Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Articles avec #actualites volcaniques catégorie

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Sinabung - coulée pyroclastique du 30.10.2020 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - coulée pyroclastique du 30.10.2020 - photo Sadrah Peranginangin

Au Sinabung, le PVMBG signale pour le 30 octobre deux coulées pyroclastiques se déplacant sur 2.000 à 2.500 mètres et des avalanches sur 500 à 1.000 mètres, en direction du sud-est et du sud. Un panache est observé à 50-500 au dessus du cratère.

La sismicité du 30 octobre se décline en :

- 2 séismes accompagnat les coulées pyroclastiques

- 77 séismes d'effondrement

- 11 séismes de souffle

- 16 séismes de basse fréquence

- 9 séismes hybrides/ multiphase

- 2 séismes tectonique lointains.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga.

 

Source : PVMBG et Beidar sinabung

Sinabung - coulée pyroclastique du 30.10.2020 / 12h03 WIB -  photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - coulée pyroclastique du 30.10.2020 / 12h03 WIB - photo Sadrah Peranginangin

 Sinabung - 30.10.2020 / 14h10 WIB -   photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 30.10.2020 / 14h10 WIB - photo Sadrah Peranginangin

Les explosions se succèdent sur Suwanosejima, dans l'archipel des Ryukyu.

Le JMA a relevé 2 épisodes le 31 octobre à 14h15 et 15h40 locale, respectivement accompagnés d'un panache de cendres à une hauteur de 800 m. et 1.000 m. au dessus du cratère.

Le VAAC Tokyo a émis 11 avis de dispersion de cendres entre le 29 et le 31 octobre (6h49 UTC)

 

Sources : JMA & VAAC Tokyo.

Suwanosejima - 31.10.2020 / 14h11- 14h18  - webcam JMA

Suwanosejima - 31.10.2020 / 14h11- 14h18 - webcam JMA

 Suwanosejima  - 31.10.2020 / 15h41 -15h42 - webcam JMA

Suwanosejima - 31.10.2020 / 15h41 -15h42 - webcam JMA

Le Phivolcs a émis ce 30 octobre 2020 à 22h30 un avis concernant la génération de lahars post-éruptifs pour les volcans de Luzon – Mayon, Pinatubo et Taal -, suite aux fortes pluies prolongées, causées par le typhon Rolly.

 

Sources : Phivolcs

Lahar au Mayon - photo archives Romeo Ranoco / Reuters 2018

Lahar au Mayon - photo archives Romeo Ranoco / Reuters 2018

Après le séisme de M6,6 - 7 qui a frappé la mer Egée, la côte Turque et l'île grecque de Samos, suivi de nombreuses répliques,les autorités ont recommandé aux habitants de se réunir dans des lieux dégagés et installent pour les sinistrés tentes et lits de camp.

Outre les dégâts matériels, deux adolescents ont été tués sur Samos par la chute d'un mur.

Le bilan provisoire total s'est alourdi : au moins 26 morts et 800 blessés.

 

Source : médias européens.

Samos - dégâts consécutifs au séisme du 30.10.2020 - via Facebook

Samos - dégâts consécutifs au séisme du 30.10.2020 - via Facebook

Région d'Izmir en Turquie - Dégâts consécutifs au séisme du 30.10.2020 - photos EMSC - un clic pour agrandir Région d'Izmir en Turquie - Dégâts consécutifs au séisme du 30.10.2020 - photos EMSC - un clic pour agrandir

Région d'Izmir en Turquie - Dégâts consécutifs au séisme du 30.10.2020 - photos EMSC - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Merapi - 29.10.2020 / 17h38 - Doc. PVMBG  JRAKAH

Merapi - 29.10.2020 / 17h38 - Doc. PVMBG JRAKAH

Au Merapi, en niveau d'activité 2 / waspada,le BPPTKG a déclaré que, sur la base des données d'événements sismiques, les séismes de type hybride / phase B sont en augmentation ces quatre derniers jours. Pour la journée du 28 octobre, on comptabilise 157 séismes hybrides / phaseB, 85 séismes d'effondrement et 57 séismes de souffle.

Merapi - sismicité du 28.10.2020 / 00-24h et évolution des 6 derniers jours - Doc. BPPTKG

Merapi - sismicité du 28.10.2020 / 00-24h et évolution des 6 derniers jours - Doc. BPPTKG

Merapi - sismicité du 31.07.2020 au 28.10.2020 - Doc. Magma Indonesia - un clic pour agrandir

Merapi - sismicité du 31.07.2020 au 28.10.2020 - Doc. Magma Indonesia - un clic pour agrandir

L'éruption dévastatrice du mont Merapi en 2010 avait provoqué des lahars dans 15 rivières, et causé des dommages à plusieurs barrages de Sabo, dont Kali Putih.

Pour cette raison, le ministère de l'UPPR a réalisé les travaux de réhabilitation et de reconstruction du barrage de Sabo depuis 2015.

Entre 2018 et 2020, il a également achevé la réhabilitation et la reconstruction du barrage de Sabo à Kali Putih, Kali Gendol, Kali Pabelan et Kali Lamat en 2018-2020.

Sept nouveaux barrages Sabo sont en cours de construction dans les districts de Magelang et Sleman.

 

Sources :

- BPPTKG, PVMBG, Magma Indonesia & JawaPos

- The development of SABO technology to mitigate disaster caused by debris flow in Indonesia - Agus Sumaryono, Evrilia Hildasari – link

Sinabung -  avalanche incandescente 29.10.2020 / 22h24 WIB - photoPVMBG

Sinabung - avalanche incandescente 29.10.2020 / 22h24 WIB - photoPVMBG

  Sinabung - coulée pyroclastique 30.10.2020 / 12h03 WIB - Photo PVMBG

Sinabung - coulée pyroclastique 30.10.2020 / 12h03 WIB - Photo PVMBG

L'activité du Sinabung continue avec ce 29 octobre à 22h24 un effondrement de blocs incandescents et avalanche sur 1.000 mètres environ

Une coulée pyroclastique s'est produite le 30 octobre 2020 à 12h03 WIB avec une distance de glissement de 2.500 mètres vers l'est-sud-est. La direction du vent est est-sud-est.

Source : PVMBG

Suwanosejima  - 29.10.2020 / 23h41 - webcam JMA

Suwanosejima - 29.10.2020 / 23h41 - webcam JMA

L'activité en cours sur Suwanosejima se poursuit, avec selon le JMA, une éruption au cratère Mitake le 29 octobre à 6h13, accompagnée d'un panache de cendres à 1.300 mètres au dessus du cratère, et à 20h38, une autre, générant un panache à 1.100 mètres (ou plus) en direction du sud.

Le niveau d'alerte reste à 2 / ne pas s'approcher du cratère (depuis le 1° décembre 2007.

 

Source : JMA

Mayotte - Localisation précise des deux zones, primaire, dite en "Fer à cheval", et secondaire, proche du volcan (triangle rouge) - Doc. REVOSIMA / Journal de Mayotte

Mayotte - Localisation précise des deux zones, primaire, dite en "Fer à cheval", et secondaire, proche du volcan (triangle rouge) - Doc. REVOSIMA / Journal de Mayotte

En attendant d’être baptisé, le volcan de Mayotte est étudié de fond en comble par des scientifiques venus de plusieurs organismes regroupés au sein du réseau " Revosima".

" Le volcan est toujours actif " explique Charlotte Mucig, directrice du BRGM de Mayotte," deux essaims de séismes sont observés en permanence. Il y a 20 à 30 séismes par jour, qui ne sont pas ressentis par la population ... par ailleurs, une nouvelle coulée est observée au même endroit que les précédentes. Elle s’étend sur 6 km² et jusqu’à 60 mètres d’épaisseur ".

Sur l’essaim sismique primaire (le plus près de Mayotte), les panaches acoustiques déjà observés lors de missions précédentes et associés aux émissions de fluides de la zone appelée " Fer à Cheval ", sont toujours présents, à 10 km à l’Est de Mayotte. Un nouveau panache a été observé dans la même zone. Six panaches sont donc comptabilisés aujourd'hui dans cette zone.

 

A partir du navire Marion Dufresne et d’un engin sous-marin autonome (AUV), la campagne MAYOBS 15, qui vient de se terminer, a acquis des relevés du fond marin et des images de la colonne d’eau sur une surface d’environ 1500 km² à l’Est de Mayotte.

La campagne MAYOBS 15 visait aussi à relever les données des sismomètres de fond de mer (OBS), qui ont permis de localiser plus précisément encore les épicentres des 883 séismes enregistrés par le REVOSIMA (Réseau de Surveillance Volcanologique et sismologique de Mayotte) depuis mai dernier. Les sismomètres reconditionnés ont été à nouveau immergés pour une nouvelle série de mesures pour une durée de 3 à 6 mois. De nouveaux capteurs ont été déployés en fond de mer pour renforcer le réseau de mesures. 

Le nom donné au volcan devrait être dévoilé au cours du colloque du 30 octobre.

 

Sources : Journal de Mayotte et interview à Mayotte 1

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sinabung - 27.10.2020 / 11h54 - photo Sadrah Peranginangin / Beidar Sinabung

Sinabung - 27.10.2020 / 11h54 - photo Sadrah Peranginangin / Beidar Sinabung

 Sinabung - 28.10.2020 - photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

Sinabung - 28.10.2020 - photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

 

Au Sinabung, sur Sumatra, un épais panache blanc est observé de 100 à 300 m au-dessus du sommet du cratère. Des coulées pyroclastiques d'effondrement sont notées, avec une distance de glissement de 1.500 m et des avalanches avec une distance de glissement de 500 à 700 m vers l'est et le sud-est.

La sismicité du 28 octobre est caractérisée par

- 1 séisme lié à une coulée pyroclastique d'effondrement

- 56 séismes d'effondrements

- 8 séismes de souffle

- 12 séismes de basse fréquence

- 16 séismes hybrides / multiphasés

- 2 séismes tectoniques locaux

- 2 séismes tectoniques lointains

 

Les communautés et les visiteurs / touristes à ne pas mener d'activités dans les villages qui ont été relocalisés, ainsi que l'emplacement dans un rayon radial de 3 km du sommet du G. Sinabung, et un rayon sectoriel de 5 km pour le secteur sud-est et de 4 km pour le secteur est-nord .

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et Beidar Sinabung

 Sinabung - 29.10.2020 / 07h52 WIB - photo Rizal / Twitter

Sinabung - 29.10.2020 / 07h52 WIB - photo Rizal / Twitter

Dans les Aléoutiennes de l'ouest, sur base des récentes détections satellites d'émissions importantes de dioxyde de soufre et sur une augmentation de la sismicité à un niveau supérieur à l'arrière-plan, l'AVO a augmenté le code couleur de l'aviation à Yellow et le niveau d'alerte au volcan Korovin à Advisory ce 28 octobre à 17h51Z.

Des tremblements de terre discrets ont été détectés au cours des deux dernières semaines et le dégazage du dioxyde de soufre a été détecté à quatre reprises dans les données satellites les 15 octobre 20 et 26.

Les vues satellites claires ne montrent aucun autre signe d'activité pour le moment. L ' AVO continuera de surveiller le volcan pour détecter les signes d'activité volcanique.

Le Korovin est contrôlé par des capteurs sismiques et infrasoniques locaux, des données satellites et des instruments régionaux de détection de la foudre.

Korovin - 26.10.2020  / 01h53 UTC - photo Dietterich Hannah /  AVO

Korovin - 26.10.2020 / 01h53 UTC - photo Dietterich Hannah / AVO

Le volcan Korovin est un stratovolcan de 1533 m de haut et de près de 7 km de diamètre basal, ayant deux évents sommitaux distants de 0,6 km.

L'évent du sommet nord-ouest est un cône symétrique avec un petit cratère. L'évent du sommet sud-est se trouve sur le vestige d'un cône avec un cratère aux parois abruptes, d'environ 1 km de large au bord et d'au moins plusieurs centaines de mètres de profondeur. Des coulées de lave intercalées et des roches pyroclastiques composent la partie supérieure de la paroi du cratère, mais le fond d'une centaine de mètres est presque vertical et se compose apparemment entièrement de coulées de lave. Un lac vert turquoise remplit la partie inférieure du cratère; la couleur suggère l'apparition d'une activité solfatarique (Miller et al. (1998)

Les sources thermales et les fumerolles situées sur et près du volcan indiquent un système hydrothermal actif. Le Korovin a éclaté plusieurs fois au cours des 200 dernières années, dont 1973, 1987 et 1998, et il a probablement eu de petites émissions de cendre aussi récemment que 2005. Les éruptions typiques récentes de Korovin produisent de petites quantités de cendres et des coulées de lave occasionnelles mais petites.

 

Sources : AVO

 Korovin - photo Taryn Lopez /  AVO - 25.07.2019

Korovin - photo Taryn Lopez / AVO - 25.07.2019

Une activité volcanique strombolienne explosive normale est notée sur Stromboli entre le 19 et le 25 octobre 2020, à des niveaux moyens-bas (6-10 événements / h) et avec une intensité moyenne-faible dans la zone du cratèreNord et moyen-élevé au centre-sud.

Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d'émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) de matériaux grossiers (lapilli et bombes) parfois mélangés à la fin (cendre).

La bouche N2, avec deux points d'émission, a montré principalement une activité explosive d'intensité faible et moyenne de matériaux grossiers mélangé avec du fin. La fréquence moyenne des explosions était comprise entre 5 et 10 événements / h.

Dans la zone Centre-Sud, les explosions étaient principalement de matériaux fins parfois mélangés à du plus grossier, d'intensité moyenne-élevée (les produits émis ont souvent dépassé 250 m de hauteur). L'activité explosive a montré des valeurs de fréquence variant entre moins de 1 et 3 événements / h.

 

Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives. Le réseau de surveillance de la déformation des sols insulaires n'a montré aucun changement significatif à signaler pour la période. Le flux de SO2 reste moyen-faible.

 

Source : INGV OE

 Stromboli - photo Tanguy de St Cyr 28.10.2020 - d'autres photos sur son site et sur celui d'Aventure et volcans

Stromboli - photo Tanguy de St Cyr 28.10.2020 - d'autres photos sur son site et sur celui d'Aventure et volcans

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Reventador – explosion et passage d'une étoile filante des Orionides ( les Orionides sont des étoiles filantes, provenant de la comète de Halley, qui apparaissent chaque année en octobre-début novembre) La couleur verte laissée par la trainée indique la combustion du cuivre – photo 26.10.2020 / 04h15 par Benjamin Bernard via Volcanes del Ecuador

Reventador – explosion et passage d'une étoile filante des Orionides ( les Orionides sont des étoiles filantes, provenant de la comète de Halley, qui apparaissent chaque année en octobre-début novembre) La couleur verte laissée par la trainée indique la combustion du cuivre – photo 26.10.2020 / 04h15 par Benjamin Bernard via Volcanes del Ecuador

Au Reventador, l'IGEPN renseigne plusieurs émissions de gaz et de cendres, atteignant jusqu'à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère, pour la journée du 26 au 27octobre.

Le VAAC Washington a rapporté 2 émissions observées par les satellites à des altitudes allant jusqu'à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère et avec une direction nord-ouest et sud.

FIRMS enregistre 8 alertes thermiques dans Reventador au cours des dernières 24 heures et deux anomalies thermiques modérées (15 et 25 MW) sont détectées par MIROVA.

Au cours de la nuit, des explosions, des incandescence ont été observées dans le cratère.

Des chutes de blocs sont observées jusqu'à 600 mètres sous le sommet sur le flanc nord-est. La coulée de lave est toujours active (~ 400 m) au nord-est.

 

Sources : IGEPN, VAAC Washington & Volcanes del Ecuador.

Reventador - explosion le 26.10.2020 / 21h37 TL à la caméra infra-rouge - Doc. dr. Benjamin Bernard

Au Kamchatka, après l'éruption du 21 octobre 2020, le KVERT signale la survenue d'une petite coulée pyroclastique sur le flanc nord du Bezymianny.

Une faible lueur est visible de nuit au cratère, où le dôme de lave poursuit sa croissance ; le processus s'accompagne d'une forte activité fumerolienne et d'une anomalie thermique.

Une photo prise par Yury Demyanchuk, sur Volkstat, le 25 octobre montre une nouvelle coulée visqueuse, de nature andésitique à basalto-andésitique, qui commence à descendre sur le flanc du volcan.

 

Sources : KVERT & Volkstat.

Bezymianny – coulée de lave visqueuse commençant à descendre le flanc du volcan (vers la droite de la photo) – 25..10.2020 / Y.Demyanchuk / Volkstat.ru

Bezymianny – coulée de lave visqueuse commençant à descendre le flanc du volcan (vers la droite de la photo) – 25..10.2020 / Y.Demyanchuk / Volkstat.ru

Bezymianny - anomalies thermiques au 27.10.2020 / 14h35 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Bezymianny - anomalies thermiques au 27.10.2020 / 14h35 - Doc. Mirova_MODIS_logVRP

L'activité de l'Etna entre le 19 et le 25 octobre 2020 reste similaire et se poursuit en phases alternées depuis la mi-juillet de cette année.

Elle consiste en une activité strombolienne d'intensité variable au nouveau cratère sud-est (NSEC), qui a produit des émissions discontinues de cendres et l'éjection de lambeaux de lave; une activité strombolienne intra-cratère profonde est observée au cratère du Nord-Est (NEC) et du dégazage aux cratères Voragine (VOR) et Bocca Nuova (BN) accompagné d'émissions de cendres rares et légères.

 

Un survol en hélicoptère le 23 octobre a permis de

- détecter des températures apparentes entre 200 et 250°C au fond du cratère de la Bocca nuova.

- La mesure de l'embouchure de la Selle du NSEC est de 190 m. sur le grand axe NO et 140 m. selon le petit axe allongé en direction NE.

- Un vaste champ de larges fractures persiste en bordure nord du cratère nord-est, d'environ 90 sur 35 m.en direction NS.

 

Source : INGV OE

 Etna NEC et son anneau de vapeur -  photo de Mauro Couteaux 22.10.2020 /  INGV

Etna NEC et son anneau de vapeur - photo de Mauro Couteaux 22.10.2020 / INGV

Etna - les cratères sommitaux - photo de Stefano Branca 23.10.2020 / INGV

Etna - les cratères sommitaux - photo de Stefano Branca 23.10.2020 / INGV

 Etna NSEC saddle vent - après la tempête qui a apporté de la neige fraîche - photo Boris Behncke 274.10.2020

Etna NSEC saddle vent - après la tempête qui a apporté de la neige fraîche - photo Boris Behncke 274.10.2020

Au Sinabung, la croissance et l'effondrement de parties du dôme provoquent des courants de densité pyroclastiques.

Après la coulée qui s'est développée le 26 octobre, une nouvelle a été observée ce 28 octobre à 8h51 WIB ; elle a glissé sur 1.000 mètres vers l'ESE, avec une trace sismographique d'amplitude max. de 120 mm durant 166 secondes.

 

Source : Rizal

Sinabung - coulée pyroclastique du 28.10.2020 / 8h51 WIB - Doc. Rizal / Twitter

Sinabung - coulée pyroclastique du 28.10.2020 / 8h51 WIB - Doc. Rizal / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Pacaya - coulée de lave du 26.10.2020 - photo et surveillance Conred

Pacaya - coulée de lave du 26.10.2020 - photo et surveillance Conred

Les derniers rapports présents pour les coordinateurs locaux et communaux pour la prévention des catastrophes -COLRED et COMRED- indiquent la présence de 2 coulées de lave dans le volcan Pacaya

Le suivi est effectué par l'Unité de Prévention Volcanique -UPV- du Secrétariat Exécutif du Coordonnateur National pour la Réduction des Catastrophes -SE-CONRED-, qui rapporte que les coulées de lave sont dirigées vers le nord et le sud-ouest, respectivement de 350 et 800 mètres de long.

Un panache blanc et bleu est observé au-dessus du cratère Mackenney. Dans le même temps, il y a des chutes de cendres dans le village de Los Pocitos, Villa Canales, Guatemala.

Selon l'Institut National de Sismologie, Volcanologie, Météorologie et Hydrologie -INSIVUMEH-, dans son bulletin volcanologique, dans la nuit du dimanche 25 octobre au matin du lundi 26 octobre, des explosions stromboliennes ont été enregistrées entre 50 et 250 mètres au-dessus du cratère.

 

Sources : Conred & Insivumeh

 Pacaya - anomalies thermiques au 27.10.2020 / 03h445- Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Pacaya - anomalies thermiques au 27.10.2020 / 03h445- Doc. Mirova_MODIS_logVRP

Sabancaya  - résumé d'activité entre le 19 et le 25 octobre 2020 - Doc. IG Peru

Sabancaya - résumé d'activité entre le 19 et le 25 octobre 2020 - Doc. IG Peru

Entre le 19 et le 25 octobre, le Sabancaya a poursuivit une activité éruptive à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu d'explosions au rythme de 37 épisodes quotidiens en moyenne accompagnées des colonnes de cendres et gaz jusqu'à 2,5 km de haut au sommet du volcan. Des chutes de cendres fines ont été signalée dans les districts de Huanca, les 19 et 22 Octobre, et Lluta, les 19 et 24 octobre.

L'IGP a enregistré et analysé la survenue de 2203 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatique à l'intérieur du volcan.

Pendant cette période, les tremblements de terre Volcano-Tectoniques (VT) étaient principalement localisés dans les zones au nord-ouest et à l'est du Sabancaya, et présentait des magnitudes comprises entre M2,3 et M3,6. Le séisme représentatif (M3.6) a été enregistré le 25 octobre à 0 h 09, à 24 km au nord-ouest de Sabancaya et à 13 km de profondeur.

Depuis le 11 octobre 2020, un processus de déflation du secteur sud-est du Sabancaya est noté.

La surveillance par satellite a permis d'identifier la présence de neuf anomalies thermiques comprises entre 2 MW et 28 MW, qui seraient associées à la présence d'un corps de lave dans le cratère.

Le niveau d'alerte reste à naranja, assorti d'une zone interdite de 12 km.

 

Source : I.G.Peru / CENVUL

Suwanosejima - 26.10.2020 / 22h35-22h36  - Doc. JMA

Suwanosejima - 26.10.2020 / 22h35-22h36 - Doc. JMA

 Suwanosejima - 27.10.2020 / 03h32 - Doc. JMA

Suwanosejima - 27.10.2020 / 03h32 - Doc. JMA

Dans l'archipel des Ryukyu, l'activité au cratère Mitake de Suwanosejima continue.

Elle est caractérisée par des panaches de cendres le 26 octobre à 22h39 locale atteignant 1.500 mètres au dessus du cratère, et le 27 octobre à 03h28 locale montant à 2.000 mètres au dessus du cratère.

 

Source : JMA

Le dôme de Sougrière Hill / Montserrat le 19.10.2020 - photos MVO - un clic pour agrandir
Le dôme de Sougrière Hill / Montserrat le 19.10.2020 - photos MVO - un clic pour agrandir Le dôme de Sougrière Hill / Montserrat le 19.10.2020 - photos MVO - un clic pour agrandir

Le dôme de Sougrière Hill / Montserrat le 19.10.2020 - photos MVO - un clic pour agrandir

En soirée du 19 octobre 2020, le dôme de lave de Soufriere Hills, sans nuage, a été photographié depuis l'observatoire de Montserrat / MVO et Jack Boy Hill.

Une série de photographies numériques et d'images thermiques ont été prises dans les deux endroits pour capturer les fumerolles et les points chauds sur le dôme de lave.

Le volcanologue du MVO, le Dr. Adam Stinton explique : ′′ Les photographies numériques ont capturé une incandescence (ou un éclat) de trois fumerolles importantes dans la falaise qui forme le mur arrière de la cicatrice effondrée de 2010

Les composites montrent des images thermiques superposées sur des photographies numériques du dôme de lave de MVO et Jack Boy Hill. Toutes les images ont été prises entre 9:30 h et 11:00 h.

L ' incandescence enregistrée sur les photographies numériques n'était pas visible à l'œil nu, même avec l'utilisation de jumelles. Les deux photographies numériques avaient une longueur d'exposition de 30 secondes.

En comparant ces images aux précédentes, il n'y a pas de changements dans le nombre et la distribution des caractéristiques incandescentes et des points chauds."

 

Source : MVO / Montserrat Volcano Observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sinabung - coulée pyroclastique et nuage co-pyroclastique du 25.10.2020 - photos Rizal at Antara
Sinabung - coulée pyroclastique et nuage co-pyroclastique du 25.10.2020 - photos Rizal at Antara

Sinabung - coulée pyroclastique et nuage co-pyroclastique du 25.10.2020 - photos Rizal at Antara

Sinabung - sismogramma du 25.10.2020 / 13h WIB - Doc. Magma Indonesia

Sinabung - sismogramma du 25.10.2020 / 13h WIB - Doc. Magma Indonesia

Au Sinabung, sur Sumatra, une coulée pyroclastique a été observée avec une distance de glissement de 1500 à 2500 m et un effondrement avec une distance de glissement de 500 à 1500 m à l'est et au sud-est ce 25 octobre.
De plus, il a été enregistré:
- 2 séismes accompagnant les coulées de blocs et/ou pyroclastiques
- 68 séismes d'effondrement
- 8 séismes de souffle
- 11 séismes de basse fréquence
- 14 séismes hybrides / multiphasés
- 2 séismesTectoniques éloignés.


Les communautés et les visiteurs / touristes à ne pas mener d'activités dans les villages qui ont été déplacés, ainsi que l'emplacement dans un rayon radial de 3 km du sommet du G. Sinabung, et un rayon sectoriel de 5 km pour le secteur sud-est et de 4 km pour le secteur est -Nord.
 Les personness qui vivent près des drainages du Sinabung doivent  rester attentifs aux dangers de lahar.

Le niveau d'activité est à 3 / siaga.

Source: PVMBG

 Merapi - 24.10.2020 - photo BPPTKG Kaliurang

Merapi - 24.10.2020 - photo BPPTKG Kaliurang

Au Merapi, sur Java, la sismicité eévèle des périodes d'émissions de fumerolles importantes le 23 octobre, décroissantes les 24 et 25 octobre.


Le 23 octobre, le cratère principal émet des fumerolles blanches avec une intensité épaisse et élevée à environ 250 mètres du pic.
Le 23 octobre 2020, il a été enregistré au niveau sismicité : 
- 49 séismes d'effondrement
- 65 séismes de souffle
- 22 séismes de  basse fréquence
- 75 séismes hybrides / multiphasés
- 4 séismes volcaniques peu profonds

 Le cratère principal est une fumée blanche avec une intensité fine, moyenne à épaisse, à environ 100 mètres du sommet. 
 Grâce aux enregistrements sismographiques du 24 octobre 2020, il a été enregistré:
- 34 séismes d'effondrement
- 43 séismes de souffle
- 84 séismes hybrides / multiphasés
- 7 séismes volcaniques peu profonds
- 1 séisme tectonique à distance

23 octobre 2020, il a été enregistré:
- 49 séismes d'effondrement
- 65 séismes de souffle
- 22 séismes  basse fréquence
- 75 séismes hybrides / multiphasés
- 4 séismes volcaniques peu profonds
.

Le nombre de séismes de type hybrides reste élevé.

Source : BPPTKG

Merapi sismicité au 25.10.2020 - à remarquer le pointe des trois derniers jours, avec un max. le 23.10 - Doc. Magma Indonesia

Merapi sismicité au 25.10.2020 - à remarquer le pointe des trois derniers jours, avec un max. le 23.10 - Doc. Magma Indonesia

Au Rincon de La Vieja, une petite éruption s'est sans doute produite vers 7h30, sans pouvoir être confirùée par les caméras.

À 08h06h00 heure locale le 24 octobre 2020, une éruption est enregistrée au volcan Rincon de la Vieja, avec une colonne qui s'est élèvée à 1000 mètres au-dessus de la hauteur du cratère, soit  2916 m.s.n.m. (mètres au-dessus du niveau de la mer)
Durée de l'activité: 1 minute.
L'activité sismique est similaire par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent vers l'Est.

 

Source: Ovsicori

Rincon de La Vieja  - 24.10.2020 / 8h07-8h08 - Doc. Ovsicori

Rincon de La Vieja - 24.10.2020 / 8h07-8h08 - Doc. Ovsicori

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Villarica - petite explosion du 23.10.2020 / 10h41 locale - photo Sernageomin

Villarica - petite explosion du 23.10.2020 / 10h41 locale - photo Sernageomin

Un séisme LP a été enregistré ce 23 octobre à 10h41 locale au Villarica, associé à une explosion modérée au cratère actif, accompagnée d'un panache de cendres haut de 180 mètres in cliné vers m'est.; le déplacement réduit (DR) à 4,1 cm².

L'alerte technique reste à amarilla.

Le POVI a établi le calendrier des émissions de pyroclastes au cours des 2 derniers mois : en septembre 2020 : 3 – en octobre 2020 : 6.

 Villarica - récapitulatif en photos (07.08.2020 / 20.10.2020) et calendrier des émissions de pyroclastes au cours des 2 derniers mois - Doc. POVI via Werner Keller
 Villarica - récapitulatif en photos (07.08.2020 / 20.10.2020) et calendrier des émissions de pyroclastes au cours des 2 derniers mois - Doc. POVI via Werner Keller

Villarica - récapitulatif en photos (07.08.2020 / 20.10.2020) et calendrier des émissions de pyroclastes au cours des 2 derniers mois - Doc. POVI via Werner Keller

Un survol du cratère du Villarica par drone a été effectué la semaine dernière, révélant que les explosions récentes ont déposé de grandes éclaboussures de lave et des blocs, certains pouvant atteindre plusieurs mètres. Ces projectiles sont éjectés, parfois à des vitesses supersoniques et atteignent des trajectoires paraboliques. Sa température avoisine les 1000 ° C. Bien que l'ascension ne soit pas interdite, tous ceux qui l'entreprennent doivent tenir compte de ces types de dangers, et de l'imprévisibilité des explosions, qui manquent de précurseurs instrumentaux.

De plus, ces explosions ont été causées par la conjonction entre les variations de niveau du lac de lave, qui se trouve à quelque centaines de mètres dans le conduit et les chutes de croûtes de pyroclastes dans le conduit cylindrique.

 

Source : Sernageomin

Copahue - le panache vu de Caviahue - 23.10.2020 -  photo Valentina Sepulveda / Caviahue.

Copahue - le panache vu de Caviahue - 23.10.2020 - photo Valentina Sepulveda / Caviahue.

Au Copahue, à la frontière Chilio-Argentine, on observe ce 23 octobre un panache de gaz, légèrement chargé en cendres, rabattu par les vents au dessus du village et du lac de Caviahue.

Selon le Sernageomin, l'activité sismique du Copahue reste à un niveau bas , mais on enregistre des augmentations transitoires de l'amplitude du trémor, en relation avec les émissions de matériaux particulaires, suggérant l'interaction entre la magma et le système hydrothermal superficiel.

Sur les images satellites, on peut observer une grande zone de dépôts de cendres estimée entre 6-7 km.de diamètre, majoritairement en zone proximale du cratère.

 

Sources : Sernageomin et photo de Valentina Sepulveda.

Etna - 23.10.2020 - activité de la "bouche de la Selle" / NSEC - photo Gio Giusa

Etna - 23.10.2020 - activité de la "bouche de la Selle" / NSEC - photo Gio Giusa

A l'Etna, un communiqué de l'INGV du 23.10.2020 / 8h32 UTC annonce que l'augmentation de l'activité explosive au New Southeast Crater (NSEC), rapportée dans le précédent communiqué de presse (Etna Communiqué 'Update n.87 de 06:41 UTC), n'est plus observable, de même que le nuage de cendres associé.

Cependant, l'activité strombolienne d'intensité variable reste au NSEC, qui alimente des émissions de cendres sporadiques et légères qui sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. Des émissions de cendres sporadiques et légères peuvent également être observées à partir du cratère Bocca Nuova (BN).

La tendance temporelle de l'amplitude moyenne du trémor volcanique et la localisation de sa source, à l'instar de l'activité infrasonore, n'ont pas montré de changements significatifs . Les signaux des stations de surveillance de la déformation du sol ne montrent pas de changements significatifs.

 

Source : INGV OE

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.10.2020 / 14h - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.10.2020 / 14h - Doc. IMO
Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.10.2020 / 14h - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - localisation et magnitude des séismes au 23.10.2020 / 14h - Doc. IMO

L'IMO a fait le point au 23 octobre sur l'essaim sismique de la Péninsule de Reykjanes : Le 20 octobre à 13h43, un tremblement de terre de M5,6 s'est produit à l'ouest de Kleifarvatn, à une profondeur de 10 km.

Près de 3000 répliques ont été détectées dans l'essaim en cours, la majorité d'entre elles les deux jours suivants après le séisme de M5.6. Environ 30 répliques mesurées plus grandes que M3,0. Ce 23 octobre, environ 80 tremblements de terre ont été détectés dans la région, le plus grand de M2.6 près de Kleifarvatn.

Il est compliqué d'évaluer si l'essaim diminue ou si l'activité a temporairement diminué. Il n'est donc pas exclu que l'activité sismique de la péninsule de Reykjanes augmente à nouveau.

Péninsule de Reykjanes - fisure à Krýsuvíkurbjarg le 21.10.2020 , après l'important séisme du 20 octobre - photo Coast Guard Sævar Óskarsson / Visir.is

Péninsule de Reykjanes - fisure à Krýsuvíkurbjarg le 21.10.2020 , après l'important séisme du 20 octobre - photo Coast Guard Sævar Óskarsson / Visir.is

Le bureau météorologique a déclaré mercredi qu'il y avait des indications que des fissures à Krýsuvíkurbjarg avaient glissé et que de nouvelles se formaient.

Ármann Höskuldsson, géologue à l'Université d'Islande, dit qu'il est hautement indésirable pour les gens de voyager sur des pentes abruptes ou des falaises comme à Krýsuvík pendant ce cycle de tremblement de terre.

Péninsule de Reykjanes - 10.2020 - L'image InSAR Sentinel-1 de la déformation co-sismique montre la rupture de décrochement latérale droite nord-sud attendue (traitée par Y. Cao, CDI Group, KAUST)

Péninsule de Reykjanes - 10.2020 - L'image InSAR Sentinel-1 de la déformation co-sismique montre la rupture de décrochement latérale droite nord-sud attendue (traitée par Y. Cao, CDI Group, KAUST)

L'image InSAR Sentinel-1 de la déformation co-sismique montre la rupture de décrochement latérale droite nord-sud attendue (traitée par Y. Cao, CDI Group, KAUST). - via Sigurjón (Sjonni) Jónsson - Professor of Geophysics, KAUST

 

Une explication complète des phénomènes sismiques et intrusifs qu'a connu la péninsule de Reykjanes depuis le début 2020 est donnée par Páll Einarsson, del' Institute of Earth Sciences, University of Iceland.

 

Sources : IMO, KAUST, Univ. Of Iceland

Séismes dans la Péninsule de Reykjanes - vidéo en anglais (mâtinée d'accent islandais, demandant de la concentration) par Páll Einarsson / Univ of Iceland / Landhelgisgæsla Íslands

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Etna NSEC bouche de la selle - dégazage le 22.10.2020  - photo Gio Giusa

Etna NSEC bouche de la selle - dégazage le 22.10.2020 - photo Gio Giusa

A l'Etna, on a pu observer un dégazage, plus ou moins coloré par les cendres, à la bouche de la selle du NSEC au cours de la journée du 22 octobre.

L'Institut national de géophysique et de volcanologie, Etneo Observatory, annonce qu'aux premières heures de la journée du 23 octobre, une intensification modérée et variable de l'activité strombolienne est observée au nouveau cratère sud-est (NSEC). L'activité explosive produit un nuage de cendres qui, dans la zone distale, s'élève sur environ 4,5 km s.l.m. se dispersant vers SSE.

L'amplitude moyenne du trémor volcanique montre une tendance stationnaire dans la gamme des valeurs moyennes.

La localisation de la source du tremblement est située près de la zone de la Nouveau cratère sud-est, à une profondeur d'environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer.

 

Source : INGV OE

Sinabung -le dôme et ses fumerolles le 22.10.2020 / 07h46 WIB -  photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

Sinabung -le dôme et ses fumerolles le 22.10.2020 / 07h46 WIB - photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

Au Sinabung, les relevés sismiques du PVMBG révèlent de nombreux effondrements, liés à la croissance du dôme.

Le 22 octobre, entre 18 et 24 h , 9 séismes d'effondrements, avec une amplitude entre 2-et 50 mm , d'une durée de 12 à 125 sec. Et 2 séismes de souffle.

Pour le 23 octobre, entre 00 et 12 h, on relève 29 séismes d'effondrements, d'amplitude variant entre 2 et 210 mm, durant 10 à 202 sec.

A noter une distance d'écoulement à 5h41 WIB de 1.500 mètres au sud-est, et un panache gris de 1.000 mètres.

Les fumerolles blanches sont notées à 50-300 mètres au dessus du sommet.

Le niveau d'activité demeure inchangé.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, Beidar Sinabung.

Sinabung - sismogramme du 23.10.2020 - Doc. Armen Putra

Sinabung - sismogramme du 23.10.2020 - Doc. Armen Putra

Sinabung  - panache du 23.10.2020  / 05h41 WIB - photo Armen Putra

Sinabung - panache du 23.10.2020 / 05h41 WIB - photo Armen Putra

Sinabung - évolution du dôme entre le 30.09.2020 et le 22.10.2020 - photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

Sinabung - évolution du dôme entre le 30.09.2020 et le 22.10.2020 - photo Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung

Les émissions de cendres se poursuivent au Bezyaminny ce 23 octobre, relayées à la fois par le VAAC Tokyo et le VAAC Anchorage ; les cendres sont repérées à une altitude de vol 330.

Bezymianny - Volcanic ash advisory au 22.10.2020 / 05h20 UTC - Doc. VAAC Tokyo

Bezymianny - Volcanic ash advisory au 22.10.2020 / 05h20 UTC - Doc. VAAC Tokyo

Au Karymsky, une activité éruptive modérée continue, avec des explosions de cendres possibles à 6-7 km de hauteur asl.

Les données satellites font état d'un nuage de cendres de 5 sur 8 km, dérivant sur 40 km au sud-est du volcan.

 

Pour le Kamchatka, le code aviation reste orange pour le Karymsky, et jaune pour le Bezymianny.

 

Sources : KVERT, VAAC Tokyo et VAAC Anchorage

 Karymsky -  activité du 21.10.2020 - photo  Belkamtour / instagram

Karymsky - activité du 21.10.2020 - photo Belkamtour / instagram

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
 Bezymianny - 21.10.2020 / 20h29 - Doc. KB GS RAS via Olga Girina

Bezymianny - 21.10.2020 / 20h29 - Doc. KB GS RAS via Olga Girina

Une éruption explosive du volcan Bezymyanny s'est produite le 21 octobre 2020 à 20h22 UTC. Le nuage de cendres est situé au-dessus du groupe de volcans Klyuchevskaya. Signalée d'abord à une altitude de 8.500 mètres, la hauteur du nuage de cendres est passée à 5.500 mètres ensuite.

Le VAAC Tokyo a émis 4 fois un avis de dispersion de cendres, celles-ci croisant lors de leur dispersion diverses routes aériennes.

Un code aviation rouge a été émis, avant de repasser à l'orange.

 

Sources : VAAC Tokyo, KVERT & Olga Girina

Bezymianny - Anomalies thermiques au 22.10.2020  / 02h25 - Doc. Mirova  MODIS
Bezymianny - Anomalies thermiques au 22.10.2020  / 02h25 - Doc. Mirova  MODIS

Bezymianny - Anomalies thermiques au 22.10.2020 / 02h25 - Doc. Mirova MODIS

October 21, 2020, ~ Eruption ~ Bezymianny Volcano, Russia / Volcano Time lapse

Deux autres volcans sont actifs dans la Péninsule du Kamchatka : le Klyuchevskoy et le Karymsky.

 

Au Klyuchevskoy, l'éruption explosive-effusive continue à un niveau modéré.  

Les explosions quasi continues produisent des panaches de gaz et vapeur , contenant un peu de cendres, à 5.200 mètres d'altitude environ, dérivant vers le nord-est.

La coulée de lave dans Apakhonchich chute reste active.

Les anomalies thermiques relevées par Mirova étaient de max. VRP 778 MW le 20 octobre, 457MW le 21 octobre et Entre VRP 652 et 425 MW le 22 octobre 2020.

Klyuchevskoy - Anomalies thermiques au 22.10.2020 / 02h25 - Doc. Mirova Modis
Klyuchevskoy - Anomalies thermiques au 22.10.2020 / 02h25 - Doc. Mirova Modis

Klyuchevskoy - Anomalies thermiques au 22.10.2020 / 02h25 - Doc. Mirova Modis

Au Karymsky, selon les données des pilotes, des explosions ont envoyé des cendres jusqu'à 4.000 m. d'altitude, vers 02h30 UTC le 21 octobre. Le panache de cendres continue de dériver vers le sud-est du volcan sur 40 km.. Les dernières explosions de Karymsky ont été notées le 29 juillet 2020.

Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 19.700-23.000 pieds (6-7 km) d'altitude pourrait survenir à tout moment. Les activités en cours pourraient affecter les avions volant à basse altitude.

Le code aviation est passé à orange.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Karymsky - photo A.Belousov via Volkstat / 21.10.2020

Karymsky - photo A.Belousov via Volkstat / 21.10.2020

Le 20 octobre à 13h43, un tremblement de terre de M5,6 s'est produit à Núplahlíðarháls sur la péninsule de Reykjanes.

Plus de 2000 répliques ont été détectées dans l'essaim en cours. Une trentaine de répliques mesuraient plus que M3,0 et certaines ont été ressenties dans la péninsule de Reykjanes, dans la région de la capitale et à Borgarfjördur.

Les voyageurs et les randonneurs sont invités à faire preuve de prudence à proximité des pentes abruptes à Reykjanes en raison de la probabilité accrue de chute de pierres pendant que l'essaim sismique se poursuit.

Source : IMO

 Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au 22.10.2020 / 07h15 - Doc. IMO
 Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au 22.10.2020 / 07h15 - Doc. IMO

Péninsule de Reykjanes - essaim sismique au 22.10.2020 / 07h15 - Doc. IMO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Karymsky -  photo  D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT 13.10.2020

Karymsky - photo D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT 13.10.2020

Karymsky - Volcanic ash advisory - Doc Vaac Tokyo 21.10.2020 -  0600Z

Karymsky - Volcanic ash advisory - Doc Vaac Tokyo 21.10.2020 - 0600Z

Selon les données d'AMC Elizovo (des pilotes), des explosions du Karymsky ont envoyé des cendres jusqu'à 4.000 m. d'altitude, vers 02h30 UTC le 21 octobre. Le panache de cendres continue de dériver vers le sud-est du volcan sur 40 km.. Les dernières explosions de Karymsky ont été notées le 29 juillet 2020.

Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu'à 19.700-23.000 pieds (6-7 km) d'altitude pourrait survenir à tout moment. Les activités en cours pourraient affecter les avions volant à basse altitude.

Le code aviation est passé à orange.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

 Merapi - photo BPPTKG 21.10.2020 / 06h29

Merapi - photo BPPTKG 21.10.2020 / 06h29

Merapi - résumé de l'activité sismique du 20.10.2020 / 00-24h WIB - Doc. BPPTKG

Merapi - résumé de l'activité sismique du 20.10.2020 / 00-24h WIB - Doc. BPPTKG

Grâce aux enregistrements sismographiques du 20 octobre 2020, il a été enregistré au Merapi, où l'activité semble plus intense:

- 28 séisme d'effondrement

- 37 séismes de souffle

- 27 séisme de basse fréquence

- 83 séismes hybrides / multiphasés

- 18 séismes volcaniques peu profonds

- 2 séismes tectoniques lointains.

Le danger potentiel actuel se présente sous la forme de e coulées pyeoclastiques liées à l'effondrement du dôme de lave et de la chute de matière volcanique due à des éruptions explosives.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 3 km du sommet.

 

Sources : PVMBG & BPPTKG

Villarica - photo Sernageomin 20.10.2020 17h22 loc.

Villarica - photo Sernageomin 20.10.2020 17h22 loc.

Le 20 octobre à 17h22 locale, un séisme LP s'est produit au Villarica, associé à une explosion modérée au cratère actif, accompagnée d'un panache de cendres atteignant 240 mètres au dessus du pont d'émission.

Pas de changements significatifs au niveau sismicité, l'alerte technique volcanique reste à amarilla.

 

Source : Sernageomin

 Péninsule de Reykjanes - séismes au 20.10.2020 / 15h40 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 20.10.2020 / 15h40 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO
Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO
Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO

Péninsule de Reykjanes - séismes au 21.10.2020 / 06 h30 - Doc .IMO

À 13h43 le 20 octobre, un tremblement de terre de M5,6 s'est produit à Núpshlíðarháls, à environ 5 km à l'ouest de la zone géothermique de Seltún sur la péninsule de Reykjanes.

Le tremblement de terre a été largement ressenti dans tout le pays, en particulier dans la partie sud de la péninsule de Reykjanes et dans la région de la capitale, à environ 25 km de l'épicentre.

Le séisme a été ressenti dans les îles Westman et à Borgarnes.

À ce jour, plus de 250 répliques ont été détectées, les plus importantes de la période comprise entre 15 h 27 et 15 h 32. Le plus important était de M4,1, les autres tremblements de terre entre 3,0 et 3,8. Il n'y a aucun signe d'agitation volcanique dans la région.

Krýsuvík - petit glissement lent le 20.10.2020 - photo Arni Saeberg / mbl.is

Krýsuvík - petit glissement lent le 20.10.2020 - photo Arni Saeberg / mbl.is

Le tremblement de terre d'aujourd'hui est le plus grand tremblement de terre mesuré dans la péninsule de Reykjanes depuis 2003.

"Il y a un processus actif à long terme en cours dans la région et nous pouvons nous attendre à ce qu'il y ait d'autres tremblements de terre dans les heures à venir qui se feront sentir jusqu'à la région de la capitale", déclare Kristín Jónsdóttir, coordinateur des risques sismiques à l'Islandic Met Office, dans une interview avec RÚV aujourd'hui.

Les mesures GPS indiquent qu'un glissement de terrain lent a lieu près de Krýsuvík, selon Kristín Jónsdóttir. Interrogée sur les prochaines étapes, elle dit qu'une annonce a été reçue concernant une odeur inhabituellement forte de gaz et Kristín estime que le grand tremblement de terre d'aujourd'hui "n'a pris racine que dans le système géothermique".

 

Sources : IMO, RUV, EMSC

Lire la suite

Articles récents

Hébergé par Overblog