Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

excursions et voyages

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Avant de quitter le Massif du Piton de La Fournaise, et au sud de celui-ci entre Saint Philippe et Saint Joseph, deux sites sont à voir : Le Cap méchant et la ravine de la Rivière Langevin.

Le Cap Méchant - la coulée et l'arche -  photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Le Cap Méchant - la coulée et l'arche - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Le Cap Méchant - l'arche dans la coulée de basalte, résultat de l'érosion marine -  photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Le Cap Méchant - l'arche dans la coulée de basalte, résultat de l'érosion marine - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Précédé d'une forêt de Pandanus utilis (Vacoas bord de mer) et d'une pelouse moelleuse, les coulées de La Fournaise dominent d'une quinzaine de mètres l'océan, entre le Cap Méchant et le Cap Sel tout proche.

Le gazon "bord de mer", ou herbe pique-fesses, cette graminée indigène s'encre à la faveur de l'humidité ambiante, sur le basalte ; cette pelouse, présente sur les falaises du sud, est agrémentée de manioc marron (Scaevola taccada), aux feuilles charnues et cirées.

Cap Méchant - Manioc marron et herbe pique-fesses sur le basalte - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - Manioc marron et herbe pique-fesses sur le basalte - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Eternel combat entre les éléments, le basalte affronte les lames de l'océan indien. Le travail de sape de l'eau parvient à creuser ce matériau volcanique très dur pour y former l'arche caractéristique du Cap Méchant ... et du sable à olivine.

Cap Méchant - l'érosion donne un sable grossier m^élé de cristaux d'olivine -  photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - l'érosion donne un sable grossier m^élé de cristaux d'olivine - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - un lieu de forte érosion marine de la coulée basaltique - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - un lieu de forte érosion marine de la coulée basaltique - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - la coulée du Cap Sel fait pendant à celle de l'arche du Cap Méchant -  photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Cap Méchant - la coulée du Cap Sel fait pendant à celle de l'arche du Cap Méchant - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Ravine de la Rivière Langevin, fortement encaissée, prend sa source dans le Massif du Piton de La Fournaise à plus de 2.000 mètres d'altitude, près du Piton Chisny. Longue de 18 km, elle s'écoule au cœur du sol volcanique, souterraine jusqu'à Grand Galet, pour se jeter dans l'océan à saint Joseph. Elle a de nombreux petits affluents : Bras des Chevrettes, ravine des Sept Bras, ravine Ti Bon Dieu, ravine de Grand Coude, ravine Mara.

La ravine de la Rivière Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La ravine de la Rivière Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Rivière Langevin offre une succession de bassins, alimentés par des cascades ... la plus célèbre est la Cascade de Grand Galet, ou Cascade Langevin. Située en contrebas d'une épingle à cheveu serrée, elle est formée par les résurgences de la rivière et se compose de multiples chutes d'eau qui s'étale sur un large mur, qui laisse voir de belles colonnades basaltiques. Grand mystère : le basalte est-il issu des coulées du Piton Chisny qui se sont déversées dans la ravine, ou issus de coulées plus anciennes ?

La Cascade Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Cascade Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Cascade Langevin - détail sur la paroi et ses orgues basaltiques - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Cascade Langevin - détail sur la paroi et ses orgues basaltiques - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Plus bas sur la rivière, la cascade du Trou noir est plaisante, et forme un endroit tranquille, sauf les week-ends où de nombreuses familles viennent y pique-niquer.

La Cascade du Trou noir / rivière  Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

La Cascade du Trou noir / rivière Langevin - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

" La route des laves est un grand théâtre de la nature. La Terre y donne régulièrement des spectacles de feu. Chaque coulée de lave est un événement rappelant aux hommes les défis qu’ils ont à relever pour vivre sur le territoire d’un volcan actif. "

(Michel Sicre, poète, aquarelliste, interprète des patrimoines au sein du Parc national)

Vue aérienne de la Route des laves , au niveau du Rempart du Tremblet et des coulées 2007 - doc Imazpress Réunion

Vue aérienne de la Route des laves , au niveau du Rempart du Tremblet et des coulées 2007 - doc Imazpress Réunion

Sur la côte est, longeant le Grand brûlé et dominée par le Piton de La Fournaise, la Route des laves serpente, monte puis redescend en essayant de s'adapter au terrain modelé par les coulées de lave qui l'ont traversé dans leur chemin vers l'océan.

C'est le lieu de quelques grandes colères de La Fournaise.

Jace illustre, avec ses gouzous, les colères cyclopéennes de la Fournaise - Le Tremblet, cabine électrique - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Jace illustre, avec ses gouzous, les colères cyclopéennes de la Fournaise - Le Tremblet, cabine électrique - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2004 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2004 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2004 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2004 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Septembre 2004 : les coulées de La Fournaise entrnet en mer  - doc.archives Aquariomania

Septembre 2004 : les coulées de La Fournaise entrnet en mer - doc.archives Aquariomania

Les coulées 2004 agrandissent l'île de neuf hectares.

Le 13 août vers 2heures, La Fournaise entre en éruption. Elle n'est pas très violente, mais les coulées de lave s'étendent vite sur plusieurs kilomètres à la faveur des Grandes Pentes. Le 22 août, la lave traverse la RN2 en quatre endroits, et arrive à l'océan le 25 août. D'énormes nuages de vapeurs toxiques et des jets de lave complètent me tableau.

Un événement exceptionnel survient le 31 août : un cône est apparu au bord de la plate-forme de la première coulée dans l'océan, et projette de la lave et de la vapeur. L'éruption s'arrête le 2 septembre ... pour reprendre deux jours plus tard, et stopper brutalement le 9 septembre.

Dix ans plus tard, on trouve les coulées de lave 2004 colonisées par les mousses et des plantes pionnières.

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2007 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

Piton de La Fournaise - Route des laves / Grand Brûlé - coulée 2007 - photo © Bernard Duyck / Juin 2017

En 2007, Le Piton de La Fournaise pousse une terrible colère ... c'est " l'éruption du siècle " !

 

Entre le 2 avril et le 1° mai, des fontaines de lave éclatent partout, et les coulées dévalent les Grandes Pentes pour se jeter dans l'océan. Au bout d'un mois d'éruption, le volume de laves émis serait d'environ 120 millions de m³ ; les coulées atteignent 60 mètres de hauteur, truffées de cavités et tunnels, et une largeur de 1.700 mètres.

Piton de La Fournaise - 05.04.2007 - photo Th.Staudacher OVPF

Piton de La Fournaise - 05.04.2007 - photo Th.Staudacher OVPF

Piton de La Fournaise - 06.04.2007 - les coulées de lave coupent la RN2 -  photo  OVPF

Piton de La Fournaise - 06.04.2007 - les coulées de lave coupent la RN2 - photo OVPF

Carte des coulées de lave émises depuis 1998. Les coulées de l'éruption d'avril 2007 ont un contour marqué en noir. La ligne de rivage avant l'éruption d'avril 2007 est marquée en noir. Les cônes de scories sont indiqués en marron, les fissures éruptives en noir (d'après A.Peltier (2007)

Carte des coulées de lave émises depuis 1998. Les coulées de l'éruption d'avril 2007 ont un contour marqué en noir. La ligne de rivage avant l'éruption d'avril 2007 est marquée en noir. Les cônes de scories sont indiqués en marron, les fissures éruptives en noir (d'après A.Peltier (2007)

Piton de La Fournaise - 04.2007 - Fontaines de lave, coulées sur le Grand Brûlé et entrée de la lave en mer - photo V.Bouget

Piton de La Fournaise - 04.2007 - Fontaines de lave, coulées sur le Grand Brûlé et entrée de la lave en mer - photo V.Bouget

Piton de La Fournaise - 05.04.2007 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - 05.04.2007 - photo OVPF

A la suite de cette vidange, un effondrement important modifie le cratère du Dolomieu.

"Le 5 avril au matin, vous auriez pu marcher à l'intérieur du Dolomieu", se souvient Nicolas Villeneuve. 48 heures plus tard, il s'était effondré de 350 mètres environ. C'est une première: jamais un effondrement aussi important n'avait été observé par l'homme, au Piton de la Fournaise. 


Les dégâts aux infrastructures routières sont énormes, et il a fallu 7 mois d'études et de travaux pour rouvrir la route des laves.

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avant et après le grand effondrement 2007 - photos OVPF (NB : en positions inverses)
Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avant et après le grand effondrement 2007 - photos OVPF (NB : en positions inverses)

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avant et après le grand effondrement 2007 - photos OVPF (NB : en positions inverses)

Piton de La Fournaise - travaux de réfection de la Route des laves après l'éruption 2007 - photo Guides-Réunion

Piton de La Fournaise - travaux de réfection de la Route des laves après l'éruption 2007 - photo Guides-Réunion

Sources : 
- Fournaise info – L'éruption d'avril 2007 - link

- Imazpress - Ça s'est passé un 5 avril 2007 - L'effondrement du Dolomieu et l'éruption du siècle racontés en 78 photos - link

NB : les descriptions courtes des éruptions et coulées 2004 et 2007 ne sont qu'un rapide résumé et ne se veulent pas être une description détaillée.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La route des laves is a great natural theater, where the earth regularly gives fire performances. Each lava flow is an event that reminds men of the challenges they face in living on the territory of an active volcano. "
(Michel Sicre, poet, watercolorist, interpreter of heritages in the National Park)

Aerial view of the Route des Laves, at the ramparts of the Tremblet and 2007 lava flows - doc Imazpress Réunion

Aerial view of the Route des Laves, at the ramparts of the Tremblet and 2007 lava flows - doc Imazpress Réunion

On the east coast, along the Grand Brûlé dominated by the Piton of La Fournaise, the Route des laves winds its way up and down, trying to adapt itself to the terrain modeled by the lava flows that crossed it in their way to the ocean.
It is the place of some great anger of La Fournaise.

Jace illustrates, with his gouzous, the Cyclopean anger of the Fournaise - Le Tremblet, electric cabin - photo © Bernard Duyck / June 2017

Jace illustrates, with his gouzous, the Cyclopean anger of the Fournaise - Le Tremblet, electric cabin - photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2004 lava flows - photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2004 lava flows - photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2004 lava flows - photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2004 lava flows - photo © Bernard Duyck / June 2017

September 2004: La Fournaise flows into the sea - doc.archives Aquariomania

September 2004: La Fournaise flows into the sea - doc.archives Aquariomania

The 2004 lava flows enlarge the island by nine hectares.
On 13 August around 2 pm, La Fournaise erupts. It is not very violent, but the lava flows spread over several kilometers in favor of the Great Slopes. On August 22, the lava crosses the RN2 in four places, and arrived at the ocean on August 25th. Huge clouds of toxic vapors and jets of lava complete the picture.
An exceptional event occurred on August 31: a cone appeared at the edge of the platform of the first flow in the ocean, and projected lava and steam. The eruption stops on September 2 ... to resume two days later, and suddenly stop September 9.
Ten years later, there are lava flows 2004 colonized by mosses and pioneer plants.

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2007 lava flows -  photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Route of the lava / Grand Brûlé - 2007 lava flows -  photo © Bernard Duyck / June 2017

In 2007, Le Piton de La Fournaise has a terrible anger ... it is "the eruption of the century" !
 
Between April 2 and May 1, lava fountains burst everywhere, and the lava flows gone down the Grandes Pentes and into the ocean. At the end of a month of eruption, the volume of lavas emitted would be about 120 million m³; The flows reach 60 meters in height, filled with cavities and tunnels, and a width of 1,700 meters.

Piton of La Fournaise - 05.04.2007 - photo Th.Staudacher OVPF

Piton of La Fournaise - 05.04.2007 - photo Th.Staudacher OVPF

Piton of La Fournaise - 06.04.2007 - the lava flows cut the RN2 - photo OVPF

Piton of La Fournaise - 06.04.2007 - the lava flows cut the RN2 - photo OVPF

Map of lava flows issued since 1998. The eruptive flows of April 2007 have an outline marked in black. The shore line before the April 2007 eruption is marked in black. Slag cones are indicated in brown, eruptive cracks in black (after A.Peltier (2007)

Map of lava flows issued since 1998. The eruptive flows of April 2007 have an outline marked in black. The shore line before the April 2007 eruption is marked in black. Slag cones are indicated in brown, eruptive cracks in black (after A.Peltier (2007)

Piton de La Fournaise - 04.2007 - Fountains of lava, flowing on the Grand Brûlé and entrance of lava at sea - photo V.Bouget

Piton de La Fournaise - 04.2007 - Fountains of lava, flowing on the Grand Brûlé and entrance of lava at sea - photo V.Bouget

Piton de La Fournaise pictures - 05/04/2007 - photo OVPF

Piton de La Fournaise pictures - 05/04/2007 - photo OVPF

As a result of this drainage, a major collapse alters the Dolomieu crater.
"On the morning of April 5, you could have walked inside the Dolomieu," recalls Nicolas Villeneuve; 48 hours later, he had collapsed about 350 meters. It is a first: never has such an important collapse been observed by man at Piton de la Fournaise.


The damage to the road infrastructure is enormous, and it took 7 months of studies and work to reopen the road to the lava.

Piton de La Fournaise - before and after the great collapsus in the crater Dolomieu - photos OVPF (in reversed positions)
Piton de La Fournaise - before and after the great collapsus in the crater Dolomieu - photos OVPF (in reversed positions)

Piton de La Fournaise - before and after the great collapsus in the crater Dolomieu - photos OVPF (in reversed positions)

Piton de La Fournaise – travaux de réfection de la RN2 - archives guides-Réunion

Piton de La Fournaise – travaux de réfection de la RN2 - archives guides-Réunion

Sources:
- Furnace info - The eruption of April 2007 - link

- Imazpress - It happened on April 5, 2007 - The collapse of the Dolomieu and the eruption of the century told in 78 photos - link

NB: the short descriptions of the eruptions and lava flows 2004 and 2007 are only a brief summary and are not meant to be a detailed description.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Piton de La Fournaise - 1776 lava flow , on the seafront - prismation during the cooling of these thick lava flow, then exposed by erosion - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - 1776 lava flow , on the seafront - prismation during the cooling of these thick lava flow, then exposed by erosion - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Most eruptions outside Enclos are located along the axis of weakness / rifts northeast (axis of Sainte Rose) and south-east (axis of Saint Philippe - Pointe de la Table).
Characterized by the opening of cracks of several kilometers long, often located in the alignment of points of exit located in the Enclos, they are also by the emission of very fluid lava; they have a high flow rate and a low explosiveness.
Less than a dozen of these events have occurred since the human settlement in Reunion Island.

On the left, the main axes of weakness - on the right, the eruptions outside the Enclosure on the Rift NE area, above, and SE, below - Doc. N.Villeneuve / P.Bachèlery.

On the left, the main axes of weakness - on the right, the eruptions outside the Enclosure on the Rift NE area, above, and SE, below - Doc. N.Villeneuve / P.Bachèlery.

Piton de la Fournaise - Casting of 1776 - prismation during the cooling of these thick lava flow, then exposed by erosion - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de la Fournaise - Casting of 1776 - prismation during the cooling of these thick lava flow, then exposed by erosion - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Two eruptions took place on the northeast flank in 1708 and 1977, four on the southeast flank in 1774, 1776, 1800, and 1986. Three other, undated and seemingly recent, eruptions occurred in the southeast, in the gully of Ango and Basse Vallée, or to the north-east, called the effusion of Bois-Blanc.
These activities, emitting flows pouring into the ocean, contribute to the extension of the island in the prolongation of the rifts.
The eruption of 1776 built a heading of 400 meters wide and 4,000 meters long beyond the ancient shore. Initiated by erosion, it forms the Pointe de La Table. She becomes larger after the eruption in March 1986.

 

Piton of La Fournaise - Pointe de la Table / Saint Philippe - picture © Bernard Duyck / June 2017

Piton of La Fournaise - Pointe de la Table / Saint Philippe - picture © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - 1986 flow and process of remodeling of the coast - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - 1986 flow and process of remodeling of the coast - photo © Bernard Duyck / juin 2017

On 20 March 1986, a 700-meter fracture opens above Piton Takamaka at an altitude of 1,000 meters. Lava fountains and phreato-magmatic explosions are observed. Two lava arms bypass the Piton Takamaka. The cracked area progresses downward in the following days, and cuts the RN2. On March 24, effusive activity below the road grew and pahoehoe lava cascaded into the ocean. At its stop at the end of March, 5 million m³ of lava emitted built a platform that enlarged the island by 30 hectares.

Piton de La Fournaise - lava river of the 1986 eruption, frozen in cooling - St Philippe's volcanic garden - .- photo © Bernard Duyck / june 2017

Piton de La Fournaise - lava river of the 1986 eruption, frozen in cooling - St Philippe's volcanic garden - .- photo © Bernard Duyck / june 2017

Piton de La Fournaise - lava river turned into a cascade of fire arriving at the ocean - St Philippe's volcanic garden - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - lava river turned into a cascade of fire arriving at the ocean - St Philippe's volcanic garden - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - March 20, 1986/3 pm, the south arm of the Takamaka cut the RN2 - Doc archives Fournaise info

Piton de La Fournaise - March 20, 1986/3 pm, the south arm of the Takamaka cut the RN2 - Doc archives Fournaise info

On the northeast rift, the eruption of March 1977 began with the opening of fissures in the Enclos, and then from April 5, a series of cracks opened outside the Enclos, on the heights of Sainte Rose. Two lava streams a'a emanate, one towards the Rempart de Bois-Blanc, the other towards Piton Sainte Rose by destroying a part of the village. On April 13, a new incursion of the lava into the village damaged the church Notre-Dame des Laves, surrounded it, burned its gate but penetrated just a little ... it continues towards the ocean.

Piton de La Fournaise - The ND of Lava church surrounded by the lava flows of 1977 - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - The ND of Lava church surrounded by the lava flows of 1977 - .- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - sample of olivine basalt from the 1977 lava flow / St Rose.- photo © Bernard Duyck / June 2017

Piton de La Fournaise - sample of olivine basalt from the 1977 lava flow / St Rose.- photo © Bernard Duyck / June 2017

Sources:
- In the heart of La Fournaise - by Roland Bénard and Maurice Krafft - ed. Nourault / Bénard
- Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Piton de La fournaise - Coulée de 1776, en bord de mer - prismation au refroidissement de ces coulées épaisses , exposées ensuite par l'érosion - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La fournaise - Coulée de 1776, en bord de mer - prismation au refroidissement de ces coulées épaisses , exposées ensuite par l'érosion - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

La plupart des éruptions hors Enclos se situent le long des axes de faiblesse / rifts nord-est (axe de Sainte Rose) et Sud-est (axe de Saint Philippe – Pointe de la Table).

Caractérisées par l'ouverture de fissures de plusieurs kilomètres de long, souvent situées dans l'alignement de points de sortie situés dans l'Enclos, elles le sont également par l'émission de lave très fluide ; elles ont eu un fort débit et une faible explosivité.

Moins d'une dizaine de ces événements se sont produits depuis l'installation humaine à La Réunion.

A gauche, les grands axes de faiblesse - à droite, les éruptions hors Enclos sur la rift zone NE, en haut , et SE, en bas  - Doc. N.Villeneuve / P.Bachèlery.

A gauche, les grands axes de faiblesse - à droite, les éruptions hors Enclos sur la rift zone NE, en haut , et SE, en bas - Doc. N.Villeneuve / P.Bachèlery.

Piton de La fournaise - Coulée de 1776 -  prismation au refroidissement de ces coulées épaisses , exposées ensuite par l'érosion - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La fournaise - Coulée de 1776 - prismation au refroidissement de ces coulées épaisses , exposées ensuite par l'érosion - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Deux éruptions ont eu lieu sur le flanc nord-est en 1708 et 1977, quatre sur le flanc sud-est en 1774, 1776, 1800, et 1986. Trois autres non datées et semblant récentes, ont eu lieu au sud-est , dans la ravine d'Ango et de Basse Vallée, ou au nord-est, appelée l'épanchement de Bois-Blanc.

Ces activités, émettrices de coulées se déversant dans l'océan, contribuent à l'extension de l'île dans le prolongement des rifts.

L'éruption de 1776 a construit un cap de 400 mètres de large et 4.000 mètres de long au delà de l'ancien rivage. Entamé par l'érosion, il forme la Pointe de La Table. Elle s'est agrandie suite à l'éruption de mars 1986.

Piton de La Fournaise - Pointe de la Table / Saint Philippe - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - Pointe de la Table / Saint Philippe - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - Coulée 1986 et processus de remodelage de la côte - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - Coulée 1986 et processus de remodelage de la côte - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le 20 mars 1986, une fracture de 700 mètres s'ouvre au dessus du Piton Takamaka à 1.000 mètres d'altitude. Des fontaines de lave et des explosions phréato-magmatiques sont observées. Deux bras de laves contournent le Piton Takamaka. La zone fissurée progresse vers le bas au cours des jours suivants, et coupe la RN2. Le 24 mars, l'activité effusive en contrebas de la route prend de l'ampleur et des laves pahoehoe cascadent dans l'océan. A son arrêt, fin mars, 5 millions de m³ de lave émis ont construit une plate-forme qui a agrandi l'île de 30 hectares.

Piton de La Fournaise - rivière de lave de l'éruption de 1986, figée en se refroidissant - Jardin volcanique de St Philippe  - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - rivière de lave de l'éruption de 1986, figée en se refroidissant - Jardin volcanique de St Philippe - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - la rivière de lave s'est transformée en cascade de feu en arrivant à l'océan  - Jardin volcanique de St Philippe  - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - la rivière de lave s'est transformée en cascade de feu en arrivant à l'océan - Jardin volcanique de St Philippe - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - le 20 mars 1986 / 15h, le bras sud de la coulée de Takamaka coupe la RN - Doc archives Fournaise info

Piton de La Fournaise - le 20 mars 1986 / 15h, le bras sud de la coulée de Takamaka coupe la RN - Doc archives Fournaise info

Sur le rift nord-est, l'éruption de mars 1977 a commencé par l'ouverture de fissures dans l'Enclos, puis à partir du 5 avril, une série de fissures s'ouvrent hors Enclos, sur les hauteurs de Sainte Rose. Deux coulées a'a en émanent, l'une en direction du Rempart de Bois-Blanc, l'autre vers Piton Sainte Rose en détruisant une partie du village. Le 13 avril, une nouvelle incursion de la lave dans le village endommage l'église notre-Dame des laves, l'entoure, brûle son portail mais n'y pénètre que peu ... elle continue vers l'océan.

 

 

Piton de La Fournaise - L'église ND des Laves entourée par la coulée de 1977 - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - L'église ND des Laves entourée par la coulée de 1977 - .- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - échantillon de basalte à olivine de la coulée 1977 / St Rose.- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Piton de La Fournaise - échantillon de basalte à olivine de la coulée 1977 / St Rose.- photo © Bernard Duyck / juin 2017

Sources :

- Au coeur de La Fournaise - de Roland Bénard et Maurice Krafft - éd. Nourault / Bénard

Cybergeo - Revue de la typologie des éruptions du Piton de La Fournaise, processus et risques volcaniques associés - par N.Villeneuve et P.Bachèlery / 2006.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

The road to the Piton de La Fournaise continues from the Plaine des Cafres, crossing the drop of the Rempart des Sables, by some narrow hairpins cut in the flows of a small piton located 150 meters from the crest of the rampart . Close to the Ravine Germeuil, it took his name. Its age and that of the flows is between 500 and 1,000 years (older than the Piton Chisny).

The Pas des Sables: the zigzag road on the Plain of the Remparts before going down in the flows of the Piton Germeuil towards the Plaine des Sables - flight over ULM - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Pas des Sables: the zigzag road on the Plain of the Remparts before going down in the flows of the Piton Germeuil towards the Plaine des Sables - flight over ULM - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Pas des Sables: the road descends in laces in the flows of Piton Germeuil towards the Plaine des Sables, and the forest road - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Pas des Sables: the road descends in laces in the flows of Piton Germeuil towards the Plaine des Sables, and the forest road - photo © Bernard Duyck / June 2017

The plain of the Sands, covered with slag, is crossed by the forest road of the volcano. It is punctuated by some distant reliefs: the piton of the Cirque, the Half-piton and the Piton Chisny.
The formation of the Plaine des Sables is still subject to discussion: between collapse and sliding by gravitation, between 65,000 and 30,000 years ago.
The Plains des Sables is covered by the major lapilli emissions from Piton Chisny, dating from the year 910-1.030; the lava flows poured into the Langevin River and reached the sea by forming Pointe Langevin.

Plaine des Sables - the Piton Chisny - picture © Bernard Duyck / June 2017

Plaine des Sables - the Piton Chisny - picture © Bernard Duyck / June 2017

The rampart of Bellecombe constitutes the point of view overlooking the Enclos Fouqué and its access point, at the Pas de Bellecombe.
In the center of L'Enclos, which is a depression open towards the east, the terminal cone of Piton de La Fournaise. On its left is the Piton de Partage (Piton Sale), at its foot, the small cone of projections of  Formica Leo, of which only the terminal part, where one distinguishes two craters, emerges from the lava flows of Piton de La Fournaise.

From the Pas de Bellecombe, the Piton de Partage and the Formica Leo in the Enclosure - photo © Bernard Duyck / June 2017

From the Pas de Bellecombe, the Piton de Partage and the Formica Leo in the Enclosure - photo © Bernard Duyck / June 2017

From Pas de Bellecombe, the Piton de La Fournaise and the Formica Leo - photo © Bernard Duyck / June 2017

From Pas de Bellecombe, the Piton de La Fournaise and the Formica Leo - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Formica Leo, seen from Bellecombe - people give the ladder - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Formica Leo, seen from Bellecombe - people give the ladder - photo © Bernard Duyck / June 2017

The formation of the Piton de La Fournaise dates back approximately 530,000 years. This volcano-shield, 40 km in diameter, with low slopes, is marked in its summit by two great concentric collapses: the ramparts of the Plaine des Sables and Bellecombe, encircling part of the Enclos Fouque (of the French volcanologist / 19th century)
Its history is long and detailed on the site of the observatory, which distinguishes several phases of activity; I refer you to the page for details - link.

The Piton de la Fournaise massif. - The three caldeiras are indicated in red. The first dotted line is reconstructed by observations on the ground. The second can be observed at Pas des Sables. Its continuation is reconstituted to the East and the South. The third caldera corresponds to the Rampart of Bellecombe. From Mairine, 1998./ OVPF - and annotated model - click to enlarge The Piton de la Fournaise massif. - The three caldeiras are indicated in red. The first dotted line is reconstructed by observations on the ground. The second can be observed at Pas des Sables. Its continuation is reconstituted to the East and the South. The third caldera corresponds to the Rampart of Bellecombe. From Mairine, 1998./ OVPF - and annotated model - click to enlarge 

The Piton de la Fournaise massif. - The three caldeiras are indicated in red. The first dotted line is reconstructed by observations on the ground. The second can be observed at Pas des Sables. Its continuation is reconstituted to the East and the South. The third caldera corresponds to the Rampart of Bellecombe. From Mairine, 1998./ OVPF - and annotated model - click to enlarge 

The Piton de la Fournaise, seen from the Piton de Bert trail - photo © Bernard Duyck / June 2017

The Piton de la Fournaise, seen from the Piton de Bert trail - photo © Bernard Duyck / June 2017

Trail on the Rampart / Path of Bert passes in the lava flows of Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / June 2017

Trail on the Rampart / Path of Bert passes in the lava flows of Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / June 2017

Trail on the Rampart / Path of Bert : the red Piton (2,368 m) - photo © Bernard Duyck / june 2017

Trail on the Rampart / Path of Bert : the red Piton (2,368 m) - photo © Bernard Duyck / june 2017

On the Rampart / Trail of the Piton of Bert : a burned area - photos © Bernard Duyck / June 2017 - recalls the eruption and the fire of the rampart the 23.10.2015 - with an archive view from the camera of the Piton de Bert, the closing of the trail and the intervention of the Dash 8 on the fire
On the Rampart / Trail of the Piton of Bert : a burned area - photos © Bernard Duyck / June 2017 - recalls the eruption and the fire of the rampart the 23.10.2015 - with an archive view from the camera of the Piton de Bert, the closing of the trail and the intervention of the Dash 8 on the fireOn the Rampart / Trail of the Piton of Bert : a burned area - photos © Bernard Duyck / June 2017 - recalls the eruption and the fire of the rampart the 23.10.2015 - with an archive view from the camera of the Piton de Bert, the closing of the trail and the intervention of the Dash 8 on the fire
On the Rampart / Trail of the Piton of Bert : a burned area - photos © Bernard Duyck / June 2017 - recalls the eruption and the fire of the rampart the 23.10.2015 - with an archive view from the camera of the Piton de Bert, the closing of the trail and the intervention of the Dash 8 on the fire

On the Rampart / Trail of the Piton of Bert : a burned area - photos © Bernard Duyck / June 2017 - recalls the eruption and the fire of the rampart the 23.10.2015 - with an archive view from the camera of the Piton de Bert, the closing of the trail and the intervention of the Dash 8 on the fire

Le Piton de la Fournaise, seen from the Bert trail - photo © Bernard Duyck / June 2017

Le Piton de la Fournaise, seen from the Bert trail - photo © Bernard Duyck / June 2017

Sources:
- BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
- Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.
- IPGP / OVPF – Piton de La Fournaise - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La route vers le Piton de La Fournaise se poursuit, depuis la Plaine des Cafres, en franchissant le dénivelé du Rempart des Sables, par quelques épingles à cheveux resserrées taillées dans les coulées d'un petit piton situé à 150 mètres de la crête du rempart. Proche de la Ravine Germeuil, il en a pris le nom. Son âge et celui des coulées est compris entre 500 et 1.000 ans (plus ancien que le Piton Chisny).

Le Pas des Sables: la route zigzague sur la Plaine des Remparts avant de descendre dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables - survol en ULM -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route zigzague sur la Plaine des Remparts avant de descendre dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables - survol en ULM - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route descend en lacets dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables, et la route forestière -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Pas des Sables: la route descend en lacets dans les coulées du Piton Germeuil vers la Plaine des Sables, et la route forestière - photo © Bernard Duyck / juin 2017

La plaine des Sables, couvertes de scories, est traversée par la route (piste) forestière du volcan. Elle est ponctuée de quelques reliefs lointains : le piton du Cirque, le Demi-piton et le Piton Chisny.

La formation de la Plaine des Sables est encore sujette à discussion : entre effondrement et glissement par gravitation, , entre il y a 65.000 et 30.000 ans.

Ce sont les importantes émissions de lapilli du Piton Chisny, datées de l'an 910-1.030, qui ont recouvert la Plaine des Sables ; les coulées de lave se sont déversées dans la Rivière Langevin et ont atteint la mer en formant la Pointe Langevin.

Plaine des Sables - le Piton Chisny -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Plaine des Sables - le Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le rempart de Bellecombe constitue le point de vue surplombant l'Enclos Fouqué et son point d'accès, au Pas de Bellecombe.

Au centre de L'Enclos, qui est une dépression ouverte vers l'est, le cône terminal du Piton de La Fournaise. A sa gauche, le Piton de Partage (ou Piton Sale), à son pied, le petit cône de projections du Formica Leo, dont seule la partie terminale, où l'on distingue deux cratères, émerge des coulées de lave du Piton de La Fournaise.

Du Pas de Bellecombe, le Piton de Partage et dans l'Enclos Fouqué, le Formica Leo -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de Partage et dans l'Enclos Fouqué, le Formica Leo - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de La Fournaise et le Formica Leo -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Du Pas de Bellecombe, le Piton de La Fournaise et le Formica Leo - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Formica Leo, vu de Bellecombe - des personnes donnent l'échelle  -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Formica Leo, vu de Bellecombe - des personnes donnent l'échelle - photo © Bernard Duyck / juin 2017

La formation du Piton de La Fournaise remonte à 530.000 ans environ. Ce volcan-bouclier de 40 km de diamètre, et aux pentes faibles est marqué dans sa partie sommitale par deux grands effondrements concentriques : le rempart de la Plaine des Sables, et celui de Bellecombe, ceinturant une partie de l'Enclos Fouqué ( du nom du volcanologue Français du 19° siècle)

Son histoire est longue, et détaillée sur le site de l'observatoire, qui distingue plusieurs phases d'activité ; je vous renvoie à la page pour les détails - link . 

Le massif du Piton de la Fournaise. -  Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir Le massif du Piton de la Fournaise. -  Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir

Le massif du Piton de la Fournaise. - Les trois caldeiras sont indiquées en rouge. La première en pointillé est reconstituée par des observations sur le terrain. La deuxième peut être observée au Pas des Sables. Sa continuation est reconstituée à l’Est et au Sud. La troisième caldeira correspond au Rempart de Bellecombe. d'’après Mairine, 1998./ OVPF - et maquette annotée - un clic pour agrandir

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier du Piton de Bert -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier du Piton de Bert - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart /  le Sentier du Piton de Bert passe dans les coulées de lave du Piton Chisny -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / le Sentier du Piton de Bert passe dans les coulées de lave du Piton Chisny - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : le Piton rouge (2.368 m) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : le Piton rouge (2.368 m) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie
Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie
Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 -   rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie

Tour sur le Rempart / Sentier du Piton de Bert : une zone brûlée - photos © Bernard Duyck / juin 2017 - rappelle l'éruption et l'incendie du rempart le 23.10.2015 - avec vue d'archives depuis la caméra du Piton de Bert, la fermeture du sentier et l'intervention du Dash 8 sur l'incendie

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier de Bert -  photo © Bernard Duyck / juin 2017

Le Piton de la Fournaise, vu du sentier de Bert - photo © Bernard Duyck / juin 2017

Sources:
- BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
- Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.

- IPGP / OVPF – Piton de La Fournaise - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    On the Road to the volcano, the Ravine of the Rivière des Remparts is an interesting site, but not always easy to understand ... it is necessary to go back the history.

     The road to the volcano - location of the Riviere des Remparts and the crater Commerson (stop 7) - a click to enlarge - Doc. cybergeo.revues.org

    The road to the volcano - location of the Riviere des Remparts and the crater Commerson (stop 7) - a click to enlarge - Doc. cybergeo.revues.org

    The River of the Remparts, seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf - picture © Bernard Duyck / June 2017

    The River of the Remparts, seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf - picture © Bernard Duyck / June 2017

    Presently visible relief formation:


    320,000 years ago, the eruptive center of the volcano is located in the present Plaine des Sables. The rainy waters are guided by the relief towards Plaine des Cafres; A collapse occurs at the level of the present valley 300,000 years ago; By creating a barrier to the flow to the west, it promotes erosion.

    Geological history of the Riviere des Remparts - after an explanatory panel of the Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Geological history of the Riviere des Remparts - after an explanatory panel of the Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Between -280,000 and -110,000 years, erosion deeply digs the valley, the bottom of which is lined with a few lava flows.
    Between 70,000 and 65,000 years, successive lava flows fill the valley.
    65,000 years ago, the collapse of the Plain des Sables formed a barrier to the flow of lavas that no longer reach the valley, and erosion resumed.

    Dissymmetry of the slopes of La Rivière des Remparts - in light gray, at the bottom of the Valley, the "dam" of Mahavel - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Dissymmetry of the slopes of La Rivière des Remparts - in light gray, at the bottom of the Valley, the "dam" of Mahavel - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Seen from the Belvedere of the Nez de Boeuf at 2.136 meters, the site presents asymmetric slopes: continuous, rectilinear and rectified to the west, indented by multiple confluences on the east side. The bed is enclosed by 1,000 meters, but encumbered with terraces and alluvial tablecloths.
    These ramparts intersect volcanic materials which are not very coherent and therefore unstable. Their collapse gives muddy flows, lahars. This phenomenon is illustrated by the lahar of May 6, 1965, in the Mahavel Arm; The lahar came to bump against the right bank of the Riviere des Remparts, five kilometers below leaving gray "badlands". The volume of the excavation is estimated at 30 million m³.
     
    Curiosity: a valley where water rarely flows are visible. The river is present, but it has dug its bed in the lava of the permeable flows of the Commerson, the last flows to have covered the bottom of the valley. Little fed, it infiltrates into the cracks of the lava flow and is flowing through lava tunnels. During periods of heavy rain, water does not have time to infiltrate, and flows into its minor bed.

    The Commerson crater - aerial photo La Réunion info

    The Commerson crater - aerial photo La Réunion info

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Commerson Crater - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The last lava flows in the Rivière des Remparts, those of the crater Commerson.


    This crater is part of a recent eruptive set of three craters lined up on a one-kilometer long eruptive fissure, oriented N145 ... appeared in 1.825 BP +/- 74 years (fixed date of reference: 1950 - dating of one Charred wood) during a violent phreato-magmatic eruption outside Enclos.
    The Commerson Crater is an explosion crater described by Philibert Commerson, physician and naturalist of the King, who left him his name. It has a diameter close to 200 meters and a depth of 235 meters, not filled by the waters.

     

    Border of the Commerson crater and on the right, the western side of the ravine of the Riviere des Remparts - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Border of the Commerson crater and on the right, the western side of the ravine of the Riviere des Remparts - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Crater Commerson - explanatory panel of the outbreak of the eruption - a click to enlarge - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Crater Commerson - explanatory panel of the outbreak of the eruption - a click to enlarge - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The eruption began in a classic way: the primitive magma of deep origin, very rich in gas, and loaded with cumulates of olivine, is pushed towards the surface and fountains and lava flow came out of the crack.
    A second phase is marked by the fall of the magma level in the chimney ... the water imbibing the surrounding lands is drawn, by aspiration, towards the depths. It is a phreato-magmatic eruption which violently projects rocks and lavas sprayed, mixed with steam, gases and ashes, creating an explosion crater.
    In a third phase, the calm returns, the magma ascends and a lake of lava is set up. A crack appeared in the left upstream slope of the Rivière des Remparts, leaving millions of m³ of fluid lava to escape. The flow will follow the valley for 22 km, to the coast.
    The end of the eruption is accompanied by an emptying of the chimney, and releases the crater.

     

    The Ravine of the River of the Remparts ... simply invaded by some clouds - photo © Bernard Duyck / June 2017

    The Ravine of the River of the Remparts ... simply invaded by some clouds - photo © Bernard Duyck / June 2017

    A number of eruptive events, resulting from a deeper feeding than that of the "ordinary" magmatic eruptions of Piton de La Fournaise, have been classified as "Chisny-type eruptions".

    They are characterized by the formation of cones of slags, long and thick flows, and deposits of tephra on large surfaces
    The flows of the Piton Chisny - dated a thousand years - have traveled along the Langevin River for 17 km. ; Those of the Commerson, following the course of the Riviere des Remparts on 22 km.
    There are many similar cases, and the probability of a localized eruption to the west of the La Founaise massif is far from zero, and could affect more densely populated areas, such as Le Tampon.

     

    Pitons of the Massif of La Fournaise, inherited from events of "Chisny type" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Pitons of the Massif of La Fournaise, inherited from events of "Chisny type" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Le Piton Chisny, plain des Sables (to be continued) - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Le Piton Chisny, plain des Sables (to be continued) - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Sources:
    - BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
    - Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.
    - BRGM - Geological knowledge of Reunion Island - link
    - SVT - Academy of Reunion Island - Geology - the Volcano:
    The Riviere des Remparts - link
    The Commerson Crater - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    Sur le Route du Volcan, la Ravine de la Rivière des Remparts est un site intéressant, mais pas toujours aisé à comprendre ...il faut en remonter l'histoire.

    La Route du volcan - situation de la Rivière des Remparts et du cratère Commerson (arrêt 7) - un clic pour agrandir - Doc. cybergeo.revues.org

    La Route du volcan - situation de la Rivière des Remparts et du cratère Commerson (arrêt 7) - un clic pour agrandir - Doc. cybergeo.revues.org

    La Rivière des Remparts, vue du Belvédère du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    La Rivière des Remparts, vue du Belvédère du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Formation du relief actuellement visible :

    Il y a 320.000 ans, le centre éruptif du volcan se situe dans l'actuelle Plaine des Sables. Les eaux de pluies sont guidées par le relief vers la Plaine des Cafres ; Un effondrement se produit au niveéu de l'actuelle vallée il y a 300.000 ans ; en créant une barrière à l'écoulement vers l'ouest, il favorise l'érosion.

    Histoire géologique de La Rivière des Remparts - d'après panneau explicatif du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Histoire géologique de La Rivière des Remparts - d'après panneau explicatif du Nez de Boeuf - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Entre -280.000 et -110.000 ans, l'érosion creuse fortement la vallée, dont le fond se tapisse de quelques coulées de lave.

    Entre - 70.000 et – 65.000 ans, des coulées de lave successives comblent la vallée.

    Il y a 65.000 ans, l'effondrement de la plaine des Sables forme une barrière à l'écoulement des laves qui n'atteignent plus la vallée, et l'érosion reprend de plus belle.

    Dissymétrie des versants de La Rivière des Remparts  - en gris clair, au fond de la Vallée, le "barrage" de Mahavel - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Dissymétrie des versants de La Rivière des Remparts - en gris clair, au fond de la Vallée, le "barrage" de Mahavel - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Vu depuis le Belvédère du Nez de Boeuf à 2.136 mètres, le site présente des versants dissymétriques : continus, rectilignes et redressés à l'ouest, échancrés par de multiples confluences côté est. Le lit est encaissé de 1.000 mètres, mais encombré de terrasses et nappes alluviales.

    Ces remparts recoupent des matériaux volcaniques peu cohérents, et par conséquent instables. Leur effondrement donne des coulées boueuses, des lahars. Ce phénomène est illustré par le lahar du 6 mai 1965, dans le Bras Mahavel ; le lahar est venu butter contre la rive droite de la Rivière des Remparts, cinq kilomètres plus bas en laissant des "bad-lands" gris. Le volume du déblai est estimé à 30 millions de m³.

     

    Curiosité : une vallée où l'eau coule rarement de façon visible. La rivière est présente , mais elle a creusé son lit dans les laves des coulées perméables du Commerson, le dernières coulées à avoir tapissé le fond de la vallée. Peu alimentée, elle s'infiltre dans les fissures de la coulée et circule par les tunnels de lave. Durant les périodes de fortes pluies, l'eau n'a pas le temps de s'infiltrer, et coule dans son lit mineur.

    Le cratère Commerson - photo aérienne La Réunion info

    Le cratère Commerson - photo aérienne La Réunion info

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le cratère Commerson - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Les dernières coulées de lave dans la rivière des Remparts, celles du cratère Commerson.

    Ce cratère fait partie d'un ensemble éruptif récent, trois cratères alignés sur une fissure éruptive longue d'un kilomètres, orientée N145 ... apparus en 1.825 BP +/- 74 ans (date de référence fixe : 1950 - datation d'un bois carbonisé) lors d'une violente éruption phréato-magmatique hors Enclos.

    Le cratère Commerson est un cratère d'explosion décrit par Philibert commerson, médecin et naturaliste du Roi, qui lui a laissé son nom. Il a un diamètre voisin de 200 mètres et une profondeur de 235 mètres, non rempli par les eaux.

    Bord du cratère Commerson et à droite, le versant ouest de La ravine de la Rivière des Remparts - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Bord du cratère Commerson et à droite, le versant ouest de La ravine de la Rivière des Remparts - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Cratère Commerson - panneau explicatif du déroulé de l'éruption - un clic pour agrandir - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Cratère Commerson - panneau explicatif du déroulé de l'éruption - un clic pour agrandir - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    L'éruption a débuté de façon classique : le magma primitif d'origine profonde, très riche en gaz, et chargé de cumulats d'olivine, est poussé vers la surface et des fontaines et coulées de lave sortent de la fissure.

    Une seconde phase est marquée par la baisse du niveaau magmatique dans la cheminée ... l'eau imbibant les terrains environnants est entraînée, par aspiration, vers les profondeurs. C'est une éruption phréato-magmatique qui projette violemment roches et laves pulvérisées, mêlées à de la vapeur,des gaz et des cendres, créant un cratère d'explosion.

    Dans une troisième phase, le calme revient, la magma remonte et un lac de lave se met en place. Une fissure, apparue dans le versant amont gauche de la Rivière des Remparts, laisse s'échapper des millions de m³ de lave fluide. La coulée va suivre la vallée sur 22 km, jusqu'au littoral.

    La fin de l'éruption s'accompagne d'une vidange de la cheminée, et dégage le cratère.

    La Ravine de la Rivière des Remparts ... simplement envahie par quelques nuages - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    La Ravine de la Rivière des Remparts ... simplement envahie par quelques nuages - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Un certain nombre d'événements éruptifs, résultants d'une alimentation plus profonde que celle des éruptions magmatiques "ordinaires" du Piton de La Fournaise, ont été classés sous le vocable " Eruptions du type Chisny ".Elles se caractérisent par la formation de cônes scoriacés imposants,de longues et épaisses coulées et de dépôts de téphra sur de grandes surfaces

    Les coulées du Piton Chisny – datée d'un millier d'années - ont parcouru le cours de la rivière Langevin sur 17 km. ; celles du Commerson, 22 km, en suivant le cours de la Rivière des Remparts.

    Il existe de nombreux cas similaires, et la probabilité d'une éruption localisée à l'ouest du massif de La Founaise est loin d'être nulle, et pourrait affecter à l'avenir des zones aujourd'hui plus densément peuplées, comme Le Tampon.

    Pitons du Massif de La Fournaise, hérités d'événements de "type Chisny" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Pitons du Massif de La Fournaise, hérités d'événements de "type Chisny" - doc. Cynergéo / Villeneuve & Bachèlery.

    Le Piton Chisny, plaine des Sables (à suivre) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Le Piton Chisny, plaine des Sables (à suivre) - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Sources :

    - BRGM – Itinéraire géologique : la route du volcan, découverte de La Fournaise ancienne – link

    - Cybergeo - Revue de la typologie des éruptions du Piton de La Fournaise, processus et risques volcaniques associés - par N.Villeneuve et P.Bachèlery / 2006.

    BRGM – Connaissance géologique de La Réunion – link

    - SVT – Académie de La Réunion – Géologie – le Volcan :

    La Rivière des Remparts – link

    Le cratère Commerson - link

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Excursions et voyages

    Going south, you go to the Piton de la Fournaise massif.
    A relief in plateau, slightly sloped towards the west from 1.500 meters, little attacked by erosion: the plain of the Cafres. It takes its name from the black slaves, the Kaffirs (les Cafres, in french), who fled and formerly refugees to this region.
    It results essentially from the accumulation of basalt flows, it is a planeze, dotted with numerous volcanic cones belonging to the domain of Piton de La Fournaise, depending on their age and the nature of the lavas.

    Geological map of the Piton massif of La Fournaise - the unit of La Plaine des Cafres in bronze green - doc. OVPF

    Geological map of the Piton massif of La Fournaise - the unit of La Plaine des Cafres in bronze green - doc. OVPF

    These eccentric volcanoes are large and the volume of projections indicates a highly explosive gas-containing magma. The increased explosiveness originates from the deep origin of the magma, from a lesser degassing before its arrival on the surface, and from the crossing of ground water during the ascent.
    The risk of activity in the area is not zero today. Andrea Di Muro, of the OVPF, recalled that all the peaks of the Plaine des Cafres are strombolian volcanic buildings. The observatory also monitors this active area ... "In each eruption associated with deep magma upwelling, we establish an eruptive scenario systematically considering the Plaine as potential gateway of magma," he says in "Testimonies, The volcanoes of the shadow "(2010).

    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine
    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine

    La Plaine des Cafres - panorama of the peaks / volcanic cones from the forest road of the volcano; On the left, the Grand Bénare; On the right Piton des Neiges, with "at its foot", the Blue Piton - photo © Bernard Duyck / June 2017 / situation of the cones doc. BRGM 2005 after Mairine

    An interesting testimony of the volcanic activity in the plain of the Cafres is given to us by a tunnel of lava discovered a short time ago: the Blue Tunnel .
    Located in a private farming property, it was formed by an eruption of the Blue Piton, dated from 22,000 years ago.
    In this fragile environment, visits are made in small groups and under the guidance and explanations of caving guides / references in source.


    Editor's note: a click on the photos open them in full screen.

    Tunnel Bleu - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - lava stalagmites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - lava stalagmites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - a sinuosity with superb reflections - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - a sinuosity with superb reflections - photo © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - details on the different levels of lava on the walls - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - details on the different levels of lava on the walls - photo © Bernard Duyck / juin 2017

    Tunnel Bleu - few difficult passages - photo © Jean-Michel Mestdagh / June 2017

    Tunnel Bleu - few difficult passages - photo © Jean-Michel Mestdagh / June 2017

    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017
    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - a tunnel in formation in a tunnel (upper level of the bench, about 1.7 m.) - and a perpendicular secondary tunnel - photos © Bernard Duyck / june 2017

    Tunnel Bleu - lava stalagtites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - lava stalagtites - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - stalagtite of lava that has glued to the wall, and left, a helictite (or eccentric) - is it the color of the wall that would best describe this tunnel? - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Blue - stalagtite of lava that has glued to the wall, and left, a helictite (or eccentric) - is it the color of the wall that would best describe this tunnel? - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, consisting of the collage of thousands of drops of basalt falling from the ceiling, welding each other ... always "fresh" despite their great age - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Tunnel Bleu - Stalagmites, consisting of the collage of thousands of drops of basalt falling from the ceiling, welding each other ... always "fresh" despite their great age - photo © Bernard Duyck / June 2017

    Sources:
    - BRGM - Geological itinerary: the road to the volcano, discovery of ancient La Fournaise - link
    - Cybergeo - Review of the typology of eruptions of Piton de La Fournaise, volcanic processes and associated risks - by N.Villeneuve and P.Bachèlery / 2006.
    - BRGM - Geological knowledge of Reunion Island - link
    - Rando Volcan - The tour was guided by Vincent Cheville, caving instructor, Rando Volcan (https://rando-volcan.com/)
    In the presence of Rudy Laurent, instructor in Kokapatrando (http://www.kokapatrando-reunion.com/en/)

    Lire la suite

    << < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>

    Articles récents

    Hébergé par Overblog