vers 3h11 locale une belle activité explosive, accompagnée d’émission de cendres et d’éclairs.

Source : webcams JMA

Sakurajima - 02.04.2016 / 03h11-03h12 - photos webcams JMA
Sakurajima - 02.04.2016 / 03h11-03h12 - photos webcams JMA Sakurajima - 02.04.2016 / 03h11-03h12 - photos webcams JMA

Sakurajima - 02.04.2016 / 03h11-03h12 - photos webcams JMA

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

Nouvelles explosions au Momotombo :

Une petite explosion à 3h40 locale le 17 février 2016 s’est accompagnée d’émission de cendres et de matériaux incandescents. Le panache est relevé à 800 mètres au-dessus du cratère sommital.

L’Ineter attribue le manque de signature sismique des éruptions à une moindre résistance à la montée de magma dans le conduit ouvert.

L’explosion de 20h50 locale le même jour a été plus intense, avec une éjection de matériaux incandescents sur le flanc. Des retombées incandescentes ont marqué le flanc sud en direction d’une implantation géothermale.

Source : Ineter.

Momotombo - explosione à respectivement 3h44 et 20h51 locale le 17.02.2016 - webcam de la station sismiue El Cardon / IneterMomotombo - explosione à respectivement 3h44 et 20h51 locale le 17.02.2016 - webcam de la station sismiue El Cardon / Ineter

Momotombo - explosione à respectivement 3h44 et 20h51 locale le 17.02.2016 - webcam de la station sismiue El Cardon / Ineter

Momotombo - 17.02.2016 - photo Red Sismologica Nicaragua

Momotombo - 17.02.2016 - photo Red Sismologica Nicaragua

Au Masaya, le lac de lave est toujours présent et animé d’une forte « circulation du magma », caractérisée par des valeurs hautes du RSA, entre 400 et 1.100 unités.

Vers 14h20 locale, le 17 février, une explosion  s’est produite. Peu de détails sur celle-ci, en raison de la vue restreinte sur le lac de lave … elle pourrait avoir été causée par un effondrement rocheux dans le lac.

Source : Ineter

Masaya - 17.02.2011 11h21 loc. - NetCamSC

Masaya - 17.02.2011 11h21 loc. - NetCamSC

 Masaya - incandescence du lac de lave - photo el 19 Digital février 2016

Masaya - incandescence du lac de lave - photo el 19 Digital février 2016

Le Bromo semble avoir ce 18 février une activité plus calme.

Malgré le statut d’alerte du volcan, la communauté Tengger va procéder au rituel d’offrandes mensuel du vendredi, un peu irrationnel dans ces circonstances en raison des émissions de cendres.

Une figure locale affirme : " nous sommes convaincu de former une entité avec le Mt. Bromo dans le rituel, sous la protection de nos ancêtres et des esprits gardiens, de sorte que les explosions et les émissions de cendres s’arrêteront un moment pour nous permettre d’avancer ".

Les tenggers attendent vraiment l’accroissement d’activité régulière du Bromo, et ne la craignent pas… ils veulent approcher le cratère du volcan, qui apporte la fertilité à leurs terres. Ces offrandes du vendredi se présentent sous des formes diverses, après quoi les tenggers descendent vers Watu Dukun, l’aire rituel dans la plaine de sable de la caldeira, pour y diner en famille.

Source : Jakarta Post - link

Bromo - 18.02.2016 / 6h55 - photon BPBD Jatim

Bromo - 18.02.2016 / 6h55 - photon BPBD Jatim

LA caldeira du Tengger ... un océan de dunes - 02.2016 - photo Ron Agusta / Twitter

LA caldeira du Tengger ... un océan de dunes - 02.2016 - photo Ron Agusta / Twitter

Les médias japonais renseignent sur les changements morphologiques du cratère Showa du Sakurajima depuis 2014 : Un élargissement de 9 mètres d’est en ouest, et de 14 mètres du nord au sud est constaté ; le mur séparant les cratères Showa et Minamidake s’est effondré de deux mètres.

Les éjectas dans et autour du cratère ont augmenté significativement d’environ 137 millions de mètres cube …  et font craindre des coulées de débris en cas de fortes pluies.

Suite à l’éruption explosive du 5 février courant, JAXA & le JMA ont procédé à une série d’observations grâce au satellite ALOS-2 (Advanced Land Observing Satellite « Daichi « ) équipé d’interféromètres radar. Aucun mouvement crustal significatif n’a été observé.

Sources : via Shérine France

http://www.eorc.jaxa.jp/ALOS-2/img_up/jpal2_sakurajima_20160208.htm

http://www.kyt-tv.com/nnn/news8727351.html
http://news.ktstv.net/e62389.html

Modèle digital du Sakurajima par le satellite ALOS (interférométrie entre 30.11.2015 et 08.02.2016) – Doc. JAXA / JMA
Modèle digital du Sakurajima par le satellite ALOS (interférométrie entre 30.11.2015 et 08.02.2016) – Doc. JAXA / JMA

Modèle digital du Sakurajima par le satellite ALOS (interférométrie entre 30.11.2015 et 08.02.2016) – Doc. JAXA / JMA

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
Momotombo - émanations gazeuses le 29.01.2016 - photo RSNN

Momotombo - émanations gazeuses le 29.01.2016 - photo RSNN

Le système de surveillance du Momotombo, au Nicaragua, a enregistré le 28 janvier à 3h52, un séisme de M 1,7 au sud-est du volcan, associé selon l’Ineter, à des mouvements magmatiques.

Ce type d’activité micro-sismique s’est poursuivi le 29 janvier, principalement caractérisée par de petits évènements de haute fréquence. Du Momotombo, émanent des gaz, accompagnés de trémor.

Le 30 janvier, une explosion, à 3h45, a expulsé des gaz et des matériaux incandescents qui sont retombés sur les flancs du Momotombo.

Momotombo - Explosion du 30.01.2016 / 3h45 et ses retombées incandescentes - pas d'autres photos de meilleure qualité du RSNNMomotombo - Explosion du 30.01.2016 / 3h45 et ses retombées incandescentes - pas d'autres photos de meilleure qualité du RSNN

Momotombo - Explosion du 30.01.2016 / 3h45 et ses retombées incandescentes - pas d'autres photos de meilleure qualité du RSNN

Au Masaya, entre 5h20 et 5h52 le 28 janvier, une série de micro-séismes de basse magnitude a été enregistrée. Une diminution  de la sortie des gaz suggère une obstruction partielle du conduit principal du volcan, et en conséquence des risques d’explosion. Le lac de lave est observé dans une bouche située au sud-est du plancher du cratère Santiago.

Vers 22h40, un séisme de M 3,0 a secoué la caldeira du Masaya ; il a été perçu par les communautés entourant le volcan. Une bouche s’est nouvellement ouverte dans la partie nord-est du cratère, probablement en relation avec ce séisme nocturne.

Le 30 janvier, 13 séismes de faible magnitude (entre M 1,6 et 2,8), dont certains perçus par les habitants proches des épicentres, paraissent être associés à l’activité volcanique, … ce qui a motivé la fermeture aux touristes du Parc National du Masaya.

Sources :

 - Ineter

 - Red sismologica de Nicaragua

 - elnuevodiario.com.ni

 

Cratère du volcan Masaya - vu de la plate-forme d'observation.

Cratère du volcan Masaya - vu de la plate-forme d'observation.

Un survol du nouveau cratère du Nevados de Chillan par le Sernageomin a permis de constaté ses dimensions, d’un diamètre de 25 à 30 mètres, et des émanations de gaz et cendres. Des émanations de gaz, et des émissions sporadiques de cendres, sont décelées en divers points du flanc est du cratère Arrau, etau niveau des cratères actifs.

L’imagerie thermique enregistre une température de max. 125°C, indiquant l’activité d’un système hydrothermal profond, sans présence en surface d’une phase magmatique de température plus élevée.

Le niveau d’alerte technique est maintenu à Amarillo, assorti d’une zone à haut risque d’un rayon de deux kilomètres autour des cratères actifs, et d’accès restreint.

Emanations de cendres au nouveau cratère actif du Nevados de Chillan, le 30.01.2016 / 9h53 GMT - photo Sernageomin

Emanations de cendres au nouveau cratère actif du Nevados de Chillan, le 30.01.2016 / 9h53 GMT - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - survol des cratères sommitaux du Nevados de Chillan - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - survol des cratères sommitaux du Nevados de Chillan - photo Sernageomin

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
Etna -04.12.2015 - photo Marley tek / via Etna il Vulcano

Etna -04.12.2015 - photo Marley tek / via Etna il Vulcano

Specifications by INGV Catania on what the Institute considers as the eruption " the most energetic of the past 20 years."

The second climax in less than thirty-six hours of the Voragine crater has culminated on Dec. 4, between 9 and 10 hours UTC. The eruption column rose to at least 7,000 meters above the crater, within the 10-15 minutes after the start of the paroxysmal phase.

The fungus that grew in altitude was photographed by the ISS and other satellites.

 

Etna 04/12/2015 - photo MeteoWeb

Etna 04/12/2015 - photo MeteoWeb

Etna - 04.12.2015 - photo Etna north / Facebook

Etna - 04.12.2015 - photo Etna north / Facebook

Etna - eruption of 4 December 2015 to the ISS - Doc. Nasa

Etna - eruption of 4 December 2015 to the ISS - Doc. Nasa

After 10 hours, the explosive activity gradually declined and gave way to sporadic ash emissions.

The climax of 4 December was accompanied by frequent ash emissions, brownish-gray color, within the newly opened pit crater on the upper eastern side of the new southeast crater, the NSEC.

The amplitude of the volcanic tremor remained high after the peak corresponding to the moment of climax; the amplitude when the climax is higher than that which characterized the climax of yesterday.

 

Etna 04.12.2015 / 5:16 p.m. - activity at the new pit crater of NSEC - Radio studio webcam 7

Etna 04.12.2015 / 5:16 p.m. - activity at the new pit crater of NSEC - Radio studio webcam 7

Etna -  diagram of tremor 4/12/2015 8:57 - Doc. INGV Catania

Etna - diagram of tremor 4/12/2015 8:57 - Doc. INGV Catania

At nightfall, the Strombolian explosions continued sporadically to the Voragine and the pit crater of NSEC.

Coarse pyroclastic fell on the upper slopes of Mount Etna, southwest side, above 2,000 meters, and ash falls were reported on the East flank in the area of Giarre- Zafferana Etnea.

Several flights were diverted to airports of Catania, and in Italy, in Reggio di Calabria

On 5 december, the activity renew.

 

Sources :

- INGV Catania

- Radio studio 7; MeteoWeb; Etna il Vulcano; Etna Nord.

 

Etna Voragine - 05.12.2015 - photo Turi Caggegi

Etna Voragine - 05.12.2015 - photo Turi Caggegi

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

Mount Aso came suddenly in eruption this September 14, 2015 at 9:45 loc. on the island of Kyushu in southern Nippon archipelago. The eruption produced a plume of gas and ash 2,000 meters high. Ash fallout are reported up to 4 km. according to NHK television. The JMA has raised the alert level to 3 / no approach the crater today at 10:10 local.
Thirty people, who were present near the parking access to the volcano, were evacuated without damage, as well as hundreds of tourists.

Aso - eruption of 14.9.2015 / NHK, left - right, volcano alert level Kyushu / JMA - a click to enlarge Aso - eruption of 14.9.2015 / NHK, left - right, volcano alert level Kyushu / JMA - a click to enlarge

Aso - eruption of 14.9.2015 / NHK, left - right, volcano alert level Kyushu / JMA - a click to enlarge

Flights to Kumamoto Airport have been affected by the ash from the eruption.
Kyushu Elevtric Power Co said that the eruption will not have an impact on the Sendai nuclear power plant, located 160 km south of the volcano, and has just restart in August.


Sources:
- JMA
- Local media: Japan Times Asahi Shimbun, NHK TV

Piton de la Fournaise - pursuit of this eruption 09.14.2015 / 5:08 GMT - Piton Bert camera / OVPF

Piton de la Fournaise - pursuit of this eruption 09.14.2015 / 5:08 GMT - Piton Bert camera / OVPF

After three weeks of activity, the eruption continues on the same trend at Piton de la Fournaise, with even a slight increase in tremor since September 10.
Access to the forest road is under the control of the gendarmerie and regulated, for safety reasons, according to the parking options in the parking lots of the Pas de Bellecombe and Foc-Foc.

Colima - plume to 1,800 m 09/12/2015 - photo Proteccion Civil Jalisco

Colima - plume to 1,800 m 09/12/2015 - photo Proteccion Civil Jalisco

In Mexico, Colima activity continues with the daily emission of several ash plumes accompanying explosions, and the night glow

2015.09.13 Colima  - Volcanic Photography by Raúl Arámbula Mendoza

2015.09.13 Colima - Volcanic Photography by Raúl Arámbula Mendoza

Guatemala's Fuego present explosions accompanied by gray ash plumes rising to a height of 4,500 meters, before dispersing of 10 km towards W-SW. Nocturnal incandescent emission with 100 meters above the crater, is reported by the INSIVUMEH.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu
Nevado del Ruiz - panache de cendres du 1° septembre 2015 / 8h13  - photo SGC Manizales

Nevado del Ruiz - panache de cendres du 1° septembre 2015 / 8h13 - photo SGC Manizales

En Colombie, l’instabilité du Nevado del Ruiz se manifeste par nombre de séismes LP, associé à la dynamique des fluides dans les conduits et du trémor d’émission, selon le rapport de l’Observatoire de Manizales.

S’y ajoute des séismes de type volcano-tectoniques en relation avec la fragmentation de roches, localisés sous le volcan entre 770 m et 6.770 mètres … la secousse la plus importante de M 1,1, le 27 août à 1h44 locale, était située à 2,8 km au sud-ouest du cratère Arenas. Des déformations sont signalées.

Source : SGC / Observatorio Manizales
 

Fuego - 01.09.2015 - photo INSIVUMEH

Fuego - 01.09.2015 - photo INSIVUMEH

Au Guatemala, le Fuego poursuit son éruption, caractérisée par un niveau de sismicité élevé et du trémor ; 6 à 10 explosions le secouent toutes les heures, et s’accompagnent de panache gris montant entre 4.200 et 4.500 mètres avant de se disperser vers l’ouestsur 12 km. Des chutes de cendres sont observées sur  Panimache, Morelia, Santa Sofía.

Dans la nuit du 30 août, de l’incandescence est observée à 150 mètres au-dessus du cratère, ainsi que deux coulées de lave, l’une de 800 mètres en direction de la barranca Santa Teresa , l’autre de 1.000 mètres en direction de la barranca Trinidad, où en raison des pluies, un petit lahar  s’est formé. (rapport INSIVIMEH 01.09.2015 / 9h)

E fin de journée le 1° septembre, les explosions, accompagnées d’ondes de choc, génèrent un panache de cendres montant à 5.000 mètres, se déplaçant ensuite sur 15 km. La probabilité de futures coulées pyroclastiques est évoquée. (rapport INSIVUMEH 01.09.2015 /22h35)

Fuego - 01.09.2015 - photo INSIVUMEH

Fuego - 01.09.2015 - photo INSIVUMEH

Au Japon, le niveau d’alerte du Sakurajima vient d’être abaissé le 1° septembre  à 3 par le JMA, en fonction d’une baisse de la sismicité et de l’absence d’inflation. La zone de 2 km autour des cratères Showa et Minamidake reste interdite en raison de possible éruption, accompagnée de projection de blocs et coulées pyroclastiques.

Source : JMA - link

Le Sakurajima et les ouvrages SABO

Le Sakurajima et les ouvrages SABO

A Hawaii, tandis que l’activité volcanique se normalise, l’île est sous la menace de l’ouragan Ignacio, de catégorie 4 avec des vents mesurés à 220 km/h.

Cet ouragan fait partie d’une rare série de trois, tous de catégorie 4, la seconde plus élevée d’après  Saffir-Simpson Hurricane Wind Scale, qui défilent sur le Pacifique.

Source : Nasa Earth Observatory

Les trois ouragans sur le Pacifique - photo 30.08.2015 / NASA Earth Observatory image by Jesse Allen, using VIIRS data from the Suomi National Polar-orbiting Partnership.

Les trois ouragans sur le Pacifique - photo 30.08.2015 / NASA Earth Observatory image by Jesse Allen, using VIIRS data from the Suomi National Polar-orbiting Partnership.

L'ouragan Ignacio proche de l'île d'Hawaii - doc. Nasa EO / Suomi.

L'ouragan Ignacio proche de l'île d'Hawaii - doc. Nasa EO / Suomi.

Lire la suite

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog