Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

actualite volcanique

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
 Semeru - 14.03.2020 / 6h14 WIB - Doc. Magma Indonesia

Semeru - 14.03.2020 / 6h14 WIB - Doc. Magma Indonesia

Au Semeru, en alerte niveau 2 /waspada, la sismicité est caractérisée ce 14 mars entre 00 et 12h locale par :

- 14 séismes d'avalanche d'amplitude comprise entre 2 et 6 mm et d'une durée de 35 à 90 secondes,

- 8 séismes de souffle

- un séisme volcanique, d'amplitude de 14mm et d'une durée de 10 sec.

- et un séisme tectonique lointain.

Mirova rapporte des anomalies thermiques comprises entre 22 MW le12 mars et 124 MW le 14 mars.

 

Sources : Magma Indonesia & Mirova

 Kadovar  - dernière bonne image Sentinel-2 L1C image on 2020-02-21 bands 12,11,4

Kadovar - dernière bonne image Sentinel-2 L1C image on 2020-02-21 bands 12,11,4

Le VAAC Darwin a émis un avis de dispersion de cendres ce 14 mars pour Kadovar, en Papouasie Nouvelle-Guinée, et relate une activité explosive responsable d'émissions de cendres quasi constantes qui atteignent une altitude de 1.500 mètres.

Le code aviation est orange

 

Source : VAAC Darwin

Popocatépetl - 13.03.2020  / 20h46  - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 13.03.2020 / 20h46 - WebcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, à l'aide des systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 163 exhalations ont été identifiées, accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres. De plus, une explosion mineure a été enregistrée plus tôt aujourd'hui à 07 h 01 , qui avait une faible teneur en cendres qui s'est dispersée dans une direction sud-ouest. Il y a également eu 97 minutes de tremblements.

Au moment de ce rapport le 13 mars à 11h GMT, des émissions de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres ont été présentées, se dispersant préférentiellement vers le sud-ouest.

 

Le suivi par les webcams montre une explosion mineure à 20h46, accompagnée d'un panache de cendres et gaz atteignant 1.500 mètres et de l'expulsion de matériaux incandescents couvrant le flanc est sur 500 mètres.

Une autre explosion a été observée à 23h08.

Les niveaux d'alerte restent à Amarillo Fase 2, assorti d'une zone interdite de 12 km.

 

Sources : Cenapred & WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 13.03.2020  / 23h08  - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 13.03.2020 / 23h08 - WebcamsdeMexico

Au Pérou, un lahar est signalé par l'Instituto Geofisico ce 13 mars à 16h30 sur le secteur sud-est du volcan El Misti ; de volume modéré, il a duré environ 15 minutes et a emprunté les quebradas sud-est, dans les districts de Chiguata et Paucarpata.

 

Source : I.G.Peru

El Misti - avis de lahar ce 13.03.2020  /  16h30 - I.G.Peru

El Misti - avis de lahar ce 13.03.2020 / 16h30 - I.G.Peru

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Semeru - 06.03.2020 - image Sentinel-2 bands 112,11,4 - un clic poir agrandir

Semeru - 06.03.2020 - image Sentinel-2 bands 112,11,4 - un clic poir agrandir

Du 3 au 8 mars, des panaches éruptifs gris-noir se sont élevés à 200 m au-dessus du sommet du Semeru, entrecoupés de panaches de gaz blancs de 100 m de haut. Le matériau incandescent a été éjecté à 10-50 m au-dessus du sommet; des coulées de lave de 500 à 1 000 m de long ont continué d'être actives dans les bassins versants de Kembar, Bang et Kobokan (sur le flanc S).

Les coulées de lave sur le flanc sud restent actives, mesurant actuellement environ 500 m-1 000 m.

Le niveau d'alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et il a été rappelé au public de rester en dehors du rayon général de 1 km du sommet et de 4 km sur le flanc SSE.

 

Source: PVMBG via GVP

Sakurajima - activité du 12.03.2020 / 14h39 - Doc.JMA

Sakurajima - activité du 12.03.2020 / 14h39 - Doc.JMA

À 14 h 33 le 12 mars, un épisode éruptif s'est produit au Sakurajima (cratère sommital du Minamidake), et le panache s'est élevé à 2100 m au-dessus de la marge du cratère.

Des cendres volcaniques s'écoulent du cratère vers le nord-est (direction Fukuyama, ville de Kirishima), et en moins d'une heure, une petite quantité est rapportéedans la ville de Kagoshima (Sakurajima)

 

Source : JMA

Etna  - 12.03.2020 en soirée, vu de Tremestieri Etneo – 2 évents actifs à la Voragine – photo Boris Behncke

Etna - 12.03.2020 en soirée, vu de Tremestieri Etneo – 2 évents actifs à la Voragine – photo Boris Behncke

L'activité se poursuit à l'Etna, selon les modalités renseignées lors du dernier rapport de l'INGV le 10 mars 2020.

 L'activité éruptive au cratère sommital de la Voragine est en cours depuis maintenant 6 mois, où ces derniers jours, deux évents sur le cône central formé à l'intérieur du cratère présentent une activité strombolienne.

 

Source : Boris Behncke

 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 12.03.2020 / 17h30 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 12.03.2020 / 17h30 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 12.03.2020 / 17h30 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 12.03.2020 / 17h30 - Doc. IMO

 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 13.03.2020 /  07h10  - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 13.03.2020 /  07h10  - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 13.03.2020 / 07h10 - Doc. IMO

Dans la Péninsule de Reykjanes, ce 12 mars 2020 à 10 h 26, un séisme de M5,2 s'est produit à environ 5 km au NE de Grindavík. Plusieurs répliques ont été détectées. Le tremblement de terre d'aujourd'hui est le plus grand tremblement de terre détecté sur la péninsule de Reykjanes depuis octobre 2013 lorsqu'un tremblement de terre de M5,2 s'est produit près de Reykjanestá.Le tremblement de terre a été ressenti dans de vastes régions du sud-ouest de l'Islande.

Deux tremblements de terre se sont produits à 18:40 (M3.4) et 18:42 (M3.3) à environ 3 km ENE de Grindavík. Des rapports ont été reçus de Grindavík selon lesquels ils avaient été ressentis là-bas.

Le soulèvement n'est plus observé, ce qui est probablement dû à l'arrêt de l'afflux de magma. La phase d'incertitude déclarée par la Protection civile est toujours en vigueur.

 

Source : IMO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Nishinoshima - activité du 9 mars 2020 - survol par le Japan Coast Guards

Nishinoshima - activité du 9 mars 2020 - survol par le Japan Coast Guards

Les garde-côtes japonais ont effectué un survol de Nishinoshima (îles Ogasawara) le 9 mars, confirmant que le panache gris émis atteignait à une altitude d'environ 1.000 mètres. La lave coule sur le flanc nord-est du cratère sur environ 1 km jusqu'à la rive nord avant de se jeter dans la mer, où un panache de gaz et vapeur est visible.

Mirova a relevé des anomalies thermiques, quand la couverture nuageuse n'empêche pas les mesures, entre 79 et 314 MW , pour la période du 09 au 11.03.2020.

 

Source : Japan Coast Guards

Nishinoshima – 09.03.2020 / 13h29 - Incandescence au sommet du cône et en arrière-plan, due aux coulées de lave – d'après une vidéo en haut IR des Japan Coast Guards / Twitter

Nishinoshima – 09.03.2020 / 13h29 - Incandescence au sommet du cône et en arrière-plan, due aux coulées de lave – d'après une vidéo en haut IR des Japan Coast Guards / Twitter

Nishinoshima - anomalies thermiques au 11.03.2020 /  12h40 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Nishinoshima - anomalies thermiques au 11.03.2020 / 12h40 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Le Service national géologique et minier du Chili (SERNAGEOMIN) a annoncé aujourd'hui qu'une alerte technique jaune avait été déclarée pour le complexe volcanique Antillanca-Casablanca, dans la région de Los Lagos.

L'alerte a été générée après la détection le 9 mars d'une série de 73 événements sismiques situés à environ 2,4 kilomètres au nord-nord-ouest du volcan Casablanca, d'une magnitude maximale de ML1,8. D'autres événements sismiques avaient été détectés respectivement le 31 janvier et le 1er février de Ml 3,1-3,2 pour les plus forts à l'ouest et au nord-ouest du volcan Casablanca.

Les autres paramètres ne montrent pas de variations significatives.

Le Sernageomin précise que le niveau d'alerte technique Amarilla correspond à des explosions mineures ou des fumerolles possibles.

Antillanca - Casablanca group - GVP - Casablanca volcano  - photo Klaus Dorsch, 2001 (University of Munich).

Antillanca - Casablanca group - GVP - Casablanca volcano - photo Klaus Dorsch, 2001 (University of Munich).

Le Groupe Antillanca est un groupe de cônes scories basaltiques à andésitiques du Pléistocène supérieur à l'Holocène, de maars et de petits stratovolcans couvrant une superficie de 380 km2 au SE du Lago Puyehue et au NE du Lago Rupanco. L'édifice le plus proéminent est le stratovolcan Holocène de Casablanca, qui a un profil conique tronqué et a produit des éruptions explosives majeures il y a environ 2910 et 2260 années (datation au radiocarbone).

Sources : Sernageomin & Global Volcanism Program

 Klyuchevskoy -  photo archives IVS FEB RAS, KVERT 31.01.2020

Klyuchevskoy - photo archives IVS FEB RAS, KVERT 31.01.2020

L'activité se poursuit au Klyuchevskoy, avec ce 12 mars, une explosion, accompagnée d'un panache de gaz et vapeur, chargé d'un peu de cendres à 5.000-5.500 mètres asl., s'étendant sur 70 km vers le nord du volcan.

Le code aviation reste orange, en raison de la continuation de l'activité modérée toujours en cours.

 

Source : KVERT, et VAAC Tokyo

Kanlaon - sommet à 2.435 m., avec une caldeira allongée et un évent actif - archives Phivolcs 15.11.2017

Kanlaon - sommet à 2.435 m., avec une caldeira allongée et un évent actif - archives Phivolcs 15.11.2017

Le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré huit séismes volcaniques au cours de la période d'observation de 24 heures.

Les données de déformation du sol provenant de mesures GPS continues indiquent une période de lente inflation à long terme de l'édifice depuis 2017, tandis que la surveillance électronique à court terme de l'inclinaison sur les flancs sud-est a enregistré une lente inflation des pentes inférieures depuis mai 2019 et une inflation prononcée des pentes supérieures fin janvier 2020. Ces paramètres indiquent que l'activité hydrothermale ou magmatique se déroule en profondeur sous l'édifice.

Le statut d'alerte de niveau 1 (anormal) prévaut sur le volcan Kanlaon, ce qui signifie qu'il se trouve dans un état anormal et est entré dans une période d'agitation. Il est vivement rappelé aux collectivités locales et au public que l'entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d'un rayon de 4 kilomètres doit être strictement interdite en raison des possibilités supplémentaires d'éruptions soudaines et dangereuses à vapeur ou phréatiques.

 

Source : Phivolcs

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Nevado del Ruiz - émissions de cendres des derniers jours - Doc. SGC

Nevado del Ruiz - émissions de cendres des derniers jours - Doc. SGC

Le Servicio Géologico Colombiano informe les autorités et la communauté que ces derniers jours, le volcan enneigé Nevado del Ruiz (VNR) a présenté de petites émissions de cendres associées à des signaux sismiques de faible niveau énergétique.

Une anomalie thermique c de 10 MW a été observée par Mirova le 10.03.2020 / 03h35.

Le 10 mars, trois émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées aujourd'hui à 07:42 h 10:29 et 10:55 (heure locale), avec des hauteurs de colonne mesurées au sommet du volcan de 696, 346 et 552 m respectivement, avec une dispersion influencée par la direction et la vitesse du vent, qui a varié du sud-ouest vers le sud-est du volcan.

La chute de cendres très fine est possible à proximité du volcan et dans les populations situées dans la direction du régime du vent.

Les différents paramètres de surveillance montrent que le système volcanique est toujours instable, ce qui peut donner l'occurrence de nouvelles émissions de cendres.

Le niveau d'activité continue en jaune ou (III) : Changements du comportement de l'activité volcanique.

 

Source : SGC

Nevado del Ruiz - anomalies thermiques au 10.03.2020 / 18h50 -  a noter sur le graphique du bas, le plus grand nombre d'anomalies thermiques repérées depuis décembre 2019 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Nevado del Ruiz - anomalies thermiques au 10.03.2020 / 18h50 - a noter sur le graphique du bas, le plus grand nombre d'anomalies thermiques repérées depuis décembre 2019 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Le Phivolcs a rehaussé le niveau d'alerte du Kanlaon de normal à anormal / 1, suite à une augmentation de la sismicité et une inflation de la zone sommitale.

Depuis le 9 mars 2020, 80 séismes volcaniques, dont 77 séismes de basse fréquence (associés aux fluides magmatiques) ; depuis fin janvier 2020, les paramètres indiquent une inflation prononcée des pentes supérieures du volcan.

Cette situation d'instabilité peut déboucher sur une éruption de type phréatique ou une intrusion magmatique.

Le niveau 1 est associé à l'interdiction d'entrée dans un rayon de 4 km, et au conseil pour l'aviation d'éviter les vols près du sommet.

 

Source : Phivolcs

Kanlaon - le cratère Lugud, historiquement actif - photo 03.2010 / Billy Lopue, used under Creative Common BY-NC-ND 2.0

Kanlaon - le cratère Lugud, historiquement actif - photo 03.2010 / Billy Lopue, used under Creative Common BY-NC-ND 2.0

Au cours de la période du 2 au 8 mars (mis en ligne le 10 mars), l'INGV renseigne une activité au niveau des cratères supérieurs de l'Etna  principalement caractérisée

- par des explosions stromboliennes et une effusion au niveau de la Voragine (VOR),

- et du dégazage avec activité d'émissions discontinues de cendres stromboliennes et intermittentes du nouveau cratère sud-est (NSEC) et le nord-est du cratère (NEC).

Au niveau sismicité, on relève une faible activité de fracturation sismique et un état stationnaire des paramètres de trémor volcanique. L'activité infrasonique reste modérée. Pas de déformation significative. Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le flux de CO2 des sols se situe à des niveaux moyens-bas.

 

Source : INGV OE

Etna  - activité du 03.03.2020 en soirée - photo Boris Behncke

Etna - activité du 03.03.2020 en soirée - photo Boris Behncke

Etna - Carte de la zone du cratère sommital (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Rome 2, mod.). Lignes noires échancrées = bord des cratères supérieurs: BN = Bocca Nuova, à l'intérieur duquel on observe BN-1 et BN-2; VOR = gouffre; NEC = Northeast Crater; SEC = Cratère Sud-Est; NSEC = Nouveau Cratère sud-est. Points jaunes = bouches dégazantes. Points rouges = bouches à activité éruptive. ligne rouge = pièces moulées actives. Lignes jaunes = coulée en refroidissement. Cercle gris = cône de cendre. - Doc. INGV OE

Etna - Carte de la zone du cratère sommital (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Rome 2, mod.). Lignes noires échancrées = bord des cratères supérieurs: BN = Bocca Nuova, à l'intérieur duquel on observe BN-1 et BN-2; VOR = gouffre; NEC = Northeast Crater; SEC = Cratère Sud-Est; NSEC = Nouveau Cratère sud-est. Points jaunes = bouches dégazantes. Points rouges = bouches à activité éruptive. ligne rouge = pièces moulées actives. Lignes jaunes = coulée en refroidissement. Cercle gris = cône de cendre. - Doc. INGV OE

Whakaari / White Island reste dans un état d'agitation élevé.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2; Le code couleur de l'aviation reste jaune.

Les observations aériennes confirme la baisse globale de la production de CO2 et de SO2 depuis l'éruption du 9 décembre 2019, bien que les dernières données montrent des quantités de gaz légèrement élevées par rapport aux mesures récentes.

Un levé infrarouge thermique par hélicoptère a enregistré une température de 746 ° C. Cela a été mesuré sur l'un des lobes de lave et est la température la plus chaude mesurée à ce jour. Malgré ces températures élevées de fumerolles, un petit étang d'eau est présent dans le cratère primaire formé le 9 décembre 2019. Des jets à petite échelle de cette eau d'étang continuent de se produire, comme l'activité observée en septembre-décembre 2019.

 

Des températures élevées et de grandes quantités de gaz sont compatibles avec la présence continue de magma peu profond sous la zone d'évent principale et se situent dans la plage attendue des fluctuations pour les processus post-éruptifs.La zone d'évent active reste un environnement en évolution rapide et une éruption pourrait se produire avec des signes précurseurs limités.

 Les déclencheurs plausibles d'une éruption comprennent l'effondrement de matériaux instables autour des évents, la libération soudaine de gaz du magma et l'entrée rapide d'eau sur le corps magmatique peu profond.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code couleur de l'aviation reste jaune.

 

Source : GeoNet

Whakaari White Island - photo NZ Geo 02.2020

Whakaari White Island - photo NZ Geo 02.2020

White island - panache de gaz du 10.03.2020 /  9h30  NZDT - webcam White island crater floor / GeoNet

White island - panache de gaz du 10.03.2020 / 9h30 NZDT - webcam White island crater floor / GeoNet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Sabancaya - résumé d'activité entre le 2 et le 8 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé d'activité entre le 2 et le 8 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya entre le 2 et le 8 mars est restée à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu d'explosions modérées et l'émission conséquente de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n'est attendu concernant son activité.

Au cours de la période susmentionnée, l'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 748 tremblements de terre d'origine volcanique. , associée à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) à l'intérieur du volcan, en plus de 17 explosions quotidiennes d'intensité moyenne à faible, accompagnées de colonnes de gaz et de cendres jusqu'à 3,7 km de haut au-dessus du sommet du volcan, dispersées vers les secteurs ouest, nord et nord-ouest du volcan.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique enregistre des anomalies importantes. La surveillance par satellite a permis d'identifier la présence de 5 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 1MW-15MW, associées à la présence d'un corps de lave dans le cratère.

Il est recommandé de maintenir le niveau d'alerte volcanique à naranja et de ne pas s'approcher d'un rayon de moins de 12 km du cratère.

 

Source : I.G.Peru

Ubinas - résumé d'activité entre le 2 et le 8 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

Ubinas - résumé d'activité entre le 2 et le 8 mars 2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) signale que l'activité éruptive du volcan Ubinas, entre le 2 et le 8 mars, est restée à des niveaux bas. A ce jour, l'enregistrement de tremblements de terre qui serait associé à la montée de magma vers la surface est faible. De plus, il y a des émissions sporadiques de gaz bleutés (d'origine magmatique) et de vapeur d'eau. Selon ce scénario, la possibilité d'explosions volcaniques et / ou de faibles émissions de cendres reste basse. L'alerte volcanique pourrait être abaissée à amarillo.

 

Source : I.G.Peru

 Popocatépetl  - 09.03.2020 / 08h45 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - 09.03.2020 / 08h45 - WebcamsdeMexico

Le Cenapred signale pour les dernières 24 heures au Popocatépetl, 176 exhalations accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres, et deux explosions mineures, l'une hier à 17:28 h et l'autre aujourd'hui à 07:46 h.

797 minutes de tremblements de faible amplitude ont également été comptées. Au cours de cette matinée, une légère chute de cendres s'est produite à Amecameca, dans l'État de Mexico.

Ensuite, des émissions de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres se sont dispersées dans le nord-est du nord.

L'alerte volcanique du Popocatépetl reste à Amarillo Fase 2

 

Sources : Cenapred

Sangay - photo aérienne archives par Patricio Ramon - IGEPN

Sangay - photo aérienne archives par Patricio Ramon - IGEPN

En Equateur, l'IGEPN signale une activité explosive élevée et sans changement aux volcans Sangay et Reventador, avec émission respectivement de panaches de cendres et gaz à 6.400 mètres et 4.600 mètres d'altitude, selon le VAAC Washington.

Les niveaux d'alerte restent inchangés

 

Sources : IGEPN & VAAC Washington

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Klyuchevsloy - 09.03.2020 / 07h13 - webcam KVERT

Klyuchevsloy - 09.03.2020 / 07h13 - webcam KVERT

Une éruption explosive de type strombolien modéré continue au Klyuchevskoy, caractérisée ce 9 mars par un panache de gaz et d'un peu de cendres à 5.500 mètres asl., s'étendant ensuite sur 125 km vers le nord-est du volcan

Le code aviation est orange, des explosions de cendres pouvant survenir à tout moment.

 

Sources : KVERT, Mirova & VAAC Tokyo

 Klyuchevskoy - 09.03.2020 /01h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI - un clic pour agrandir Klyuchevskoy - 09.03.2020 /01h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI - un clic pour agrandir

Klyuchevskoy - 09.03.2020 /01h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI - un clic pour agrandir

Aux Philippines, l'activité du cratère principal du Taal est caractérisée pour la journée du 7 mars par une faible émission d'un panache de vapeur – 100 mètres de hauteur.

Le 8 mars, la panache est observé à une hauteur de 300-500 mètres dérivant vers le sud-ouest. Au cours des dernières 24 heures, 20 séismes volcaniques, associés à la fracturation de roches, ont été enregistrés.

L'alerte niveau 2 est maintenue, de même que l'interdiction d'accéder à l'île volcanique.

 

Source : Phivolcs rapports des 8 et 9 mars / 08h

 Taal - Sentinel-2 L1C image on 2020-03-08 bands 12,4,2 du 08.03.2020

Taal - Sentinel-2 L1C image on 2020-03-08 bands 12,4,2 du 08.03.2020

Au Semeru, sur Java, des avalanches ont eu lieu ce 8 mars 2020 avec une distance de glissement maximale de 700 m en direction de Twin Besuk et de Besuk Kobokan.

La sismicité est caractérisée par des épisodes de trémor non harmonique d'amplitude de 3-10 mm durant 920-2300 secondes.

Ce 9 mars, Magma Indonesia indique 2 séismes d'avalanches avec une aplitude de 4-7 mm et d'une durée de 55-65 sec., et un séisme de souffle de 60 sec. Et d'amplitude de 4 mm.

Le sommet du volcan est couvert de brouillard

Le niveau d'activité est à 2 / waspada, avec interdiction de s'approcher dans un rayon de 4 km du cratère actif Jongring Seloko.

 

Source Magma Indonesia

 Semeru - 09.03.2020 / 12h18 - Magma Indonesia

Semeru - 09.03.2020 / 12h18 - Magma Indonesia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualité volcanique
Popocatépetl - explosion le 05.03.2020 / 06h26  -WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion le 05.03.2020 / 06h26 -WebcamsdeMexico

Le Cenapred signale pour l es dernières 24 heures au Popocatépetl 287 exhalations et 6 explosions mineures, respectivement à 20h32 le 04,03, et 2h30, 2h47, 3h07,3h26 et 6h22 le 05,03., accompagnées d'émission de gaz et de légères quantités de cendres.

Le reste de la journée est marqué par des émissions de gaz et cendres, atteignent max. 1.000 mètres, dispersion vers le nord-est.

La sismicité est caractérisée par un séisme de M1,5 à 8h54 et 304 minutes de trémor.

L'alerte volcanique reste à Amarillo fase 2

 

Source : Cenapred

Popocatépetl - explosion le 05.03.2020 / 03h10  -WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion le 05.03.2020 / 03h10 -WebcamsdeMexico

Le rapport spécial sur l'activité volcanique (REAV) du 5 mars indique que l'activité sismique et superficielle du Nevados de Chillan a diminué depuis le 14 décembre 2019, de même que la fréquence des explosions et la dynamique associée au mouvement des fluides à l'intérieur du volcan.

Le Sernageomin, sur la base de ces antécédents, déclare qu'il existe une faible probabilité d'une éruption majeure (colonnes éruptives > 4 km) et réduit donc le rayon d'exclusion de 3 à 2 km, et diminue aussi l'alerte technique d'orange à AMARILLA.

 

Source : Sernageomin

Nevados de Chillan - photo aérienne  JorgeRomero M. / 05.03.2020 / volcanologia en Chile - un clic pour agrandir

Nevados de Chillan - photo aérienne JorgeRomero M. / 05.03.2020 / volcanologia en Chile - un clic pour agrandir

Au Kamchatka, le Sheveluch et le Klyuchevskoy, tous deux en code aviation orange, poursuivent une activité modérée.

 

Sources : KVERT & Sentinel-2 via Pierre Markuse

Klyuchevskoy, son ombre et celle de son panache  - 03.03.2020 - image Sentinel-2 / Copernicus - un clic pour agrandir

Klyuchevskoy, son ombre et celle de son panache - 03.03.2020 - image Sentinel-2 / Copernicus - un clic pour agrandir

 Sheveluch - 03.03.2020 - Sentinel 2  Enh. nat col. + IR overlay /  Pierre Markuse - Twitter -  un clic pour agrandir

Sheveluch - 03.03.2020 - Sentinel 2 Enh. nat col. + IR overlay / Pierre Markuse - Twitter - un clic pour agrandir

La Cité du Volcan, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise et le Parc National de La Réunion sont heureux de vous annoncer le nom de baptême du nouveau cône volcanique résultant de l’éruption du 10 au 16 février 2020.

Ce nouveau cône sera donc connu sous l’appellation de Piton Jacques Picard.

Piton de La Fournaise - éruption du 10 au 16.02.2020 - le Piton Jacques Picard - - Doc. OVPF / Twitter

Piton de La Fournaise - éruption du 10 au 16.02.2020 - le Piton Jacques Picard - - Doc. OVPF / Twitter

Jacques Picard, le "gardien volcan", qui a donné son nom au dernier piton de La Fournaise / éruption 10 au 16.02.2020 - Doc. OVPF

Jacques Picard, le "gardien volcan", qui a donné son nom au dernier piton de La Fournaise / éruption 10 au 16.02.2020 - Doc. OVPF

Cette première éruption de l’année 2020 est arrivée à point nommé pour fêter comme il se doit les 80 ans de Jacques Picard, surnommé le « gardien volcan ». En effet, cette éruption a commencé la veille de son anniversaire (80 ans, le 11 février 2020).
Jacques Picard fait partie de ces pionniers du Volcan qui ont contribué à faire connaître ce site très difficile d'accès jusqu'à la construction de la route du volcan en 1968.
Responsable du gîte du volcan de 1962 à 2000, cette figure emblématique de la Plaine des Cafres a accueilli, guidé et informé, durant près de 40 ans, des milliers de Réunionnais et de touristes, qu'ils soient simples particuliers, préfets ou personnalités en tout genre, telles que les célèbres volcanologues Haroun Tazieff, Maurice et Katia Krafft.


 

Source : OVPF

Lire la suite

<< < 1 2 3

Articles récents

Hébergé par Overblog