Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

actualite volcanique

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Fagradalsfjall - Activité dans le cratère et coulée à partir d'un orifice à la base du cône (à gauche) le 11.09.2021 vers 10h. - photo de la vidéo Visir / Matthias Vogt

Fagradalsfjall - Activité dans le cratère et coulée à partir d'un orifice à la base du cône (à gauche) le 11.09.2021 vers 10h. - photo de la vidéo Visir / Matthias Vogt

The show must go on ... Le trémor s'est intensifié à Fagradalsfjall ce 11 septembre vers 5h., après 9 jours de pause.  L'activité a augmenté d'un coup et a continué de croître.

Matthias Vogt, pilote de Volcano Heli, a vu vers 10h ce 11 septembre de la lave s'écouler par un orifice à la base de la paroi ouest du cratère et le long de la pente, en plus de bouillonner dans l'évent actif en profondeur.

Plus tard, de la lave a également été observée dans le champ de lave de Geldingadalir. Un étang de lave s'y est formé, et plusieurs spots de spattering sont observés à sa surface. S'agit-il de nouveaux évents/fissures. ? C'est plus probablement le gaz contenu dans la coulée de lave qui trouve des points de fuite, puisque la grande partie de l'étang a une surface solidifiée.
L'éruption n'est certainement pas encore terminée.

 

Sources : Visir, mbls, VolcanoChaser,  Iceland Geology Seismic & Volcanic Activity in Iceland 

Fagradalsfjall - variations du trémor le 11.09.2021 au matin (à gauche) et le 12.09.2021 (à droite) - Doc. Hraun.vedur.is - un clic pour agrandirFagradalsfjall - variations du trémor le 11.09.2021 au matin (à gauche) et le 12.09.2021 (à droite) - Doc. Hraun.vedur.is - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall - variations du trémor le 11.09.2021 au matin (à gauche) et le 12.09.2021 (à droite) - Doc. Hraun.vedur.is - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall - activité dans Geldingadalur le 11.09.2021 / 17h05 - Doc. VolcanoChaser

Fagradalsfjall - activité dans Geldingadalur le 11.09.2021 / 17h05 - Doc. VolcanoChaser

 Fagradalsfjall - reflets dans le panache de gaz le 12.09.2021 - photo Kevin Pagès via Iceland Geology Seismic & Volcanic Activity in Iceland - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall - reflets dans le panache de gaz le 12.09.2021 - photo Kevin Pagès via Iceland Geology Seismic & Volcanic Activity in Iceland - un clic pour agrandir

Fagradalsfjall - évent actif : la lave pulse au travers de la paroi du cratère 12.09.2021 - vidéo GutnTog / https://youtu.be/KEWTQxsZ8FI

A partir de 19h09 UTC/ 21h09 loc. le 11 septembre, les réseaux de surveillance du Stromboli ont enregistré un événement explosif d'une intensité supérieure à l'ordinaire. L'événement a produit une émission importante de matière qui a dépassé la terrasse du cratère en roulant le long de la Sciara del Fuoco
En raison de la couverture nuageuse, les observations sont très limitées.


Le réseau sismique de l'île de Stromboli a enregistré un événement sismique, lié à une explosion, avec une amplitude bien supérieure à la moyenne des amplitudes des événements enregistrés récemment. Cet événement sismique a été suivi après environ 1 minute par un autre événement de forte amplitude et par d'autres de moindre amplitude.
Après le premier événement, le signal sismique est resté à des niveaux élevés pendant environ 3,5 minutes en raison des phénomènes de roulement des produits émis.
À 19h13 (UTC), l'amplitude moyenne du signal sismique est revenue aux niveaux moyens-bas qui ont précédé l'événement. Il n'y a pas de changements significatifs dans le nombre et l'ampleur des événements VLP.


A 23:02 (21:02 UTC), les paramètres reviennent à une activité normale.

 

Source : INGV OE

Stromboli - forte explosion - image archives cam LGS / 01.0.2021 / 20h01

Stromboli - forte explosion - image archives cam LGS / 01.0.2021 / 20h01

Au cours des dernières 24 heures, grâce aux systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 128 exhalations accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et à faible teneur en cendres ont été identifiées. De plus, 753 minutes de trémor de faible amplitude ont été identifiées, ainsi qu'une explosion, enregistrée aujourd'hui à 01h34. Un total de 14 explosions est enregistré par le Cenapred depuis le 2 septembre.
Depuis le matin et jusqu'à 11h, le cratère a été observé avec une légère émission de vapeur d'eau, de gaz et de légères quantités de cendres dans une direction sud-ouest

Le CENAPRED recommande de NE PAS S'APPROCHER DU volcan et surtout du cratère, en raison du danger que représentent les chutes de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de se tenir à l'écart du fond des ravins en raison du danger de boue les flux et les ordures.

L'alerte volcanique du Popocatépetl reste à amarillo Fase 2

 

Source : Cenapred résumé d'activité au 11 septembre 2021 / 11h loc.

 Popocatépetl - panache éruptif du 11.09.2021 / 10h02  - webcamsdeMexico

Popocatépetl - panache éruptif du 11.09.2021 / 10h02 - webcamsdeMexico

 Popocatépetl - panache éruptif du 11.09.2021 / 12h24  - webcamsdeMexico

Popocatépetl - panache éruptif du 11.09.2021 / 12h24 - webcamsdeMexico

Dans l'après-midi 10 septembre, plusieurs émissions de cendres ont été observées au Reventador en direction du nord et de l'ouest, les hauteurs avoisinant 700 et 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère. Le VAAC de Washington a signalé 4 alertes d'émissions observées dans des satellites, leur direction variait entre le nord-ouest et l'ouest, les hauteurs ne dépassaient pas 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère.

Finalement en fin d'après-midi, le secteur était partiellement dégagé, et des émissions de gaz ont été observées jusqu'à 1200 mètres au dessus du niveau du cratère en direction nord-ouest.

La nuit, une incandescence a été observée dans la partie supérieure, en plus du roulement de blocs incandescents jusqu'à 500 mètres sous le niveau du cratère sur les flancs du volcan.

La sismicité est caractérisé par 56 séismes d'explosion, 60 séismes LP, 20 épisodes de trémor d'émission, et 4 de trémor harmonique.

 

Source : IGEPN

 Reventador - activité le 10.09.2021 / 16h18 loc. - photo  IGEPN

Reventador - activité le 10.09.2021 / 16h18 loc. - photo IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
 Piton de la Fournaise - le site éruptif vu du Piton de Bert : une bouche principale à l'activité très fluctuante et une deuxième bouche partagée en deux. -  photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - un clic pour agrandir

Piton de la Fournaise - le site éruptif vu du Piton de Bert : une bouche principale à l'activité très fluctuante et une deuxième bouche partagée en deux. - photo © Thierry Sluys 12..04.2021 - un clic pour agrandir

 Piton de la Fournaise  - Chemin du Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de la Fournaise - Chemin du Piton de Bert - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

L’éruption débutée au Piton de La Fournaise le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) est toujours très fluctuante.Sur les dernières 24 heures, 36 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux

Les observations du site éruptif montrent toujours deux bouches éruptives, une principale et une secondaire de plus faible activité légèrement en aval d’où s’échappent deux régimes de fontaines de lave. La hauteur des fontaines de lave émises par la bouche principale était comprise ce jour entre 20 et 40 mètres suivant les périodes d’activité.

Piton de La Fournaise - dès l'arrivée sur le volcan, l'ambiance se dessine - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - dès l'arrivée sur le volcan, l'ambiance se dessine - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - la récompense est au bout du chemin - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Piton de La Fournaise - la récompense est au bout du chemin - photo © Thierry Sluys 12..04.2021

Depuis le 11 avril une augmentation des flux de SO2 est enregistrée sur les stations NOVAC de l’OVPF-IPGP ; les valeurs les plus élevées ont été enregistrées ce jour (13 avril) avec des valeurs atteignant 8 ktonnes/jour, correspondant à des débits > à 30m3/sec pour des magmas non dégazés.

L’analyse des données NOVAC montre que le panache a atteint une altitude comprise entre 2500 et 3500m au dessus du niveau de la mer.

Les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC - université Clermont Auvergne) restent très perturbés par la couverture nuageuse sur le site éruptif avec des valeurs comprises entre 8 et 30 m3/s depuis le début de l’éruption

 

Sources : OVPF communiqué du 13.04.2021 / 18h

Merci à notre ami Thierry Sluys, volcanophile Belgo-Réunionnais bien connu, pour ces photos prises avant les interdictions.

Soufrière de St. Vincent - explosion du 13.04.2021 / 6h30 - photo SVG

Soufrière de St. Vincent - explosion du 13.04.2021 / 6h30 - photo SVG

A St. Vincent, l'activité sismique a changé avec l'activité explosive à 6h30 du 13 avril. Avant l'explosion, les tremblements de terre de longue période (LP) avaient augmenté en nombre.

Les explosions de La Soufrière ont pulsé pendant environ 30 minutes et ont produit des courants de densité pyroclastiques qui ont atteint la mer à l'embouchure du Wallibou à environ 6 km du volcan et qui se sont étendus sur la mer, selon des observateurs. Les observations faites durant l'après-midi constatent que les coulées pyroclastiques ont atteint la mer depuis toutes les vallées entre Larikai et Wallibou.

 Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Courant de densité pyroclastique ayant emprunté la Wallibou river jusqu'à la mer - photo Thomas Christopher, MVO

Soufrière de St. Vincent 13.04.2021 - Courant de densité pyroclastique ayant emprunté la Wallibou river jusqu'à la mer - photo Thomas Christopher, MVO

Une fois cet épisode fini, des tremblements de terre LP ont été enregistrés, croissants doucement en nombre, mais significativement plus petits que ceux enregistrés avant l'explosion de 6h30.
 

L'activité volcanique est caractérisée par des explosions qui génèrent des courants de densité pyroclastiques, et des chutes de cendres plus ou moins importantes. Cette activité est susceptible de se poursuivre dans les prochains jours.

 

Sources : UWI-SRC, NEMO SVG, MVO

Soufrière de St. Vincent - évolution permanente du cratère entre le 06.04 et le 12.04.20 - images Sentinel -1

Soufrière de St. Vincent - évolution permanente du cratère entre le 06.04 et le 12.04.20 - images Sentinel -1

Soufrière de St. Vincent - activité du 13.04.2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufrière de St. Vincent - activité du 13.04.2021 - photo Rod Stewart / MVO

Soufrière de St. Vincent - désolation pour les hommes et les animaux - photo 13.04.2021 / SVG

Soufrière de St. Vincent - désolation pour les hommes et les animaux - photo 13.04.2021 / SVG

Le site de l'éruption à Geldingadalur, en Islande / Péninsule de Reykjanes, est en constante évolution, mais le 13 avril au matin quatre nouveaux cratères se sont ouverts. La lave coule au bout du deuxième sentier de randonnée vers les sites d'éruption.

 Péninsule de Reykjanes - 5° fissure ouverte et coulée vers Gelingadalur ce 13.04.2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

Péninsule de Reykjanes - 5° fissure ouverte et coulée vers Gelingadalur ce 13.04.2021- photo Óróapúls - Volcanism in Iceland

 Péninsule de Reykjanes - 5° fissure active  - photo  MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 /  mbls

Péninsule de Reykjanes - 5° fissure active - photo MorgunblaðiðÓlafur Þórisson 13.04.2021 / mbls

" À quelques centaines de mètres de profondeur, il s'agit sans doute d'une fissure / dyke continue, mais en surface, c'est un essaim de fissures courtes et échelonnées, telles qu'elles apparaissent sur les cartes de l'équipe de surveillance des fissures.
Par conséquent, il est probable que chaque évent soit un canal indépendant avec des racines dans une partie continue du dyke.
"
Þóra Björg Andrésdóttir, géologue, qui se trouve sur le site de l'éruption, vient de dire à mbl.is qu'au lieu de décrire cela comme quatre nouveaux évents, vous pourriez tout aussi bien parler d'une fissure de100 mètres de long en éruption.
" Il y a une éruption continue dans une zone de 50 mètres. Ensuite, il y a deux cratères supplémentaires, difficiles à distinguer, et encore un autre sur le côté. La lave coule de tous ces évents vers le sud dans la Geldingadalur."

Péninsule de  Reykjanes - les évents actifs et leurs panaches de gaz - photo 13.04.2021 Björn Oddsson  @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir

Péninsule de Reykjanes - les évents actifs et leurs panaches de gaz - photo 13.04.2021 Björn Oddsson @almanavir - via Dr. Thorbjorg Agustsdottir

Un avis clair de la police de Suðurnes sur les réseaux sociaux :

" La police conseille aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de maladies cardiaques et pulmonaires sous-jacentes de ne pas visiter les sites d'éruption si une pollution atmosphérique est imminente. Il peut également y avoir une contamination de surface du sol, de la neige et des eaux de surface en raison de l'accumulation de métaux lourds et de fluor. La pollution de surface est la plus importante à proximité immédiate du site d'éruption.

Ne pas emmener les enfants , ni les chiens sur ces sites : ils sont plus proches du sol que les adultes et sont plus exposés à la pollution par les gaz. Ceux qui ne s'habillent pas correctement n'ont rien à faire dans la région. "

 

Source : Lögreglan á Suðurnesjum

Le volcan Taal - L'île volcanique centrale  avec des fumerolles - webcam Phivolcs 13.04.2021

Le volcan Taal - L'île volcanique centrale avec des fumerolles - webcam Phivolcs 13.04.2021

Ce 12 avril 2021, le Taal Volcano Network a enregistré 158 séismes volcaniques, dont 127 épisodes de trémor volcanique d'une durée de 1 à 14 minutes, 31séismes volcaniques de basse fréquence et du trémor de fond de bas niveau en cours qui a commencé à 9 h 05 le 8 avril 2021.
Au cours de la dernière période de 24 heures, soit le 13 avril, le réseau des volcans Taal a enregistré 383 séismes volcaniques, dont 238 épisodes de trémor volcanique d'une durée de1 à 12 minutes, 143 séismes volcaniques à basse fréquence et du trémor de fond de faible niveau.
L'activité au cratère principal consistait en une très faible émission de panaches chargés de vapeur provenant des évents fumaroliques qui s'élevaient de 5 mètres. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 1 886 tonnes / jour hier, 12 avril 2021. Des températures maximales de 71,8 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac Main Crater respectivement le 4 mars et le 12 février 2021.

La surveillance continue par GPS et InSAR continue d'enregistrer une inflation et une expansion très lentes et régulières de la région de Taal qui ont commencé après l'éruption de janvier 2020. Ces paramètres indiquent une activité magmatique persistante à de faibles profondeurs sous l'édifice.

Le niveau d'alerte 2 (Agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal. DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu'au niveau d'alerte 2, des explosions soudaines à vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones à l'intérieur et autour de TVI. DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée soit strictement interdite dans l’île du volcan Taal, la zone de danger permanent de Taal ou PDZ, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, et l’occupation et la navigation sur le lac Taal.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique, #Excursions et voyages

Dans le Parc National du Yellowstone, le geyser " Old Faithful ", dans l'Upper Geyser Basin, a reçu son nom unique au 19° siècle en raison de la régularité et prédictibilité de ses éruptions.

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" au max. de son activité - photo archives © Bernard Duyck 2009

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" au max. de son activité - photo archives © Bernard Duyck 2009

Un échantillon de bois minéralisé (silicifié) a été découvert dans sa bouche, comme en témoigne un Journal publié il y a plus de 60 ans. Sa datation au radiocarbone vient d'être confirmée lors d'une étude qui vient d'être publiée en octobre 2020, sur 41 datations : 1233-1362 CE.

Cette date correspond à une série de sécheresses sévères régionales, qui a duré de nombreuses dizaines d'années, à la fin de l'Anomalie climatique du Moyen-âge, avant la mise en place du Petit âge glaciaire.

Des pins de Murray (Lodgepole pine) ont pu prospérer dans la bouche d'un geyser naturel actif que lors d'une période de grande sécheresse qui a impacté une bonne partie des Etats-Unis, et touché les cultures indigènes Anasazi, Fremont et Lovelock. Les restes d'arbres ont été ensuite préservés par minéralisation dans une eau alcaline riche en silice ... pour nous révéler aujourd'hui les mystères du " Vieux Fidèle ".

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" - début d'éruption - photo archives © Bernard Duyck 2009

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" - début d'éruption - photo archives © Bernard Duyck 2009

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" - fin d'éruption - photo archives © Bernard Duyck 2009

"Old Faithful", le "Vieux fidèle" - fin d'éruption - photo archives © Bernard Duyck 2009

Les geysers naturels sont rares sur la planète, parce qu'ils nécessitent des conditions spéciales pour se former : un apport de chaleur par un magmatisme actif ou récent, et une géométrie adéquate des fractures rocheuses en sous-sol pour garantir une décharge épisodique. Ces paramètres peuvent changer suite à des séismes modifiant les fractures, ou par des variations des précipitations régionales, qui alimentent les réservoirs souterrains.

 

Les prévisions des changements climatiques, qui incluent des sécheresse régionales pour le milieu du 21° siècle, laissent augurer de moins fréquentes éruptions de ces geysers, et même la fin de leur activité.

Heureux ceux qui ont pu les voir en pleine forme !

 

Sources :

- USGS – Caldera chronicles - A time when Old Faithful wasn’t so faithful

- Geophysical Research letters - Yellowstone's Old Faithful Geyser Shut Down by a Severe 13th Century Drought

Union Pacific Yellowstone National Park Brochure (1921)

Union Pacific Yellowstone National Park Brochure (1921)

"Old Faithful" en vedette sur l'affiche du Parc National / Limited Centennial Edition.

"Old Faithful" en vedette sur l'affiche du Parc National / Limited Centennial Edition.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Dukono -  panache du 21.05.2020 / 14h22 WIT - Doc. Magma Indonesia

Dukono - panache du 21.05.2020 / 14h22 WIT - Doc. Magma Indonesia

Au Dukono, dans les Molluques, l'activité explosive se poursuit, avec ce 21 mai 2020 in panache signalé par le VAAC Darwin à une altitude de 1.800 mètres (alt. de vol 060)

Le PVMBG signale un panache blanc-gris épaisà 200-600 mètres du sommet , et un épisode de trémor continu d'une amplitude de 0,5 à 8mm, dominant à 2 mm.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, VAAC Darwin

Merapi- le sommet et le dôme le 20 mai 2020 / 07h46  - Doc. Volcano YT i Frekom

Merapi- le sommet et le dôme le 20 mai 2020 / 07h46 - Doc. Volcano YT i Frekom

Au Merapi, la semaine du 15 au 21 mai 2020 a été calme.

Le BPPTKG signale un état stable pour le dôme. Le niveau d'alerte reste à 2 / waspada ; la sismicité reste faible, avec un surseau le 20.05 .

Les dangers potentiels sont actuellement sous forme de coulées pyroclastiques en liaison avec l'effondrement du dôme de lave, de même que de possibles éruptions explosives.

 

Source : BPPTKG

Merapi - activité du 21.05.2020  / 00h-24 h. - Doc. BPPTKG

Merapi - activité du 21.05.2020 / 00h-24 h. - Doc. BPPTKG

Au Costa Rica, l'Ovsicori a enregistré une petite éruption de cendres au Rincon de La Vieja, avec un contenu en vapeur d'eau moindre qu'au cours des semaines précédentes, le 21 mai 2020 à 5h37, accompagnée d'un panache à 1.000 mètres au dessus du cratère. L'activité a duré une minute.

La sismicité est caractérisée par du trémor semi-continu.

 

Source : Ovsicori

Rincon de La Vieja - archives Ovsicori Fotografía por Federico Chavarría-Kopper

Rincon de La Vieja - archives Ovsicori Fotografía por Federico Chavarría-Kopper

Au Vanuatu, le volcan Yasur en alerte volcanique de niveau 2 / troubles à un niveau majeur – avec une zone de danger de 600 mètres autour du cône, présente de petites émissions de gaz et /ou de cendres.

Le VAAC Wellinton rapporte une émission de cendres le 19 mai 2020, avec un panache à 2.100 mètres d'altitude, dérivant vers le sud-est.

Les anomalies thermiques varient entre basses (4-5 MW) et hautes (112 MW) entre le 17 et 20 mai 2020.

 

Sources : Vanuatu Geohazards Observatory & VAAC Wellington.

Yasur - 22.05.2020 / 17h15 loc. - Doc. VGO

Yasur - 22.05.2020 / 17h15 loc. - Doc. VGO

Yasur anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 20.05.2020  / 11h45 - Doc. Mirova
Yasur anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 20.05.2020  / 11h45 - Doc. Mirova

Yasur anomalies thermiques et pouvoir radiatif au 20.05.2020 / 11h45 - Doc. Mirova

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique

Le mois de mars 2020 a été particulièrement calme au Piton de la Fournaise, selon l'OVPF :

La réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à la fin de l’éruption du 10-16 février a cessé aux alentours du 10 mars 2020.

Parallèlement la sismicité est restée faible en mars, avec moins d’un séisme par jour enregistré sous les cratères sommitaux.

A noter sur les deux derniers jours de mars, 3 et 7séismes volcano-tectoniques superficiels ont été enregistrés.

 Piton de La Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés en mars 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de La Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés en mars 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de La Fournaise -  Illustration de la déformation sur les sixderniers mois ( 1° octobre 2019 - 31 mars 2020 )  les périodes éruptives et intrusives sont représentées respectivement en rougeet vert. Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPStraversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence SNEG; en haut), à la base du cône terminal (référence FJAG; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG; en bas) (cf. localisation sur la Figure 5). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan(© OVPF-IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation sur les sixderniers mois ( 1° octobre 2019 - 31 mars 2020 ) les périodes éruptives et intrusives sont représentées respectivement en rougeet vert. Sont ici représentées les variations de distance entre deux récepteurs GPStraversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (référence SNEG; en haut), à la base du cône terminal (référence FJAG; au milieu) et en champ lointain (référence PRAG; en bas) (cf. localisation sur la Figure 5). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan;inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan(© OVPF-IPGP)

Depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2019 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ.Les valeurs toujours élevées de flux de CO2 dans le sol en champs lointain montrent que des remontées de magma plus profondes (au niveau du manteau) se poursuivent mais que ces dernières n’ont pas encore atteint le réservoir superficiel, à la fin mars.

Piton de La Fournaise - cris sismique le 02.04.2020 -  (© OVPF-IPGP). - un clic pour agrandir

Piton de La Fournaise - cris sismique le 02.04.2020 - (© OVPF-IPGP). - un clic pour agrandir

Une crise sismique a été enregistrée sur les instruments de l'Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise ce 2 avril, avec 92 séismes volcano-tectoniques superficiels détectés entre 8h15 et 8h51 heure locale.

Cette crise sismique a été accompagnée de déformation rapide (de l’ordre de 10-20 micro-radians). Ceci indique que du magma a quitté le réservoir magmatique superficiel et s’est propagé vers la surface.

 Cette crise sismique, tout comme les signaux, montrent :
1) une reprise de la sismicité d’une manière générale sous le massif du Piton de la Fournaise depuis le 30 mars,

2) accompagnée d’une reprise de l’inflation de l’édifice depuis deux jours,
montrent que le réservoir magmatique superficiel se pressurise de nouveau. 

 Une éruption n’est donc pas exclue à moyen terme.

Niveau d’alerte : Alerte 1

 

Sources :

- OVPF – Bulletin mensuel du mois de mars 2020. - link

- OVPF - Bulletins d'activité du 2 avril 2020 - link

 Santiaguito - 01.04.2020 / 14h45 - photo Insivumeh

Santiaguito - 01.04.2020 / 14h45 - photo Insivumeh

Au Guatemala, le Santiaguito a présenté le 1° avril 2020 un panache de vapeurs, accompagné d'un peu de cendres à 400 mètres au dessus du sommet, dérivant vers l'ouest et le sud-ouest au dessus de la zone de Palajuno et les villages de Loma Linda et San Marcos; les explosions restent faibles.

 

Sources : Conred & Insivumeh

Ebeko - photo archives 20.01.2020 / Leonid Kotenko

Ebeko - photo archives 20.01.2020 / Leonid Kotenko

Dans les Kouriles du nord, l'Ebeko continue son activité éruptive ; elle est faible et caractérisée ce 1°avril par un panache de cendres à 1.700 mètres asl. , dérivant vers le nord-est du volcan sur 5 km., selon les observations de volcanologues basés à Severo-Kurilsk.

Le code aviation reste orange, des explosions cendreuses pouvant affecter l'aviation à basse altitude.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Popocatépetl - 31.03.2020 / 21h58  - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 31.03.2020 / 21h58 - WebcamsdeMexico

 Popocatépetl - 01.04.2020 / 02h06 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 01.04.2020 / 02h06 - WebcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, le système de surveillance du volcan Popocatépetl a identifié 100 exhalations accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres , de même qu'une explosion le 31 mars à 10h08. De plus, il y a eu 500 minutes de tremblements, et trois séismes volcano-tectoniques d'une magnitude calculée de 1,7, 2,1 et 1,7, respectivement.

Depuis 10h le matin du 1° avril, on observe une émission de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres dispersées vers l'ouest-sud-ouest .

L'alerte reste fixée à amarillo Fase 2.

 

Sources : Cenapred

Popocatépetl - résumé de l'activité des dernières 24 heures - Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - résumé de l'activité des dernières 24 heures - Cenapred / CNPC / Seguridad

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique, #Sismologie
Nevados de Chillan  - 29.03.2020 / 21h44 - Webcam Sernageomin

Nevados de Chillan - 29.03.2020 / 21h44 - Webcam Sernageomin

Au Complexe volcanique Nevados de Chillan, l'activité explosive a été enregistrée ce 29 mars vers 18h38 locale, avec une dispersion des cendres à basse altitude en direction est sud-est.

Elle s'est maintenue le 30 mars, avec des émissions de couleur grisâtre atteignant au maximum 1.400 mètres.

Les séismes volcano-tectoniques dominent au niveau sismicité.

L'alerte technique est maintenue à Amarilla

 

Sources : Sernageomi & Volcanes de Chile

Stromboli - 31.03.2020 - débordement de lave dans la Scira del Fuoco, respectivement à 2h35 et 4h47 - webcam SPCT / INGV OE
Stromboli - 31.03.2020 - débordement de lave dans la Scira del Fuoco, respectivement à 2h35 et 4h47 - webcam SPCT / INGV OE

Stromboli - 31.03.2020 - débordement de lave dans la Scira del Fuoco, respectivement à 2h35 et 4h47 - webcam SPCT / INGV OE

L ' Institut National de Géophysique et de volcanologie, Observatoire Etnéen, informe que les réseaux de surveillance ont enregistré à partir de 23:40 heures UTC environ le 30 mars 2020, un débordement lave de la terrasse cratèrique du Stromboli ; la lave a atteint la ligne côtière à 01:50 heures environ UTC le 31 mars.

En même temps que la phénoménologie volcanique, on observe un signal sismique associé à des épisodes de roulement de blocs incandescents le long de la Sciara del Fuoco et de petits glissements qui génèrent des nuages de poussière.


 

Sources : INGV OE & L.G.S.

Stromboli - coulée de lave sur la Sciara del Fuoco - 31.03.2020 / à   01h45 et 6h48  -Doc. LGS

Stromboli - coulée de lave sur la Sciara del Fuoco - 31.03.2020 / à 01h45 et 6h48 -Doc. LGS

Stromboli - sismogramme du 31.03.2020 / entre 01h et 6h45 - Doc.Séismo-acoustic network  LGS

Stromboli - sismogramme du 31.03.2020 / entre 01h et 6h45 - Doc.Séismo-acoustic network LGS

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 23 et le 29 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 23 et le 29 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

L'activité éruptive du volcan Sabancaya est restée à des niveaux modérés entre le 23 et le 29 mars, avec l'enregistrement continu d'explosions modérées et l'émission conséquente de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n'est attendu concernant son activité.

Au cours de la période susmentionnée, l'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 536 tremblements de terre d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) à l'intérieur du volcan et accompagnés de colonnes de gaz et de cendres jusqu'à 3 km de haut au-dessus du sommet du volcan, dispersées vers les secteurs ouest, sud-ouest et sud de Sabancaya.

De plus, 16 explosions quotidiennes d'intensité moyenne à faible ont été enregistrées en moyenne. Le suivi de la déformation de la structure volcanique enregistre des anomalies importantes.

La surveillance par satellite a permis la présence de 5 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 2MW et 13 MW, associées à la présence d'un corps de lave superficiel dans le cratère du volcan.

Le niveau d'alerte volcanique en orange et il est recommandé de ne pas s'approcher dans un rayon de 12 km.

 

Source : IG Peru

Taal - cratère principal - prise par drone / archives Phivolcs - Raffy Tima

Taal - cratère principal - prise par drone / archives Phivolcs - Raffy Tima

Au Taal, le 29 mars a été marqué par 93 séismes volcaniques, associés aux processus de fracturation de roches, dont 6 de magnitude entre M1,8 et M3,4, ressentis dans les barangays Banyaga, Bilibinwang et Subic Ilaya.

De faibles émissions de panaches de vapeur sont observées au cratère principal et au niveau des évents le long du chemin Daang Kastila.

Le 30 mars, les émissions observées n'ont atteint que 50 à 100 mètres de hauteur, dérivant vers le sud-ouest. LE nombre de séismes volcaniques a diminué et n'est plus que de 17 événements.

Le niveau de l'alerte reste à 1 / anormal ; le zones prohibées restent les environs du cratère principal et la fissure Daang Kastila.

 

Source : Phivolcs

 Péninsule de Reykjanes - 30.03.2020  / 17h50 - localisation et magnitude des séismes - Doc.IMO
 Péninsule de Reykjanes - 30.03.2020  / 17h50 - localisation et magnitude des séismes - Doc.IMO

Péninsule de Reykjanes - 30.03.2020 / 17h50 - localisation et magnitude des séismes - Doc.IMO

Dans la Péninsule de Reykjanes, l'activité à Grindavík est restée élevée cette semaine après un essaim de tremblements de terre qui a commencé le 12 mars. Il s'agit de la même zone que celle où les essaims de tremblements de terre précédents se sont produits plus tôt cette année.

Environ 1000 tremblements de terre ont été localisés sur la péninsule de Reykjanes. Le plus grand tremblement de terre de la semaine a été de M4,2 le 18 mars, à environ 5 km au NO de Gunnuhver sur la péninsule de Reykjanes. Le tremblement de terre a été largement ressenti dans la partie sud-ouest de l'Islande. Le 19 mars, un tremblement de terre de M3,5 s'est produit à 3,5 km au NO de Grindavík. Un tremblement de terre de M3,0 s'est produit le 20 mars par Kleifarvatn sur la péninsule de Reykjanes, où un petit essaim de tremblements de terre a eu lieu le même jour.

Le 28 mars 2020, un essaim de tremblements de terre s'est produit sur la dorsale de Reykjanes. Les séismes les plus importants de cet essaim avaient une magnitude de Mw3,5. Au total, sept tremblements de terre se sont produits qui étaient supérieurs à la magnitude Mw3,0.

 

Source : IMO

Dorsale et péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes du 29 et 30 mars / 13h25 - Doc. IMO
Dorsale et péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes du 29 et 30 mars / 13h25 - Doc. IMO
Dorsale et péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes du 29 et 30 mars / 13h25 - Doc. IMO

Dorsale et péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes du 29 et 30 mars / 13h25 - Doc. IMO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - éruption explosive - capture d'écran de la vidéo BPPTKG

Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - éruption explosive - capture d'écran de la vidéo BPPTKG

Une éruption du Merapi s'est produite le samedi 28 mars 2020 à 19 h 25, heure de l'Indonésie occidentale, avec une hauteur de la colonne de cendres observée à ± 3000 m au-dessus du sommet (± 5968 m au-dessus du niveau de la mer). On a observé que la colonne de cendres était grise avec une intensité épaisse, et dirigée vers l'ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismogramme d'une amplitude maximale de 75 mm et d'une durée de 243 secondes.

Merapi - activité sismique du 28.03.2020 / 00h-24h WIB - Doc.PVMBG

Merapi - activité sismique du 28.03.2020 / 00h-24h WIB - Doc.PVMBG

Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - éruption explosive - capture d'écran de la vidéo Volvano YT i Frekom

Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - éruption explosive - capture d'écran de la vidéo Volvano YT i Frekom

March 28, 2020 / 19h26... ~ Eruption ~ Mount Merapi, Indonesia ~ Via VolcanoYT & Frekom

Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - Sismogramme en temps UTC  -Doc. Magma Indonesia

Merapi - 28.03.2020 / 19h26 - Sismogramme en temps UTC -Doc. Magma Indonesia

Merapi - 28.03.2020 / 19h27 - Doc. BPPTKG

Merapi - 28.03.2020 / 19h27 - Doc. BPPTKG

Une autre éruption du Merapi s'est produite le dimanche 29 mars 2020 à 00 h 15, heure de l'Indonésie occidentale, la hauteur du panache de cendres étant observée à ± 1500 m au-dessus du sommet . On a observé que la colonne de cendres était grise avec une intensité épaisse, et dirigée vers l'ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismogramme d'une amplitude maximale de 40 mm et d'une durée de 150 secondes.

 Merapi - 29.03.2020 / 00h19 loc. - Doc.BPPTKG

Merapi - 29.03.2020 / 00h19 loc. - Doc.BPPTKG

Merapi - 28.03 - 29.03.2020  - Sismogramme en temps UTC  -Doc. Magma Indonesia

Merapi - 28.03 - 29.03.2020 - Sismogramme en temps UTC -Doc. Magma Indonesia

Il est conseillé aux gens de rester calmes et de ne pas paniquer. Le niveau d'activité d'alerte reste à 2 / waspada. La distance de danger est fixée à un rayon de 3 km du sommet de Merapi. En dehors de ce rayon, la communauté peut se déplacer comme d'habitude.

 

Sources : PVMBG, BPPTKG, Magma Indonesia

Stromboli - 28.03.2020 - débordement de la terrasse dans la sciara del Fuoco, respectivement à 19h06 / LGS et 19h09/ INGV OE - un clic pour agrandirStromboli - 28.03.2020 - débordement de la terrasse dans la sciara del Fuoco, respectivement à 19h06 / LGS et 19h09/ INGV OE - un clic pour agrandir

Stromboli - 28.03.2020 - débordement de la terrasse dans la sciara del Fuoco, respectivement à 19h06 / LGS et 19h09/ INGV OE - un clic pour agrandir

Ce 28 mars 2020 à 16:44 UTC, le réseau de surveillance géophysique du Laboratoire de géophysique expérimentale #LGS du Département des sciences de la Terre de l'Université de Florence a enregistré une augmentation du trémor sismique au Stromboli, accompagné d'événements de roulis (tels que "chutes de pierres") dont le plus long (environ 3 minutes) a eu lieu à 16h57 UTC.

Cette phase d'augmentation des tremblements est associée à un débordement, c'est-à-dire un débordement de lave, du cratère NE comme sur les images de la caméra Labronzo et a provoqué l'effondrement de petites portions du bord du cratère.

 

Pour le moment, il n'y a pas de changement significatif dans les autres paramètres surveillés. Cette activité est toujours en cours.

 

Source : LGS

 Popocatépetl - 28.03.2020 / 08h16 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 28.03.2020 / 08h16 - WebcamsdeMexico

 Popocatépetl - 28.03.2020 / 08h29 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 28.03.2020 / 08h29 - WebcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, 128 exhalations ont été identifiées, accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de faibles quantités de cendres au Popocatépetl. Les émissions de cendres se sont dispersées dans le secteur nord-ouest (NO). Jusqu'ici, il y a pas eu de rapport de chute de cendres. Webcams de Mexico a publié des photos de l'activité à 08h16, 08h29 et à 11h55, vue depuis San Nicolás de los Ranchos, Puebla.

De plus, 967 minutes de tremblements ont été enregistrées.

 

Au moment de ce rapport / 11h locale, et dès une petite heure, une émission de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres dispersées au nord-ouest (NO) sont observées.

Le niveau d'alerte reste à Amarillo Fase 2

 

Sources : Cenapred & Webcams de Mexico

 Popocatépetl - 28.03.2020 / 11h58 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 28.03.2020 / 11h58 - WebcamsdeMexico

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
 Merapi - 27.03.2020 / 21h44 - photo Sarkaliurang via BPPTKG

Merapi - 27.03.2020 / 21h44 - photo Sarkaliurang via BPPTKG

Après l'éruption au Merapi du 27 mars à 10h56 loc. (voir l'article d'hier), une seconde éruption est survenue en soirée, vers 21h40 locale, moins forte et accompagnée d'un panache culminant à 1.000 mètres, avant d'être rabattu par les vents vers l'ouest du volcan. La trace sur le sismogramme est d'une amplitude de 40 mm et d'une durée de 180 secondes.

Le PVMBG renseigne en outre pour cette journée deux séismes d'avalanches, 20 séismes de souffle, et trois séisme hybrides.

Le VAAC Darwin maintient un code aviation rouge, des cendres pouvant être présente à l'altitude de vol 230.

 

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, BPPTKG et Vaac Darwin.

 Merapi - 27.03.2020 / 21h44  - Doc. BPPTKG

Merapi - 27.03.2020 / 21h44 - Doc. BPPTKG

Merapi - sismogramme du 27.03.2020 , reprenant les 2 éruptions de 03h54 et 14h40 UTC - Doc. Magma Indonesia

Merapi - sismogramme du 27.03.2020 , reprenant les 2 éruptions de 03h54 et 14h40 UTC - Doc. Magma Indonesia

La sismicité reste élevée au Shishaldin, avec du trémor continu de faible niveau enregistrés au cours de la semaine dernière.

Un panache de gaz faible était couramment observé sur les images de webcam lorsque les vues étaient claires, et des températures de surface élevées étaient observées sur les images satellites.

L'activité éruptive semble confinée à la zone du sommet au cours de cette dernière période de troubles, qui a commencé à la mi-mars. Cependant, l'activité pourrait augmenter avec peu ou pas d'avertissement, entraînant des coulées de lave à l'extérieur du cratère, des lahars et des émissions de cendres.

L'alerte volcanique est Watch, et le code aviation orange.

Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellite, des caméras Web, un réseau géodésique et d'inclinaison télémétrique, et des réseaux distants d'infrasons et de foudre.

 

Source : AVO

Shishaldin - panache de gaz du 22.03.2020 / 12h - photo McConnell, Angela / via AVO

Shishaldin - panache de gaz du 22.03.2020 / 12h - photo McConnell, Angela / via AVO

Une éruption explosive modérée du volcan se poursuit au Klyuchevskoy, l'activité strombolienne et gaz-vapeur a été notée toute la semaine.

L'activité vulcanienne a été notée les 20 et 25 mars, des panaches de cendres s'étendant à l'est et au nord-est du volcan, sur 130 km..

Les données satellitaires ont montré une anomalie thermique brillante sur le cratère volcanique du sommet toute la semaine.

Cette éruption explosive modérée du volcan se poursuit, et des explosions de cendres jusqu'à 5-7 km a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter l'aviation de basse altitude. Le code aviation reste orange.

 

Sources : KVERT & Mirova

Klyuchevskoy - anomalies thermiques au 28.03.2020 / 02h25 - Doc. Mirova
Klyuchevskoy - anomalies thermiques au 28.03.2020 / 02h25 - Doc. Mirova

Klyuchevskoy - anomalies thermiques au 28.03.2020 / 02h25 - Doc. Mirova

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Merapi - panache éru^tif du 27.03.2020 / à 10h54 et 11h00 - photos BPPTKG
Merapi - panache éru^tif du 27.03.2020 / à 10h54 et 11h00 - photos BPPTKG

Merapi - panache éru^tif du 27.03.2020 / à 10h54 et 11h00 - photos BPPTKG

Le Merapi, sur Java, toujours en activité niveau 2 / waspada, a présenté ce 27 mars une éruption (vraisemblablement phréatique) à 10h56 loc., caractérisée par un panache de cendres estimé à 5.000 mètres au dessus du sommet et une trace sur le sismogramme d'amplitude de 75 mm ; le séisme lié à cet épisode a duré 500 sec.

Le VAAC Darwin rapporte des cendres à des altitudes de vol 100 et 250, déconnectées du sommet, en direction du sud-est. Le code aviation est rouge.

 

Le PVMBG signale en outre, pour le 27 mars :

- un séisme d'avalanche de 18 sec. / distance de glissement et direction non observées.

- 10 séismes de souffle, 5 séismes de basse fréquence et un séisme volcanique peu profond, d'amplitude 7 mm et d'une durée de 18 sec.

La sismicité du 16 mars était caractérisée par :

- 1 séisme d'avalanche, d'amplitude de 15 mm et d'une durée de 22,92 sec.

- 2 séismes hybrides, et 2 séismes tectoniques.

 

Sources : PVMBG, BPPTKG & Magma Indonesia

Merapi - sismogramme du 27.03.2020 / heures UTC - Doc.Magma Indonesia

Merapi - sismogramme du 27.03.2020 / heures UTC - Doc.Magma Indonesia

 Merapi - 27.03.2020 / 05h00 UTC - Doc.Citra Himawari  via BMKG

Merapi - 27.03.2020 / 05h00 UTC - Doc.Citra Himawari via BMKG

Au cours des dernières 24 heures, le Cenapred a identifié au Popocatépetl 147 exhalations, accompagnées de gaz, d'un peu de cendres , et deux explosions mineures , respectivement le 25 mars à 16h10 et le 26 mars à 02h00.

Entretemps, l'émission constante de gaz volcaniques, accompagnés épisodiquement de légères quantités de cendres est rapportée, dispersées vers le NNO.

Au niveau sismicité, 653 minutes de trémor de basse amplitude et deux séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés , respectivement de M1,2 à 16h34 le 25 et de M2,3 ) 8h55 le 26 mars.

L'alerte volcanique reste fixée à Amarillo Fase 2.

 

Source : Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - résumé de l'activité du 26.03.2020 - Doc. Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - résumé de l'activité du 26.03.2020 - Doc. Cenapred / CNPC / Seguridad

Une explosion s'est produite à Manam, en Papouasie Nouvelle-Guinée, générant un panache d'environ 3.000 mètres d'altitude et rapporté par le VAAC Darwin via RNZ.

La dernière activité de Manam remonte à novembre 2019.

Les iliens déplacés par la série d'éruptions précédente sont toujours en attente de réinstallation correcte sur le continent.

 

Source : RNZ

  Manam - hot spots visibles sur ces images du 20.03.2020  Sentinel-2 L1C  bands 12,4,2 et  bands 12,11,4 - un clic pour agrandir
  Manam - hot spots visibles sur ces images du 20.03.2020  Sentinel-2 L1C  bands 12,4,2 et  bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Manam - hot spots visibles sur ces images du 20.03.2020 Sentinel-2 L1C bands 12,4,2 et bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Manam -  Sentinel-2 L1C image du 2020-03-25 bands 12,11,4

Manam - Sentinel-2 L1C image du 2020-03-25 bands 12,11,4

En bonus, une photo de l'Etna ce matin tout en blanc, les sommets enneigés surmontés d'un panache blanc également

 

Source : Photo EtnaWalk / Etna Map

Etna - Symphonie de blanc ce 27.03.2020 au matin - photo EtnaWalk

Etna - Symphonie de blanc ce 27.03.2020 au matin - photo EtnaWalk

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique

桜島 爆発的噴火 2020年03月25日 05時39分 (Sakurajima explosive eruption March 25, 2020 05:39)

Une explosion s'est produite au cratère Minamidake du Sakurajima ce 25 mars 2020 à 5h39. Elle s'est accompagnée d'un panache gris à 1.400 mètres au dessus du cratère, et de retombées de matériaux incandescents sur les hautes pentes. Le nuage de cendres s'est déplacé vers le nord nord-est.

 

Sources : You Tube / 暇な親父 & VAAC Tokyo

This Aso 阿蘇山 (Aso Volcano Museum) Timelapse (25/03/2020) video was created by https://volcanoyt.com/camera/172 Source: RKK

Toujours sur Kyushu, l'Asosan émet depuis le 24 mars des panaches de cendres, assez dilués, observés par les webcams et des observateurs au sol à une altitude de 1.300- 1.500 mètres environ au dessus du sommet.

Aucun code aviation n'a été émis par le VAAC Tokyo

 

Source : VAAC Tokyo

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 25.03.2020 / 17h05 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 25.03.2020 / 17h05 - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 25.03.2020 / 17h05 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 25.03.2020 / 17h05 - Doc. IMO

Dans la Péninsule de Reykjanes, l'activité à Grindavík est restée élevée dans la semaine du 16 au 22 mars semaine après un essaim de tremblements de terre qui a commencé le 12 mars. Il s'agit de la même zone que celle où les essaims de tremblements de terre précédents se sont produits plus tôt cette année.

Environ 1000 tremblements de terre ont été localisés sur la péninsule de Reykjanes.

Le plus grand tremblement de terre de la semaine a été de M4,2 le 18 mars, à environ 5 km au NO de Gunnuhver sur la péninsule de Reykjanes. Le tremblement de terre a été largement ressenti dans la partie sud-ouest de l'Islande. Le 19 mars, un tremblement de terre de M3,5 s'est produit à 3,5 km au NO de Grindavík. Un tremblement de terre de M3,0 s'est produit le 20 mars par Kleifarvatn sur la péninsule de Reykjanes, où un petit essaim de tremblements de terre a eu lieu le même jour.

Mt. Þorbjörn -  inflation et séismes à plus de 4 km profondeur entre le 20 janvier et le 20 mars 2020 - Doc. ISOR  Iceland GeoSurvey / Twitter

Mt. Þorbjörn - inflation et séismes à plus de 4 km profondeur entre le 20 janvier et le 20 mars 2020 - Doc. ISOR Iceland GeoSurvey / Twitter

Le 25 mars, À 9 h 44, un tremblement de terre de M3,4 s'est produit juste au nord de Grindavík. Le tremblement de terre a été ressenti à Grindavík. Une activité sismique considérable s'est poursuivie dans la région au cours des dernières semaines en raison de la déformation de la région. La phase d'incertitude due au soulèvement par le mont. Þorbjörn que la protection civile déclarée est toujours en vigueur

 

Sources : IMO , ISOR / Iceland Geo Survey

Lire la suite

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog